Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sporting Club Schiltigheim (CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 34390
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 4 Fév 2017 - 21:40

SC SCHILTIGHEIM 0

LUNÉVILLE 1

Pris au piège
Le Sporting s’est fait surprendre, hier après-midi, par Lunéville sur un penalty en toute fin de rencontre. Les Schilikois concèdent là leur troisième défaite de la saison, la troisième à domicile aussi.
Il l’avait mauvaise José Guerra, quelques minutes après le coup de sifflet final. D’une part, parce qu’il n’a pas vu ses joueurs faire le match qu’il attendait d’eux. D’autre part, en raison de quelques décisions arbitrales contraires et surtout discutables.
« On n’a pas su faire le boulot, reconnaît humblement le manager général. On se fait refuser un but sur un hors-jeu totalement incompréhensible. Et en face, on perd ce match sur un penalty alors qu’on aurait aussi pu en bénéficier d’un. Cependant, ça ne sert à rien de se retrancher derrière ça. »

« Un vrai match de reprise »

Pour en revenir au jeu, reconnaissons que la partie en elle-même ne restera pas dans les annales. « C’était un vrai match de reprise, ça se sentait, appuie José Guerra. Le premier depuis deux mois. »
Durant le premier acte, les occasions sont rares et se comptent sur les doigts d’une main. Notons cette sortie de Bracigliano dans les pieds de Mathlouthi (6e ), ce duel remporté par Gauclin devant Goncalves (16e ), ou ce but de Genghini, refusé pour un hors-jeu semble-t-il justifié (23e ).
En seconde période, les Verts tentent de porter le danger dans la surface adverse, mais se heurtent à une défense lorraine bien en place et très regroupée. Les visiteurs se créent même une occasion mais Caromel butte sur Gauclin (49e ).
En face, Genghini trouve la faille de la tête sur ce centre de Imbs. Mais une nouvelle fois, le but est refusé en raison d’une position de hors-jeu cette fois-ci très discutable (59e ).
Ensuite, les Schilikois se montrent inoffensifs et on se dit alors qu’un match nul ne serait pas une si mauvaise affaire que cela. Oui mais voilà. Un ballon perdu dans le camp lorrain profite à Asbabou qui, tout seul en contre, s’en va défier Gauclin. Lequel le déséquilibre dans la surface, concédant un penalty que Duminy se charge de transformer (0-1 ; 88e ).
Le Sporting tente bien d’arracher l’égalisation en toute fin de match mais ni Metzler d’une tête magnifiquement repoussée par Bracigliano (90e +1), ni Delion sur une dernière frappe non-cadrée (90e +4) ne trouvent la faille.
« Quand on n’arrive pas à gagner, il faut savoir ne pas perdre, regrettait encore José Guerra. Chose que nous sommes incapables de faire. Il y a encore beaucoup de travail et il va falloir s’attendre à devoir disputer ce genre de rencontre tous les week-ends. »
Grâce à un petit matelas d’avance, les Verts conserveront quoi qu’il arrive leur place de leader. Mais s’ils entendent continuer à constituer le favori naturel pour la montée en CFA en fin de saison, il serait préférable de ne pas trop s’égarer ni se refaire piéger. À Biesheim samedi prochain puis à Haguenau dans quinze jours…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 25 Fév 2017 - 21:41

Schiltigheim 3 - 0 Forbach
Le Sporting à la relance
Le Sporting Schiltigheim a montré patience et réalisme au terme d’une rencontre qu’il a maîtrisée sans partage, et se relance dans la course au titre.
Après une grosse vingtaine de minutes à ronronner, la machine schilikoise se met en route et va faire preuve d’un froid réalisme. C’est sur coup de pied arrêté que le leader débloque la situation. Ieraci botte un corner que Decker prolonge astucieusement de la tête vers Genghini en embuscade au second poteau qui ouvre le score d’une reprise à bout portant (24e ’).
Une dizaine de minutes plus tard, Bierry hérite du cuir côté gauche. Il adresse un amour de centre à Genghini qui signe son doublé d’une tête rageuse au ras du poteau d’un Cappa impuissant (34e ’): 2-0, deux occasions, deux buts !
José Guerra, le manager schilikois, qui avait demandé le matin même plus d’efficacité à ses joueurs dans nos colonnes, a dû apprécier.

Quand solidité rime avec efficacité…

Après la pause, les Lorrains vexés font preuve d’un regain d’agressivité et vont voir pleuvoir les cartons. Le Sporting ne s’en laisse pas conter et répond au défi physique sans perdre ses nerfs.
On assiste enfin à la seule occasion des visiteurs. Assou adresse un bon centre à Osmani qui place sa reprise quelques centimètres au-dessus de la barre d’un Gauclin qui n’aura pas eu un arrêt à effectuer du match (68e ’).
En fin de rencontre, Blaudet, à peine entré en jeu, triple la mise sur son premier ballon touché (86e ’). Une dernière tête de Charoy, s’envolera au-dessus des buts de Cappa (89e ’).
La troupe de José Guerra lance son sprint final, dix matches restant à disputer dans la course au CFA. Quand solidité rime avec efficacité, on peut voyager…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Mer 1 Mar 2017 - 21:13

Schiltigheim – Pagny (2-0)
Un leader solide

Pour ce dernier match de la phase aller, le Sporting Schiltigheim recevait l’équipe mosellane de Pagny. Les Schilikois engrangent les trois points de la victoire au terme d’une rencontre parfaitement maîtrisée.
C’est une première période bien triste que livrent les 22 acteurs de cette rencontre entre Schiltigheim et Pagny-sur-Moselle, disputée sous une pluie battante.
Pourtant, les Schilikois étaient bien rentrés dans le match en mettant le pied sur le ballon, et ils auraient d’ailleurs pu ouvrir le score sur coup de pied arrêté.

Decker déclenche les hostilités

Sur un corner botté par Ieraci, Decker s’élève plus haut que tout le monde, mais Schwenck, le portier mosellan, se couche bien et repousse la tentative du défenseur local.
Cependant, les visiteurs ne sont pas en reste et profitent des espaces laissés pour lancer des contres, à l’image du meilleur buteur de ce groupe, Donisa, qui se voit devancé in extremis par Gauclin, le dernier rempart schilikois.
Motivés par le discours du duo Da Costa-Guerra à la pause, les Alsaciens reviennent avec la ferme intention de prendre les trois points. Ils se montrent les plus entreprenants à l’image de Ieraci.
Ce dernier, seul aux 25 mètres, tente sa chance, mais sa frappe passe à quelques centimètres de la barre.

Delion débloque le compteur du Sporting

Seulement quelques minutes plus tard, on retrouve à nouveau le milieu défensif au départ d’un corner. Et au second poteau, Delion place un coup de tête surpuissant qui ne laisse aucune chance à Schwenck. Schiltigheim ouvre le score (1-0, 62e ). Lancés par ce premier but, les Verts déroulent dans ce deuxième acte et se voient logiquement récompensés d’une seconde réalisation.

