Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Handball

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33865
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Sam 20 Fév 2016 - 21:47

Pro D2 : après la défaite de Sélestat contre Saran (21-26)
L’attaque est patraque
Sélestat est tombé de (très) haut contre Saran. Et pour devoir coller à leurs ambitions, les Violets vont impérativement devoir remédier à leurs carences offensives.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Ven 26 Fév 2016 - 21:32

16e journée : Sélestat remporte la deuxième manche du derby contre Mulhouse (26-25)
Un derby, un vrai !
Dans un derby renversant, Sélestat a pris une revanche sur son rival haut-rhinois, sur le même score qu’à l’aller (26-25). Les Violets se rassurent, quand Mulhouse, éjecté du Top 5, grimace.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Sam 5 Mar 2016 - 3:12

Pro D2 (17e journée) : Sélestat s’incline à Besançon (25-22)
Malgré leur courage…
C’est peu dire que Sélestat était diminué, hier à Besançon. C’est peu dire, aussi, que les Violets ont fait preuve d’un courage et d’une générosité remarquables. Ils ont fini par plier (25-22), mais ils n’ont pas grand-chose à se reprocher.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Ven 11 Mar 2016 - 21:39

Pro D2 (18e journée) : Sélestat domine Billère (27-23)
 La belle affaire
Face à une équipe de Billère méconnaissable, et certes aussi longtemps impuissante face à la défense alsacienne, Sélestat a décroché un succès logique (27-23). Pour agrémenter le tout, les Violets remontent provisoirement à la 3e place du classement.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Ven 18 Mar 2016 - 22:54

Pro D2 (19e journée) : Sélestat s’impose à Dijon (27-31)
 Le plaisir en plus
Auteur d’une nouvelle séduisante prestation, Sélestat s’est imposé à Dijon (27-31). Les Violets gagnent et leur jeu se bonifie petit à petit. Les voilà deuxièmes. En attendant mieux ?
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Ven 25 Mar 2016 - 22:26

Pro D2 (20e journée) : Sélestat – Pontault-Combault (36-25)
 En démonstration
Les Violets ont enchanté le CSI, hier contre Pontault-Combault. Sélestat a surclassé son adversaire au terme d’une prestation très aboutie (36-25). La première place n’est désormais plus qu’à deux points.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Ven 1 Avr 2016 - 21:30

Pro D2 (21e journée) : Istres – Sélestat (21-30)
Impressionnants !

Sélestat s’est offert une victoire majeure, hier soir, en Provence. Calmes et dominateurs, les Violets, désormais seuls 2es , restent ainsi au contact de Saran.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Sam 2 Avr 2016 - 8:21

Combien d'équipes montent en D1?

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Sam 2 Avr 2016 - 11:27

le club classé à la première place du championnat HB ProD2 masculine est
sportivement qualifié pour évoluer en D1M
LNH la saison suivante.
Les clubs classés aux places 2, 3, 4 et 5 du championnat disputent une phase de
play-offs en match aller et retour pour déterminer le deuxième club sportivement
accédant en LNH
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Dim 10 Avr 2016 - 16:09

Coup de tonnerre dans le handball mondial ! L'Espagne ne sera pas de la fête olympique à Rio en août prochain. Les coéquipiers d'Alberto Entrerrios étaient dos au mur avant leur troisième et dernier match dans le TQO de Malmö. Battus par la Slovénie d'entrée vendredi (21-24), les Espagnols s'étaient facilement repris face à une faible équipe d'Iran (37-23). Après ces résultats, l'équipe d'Espagne devait s'imposer par un minimum de trois buts d'écart face à la Suède pour valider leur billet olympique... mais c'est finalement une victoire de deux buts que les Espagnols ont réussi à obtenir, ce qui les boute en-dehors du tournoi olympique à la différence de buts par rapport aux Suédois et aux Slovènes, ce qui fait un rival sérieux de moins pour les Bleus au Brésil.

A domicile, dans le Boxen d'Herning, le Danemark a validé son billet pour les Jeux Olympiques grâce à une facile victoire face à la Croatie (28-24), un match nul face à la Norvège (25-25) et une dernière mais courte victoire face à Bahreïn (24-26). Le deuxième billet revient à la Croatie, qui a pris le meilleur sur Bahreïn (33-22) et la Norvège (27-21) pour se qualifier pour les JO. Les deux derniers billets, distribués lors d'un tournoi organisé à l'ERGO Arena de Gdansk, sont revenus à la Pologne, qui a battu successivement la Macédoine (25-20), le Chili (35-27) et la Tunisie (24-28), qui obtient le deuxième ticket grâce à ses succès face au Chili (29-35) et la Macédoine (26-32).
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Ven 15 Avr 2016 - 21:36

Pro D2 - 22e journée : 5e victoire de rang pour Sélestat contre Nancy (31-24)
On ne les arrête plus !
Nancy, comme les autres, a été passé à la moulinette violette hier. Saran ayant perdu à Valence, c’est désormais la première place que les Alsaciens ...
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Sam 23 Avr 2016 - 6:15

pRo d2 - (23e journée) : Limoges - Sélestat (24-26)
Sélestat prend la tête
Vainqueurs hier à Limoges, les Sélestadiens se sont emparés des commandes du classement en profitant du match nul de Saran contre Dijon.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Dim 8 Mai 2016 - 12:19

