Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le Football Alsacien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 34390
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Dim 26 Mar 2017 - 21:27

PROMOTION D EXCELLENCE A
GROUPE B
Mutzig 0

Hoenheim 0

MUTZIG  :Meyer, Christmann, Raponya, Cronimus, Pinto, Baldovi, Haman, Rebhun, Reverte, Schuller, Akbas (Grunwald, Strub, Verinaud).
Coup d’arrêt pour Mutzig
Alors que le début de la partie,  plutôt engagé, avait fait naître chez les spectateurs l’espoir d’un après-midi riche en buts, il n’en fut finalement rien.
Le jeu passe vite d’un camp à l’autre. Pour Hoenheim, Macalou tente une reprise, mais Meyer a le bon réflexe pour repousser. C’est ensuite Ben Askar qui profite d’une perte de balle d’Akbas, mais manque le cadre sur sa frappe (18e ).
Akbas est par ailleurs le Mutzigeois le plus en vue. A la 20e , sa tentative en demi-volée file au ras du poteau droit de Subher. Aucune équipe n’a la maîtrise du ballon et les imprécisions techniques dans la dernière passe empêchent la création d’autres occasions nettes.
Hoenheim est tout près d’ouvrir le score par Fracchiolla, qui envoie son tir au-dessus sur un centre de Bouadoud.
En deuxième période, les locaux, pourtant mieux classés, ne parviennent toujours pas à prendre l’ascendant. Le défenseur central Pinto est contraint de se jeter pour éviter un but hoenheimois suite à une action confuse (50e ).
Trois minutes plus tard, les visiteurs sont à nouveau dangereux, par l’intermédiaire de l’entrant El Mektoubi, qui dépasse une défense trop statique, avant de manquer complètement le cadre.
Les locaux vont à leur tour laisser passer leur chance, car suite à une récupération d’Akbas, le tir de Schuller frôle le montant.
Les derniers corners de la partie ne donneront rien. Ce nul, mérité pour Hoenheim, ne satisfait pas les Mutzigeois.
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18606
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Lun 27 Mar 2017 - 3:15

Samedi 25-03-2017 à 18:30:00
Illkirch - Mulhouse 2 - 2

Dimanche 26-03-2017 à 15:00:00

Kronenbourg Strasbourg - Reipertswiller 0 - 0
F.c. kingersheim - Oberlauterbach 1 - 0
Saint-Louis Neuweg - Bischheim Soleil -
Schirrhein - Erstein 1 - 6
Hegenheim - Schiltigheim 1 - 1

1* Erstein 50151122481335
2* Hegenheim 48151032371918
3* Schiltigheim B4316835291811
4* Illkirch 4115753402911
5* Reipertswiller 391672729236
6* Kronenbourg Strasbourg 38166461719-2
7* Oberlauterbach 381664625214
8* Mulhouse B36175482735-8
9* Obernai 36165562029-9
10* Bischheim Soleil 3513715331914
11* Schirrhein 35175393336-3
12* F.c. kingersheim 33165291933-14
13* Saint-Louis Neuweg B311544732284
14* Dinsheim 11110011774-67
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Lun 3 Avr 2017 - 5:08

promotion d’excellence Costaud comme Molsheim

MOLSHEIM 4

MUTZIG 1

Mi-temps : 3-1. Arbitre : M. Rennie assisté de MM. Vogel et Lamrini.
Les buts :  Heintz (11e , 56e ), Walter (14e , 18e ) pour Molsheim ; Schuller (23e ) pour Mutzig.

Après les deux derniers matchs nuls, Molsheim avait à cœur de montrer un visage plus conquérant.
En recevant son voisin de Mutzig, le derby s’est engagé très vite. Les joueurs locaux ont imprimé une grande pression sur leurs adversaires.
À la 11e , après une belle combinaison entre Walter et Heintz, ce dernier ouvre le score à 1-0.
Fort de ce succès, Molsheim se rue à l’attaque et malmène une défense mutzigeoise aux abonnés absents.
À la 14e , Walter, après un beau raid, enfonce le clou et porte le score à 2-0. Deux minutes plus tard, Willm sollicite à nouveau le gardien visiteur mais celui-ci détourne le tir en corner qui ne donnera rien.
Dans la foulée, Molsheim refait le siège des buts adverses et Heintz est fauché dans la surface de réparation. Le penalty qui s’ensuit est transformé par Walter et porte l’addition à 3-0.
Mutzig veut réagir et Schuller, d’un tir qui paraissait anodin, oblige Millard de le détourner mais dans ses filets malheureusement. Mutzig revient à 3-1.