Imbs scelle le score de la rencontre

Bien servi à l’entrée de la surface par Huber, Imbs, fraîchement entré en jeu, résiste au retour d’un défenseur adverse et enroule son ballon au premier poteau du gardien mosellan impuissant (2-0).
Face à la formation mosellane, les Schilikois empochent, une victoire ô combien importante pour l’accession à l’échelon supérieur, puisque les coéquipiers de Genghini comptent désormais neuf points d’avance sur le 3e , Prix-lès-Mézières.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 18 Mar 2017 - 22:37

SC Schiltigheim - FC Metz II (2-2)
 Finalement rageant

Le Sporting a concédé dans les derniers instants un match nul frustrant, hier après-midi, devant l’équipe réserve de Metz.
Au coup de sifflet final, les Schilikois avaient de quoi être déçus. Menés à la pause, ils étaient parvenus à renverser la tendance, passant même devant au score à cinq minutes du terme. Mais un but de Gauthier Hein sur penalty, suite à une faute de Metzler dans la surface, a permis aux Messins de rentrer en Lorraine avec un point (2-2, 90e ).

Une entame délicate

« On a mal commencé le match, dira José Guerra. On a eu besoin de quinze minutes pour se remettre à l’endroit. C’est dommage parce que je pense qu’on aurait mérité de gagner. Dans l’ensemble du match, on s’est créé plus d’occasions qu’eux. »
En début de rencontre, les débats sont plutôt équilibrés et la partie a du mal à décoller. Jusqu’à ce que Seydi profite d’une erreur d’inattention de la défense du Sporting pour armer une reprise de volée imparable qui termine au fond (0-1, 10e ).
Par la suite, les hommes de José Guerra continuent d’éprouver pas mal de difficultés dans le jeu. Même si, petit à petit, les occasions de but commencent à fleurir. Genghini sert Ieraci sur un plateau, lequel ne trouve pas le cadre (24e ). Puis c’est Blaudet, à la suite d’une erreur de Kawashima, qui manque lui aussi le cadre (41e ). Entre-temps, Delion a sauvé in extremis les siens en repoussant sur sa ligne cette tentative de Mathis (23e ).
En seconde période, les Schilikois reviennent sur la pelouse avec la même intention, celle de renverser la vapeur. Dreyer frappe cependant au-dessus (48e ), puis Genghini bute sur Kawashima (51e ).
Les efforts des Verts vont enfin être récompensés lorsque le centre de Blaudet, depuis la droite, termine sur la tête d’un Genghini opportuniste (1-1, 59e ).
Le même Genghini voit ensuite son but être refusé pour un hors-jeu (73e ). Une grosse dizaine de minutes plus tard, le Sporting passe devant au score. Sur un centre anodin venu de la droite, la défense visiteuse se troue complètement. Genghini en profite et ajuste un Kawashima resté de marbre (2-1, 86e ).

José Guerra : « C’était l’occasion de créer l’écart sur Haguenau »

Le plus dur semblait être fait pour le Sporting qui a fini par craquer. « C’était l’occasion de creuser l’écart sur Haguenau au classement, continue José Guerra. On est frustré mais on va tenter de vite rebondir. Un gros match face à Sarreguemines nous attend. »
Le Sporting perd deux points mais finalement, grâce au match nul de Haguenau au Racing II (2-2), les Schilikois conservent huit points d’avance. Et c’est bien là l’essentiel…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 25 Mar 2017 - 22:21

SC Schiltigheim - Sarreguemines (2-0)
 En réussite totale

À la mi-temps,  les Schilikois pouvaient s’estimer heureux de ne pas rentrer aux vestiaires en étant menés. Pendant tout le premier acte, les Bas-Rhinois ont en effet beaucoup souffert. Ça avait commencé par ce ballon sauvé in extremis par Delion sur sa ligne suite à une frappe de Metin (7e ). C’est ensuite Karayer, tout seul au point de penalty, qui écrase trop sa frappe pour tromper la vigilance de Gauclin (11e ).
Malmenés par une formation lorraine portée vers l’avant, les Verts ont du mal à se montrer dangereux. Et ce sont encore les visiteurs qui continuent à se créer des occasions. La tête de Kowalczyk passe cependant bien au-dessus (32e ), de même que la tentative de M’Barki, pourtant bien placé (40e ).
Entre-temps, Ieraci avait tenté sa chance de loin, sans grande conviction (38e ).
« À la pause, j’ai dit à mes joueurs que toutes ces occasions manquées par Sarreguemines, c’était le signe du destin, racontera José Guerra quelques minutes après le coup de sifflet final. On devait être mené au score, c’est clair. J’ai essayé de rectifier des choses tactiquement. Et dans ce genre de matches, la solution peut aussi venir du banc. C’est ce qui a été le cas puisque les remplaçants sont tous bien entrés. »

La montée se précise un peu plus…

En seconde période, les Schilikois reviennent bien mieux dans la partie. Même si en face, les Lorrains continuent à se montrer dangereux. En témoignent ce cafouillage dans la surface qui aurait pu profiter à M’Barki (55e ), ou encore ce centre que le même M’Barki manque de reprendre d’un cheveu (59e ). Et finalement, à force de gâcher, les visiteurs vont finir par se faire punir. Entré en jeu, Charoy déboule sur la droite avant de servir Genghini, opportuniste pour ouvrir le score (1-0 ; 72e ).
Genghini, encore lui, manque ensuite d’un rien de doubler la mise, contrarié par cette bonne sortie de Trimborn (76e ). Dans la minute suivante, Metin laisse son équipe à dix suite (77e ).
Les Verts n’en demandaient pas tant et sur un contre en fin de match, ils parviennent même à inscrire un second but. Bellahcene sert Charoy sur un plateau qui marque de près, non sans un brin de réussite (2-0 ; 90e +3).
« C’est dur pour Sarreguemines, continue José Guerra. Le scénario du match nous a été favorable. Comptablement, on vient peut-être d’écarter un concurrent et on a un match en moins à disputer. »
À six rencontres de la fin et avec huit points d’avance sur Haguenau, Schiltigheim a fait un nouveau pas de géant vers la montée…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 1 Avr 2017 - 21:51

coupe d’alsace - 16es de finale :
 Oberlauterbach - Sporting Schiltigheim (1-0)
Coupeurs de tête

