Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 US Sarre-Union (CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33219
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Dim 21 Aoû 2016 - 13:52

Sans être dans le secret de Sarre-Union je pense que pour eux le recrutement était terminé et que l'effective en place suffisait en nombre et en qualité.
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3509
Age : 62
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Sam 3 Sep 2016 - 13:38

En nombre peut-être... Pas en qualité ! Contre Schilti, ils vont en prendre une douzaine !
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Sam 3 Sep 2016 - 21:37

Forbach 1 :

Sarre-Union 1 :

Mi-temps: 1-0. Stade François-Meyer. – 220 spectateurs. Arbitre : M. Meresse.
Buts : Coulibaly (8e ) pour Forbach; Witz (89e ) pour Sarre-Union.
Avertissements : Peifer (82e ), Di Maria (87e ) à Forbach. Exclusion : Di Maria (90e +2) à Forbach; Hassidou (90e +3) à Sarre-Union.
FORBACH : Cappa, Kennel, Bouscchad (A. Ba, 5e ), Coulibaly, Bnou Marzouk, Babaya, Assou, Fernandez, Abdelli (Osmani, 75e ), Di Maria, Peifer.
SARRE-UNION : Ozcan, Konieczny, Witz, Keita, Schneider, Riff, Schermann, Al Hammaoui, Modenese (Topal, 81e ), Hassidou, Fournier.



Sarre-Union sauve le coup
Menée rapidement sur la pelouse de Forbach, l’USSU a su arracher le nul en toute fin de match.
Après avoir concédé  la défaite à Sarreguemines malgré un avantage de deux buts, samedi dernier (3-2), Forbach recevait Sarre-Union, hier soir, avec l’idée de se rassurer. Encore raté ! Les Alsaciens ont, en effet, arraché le nul dans les ultimes minutes de la partie.
La défense locale bénéficiait pourtant de l’apport de Coulibaly mais perdait rapidement Bouscchad, victime d’une grave blessure au genou. Di Maria et ses coéquipiers, nullement perturbés par ce coup du sort, allaient bénéficier du premier corner du match. Peifer l’exécutait et Coulibaly catapultait de la tête la balle au fond des filets (1-0, 8e ).
La tête à l’envers, Sarre-Union ne réussissait rien de bon et tardait aussi à s’organiser. Seul Hassidou testait Cappa sur coup franc (15e ). Le jeu se cantonnait par la suite au milieu de terrain, laissant peu de loisir aux attaquants de s’exprimer. Hassidou, le plus en vue, butait sur l’attentif portier (32e ).
Au terme de cette première période maîtrisée par les joueurs d’El Foukhari, Abelli était bien près de doubler la mise sur sa tentative croisée sortante (38e ). Schneider et ses partenaires achevaient pourtant cette mi-temps avec trois corners dangereux ne modifiant pas la donne (43e ).
Les Alsaciens débutaient le second acte avec détermination. Mais c’est Abdelli qui se procurait une occasion sur laquelle il ne trouvait que le petit filet (53e ). C’était ensuite au tour de Cappa de sortir le grand jeu devant Modenese (63e ).

Un expulsé de chaque côté

Au fil des minutes, les Forbachois étaient de plus en plus réduits à défendre. Leur volonté de tenir ce résultat était mise à mal par Fournier, qui manquait de peu la parité (77e ). À peine entré en jeu, Osmani avait la balle du 2-0 au bout du pied mais Ozcan parvenait à sauver d’extrême justesse son camp (79e ).
Au jeu de l’attaque-défense, Witz, monté aux avant-postes, arrachait, à la faveur d’un tir croisé, l’égalisation dans les derniers instants du match (1-1, 89e ).
Les esprits s’échauffaient et Di Maria comme Hassidou laissaient leurs partenaires à dix. Ce qui n’avait aucun effet sur la fin de cette rencontre.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37468
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Dim 4 Sep 2016 - 2:32

Malgré leur égalisation tardive, je doute que Sarre-Union se mêle à la lutte pour la montée. Quelque chose s'est cassée dans ce club depuis l'échec de la saison dernière.
Il faudra se stabiliser d'abord en CFA2 avant d'espérer reconstruire quelque chose d'ambitieux peut-être sur le long terme.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3509
Age : 62
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Dim 4 Sep 2016 - 3:09

Oui, tu as raison. Par contre, le gardien Ozcan, c'est un tout bon !
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Dim 4 Sep 2016 - 3:39