Une victoire qui efface les frustrations passées

Puis le jeu de Molsheim se délite un peu et Mutzig relève la tête.
Il faudra toute l’attention de la défense locale pour arriver à la mi-temps sans autre encombre.
À la reprise, les deux parties ont du mal à reprendre un jeu cohérent. Beaucoup de maladresses émaillent le premier quart d’heure. Puis à la 56e , Heintz met la défense de Mutzig dans le vent et accentue le score à 4-1.
À la 68e , Molsheim a une nouvelle occasion mais le tir de Vive est hors cadre. Mutzig aussi a une possibilité en mettant la défense locale dans le vent mais le tir s’échoue sur le poteau sans rentrer.
Puis la défense de Molsheim devient un peu fébrile et a du mal avec les relances.
Malgré tout, Molsheim arrive au bout avec cette victoire qui sera un baume sur les frustrations passées.
dna
1Strg Menora3514 
2Duttlenheim3315
3Still 19303014
4Bischheim Mars2615
5Souffelweyersheim1914
6Molsheim1815
7Ittenheim1815
8Mutzig1715
9Eckbolsheim1613
10Bischoffsheim1313
11Hoenheim915
12Furdenheim314
 .
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Jeu 13 Avr 2017 - 21:42

Du FC Saverne au FC Miami
Le Savernois Abderraouf Ouled a été retenu par le FC Miami City au terme du stage de deux jours organisé à Paris. L’ancien joueur de Saverne, d’Obermodern et de Sarre-Union s’envolera mardi pour la Floride.
« Je ne réalise pas encore », lance Abderraouf Ouled, formé au FC Saverne, où il évoluera jusqu’à l’âge de 15 ans, avant de jouer une saison avec les U16 DH d’Obermodern, puis avec les U19 d’Obernai, où Sarre-Union le repère. « C’est à Sarre-Union que je découvre le monde senior et le haut niveau », indique celui qui fera quelques apparitions en CFA. « Je me rappelle surtout d’un match contre la réserve de l’Olympique Lyonnais, où j’avais face à moi Nabil Fekir » (aujourd’hui international français, ndlr).

« Je n’y croyais pas plus que ça, mais je me suis dit “pourquoi pas”»

En début d’année, un copain l’informe d’un stage de détection organisé à Epinay-sur-Seine par le FC Miami City, ouvert aux joueurs européens de plus de 18 ans pour renforcer son équipe première qui évolue en Premier Development League, la 3e division américaine, un championnat amateur de plus de 60 équipes, mais qui est vu comme une vitrine de talents pour la Major League Soccer (MLS). « Je n’y croyais pas plus que ça, je pensais plutôt à une arnaque, mais je me suis dit, “pourquoi pas”. Et j’ai pris mon sac de sport, le TGV jusqu’à Paris, puis le métro et le RER », raconte celui qui avait signé en début de saison au FC Soleil Bischheim (DH).
Et le voilà au milieu de plusieurs centaines de joueurs, venus de tous les coins de l’hexagone, répartis en petits groupes pour passer des tests physiques et techniques. « Et le soir, on me dit de revenir le lendemain », où ils ne sont plus qu’une centaine pour faire des matches. « A midi, on nous regroupe et ils nous annoncent la liste des 22 joueurs convoqués pour une rencontre l’après-midi, à laquelle assistent Wagneau Eloi, ancien attaquant du RC Lens, l’entraîneur du FC Miami City et son assistant, Éric Rabésandratana, l’ex-milieu défensif et capitaine du PSG.
« Ca se passe très bien pour moi, je livre une grosse prestation, on gagne 6-1. A la fin du match, le coach vient me féliciter et le manager général du club me dit que je suis convoqué pour un autre stage, à Miami cette fois. » Après avoir effectué toutes les démarches à l’ambassade des USA à Paris, Abderraouf Ouled s’envole le 18 mars pour la Floride, via Copenhague. Nouvel essai, en compagnie de joueurs d’Amérique du Sud cette fois, essentiellement des Brésiliens et des Colombiens.
Le groupe se resserre encore, mais l’aventure va se poursuivre pour le Savernois de 24 ans qui, plus jeune, rêvait de porter un jour le maillot de l’OM. Il rentre en Alsace (tous les frais sont payés par le FC Miami) pour s’occuper des ultimes démarches administratives, prendre des cours d’anglais et se préparer pour le grand saut. Car mardi prochain, il quittera Souad et Ali, ses parents, ainsi que ses 3 frères, pour rallier Bruxelles et prendre le vol 217 de la Tui Fly Belgium pour Miami via Orlando.
Premier match de championnat, le 7 mai contre Tampa Bay au Tropical Park Stadium, où 15 000 spectateurs sont attendus. Mais Abderraouf Ouled rêve surtout de se faire remarquer par un club de la MLS, le championnat professionnel américain, ou d’intégrer la PSG Academy de Miami. Pour Abderraouf Ouled, c’est un peu Noël à Pâques.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Jeu 25 Mai 2017 - 3:49

Le bilan du foot alsacien
Ce week-end, les principales équipes alsaciennes jouant dans les championnats de France professionnel et amateurs en ont terminé avec leur saison 2016/2017, l’occasion de faire le bilan par Jérémy Kremser :

LIGUE 2 :

RC Strasbourg : de promu ambitieux à champion !
L’année 2017 sera à graver dans les mémoires des supporters du Racing, la montée en Ligue 1 consécutive à celle de Ligue 2 envoie en deux ans le principal club alsacien du monde amateur à l’élite du football français. La locomotive alsacienne a remis les gaz et mobilise de plus en plus toute une région derrière son équipe à tel point que l’agrandissement du stade de la Meinau se fait de plus en plus pressant. Une année qui a également permis au Racing de garnir son armoire à trophée en remportant le titre de Champion de France de Ligue 2, douze ans après sa dernière coupe professionnel en 2005, la Coupe de la Ligue.

