Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sport automobile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33865
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Sam 16 Jan 2016 - 7:41

Motos : Toby Price remporte le Dakar pour la première fois
Toby Price (KTM) a remporté le Dakar chez les motos, samedi à l'issue de la dernière étape entre Villa Carlos Paz et Rosario. L'Australien a enlevé le rallye-raid pour la première fois de sa carrière, dès sa deuxième participation. Au classement général final, il a devancé le Slovaque Stefan Svitko (KTM ; +39'41'') et le Chilien Pablo Quintanilla (Husqvarna ; +48'48''). Premier Français, Adrien Van Beveren (Yamaha) a fini septième à 1h46'29''. Quintanilla a enlevé l'ultime étape samedi. Price s'est, lui, classé quatrième. C'est également la première fois qu'un Australien appose son nom au palmarès du Dakar, toutes catégories confondues. KTM, de son côté, a remporté l'épreuve motos pour la quinzième année consécutive.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Sam 16 Jan 2016 - 7:43

Autos : Stéphane Peterhansel remporte le Dakar
Pour la douzième fois de sa carrière (six en moto et autant de fois en auto), Stéphane Peterhansel s'est imposé sur le Dakar, samedi à Rosario.
Stéphane Peterhansel (Peugeot), associé à Jean-Paul Cottret, a remporté le Dakar dans la catégorie autos, samedi à l'issue de la dernière étape entre Villa Carlos Paz et Rosario. C'est la douzième victoire de sa carrière sur le rallye-raid (six en moto de 1991 à 1998 et six en autos de 2004 à 2016). Pour Peugeot, il s'agit d'un premier succès depuis vingt-cinq ans. La firme française était revenue sur le Dakar l'année dernière. De 1987 à 1990, elle avait obtenu quatre victoires avec Ari Vatanen (trois fois) et Juha Kankkunen (une fois).


Au classement général final, Stéphane Peterhansel a devancé le Qatari Nasser Al-Attiyah (Mini ; +34'58'') et le Sud-Africain Giniel de Villiers (Toyota ; +1h02'47''). Pour son premier Dakar, Sébastien Loeb, neuf fois champion du monde de rallye WRC, a fini sur une bonne note, signant samedi une quatrième victoire d'étape. L'Alsacien avait très bien commencé le Dakar, en décrochant trois succès en quatre jours lors de la première semaine. Il avait ensuite été victime d'un accident, qui avait ruiné ses chances de victoire. Loeb a finalement terminé neuvième à 2h22'09'' de Stéphane Peterhansel.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Lun 29 Fév 2016 - 7:15

Le nouveau défi de Loeb
Sébastien Loeb rejoindra le Team Peugeot Hansen pour disputer le championnat du monde de rallycross dès le 15 avril.
L’Alsacien (42 ans), neuf fois champion du monde des rallyes et pilote tout terrain, explorera ainsi un nouveau domaine avec le rallycross. Il sera l’équipier de Timmy Hansen (23 ans), vice-champion du monde de la discilpline, et pilotera une 2008 WRX Supercar de 550 chevaux.
Le championnat du monde 2016 de rallycross débutera le 15 avril au Portugal et s’achevera le 27 novembre en Argentine, avec 12 manches au programme.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Mer 16 Mar 2016 - 22:46

Auto - L’écurie de Sébastien Loeb se développe «Une compétence reconnue»
Pour sa cinquième année d’existence, l’écurie privée de Sébastien Loeb varie les plaisirs. Entre ses activités en circuit et son arrivée en rallye, la structure du champion alsacien trouve sa voie.
L’affaire ne va pas faire grand bruit. Ce dimanche, du côté de Gondrecourt-le-Château, dans la Meuse, le Sébastien Loeb Racing (SLR) va pourtant faire ses grands débuts en rallye, à l’occasion d’une épreuve régionale de début de saison.
Une Peugeot 208 T16, confiée au pilote lorrain Quentin Giordano, portera les couleurs de l’équipe du nonuple champion du monde, associé au mentor de ses débuts, Dominique Heintz. Il aura donc fallu attendre cinq ans pour voir le patron se lancer dans sa discipline de prédilection. Pourquoi si longtemps ?