S'il est vraiment un tout bon et que Sarre-Union ne monte pas, comme je le pense aussi il y aura de forte chance que la saison prochaine il partira.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37468
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Mar 6 Sep 2016 - 5:24

Sarreguemines-Sarre-Union pour la prochaine journée en CFA2 lors du WE du 16/17.
Peut-être une passation de pouvoir dans le bassin de la Sarre.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18590
Age : 71
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Mar 6 Sep 2016 - 5:44

Je ne sais pas si Sarreguemines vise plus haut, gare à la chute.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Mar 6 Sep 2016 - 8:28

Si l'occasion se présente ils ne vont pas se gêner .
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37468
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Mar 6 Sep 2016 - 13:31

Depuis deux à trois ans, il y a une réelle ambition sportive à Sarreguemines même si évidemment sur la longue durée on ne peut savoir ce qu'il en adviendra. Les panneaux publicitaires se multiplient autour des exploits sportifs de la ville (CDF la saison dernière, la championne du monde de natation dont j'ai oublié le nom maintenant, le club d'athlé qui monte dans l'élite...).

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Mer 7 Sep 2016 - 5:19

Peut-être un jour ils vont y arriver, et pourquoi ne pas remplacer Sarre-Union.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37468
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Mer 7 Sep 2016 - 7:27

Les moyens y sont plus importants car à Sarre-union à part JFA (Jus de fruits d'Alsace) et Leclerc, il n'y a pas grand chose.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Sam 17 Sep 2016 - 21:47

Sarreguemines 1 :

sarre-union 1 :

Mi-temps : 1-1. Arbitre : M. Rossini. 790 spectateurs.
Buts : Benichou (11e ) pour Sarreguemines; Schermann (31e ) pour Sarre Union
Avertissements : Karayer, Taarimte à Sarreguemines; Riff à Sarre Union :
SARREGUEMINES: Trimborn, Quere, Wengert, Karayer, Benichou, Kowalczyk (Stelletta 71e , puis Assekour 82e ), M’Barki, Taarimte, Metin, Miceli, Slimani (Mladenovic 46e )
SARRE-UNION: Ozcan, Konieczny, Witz, Keita, Schneider, Zerbini (Daiker 48e ), Schermann, Riff, Djé (Bauer 82e ), Topal, Fournier (Modenese 62e )



Un derby sans vainqueur

Le premier derby de la Sarre entre les équipes de Sarreguemines et de Sarre-Union a surtout valu pour son indécision, notamment dans les derniers instants de chaque période.
Pour la qualité et la fluidité du jeu, il faudra repasser et peut-être s’armer de patience du côté de l’USSU, qui enregistre néanmoins une excellente opération comptable en obtenant le point du match nul chez un candidat à la montée qui n’a, lui non plus, pas justifier son rang.
Si l’on ajoute que les Alsaciens ont dû faire sans Hassidou (suspendu), Al Hamaoui (obligations familiales) et Texeira (blessé), et qui ont en plus enregistré les blessures de Zerbini et de Djé, le point du match nul à l’extérieur est une bonne opération.
L’intervention de Witz, à la 5e , pour l’USSU, et sa longue chevauchée, méritait un meilleur sort, mais sa frappe file à côté de la cage de Trimborn.
Les locaux répondent du tac au tac, la frappe de Miceli s’écrase sur la transversale à la 9e , avant que Sarreguemines ne trouve l’ouverture sur ce coup franc de M’Barki, qui trouve Benichou, libre de tout mouvement dans la surface pour battre Ozcan, impuissant (1-0).
Décidément, les débuts de rencontres sont difficiles pour les coéquipiers de Schneider cette saison. Mis en confiance, les Mosellans prennent la direction des opérations, profitant notamment des nombreuses relances approximatives des Bas Rhinois.
Il faudra attendre la 31e , pour voir ceux-ci réagir et obtenir la parité lorsque Djé chipe le ballon à Quere, pour servir Schermann qui, tout heureux de l’aubaine, fusille Trimborn (1-1). Et que dire de ce contre dans la minute suivante, lorsque Fournier fait le mauvais choix en préférant servir Schermann au lieu de Djé…