CFA

Saint-Louis : le maintien
Le FC Saint Louis Neuweg est le deuxième club alsacien dans le hiérarchie du football. Les ludoviciens n’ont pas été beaucoup dans la zone de relégation cette saison et ceux malgré les trois points enlevés en Janvier par la DNCG. Saint Louis arrive donc à se maintenir pour la deuxième saison de suite, ce qui n’est jamais évident.
FC Mulhouse : Une saison catastrophique
C’est le moins que l’on puisse dire, le FCM a été incapable de redresser la tête suffisamment tôt dans ce championnat de CFA pour espérer se maintenir. Malgré une fin de saison où le fol espoir du maintien a peut-être réapparu durant un ou deux matches, le FCM, longtemps relégable et lanterne rouge descend presque logiquement en National 3, sachant que les 4 points enlevés par la DNCG aura été l’effet du coup de massue. L’effet attendu de la reprise du FCM par des Américains n’a pour l’instant eu aucun impact.

CFA 2

RC Strasbourg II : Jeunesse triomphante et championne !
L’équipe de François Keller a été triomphante tout au long de cette saison. A en croire le frère de Marc, la réserve ne devait jouer que le maintien cette saison et la prochaine afin de préparer une accession en National 2 seulement possible dans au moins deux ans à cause de l’homologation du centre de formation. Le Racing devance des formations qui devait lorgner le titre de champion de ce groupe. Autre bonne nouvelle, le RCS II devance les centres de formation de l’AS Nancy Lorraine et du FC Metz avec essentiellement des jeunes U19 !
SC Schiltigheim : Guerra finit par une montée !
Enfin les verts sont de retour au quatrième échelon du football français. Les joueurs de José Guerra ont été très solide durant toute la saison et même si quelque faux pas notamment à domicile ont peut-être empêcher le Sporting de terminer champion, ceci n’entamera pas le bonheur des joueurs fiers de mettre le deuxième club du Bas Rhin à un rang plus conforme. C’est la seule accession avec celle du RCS en Ligue 1 pour les équipes alsaciennes parmi les championnats nationaux.
FR Haguenau : ils y ont eu cru
Le FRH a réussi sa saison 2016/2017 et aurait pu avec un meilleur démarrage, monter en N2 ; les hommes du président Antoni ont fait une superbe phase retour pour se mêler jusqu’au bout avec le SC Schiltigheim pour la montée. Si le club conserve une ossature forte de l’équipe actuelle, nul doute que le FRH pourra se mêler la saison prochaine à condition de ne pas avoir de trou d’air.
US Sarre Union : Saison décevante
L’USSU voulait se mêler à la lutte pour la montée pour retrouver le CFA, un an après l’avoir quitté. Mais les joueurs d’Alsace Bossue n’auront jamais eu la capacité de jouer ses rôles là tant que le début de saison à plomber le début de saison. Sarre Union aura même été dans la course au maintien après une série de défaite consécutives à domicile. Enfin entre surprises de coupe de France, on aura apprécié les derbys contre le FC Sarreguemines.
Biesheim : Saison réussie
Les Biesheimois dispose d’un nouveau statut depuis la chute des SR Colmar. Les joueurs du désormais premier club d’Alsace centrale ont réussi leur saison en décrochant leur maintien assez tôt contre la dernière journée la saison dernière. Biesheim a montré un joli visage et aurait pu être plus haut au classement s’ils avaient été plus réguliers.
Vauban : Quel gâchis !
Un sentiment de gâchis pour évoquer la saison de Vauban. Les Pierrots qui ont mis trois saisons pour monter en CFA 2 avait réussi à le faire avec à la clé une saison historique en DH. Mais ils vont retrouver cette compétition à peine un an après l’avoir survolé. Manque d’efficacité et peut-être de soutien notamment à domicile ont été des facteurs d’un échec cuisant dans le retour de Vauban dans les championnats de France.
Illzach : Relégation logique
Les joueurs de la banlieue Mulhousienne n’ont pas toujours montré les capacités nécessaires pour espérer rester à ce niveau. Le mental a trop souvent lâcher pour être efficaces et revenir notamment dans les matchs importants.
Erstein : Montée historique !
L’AS Erstein est champion d’Alsace et se retrouvera en N3 la saison prochaine, ce qui n’est jamais arrivé pour les Sucriers. Après un départ en boulet de canon, les Sucriers ont été efficaces et solides ensuite pour se maintenir en tête du championnat et a réussi à devancer au final ses poursuivants. On se réjouit d’avance du côté des suiveurs, des prochains Erstein – FC Mulhouse ou Erstein – US Sarre Union !
Alsacesports
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Ven 9 Juin 2017 - 21:43

La disparition d’un centenaire
Le Mars ne repart pas

Dans une situation financière inextricable, le Mars Bischheim achève la dernière saison de son histoire ancestrale.
Ce n’est évidemment pas de gaieté de cœur qu’on se résout à la disparition d’un centenaire. Ils ont été quelques-uns à se porter au chevet du Mars Bischheim, une institution du football alsacien, créée en 1905. Mais il a bien fallu se résoudre à l’évidence, parmi les dirigeants comme chez les élus.