Pro D2: Sélestat s’impose à Valence (25-35)
 Contrat rempli
Sélestat a rempli son contrat en s’imposant sans trop de soucis à Valence. Mais Saran, le leader, a gagné également.
Menant au score à la 10e minute de jeu (6-3), le Valence HB ne pouvait imaginer un meilleur début de match contre Sélestat, qui plus est pour la dernière à domicile de Romain Nebois sous les couleurs du club.
Après 15 années passées à Valence, le pivot avait, tout comme ses coéquipiers et notamment Guillaume Marroux pour sa dernière également, envie de s’offrir une victoire contre l’un des ténors du championnat.
En ce début de partie, Laurent et Roby répondaient coup pour coup aux réalisations alsaciennes de Beauregard et Joli, permettant au Valence HB de faire son petit bonhomme de chemin en ayant l’avantage au tableau d’affichage (8-6 à la 16e ).

Le match plié à la 46e minute

Bien sûr il ne fallait pas longtemps aux Sélestadiens pour refaire leur retard, et même aggraver la marque grâce à Seri (8-10 à la 21e ).
Dans une salle survoltée, le Valence HB écoeurait néanmoins son adversaire grâce à Pierre Andry en grande forme (12 arrêts). À tel point qu’il en faisait parfois même perdre patience à Christian Gaudin, l’entraîneur alsacien. Mais pas de quoi effrayer Sélestat et sa très bonne défense que les Valentinois étaient obligés de manoeuvrer dans tous les sens pour y trouver une faille.
C’est donc assez logiquement que les Sélestadiens rentraient au vestiaire avec un avantage d’un but, et la main-mise sur la rencontre (14-15).
Gérant son avance, la formation alsacienne en remettait une couche en début de second acte, portant son avance à trois buts (15-18, 34e ) grâce à Seri. Heureusement, Andry continuait son festival dans les cages du VHB en stoppant deux missiles de Beauregard et Eudaric. Mais pas de quoi retarder la progression d‘un adversaire supérieur bénéficiant d’un avantage de 7 buts à la 46e (19-26)!
Le début de la fin, pour la bande à Davidovic, plus joueuse mais trop bousculée pour espérer rivaliser et recoller au score à l’occasion de ce dernier match de la saison à domicile. Pour le suspense, il faudra au moins attendre la saison prochaine...
Alors qu’il reste une journée, Sélestat n’est plus maître de son destin. L’équipe alsacienne devra, de toute façon, battre Angers vendredi prochain et espérer un faux pas du leader Saran, pour accéder à la D1 sans passer par les play-offs.
Dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Jeu 26 Mai 2016 - 1:49

Pro D2 (play-offs, finale aller) : Sélestat s’incline à Dijon (29-26)
Un espoir préservé

Il fallait, à défaut de prendre une option, limiter la casse avant la dernière manche décisive. Sélestat, malmené en seconde période, a su le faire. Dimanche, dans un CSI forcément en fusion, les Violets devront remonter les trois buts concédés hier à Dijon (29-26) pour s’ouvrir les portes de la D1.
M.I.B.
Joueur de Ligue 2
avatar Masculin Nombre de messages : 5152
Age : 24
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 09/06/2007
Humeur : bosseur

Informations
Club préféré: Racing quand même!
Profession: Master Arts du spectacle (cinéma)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Jeu 26 Mai 2016 - 4:14

Match retransmis sur MCS en direct.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Dim 29 Mai 2016 - 21:23

Pro D2 (play-offs, finale retour) : Sélestat domine Dijon (28-24) et retrouve la D1 !
 Le paradis violet

Sélestat avait une équipe pour retrouver la D1 dès cette saison. Beauregard et les siens l’ont confirmé, hier contre Dijon lors de la finale retour des play-offs, faisant chavirer de bonheur le peuple violet.
On ne se lasse jamais de ces scènes de liesse, de ces instantanés de bonheur, de cette communion entre une équipe et son public. Quand Savic a inscrit le 28e but (28-23, 60e ), celui de la délivrance, le CSI a enfin pu hurler de joie.

On a vu des embrassades, un tour d’honneur que joueurs et supporters auraient bien éternellement prolongé, quelques larmes aussi. On a entendu ce que le public sélestadien attendait de chanter depuis le début de la saison. Et les “on est en D1” scandés à gorges déployées sont venus couronner une soirée forcément inoubliable.
« C’est toujours un moment fort »

Après la défaite en Bourgogne mercredi (29-26), lors de la finale aller, Sélestat devait gagner de quatre buts. Sélestat a gagné, de quatre buts. Et c’était bien assez pour exulter.

Passées dix premières minutes où l’on sentait une certaine fébrilité des deux côtés, on avait pu craindre de revivre le (mauvais) scénario de la première manche. Car si Joli filait en contre-attaque (5-3, 12e ), c’est bien Dijon qui se faisait la belle (5-8, 18e ). Mais les Violets allaient vite éteindre l’incendie.
D’abord grâce à quelques exploits de Sargenton, qui détournait le tir de Loupadière, seul à six mètres. Dans la foulée ou presque, le triplé de Savic remettait les compteurs à zéro (10-10). La défense alsacienne allait retrouver toute son efficacité (aucun but dijonnais dans le jeu entre la 22e et la… 41e ).

