Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Etoile Noire de Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33865
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Mer 25 Oct 2017 - 21:44

Une éternité.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Ven 27 Oct 2017 - 21:53

16e journée : Strasbourg – Gap (1-5) Comme une fatalité
Une ouverture du score, une belle résistance sur une pénalité majeure (33e ), un “but casquette” (1-3, 39e ) avant de subir le froid réalisme du champion en titre : l’Étoile Noire s’est livrée avec ses armes et sa malchance actuelles hier contre Gap (1-5).

Daniel Bourdages l’avait annoncé, cette équipe de Gap est « une machine, un peu comme un rouleau compresseur » (notre édition d’hier). Hier soir, la « machine » a mis un peu de temps à se mettre en branle, la faute avant tout à des Strasbourgeois qui ont fait ce qu’il fallait pour en enrayer les rouages.
L’Étoile Noire a ainsi pris les devants après avoir parfaitement “tué” une pénalité (2’37). C’est même sans doute leur bon travail en penalty kill qui a mis les hommes de Daniel Bourdages en confiance.
Ses joueurs vont alors prendre le jeu à leur compte, presser plus leurs adversaires pour récupérer le palet. Les Rapaces sont en retard sur les actions et partent à la faute. Sur une pénalité différée, Augstkalns lance Duras à l’assaut. Ce dernier transperce la défense gapençaise et ne laisse aucune chance à Lerg (1-0, 6'43).
Mais c’est bien trop tôt dans ce match pour croire à un exploit. Les joueurs de Luciano Basile commencent à prendre leurs aises pour récupérer le palet dans leur zone et aller mettre la pression dans celle des Strasbourgeois.
Chabera est progressivement mis à contribution mais les tentatives lointaines des Gapençais ne sont pas encore un réel danger. Ce qui l’est plus, surtout parce que c’est un mal récurrent des Strasbourgeois cette saison, c’est leur propension à se mettre en danger en se compliquant la vie sur des sorties de zone.

Perdants aussi maudits que magnifiques

Les joueurs de Daniel Bourdages manquent d’impact dans les duels contre les bandes et multiplient les revirements. Face au rouleau compresseur gapençais, ça ne pardonne pas. Sur un énième palet bloqué, les Rapaces s’installent dans le camp strasbourgeois jusqu’à ce que Thillet trouve la position et l’angle parfait pour tromper Chabera (1-1, 12'19).
L’Étoile Noire subit, peine à sortir de sa zone et forcément craque sur un nouveau revirement qui profite à Scheid servi au second poteau en fin de première période (1-2, 17'43). De quoi craindre de voir les Strasbourgeois se faire concasser par la « machine ». Le score sera lourd quelque 42 minutes plus tard mais il ne dit rien de l’héroïsme qui sied à des perdants aussi maudits que magnifiques.
« On a fait face à un rouleau compresseur durant les dix dernières minutes du premier tiers. Mais après, on a su “tuer” de fort belle manière une pénalité de cinq minutes avant de prendre un but qui nous casse les reins, résumera Daniel Bourdages en fin de match. On n’a pas reculé, on a su les pousser à la faute en troisième période et le regret, c’est de ne pas en avoir profité. Mais on a eu nos chances contre le champion de France. »
Comme la poisse n’aime pas les premiers de la classe, les Strasbourgeois vont écoper d’une pénalité majeure de cinq minutes pour un coup de tête de Deplanque qui n’avait dans les faits que simulé une maladroite intimidation certes répréhensible (32’08).
Héroïques pour la “tuer”, grâce à un Chabera impérial devant sa cage, les hommes de Daniel Bourdages vont encaisser le “but casquette” qui sied à la lanterne rouge qui éclaire un destin assez flou. Sur un lancer anodin, le palet part dans les airs, rebondit un peu partout (la transversale, le casque de Chabera, une main gapençaise) avant de se lover dans la palette de Ritt au second poteau (1-3, 38'13).
Et malgré ses efforts pour sortir de ce marasme, avec notamment quatre power play durant le 3e  tiers – « J’ai aimé notre défense en infériorité numérique », dira Luciano Basile –, l’Étoile Noire va goûter au réalisme d’un candidat à sa succession (2 buts pour 4 tirs cadrés en dernière période).
Comme si l’histoire ne pouvait que ricaner du sort d’une équipe qui s’obstine à ne pas lâcher.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Dim 29 Oct 2017 - 22:11

Ligue Magnus (17e journée) :

Rouen – Strasbourg (7-0)
Toujours éteints !
Largement battus (7-0), les Strasbourgeois n’ont jamais pu rêver à l’exploit hier à Rouen et sont toujours dans l’attente de leur premier succès de la saison.