« En pleine détresse financière »

Entre mauvaise gestion, déficits abyssaux et soupçons de malversations, le club aux 463 licenciés ne sera pas en mesure de repartir pour la saison 2017-2018. « On parle d’un trou d’au moins 150 000 euros depuis 2014 et il est fort possible que l’on ne sache pas tout », regrette Jean-Louis Hoerlé, le maire de la ville de 18 000 habitants.
« Je suis devenu président en avril, indique Freddy Rump. On a constitué une équipe dans l’urgence parce qu’on avait une idée de la difficulté. Mais vraiment une petite idée. On a découvert un club en pleine détresse financière. » La Municipalité avait déjà sauvé le vieux bébé en 2011, en mettant en place un plan de sponsoring ambitieux.
Mais tous les scénarios envisagés en cette saison 2016-2017 finissante conduisaient au même constat : le Mars n’est plus viable, le dépôt de bilan est inéluctable. « Il nous fallait absolument trouver des solutions pour les quatre sections les jeunes, les séniors, le futsal et les féminines, souligne le président Rump. Il y a des négociations avec des clubs. »
Fort logiquement et en dépit de différends ancestraux plus vraiment d’actualité, le voisin du Soleil se montre prêt à accueillir les Marsiens qui le souhaitent. « Il n’est pas question de construire le plus grand club d’Alsace et nous ne voulons pas nous retrouver dans le livre des records, précise Jean-Louis Hoerlé. Mais il est crucial que tous les Bischheimois qui veulent jouer au foot puissent le faire. »
Marc Hubscher, le président du Soleil, n’a pas ménagé son énergie pour que la transition se fasse sans heurt : « Nous inscrirons plus d’équipes dans les catégories d’âge, nous élargissons notre comité. Après, nous réfléchissons concernant le futsal car nous n’avons pas de section. » Ils sont une centaine à être passé d’une planète à sa voisine et il y en aura quelques dizaines d’autres. Le Soleil pourra compter sur l’historique installation de la cuvette qu’il récupère et dont les projecteurs sont en rénovation, deux ans après l’aire de jeu.

Les féminines vers Vauban

En revanche, il ne reprendra pas la section féminine, en pleine lutte pour sa montée en D2 avec un barrage retour au programme de ce dimanche (15h), face à Orléans. Des contacts sont noués avec Vauban pour que l’acquis sportif ne soit pas complètement réduit à néant. « Il y a une AG extraordinaire dans les prochains jours, il faut que l’on soit en règle pour que la transition se fasse sans problème au niveau de la Ligue, mais aussi de la fédération », explique Freddy Rump.
Ce ne sera pas le point final de la longue aventure. Quelques points de suspension seront écrits dans les tribunaux. Le Mars a porté plainte contre son ancien président, Grégory Caramelo. Il en est de même de la régie des Écrivains dont les finances ont également été détournées par dizaine de milliers d’euros. L’enquête est en cours. Mais quand cette histoire sera achevée, le dernier match disputé par le Mars sera fini depuis longtemps.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Ven 7 Juil 2017 - 3:12

Fraude massive à Kingersheim ?
Le FC Kingersheim, relégué en Excellence à la fin de saison dernière, aurait fait jouer plusieurs joueurs sous fausse licence durant quasiment tout le cycle retour. L’entraîneur Samir Bourouina a reconnu les faits.
L’affaire n’est pas banale. Et elle fait déjà grand bruit dans le landerneau du football haut-rhinois. La commission régionale des règlements et de la discipline de la Ligue du Grand Est a épinglé le FC Kingersheim pour une suspicion de fraude massive sur les licences lors du cycle retour en Division d’honneur.
Devant la commission, réunie le 26 juin à Strasbourg, Samir Bourouina (injoignable hier), l’entraîneur kingersheimois, a pris l’entière responsabilité des falsifications suspectées. Il a expliqué qu’après la vague de départs au mercato hivernal, il a recruté plusieurs joueurs, alors que les règlements n’autorisent l’utilisation que de deux joueurs en « mutation hors période ». Du coup, il a plusieurs fois aligné deux joueurs sous fausse licence. La commission estime que dix rencontres du cycle retour ont été entachées de fraude, lors desquelles le FC Kingersheim a engrangé 18 points (5 victoires et 3 matches nuls).

Gallo : « Je n’étais au courant de rien »

La commission régionale des règlements et discipline, « devant la gravité extrême des faits constatés, en violation de toute morale sportive », a décidé de suspendre Samir Bourouina à titre conservatoire et de mettre le dossier en instruction. Les dirigeants kingersheimois ont désormais rendez-vous lundi soir à Illzach pour s’expliquer sur les faits.
Maurice Gallo, le président du FCK, est abasourdi par cette affaire. « Je n’étais au courant de rien , affirme-t-il. Ces derniers temps, j’ai pris un peu de recul par rapport au foot à 11, me consacrant davantage à l’équipe de futsal et à la recherche de sponsors et de partenaires, afin d’équilibrer le budget. J’ai évidemment longuement discuté avec Samir Bourouina, qui m’a expliqué ne pas avoir voulu déclarer forfait général. Il a ainsi fait jouer des joueurs sous fausse licence. Il s’est longuement excusé, m’a fait part de sa honte. Il aurait mieux valu faire forfait. Ses regrets ne changeront plus la donne, mais il n’y a pas mort d’homme non plus ».
Maurice Gallo, sans vouloir fuir les responsabilités de son club, n’hésite alors pas à évoquer les arrangements entre petits amis dont il assure avoir connaissance. « Qu’est-ce qu’il y a de plus grave ? Que l’entraîneur a voulu jouer sur le terrain jusqu’au bout ? Ou que des clubs en payent d’autres pour s’assurer des points ? Tout le monde est au courant de ces pratiques dans le Bas-Rhin, j’ai notamment le témoignage de trois clubs, mais rien n’est fait pour éradiquer cela. Attention, je ne cautionne pas les actions de notre entraîneur, mais je pense qu’il est tout aussi grave de payer l’adversaire pour prendre les points ».