À la pause, Sélestat n’était pas loin de la D1 (13-11). Ça devenait concret quand Savic offrait le +4 à son équipe (16-12, 37e ). Ça l’était davantage à la 50e (23-18), même si Dijon restait toujours menaçant. Surtout quand Gutfreund et consorts revenaient à trois longueurs (26-23, 58e ). Le lob de T. Gaudin, sur l’aile gauche (27-23, 59e ), bouclait l’affaire.
Sélestat est en D1, c’est beau, et tout le mérite en revient à ses joueurs, qui n’ont jamais renoncé, même si tout n’a pas été rose. « Une montée, c’est toujours un moment fort, apprécie Frédéric Beauregard, déjà là en 2011 quand le club violet avait retrouvé l’élite. C’est le résultat d’une saison où on n’a rien lâché. On avait un super groupe et je souhaite le meilleur à ceux qui partent. »

Le capitaine et ses coéquipiers vont revoir la LNH et ses stars. « On travaille tous pour jouer dans l’élite. Aujourd’hui, on fête, on aura tout le temps de se préoccuper de la saison prochaine. Car le plus dur va commencer. »
Avec son mélange d’expérience et de jeunesse, Sélestat avait tous les atouts pour remonter. Ça n’enlève strictement rien à la performance, mais celle-ci relève d’une forme de logique. Car non, cette équipe n’était pas jeune. Elle comptait dans ses rangs, comme tous les clubs de D2, de jeunes joueurs, la nuance est importante. Et surtout pas n’importe quels jeunes, mais des talents dont on entendra sans doute parler pour longtemps.
Le plus dur commence maintenant pour Sélestat

Ce bonheur a arraché quelques larmes à Vincent Momper, le président sélestadien. « Le slogan de notre club, c’est “provocateur d’émotions”. Là, c’est extraordinaire. Je suis heureux pour les joueurs, pour le public, pour nos nombreux bénévoles et partenaires, pour tous ceux qui ont permis de réussir ce retour en D1. Sélestat au plus haut niveau, c’est un miracle, mais c’est aussi et surtout beaucoup de travail de la part de tous ces gens.»
Hier, et c’est normal, Vincent Momper ne voulait que savourer cette montée. « J’ai envie de partager cette joie avec tout le monde. On pensera à la suite demain (sourire). »

Mais la D1, justement, c’est déjà demain. Pour l’instant, on connaît déjà le nom de partants (Fleurival, Joli, Vujic), pas encore d’arrivants. Juin est là, le recrutement peut enfin commencer, mais les joueurs libres et susceptibles d’apporter en D1 ne sont pas légion aussi tard dans la saison
Comme toujours, Sélestat se présentera sur la ligne de départ avec l’un des plus petits budgets, alors que le niveau de la D1 augmente à une vitesse exponentielle. Aujourd’hui, il faut savourer. Demain, il faudra juste espérer que cette montée ne constitue pas un cadeau empoisonné.

Aucun vainqueur des play-offs de D2 (Billère, Dijon, Istres et Chartres) n’est parvenu à se maintenir en D1 la saison d’après. Oui, le plus dur commence…
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Mer 7 Sep 2016 - 10:48

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Mer 7 Sep 2016 - 12:54

Je leur souhaite de rester en L1 .
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Mer 21 Sep 2016 - 21:57

(1re journée) :
Sélestat s’incline à domicile contre Aix-en-Provence (28-29)
 Le premier regret

Sélestat n’entend pas avoir de regrets cette saison. Mais comment ne pas en nourrir après cette défaite contre Aix-en-Provence, d’un tout petit but (28-29), alors que les Violets ont manqué la bagatelle de quatre penalties ?
Comment ne pas être déçu ? « On l’est, c’est sûr, peste Rudy Seri. Et on ne peut s’en prendre qu’à nous-mêmes. » Très franchement, ce sentiment n’avait pas encore germé jusqu’à la 51e minute. Parce qu’à ce moment-là, Sélestat n’avait jamais été en mesure de contrecarrer la domination aixoise (19-25).

« Quand on veut revenir, il est trop tard, l’écart est fait »

