Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Rugby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant
AuteurMessage
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
Nombre de messages : 18602
Date d'inscription : 17/01/2009

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Mer 15 Mar 2017 - 6:52

Ils n'ont pas réfléchi, lamentable pour des présidents de clubs, pourquoi ne pas attendre la fin de la saison? Celà aurait évité bien des désagréments mais évidemment le pognon passe avant toute équité.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Mer 15 Mar 2017 - 9:29

La fusion Racing-Stade Français suspendue jusqu'à vendredi?
L'Union des joueurs professionnels (Provale) a annoncé ce mercredi que la fusion entre les deux clubs rivaux était suspendue jusqu'à une réunion cruciale entre les différents acteurs concernés par le projet.
Nouveau rebondissement dans l'affaire du projet de fusion Racing 92-Stade Français.
Au lendemain de la grève illimitée décrétée par les joueurs du club parisien, voilà que le mariage est "suspendu", au moins jusqu'à vendredi.

Une réunion cruciale vendredi

C'est l'Union des joueurs de rugby professionnels (Provale) qui en a fait l'annonce ce mercredi sur son compte Twitter, quelques minutes après le passage de son président Robins Tchale Watchou (deuxième ligne de Montpellier).
Selon Provale, une réunion doit avoir lieu vendredi entre la Ligue nationale de rugby (LNR), les clubs, les associations, les staffs, les joueurs et le Fédération française de rugby (FFR).
La LNR n'a pas vocation" à prendre de décisions" mais souhaite "faire en sorte que toutes les parties soient écoutées et qu'il y ait un consensus", a expliqué son président Paul Goze.
En revanche, Thomas Savare, président du Stade Français, et Serge Simon, numéro 2 de la FFR, n'ont fait aucun commentaire à la sortie d'une réunion du comité directeur de la LNR ce mercredi.

"Une solution peut être trouvée" selon la LNR
«Une solution peut être trouvée» sur la fusion entre le Racing 92 et le Stade Français et la grève illimitée décrétée par les joueurs du club parisien en conséquence, a déclaré mercredi le président de la Ligue nationale de rugby (LNR), Paul Goze.
Il n’a souhaité faire «aucun commentaire» sur cette grève, décrétée mardi, son issue et ses conséquences éventuelles sur la fin de saison du Top 14.

La FFR est contre la fusion
La Fédération française de rugby (FFR) est contre le projet de fusion entre les entités professionnelles du Racing 92 et du Stade Français a déclaré ce mercredi le président de Provale, Robins Tchale Watchou.
D'après le joueur de Montpellier, la FFR, via son numéro 2 Serge Simon, a fait savoir "de façon très claire la désapprobation de la Fédération sur le fond et la forme".
Dans un communiqué publié lundi, la FFR s’était dite «choquée d’apprendre par voie de presse le projet amenant à la disparition d’un des deux plus grands clubs de rugby français» et «très étonnée» de prendre connaissance de «la prétendue création d’un nouveau club sans qu’elle n’ait jamais été consultée».
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Jeu 16 Mar 2017 - 4:53

XV de France : Novès joue la continuité
Un seul changement pour ce dernier match capital face aux Gallois samedi (15h45) au Stade de France: le sélectionneur a renouvelé sa confiance à 14 vainqueurs de Rome et réintégré logiquement Sebastien Vahaamahina, ménagé sur blessure face aux Italiens.
Guy Novès s'est presque contenté d'un copier-coller de l'équipe victorieuse à Rome samedi dernier pour affronter des Gallois à domicile. Sébastien Vahaamahina remis d'une légère déchirure, retrouve sa place pour apporter la puissance nécessaire au pack aux côtés de Maestri. 
Face au XV au poireau qui cherchera comme les Français à terminer sur le podium de ce tournoi derrière les Anglais intouchables, le staff a misé sur la stabilité. La charnière, la paire de centre, la première ligne sont bien assises. Brice Dulin a démontré sa pertinence comme relanceur. Vakatawa est maintenu à l'aile au détriment de Yoann Huget. Il est vrai que les Gallois utilisent peu le jeu au pied.
Les autres changements interviennent sur le banc avec Chat au talonnage à la place de Tolofua blessé, et le retour du polyvalent Damien Chouly.

La composition
Arrière : Dulin.
Trois-quarts : Nakaitaci, Lamerat, Fickou, Vakatawa.
Demis : Serin (M), Lopez (O).
Troisième ligne : Sanconnie, Picamoples, Gourdon.
Deuxième ligne : Maestri, Le Devedec.
Première ligne : Slimani, Guirado (capitaine), Baille.
Remplaçant s: Atonio, Chat, Ben Arous, Jedrasiak, Chouly, Dupont, Trin-Duc, Huget.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Ven 17 Mar 2017 - 9:46

Candidature française au Mondial 2023 : 12 stades retenus
Douze villes françaises, sur dix-neuf postulants, ont été finalement retenues par le comité de candidature à l’organisation de la Coupe du monde 2023 de rugby, mais le cas du stade de Paris n’a pas encore été tranché.
Si la France accueille la Coupe du Monde 2023 de rugby, comme escompté par le comité de candidature tricolore, les matchs du tournoi auront lieu dans ces douze villes : Lille, Lens, Saint-Denis, Paris, Nantes, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille, Nice, Saint-Etienne et Lyon.
Sept villes se sont désistées entre temps ou n’ont pas été sélectionnées: Valenciennes, Le Havre, Rennes, Le Mans, Sochaux, Grenoble et Nanterre.
Restera une question à trancher d'ici le 1er juin par la ville de Paris, date de la remise du dossier de candidature à World Rugby : quelle arène, entre Jean-Bouin (20 000 places), l'antre du Stade Français, et le Parc des Princes (48 000 spectateurs), qui a les faveurs des organisateurs, sera retenue pour la capitale? 

Réponse le 15 novembre

Celle de l’Arena à Nanterre, qui devait accueillir les matches du Racing 92 à partir de la fin de l’année, a été écartée, la faute à sa pelouse synthétique. Enfin, le Stade de France accueillera sans surprise la finale si
Une délégation de World Rugby se rendra en France les 30 et 31 mars pour rencontrer les responsables du comité de candidature.
Le pays retenu pour l’organisation du Mondial-2023 sera annoncé le 15 novembre à l’issue d’un vote à deux tours. L’Irlande et l’Afrique du Sud sont les deux autres candidats.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Ven 17 Mar 2017 - 14:38

Ce n'est pas demain la veille que le Grand Est accueillera à nouveau une grande épreuve sportive internationale en foot ou rugby...