« J’accepterai les sanctions »

À près de 70 ans, Maurice Gallo assure être quelque peu dépassé par le football d’aujourd’hui. « Je suis dépassé par les mentalités, je dois le reconnaître. Je n’ai plus cette capacité à m’adapter. Stratégiquement, je ne comprends pas, je n’en ai pas envie. Je veux rester jusqu’au bout fidèle au football que j’aime, qui réunit les hommes dans le même amour du ballon rond. Quant aux sanctions qui vont être prises par la Ligue suite à cette affaire, je les accepterai. C’est dommage d’en arriver là, mais ce n’est que du football ». Il est évident que les sanctions risquent fort d’être très lourdes et exemplaires.
Alsace


.
J'ai mis cet article surtout a cause de ce que j'ai surligné, je reviens sur un match que le racing 2 a perdu dont je doute l'honnêteté de ce match.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Ven 7 Juil 2017 - 21:54

football - Saison 2017/18 Les groupes

La Ligue Grand Est a officialisé hier la composition des groupes régionaux pour la saison 2017/2018.

Régional 1

Hagenthal/Wentzwiller, Hégenheim, FAIG, ASIM, Oberlauterbach, Obermodern, Obernai, Reipertswiller, Schiltigheim II, Schirrhein, Soleil Bischheim, Saint-Louis Neuweg II, Kronenbourg, Vauban.

Régional 2

– Groupe A : Bergbieten, Duttlenheim, Drulingen, Ernolsheim/Bruche, Geispolsheim, FR Haguenau II, Sarre-Union II, Saverne, Seltz, Soultz/Kutzenhausen, Elsau Portugais, Menora, ASL Robertsau, Weyersheim.
– Groupe B : Bennwihr, Berrwiller, Blotzheim, Burnhaupt-le-Haut, SR Colmar, Hirtzbach, Illhaeusern, ASIM II, Kembs, Kingersheim, Koetzingue, FC Mulhouse II, Sierentz, Sundhoffen, Wittenheim.

Régional 3

– Groupe A : ASI Avenir, Drusenheim, Eschbach, Gambsheim, Gundershoffen, Hochfelden, Hoerdt, Hunspach, Ohlungen, Steinseltz, Olympique Strasbourg, Vauban II.
– Groupe B : Bischoffsheim, Eckbolsheim, Geispolsheim II, Hindisheim, Ittenheim, Molsheim, Mutzig, Oberschaeffolsheim, Rossfeld, Souffelweyersheim, Still, FCSK 06.
– Groupe C : AGIIR Florival, Biesheim II, SC Cernay, Hirtzfelden, Ingersheim, Mouloudia, Ostheim-Houssen, Racing HW 96, Raedersheim, Saint-Amarin, Sainte-Croix-en-Plaine, Vieux-Thann, ASCA Wittelsheim.
– Groupe D : Altkirch, Ballersdorf, Bantzenheim, Bartenheim, Hirsingue, Huningue, Bourtzwiller, Real Mulhouse, Pfastatt, Riedisheim, Uffheim, Wittenheim II.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Dim 17 Sep 2017 - 21:33

régional 2 -

5e journée Un hommage et une victoire

Le bel hommage des dirigeants et des joueurs à leur président et son épouse, tragiquement disparus
Triste journée à Bergbieten,  où il fallait avoir beaucoup de courage aujourd’hui pour disputer cette rencontre de championnat.
La disparition brutale cette semaine du président Jean-claude Schmitt et de son épouse a brisé l’élan et le cœur de l’ensemble du club. Mais il fallait continuer la compétition, c’est ainsi qu’il l’aurait voulu.
Les instances du football ont parfaitement compris l’enjeu de cette rencontre en autorisant son déroulement, une dernière fois, sur le terrain de Bergbieten, qui a vu se dérouler toute l’œuvre de Jean-Claude.
C’est devant toute sa famille qu’un hommage réunissant la grande famille du football lui a été rendu avant la rencontre. Encore sous l’émotion, les locaux ont les jambes coupées à l’entame du match.

Une première période difficile

Les visiteurs, fraîchement promus dans cette division, ne l’entendent pas de la même oreille et ce sont eux qui prenaient le jeu à leur compte. Les occasions se suivent, eux qui pratiquent un jeu très alerte, poussant les vignerons au bord de la panique. Diop tente sa chance de loin encore sans succès, la défense tenait bon (15e ).
Les locaux n’ont finalement que deux occasions dans cette mi-temps. Une première pour Antoni, bien servi par Schaeffer. Mais Diara détourne d’une belle claquette (20e ). Puis un centre du même Schaeffer est repoussé par Diara sur J. Roth, dont la tête passe à côté.
En seconde mi-temps, les locaux ont retrouvé leurs esprits.
G. Roth remonte la balle sur son côté, obtient une touche qu’il réalise lui-même sur la tête de son frère Julien. La déviation tombe sur la poitrine d’Ekomo qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond pour la plus grande joie de tous ses coéquipiers (1-0 ; 47e ).
Les locaux se ruent alors à l’attaque pour faire le break, Ekomo se déjoue de la défense pour centrer en retrait mais le ballon est repris de justesse par un défenseur adverse (48e ). C’est ensuite au tour d’Antoni de semer la pagaille chez les visiteurs, mais toujours sans incidence sur le score (53e ).