« On s’est lancé sur mon nom. Aujourd’hui, on a une image »

« Au début, on avait fait le choix du circuit parce que c’est là que ma carrière allait me mener, rappelle Loeb, qui a disputé ces deux dernières années le championnat du monde des voitures de tourisme (WTCC). Il a d’abord fallu stabiliser notre activité avant de penser à autre chose. Aujourd’hui, tous les paramètres nécessaires sont réunis pour débuter en rallye. L’équipe a suffisamment d’expérience sur circuit pour mener les deux projets de front. »
Loin de vouloir concurrencer Sébastien Ogier et sa Polo WRC en Mondial, SLR effectue une entrée en matière discrète. « Il faut déjà que les choses se mettent en place, précise-t-il. Même si on n’engage que trois voitures cette année, on a quand même des objectifs, à commencer par celui d’être à la hauteur en termes de prestation. On ne vient pas avec une vieille camionnette et un bidon d’essence. Tâchons de faire les choses proprement. Il sera toujours plus facile d’augmenter la voilure à l’avenir, si ça se passe bien cette année. »
Ce test à échelle réduite n’exclut pas l’ambition. Loeb espère ainsi accompagner le jeune Wissembourgeois Terry Folb – et peut-être Frédéric Hauswald – vers le titre en championnat du monde junior, au volant d’une Citroën. Et faire progresser Quentin Giordano avec sa Peugeot en WRC2, soit la deuxième division mondiale, l’autre 208 étant confiée à son beau-frère Dominique “Titi” Rebout.
« L’idée, c’est de leur proposer une forme de coaching, dit Loeb. J’ai des choses à apporter à un pilote, certainement plus qu’en circuit, où j’étais moi-même en phase de découverte. »
Au-delà de cette nouvelle implication en rallye, SLR poursuivra ses activités sur les circuits. Avec un programme phare en WTCC, où trois Citroën seront alignées. « Pour qu’une écurie privée soit viable, il faut pouvoir travailler avec un constructeur, insiste Loeb, devenu pilote de la marque au lion depuis le début de l’année. C’est le cas avec PSA, qui nous accorde sa confiance en rallye comme en circuit. Et on a un projet de travail sur le développement d’une voiture de course avec Peugeot. Tout cela est cohérent. »
En y ajoutant la Porsche Carrera Cup, compétition à laquelle SLR est fidèle depuis les débuts, le programme 2016 s’annonce donc dense et équilibré. De quoi conforter Sébastien Loeb dans son choix initial, qui pouvait paraître risqué.

L’équivalent d’une trentaine d’emplois à temps plein

« On s’est un peu cherché et on a connu des années difficiles, avec des programmes peu rentables, rappelle-t-il. Mais tout ce que l’on a fait, que ce soit aux 24 Heures du Mans ou en Grand Tourisme, a renforcé notre savoir-faire. Au début, on s’est lancé juste sur mon nom. Aujourd’hui, on a une image. Notre compétence est reconnue. »
Si rien n’est jamais acquis dans le sport auto, Sébastien Loeb et son acolyte Dominique Heintz veulent poursuivre le développement de la petite entreprise devenue grande, qui pèse actuellement l’équivalent d’une trentaine d’emplois à temps plein. À Soultz-sous-Forêts, des travaux d’agrandissement de l’atelier sont d’ailleurs en cours.
« SLR, c’est une responsabilité et une fierté, conclut Loeb. Même si je pensais pouvoir m’impliquer plus… Mais mon emploi du temps ne me le permet pas encore ! »
À l’heure où Quentin Giordano s’élancera sur les routes de la Meuse, ce week-end, le patron-pilote en terminera avec une séance d’essais en rallycross, avant d’entamer la nouvelle campagne de rallye-raid par des tests en Espagne. Ce qui ne l’empêchera pas de garder un œil, à distance, sur son joli “bébé”.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Lun 21 Mar 2016 - 4:44

F1 - Grand Prix d’Australie

Premières émotions

Nico Rosberg démarre en beauté la nouvelle saison. AFP

Nico Rosberg (Mercedes) a remporté le premier Grand Prix de la saison, hier en Australie, marqué par l’effroyable accident de Fernando Alonso, qui a reconnu avoir de la «chance» d’être sorti indemne de sa voiture réduite en pièces.
Rosberg s’est imposé devant son coéquipier, le champion du monde Lewis Hamilton, et Sebastian Vettel (Ferrari). C’est sa 15e victoire en F1, dont quatre d’affilée puisqu’il avait remporté les trois dernières manches de la saison 2015.
«Battre les Ferrari c’est formidable, a exulté l’Allemand. C’est un super départ mais nous devons garder un oeil sur les gars en rouge».