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Ven 17 Mar 2017 - 15:22

Allmen67 MrEnigme a écrit:
Ce n'est pas demain la veille que le Grand Est accueillera à nouveau une grande épreuve sportive internationale en foot ou rugby...
Complètement ignoré notre région, je trouve çà scandaleux.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Ven 17 Mar 2017 - 22:55

Fusion : Bernard Laporte prêt à tout faire capoter

Il pourrait bien tout empêcher. Bernard Laporte s'oppose fermement au projet de fusion entre le stade Français et le Racing 92.
Lors de la réunion d'urgence la Fédération Française de rugby dont Bernard Laporte en est son son dirigeant a confié être "choquée d'apprendre par voie de presse le projet amenant à la disparition d'un des deux plus grands clubs de rugby". La FFR a donc "très clairement exprimé son opposition à ce projet qu'elle considère comme étant contre-nature".La veille, Henri Mondino, le vice-président de la FFR en charge de la réforme territoriale avait très clairement annoncé à TV Sud : "Un certain nombre de de statuts et de règlements nous autorisent à empêcher les choses", puis l'élu poursuit affirmant : "Nous connaissons bien Bernard Laporte. Je crois que sa déclaration ira dans ce sens-là. Venir devant la presse annoncer un rachat d'un club, ce n'est pas nos méthodes. La méthode est brutale, elle est en dehors des valeurs que prône notre Fédération".
La réunion d'urgence prévue à la Ligue nationale de rugby avait pour objectif de discuter de la fusion entre les deux entités mais également de discuter de la grève illimitée votée par les joueurs du Stade Français pour protester contre ce projet.
orange
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 18 Mar 2017 - 4:57

Fédérale 1, 2 et 3 : Pas de relégation cette saison
Les championnats amateurs ne connaîtront pas de rétrogradation cette saison afin de passer de 10 à 12 clubs par poule dès la saison 2017-2018. Cela avait déjà été évoqué, mais cette fois la Fédération française de rugby (FFR) l'a officialisé. Cette saison le championnat amateur (Fédérale 1, 2 et 3) ne connaîtra pas de rétrogradation. Ceci afin de permettre de passer de 10 à 12 équipes par poules dès la saison 2017-2018.

Actuellement, la Fédérale 1 est organisée en quatre poules. Une poule d'accession et trois poules géographiques. 40 clubs sont actuellement concernés par ce championnat mais ils seront bientôt 48. Les difficultés financières rencontrées par plusieurs clubs de la poule élite, initiée cette saison, avaient amené la nouvelle direction de la FFR à se pencher dès janvier sur une réforme du rugby amateur. L'augmentation des clubs par division favorisera «une régionalisation des poules», estime Thierry Murie, vice-président de la FFR en charge du rugby amateur. Par ailleurs, afin de décharger le calendrier, la Coupe de la Fédération (4 dates) sera supprimée la saison prochaine.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 18 Mar 2017 - 10:29

Victoire bonifiée pour l'Écosse, cuillère de bois pour l'Italie

Ecosse - Italie
29 - 0
L'Écosse s'est largement imposée, ce samedi, lors de son dernier match du Tournoi des six nations face à l'Italie (29-0).  Trois victoires en cinq rencontres pour l'Écosse dans ce Tournoi des six nations 2017. Le XV du Chardon n'avait plus été à pareille fête depuis plus de dix ans (2006).
Son troisième succès, l'Écosse l'a facilement obtenu ce samedi après-midi en écrasant l'Italie (29-0), qui hérite de la cuillère de bois, comme l'an dernier.
L'Écosse 2e provisoire
Avec quatre essais marqués, les Écossais repartent de Murrayfield avec le point de bonus offensif en poche et se placent provisoirement à la deuxième place du classement, derrière l'intouchable Angleterre, en attendant les rencontres de la France face au pays de Galles et des Irlandais contre les Anglais.
L'Écosse a construit son succès en première période, en menant 15-0 à la pause et profitant de la faillite au pied du buteur italien Carlo Canna, en échec sur trois pénalité lors des quarante premières minutes.
dna

France(domicile)     20-18  Pays de Galles(extérieur)
Le XV de France s'impose face aux Gallois
Au terme d'une fin de match hallucinante et un essai de Camille Chat à la 100è minute, le XV de France l'a emporté (20-18) face au pays de Galles, samedi, au Stade de France. Un succès qui permet aux Bleus de Guilhem Guirado de terminer avec un bilan positif (3 victoires et 2 défaites).
Le match : 20-18
Et la folie s'est emparée du Stade de France, Camille Lopez s'est agenouillé et a exulté en transformant un essai inscrit au bout de 20 minutes de temps additionnel ! Oui, 20 minutes (19'55'' exactement), durant lesquelles les Bleus ont forcé jusqu'au bout le verrou gallois pour passer de 13-18 à 20-18. Des mêlées à 5 mètres en veux-tu en voilà, des piliers qui entrent et qui sortent, un arbitre qui refuse jusqu'au bout l'essai de pénalité malgré l'avancée du pack français. Et au bout du bout, un  dernier effort des avants français et c'est Camille Chat qui a aplati en force ! Délirant !

En arrachant ce succès sur les coups de 18h00, pour un match qui avait débuté à 15h45, les hommes de Guy Novès se sont offerts une troisième victoire dans ce Tournoi et pourraient finir sur le podium, selon le résultat d'Irlande-Angleterre. Un petit miracle quand on remonte cette partie où les Bleus,  malgré un bon premier quart d'heure, ont tant peiné et laissé les Gallois dans le match grâce à la botte de Leigh Halfpenny.
Les Bleus sont en effet très bien entrés dans la partie, portés par une mêlée (déjà) souveraine et des premiers temps forts convertis. Si Camille Lopez a été trop court sur une pénalité  lointaine (3e), il a revanche parfaitement joué le coup au pied pour tromper le mur gallois et envoyer Rémi Lamerat dans l'en-but (7-0, 7e). Une pénalité encore gagnée par la mêlée permettait même aux Bleus de mener 10-0 au quart d'heure de jeu.
Mais le XV du Poireau est petit à petit revenu dans le match, Halfpenny convertissant trois buts de pénalité (19e, 27e et 39e ; 10-9 à la mi-temps). Vakatawa sur en-avant volontaire qui lui a valu un carton jaune, Baille et Slimani sur des hors-jeu étaient les fautifs. A ce moment-là du match, les Tricolores peinaient à remettre la main sur le ballon (55% de possession à la pause pour les visiteurs) et perdaient leur ligne directrice aperçue dans le premier quart d'heure.