De là-haut, Jean-Claude

peut être fier de ses joueurs

Ces occasions manquées ont le mérite de remotiver les visiteurs qui se heurtent cette fois-ci à un Krumhorn dans son grand jour. Il se détend bien sur un coup franc de Mbuyam Kamta (55e ), sur la tête de Bro puis gagne son duel au pied contre Diop (66e ). Bergbieten, sentant qu’il fallait se mettre à l’abri avant la fin de la rencontre, reprend le jeu à son compte.
J. Roth tente une belle frappe enroulée mais c’est sans compter sur Diara qui démontre lui aussi que c’est un bon gardien. Il sort la balle de sa lucarne alors que tout le monde la voyait au fond (67e ).
C’est ensuite Nkamga qui tente de le surprendre avec une balle piquée, en vain. Finalement, sur un centre de J. Roth, Ekomo place une bonne tête, mais Diara est encore sur la trajectoire (73e ).
La fin de la rencontre est à nouveau à l’avantage des visiteurs, qui tentent encore d’obtenir l’égalisation. D’abord par Nguidjol, qui expédie sa frappe au-dessus (78e ), puis par Bro, dont la frappe est déviée en corner (86e ). Les locaux souffrent encore pendant les arrêts de jeu. Mais ils tenaient tellement à offrir la victoire à leur président disparu qu’ils jettent leurs dernières forces dans les ultimes minutes pour tenir bon.
Aujourd’hui, ils voulaient être tellement dignes de la confiance de leur président que rien ne pouvait leur arriver. Jean-Claude Schmitt peut être fier d’eux et du parfait état d’esprit que les deux équipes ont montré sur le terrain.
Un grand merci au club visiteur et aux arbitres qui ont su comprendre et partager notre peine, aux instances du football qui ont été réceptives à nos demandes et à tous les supporters présents qui nous ont témoigné de leur soutien.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Lun 2 Oct 2017 - 21:44

Aventure -

Gilles Meyer (Mutual Sparta Rotterdam)
Le professeur de Hong Kong
En Alsace ou en Allemagne, Gilles Meyer était reconnu comme un bon gardien de but amateur. Désormais exilé à Hong Kong, où il évolue en D2 nationale, le jeune homme de 29 ans est aussi devenu professeur de foot.

Ici, il a multiplié les sauts de puce devant sa ligne de but, voltigé aussi de club en club, reliant Erstein à Stadelhofen (Allemagne), faisant passer sa route par la FAIG, le Racing, Reipertswiller, Biesheim, Vauban et Sarre-Union, de division en division. Depuis quelques mois, Gilles Meyer a pris son envol, atterrissant à Hong Kong quelque 11 000 kilomètres plus loin. Il y a accompagné sa compagne, promue professionnellement.

Des gratte-ciel qui deviennent de « si petites choses »

« On rêvait d’aventure. Alors, quand elle a eu cette opportunité, on a foncé. Bonnie a des origines asiatiques, elle m’avait déjà fait découvrir son continent lors de différents voyages. »
Il raconte d’abord sa nouvelle ville, son quotidien. Et on se retrouve loin de son image prédéfinie, parfois résumée par la seule ombre de ses gratte-ciel, « qui deviennent de si petites choses », quand Gilles Meyer ouvre les yeux.
« En quelques minutes, tu es à la montagne ou au bord de la mer. Les paysages sont somptueux, les restaurants nombreux et les magasins ouverts 24 heures sur 24. Le réseau urbain, bus-métro-tram, est extraordinaire, souligne-t-il avant de poursuivre tout sourire. Le mercredi soir, on file à l’hippodrome d’Happy Valley, un lieu incontournable. J’ai même appris à parier sur les chevaux. »
Et si le montant des loyers fait plisser ses yeux, le gardien de but dit que le coût de la vie reste accessible « quand on vit à la hongkongaise », ce qui est son cas.
Il évoque aussi les virées à Macao, « à une heure de bateau, avec l’impression de se trouver à Las Vegas », sans oublier les promenades dans Shenzhen. « On s’y rend en métro. Pour le reste de la Chine, c’est plus compliqué. »
On parle vite de football, de celui de ce territoire chinois, resté très autonome malgré son détachement de l’empire britannique.
« On a tellement de championnats différents, qu’on peut s’y perdre, se plaît-il à préciser. Les gens jouent dans les parcs, jusqu’à 23h chaque soir, mais ils se passionnent surtout pour la Premier League, puisque la ville était anglaise jusqu’en 1997. ManU, Tottenham et Liverpool ont énormément de fans ici. Certaines équipes sont venues participer à un tournoi. Il y avait 40 000 spectateurs au stade, moi compris. J’avais également assisté à un entraînement de Liverpool, une pure folie… »
Évoquer l’Angleterre rappelle à l’Alsacien son job, puisqu’il est éducateur salarié dans une académie (Asia Pacific Soccer School), justement parrainée par Tottenham. « Je n’aurais jamais eu cette chance en France. Là, on m’a rapidement donné des responsabilités. Je développe les entraînements des gardiens de but, j’ai aussi la charge de deux équipes d’U13, dont l’une évolue au plus haut niveau national. En plus, je donne quelques cours particuliers. »
Gilles Meyer savoure cette chance, comme celle d’évoluer dans un club de deuxième division nationale. « Quand je suis arrivé ici, j’ai pu m’entraîner avec les Leeman Rangers, un club professionnel, explique Gilles Meyer. Lors de l’été, j’avais des contacts avec un autre club, mais il avait son quota de joueurs étrangers. Comme mon académie m’a proposé un temps plein, j’ai préféré rejoindre un club du deuxième échelon national. »