Malgré la division qui sépare les deux équipes, c’est bien le “petit”, Oberlauterbach, qui a sorti le “gros”, Schiltigheim. Direction les huitièmes de finale.
Le champêtre stade municipal d’Oberlauterbach vient de vivre sa deuxième grosse émotion de la saison. Après le 7e tour de la Coupe de France perdu contre le Racing (0-2), les Oranges sortent cette fois-ci vainqueurs d’un vrai match de Coupe. Car, en face, c’était également un épouvantail qui se dressait. Le Sporting Schiltigheim, premier de son groupe de CFA2, faisait logiquement office de favori. C’est sans doute avec cette idée en tête que les joueurs d’Oberlauterbach sont entrés dans la rencontre. Bien regroupés et très disciplinés, ils ont d’abord laissé l’initiative du jeu aux Schilikois. Qui n’ont pas trop su quoi en faire. Techniquement assez imprécis (sur une pelouse compliquée, il est vrai), les joueurs de José Guerra se sont cassés les dents sur la muraille mise en place par Fabrice Muller, habituel entraîneur-joueur mais seulement coach hier. Pourtant, Chakrouni aurait pu faire basculer la rencontre à la 15e minute, mais le milieu de terrain schilikois voyait sa frappe heurter le montant. Pas grand-chose d’autre à se mettre sous la dent dans cette première période.
La deuxième ne sera pas forcément beaucoup plus animée, même si l’intensité est montée d’un cran. Le poteau, encore une fois, venait priver les Schilikois de l’ouverture du score (Ieraci, 62e ). Le moment choisi par Ober’pour se faire un peu plus pressant, notamment par l’intermédiaire de Steinmann, auteur de deux percées balle au pied très intéressantes mais pas payées, puis malheureux après un duel perdu face au portier adverse (71e ).

« On a battu Schilik, on peut battre tout le monde »

Alors qu’on se dirigeait tout droit vers une séance de tirs au but, Muller, assez esseulé sur le front de l’attaque toute la soirée, allait faire la différence. Après un ballon récupéré dans les pieds d’un défenseur adverse au milieu de terrain, il résistait au retour de Metzler puis se frayait un chemin dans la surface, entouré de quatre Verts. Sa frappe était d’abord repoussée par Gauclin, mais il s’arrachait pour catapulter le ballon dans les cages. Schiltigheim ne reviendra pas. « Je suis content pour eux », confiait José Guerra, bon perdant. « Ils voulaient vraiment faire un parcours dans cette coupe et nous, avec notre objectif de montée en CFA, pas vraiment. Mais ça n’enlève rien à leur victoire : ils sont allés la chercher, pas nous. » De son côté, le héros du soir, Olivier Muller, savourait : « On savait que ça allait être compliqué face à une des toutes meilleures équipes d’Alsace, surtout qu’on restait sur deux non-matches en championnat. Mais on a été compact et on a tous fait les efforts. » La suite ? « On a battu Schilik, donc on peut battre tout le monde », ajoute-t-il dans un sourire. Prochaine étape, l’AS Butten USIDV (PH) au tour suivant…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 8 Avr 2017 - 21:50

Prix-les-Mézières - SC Schiltigheim (1-0)
 La bête noire

Prix-lès-Mézières ne porte décidément pas chance aux Schilikois. Après s’être inclinés en 2012 en Coupe de France, les joueurs de José Guerra ont récidivé sur le plus petit des scores, et laissent l’opportunité à Haguenau de revenir à cinq points au classement.

Prix-lès-Mézières se met le premier en action : Briot file au but et voit sa frappe terminer en 6 m (10e ). Du côté des verts, de rouge vêtus pour l’occasion, Huber s’essaie aux 16 m et voit le gardien repousser sa tentative (17e ). Puis Chakrouni centre sur Mathlouthi qui voit une nouvelle fois le portier local repousser son tir (24e ).
Decker frappe un coup franc et trouve Roy sur sa route (32e ). Gauclin, pour les visiteurs, n’ayant rien eu à faire s’interpose sur le tir de Mervah (36e ).
On joue les arrêts de jeu, quand, sur une longue balle, Sylla se joue de la défense et ne laisse aucune chance à Gauclin (45e +1).

Se ressaisir face à Vauban

En seconde période, les rouges reviennent avec de meilleures intentions, mais leurs attaques restent stériles. Decker adresse un centre, Ieraci reprend mais ne cadre pas (52e ).
En fin de rencontre, Blaudet centre un dans la surface, Huber reprend de volée au 2e poteau et dévisse sa tentative (85e ).
Après cette défaite, les Schilikois devront se ressaisir face à Vauban, afin de ne pas voir leur avance fondre sur Haguenau.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37615
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Dim 9 Avr 2017 - 2:56

Le titre s'éloigne mais pas la montée.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Dim 9 Avr 2017 - 4:22

CLASSEMENT CFA2 GROUPE D







[th]Rgs[/th][th]Equipes[/th][th]Pts[/th][th]Jou[/th]
1 Strasbourg4521
2 Schiltigheim4421
3 Haguenau3620
4 Sarreguemines3521
5 Prix Les Mezieres3121
En cas de victoire de Haguenau en déplacement à Pagny ne resterait plus que 5 petits points d'écart entre les 2 formations !! Attention !!
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Dim 9 Avr 2017 - 8:24

Tant que Haguenau reste bien derrière ils n'ont rien à craindre.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Mar 11 Avr 2017 - 8:07

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Ven 14 Avr 2017 - 21:12

Schiltigheim – Vauban (0-0) -
 Fermé à double tour

Prometteur sur le papier, le derby entre Schiltigheim et Vauban a finalement accouché d’un résultat nul et vierge rythmé, à défaut d’être spectaculaire.
Pour les deux équipes, sortir de ce match avec le point du nul relevait de la mauvaise opération dans leur lutte respective (pour la montée à Schiltigheim et pour le maintien à Vauban). Après une rencontre cadenassée de la première à la dernière minute, les deux formations bas-rhinoises doivent pourtant se contenter de ce partage des points.

Une bonne opération pour personne

Forcément, les deux entraîneurs se sont montrés déçus de ce résultat. « Ce n’est pas une bonne opération car on était venu pour prendre les trois points », indique Djamel Ferdjani, quand même satisfait du contenu proposé par ses joueurs. « Sur la forme, je ne suis pas mécontent, il nous a juste manqué la finition. » Son homologue Schilikois José Guerra a été nettement plus sévère. Le technicien n’a tout simplement pas goûté à la production des siens. « Je sentais que mon groupe n’était pas concerné et je ne me suis pas trompé car il ne l’a pas été du tout. J’ai trouvé que certains comportements étaient vraiment inquiétants. »
On comprend aisément l’amertume de José Guerra. Ses joueurs n’ont jamais su mettre les ingrédients nécessaires pour prendre le jeu à leur compte. C’est pourtant ce que l’on est en droit d’attendre d’un sérieux candidat à l’accession en National 2, qui plus est face à un adversaire qui joue pour sauver sa peau. Mais les Verts n’étaient pas dans un grand jour, bien embêtés il est vrai par un adversaire aussi sérieux que coriace. Mise à part une timide tentative d’Alliel captée par Gauclin (5e ), les Strasbourgeois n’ont pas réussi à frapper au but, mais c’est déjà une tentative de plus que leurs adversaires. Surtout, ils ont réussi à être plus productifs dans la construction. La seconde période a été une copie conforme de la première, à savoir peu d’occasions et une meilleure maîtrise côté Vauban, même si Schiltigheim a quelque peu « rectifié le tir » comme le précise José Guerra.