L'impression s'est malheureusement confirmée au retour des vestiaires, avant ce temps additionnel de folie. Les Bleus se sont fait doubler au score sur une nouvelle pénalité lointaine d'Halfpenny (10-12, 54e). Le Toulonnais, parfait dans son rôle de buteur (voir plus bas), sanctionnait ensuite une faute de Sébastien Vahaamahina en touche (10-15,66e) et un plaquage haut d'Uini Atonio (13-18, 72e), alors que les Bleus s'étaient rapprochés sur une pénalité de Lopez (13-15, 67e). Alors qu'on sentait les Bleus trop courts, ils ont finalement trouvé les ressources pour gagner cette partie. Une fin en apothéose et un tour d'honneur mérité qui leur permet de mettre fin à cinq défaites consécutives face au XV du Poireau. C'est anecdotique après cette fin de partie complètement folle mais cela fait aussi un bien  fou.
equipe
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 18 Mar 2017 - 11:50

Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 18 Mar 2017 - 13:49


_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 18 Mar 2017 - 14:02

L'Irlande prive les Anglais d'un Grand Chelem
Samedi, à Dublin, les Irlandais du capitaine Rory Best se payent l'Angleterre (13-9) et la privent d'un Grand Chelem dans ce Tournoi des 6 Nations. L'Irlande se place deuxième au classement, devant la France et derrière son adversaire du jour.

En l'emportant (13-9) à l'Aviva Stadium, de Dublin, samedi soir, un essai à rien, les Irlandais du capitaine Rory Best privent l'Angleterre d'un Grand Chelem dans ce Tournoi des 6 Nations. Les hommes en vert avait ouvert le score d'entrée par leur métronomique ouvreur et buteur, Jonathan Sexton. C'était presque inévitable. Le centre anglais Owen Farrell répliquait quelques minutes plus tard et ce XV de la Rose passait tout prêt du carton jaune (18e) quand son troisiième-ligne aile Itoje plaquait Sexton à retardement puis allait commettre une faute derrière un ruck sur le demi de mêlée irlandais Marmion.
Mais l'arbitre français, M. Garcès, en décidait autrement. L'Irlande poursuivait son pressing et à la 24ème, le deuxième-ligne Henderson entrait dans l'en-but anglais dans la foulée d'un ballon porté derrière pénaltouche, l'arme fatale de la Verte Erin. Avec la transformation de l'inévitable Sexton, l'Irlande prenait un avantage avant la pause, 10-3.
En seconde période, les Anglais semblaient revenir dans un match qui avant cela leur avait échappé, comme si la pression du résultat était trop forte pour eux. En effet, en cas de victoire, les coéquipiers du talonneur Dylan Hartley remporteraient un Grand Chelem, le deuxième d'affilée, une première dans l'histoire du Tournoi des 6 Nations.

Comme auparavant, Farrell et Sexton meublaient le score. A la 66e, le XV de la Rose avait une belle occasion de marquer avec une passe au pied pour l'ailier droit Watson mais elle ne donnait rien. Les Anglais se contentaient d'une troisième but de pénalité (67e, 13-9), sans jamais parvenir à infléchir le destin contraire. Pis, c'est l'Irlande qui terminait en trombe dans les derniers instants et savourait, dans les chants de l'Aviva Stadium, ce succès qui fruste l'Angleterre, déjà victorieuse du Tournoi avant cette dernière journée, d'un Grand Chelem.
equipe
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 18 Mar 2017 - 14:05

Cela arrive souvent aux anglais, il me semble, ils craquent en fin de compte pour le Grand Chelem.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 18 Mar 2017 - 14:17

Bien fait pour les rossbifs, ils se croient toujours supérieurs.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 18 Mar 2017 - 23:11

XV de France : La permutation Atonio-Slimani fait polémique
Le sélectionneur par intérim du pays de Galles, l'ancien demi de mêlée Rob Howley, s'est interrogé samedi après la défaite face au XV de France (20-18) dans le Tournoi sur «l'intégrité» de l'encadrement tricolore, soupçonné d'avoir simulé un protocole commotion concernant Uini Atonio afin de faire entrer Rabah Slimani en fin de match.
On joue la 80ème minute. Le XV de France est engagé dans une série de mêlée à cinq mètres de l'en-but gallois quand Rabah Slimani entre au poste de pilier droit à la place de Uini Atonio, qui l'avait remplacé à la 55e minute.

Le règlement ne permet à un première-ligne d'entrer de nouveau en jeu qu'en cas de blessure ou de protocole commotion d'un autre joueur et, selon Howley, aucun des deux cas ne s'appliquait à Atonio. Le staff des Bleus aurait donc maquillé un protocole commotion pour faire entrer un pilier spécialiste de la mêlée fermée.

«Slimani s'échauffait déjà avant de rentrer. Puis un des coaches français est sorti de sa zone technique pour parler avec le médecin de l'équipe de France. Une minute plus tard, le staff français changeait de pilier droit» a déclaré Howley lors d'une conférence de presse où les questions des journalistes gallois ont uniquement tourné autour de ce fait de jeu.
«Vous pouvez entendre Atonio dire à l'arbitre, Wayne Barnes, «ça va, j'ai juste mal au dos», et dans la foulée il sort» a ajouté Howley, qui s' «interroge sur l'intégrité de l'encadrement français». A la question de savoir s'il considérait qu'il y avait eu triche, il a répondu: «Non, c'est juste une question d'intégrité. Mais si vous vous appelez ça de la triche, ça vous regarde.»

«Nous adorons notre sport, mais ce qui s'est passé dans les dix dernières minutes, je n'avais jamais vu ça au niveau international. Cela ne devrait pas arriver sur un terrain lors d'un test-match» a poursuivi Howley, indiquant en avoir parlé «aux dirigeants du Comité des Six Nations».

L'entraîneur des avants du XV de France, Yannick Bru, a lui assuré qu'Atonio avait bien été victime d'une commotion cérébrale: «Je ne veux pas rentrer dans le débat médical, mais le neurologue (médecin chargé de faire passer le protocole commotion) du match ne donne pas (à Atonio) l'autorisation de rentrer de nouveau.»

Guy Novès n'a jamais vu ce genre de dénouement

equipe
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Dim 19 Mar 2017 - 7:56

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Dim 19 Mar 2017 - 9:30

Trop de pression?
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Dim 19 Mar 2017 - 12:03

RUGBY - VI NATIONS Soupçons de triche et morsure: une enquête ouverte
Après les accusations du staff gallois, qui soupçonnent la France d'avoir simulé un protocole commotion sur la dernière mêlée et un joueur du XV de France d'avoir mordu l'ailier George North, le comité des six nations va mener une enquête.
La défaite pour deux points (18-20), à l'issue de 100 minutes de jeu, samedi au stade de France face aux Bleus, reste en travers de la gorge des Gallois.
Rob Howley, sélectionneur intérimaire du XV du Poireau, s'est même interrogé après la rencontre sur "l'intégrité" de l'encadrement du XV de France à propos de ces arrêts de jeu interminables et d'un fait de jeu qui lui paraît suspect.