« Notre adversaire du samedi s’entraîne sur la pelouse juste à côté de la nôtre »

C’est ainsi qu’il porte la tenue du Sparta Rotterdam Mutual, affilié au club néerlandais. « Je suis le seul Français du club qui compte un Macanais, un Anglais et un Espagnol. On a droit à quatre étrangers, dont trois sur le terrain. »
Ses sauts de cabri, ses joyeux plongeons font que son équipe caracole en tête du championnat, nantie de cinq succès désormais.
« La saison passée, les trois premiers ont refusé la montée, faute de gros sponsors et de pouvoir assumer le statut professionnel. Pour les joueurs, il est parfois préférable d’avoir un bon métier que vivre du foot. Ce qui fait que le niveau est sympa, comparable au National 3 pour les meilleures équipes. »
Son club ne possédant pas de stade propre, « seul le HKFC, uniquement British, a le sien à Happy Valley », Gilles Meyer assiste parfois à quelques scènes cocasses. « Le mercredi, pas de problème, on s’entraîne sur le synthétique d’une école internationale. Mais le jeudi, on se rend sur un site avec une multitude de terrains de foot. Régulièrement, notre adversaire du samedi s’entraîne sur la pelouse juste à côté de la nôtre. »
Avec bonne humeur, il ajoute une autre particularité. « Le même stade accueille nos matches à domicile et ceux à l’extérieur, on ne se déplace donc jamais. Et les matches d’une même journée peuvent s’enchaîner sur la même pelouse. »
Il souffle que le jeu est rapide, les joueurs parfois malicieux, les matches suivis par quelques centaines de supporters, les fans de South China étant les plus nombreux. Que le club majeur de Hong Kong est Kitchee, et joue ses gros matches devant 5 000 spectateurs, ayant honorablement résisté à Tottenham cet été (1-4). Surtout, il raconte la difficulté du climat. « Le taux d’humidité est de 70-80%. Je termine les matches avec des crampes, les mains poreuses. »
Des mains parfois poreuses qui laissent passer la lumière et permettent à ses yeux d’en profiter pleinement. Et s’ouvrent sur ce nouveau monde. Curieux, forcément heureux…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Lun 9 Oct 2017 - 21:51

Zoom - Marc Weber (président et joueur du FC Batzendorf) -
Football L’histoire d’une renaissance


Marc Weber a le FC Batzendorf au cœur.
Après avoir mis la clef sous la porte il y a quelques années, le club de Batzendorf vient de renaître de ses cendres. Marc Weber président et joueur, veut créer une structure pérenne à l’heure où les petits clubs éprouvent des difficultés à exister.
Ça fait déjà un petit moment que l’idée lui trottait dans la tête et on comprend pourquoi. Son grand-père avait été président du club pendant une quinzaine d’années et les vestiaires, à l’époque, étaient situés dans l’actuelle cave du restaurant familial “À l’étoile d’or” de Batzendorf.
De plus, Marc Weber a toujours joué dans son club qui était en entente avec Niederschaeffolsheim pour les équipes de jeunes. On imagine donc facilement que l’histoire achevée en eau de boudin s’est révélée un véritable crève-cœur.

« Prendre du plaisir et apprendre à se connaître »

Mais la renaissance qui n’était qu’un rêve est devenue réalité lorsque Mme Dollinger, la maire de Batzendorf, l’a sollicité. « Tout s’est passé assez rapidement relate-t-il. Ça fait deux ou trois ans que j’avais envie de faire revivre le club. Lorsque j’ai entendu dire qu’il y avait une demande de la part de Jean-Jacques Marajo de s’installer à Batzendorf pour monter une équipe, on s’est rapidement entendu. »
L’ancien entraîneur de Langensoulzbach débarque avec plusieurs joueurs dans sa musette, Marc Weber fait lui aussi jouer ses relations pour, au final, rassembler pas loin d’une trentaine de joueurs qui forment aujourd’hui la seule équipe du club.
Après les démarches juridiques nécessaires à la création d’un club, les premiers soutiens arrivent rapidement pour faire face aux frais. « On a commencé avec un budget très restreint mais on a la chance d’avoir des sponsors qui nous ont aidés », raconte encore le jeune président qui a des projets plein la tête.
L’idée, bien entendu, c’est de construire sur le long terme et de développer le club. Mais Marc Weber est conscient qu’il faudra procéder par étapes. « Actuellement, on est sur une phase de découverte reconnaît-il. L’ambition première, c’est déjà de prendre du plaisir tous ensemble et d’apprendre à se connaître. »
Par les temps qui courent, les bénévoles sont une denrée rare. Mais du côté de Batzendorf, beaucoup de personnes se sont greffées sur le nouveau projet et on se sert les coudes.
« Il y a plusieurs joueurs qui se sont investis dans le comité et à côté de ça, on a quelques anciens et quelques jeunes ce qui fait un beau mélange. On a su attirer des gens d’horizons divers pour créer un monde un peu à l’image de mon ami d’enfance Geoffrey Kapfer qui n’est pas du tout footeux à la base et s’investit beaucoup. C’est le multitâche par excellence puisqu’il est trésorier et qu’il s’occupe de la gestion de la buvette. »
Pour l’heure, les résultats sportifs sont plutôt encourageants. Et même si le week-end dernier, l’équipe s’est inclinée en coupe Crédit Mutuel contre Rohrwiller, Batzendorf occupe pour l’heure la 6e place de son groupe de 3e division avec deux victoires et deux défaites au compteur. Pour l’avenir, le jeune président qui n’est âgé que de 24 ans ne manque pas d’ambition. « On est une équipe de compétiteurs et on essayera de se donner le plus rapidement possible les moyens de monter », conclut-il avec la ferme intention de réussir à faire reparler du FC Batzendorf dans un futur proche…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   Sam 4 Nov 2017 - 23:06