Ils n’ont pu y croire qu’une poignée de minutes. Six exactement. Le temps, en fait, pour Rouen de mettre la machine en route. Ce laps de temps écoulé et l’énorme occasion de Duras, seul dans le slot , anihilée par Pintaric d’une mitaine spectaculaire et très sûre (4e ), il n’y a plus vraiment eu de match, les vagues rouennaises déferlant à intervalles réguliers et, surtout, fréquents sur la cage alsacienne, gardée hier par Gilles Beck.

L’addition aurait pu être encore plus salée

L’habituelle doublure du Tchèque Jan Chabera n’a pas démérité hier, loin de là, stoppant 37 tirs, mais il a tout de même dû aller chercher le palet à sept reprises au fond de ses filets. Sans lui et ses parades face, notamment, à Stehlik (4e , 31e ), Thinel (7e , 21e ), Lampérier (24e , 50e ), Ritz (31e , 48e ) ou encore Wohlberg (49e) , dont il repoussait le tir de pénalité, l’addition aurait même pu être encore plus salée qu’elle ne l’a finalement été pour une Étoile Noire complètement dépassée, physiquement, tactiquement et techniquement.
Les Dragons, sérieux et appliqués, ont tout simplement tout mieux fait que leurs visiteurs. Ils l’ont aussi et surtout fait avec bien plus de vitesse et de justesse. Résultat, après six premières minutes qui leur ont servi à lancer la machine, les Dragons ont déroulé.
Sous l’impulsion de Loïc Lampérier, auteur hier d’un triplé et qui en est déjà à 13 buts en 17 matches, Rouen n’a d’ailleurs pas mis bien longtemps à prendre les devants. S’il devait d’abord s’y reprendre à deux fois pour ouvrir la marque (1-0, 9’53), l’attaquant international n’avait ensuite aucun mal à faire fructifier la belle passe de Marc-André Thinel (2-0, 15’18).
Totalement maîtres des événements, les Rouennais triplaient la mise juste avant la mi-match grâce à Stehlik qui, opportuniste, reprenait au deuxième poteau et dans un angle fermé une passe de Deschamps (3-0, 27’09).

Calvaire

La suite tournait au calvaire pour Strasbourg puisqu’en l’espace de même pas quatre minutes, Rouen inscrivait trois nouveaux buts signés Lampérier, qui glissait le palet entre les bottes de Beck (4-0, 33’39), Deschamps, en contre et d’un joli lancer frappé (5-0, 34’40) et, enfin, Wohlberg au terme d’un superbe échange entre Thinel et Lampérier (6-0, 37’30).
D’entrée de troisième tiers-temps, Thinel ajoutait un septième but, profitant d’un rebond laissé par le dernier rempart strasbourgeois sur un lancer de Lampérier (7-0, 40’47). Josepher tentait bien de sauver l’honneur mais il trouvait le poteau de Raphaël Garnier, entré peu après la mi-match à la place de Matija Pintaric dans les cages normandes (45e ).
L’Etoile Noire restait donc “Fanny” jusqu’au bout, repartant, sans surprise, de Rouen avec une dix-septième défaite en autant de journées de Ligue Magnus.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Lun 30 Oct 2017 - 6:49

Faudra voir en fin de sison si le club strasbourgeois ne va pas établir un triste record en nombre de défaites. ça en devient presque guignolesque.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Mar 31 Oct 2017 - 22:27

18e journée :