Un protocole commotion simulé ?

80e minute. Le XV de France est engagé dans une série de mêlée à cinq mètres de l’en-but gallois quand Slimani entre au poste de pilier droit à la place d’Atonio, qui l’avait remplacé à la 55e minute.
Le règlement ne permet à un première ligne d’entrer de nouveau en jeu qu’en cas de blessure ou de protocole commotion d’un autre joueur et, selon Howley, aucun des deux cas ne s’appliquait à Atonio. Le staff des Bleus aurait donc maquillé un protocole commotion pour faire entrer un pilier bien meilleur en mêlée fermée.

"Slimani s'échauffait déjà avant de rentrer"

«Slimani s’échauffait déjà avant de rentrer. Puis un de leurs coaches (de la France) est sorti de sa zone technique pour parler avec leur médecin, et une minute plus tard ils changent leur pilier droit» a déclaré Howley lors d’une conférence de presse où les questions des journalistes gallois ont uniquement tourné autour de ce fait de jeu.
«Vous pouvez entendre Atonio dire à Wayne Barnes (l’arbitre) +ça va, j’ai juste mal au dos+, et dans la foulée il sort» a ajouté Howley, qui s’"interroge sur l’intégrité de l’encadrement français».

"Je n'ai jamais vu ça"

A la question de savoir s’il considérait qu’il y avait eu triche, il a répondu: «Non, c’est juste une question d’intégrité. Mais si vous vous appelez ça de la triche, ça vous regarde.»
«Nous adorons notre sport, mais ce qui s’est passé dans les 10 dernières minutes, je n’avais jamais vu ça au niveau international. Cela ne devrait pas arriver sur un terrain lors d’un test match» a poursuivi Howley, indiquant en avoir parlé «aux officiels du (comité des) six nations».
Le XV de France lui répond

L’entraîneur des avants du XV de France Yannick Bru a lui assuré qu’Atonio avait bien été victime d’une commotion cérébrale: «Je ne veux pas rentrer dans le débat médical, mais le neurologue (médecin chargé de faire passer le protocole commotion, NDLR) du match ne donne pas (à Atonio) l’autorisation de rentrer de nouveau.»

La polémique de la morsure
Une autre polémique a éclaté après le match, au sujet de la morsure à un bras dont aurait été victime l’ailier gallois George North, un suspicion qui a poussé l’arbitre Wayne Barnes a faire appel à la vidéo après dix minutes de temps supplémentaire - sans qu’il ne prenne de sanction au final.
Howley, interrogé sur le sujet, a indiqué que «les images de la télévision étaient peu concluantes», mais qu’il existait «des preuves sur le bras de George».

"Je peux me mordre moi-même", tacle Guy Novès

«Je peux me mordre moi-même» a répondu le sélectionneur des Bleus Guy Novès à un journaliste gallois, joignant le geste à la parole.
«J’espère que celui qui l’a mordu, s’il est français, ne se fera pas attraper a posteriori» a pour sa part déclaré le deuxième ligne du XV de France Yoann Maestri. Interrogé pour savoir s’il savait qui était le coupable, il a répondu: «Oui».
Ce joueur, le cas échéant, pourrait être convoqué devant la commission de discipline du comité des six nations.
Une enquête ouverte sur les deux incidents

Le comité des six nations a annoncé qu’il allait mener une enquête sur les deux incidents signalés par les Gallois : le remplacement d'Atonio et la morsure dont aurait été victime l'ailier George North.



dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Lun 20 Mar 2017 - 3:47

Fédérale 1 - Première victoire bonifiée à l’extérieur (10-45) Ils ont piqué fort
Le leader n’a pas tremblé pour infliger une dixième défaite d’affilée à Dijon, inscrivant sans même avoir à forcer six essais synonymes de bonus offensif.

Dès la première action, Romain Lombard débute son show (3-0, 1re ). Les Alsaciens posent déjà leur patte sur le match. Les Stadistes se défendent bec et ongles, plaquent à tour de bras. Mais le courage à ses limites.
Guillaume August – royal comme à son habitude – est en rampe de lancement et en voiture Simone ! Thomas à la faute, il écroule l’édifice et écope d’un carton blanc. La sanction est immédiate. Sur une mêlée fermée, Strasbourg emporte tout. L’essai de pénalité est incontestable (10-0, 14e’ ).
Tranquillement, sérieusement, les Strasbourgeois, supérieurement armés, construisent leur succès. Arvouet initie une timide révolte, mais la munition est chipée (18e’ ). Lorsque Jacouton, le pilier droit stadiste, sort sur blessure (genou droit, 19e’ ), ça sent le calvaire.
Sur tous les impacts, les Dijonnais sont à la peine. Sur une introduction égarée, William Warin s’échappe et trouve à hauteur Vilikesa Qio, ou Koilagi, c’est comme vous voulez. L’ailier fidjien termine sa course au milieu des perches (17-0, 23e’ ).
Intelligence de jeu, précision dans les transmissions, les Strasbourgeois révisent leurs gammes. À Dijon, Demongeot sort en boitillant (26e’ ). C’est une boucherie !
L’étau se desserre enfin après la demi-heure. À la réception d’un coup de pied adverse, Debois amuse trois opposants et sert Loison en soutien (17-7, 38e’ ). Dijon se libère, Strasbourg s’est endormi. Sergi Aubanell enquille (17-10, 40e’ ).

«On est frais, on a pu finir fort»

Au sortir des vestiaires, ce dernier plaque illégalement. Encore à 14, Dijon plie. Sur une passe renversée de Joachim Beaumont, William Wawrin, petit côté, aplati en coin (24-10, 25e’ ).
La suite est décousue. Ça ronronne. Strasbourg a de la marge et la joue peinard. Un exploit personnel de Romain Lombard apporte le bonus offensif à ses couleurs (31-10, 66e’ ). Sans fanfaronner, le RC Strasbourg enfonce le clou en puissance. Comme face à Lavaur, la mêlée s’offre un doublé, au même titre que Wavrin, en bon capitaine.
Avec ses deux transformations, Romain Lombard, vingt points à son actif, ponctue l’après-midi, avant de l’analyser. «On a déroulé. On effectue vingt bonnes premières minutes, après on les remet dans le match. On est tombé dans la facilité. Mais dès le début de la deuxième période, avec le vent, on les a usés. Comme chaque week-end, il y a pas mal de rotations, on est frais, on a pu finir fort.»
Lucide et serein, comme tous les siens. Car Mâcon l’ayant emporté à Lavaur, pour conserver le fauteuil de leader, tout reste à faire.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Mar 21 Mar 2017 - 11:17