Alonso se fait très peur

Au-delà de ce résultat, l’image du week end restera celle de la McLaren d’Alonso déchiquetée et compressée à la manière du sculpteur contemporain César.


«J’ai épuisé une des vies qui me restait!», a posté l’Espagnol sur le réseau social Instagram.
«C’était un moment effrayant et je suis heureux de pouvoir être là devant vous», a-t-il avoué plus sérieusement aux journalistes. «Je suis très reconnaissant à la Fédération internationale pour les mesures de sécurité mises en place. C’est la seule raison pour laquelle je suis toujours en vie».
Alonso est sorti indemne, avec seulement un genou endolori, de cet accident qui aurait pu être dramatique. Au 17e tour, il a accroché la roue arrière gauche de la Haas d’Esteban Gutiérrez, qu’il tentait de dépasser à pleine vitesse. Aileron avant détruit, sa McLaren est partie dans le bac à sable, en tonneau dans les airs, et est venue s’écraser contre un rail de sécurité.
«On sent qu’on s’envole et on voit le ciel, puis le sol, puis le ciel, puis le sol, et on ne comprend rien», a raconté l’Espagnol en concédant que lui et Gutiérrez avaient «de la chance d’être OK».
Pour sa part, le Mexicain a confessé avoir eu «très très peur» pour Alonso: «J’étais sacrément soulagé quand j’ai vu que ça allait».
De gros progrès ont été faits pour la sécurité depuis l’accident mortel de Jules Bianchi, proche d’Alonso, au GP du Japon 2014. Les cockpits des voitures ont encore été renforcés cet hiver.
La course a été interrompue pour déblayer les débris sur la piste. Une interruption décisive puisqu’elle a permis aux pilotes de changer les pneus dans les stands. Rosberg et Romain Grosjean (Haas), ont su en profiter grâce à une stratégie parfaite.
Rosberg a terminé sa course avec les mêmes pneus medium et s’est arrêté aux stands une fois de moins que Vettel. Ce dernier avait en effet opté pour des pneus super-tendres, plus performants, mais a dû en changer avant l’arrivée.

Haas, la belle Américaine

Comme Rosberg, Grosjean a choisi les bons pneus au bon moment. Parti 19e , le Français a terminé à une 6e place historique: elle permet à Haas, première écurie américaine à courir un Grand Prix depuis 30 ans, de marquer des points dès ses débuts!
Haas espère attirer les fans américains de sport auto, pour qui seules comptent traditionnellement les spécialités nationales que sont la Nascar et l’Indycar.
De son côté, Hamilton est très mal parti de la pole position et était 6e à la fin du premier tour. Il est bien remonté mais a failli être dépassé à deux tours de la fin par Vettel, qui a raté sa manœuvre.
Pour son retour en F1, Renault a terminé aux portes des points: ses pilotes, Jolyon Palmer et Kevin Magnussen, ont fini 11e et 12e de cette course pleine de rebondissements, qui a ouvert la saison en beauté.
Une saison marquée par une marche arrière: au lendemain du fiasco du nouveau format de qualifications, les patrons d’écuries ont décidé à l’unanimité de revenir à l’ancienne formule -sans élimination directe toutes les 90 secondes- dès le prochain GP, le 2 avril à Bahrein.
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Ven 1 Avr 2016 - 10:48

Après son terrible accident au Grand Prix d'Australie il y a une dizaine de jours, Fernando Alonso, qui souffre d'une côte cassée, n'a pas été autorisé à participer au GP de Bahreïn. L'Espagnol pourrait même manquer le GP de Chine puisque les médecins redoutent la perforation d'un poumon.

Le choc subi par Fernando Alonso en Australie avait laissé craindre le pire. Si le pilote de l'écurie McLaren s'en est sorti avec une côte cassée et une grosse frayeur, l'Espagnol n'est pas encore tout à fait prêt pour remonter dans une monoplace.