Strasbourg – Lyon (2-3 a.p.)
Maigre consolation
L’Étoile Noire, qui avait su résister en infériorité numérique en troisième période, a raté le coche hier soir en power play en début de prolongation contre Lyon. Les Lions ont marqué en mort subite et les Strasbourgeois doivent se contenter d’un point.
Face à la seule équipe qu’elle n’avait pas encore rencontrée, et donc contre laquelle elle n’avait pas perdu, l’Étoile Noire voulait, enfin, décrocher son premier succès en Ligue Magnus cette saison.
Les Lyonnais, qui ont trois matches en retard (dont celui de l’Étoile Noire à Lyon, reporté à une date encore inconnue), n’avaient pas envie d’être les premiers à s’incliner contre les Strasbourgeois.

Sous le regard du Suédois Johan Burlin, recruté en défense

C’est peut-être cela qui a expliqué les quelque cinq minutes d’observation en début de match. Un autre qui a dû observer particulièrement ce match, c’est Johan Burlin.
Le défenseur suédois (28 ans, 1,90 m), passé par Lyon en Ligue Magnus lors de la saison 2015/2016 (3 buts, 1 assist en 26 matches), est arrivé lundi à Strasbourg et a pu découvrir ses futurs coéquipiers sous le maillot de l’Étoile Noire depuis les travées de l’Iceberg.
Le club a entamé les démarches pour faire valider au plus vite son transfert par les diverses fédérations concernées. Il n’est pas impossible de le voir en action dès vendredi à Mulhouse lors du derby. « On est très content de son arrivée. C’est un défenseur avec du gabarit, droitier ce qui va nous aider à aller plus vite dans la circulation du palet de ce côté-là, souligne Daniel Bourdages à propos de sa recrue. Il sait où il arrive, il ne va pas être effrayé en regardant le classement demain (aujourd’hui) et il est déterminé à relever le défi. »
Des mouvements étaient pressentis dans l’effectif et certains devraient être conclus prochainement. En attendant, Johan Burlin a pu constater hier que sa nouvelle équipe a doublé son capital de points.
Elle aurait pu le tripler si elle avait su mieux exploiter un peu plus de trois minutes de supériorité numérique en début de prolongation. Elle aurait aussi pu ne rien prendre du tout si elle n’avait pas été héroïque quand Lyon a joué en power play pendant plus de trois minutes (52’05 à 55’07, dont près de deux minutes de double infériorité numérique strasbourgeoise).
« On rate le coche en début de prolongation mais on leur a fait le même coup en troisième période aussi. Je suis forcément déçu pour mon groupe qui a une telle soif de victoire. On prend un point contre une bonne équipe de Lyon au terme d’un match où les deux gardiens ont été costauds. On va construire là-dessus », retient Daniel Bourdages.
Mal embarquée après le temps d’observation et le “traditionnel” but cadeau – un palet perdu par Josepher derrière la cage de Chabera, revenu à la bleue sur Levesque qui signait d’un shoot puissant le premier de ses trois buts (0-1, 7'16) –, sa troupe a su revenir puis prendre les devants sur deux power play conclus respectivement par Brenton au second poteau (1-1, 10'17) et V. Mathieu d’un lancer en pleine lucarne gauche de Stojanovic (2-1, 22'17).
Malheureusement, il a manqué neuf secondes aux Strasbourgeois pour virer en tête à la fin du deuxième tiers, Levesque, laissé libre, parvenant à trouver le chemin des filets (2-2, 39'51).
Sans solution en power play pendant la prolongation, les joueurs de l’Étoile Noire se feront punir sur un contre conclu par Levesque (2-3, 64'25).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Ven 3 Nov 2017 - 22:52

19e journée :
Mulhouse – Strasbourg (3-6)
Enfin heureux !
Le derby alsacien de Ligue Magnus entre les Scorpions de Mulhouse et l’Étoile Noire de Strasbourg a tourné à l’avantage des Strasbourgeois. Hier soir à l’Illberg, ils ont décroché leur première victoire de la saison.
Impériaux à l’Iceberg le mois dernier en décrochant une probante victoire (5-1), les Scorpions démarrent ce derby de la pire des manières.
Après Halloween, c’est un premier tiers-temps cauchemardesque, pour ne pas dire “horrifiant”, que livrent les Mulhousiens. Dès sa première attaque, l’Étoile Noire trouve le chemin des filets par Duras (0-1, 00’31) et plonge l’Illberg dans la stupeur.