Fusion annulée: "J'ai été maladroit" admet Lorenzetti (Racing 92)
Le président du Racing 92 a avoué avoir commis des erreurs dans le projet de fusion entre son club et le rival voisin du Stade Français.
Jacky Lorenzetti était resté muet depuis dimanche et la diffusion de son communiqué, dans lequel il annonçait "renoncer" au projet de fusion entre le club dont il est président, le Racing 92, et le Stade Français.
Dans les colonnes du Parisien, il a expliqué pourquoi, au bout de seulement 7 jours, il avait enterré l'idée de marier les deux clubs de la région parisienne.
"Je ne pouvais pas laisser démolir le club de façon systématique. On était dans l'irrationnel", a reconnu Lorenzetti. Il avoue ensuite avoir été peut-être "trop impatient" de lancer le processus de création d'un grand club.

"C'est un échec personnel"

Il admet notamment des erreurs de communication. "J’ai été maladroit. J’ai eu cette formule : 45 + 45 = 45 en parlant des joueurs. Je ne voulais pas du tout froisser des gens mais c’était pour dire qu’il fallait trouver des solutions."
Le fondateur de Foncia est-il déçu de l'issue du projet ? "C'est plus qu'une déception, c'est un échec personnel. Le projet du Racing 92 se suffit à lui-même mais, avec la fusion, il aurait été accéléré et sécurisé".

"Sans Savare, le Stade Français serait mort"

Lorenzetti a également eu quelques mots pour Thomas Savare, son homologue du Stade Français, qui en a pris pour son grade dans cette histoire. ""Je trouve injuste la façon dont sont traités Thomas Savare et sa famille. Max Guazzini, même s’il a fait des choses remarquables, a mené le club à la faillite. Si Savare n’avait pas été là, le Stade Français serait mort."

"Laporte ? Le Stade Français était une piste de rebond pour lui"

L'homme d'affaires de 69 ans n'oublie pas de tacler Bernard Laporte, le président de la FFR, ouvertement opposé au projet de fusion entre le Stade Français et son voisin du Racing.
"Je ne pense pas que Laporte était ignorant de la situation du club parisien dont il est très proche. Il y a eu des discussions, d’après ce que j’ai compris, avant son élection à la FFR (le 3 décembre). Le Stade Français était pour lui une piste de rebond."
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Mer 22 Mar 2017 - 14:26

candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Ven 24 Mar 2017 - 7:11

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Dim 26 Mar 2017 - 21:14

Fédérale 1 -
 Le RC Strasbourg écrase Castanet-Tolosan (71-21)
Plein les yeux

En guise de bouquet final, le RC Strasbourg a offert un feu d’artifice à ses nombreux supporters. Avec dix essais, on a eu droit à toute la panoplie. Du pur bonheur.
Le RC Strasbourg a majestueusement bouclé sa saison régulière à domicile. Avant un dernier voyage à Grasse, où il faudra gagner pour conserver définitivement le fauteuil de leader et la pole position au niveau national, il a confirmé son invincibilité sur son pré.

«On est capable de renverser des montagnes»

La 9e victoire domestique en autant de sorties, dont sept bonifiées, aura fini d’impressionner supporters et adversaires. Passer 71 points pour un écart de 50 unités au 3e de la poule à l’entame des débats, voilà qui marque les esprits.
«Une vraie grosse performance, jubile le directeur sportif Benjamin Schaub. Comme face à Lavaur, on a pu apprécier la complémentarité entre avants et trois-quarts. En jouant de la sorte, on est capable de renverser des montagnes.»
Renverser, c’est le mot. L’ouvreur Romain Lombard a ouvert le spectacle d’un drop magnifique de spontanéité dès la 2e’. Alipate Fatafehi en bout de ligne après une pénaltouche et un maul dont s’est extirpé Loth à l’opposé, a lancé le florilège d’essais, avant la copie conforme, mais sans avoir à écarter, avec Martin à la conclusion (17-0, 18e’ ).
Réduit à la portion congrue en conquête, Castanet avait toutefois le mérite – car on se refusera d’écrire le tort – de ne pas fermer le jeu, cherchant à bonifier ses rares munitions. Dans les 22m strasbourgeois atteints grâce à deux pénalités successives, le demi Thomas Verdier s’emparait de l’ovale pondu par son maul pour laisser les siens dans la partie (17-7, 29e’ ).
Pas pour longtemps. En cinq minutes et trois essais, sous le soleil printanier, les visiteurs prenaient la grêle, tandis que les Strasbourgeois, joueurs et public, se régalaient.

«On y est, on est prêt»

«On avait vu à la vidéo qu’il y avait l’opportunité de jouer au pied par dessus la défense», expliquera Lombard qui, avec talent, s’en est donné à cœur joie. En alertant son ailier Rafaël Cordier, il initiait ainsi les trois essais du moment, trois bijoux, le ballon volant ensuite de main en main, avec à l’arrivée Bobo, puis deux avants, Pretorius et Wavrin, pour des essais de trois-quarts.
«Quand on pèse sur toute la largeur du terrain, on finit par trouver des avants en bout de ligne et des trois quarts dans les rucks, étaye le manager sportif Julien Chastanet. Cela nécessite un énorme travail. On a mis le temps nécessaire. Là, on y est, on est prêt. Ça paye et ça va continuer à payer.»
À 38-7 au repos, puis 43-7 juste après sur une passe au pied à l’opposé de Lombard pour Cordier, tout était joué. Le festival lui, dura 37 minutes encore et personne ne s’en est plaint. Castanet-Tolosan y a participé avec un essai en force du 2e ligne Azema, puis celui de Guerin, l’ailier décalé par l’autre 2e ligne, Fonade Monsolbe.
Côté strasbourgeois, pour compléter la panoplie, la mêlée y est allée de son habituel essai de pénalité. Cordier, servi par Wakanivuga après une mêlée gagnée dans les 22m adverses, et Bobo au terme d’un récital de 50m, se sont offert un doublé. Hugo Rapp a complété la dizaine. Dire que sans deux en-avant préalables, c’eut été la douzaine! Ça va continuer à payer, paraît-il. Vivement les phases finales.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Lun 27 Mar 2017 - 9:06