Présent en conférence de presse jeudi, l'ancien pilote de la Scuderia Ferrari a affirmé qu'il acceptait la décision de la FIA, qui ne l'a pas autorisé à prendre le départ à Bahreïn. « J'ai essayé de courir à Bahreïn jusqu'à la dernière minute », a expliqué le champion du monde 2005 et 2006. Mais l'Espagnol a précisé que les derniers examens médicaux passés avaient laissé percevoir quelques inquiétudes : « Un scanner a toutefois révélé que j'avais une côte cassée. La fracture est presque réparée, mais les médecins craignent qu'un autre crash violent pourrait provoquer une perforation du poumon ».

Cette nouvelle information a poussé la FIA à retarder le retour aux affaires de Fernando Alonso. Ce dernier ne s'en est d'ailleurs pas plaint : « Il n'est pas certain que je participe à 100% au GP de Chine dans deux semaines. La sécurité avant tout... » Malgré tout, le pilot ibère restera à Bahreïn pour épauler et soutenir son remplaçant, Stoffel Vandoorne.

orange
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Dim 10 Juil 2016 - 11:18

FORMULE 1 GP de Grande-Bretagne: nouvelle victoire de Lewis Hamilton


Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes), parti en pole position, a remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne de Formule 1, dimanche à Silverstone, devant son coéquipier Nico Rosberg et Max Verstappen (Red Bull).
Au classement du Championnat du monde, Hamilton revient à 4 points de Rosberg, toujours leader, sauf si l’Allemand devait être pénalisé pour des conversations radio avec son équipe, en fin de course, quand il a eu des problèmes de boîte de vitesses.
C’est la 47e victoire d’Hamilton en F1, dont quatre cette année, quatre à Silverstone et trois d’affilée depuis 2014 dans le temple anglais de la vitesse, chez Mercedes.
Le triple champion du monde anglais a fait une course quasiment sans-faute, devant des milliers d’Union Jack déployés dans les tribunes par plus de 100.000 spectateurs.
La course a vraiment débuté au 6e tour, après cinq tours bouclés au ralenti derrière la voiture de sécurité, en pneus pluie, sur une piste détrempée, en raison d’une grosse averse juste avant le départ.
Les Ferrari ont dû se contenter de la 5e place de Kimi Räikkönen et de la 9e place de Sebastian Vettel après avoir, une fois de plus, été dominées par les Red Bull de Verstappen et Daniel Ricciardo, qui termine au pied du podium.
Alsace
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Jeu 8 Sep 2016 - 11:57

La Formule 1 devient propriété de l'Américain Liberty Media
Le groupe Liberty Media du milliardaire et magnat des communications américain John Malone a pris mercredi le contrôle de la Formule Un, mettant fin à plusieurs années d’incertitude sur l’avenir de la gestion de ce sport au rayonnement mondial.
La valeur de Formula One avait été estimé à environ 7,1 milliards d'euros, mais la transaction finale ne s'élève qu'à 3,9 milliards : la gestion du championnat du monde de Formule 1 a en effet changé de main, le groupe Liberty Media du magnant US des communications John Malone devenant le nouveau gestionnaire de la discipline depuis hier soir.
Chase Carey, ex-bras droit de Rupert Murdoch au sein de 21st Century Fox,va prendre la direction de Formula One, l’organisme qui gère la F1, avec le titre de président. Bernie Ecclestone, considéré comme l’architecte de la Formule Un moderne, en restera le PDG, selon les termes de l’accord annoncé mercredi.
Cette transaction met fin à plusieurs années de supputations sur la gestion du championnat du monde de Formule Un, véritable vache à lait pour ses promoteurs, dégageant des revenus de plusieurs milliards de dollars, administrée de manière quasi-dictatoriale par Bernie Ecclestone. Ce dernier, âgé de 85 ans, est toutefois parvenu à rester au volant et a salué mercredi «l’arrivée de Liberty Media et de Chase Carey au sein de Formula One».
L’opération permet aussi à John Malone d’ajouter à sa palette l’un des sports les plus regardés au monde avec 400 millions de spectateurs à la télévision en moyenne par course. Il possède déjà dans le secteur sportif l’équipe de baseball américaine des Atlanta Braves et un intérêt dans la Formule E qui fait courir des bolides électriques.
Grâce à son implication dans la Formule E par le biais de Liberty Global et de la chaîne de télévision Discovery, d’autres entreprises qu’il contrôle, John Malone n’est pas complètement étranger au monde des sports mécaniques. Conformément à son habitude d’investisseur puissant mais extrêmement discret, son nom n’apparait pas dans la transaction annoncée mercredi.
L’arrivée de capitaux américains pourrait également annoncer pour la F1 un éventuel développement aux Etats-Unis où elle n’est jamais arrivée à s’imposer face à d’autres disciplines de sports mécaniques comme le Nascar (stock-cars) ou les monoplaces de la Formule Indy (Indianapolis).
Alsace
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Mer 2 Nov 2016 - 6:33