Et puis le jeu rapide, ce qui doit faire la force violette cette saison, s’est enfin enclenché. « On les a mis en danger grâce à ça, analyse le jeune arrière gauche (22 ans). C’est ce qui nous a permis de revenir sur la fin. »
Ce qui a permis d’entretenir un espoir d’imiter Saran, l’autre promu, qui a contraint Saint-Raphaël, deuxième du dernier championnat et prochain adversaire des Sélestadiens, au partage des points.
Mais si la révolte était réelle, elle était aussi trop tardive. Et Rudy Seri ne pouvait que déplorer la mauvaise entame des siens. La jeunesse sélestadienne, dont l’expérience en D1 est très faible, était-elle inhibée pour sa première dans le grand monde ? Peut-être. « On a manqué d’impact en défense, on rate beaucoup d’occasions à six mètres… »
Et Aix-en-Provence, à son rythme – pas très élevé –, s’est vite échappé (3-6, 10e ). L’imprécision sélestadienne offrait autant de possibilités aux joueurs de Jérôme Fernandez de bonifier leur avance (5-10, 19e ). Les rotations n’y changeaient rien, Sélestat était en retard au mitan des débats (10-15).
Il aurait alors fallu redémarrer fort, pour faire douter les Provençaux. On y croyait après un doublé signé Seri et Guillermin (12-16, 35e ), mais le soufflé retombait vite. Goni Leoz trouvait des espaces dans la défense alsacienne et l’écart se creusait à nouveau (14-20, 42e ). Et jusqu’à la 51e , Sélestat était donc encore loin (19-25). « Quand on veut revenir, il est trop tard, l’écart est fait. C’est dommage, souffle Rudy Seri, soucieux de retenir, aussi, le positif. On n’a rien lâché. »
En accélérant le tempo, les Violets avaient enfin trouvé la clé. Même à trois longueurs à deux minutes de la fin (24-27, 58e ), ils s’accrochaient à l’espoir de renverser la situation. T. Gaudin ramenait les siens tout près (27-28, 59’40), mais le but de Ong douchait leurs dernières illusions.
Échouer à un tout petit but constitue certainement le scénario le plus rageant. À plus forte raison quand on a autant gâché, à l’image des quatre penalties ratés par le trio Lenne-Guillermin-T. Gaudin. Il ne s’agit pas d’incriminer les joueurs en question. On sait combien l’exercice n’est pas aussi facile qu’on le croit. Il n’empêche que ces buts manquent au décompte final. Et cela ne fait qu’attiser les regrets d’avoir laissé échapper, au moins, un point.
« Les matches à domicile sont des matches à gagner », lance Laurent Hild. Même face à Aix-en-Provence, 4e budget du championnat (4,1 millions d’euros quand Sélestat plafonne à 1,9). « Il y a bien sûr de la déception. On voit que l’on a les capacités pour accrocher cette équipe », ajoute le président sélestadien, confiant dans la capacité de sa troupe à élever son niveau de jeu.

« Il faut retenir le match µen entier. On a mal débuté, mais on a très bien terminé »

« Il faut retenir le match en entier, complète Rudy Seri. On a mal débuté, mais on a très bien terminé. »
« Il y avait la place », regrette encore l’arrière gauche (7 buts hier). Surtout contre une équipe provençale pas encore au point et privée de quatre titulaires (Erevik au but, Gérard à l’aile gauche et les gauchers Onufriyenko et Camarero). Mais en gommant les imperfections d’hier, il devrait y avoir d’autres opportunités.
Même si en D1, les Violets n’auront pas le loisir de traîner…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Ven 23 Sep 2016 - 21:26

Équipe de France Onesta libère le terrain
Succéder à Claude Onesta après seize ans du règne le plus fructueux du sport français ne sera pas aisé: pour faciliter la transition, le sélectionneur a décidé de «libérer le terrain» au duo Didier Dinart et Guillaume Gille dès le Mondial-2017.
« Je leur libère le terrain pour qu’ils puissent acquérir leur propre expérience», a déclaré Onesta dans un entretien avec le journal L’Équipe paru hier.
Au Mondial, du 11 au 29 janvier 2017, Dinart et Gille auront donc la responsabilité des choix tactiques, des changements de joueurs et des prises de paroles aux temps morts.
La conséquence la plus spectaculaire est qu’Onesta, âgé de 59 ans, pourrait ne plus être assis sur le banc. «Si je m’écoutais, je préférerais être en tribunes», a dit le Toulousain, en poste depuis 2001.
Il n’est pas exclu que l’événement ait lieu dès les matches de qualifications à l’Euro-2018 les 3 et 6 novembre contre la Lituanie et la Belgique. La Fédération (FFHB) donnera les détails lors d’une conférence de presse à Paris mercredi prochain.

«Éviter une crise de succession»

Cette passation de pouvoir était prévue de longue date et le nom de l’un des successeurs, Didier Dinart, était connu également.
Son apprentissage est déjà bien avancé : d’abord simple adjoint, l’ancien meilleur défenseur du monde, aujourd’hui âgé de 39 ans, a reçu des attributions élargies dès l’Euro-2016 en Pologne.
Il s’agit donc de l’accélération et de l’amplification d’un processus en cours, et non d’un changement de cap.
La nouveauté est l’arrivée de Guillaume Gille, un autre joueur-cadre (comme son frère Bertrand) de l’ère Onesta, qui entre dans l’encadrement au même niveau hiérarchique que Dinart. L’ex-demi-centre ou arrière, âgé de 40 ans, a été sélectionné 308 fois en équipe de France (1996 à 2012). Il a gagné deux fois les Jeux olympiques, le Mondial et l’Euro.
Pas plus que Dinart, Gille n’a d’expérience d’entraîneur de club, même s’il a été adjoint à Chambéry lors de ses deux dernières années de joueur, de 2012 à 2014.
Mais pour Onesta, ce passage de témoin progressif à des hommes neufs dans leur rôle, sur lesquels il garde autorité, est le meilleur moyen «d’éviter une crise de succession».
«Si on nommait un entraîneur confirmé, cela créerait un moment de rupture, certains joueurs souhaiteraient ne pas continuer. Cette solution est la meilleure pour permettre un passage en douceur», a-t-il expliqué.
Ce n’est en rien une démission anticipée. Jusqu’à la fin du Mondial, Onesta va «garder une responsabilité globale, un peu sur le modèle d’un manager en rugby» et rester «le chef».
«Je serai là pour leur taper sur la tête s’il le faut», a-t-il prévenu.
L’entraîneur ne dit pas qu’il coupera les ponts avec la sélection après le Mondial. «Si les dirigeants souhaitent que je continue, je réfléchirai. Mais je le répète: dès que je pourrai m’éloigner, cela ne me posera aucun problème.»
Avec lui, le handball français a atteint des sommets inexplorés. La génération de Nikola Karabatic, Thierry Omeyer et Daniel Narcisse a gagné deux fois les Jeux olympiques, trois fois l’Euro (2006, 2010, 2014) et trois fois le Mondial (2009, 2011, 2015). À Rio, elle a décroché une nouvelle médaille, en argent, après sa défaite en finale contre le Danemark.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Mer 28 Sep 2016 - 21:40