« On n’a pas le droit de faire ça »

Alors que les Strasbourgeois patinent toujours après une première victoire cette saison, cette 19e journée semble être la bonne pour les hommes de Daniel Bourdages, qui se montrent très dangereux et bénéficient d’une double supériorité numérique (9e ).
Ils doublent la mise au quart d’heure de jeu avec Trudeau, qui inscrit son premier but de la saison en se montrant opportuniste. Il envoie dans les filets le palet qui avait rebondi devant la cage de Raibon (0-2, 15’26).
De quoi mettre Christer Eriksson dans une colère noire sur le banc. « On n’était pas dans le match, maugréait le technicien suédois à l’issue du match. Strasbourg a joué de façon simple et efficace. Nous, on a commis des erreurs individuelles et on n’a pas le droit de faire ça ! »
Les Scorpions tentent de piquer, mais les tentatives individuelles de Paakkolanvaara, Vigners ou Havlik ne perturbent pas Chabera. Raibon, lui, est fortement sollicité et finit par craquer une troisième fois dans le tiers initial sur une action de Bergeron (0-3, 17’47). Acculés et contraints de reculer plutôt que d’avancer, les Scorpions sont fantomatiques et se doivent de réagir.
Ils trouvent enfin le chemin des filets sur un rebond concédé par Chabera et exploité par Sevcenko (1-3, 23’04).
La vague bleue tente de déferler sur l’Étoile Noire, qui aligne sa dernière recrue, le défenseur suédois Burlin, aux côtés de Josepher. Mais si les Scorpions dominent le tiers médian, les occasions de Rubès ou d’Östman ne se traduisent pas en buts. Ils ont pourtant une opportunité en supériorité à la mi-match et installent leur jeu de puissance. Mais Chabera tient bon. Les Mulhousiens se font de plus en plus pressants et Sevcenko n’est pas loin du doublé et de réduire la marque (35e ). Hecquefeuille y parvient en lobant le gardien strasbourgeois (2-3, 35’51).

« Un match référence »

L’Étoile Noire sent le danger et Bergeron vient alerter Raibon. Mais on est plus près de l’égalisation mulhousienne, surtout quand les Scorpions terminent le tiers en supériorité.
Brenton tente de mettre tout le monde d’accord dès le début de l’ultime période, mais les Scorpions égalisent par Havlik (3-3, 45’35). Dans une bonne dynamique, les Mulhousiens voient leur élan coupé par une erreur individuelle du capitaine, Cruchandeau, qui offre quasiment sur un plateau le quatrième but de l’Étoile Noire (3-4, 48’55), qui brille encore par Trudeau et Burgert (3-6, 56’41) et tient, enfin, sa première victoire cette saison.
« Avant, c’était un peu le chat noir et pas l’Étoile Noire, mais on tient enfin cette première victoire, savourait Daniel Bourdages, le coach strasbourgeois. Que ce soit contre Mulhouse ou n’importe quelle équipe, cette victoire fait du bien et c’est un match référence. Je suis surtout heureux de voir des sourires sur les visages des joueurs. »
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Sam 4 Nov 2017 - 3:43

Contre les autres alsaciens... ^^^ Il en faudrait davantage. Razz

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Sam 4 Nov 2017 - 6:14

Même avec se nombre de défaite l'entraineur n'a pas été licencier . yes
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Sam 4 Nov 2017 - 11:12

Un attaquant letton en approche à l'Etoile Noire
L'international letton Sergejs Pecura va arriver ce mardi 7 novembre à Strasbourg pour remplacer le Québécois Frédéric Bergeron dans l'effectif strasbourgeois