Rallye WRC: Volkswagen jette l'éponge
Le constructeur allemand Volkswagen a confirmé ce mercredi son retrait du Championnat du monde des rallyes (WRC), effectif dès la fin de la présente saison 2016.

La marque allemande Volkswagen, quadruple championne du monde des rallyes avec le Français Sébastien Ogier, a annoncé ce mercredi son retrait du Championnat du monde des rallyes (WRC).
Ce retrait sera effectif dès la fin de la présente saison 2016. Volkswagen souhaite par ailleurs «réaligner ses activités sportives» autour des «nouvelles technologies».
«Notre engagement arrive à son terme», écrit VW, dont le retrait interviendra après le rallye d’Australie (17-20 novembre), alors que l'écurie Volskwagen, Ogier et son copilote Julien Ingrassia ont réussi, en 2016, leur 4e grand chelem consécutif de titres mondiaux (pilote, copilote, constructeur) depuis 2013.

Trois pilotes sur la touche

Deux autres pilotes, en plus d’Ogier, vont être au chômage technique, le Finlandais Jari-Matti Latvala et le Norvégien Andreas Mikkelsen.
La décision a été prise mardi lors d’un conseil d’administration à Wolfsburg, le siège de VW.
Elle intervient une semaine après celle d’Audi, autre marque phare du groupe, de se retirer définitivement de l’endurance qu’elle a dominée de 2000 à 2015 (13 victoires aux 24 Heures du Mans).

Les conséquences du "dieselgate"

La marque allemande a été fragilisée par le scandale du «dieselgate» aux Etats-Unis, une affaire de moteurs truqués pour tenter d’échapper aux normes anti-pollution en vigueur outre-Atlantique.
Aucun sursis n’aura donc été accordé à VW pour le rallye, alors que la Polo-R de 2017, correspondant à une nouvelle réglementation technique, n’était plus qu’en attente d’homologation (au 30 novembre), après des milliers de kilomètres d’essais.
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Mer 2 Nov 2016 - 9:28

Wolkswagen das Auto.Cà va faire un championnat dévalué la saison prochaine.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Mer 2 Nov 2016 - 12:12

Et peut-être peu suivi par les spectateurs .
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Mer 2 Nov 2016 - 22:39

Volkswagen se retire du Championnat du monde Quel avenir pour Ogier ?
Volkswagen coupe le moteur et Sébastien Ogier attend les coups de fil : le constructeur allemand a annoncé hier qu’il se retirait du championnat du monde des rallyes et laisse libre le pilote aux quatre couronnes.
Ne vous inquiétez pas pour moi, nous nous reverrons », a tweeté Ogier peu après l’annonce de ce retrait, qui interviendra après le rallye d’Australie (17-20 novembre), le dernier de la saison.
Volkswagen, Ogier et son copilote Julien Ingrassia viennent de réussir leur quatrième grand chelem consécutif de titres mondiaux (pilote, copilote, constructeur) depuis 2013.
Outre le Français, deux autres pilotes vont être au chômage technique, le Finlandais Jari-Matti Latvala et le Norvégien Andreas Mikkelsen.
À une semaine d’intervalle, le constructeur allemand a suivi l’exemple d’une autre marque qui appartient au groupe Volkswagen. Audi a annoncé le 26 octobre qu’elle se retirait d’une autre discipline du sport automobile, le championnat du monde d’endurance (WEC, dont font partie les mythiques 24 Heures du Mans).
Ni Audi ni Volkswagen ne l’a dit explicitement, mais les observateurs justifient la décision par le scandale du “dieselgate” dans lequel se débat le groupe Volkswagen et qui pourrait lui coûter 15 milliards de dollars.