D1 (2e journée) : Sélestat concède une deuxième défaite à domicile contre Saint-Raphaël (24-28) « Il y avait la place… »
Sélestat a pu y croire, hier contre Saint-Raphaël, deuxième en D1 la saison passée. Mais l’expérience varoise a finalement prévalu. Après deux revers de rang à domicile pour démarrer le championnat, les Violets vont devoir rapidement se lancer.
Le championnat est encore long. Mais il y a évidemment plus idéal que de le commencer par deux défaites, à plus forte raison à domicile. Surtout que le sentiment est le même qu’après la défaite inaugurale contre Saint-Raphaël.

« Pour gagner, il faut frôler la perfection »

« Il y avait la place…, soupire Yanis Lenne, l’arrière/ailier droit violet. La saison dernière, ces matches-là, on les gagnait. Mais là, c’est le niveau au-dessus. » La D1 pardonne (beaucoup) moins les approximations, ne laisse guère de temps pour l’apprentissage. « On passe à côté pendant dix, douze minutes et on le paie cash. Pour gagner, il faut frôler la perfection. »
Oui, il y avait la place pour un résultat positif. Comme lors de la première journée. Si on a vu les Sélestadiens toujours en difficulté sur attaque placée, on les a vus aussi combatifs. Même après une entame ratée. Comme lors de la première journée.
Après les dix premières minutes (1-6), on pensait que Sélestat allait payer pour Saran, l’autre promu, qui avait contrarié les Varois voilà une semaine en allant chercher un point sur les bords de la Méditerranée. Mais l’arrêt de Ravensbergen face à Caucheteux, puis celui de Sargenton sur le penalty de Stehlik réveillaient les Violets.
Le deuxième du dernier championnat doutait, les coéquipiers de Thomas Gaudin en profitaient à plein. Et le rapproché au score s’amorçait (4-6 à la 14e , 9-10 à la 23e ). Sélestat tournait autour de l’égalisation, Guillermin et Seri s’en chargeaient (11-11 à la 27e , 12-12 à la pause).
Il fallait continuer sur cette lancée, prolonger les tourments actuels de Saint-Raphaël, qui se remet encore « psychologiquement du sentiment d’injustice » – dixit son coach, Joël Da Silva – de sa non-participation à la Ligue des champions, pour laquelle les Varois s’étaient qualifiés sportivement grâce à leur deuxième place la saison passée (le club azuréen a été recalé pour des critères administratifs).
Ce n’est peut-être pas la seule explication, mais Saint-Raphaël n’est pas encore au niveau qui doit être le sien. Sélestat le voyait, prenait pour la première fois les devants au score (14-12, 33e ). Oui, il y avait la place. Mais l’embellie aurait dû être plus longue pour contrer l’expérience varoise.
Caucheteux et consorts repassaient trop vite devant, profitant d’une période de mutisme offensif côté violet (14-16, 40e ). Surtout, une double supériorité numérique était fort mal gérée. Saint-Raphaël s’échappait, Sélestat avait laissé passer sa chance (16-20, 45e ) et tous ses efforts pour revenir allaient s’avérer vains (24-28 au final). Comme lors de la première journée.
Les Violets ont pu y croire. Mais la logique, si elle existe, a été respectée. « On n’a surtout pas pris cette équipe à la légère. C’est en tout cas un vrai plaisir de venir ici, dans une vraie salle de handball, avec un super public. J’espère que Sélestat restera en D1, c’est mon souhait le plus profond », soufflait, avec beaucoup de classe, Joël Da Silva, le coach raphaëlois.

« Il va falloir commencer à prendre des points »

Saint-Raphaël s’est en partie rassuré, Sélestat ne le sera vraiment quand il sera récompensé en points de ses prestations. « Il faut oublier cette défaite, repartir de l’avant, positive l’Alsacien Yanis Lenne. On montre de l’envie, je pense que ça se voit sur le terrain. On doit conserver cet état d’esprit. Le prochain match à Créteil (mercredi prochain, ndlr) est important pour lancer notre saison. »
Face à un adversaire lui aussi battu deux fois, Sélestat aborde un premier tournant. « Il va falloir commencer à prendre des points. » Sous peine de prendre trop tôt du retard dans la course au maintien…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Jeu 6 Oct 2016 - 2:35