Pour Vauban, de sérieux motifs d’espoir

« Il va falloir trouver des ressources supplémentaires pour retrouver de la cohérence. Si on joue de la même manière la semaine prochaine face au Racing II, on va prendre au moins cinq buts. » En cas de victoire du FR Haguenau cet après-midi contre la réserve nancéienne, les Schilikois verraient même le FRH revenir à trois points. La problématique n’est pas la même à Vauban, toujours menacé par la relégation en fin de saison. Mais les motifs d’espoir sont nombreux. « Lors des prochaines journées, il faudra être aussi costaud en y ajoutant l’efficacité », conclut un Djamel Ferdjani, qui aura donc proposé avec son équipe un match intéressant pour son retour au stade de l’Aar.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Dim 30 Avr 2017 - 10:59

Schiltigheim 2 - 1Illzach Modenheim
C’était indispensable
Dominateur durant la quasi-totalité de la rencontre, le Sporting s’est offert un succès des plus logiques hier sur sa pelouse face à l’ASIM.
Si près du but et à seulement trois rencontres du terme de la saison, les Schilikois n’avaient absolument pas le droit de se manquer.
Toutefois, la réception d’une équipe illzachoise en bien mauvaise posture et pas loin d’être reléguée, n’avait rien d’un cadeau.
Et les hommes de José Guerra avaient bien fait de se méfier. Si la victoire est au bout – et c’est logique –, l’écart d’un seul but au tableau d’affichage démontrera bien qu’au final, le Sporting ne s’est pas baladé.

Genghini, l’atout majeur

Pour en revenir au déroulé de la rencontre, notons que celle-ci avait démarré de manière plutôt timide. La frappe de Genghini, en déséquilibre, passe largement à côté (7e ).
Puis une autre, une poignée de minutes plus tard, est remarquablement détournée par Laurent (14e ). Petit à petit, il est vrai que les “Verts” prennent l’ascendant dans le jeu. Cela se matérialise d’ailleurs au niveau des occasions de but. Mais ni Charoy, qui voit son but être refusé pour un hors-jeu justifié (21e ), ni Ieraci, pourtant bien servi en retrait par Nellec (23e ), ne trouvent la faille.
En face, la tête de Moukhlil, captée sans souci par Gauclin (27e ), est la seule alerte à mettre au crédit des Illzachois.
Et finalement, à force de pousser, les Schilikois se voient enfin récompensés. Genghini est à la réception de ce centre de Blaudet pour pousser, de la tête, le ballon dans le but vide (1-0, 37e ).
Cette ouverture du score est méritée, surtout que juste avant le repos, le leader s’offre encore deux belles occasions de but. Blaudet butte cependant sur un Laurent impeccable (40e ) puis Dassaul sauve un ballon chaud sur sa ligne (43e ).
Au retour des vestiaires, la partie s’emballe. Parti dans le dos de la défense locale, Moukhlil pousse Weber à la faute dans la surface. Le penalty, indiscutable, est transformé par Fuchs (1-1, 51e ). Oui mais voilà. Les Schilikois ne vont pas gamberger bien longtemps. Dans la foulée, Charoy est à la réception d’un joli centre de Decker pour redonner l’avantage à son équipe (2-1, 53e ).
La suite ? Elle verra le Sporting gérer tranquillement son avantage, ne parvenant toutefois pas à se mettre définitivement à l’abri. En témoigne d’ailleurs ce sauvetage in-extremis de Mbani devant Charoy (58e ).
Puis en toute fin de rencontre, l’ASIM, tente bien de rentrer dans le Haut-Rhin avec un point. Mais c’est beaucoup trop brouillon, même si Gauclin est contraint à la parade devant Mbani (86e ).

Le Sporting s’en rapproche, l’ASIM presque reléguée

Ainsi, plus rien ne sera marqué et c’est bien le Sporting qui s’impose. En attendant le match de Haguenau demain, les Schilikois reprennent provisoirement six points d’avance sur leur dauphin. À deux journées de la fin, les voyants continuent de rester au… vert !
Tout en bas du classement, l’ASIM se rapproche un peu plus de la relégation. Ce n’est pas encore mathématique puisque Forbach s’est également incliné hier. Mais c’est tout comme…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 13 Mai 2017 - 21:39

Pagny/Moselle – SC Schiltigheim (1-1)
 Le Sporting devra patienter

Accroché en Lorraine, Schiltigheim jouera la montée et le titre samedi prochain, lors de l’ultime journée.
Pour la montée en national 2, il faudra encore un peu attendre. Avant la rencontre, les « Verts » savaient qu’ils accèderaient officiellement au quatrième échelon national en cas de victoire. Les Schilikois avait pourtant pris le bon bout en ouvrant le score avant la mi-temps sur un coup franc de Dreyer (0-1, 38e ), Pourtant, ce sont les Pagnotains qui s’étaient crées les premières occasions. Sannier reprenait en effet un centre mais le milieu de terrain local ne cadrait pas sa frappe (18e ). Metzler assurait ensuite mal sa passe en retrait à Gauclin, qui était obligé de s’interposer devant Gueriri (31e ). Lahoussine, quelque minutes plus tard, ne cadrait pas sa frappe (32e ).

Réduits à dix, les « Verts » se font reprendre

Les Brasseurs vont se mettre en action et enfin donner du fil à retordre aux Lorrains. Nellec déborde, s’infiltre et enchaîne par une jolie frappe, finalement contrée par la défense (34e ). Juste après, on l’a dit, le leader schilikois est parvenu à ouvrir le score. D’ailleurs, le même Dreyer manque de peu de doublé juste avant le repos (45e +2). Au retour des vestiaires, Charoy a lui aussi le but du KO au bout du pied mais Schwenk sauve les siens (47e ). Decker centre ensuite dans la surface mais Zimmer, plus prompt, parvient à passer devant Genghini (59e ). Il y a ensuite l’expulsion de Bertoli qui va relancer Pagny. À tel point que les Lorrains parviennent à égaliser. Donisa déborde et sert Yacouba qui trompe Gauclin d’un maître plat du pied (1-1, 74e ). Dans la foulée, Donisa, lancé en profondeur, tente un lob que Gauclin parvient à stopper (75e ). Le portier schilikois rassure encore les siens sur une sortie devant Donisa (86e ).
Les Schilikois peuvent nourrir des regrets mais parviennent toutefois à limiter la casse. Un match nul samedi prochain sur leur pelouse face à Nancy II leur suffira pour valider la montée. « On aurait préféré que tout soit plié dès aujourd’hui, avoue le président Pierre Schlienger. Mais, devant notre public la semaine prochaine, il y aura de l’enjeu, c’est bien aussi...» Nul doute que les tribunes du stade de l’Aar seront à la hauteur de l’enjeu. Car, en plus d’un éventuel retour historique, 10 ans après, au quatrième échelon national, il fêtera également la dernière de son emblématique coach, José Guerra.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Lun 15 Mai 2017 - 21:22