L'attaquant québécois Frédéric Bergeron ayant émis le souhait de retourner en Division 1 à Cholet (notre édition de ce samedi 4 novembre), l'Etoile Noire va finaliser la signature du Letton Sergejs Pecura. Agé de 30 ans, le joueur qui évolue au centre a disputé deux Mondiaux avec la Lettonie en 2010 et 2011. Il arrivera à Strasbourg ce mardi 7 novembre, une semaine avant le prochain match de l'Etoile Noire en Ligue Magnus, contre Chamonix à l'Iceberg.
"C'est un centre très bon en protection de palet et solide sur les mises en jeu. Il va nous apporter de l'expérience", souligne Daniel Bourdages, le coach de l'Etoile noire qui a remporté ce vendredi 3 novembre son premier match de la saison lors du derby sur la glace des Scorpions de Mulhouse (3-6).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Mar 14 Nov 2017 - 21:45

Ligue Magnus (20e journée) :
Strasbourg – Chamonix (1-2)

Mauvaise affaire
L’Étoile Noire a concédé un revers (1-2) lourd de conséquence hier soir contre les Pionniers de Chamonix dans la lutte pour le maintien au terme d’un match tendu et dont le rythme a été trop souvent haché par les pénalités.
Mal embarqués pour voir les play-offs en fin de saison régulière, Strasbourg et Chamonix s’affrontaient hier avec la poule de maintien dans un coin de la tête. Ce match de l’avant-dernier chez le dernier valait donc d’autant plus cher pour les deux formations.
L’Étoile Noire, dans la foulée de sa première victoire de la saison lors du derby à Mulhouse (3-6) juste avant la trêve internationale, voulait enchaîner. Pas évident face à des Pionniers qui ne voulaient pas, eux, la voir revenir sur ses talons.
L’enjeu avait de quoi rendre le match crispant. Ce dernier ayant été haché par les pénalités, il l’a été d’autant plus. Pendant un tiers-temps, les unités spéciales n’ont pourtant pas eu d’incidence sur le score, l’Étoile Noire faisant front pendant près de quatre minutes sur deux infériorités consécutives (6’25 à 10’23) puis sur un ultime power play des Pionniers en fin de période (15’27).
Mais quand ils se sont retrouvés à leur tour en supériorité numérique, les joueurs de Daniel Bourdages n’ont pas réussi à faire sauter le verrou savoyard. Pas plus en première période (12’44, 18’35) qu’en deuxième (29’25, 33’59).

Manque de précision

Les Strasbourgeois vont d’autant plus regretter leur manque de précision devant la cage de Sabol qu’ils vont se retrouver à trois contre cinq en fin de deuxième période pendant plus d’une minute trente (38’06) et que les Pionniers vont profiter de l’aubaine pour tromper, sur un lancer de Andersen (0-1, 38’43), un Chabera infranchissable jusque-là !
« On a eu des opportunités de marquer, malheureusement, ils ont réussi à le faire en premier, regrette le Canadien Matt Brenton. On savait que c’était un match très important pour les deux équipes, qui voulaient ces points-là. C’est dommage que ça se soit autant joué sur les pénalités, surtout que de notre côté le power play n’était pas top top ce soir (hier). »
Une fois aux commandes, les Pionniers ont verrouillé l’accès à leur zone et les Strasbourgeois ont peiné pour réussir à s’y installer. Mais alors qu’ils venaient d’alerter le but de Sabol, qui s’en sortait bien sur deux cafouillages, les joueurs de l’Étoile Noire vont se faire piéger sur le contre, conclu par Rundgren (0-2, 48'22).
Les Strasbourgeois vont alors pousser pour revenir dans ce match. Après une grosse faute non sanctionnée sur Schmitt, groggy sur le coup (52e ), les Pionniers vont jouer presque tout le money time en infériorité numérique. À cinq contre trois, Dikis relance le match d’un lancer en pleine lucarne (1-2, 54'35).
Malheureusement, les Pionniers vont se regrouper autour de leur cage sur la dernière pénalité (58’29). Les trois points sont pour eux et l’Étoile Noire va devoir cravacher sur la deuxième phase de matches aller/retour pour effacer le retard concédé sur un adversaire direct.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   

 

Etoile Noire de Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 14 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 8 ... 12, 13, 14

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-