(3e journée) : Sélestat concède une troisième défaite consécutive à Créteil (30-24) La même rengaine
Sélestat, après deux défaites pour entamer le championnat, voulait débloquer son compteur pour amorcer une spirale positive. Créteil et son gardien alsacien Mickaël Robin (23 arrêts) en ont décidé autrement. Il va falloir gagner. Vite.
Ce n’était pas encore le match de la peur, mais il était déjà « capital pour les deux équipes », pour reprendre les propos de l’entraîneur cristolien Christophe Mazel, Créteil et Sélestat s’étant inclinés lors des deux premières journées.
Comme pour ajouter aux malheurs comptables de chacun, Alsaciens et Franciliens comptaient leurs absents. Les Violets devaient ainsi composer sans leurs deux arrières droit (Savic et Gutfreund), leurs adversaires sans quatre de leurs pros (Alonso, Castro, Mokrani, Toto).
Mais cela fait partie d’une saison et il s’agissait, cette fois, de ne pas rater l’entame. Le départ n’était pas manqué. Eudaric et Seri s’associaient pour inscrire les cinq premiers buts violets lors des dix premières minutes. Comme la défense sélestadienne était solide, Créteil était limité à trois unités (3-5, 10e ).

« On joue déjà notre saison dès la quatrième journée »

Mais pour que cet élan se poursuive, il aurait fallu égarer moins de ballons (8 dans le premier acte), se montrer plus précis à la finition (2 penalties ratés lors de cette première période). Il aurait aussi fallu que Robin, l’un des trois Alsaciens d’en face, ne soit pas dans un grand soir. Les 12 arrêts (23 au total) du gardien formé et révélé à Sélestat n’étaient pas pour rien, loin s’en faut, dans le retour de son équipe au score.
Deux buts de Toromanovic ramenaient trop vite Créteil à hauteur (5-5, 13e ). Et après le premier penalty raté, les Franciliens allaient mener pour la première fois grâce à Petiot (6-5, 14e ). Les échecs au tir se multipliaient et l’écart, forcément, s’en ressentait (9-6 à la 22e , 11-7 à la 28e ). À la pause, Sélestat était déjà dans les cordes (13-9).
Il aurait alors fallu trouver d’autres solutions pour les Violets pour éviter de perdre pied (17-10, 36e ). La course-poursuite s’était révélée vaine contre Aix-en-Provence et Saint-Raphaël. L’issue face à Créteil n’a malheureusement pas été différente (24-17 à la 47e , 29-20 à la 54e , 30-24 au final).
Le discours du capitaine violet, hier, se voulait lucide et sans concession. « Ce qui fait la différence, c’est la réussite au tir, analyse Jérémie Sargenton. On a des solutions à six mètres, qu’on ne doit pas rater, malgré tout le talent de Mickaël Robin. De notre côté, Bart ( Ravensbergen, l’autre gardien sélestadien, ndlr ) et moi n’avons pas été forcément au niveau. »
On a l’impression que Sélestat affiche encore trop de déficiences pour se rapprocher de ce premier succès. Pour Jérémie Sargenton, ce n’est pas si criant. « Ce qu’il manque clairement, c’est la volonté d’aller au bout des choses pour mettre les tirs au fond. Et aussi plus de professionnalisme dans l’analyse de l’adversaire, joueurs comme gardiens. »
Le club alsacien a certes l’effectif le plus jeune et le plus petit budget du championnat, mais ça ne peut pas tout expliquer. « C’est la vérité. Mais malgré ça, il y a des erreurs qu’on ne doit pas faire ce soir ( hier ). Créteil était prenable. Mais quand on rate au moins dix tirs à six mètres et trois penalties… »
Sélestat a perdu trois fois en trois journées et ça ne manque pas d’inquiéter. « À ce rythme-là… », souffle Jérémie Sargenton. À ce rythme-là, les Violets n’iront nulle part, sinon en D2. Il y a déjà urgence pour la réception de Nîmes, la semaine prochaine à domicile. « L’objectif, sur les quatre premiers matches, était de décrocher deux victoires. C’est raté. On joue déjà notre saison dès la quatrième journée. » Déjà, malheureusement…
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Jeu 6 Oct 2016 - 3:00

1.
PSG3300100:816    
2.Nantes330093:806    
3.Chambery Savoie320185:754    
4.Pays d'Aix320193:844    
5.Montpellier320195:874    
6.Nimes Gard320190:854    
7.Saint-Raphael211058:543   
8.Ivry310282:872    
9.Dunkerque210147:542   
10.Toulouse310283:912    
11.Creteil310278:882    
12.Saran Loiret301288:1001    
13.Selestat Alsace300376:870    
14.Cesson Rennes300375:900
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Jeu 6 Oct 2016 - 6:42

Il ne faut pas que le doute s'installe, sinon c'est la chute.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Jeu 6 Oct 2016 - 9:10

Prévisible en même temps, les deux derniers sont deux promus.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Mer 12 Oct 2016 - 21:05

D1 (4e journée) :
 Sélestat concède une quatrième défaite consécutive contre Nîmes (22-25)
 Encore raté...