Avec Pierre Schlienger, le président du SC Schiltigheim «José Guerra restera au club»
À quelques jours d’un grand bonheur – ou d’une intense déception –, le président schilikois parle de l’avenir du club. Qui s’écrira toujours avec José Guerra, même si ce dernier ne sera plus le coach principal.
– Ce samedi, le club va vivre un grand moment. Comment abordez-vous ce match ?
– Nous allons essayer d’en faire une fête. Le nul de samedi (à Pagny, 1-1) signifie qu’il reste une chance que nous ne montions pas (un nul suffira contre Nancy II, samedi, ndlr). Forcément, nous aurions préféré que tout soit déjà plié.
Mais la remobilisation a déjà commencé et les joueurs sont tout à fait capables d’aller chercher non seulement l’accession, mais aussi le titre, ce qui est l’objectif. On a prouvé toute la saison que nous méritions d’être là. Maintenant, c’est à nous de jouer, on a notre destin entre les pieds.
– En tant que président, est-ce qu’on prépare de la même manière une saison en National 3 et en National 2 ?
– Dans l’hypothèse où nous devions rester à ce niveau, il faudrait déjà avaler la déception et se remettre tout de suite au travail. Si on parle purement moyens financiers, on est dans des budgets qui sont, au moins sur leur base, sensiblement comparables. Forcément, le budget National 2 est un peu supérieur à l’autre, mais l’écart n’est pas substantiel. L’important, quel que soit le niveau, c’est que le club garde son objectif sociétal : l’équipe première doit être une locomotive qui entraîne les autres wagons du club, et notamment les équipes de jeunes avec lesquelles nous faisons un gros travail, vers l’excellence sportive et les valeurs que nous voulons véhiculer.
– On le sait, l’emblématique José Guerra ne sera plus coach la saison prochaine. À quoi faudra-t-il s’attendre au niveau du staff de l’équipe première la saison prochaine ?
– Nous recherchons quelqu’un d’expérience, qui a déjà entraîné plus haut, qui a un parcours de footballeur et d’entraîneur reconnu. Il y a déjà un dossier qui est proche d’aboutir, mais il est trop tôt pour donner un nom. Ensuite, concernant José Guerra, il restera au club. Les contours de son futur poste sont encore en cours de définition, mais il s’inscrira dans un projet de club. J’ai besoin d’avoir quelqu’un à mes côtés pour s’occuper du volet sportif. Mais, avant de penser à ça, nous espérons lui offrir une belle fête pour sa dernière en tant qu’entraîneur.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 20 Mai 2017 - 21:46

Sporting Schiltigheim – Nancy II (0-0)
La fête quand même

La journée a été belle, hier, au stade de l’Aar. Elle aurait pu l’être encore plus, mais les Schilikois n’ont pas réussi à venir à bout des réservistes nancéiens et terminent la saison à la deuxième place. Pas de titre donc, mais une accession en National 2.
ils ne voulaient pas calculer. Au coup d’envoi, les Schilikois étaient bien installés sur le trône du groupe D de CFA2 et un nul les assurait d’une promotion en National 2. Mais voilà, les hommes de José Guerra sont des compétiteurs et c’est bien de titre dont ils rêvaient. Alors ils ont pris le taureau nancéien par les cornes et ont démarré la partie avec un esprit conquérant.

Le Sporting n’a jamais tremblé

Les vingt premières minutes sont vertes, mais Ieraci attend trop (4e ) puis est un peu court sur un centre venu de la droite du très actif Blaudet (8e ). Le ton est donné. Blaudet, encore lui, s’échappe et centre pour Kerssane mais sa volée s’envole (19e ).
Les Schilikois ouvrent le jeu et, forcément, des espaces se créent en contre. Le très rapide avant-centre nancéien Dembélé met à l’épreuve Gauclin, mais le meilleur joueur du championnat répond présent (21e ). Genghini, une dernière fois avant la mi-temps, est à deux doigts d’offrir le titre aux siens mais sa frappe en pivot est contrée au dernier moment. Le deuxième acte ressemble à une attaque/défense, même si Dembélé semble pouvoir à tout moment prendre de vitesse la défense schilikoise. Mais ce sont bien les Verts qui se créent les occasions. Ieraci (53e ) puis Charoy (75e ) pensaient être les héros de la soirée, mais l’arbitre-assistant en décidait autrement et refusait leurs buts. Dans les tribunes, les murmures augmentent. Les yeux rivés sur les écrans, on comprend vite que la défaite d’Haguenau offre la montée à Schiltigheim. Mais on aimerait bien aller chercher le titre, alors dans les mains du Racing II, souverain à Sarreguemines. On exulte même au bout du suspense, quand la tête de Charoy prend la direction des cages, mais le malheureux Genghini enlève le ballon du cadre (88e ). Las, le titre ne sera pas schilikois. Qu’à cela ne tienne, le champion strasbourgeois ne peut pas monter (raisons administratives, ndlr). On se contentera largement de ce scénario au stade de l’Aar. José Guerra peut partir la conscience tranquille : son Sporting verra plus haut !
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Mer 24 Mai 2017 - 22:03

Crucet au Sporting

C’était dans les tuyaux depuis quelques jours, c’est désormais officiel. Stéphane Crucet, 46 ans, va remplacer José Guerra au poste d’entraîneur de l’équipe première du Sporting Schiltigheim. Ancien joueur professionnel (il a notamment à son actif quelques matches de première division avec son club formateur Sochaux), il arrive précédé d’une solide carrière de technicien.
« Son expérience de joueur et surtout d’entraîneur à haut-niveau (il a coaché en National, à Louhans-Cuiseaux de 2006 à 2010, ndlr) nous a séduits », explique le président Pierre Schlienger. Pour sa première saison, il aura pour objectif de maintenir et d’installer le Sporting en National 2. Il pourra compter sur José Guerra, « qui garde un poste dans l’organigramme du club mais plus loin de l’équipe première », pour une transition en douceur.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Mar 11 Juil 2017 - 9:50

Cinq renforts dont un CV PRO actés (off.)

Bonne nouvelle pour Schiltigheim : ce mardi soir est attendu Pierrick Rakotoharisoa, milieu de terrain de 26 ans, membre du Service PRO Foot-National qui a connu la Ligue 2 avec son club formateur Le Havre avant de rejoindre Quevilly/Rouen (National) et dernièrement Martigues.
 