Dernier frisson signé Schermann

Dommage. Les tentatives de M’Barki échouent face à un Ozcan impérial, alors que le tir en pivot de Schermann, suite à un service de Zerbini, file de peu à côté de la cage de Trimborn.
En seconde période, la défense des “rouges” visiteurs fait globalement bonne garde, avec un Schneider bien inspiré. Si la volée de M’Barki ou le solo de Metin sont contrés par Witz, c’est Taarimte qui oblige Ozcan à se détendre pour assurer le coup.
La défense des Alsaciens annihile sans trop de difficultés les tentatives des locaux. Koniecny et Witz, mais aussi Daiker et Topal, se mettent au diapason de leurs coéquipiers.
Miceli, bien repris par Schneider, et Schermann tenteront bien de faire évoluer le score mais sans réussite. Et si ce derby s’anime encore plus en fin de rencontre, la tentative de M’Barki, file à côté et le solo de Schermann, arrêté à la limite de la régulière, donneront les derniers frissons aux nombreux supporters des deux équipes.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Sam 1 Oct 2016 - 21:15

Sarre-Union 3 - 3 Metz B
Metz s’est entêté
Alors qu’ils menaient 3-1 après 55 minutes, les Sarre-Unionnais ont baissé de pied et été rejoints sur deux coups de tête. Dommage !
Quand Vianney Schermann , d’une judicieuse déviation de la tête, avait changé la trajectoire du ballon sur ce coup franc de Teixeira, on s’était convaincu que ce troisième but allait donner les trois points de la victoire à Sarre-Union (3-1, 55e ).
Mais l’entêtement des joueurs de José Pinot n’allait finalement pas être… vain ! Sur ce corner tiré par Maziz, Seydi plaçait un premier coup de tête (3-2, 77e ), sur ce coup franc poli par le même Maziz, Sila Richard plaçait ensuite rageusement le sien pour égaliser (3-3, 84e ).
Pas forcément immérité quand on analyse le contenu de la rencontre, forcément rageant quand on voit son évolution. Pour avoir perdu la maîtrise de la balle lors du dernier quart d’heure, les Bas-Rhinois ont perdu deux points.
Le reste, face à une équipe messine forte de sept professionnels alors qu’il manquait des cadres comme Schneider (Djé et Zerbini, insuffisamment remis, sont restés sur le banc) du côté de l’Alsace Bossue, a été prometteur.
« On a montré de belles choses, dira ainsi Fabrice Oumedjkane. C’est sûrement très prometteur effectivement, mais c’est surtout très rageant. »
Sur ce bon ballon de Daiker, Schermann aurait vite pu ouvrir le score si Kawashima n’avait pas été solide sur ses appuis (18e ), puis si Efouba n’avait pas été (très) énergique sur son tacle (22e ).
Il n’empêche, c’est Modenese, avec ce pied droit censé ne lui servir qu’à monter dans le bus, qui trouve la faille. Sur ce service de Teixeira (pas mal, celui-là), il glisse avec réussite le ballon au fond des filets (1-0, 23e ).
Si les Messins égalisent trop vite, sur une frappe somptueuse de Vion (1-1, 26e ), les Sarre-Unionnais remettent vite la marche avant.
Hassidou, après une action très collective où Teixeira, Modenese et Schermann se sont succédé, manque de peu sa conclusion (36e ). Il sera plus juste dans son geste quelques instants plus tard, après ce centre-caviar de Schermann (2-1, 37e ).

Deux points précieux perdus

Quant à Al Hammoui, son coup de tête (après un corner), ne fera qu’effleurer la barre transversale (45e ).
Après la pause, on pensera longtemps que Schermann avait fait le plus dur (55e ). Mais les Messins qui s’étaient déjà montrés menaçants, obligeant Al Hammaoui à intervenir de justesse (73e ), puis Ozcan à s’envoler (76e ), n’en feront ensuite qu’à leur tête.
Ce sont bien les Bas-Rhinois qui y perdront deux points précieux…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Ven 28 Oct 2016 - 2:50

Gros plan sur Lucas Witz (Sarre-Union) Joueur sans réserve
Après une saison sans vraiment jouer, Lucas Witz a décidé de revenir aux sources, tout près de chez lui. Le latéral gauche de Sarre-Union rêve de filer droit sur son côté.
Il a fêté ses dix-huit ans, le dernier jour du mois de février 2016. Lucas Witz est très jeune, il a déjà surtout beaucoup voyagé, connu quelques hauts, quelques bas aussi comme la saison dernière. Il était alors au Centre de formation de Troyes.
« Je venais de faire une année pleine à Saint-Avold en U17 Nationaux. Là-bas, Frédéric Ustaritz avait su m’insuffler le plein de confiance. Je me sentais super bien, vraiment, presque sûr de moi », sourit le jeune homme.