Sélestat a, une nouvelle fois, pu nourrir l’espoir de décrocher sa première victoire. Mais les Violets, face à une équipe de Nîmes pourtant loin d’être impressionnante, ont connu une nouvelle désillusion. L’apprentissage de la D1 est rude.
Il y avait déjà un caractère d’urgence. Oui, dès la quatrième journée de championnat. Parce qu’avant un déplacement à Paris où l’espoir s’apparente à une illusion, la réception de Nîmes ressemblait donc déjà à un tournant dans la saison violette.
« On devait prendre des points », soupire Yoann Eudaric. Comme ses coéquipiers, le pivot sélestadien était « un peu abattu » hier. On n’entame pas un retour en D1 par quatre défaites sans être nécessairement sonné. « On a donné tout ce que l’on avait, mais pour l’instant, ce n’est pas suffisant. »

« Cette fin de première période nous fait mal »

Évacuons d’emblée certaines raisons. On ne va pas passer 26 matches à répéter que Sélestat a le plus petit budget et l’effectif le plus jeune. Pour ce deuxième aspect, c’est un choix assumé. Et pour le premier, on dira que Saran, avec les mêmes moyens financiers, a déjà glané deux points.
Hier, contre des Nîmois longtemps bien pâles, les Violets ont pu caresser l’espoir d’une première victoire. Furtivement, parce qu’ils n’ont pas su distancer un adversaire pourtant hors sujet durant le premier acte, parce qu’ils n’ont pas existé offensivement durant les quinze premières minutes du deuxième.
« On a essayé de mettre des choses en place, qui ont bien fonctionné, on a mis les ingrédients qu’il fallait », estime pourtant Yoann Eudaric. Oui, Sélestat a fait la course en tête pendant presque toute la première période.
Gudjonsson et Podsiadlo en échec, Sélestat s’échappait, dans le sillage de Valentin (3-1 à la 9e , 5-2 à la 13e ). Nîmes était à côté de la plaque, jouait en marchant et le payait, forcément. Mais pas assez cher. Minel signait son entrée d’un doublé (6-2, 14e ). Mais les Gardois n’étaient jamais décrochés (6-4, 19e ).
Cela aurait pu être le cas, aurait dû être le cas. Mais les opportunités de prendre quatre buts d’avance étaient toutes gâchées (8-5 à la 23e , 11-8 à la 29e ). Et les deux buts de Gudjonsson dans la dernière minute du premier acte agissaient comme un coup de massue (11-10 à la pause). « Cette fin de première période nous fait mal », concède Yoann Eudaric.
Car Nîmes n’avait besoin que de vingt secondes pour égaliser (11-11, 31e ). Puis de trois minutes supplémentaires pour passer devant (11-12, 34e ). Sélestat devenait mutique face à l’agressivité défensive retrouvée des coéquipiers de Rebouchons. L’édifice violet commençait à se fissurer, puis menaçait de s’effondrer (15-19, 47e ), jusqu’à un sursaut bienvenu (18-19, 52e ).
Mais l’expérience nîmoise allait primer. Gallego, Aguirrezabalaga et Podsiadlo ne tremblaient pas (20-22, 56e ). Sélestat allait avoir une ultime chance, après l’exclusion temporaire de Ferreiro et le penalty transformé par T. Gaudin (21-22, 57e ). Mais quelques échecs l’annihilaient (22-25 au final).
« L’expérience a joué sur ce match. On rate encore trop de choses, moi le premier, souffle Yoann Eudaric, faisant référence à ce tir raté, seul à six mètres, qui aurait pu ramener les siens tout près (21-23, 58e ). Il nous manque cette expérience que l’on engrange au fil des matches. Mais le problème, c’est que l’on apprend sans prendre de points. »
Sélestat, ce matin, est la seule équipe de D1 à voir son compteur toujours bloqué sur zéro. Et après ces quatre défaites, on est en droit de s’interroger sur certains choix, sur ces incessantes rotations, qui ne semblent pas vraiment aider chacun, et le collectif dans son ensemble, à acquérir de la confiance. Pourquoi pas, après tout… Sauf que ça ne marche pas. Ce n’est pas comme cela que Sélestat apprend à être conquérant.
Il reste encore 22 matches. C’est beaucoup. Mais si on en espère la fin, cette spirale négative inquiète. Et si l’on peut toujours se raccrocher à la fameuse incertitude du sport, on ne va pas se mentir, ce n’est sans doute pas à Paris, la semaine prochaine, que Sélestat va glaner ses premiers points. Et c’est vraisemblablement dans quinze jours, au CSI contre Cesson, qu’il faudra négocier mieux ce nouveau tournant.
« On va repartir au combat », lance Yoann Eudaric. Les Violets n’ont pas d’autre choix pour que cette saison ne devienne pas un long chemin de croix…
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Mer 12 Oct 2016 - 21:15

repères
Cesson-Rennes-Saint-Raphaël 25-22
SÉLESTAT-Nîmes 22-25
Toulouse-Saran 30-30
Créteil-Chambéry 31-29
Nantes-Ivry 30-30
Aix-en-Provence-Montpellier 22-31
Dunkerque-PSG 20h45


PtsJGNPp.c.
1Nantes74310123110
2PSG6330010081
3Montpellier64301126109
4Nîmes64301115107
5Saint-Raphaël54211106100
6Créteil44202109117
7Aix-en-Provence44202115115
8Chambéry44202114106
9Ivry34112112117
10Toulouse34112113121
11Dunkerque231026880
12Cesson-Rennes24103100112
13Saran24022118130
14SÉLESTAT0400498112
.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Jeu 13 Oct 2016 - 1:51