En parallèle, un autre Martégal, Abdoulaye Cissé, défenseur guinéen de 22 ans formé à Angers, Ludovic Saline, milieu de 28 ans qui sort de deux saisons de National avec Chambly puis Concarneau et Jean-Philippe Krasso, attaquant de bientôt 20 ans formé à Lorient, rejoignent aussi le récent promu en National 2, en attendant Jean-Alain Fanchone, défenseur de 28 ans formé à Strasbourg, dont la signature est imminente.
 
 Foot National
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Dim 16 Juil 2017 - 21:19

Nationale 2 -
Entretien avec Stéphane Crucet, le nouvel entraîneur du Sporting - Football
 « Avec mes habitudes »

Pour la première fois depuis 5 ans, le Sporting Schiltigheim a repris l’entraînement sans José Guerra. L’emblématique coach a laissé sa place à Stéphane Crucet, dont l’expérience et le franc-parler devraient vite séduire. Entretien.
« V ous arrivez à Schiltigheim pour prendre la relève de José Guerra. Les habitudes vont-elles être bouleversées ?
– J’ai été très bien accueilli par le club et tous les membres du comité. J’arrive avec mes habitudes afin que tout le club puisse rapidement s’adapter à ma manière de faire.
– José Guerra est resté au club en tant que directeur sportif. Comment vous organisez-vous ?
– J’ai beaucoup de relations avec José, c’est d’ailleurs lui qui m’a contacté pour me proposer le poste. Je l’ai rencontré plusieurs fois avant de voir le président. Il faut savoir que José et moi, on s’est croisé à l’époque sur une pelouse, lorsque lui était joueur du Racing et de Vauban, et moi membre de l’effectif de Sochaux. Il a six ans de plus que moi mais je le connais parfaitement.

« Un recrutement satisfaisant »

– Quel est votre parcours dans le football en tant qu’entraineur ?
– J’ai d’abord été directeur du centre de formation à Louhans-Cuiseaux, où j’étais aussi en charge des U19 Nationaux. Ensuite, j’ai dirigé le club quatre ans en National. Puis je suis parti à Béziers un an en CFA, avant d’être adjoint en Ligue 2 à Tours. J’ai aussi été l’entraîneur principal à Arles-Avignon, en L2. Schiltigheim souhaitait un entraîneur disponible, qui structure et qui demande des concessions aux joueurs. C’est pour toutes ces raisons qu’ils m’ont choisi.
– Avec quelles ambitions arrivez-vous ?
– La réalité est qu’on va évoluer dans un groupe difficile. Il va falloir qu’on soit respectueux, tout en travaillant énormément. On vient d’arriver à ce niveau donc on va se faire petit. Maintenant, tout compétiteur a des ambitions, on ne joue par pour tendre l’autre joue comme le souligne l’expression. Si on nous donne la possibilité, on la prendra avec plaisir.
– Quelles sont vos premières impressions sur l’équipe ?
– On a de la qualité, maintenant, je leur livre des consignes différentes de celles de José. Les joueurs doivent assimiler mes requêtes et s’y habituer car chaque entraîneur a ses méthodes.
– Êtes-vous satisfait du recrutement ?
– Je suis satisfait car il est bien avancé ( voir ci-contre ). On a recruté cinq garçons, tout en laissant deux places libres dans l’effectif, en fonction des premiers matches amicaux. On a essayé d’être intelligent, en fonction des besoins du groupe. Ce sont des joueurs que j’avais demandés, la plupart ont l’expérience du niveau supérieur et ils souhaitent justement le retrouver rapidement.
– Quels premiers enseignements tirez-vous du premier stage à Montbéliard ?
– On a pu évoluer sur cinq terrains de bonne qualité. Il y a eu de l’intensité. Il n’y a pas de réel enseignement à tirer, si ce n’est le fait d’avoir créé du liant. On a observé les petits gestes du quotidien entre les joueurs. On a appris à se connaître.»
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Dim 6 Aoû 2017 - 21:24

“JAF” court toujours
Quand on a fait de la course derrière un ballon une affaire d’oxygène, il est bon de trouver un maillot à sa taille. Avec celui du SC Schiltigheim sur le dos, Jean-Alain Fanchone, dit “JAF”, a retrouvé la verdeur de ses jeunes années.
Il y a un an tout juste ou presque, la route s’était brusquement arrêtée.
« Je m’étais retrouvé en fin de contrat à Brest, sans aucune proposition. Rien de rien. C’est dur d’accepter cette situation quand, tous les jours de ta vie, tu n’as pensé qu’à courir après un ballon. »

« Tu sais que tu as le niveau, mais tu es seul à le savoir »

Il avait alors fréquenté les stages de l’UNFP, usine de recyclage des footballeurs au chômage, joué quelques parties amicales face à des équipes de L1, de L2 et de National. Mais pas un œil de recruteur ne se posera sur ses états de service.
« Franchement, ce n’est pas évident à traverser comme période. Tu sais que tu as le niveau, mais tu es seul à le savoir. Et puis, tu t’aperçois que des gens qui se prétendaient tes amis ne prenaient en considération que ton statut, pas ce que tu étais comme homme. »
Sans oublier ces conseillers ou ces agents, pas toujours de bon conseil ou pas vraiment policés.
Pourtant, il prétend n’avoir aucun regret, « sauf peut-être de ne pas avoir eu il y a quelques années la maturité d’aujourd’hui », quand il aurait dû dire les choses plus franchement. Au lieu de s’en tenir à cette maudite timidité, à peine masquée par ce regard sombre.
« Je suis encore d’une génération où on écoutait les anciens, sourit le Mulhousien de naissance. J’aimais les conseils de Cassard, Lacour, Paisley ou Ducrocq. »
Il en distillera à ses jeunes coéquipiers schilikois, lui qui a pareillement savouré les leçons de football prodiguées par tous ses éducateurs. Ceux de Zimmersheim, de Rixheim, comme ceux du FC Mulhouse puis du Racing, après s’être glissé très tôt dans les pas de son frère aîné (Éric) dans les rues de son enfance à Eschentzwiller.
« C’est lui qui m’avait emmené le premier sur un terrain de foot. Après, je pense un peu plus à François Keller. Parce qu’il m’a accueilli quand je n’allais pas bien et que je devais me refaire une santé physique et mentale », souffle celui qui va faire vaciller sa 29e bougie le 2 septembre.
Et puis, même s’il n’a pas égalé les carrières de ses deux modèles d’enfance (Evra et Clichy), il a laissé le bruit de ses crampons au RC Strasbourg ou à Arles-Avignon, échangé des ballons avec Di Natale à l’Udinese. Il a été prêté à Watford, puis à Nîmes, a partagé des souvenirs avec le fantasque et “tique” Mutu à Ploiesti, même si son séjour à Brest sous l’ère Dupont l’a laissé coi, finalement à quai.
« Je n’ai participé qu’à quatre rencontres, trois en championnat, une en coupe. Tu t’entraînes sans démériter, mais sans avoir la récompense de disputer régulièrement un match. Quand tu es compétiteur, tu te retrouves en manque. »
Il y a un peu plus d’un an, son téléphone n’avait ni sonné ni vibré pour lui permettre d’exercer sa passion. Pas une voix amicale pour lui permettre de faire de son couloir une voie royale. Plus de débordement, plus de course débridée, plus de centre précis. « Tu ne t’attends pas à te retrouver sans club du jour au lendemain. »
Alors, il était rentré en Alsace, avait refait ses gammes au Racing. Là où il avait fait main basse sur la Coupe Gambardella en 2006, avant d’y connaître aussi la liquidation judiciaire en 2011, comme pour lui signifier déjà les bas et hauts d’une carrière. Lors des six premiers mois de cette année, il avait fait une pige à l’ASP Vauban Strasbourg, sans éviter la relégation en championnat régional.
« C’était compliqué. Je passais du monde professionnel à remplir mes jours de foot, à trois séances hebdomadaires. C’était galère, surtout après une année blanche à Brest. »