Ligue Grand Est -

Assemblée générale à Villers-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle)

Entre projets et complications
Seule grande région de France à devoir fusionner trois anciennes ligues, le Grand Est se heurte logiquement à des difficultés qui freinent sa construction. Premier bilan.

Vaste demeure située dans un parc verdoyant de la banlieue nancéienne, le domaine de l’Asnée est en train de devenir la seconde maison du foot régional. C’est la troisième fois en un an que la LGEF y élisait domicile, hier, pour rendre compte des multiples travaux destinés à avancer dans l’unification des trois anciennes ligues Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine. Que ce soit Albert Gemmrich, son président, en préambule, ou Georges Ceccaldi, son secrétaire général, mais également les différents responsables de départements, tous ont admis les difficultés rencontrées par la nouvelle entité pour harmoniser les fonctionnements et les pratiques.
« Nous avons toujours dit que ce serait une saison de transition. Il y en aura sûrement une deuxième… », a reconnu Georges Ceccaldi devant un amphithéâtre un poil moins garni qu’en juillet dernier (75 % de clubs représentés contre 79 %).

Priorité aux clubs

Point positif de cette assemblée : elle s’est principalement adressée aux clubs et aux bénévoles qui les animent. Pas étonnant. Parallèlement à ses chantiers obligatoires, la LGEF veut faire de l’accompagnement aux clubs le cheval de bataille du mandat qui débute. Venu rappeler les missions de sa – méconnue – direction fédérale, Marc Debarbat, nouveau président de la Ligue de Football Amateur (LFA), en a mis une première couche.
L’Alsacien Ralph Spindler a ensuite dressé la longue liste des contraintes et bouleversements auxquels sont confrontés les dirigeants pour mieux dresser un panel d’outils destinés à les aider.
Le lancement d’une formation à destination des dirigeants, à partir du premier semestre 2018, en fait partie. Mais le projet principal a été annoncé par Michel Gendron. La LGEF va prendre son baluchon pour aller visiter des clubs en cette fin d’année (deux ou trois dans chaque district) et recueillir leurs doléances. Elle rencontrera ensuite la puissance publique pour mettre en place un plan d’action en faveur des associations. « On veut finaliser entre avril et juin prochain », a insisté l’élu lorrain.
Autre initiative à destination des clubs, la présentation de la nouvelle collection Nike (qui a renouvelé son contrat avec la FFF jusqu’en 2026). Réservée au football amateur, après un audit auprès des clubs qui ont plébiscité cinq produits, elle propose dès à présent une sélection de tenues et ballons à des prix attractifs, dont la livraison est prévue en juillet 2018 (renseignements sur le site footamateur.fff.fr). Du concret encore avec la mise en place d’une plateforme numérique de sponsoring participatif permettant aux clubs d’augmenter leurs ressources.

Une fusion coûteuse

Concernant les compétitions, la LGEF se montre en revanche plus prudente. Aucune avancée officielle n’a été faite. Les commissions continuent de bûcher, notamment sur le nouveau format de championnats jeunes qui fera l’objet d’une synthèse en juin 2018. Patrice Grethen et Jacky Thiébaut en ont toutefois dressé les prémices. Au niveau de la grande région, on s’oriente vers deux catégories d’âge (deux poules géographiques en U16 et U18). L’étage intermédiaire reste à bâtir. Jacky Thiébaut a en revanche confirmé que le Grand Est sera bien pénalisé au niveau des accessions en championnat national (une seule montée). Il faudra passer par des barrages.
Pour ce qui est des féminines et du football diversifié, on en est au stade des études. Idem concernant la future coupe Grand Est. Les réunions vont encore se multiplier. Elles ont d’ailleurs sensiblement fait progresser les dépenses de la nouvelle ligue. Le trésorier Michel Spindler a ainsi présenté des comptes déficitaires au terme de la saison 2016-2017 (perte de 356 000 €). « La fusion a entraîné des frais qu’on ne retrouvera pas par la suite. On va ramener ce chiffre à l’équilibre », a-t-il néanmoins promis.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Le Football Alsacien   

 

Le Football Alsacien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-