Si même Cesson a gagné...
Direction Paris maintenant... puis Cesson justement.
La seule question qui vaille, Sélestat gagneront-ils une fois.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Jeu 13 Oct 2016 - 4:52

Cessons d'être négatif et gagnons là-bas. ^^^
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Jeu 13 Oct 2016 - 8:39

On dira, ils ne sont qu'à la quatrième journée, mais s'il continue comme cela ça va être dure pour le maintien.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Mer 19 Oct 2016 - 21:06

D1 (5e journée) :
Sélestat s’incline logiquement à Paris (38-25)
Un autre monde

On le savait déjà. Si le PSG et Sélestat se côtoient cette saison dans le même championnat, les deux clubs n’évoluent pas dans le même monde. Les Violets ont néanmoins joué sans complexe face à des Parisiens qui n’ont pas forcé leur talent (38-25).
Oublions, un instant, l’opulence financière qatarie du PSG, celle qui l’a propulsé très rapidement au sommet sur la scène hexagonale et bientôt (?) européenne. Le club de la capitale rassemble tellement de talents (Omeyer, N. Karabatic, Hansen, Abalo, Narcisse ou Gensheimer, pour ne citer qu’eux) que le handball, quand il est récité par de tels joueurs, devient plus qu’un sport, presque un art.
Tout sépare le PSG et Sélestat. Les moyens financiers (17,4 millions d’euros de budget contre 1,9) et par extension les résultats (cinq victoires en cinq matches pour le leader parisien, cinq défaites pour la lanterne rouge alsacienne).

« Après le premier quart d’heure, j’ai eu un peu peur »

Chacun poursuit sa quête, un doublé championnat de France-Ligue des champions pour les uns, repartir pour un tour en D1 pour les autres. Parisiens et Sélestadiens se croisent dans le même championnat, mais appartiennent à deux mondes différents. La 5e journée, hier, n’a fait que mettre en lumière cette réalité.
Les illusions du promu violet étaient minces, forcément, et on se doutait que Paris n’était pas vraiment l’endroit idéal pour engranger premiers points et confiance après quatre défaites pour entamer le championnat. L’idée était donc d’essayer, autant que faire se peut, d’avancer dans le jeu en vue des prochaines échéances.
Après l’arrêt de Ravensbergen sur le tir de Stepancic, Sélestat avait l’occasion de mener, au moins une fois, au score. Ratée. Le 3-0 parisien qui s’ensuivait donnait le ton (5e ). Et si Beauregard et Rahim réduisaient le score (3-2, 6e ), c’était pour mieux le voir enfler grâce notamment à Gensheimer et Abalo, les artistes de l’aile (8-2, 12e ).
Le but de Minel (8-3, 13e ) ne pesait pas lourd face à la nouvelle avalanche parisienne (12-3, 17e ). Nikola Karabatic donnait dix longueurs d’avance, déjà, au PSG (14-4, 20e ), où Omeyer, Narcisse et Hansen étaient seulement spectateurs lors de ce premier acte.
Le PSG se relâchait-il après le +11 signé Stepancic (16-5, 22e ) ? Toujours est-il que les Sélestadiens, portés par les arrêts de Ravensbergen, n’encaissaient pas de but pendant six minutes, ce qui leur permettait de combler une partie de leur retard (16-9 à la 28e , 18-9 à la pause).
Le premier quart d’heure du deuxième acte était plutôt violet. On voyait ainsi Lenne et consorts revenir à sept longueurs (18-11 à la 32e , 21-14 à la 37e ). Bien sûr, il n’était pas question de victoire, mais puisque le PSG était parfois un peu facile, les coéquipiers de Beauregard n’explosaient pas, comme beaucoup d’autres ici (27-19, 45e ).
Le dernier quart d’heure était plus difficile, parce que le PSG reste le PSG, parce que Thierry Omeyer s’illustrait aussi (32-22 à la 51e , 38-25 au final). « On a fait l’écart très vite, apprécie ce dernier. On voulait rester sur la bonne dynamique des derniers matches et on l’a plutôt bien fait pendant une grande partie de la rencontre. »
Le gardien alsacien a recroisé le club qui l’a lancé au plus haut niveau et son frère jumeau Christian, présent à Coubertin. « C’est toujours spécial, sourit-il. J’espère revoir Sélestat en D1 la saison prochaine, c’est tout ce que je lui souhaite ! »
Dans le camp violet, autant le revers contre Nîmes avait touché le groupe, autant l’abattement n’était pas de rigueur hier. « La défaite est lourde, c’est dommage de les avoir un peu trop regardés dans le premier quart d’heure. À ce moment-là, j’ai eu un peu peur », confie le gardien sélestadien Jérémie Sargenton.
Mais le capitaine a apprécié l’abnégation des siens. « On se défend bien après. Il y a beaucoup de bonnes choses à retenir, notamment en attaque. Maintenant, on doit basculer sur Cesson. » La semaine prochaine, face à une équipe qui appartient, a priori, à son monde, Sélestat devra prendre ses premiers points. Impérativement.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   

 

Handball

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 11 sur 14Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 10, 11, 12, 13, 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-