« Le plaisir de redevenir pleinement un joueur »

Et puis Stéphane Crucet, qu’il avait croisé lors du stage à l’UNFP, le contactera pour le rejoindre à Schiltigheim. Il dira vite oui, « pour le projet et le sérieux de ce club ». Bien sûr, il n’y a pas de contrat professionnel en jeu, juste « le plaisir de redevenir pleinement un joueur, et plus que ça un compétiteur ».
Son bras gauche joliment tatoué des chiffres du département de la Guadeloupe, son pied gauche habillé de crampons qui tendent à s’aiguiser, Jean-Alain Fanchone est prêt à relever le défi.
Celui de redevenir “JAF” rapide comme un surnom, de redevenir celui que les gamins d’Eschentzwiller poursuivaient sans jamais rattraper…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Dim 6 Aoû 2017 - 21:40

Crucet, le successeur
On a longtemps pensé la chose… impensable justement. On pensait que José Guerra, un peu comme Guy Roux, tiendrait le manche jusqu’à sa retraite après avoir accompli ses 168 trimestres de banc de touche. Mais la remontée en National 2 entérinée, Stéphane Crucet est entré en scène.
On peut certainement parler de révolution de palais, sûrement pas de coup de balai. Puisque José Guerra est toujours là, installé comme directeur sportif, « à toujours continuer de bâtir le Sporting », presque à entretenir les battements de son propre cœur vert.
Mais, au premier plan, a pris place Stéphane Crucet, une certaine idée du football, dans les pas de son prédécesseur mais pas que.
« On a tous son idée du football, j’ai la mienne. Je ne suis pas du genre à aimer voir mon équipe balancer de longs ballons devant, mais on le fera quand ce sera nécessaire. Et ça le sera dans ce championnat très difficile, dit ainsi le natif de Montbéliard, 46 ans pour quelques jours encore. Mais ce que je privilégie, c’est le beau jeu au sol, repartir de derrière proprement. »
Le Franc-Comtois, qui compte près de 300 matches professionnels à son compteur (28 en Ligue 1 avec Sochaux) après avoir porté les tuniques de Perpignan, du Red Star, de Laval et de Sochaux, a surtout son franc parler. « Je suis parfois un peu têtu. En fait, pour moi, un plus un a toujours fait deux. Dire ce que je pense m’a d’ailleurs parfois joué des tours. »

«Le club ne part pas de zéro, moi si»

À Schiltigheim, il dit avoir trouvé le terrain idéal pour rebondir. « Les installations sont belles, le projet est intéressant, dit celui qui est passé sur les bancs de touche de Louhans-Cuiseaux, Béziers, Tours et Arles-Avignon comme adjoint ou entraîneur principal. Et j’ai de l’ambition, même si j’estime devoir passer par une phase de transition. Le club ne part pas de zéro, moi si. On ne va pas faire de folles annonces, on va simplement se mettre au travail. Mon premier objectif est de ne pas faire office de figurant. On va s’apprivoiser et se dompter les uns les autres. On apprend encore à se connaître, je dispose d’un groupe généreux, à l’écoute. »
Avec un brin d’humour, il dit que lui et son équipe sont prêts « à prendre les points que tous nos adversaires daigneront nous laisser », mais il se reprend vite et devient plus sérieux.
« On va surtout apprendre à les chercher nous-mêmes. Si on n’a pas les moyens de certains, on va trouver le moyen de faire de belles choses. On est les petits nouveaux de ce championnat. Et on a envie de vite apprendre, pour prétendre à pouvoir ensuite viser plus haut. »

«Déceler les complicités de jeu»

Et même la série de matches amicaux au goût d’inachevé (un but encaissé lors des quatre premières rencontres, mais… zéro marqué) n’altèrait pas la bonne humeur de Stéphane Crucet, jeudi dernier.
« On ne marque pas, puisqu’on ne dispose pas encore de tous nos atouts offensifs. On va recruter, coupe-t-il à tout commentaire. Ce qui m’intéresse lors de cette phase, c’est de travailler les automatismes, observer les binômes et les associations, déceler les complicités de jeu. »
Samedi, lors d’un cinquième match amical, ses joueurs affrontaient Haguenau, la bête noire des Schilikois. Elle l’est restée, Giesi a marqué, aucun vert n’a répliqué. Le SCS n’a ainsi toujours pas trouvé l’ouverture.
Dans quelques jours, pour le début de la saison, le FC Villefranche se posera au stade de l’Aar. Et son pedigree n’a lui rien d’amical…
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Lun 7 Aoû 2017 - 10:11

J'y serais (sauf déluge ou verglas Embarassed ) pour la reprise du championnat ! Je suis impatient de voir et surtout découvrir la nouvelle mouture de mon club schilikois.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Jeu 10 Aoû 2017 - 21:40

Cissé, c’est ainsi
Si les choses s’étaient bien déroulées, Abdoulaye Cissé devrait effrayer aujourd’hui certains attaquants de L1. Mais le jeune défenseur guinéen est Schilikois, un joueur de N2 en quête de sensations.
Le filet de sa voix contraste avec son tempérament. Le premier est doux, distille une musique presque fluette, le deuxième est plutôt engagé. Abdoulaye Cissé sait où il veut aller, puisqu’il en vient. À Angers, le défenseur central a été professionnel deux ans, très jeune.
« Quand j’y étais arrivé, on m’avait fait signer un contrat de stagiaire. Une semaine plus tard, je passais professionnel. »

« Les parties de foot s’éternisaient, la nuit faisant office de coup de sifflet final »