Coup de tonnerre

Hier, Volkswagen a assuré vouloir se tourner vers les « technologies du futur » dans l’optique du « développement prochain de (ses) gammes de voitures électriques ».
C’est un coup de tonnerre pour la course automobile : la Polo-R de 2017, correspondant à une nouvelle réglementation, était en effet quasiment prête à courir. Surtout, cela pose la question de l’avenir d’Ogier.
Le retour du Français chez Citroën, pour lequel il a couru jusqu’en 2011, semble exclu. La marque française a déjà nommé trois pilotes pour 2017 (le vétéran Kris Meeke, 37 ans, et deux jeunes, Craig Breen et Stéphane Lefebvre).
La piste Hyundai est à écarter aussi, car la marque coréenne a un effectif équilibré, composé du Belge Thierry Neuville, de l’Espagnol Dani Sordo et du Néo-Zélandais Hayden Paddon. Et n’a pas forcément l’envie ou les moyens financiers de payer Ogier, référence suprême du WRC depuis 2013.

Vers Toyota ?

Restent Toyota, qui revient en WRC avec des gros moyens, et Ford, via l’écurie anglaise M-Sport.
Interrogé sur le record de l’autre Sébastien, Loeb (neuf titres mondiaux), Ogier avait récemment répondu très sereinement : « Avant de penser à neuf titres, on va d’abord en viser cinq. Mais je ne pense pas que battre ces records soit une fin en soi. Que je gagne encore, ou pas, j’aurai réussi dans ma vie ».
À 32 ans, le Français est devenu père de famille cet été, sa « plus belle victoire ». Son « épanouissement » pourrait donc l’inciter à prendre une année sabbatique, d’autant que selon L’Équipe il touchera quoi qu’il en soit sa dernière année de salaire (7,5 millions d’euros annuels), pour un contrat qui le liait initialement jusqu’à fin 2017.
Cela pourrait lui permettre d’attendre que Toyota développe sa nouvelle Yaris WRC et l’emmène au niveau requis pour que le Français continue sa série de victoires (38) en WRC.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   Lun 11 Sep 2017 - 11:28

La Bugatti Chiron est montée à 400 km/h et revenue à 0 en 42 secondes



La Bugatti Chiron, dont 300 exemplaires ont été vendus dans le monde et qui est construite à Molsheim (Bas-Rhin), a établi un record de vitesse. Un 0-400-0 km/h en 42 secondes . Explications
"La supersportive alsacienne développant 1 500 ch a accéléré de 0 à 400 km/h puis freiné jusqu’à l’arrêt complet en moins de 42 secondes (41,96). Il s’agit, à ce jour, du meilleur temps au monde réalisé et mesuré officiellement pour cette manoeuvre par un véhicule de série", indique le service presse de Bugatti dans un communiqué.
Cette performance a été réalisée en août à Ehra-Lessien, en Allemagne. Elle a été authentifiée par "le SGS, leader mondial dans le domaine des essais, tests, vérifications et certifications, ainsi que par le TÜV Saar", précise le communiqué.
"3,112 kilomètres à peine ont suffi à la Chiron pour réaliser cet exploit", indique encore le constructeur qui précise que ce "record du monde" a été établi par Juan Pablo Montoya, vainqueur du Grand Prix de Monaco en Formule 1, double vainqueur en IndyCar Series et triple vainqueur des 24 h de Daytona.
Ce 0-400-0 constitue une première étape pour le record du monde de vitesse pour véhicules de série auquel Bugatti souhaite s’attaquer en 2018. "C’est également un nouveau point culminant de l’histoire déjà prestigieuse de cette Chiron, dont la première mondiale a eu lieu l’année dernière. Sur les 500 Supercars d’exception fabriqués, 300 sont déjà vendus".
Bugatti va présenter ce véhicule de tous les records lors de la 67e édition du salon de l’automobile IAA qui se tiendra du 14 au 24 septembre 2017 à Francfort (hall 3).
Juan Pablo Montoya était au volant du bolide
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sport automobile   

 

Sport automobile

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-