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Lun 3 Avr 2017 - 10:14

RUGBY - TOP 14 La LNR attaque la Fédération devant le Conseil d'État

La Ligue nationale de rugby (LNR) saisit le Conseil d’Etat contre son institution de tutelle, la Fédération française (FFR), qui refuse les reports des matches Montpellier/Racing 92 et Castres/Stade Français.
La LNR engage en parallèle un autre recours devant le tribunal administratif de Versailles, au cas où le Conseil d’Etat se déclarerait incompétent pour trancher sur ce litige qui l’oppose à la FFR depuis l’épisode de la fusion, finalement abandonnée, entre les deux clubs franciliens.
«Ce recours a pour objectif d’apporter une solution rapide à l’incertitude qui pèse sur la fin du championnat liée à la situation de ces deux matches et de faire en sorte qu’ils puissent se jouer sur le terrain», écrit l’organe gérant du Top 14 dans un communiqué.
Les raisons du conflit
Mercredi 22 mars, la FFR, «garante de l’intérêt supérieur du rugby», avait décidé d’annuler la décision prise le vendredi précédent par la LNR de reporter Castres-Stade Français et Montpellier-Racing, prévus le samedi.
Ces reports avaient été décidés après une réunion de crise en raison de la grève des joueurs du Stade Français qui refusaient le projet de fusion de leur club avec le Racing 92 annoncé le lundi par les présidents des deux clubs.
Or, ces deux matches ont un lourd enjeu dans la course à la qualification pour la phase finale: Montpellier est 3e avec 56 points, Castres 5e avec 52 points et le Racing 8e avec 49 points.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Dim 9 Avr 2017 - 21:25

Fédérale 2 :
 Grasse – RC Strasbourg (15-44)
 En boulet de canon

Le RCS n’a pas ménagé le suspense pour sa dernière sortie de saison régulière. Les Strasbourgeois ont montré qu’ils étaient prêts pour une phase finale sans filet.
Face à une valeureuse équipe de Grasse, les Strasbourgeaois ont préparé les phases finales en beauté, à la grande satisfaction de l’entraîneur du RCS, Julien Chastenet : « Le contexte était compliqué entre une équipe azuréenne qui n’avait rien à perdre et une formation qui voulait garder sa place de premier au général. Menant largement, on n’a pas pris de risque à la fin. Et les objectifs ont été atteints. »

Le RCS a fini… à 13

Ainsi, le staff n’a pas hésité à volontairement sortir deux joueurs, Koilagi et Wakanivuga, avant la fin, le RCS évoluant dix bonnes minutes à… 13.
Avant cela, les Alsaciens ont montré qu’ils n’étaient pas venus faire les rigolos. S’appuyant sur un jeu varié, ils ont marqué un premier essai bien amené aplati dans l’en-but par Rapp tandis que la botte de Vettler leur a permis de prendre le large tôt dans le match (11-0, 22e ). Puis juste avant la pause, le XV strasbourgeois a encore ajouté un essai collectif entre les poteaux.
À la reprise, les visiteurs ont encore accéléré, au point de pouvoir déployer un rugby champagne, récompensé de quatre essais. Koilagi, bien lancé par Manzel, a concrétisé une première fois le festival. Tabakanalagi a conclu un magnifique mouvement d’ensemble. Beaumont s’est extirpé d’un combat d’avant avec une efficacité épatante et Menzel a conclu l’affaire en profitant d’une valise de Rapp (3-44, 71e ). La démonstration avait assez duré et Grasse a pu inscrire deux essais anecdotiques en toute fin de match.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Mar 22 Aoû 2017 - 21:42

Mondial-2017 féminin, demi-finale :

Angleterre – France (20-3)

Encore raté…
L’équipe de France dames a de nouveau chuté en demi-finales de la Coupe du monde, battue par l’Angleterre, plus expérimentée, hier sous la pluie de Belfast.
À domicile, il y a trois ans, et les Bleues avaient déjà vu leur rêve se briser dans le dernier carré. Comme lors de six des sept autres rendez-vous planétaires, face aux championnes du monde en titre qui retrouveront samedi la Nouvelle-Zélande pour leur huitième finale en huit Coupes du monde.
Les Françaises disputeront, elles, la « petite finale », avec sans doute le cœur serré mais également le sentiment d’avoir fait avancer leur cause.
L’impulsion donnée en 2014 s’est ainsi poursuivie en Irlande auprès du public, de plus en plus nombreux devant sa télévision – record d’audience pour le rugby féminin avec un pic à 3,1 millions de spectateurs sur France 2 pour le dernier match de poules contre l’Irlande – alors que le nombre de licenciées s’est envolé (12 000 à 19 000).

Manque d’expérience

Certains spectateurs ont ainsi dû vibrer pour les courses de Montserrat Amédée, les plaquages de Marjorie Mayans, les charges de Safi Ndiaye ou les raffuts de Lenaïg Corson.
Il leur a sans doute manqué, avec leurs coéquipières, un peu de vécu commun avec ce nouvel encadrement, arrivé en début d’année pour une mission commando de six mois. Et d’expérience, pour mieux s’adapter à la pluie nord-irlandaise.
Dans la lignée de leurs matches de poules, qu’elles ont survolés (72-14 Japon, 48-0 Australie, 21-5 Irlande), les Bleues ont joué quasiment tous leurs ballons à la main, cherchant à l’envi les extérieurs, quand le jeu et les conditions climatiques commandaient de resserrer et de davantage alterner.
Résultat : de nombreux en-avant, notamment lors de la première période, dominée mais achevée sur un score de parité (3-3), et lors de laquelle elles ont produit des efforts peu payés, si ce n’est par un retour de bâton après la pause.
Les Françaises, qui ont également perdu un nombre considérable de touches, ont ainsi sérieusement baissé de pied en seconde période face aux assauts des Red Roses , qui ont, elles, appliqué le plan de jeu idéal : du jeu à une passe et une utilisation judicieuse du pied.
Cette stratégie a fini par payer à l’heure de jeu, avec un essai en force de la pilier Sarah Bern pour permettre aux Anglaises de mener 10 à 3. Un écart irrémédiable pour des Bleues trop tendres. Elles le seront sans doute moins dans quatre ans.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 26 Aoû 2017 - 12:24

Coupe du monde : les Françaises en bronze
L’équipe de France féminine de rugby a conclu de belle manière sa Coupe du monde : les Tricolores ont pris la 3e place du Mondial en battant les Etats-Unis 31 à 23, samedi à Belfast avant la finale entre l’Angleterre et la Nouvelle-Zélande.