Même si les péripéties de son arrivée en Europe dénotent, il avait réalisé son rêve majeur quelques semaines après ses dix-huit ans. « J’étais allé en Corse, sans pouvoir signer à l’AC Ajaccio, puis j’avais passé quelques semaines au Standard de Liège. Ses dirigeants avaient voulu m’engager sans consulter mon agent, un peu mon deuxième père. On était parti en pleine nuit, vers quatre heures, pour filer à Angers. »
Un long parcours en voiture plus loin, « quelques étirements » dans une petite chambre d’hôtel et un aussi « petit footing » plus tard, il avait disputé une rencontre amicale avec le SCO angevin.
« On avait gagné, j’avais été énorme et je suis resté. » C’était en août 2014, son histoire ne pouvait être que belle, elle en tenait les promesses.
Tout doucement, en vous dévisageant d’un regard apaisé, il déshabille son passé. Il raconte le temps couru dans les rues de Conakry, dans les rues de son quartier plutôt, Dixinn. Comme ses jambes tournaient vite, on lui avait rapidement décerné un surnom. Pas encore une décoration, mais déjà une reconnaissance. « On m’appelait Okocha, sourit Abdoulaye Cissé. Comme lui, j’étais plutôt un milieu offensif de couloir. »
Il dit que les parties de foot s’éternisaient alors, la nuit seulement faisant office de coup de sifflet final.
« Quand je rentrais à la maison, ma maman avait souvent déjà servi le repas. Je pleurais quand on me faisait croire que je ne mangerais pas », éclate de rire Abdoulaye Cissé. Mais Aminata Leno est comme toutes les mamans, elle aime nourrir ses enfants…
Son garçon va poursuivre son apprentissage, s’inscrire au CFF Arama, avant d’être repéré par le Fello Star Labé. « Le rêve de tout footballeur africain, c’est de venir en Europe. Le mien, c’était l’Olympique Lyonnais même si Sergio Ramos était mon modèle. »
Il joue déjà en sélection nationale, « où Michel Dussuyer comptera dans ma progression », quand Angers semblera lui offrir sa douceur comme compagne de vie.
« En 2015, on va en quarts de finale de la CAN. Malheureusement, on perd lourdement contre le Ghana. On encaisse trois buts, et ça, je ne supporte pas. Après le coup de sifflet final, ça me met en colère. Je ressasse toutes les actions, je les décortique pour savoir les erreurs commises. »
Quelques mois plus loin, lors d’un match face au Swaziland au Maroc, il se blessera gravement à un genou.
« J’avais été convoqué par Luis Fernandez, mais j’étais fatigué. Je ne voulais pas jouer, je me sentais blessé. Comme les examens semblaient rassurants, comme les anciens de la sélection me poussaient à jouer, j’y suis allé. »
La fierté « de représenter le pays » va être remplacée par de la douleur après douze minutes de jeu. Et quelques mois pour revenir et s’apercevoir qu’on ne compte plus sur lui.
« Juste avant ma blessure, j’avais eu une proposition de ouf d’un club des Émirats Arabes Unis. Là, rien ! Tu perds toute ta confiance, tu ne te sens pas bien. »

« On n’est pas loin de la Meinau »

Après des semaines de réflexion, il s’engage en CFA. Quand il arrive, Martigues est dernier avec une défense en carton. Quand il en repart, le FCM est sauvé tranquillement, une défense ragaillardie. Orléans et un club turc l’approchent, mais lui veut absolument être titulaire, enfin jouer quoi.
« Je suis rentré au pays prendre les conseils de mes parents, de mon papa Abou Berete notamment, sans oublier mon cousin Ibrahima. Ils m’ont dit de prendre mon temps, pour retrouver toutes mes sensations. »
Depuis quelques semaines, Abdoulaye Cissé est Schilikois où il impressionne. « Le projet du club m’a plu, les dirigeants comme Stéphane Crucet et José Guerra me relançaient sans cesse, les installations sont superbes et je me sens à nouveau très bien, ponctue-t-il avant de sourire. On affronte de belles réserves, comme celles de Lyon et du PSG, et on n’est pas loin de la Meinau. »
Et lui attend que le ballon lui offre désormais un joli rebond. Il espère le maîtriser comme pour pouvoir enfin poursuivre un rêve interrompu trop brusquement. Et s’éclaircir enfin la voie...
dna
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3509
Age : 62
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 12 Aoû 2017 - 0:44

Gauclin, Azziz et Genghini sont-ils toujours au club ?
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 12 Aoû 2017 - 2:02

manou54 a écrit:
Gauclin, Azziz et Genghini sont-ils toujours au club ?
Oui pour Gauillaume Gauclin et Ben Genghini. On les lâchera pas ces 2 là ! Azziz je sais pas !
Ont rejoints le Sporting J. A. Fanchone - Pierrick Rakotoharisoa ( HAC - Martigues ) Abdou Cissé et quelques autres encore ..
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3509
Age : 62
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 12 Aoû 2017 - 7:28

A une semaine de la reprise, il est impossible de consulter l'effectif de Schilti quelque part ! Parce que avec ou sans Azziz, l'équipe n'est pas pareille et pas aussi dangereuse !
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 12 Aoû 2017 - 8:20

manou54 a écrit:
A une semaine de la reprise, il est impossible de consulter l'effectif de Schilti quelque part ! Parce que avec ou sans Azziz, l'équipe n'est pas pareille et pas aussi dangereuse !
En principe à l'entrée du stade on nous remet le programme du jour avec l'effectif complet pour la saison ! Si c'est le cas je posterai ce soir ou demain !
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3509
Age : 62
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 12 Aoû 2017 - 12:07

Merci Marius. L'an dernier, à cette époque, Azziz avait battu Lunéville à lui tout seul, mais aussi avec la complicité de Genghini. Ils s'entendaient tous les deux les yeux fermés ! Schiltigheim sans Azziz, c'est comme Lunéville sans Lembl, c'est nettement moins bien !
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 12 Aoû 2017 - 12:37

Je reviens du stade content !

Schiltigheim - Villefranche 3-2
..dans la douleur mais elle fait plaisir cette 1ère victoire. La saison sera difficile difficile..

Villefranche une bonne équipe avec quelques roublards ...
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 12 Aoû 2017 - 12:39

J'ai les noms qui forment l'effectif.. A+

J'oubliais, Gauclin n'a pas joué il a été remplacé par Schneider hmm hmm
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sam 12 Aoû 2017 - 12:59

Gardiens : Guillaume Gauclin   -  Stéphane Schneider

Défenseurs : Antoine Metzler - Vincent Decker - Abdou Cissé - J-A. Fanchone -  François Runtz - Nicolas Delion - Florent Nellec

Milieu de terrain : Cyril Dreyer - Wissam Chakrouni - Karin Belhacene - Loris Ieraci - Ludovic Saline - Pierrick Rakotoharisoa

Attanquants : Mathieu Fels - Ali Mathlouthi - J-Charles Baudet - Benjamin Genchini

Arrivées : Cissé 'Martigues) Saline (Concarneau) Rakotoharisoa (Martigues) Bekoe (libre) Boukalada ( Vauban) Fanchone (Vauban)
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   

 

Sporting Club Schiltigheim (CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-