Les Bleues, qui ont échoué mardi à atteindre leur première finale en s’inclinant 3-20 face aux tenantes du titre anglaises, décrochent la médaille de bronze pour la 6e fois en 8 éditions.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Mar 5 Sep 2017 - 21:34

Le RC Strasbourg en bref

u Budget : 2 millions d’euros
u Président : Christian Loth
u Manager général : Julien Chastanet.
u Entraîneurs : Florent Wieczorek (avants), Florian Ninard (arrières).
u Préparateur physique : Sébastien Marty.
u Départs : Anthony Martin (pilier gauche, Rouen), Hans Grobler (pilier droit, ?), Schalk Van Heerden (2e ligne, Af. Sud), William Wavrin (3e ligne centre, Bourg-en-Bresse) Vinaya Wakanivuga (trois-quarts centre, Beaune), Philippe Loth (3e ligne, arrêt), Jo Naisilisili (trois-quarts, Besançon), Vilikesa Qio (trois-quarts centre, arrêt), Sireli Bobo (ailier, arrêt).
u Arrivées : Florent Wieczorek (Albi), entraîneur des avants ; Florian Ninard (Bourgoin), entraîneur des arrières ; Peni Fakalelu (Bourgoin), pilier gauche, Tongien, 32 ans ; Bekada Belhaouari (Blagnac), pilier droit, international algérien, 25 ans ; Pierre Labouchère (espoirs Montauban), 2e ligne, 22 ans ; Cohen Masson (Mâcon), 3e ligne centre, Australien, 27 ans ; Leandro Perez Galéone (Bourgoin), 3e ligne, Argentin, 29 ans ; Yohann Ren (espoirs Montauban), 3e ligne, 22 ans ; Agustin Ormaechea (Mont-de-Marsan), demi de mêlée, Argentin, 26 ans ; Jordan Michallet (Bourgoin), demi d’ouverture, 24 ans ; Opetera Peleseuma, trois-quarts centre, international samoan, international néo-zélandais -20 ans, 25 ans ; David Raikuna (La Rochelle), trois-quarts, Néo-Zélandais, 29 ans ; Tim Jaubert (Hendaye), trois-quarts, 24 ans.

Effectif

Piliers : Armand Kapseu, Emile Bronquard, Mathieu Barrès, Maxime Delabrecque, Peni Fakalelu, Bekada Belhaouari
Talonneurs : Rémi Gaborit, Mika Tyumenev, Ulrich Pretorius
2e ligne : Savenaca Tabakanalagi, Jérémy Helmbacher, Gert-Jan Schoonbee, Guillaume August, Pierre Labouchère
3e ligne : Joachim Beaumont, Cohen Masson, Johan Peacock, Yohan Ren, Charles Husler
Demis de mêlée : Thomas Sylvestre, Tim Menzel, Agustin Ormaechea
Demis d’ouverture : Romain Lombard, Hugo Rapp, Morne Vletter, Jordan Michallet
Centres : Nicolas Kaiser, Alipate Fatafehi, Rafaël Cordier, Opetera Peleseuma, Lucas Beaudreuil
Ailiers : Justin Zinck, David Raikuna, Tim Jaubert
Arrières : Sylvain Romain, Hugo Scaloni
.

Le RC Strasbourg en poule d’accession de Fédérale 1 Attention les yeux
Le RC Strasbourg sera confronté à du lourd, voire du très lourd, tous les week-ends, à partir de samedi prochain. Périlleux mais spectaculaire. Renforcés en conséquence, les Strasbourgeois entendent bien ne pas faire de la figuration.
« L’antichambre de la Pro D2. Comme une Pro D3. On n’y trouve que très peu d’amateurs. Les budgets commencent à être conséquents. La fourchette va de deux millions d’euros, comme le nôtre, à 6,5 millions pour Aix-en-Provence. » Sans ambages, et plus excité qu’effrayé, Julien Chastanet plante le décor.

« Cette compétition prépare vraiment à la Pro D2 »

Le manager général strasbourgeois va plus loin. « Cette compétition prépare vraiment à la Pro D2. Lors des dernières phases finales, on a vu un rugby ambitieux, et ça cognait fort. D’ailleurs, pour la première fois, la Pro D2 a fait son marché parmi des joueurs de cette poule. Celle-ci prend de plus en plus d’importance grâce aux retransmissions télé (un match de chaque journée le vendredi à 20h35 sur la chaîne l’Équipe, ndlr) , mais aussi à l’arrivée de plus en plus de stars étrangères en Top 14. Par conséquent, les clubs dégraissent. Des joueurs se retrouvent en Pro D2, d’autres, par mécanisme, dans cette poule d’accession de Fédérale 1. Le niveau augmente à tous les étages. »
Pour soutenir la comparaison, le RCS a, lui aussi, en partie, fait son marché aux étages au-dessus, comme en attestent les arrivées en août du demi de mêlée argentin de Mont-de-Marsan, Agustin Ormaechea, et du trois-quarts néo-zélandais de La Rochelle, David Raikuna.
Auxquels on ajoutera, parmi la douzaine de renforts, les ex-Berjalliens, Leandro Perez Galéone en 3e ligne et Jordan Michallet à l’ouverture.
Dans les rangs adverses, à titre d’exemple, et parce qu’il inspire le jeu de Tarbes, que les Strasbourgeois croiseront pour l’ouverture samedi à Hautepierre (18h), on citera un certain Nicolas Vergallo.
Le demi de mêlée argentin a évolué en Top 14 à Toulouse, en Pro D2 à Lyon. Impossible aussi de passer sous silence, le duo Fabien Cibray/Régis Lespinas, soit la charnière de gala d’Aix-en-Provence.
Le club des Bouches-du-Rhône fait partie des mieux outillés sur le papier avec les deux relégués de Pro D2, Albi et Bourgoin, mais aussi le finaliste de l’an passé, Chambéry, et Romans qui ne cessent d’augmenter son budget et a allègrement recruté en Pro D2. Pas question non plus d’écarter l’éternel Bourg-en-Bresse qui, à l’instar de Nevers, enfin récompensé, vise la montée tous les ans.

Prouver sa crédibilité

« Après, ce championnat paraît assez indécis, jauge Julien Chastanet. Derrière, les cinq équipes sont capables de jouer les trouble-fêtes. »
Dont le RC Strasbourg et Rouen, le champion de France de Fédérale 1 en titre, soit les deux promus, semble-t-il armés pour tenir la route
Personne n’imagine se limiter à jouer le maintien. Indécision et spectacle seront de mise tous les week-ends, avec au bout une montée directe et quatre places de barragiste.
La pérennité de cette poule d’accession, qui vivra sa deuxième saison, n’est pas garantie. Elle a pourtant le mérite de regrouper tous les gros bras pour n’envoyer en Pro D2 que des clubs capables d’assumer.
Structures et finances à niveau déterminent autant sa composition que les critères sportifs. D’où la présence de Strasbourg qui, en coulisse, a fait les efforts nécessaires pour être en droit de l’intégrer. Dès samedi, il s’agira de prouver que le club est crédible à ce niveau.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Dim 17 Sep 2017 - 21:18

Fédérale 1 (poule d’accession)

Les yeux pour pleurer
Ils ne méritaient pas ça ! Menant de dix points à l’heure de jeu, les Strasbourgeois tenaient encore la victoire à deux minutes de la fin. Hélas…
Pour cette première à domicile, Aubenas a joué avec les nerfs de ses supporters. La faute à une première période indigente en défense. La faute aussi à une belle équipe strasbourgeoise, réaliste à souhait, mais qui a laissé passer sa chance alors qu’elle menait 20-10 à 20 minutes de la fin.
Le match débute sur un bon tempo. Aubenas prend l’initiative (pénalité de Dunlop à la 5e’ ) et poursuit sa domination territoriale, mais sans grand profit. La faute à une défense alsacienne intransigeante. Michallet égalise logiquement (16e’ ) jusqu’à ce qu’un maul porté ardéchois provoque la faute et la sortie de Peacock (21e’ ). Dunlop trouve alors le poteau… Aubenas n’exploite pas sa supériorité numérique, au contraire !

Le suspense à son comble

Les Alsaciens profitent des approximations de la défense d’Aubenas pour pilonner la ligne, Fatafehi pense marquer (28e’ ), mais l’arbitre signale une faute. Partie remise puisqu’une percée d’Ormaechea bien relayée en soutien par Peleseuma aboutit sous les poteaux (31e’ ).
La réaction d’Aubenas intervient peu après par Bouet qui marque l’essai après un maul porté (36e’ ). Pourtant encore en infériorité numérique (carton jaune à Cordier, 36e’ ), Strasbourg vire en tête à Masson qui a bien relayé une percée de Perez Galeone (39e’ ). À la pause, on se demande bien comment, avec une telle naïveté en défense, Aubenas va s’en sortir… Et ce, d’autant plus que Michallet donne dix points d’avance aux siens dès la 49e’.
Mais le coaching va être déterminant pour Aubenas. Les entrants apportent de la plus-value et forcer Strasbourg à défendre. Négligeant la pénalité, Aubenas choisit la pénal’touche : le pack avance et Bezuidenhout marque (62e’ ).
Revenus à 5 points, les Ardéchois insistent. Sur une nouvelle pénaltouche, Helmer donne astucieusement à Grigolo qui trompe tout son monde petit côté (67e’ ). Aubenas passe devant mais Michallet convertit une pénalité suite à une faute grossière de Guetat, sanctionné d’un carton blanc (22-23, 74e’ ).
Le suspense est à son comble. Aubenas jette toutes ses forces et Strasbourg commet une faute. Renou, de 35m en coin, ne tremble pas et offre la victoire aux siens (78e’ ).
Les Alsaciens tentent leur va-tout et sont bien près de conclure. Déçus, les Strasbourgeois en feront souffrir bien d’autres, tant la densité physique et la vivacité des lignes arrières a fait impression en Ardèche.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   Sam 7 Oct 2017 - 21:40

Fédérale 1 (poule Élite) :

Valence/Romans - RC Strasbourg (28-10)
Des regrets, malgré tout
Déchaînés en première mi-temps, puis bien embêtés par Strasbourg ensuite, les Damiers ont su trouver les ressources pour s’imposer et décrocher le bonus en prime.
L’envie et les meilleures intentions étaient clairement drômoises en début de partie. Sauf que la maladresse aussi. Comme sur cette superbe action menée côté droit et jusque dans les 22m adverses par Souquet, mais les Damiers négociaient mal le coup (2e ).
Jusqu’à cette douzième minute, où sur un temps fort drômois, Faltrept glissait un bon petit ballon au pied, que Lacour, titulaire surprise à la place de Quinnez, aplatissait derrière la ligne (12e ). Chouvet transformait, et 4 minutes plus tard sur une nouvelle inspiration de Faltrept - à la main cette fois- Belgium Tuatagaloa traversait et envoyait les gaz jusque sous les poteaux 45 mètres plus loin (16e ).
Chouvet se chargeait de la formalité pour faire grimper le score à 14-0, et les coéquipiers de Perez Galeone semblaient encore se demander ce qu’il venait de se passer.
Mais les Strasbourgeois ne titubaient pas longtemps, se remettant directement à attaquer la ligne des Romanais. De quoi récupérer, suite à un hors-jeu, une pénalité que Lombard s’empressait de réussir pour débloquer le compteur des siens (14-3, 23e ).

Strasbourg résiste

Cependant, plutôt amorphes et peu inspirés, les joueurs de Julien Chastanet ne pesaient pas assez lourd durant ce premier acte pour inquiéter les Damiers, si ce n’est sur remontée de balle de Raikuna côté droit, cependant Christopher Lacour veillait au grain et mettait fin à la relance alsacienne (31e ).
RoVal reprenait alors patiemment sa marche en avant et finissait pas se rapprocher dangereusement de l’enbut adverse.
Les Strasbourgeois avaient beau être valeureux sur leur ligne, leur défense cédait finalement et Tuatagaloa y allait de son doublé. Et sans trembler, le droitier Chouvet, complètement en coin côté droit, réussissait la transformation (21-3, 39e ).
Blessés dans leur orgueil, les Strasbourgeois se décidaient à aller au charbon et infligeaient 15 minutes de grosse pression à des Damiers réduits à 14 après l’exclusion de Fontaine (46e ). Mais suite aux efforts alsaciens, et à un nouveau carton jaune pour les locaux (Coux, 59e ), le paquet d’avants du RCS allait à dame et Michallet transformait (21-10, 60e ).
Le match était relancé, d’autant plus que les hommes de Johann Authier n’arrivaient plus à sortir la tête de l’eau. Et il fallait un super plaquage de l’arrière Reynaert pour arrêter Raikuna qui filait droit à l’essai (65e ).
Ce n’est qu’à la 70e après une mêlée vaillamment gagnée, que les Damiers posaient le pied dans le camp adverse pour la première fois de la deuxième mi-temps. Juste de quoi en permettre à Besson de marquer un dernier essai synonyme de bonus offensif (28-10, 77e ).
« Nous avons des regrets compte tenu de la physionomie du match, souligne Julien Chastanet, le technicien strasbourgeois. Nous avons mis 20 minutes à rentrer dedans, et avons loupé beaucoup de nos lancements, ce qui fait qu’à la fin de la rencontre, nous aurions pu marquer et rendre la fin de rencontre plus indécise. Ce qui est rageant, c’est que l’on a existé mais nous n’avons pas concrétisé nos temps forts ».
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Rugby   

 

Rugby

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 25 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 14 ... 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-