« Tu souffres de te passer de ce ballon qui t’a toujours fait courir »

Le printemps 2015 tirant à sa fin, il avait été invité par une bonne poignée de clubs à passer des tests. « Nantes, Auxerre, Valenciennes, Angers et Troyes notamment », énumère soigneusement Lucas Witz, qui choisira l’Aube pour tenter de s’éveiller au professionnalisme.
« Malheureusement, je n’ai dû faire que deux ou trois matches amicaux. On m’a vite détecté une mononucléose. J’étais fatigué même quand je ne faisais rien. »
Et il sera contraint au repos forcé pendant de longs mois pour se panser alors que sa tête ne pensait qu’à voir ses jambes se déplier vite sur les pelouses.
« Franchement, c’était très dur. Tu ne peux rien montrer et tu souffres de te passer de ce ballon qui t’a toujours fait courir. »
Tout doucement, Lucas Witz évoque son parcours, ses débuts dans les rues ou dans la cour de l’école de Reding, lui qui avait passé ses toutes premières années à Saverne.
« J’ai logiquement suivi mes copains au club de football du village. » Il était tout d’abord un joueur plutôt tourné vers l’offensive, déjà gaucher, mais il apprendra « à savoir contrôler et passer un ballon » avec son pied droit.
Un peu plus tard, il filera à Sarrebourg, profiter des conseils « de Ghislain Sigoire, un super éducateur », avant de prendre la route de Nancy et de l’ASNL.
« J’en profite pour remercier mes parents, Didier et Valérie, qui m’ont toujours soutenu et pris leur voiture pour me conduire partout. Dès qu’ils le peuvent, ils viennent me voir jouer. »
Il dit aussi qu’il bénéficiait et bénéficie toujours des conseils d’un oncle particulier, ceux de Régis Kaminski, éducateur au SC Schiltigheim après avoir été l’un de ses attaquants. « Il a été professionnel à Dunkerque, a connu une carrière amateur très riche. On s’appelle régulièrement. »
À treize ans, il découvre les bonheurs de l’internat. « Comme je suis très famille, c’était compliqué de la quitter, mais tu sais aussi pourquoi tu fais ce choix-là. »
Trois ans plus loin, l’aventure nancéienne se terminera. Lucas Witz avait reculé sur la pelouse, il avait aussi participé avec la sélection lorraine des U15 à la finale de la Coupe Nationale face à la Méditerranée.

« Je savoure, mais je sais surtout que je dois encore progresser »

« Une aventure superbe avec Franck Boschetti, un des entraîneurs qui m’a fait beaucoup progresser », ponctue celui qui, sans trop regarder le football à la télévision, apprécie toutefois les courses de David Alaba sur le flanc gauche du Bayern Munich.
Son parcours à lui se poursuivra à Saint-Avold, puis à Troyes avant de bifurquer vers Sarre-Union. « Après un match de gala à Sarrebourg cet été, Charles Gachenot m’a proposé de le rejoindre pour intégrer l’équipe réserve qu’il dirige. »
Quant à Lucas Witz, qui a vite dit oui, il voulait juste retrouver du temps de jeu et un peu de ce plaisir qu’il avait égaré du côté de Troyes. « En plus, je le faisais pas loin de la maison familiale. C’était mon choix. »
Mais il affirme qu’il ne pensait pas intégrer si vite le groupe de CFA2, au point d’être titularisé à cinq reprises déjà. « J’espérais avoir cette chance-là au bout de cinq ou six mois. Bien sûr que ça me touche de voir Fabrice Oumedjkane m’apporter sa confiance. Ça me rend même fier, pour tout dire. Je savoure, mais je sais surtout que je dois encore progresser. Tout va très vite à ce niveau, faut s’habituer », explique celui qui n’a jamais évolué en U19.
Alors, il passe son temps à courir (vite) sur la pelouse, avec le soin « de bien défendre d’abord », et à (bien) écouter les conseils de ses coéquipiers forcément plus expérimentés.
« Dans le vestiaire, j’ai la chance d’avoir des gens qui ont été professionnels ou qui sont passés tout près d’une carrière. Alors, je prends ce qu’ils me donnent généreusement », dit-il quand il cite aisément les noms de Yann Schneider ou de Martial Riff.
« Malgré mon manque d’expérience, malgré notre début de saison très moyen, j’essaye d’apporter ce que je peux, je mouille mon maillot et j’aimerais bien apporter ma pierre à l’édifice. »
Lui, qui s’apprête à passer son Bac à Sarrebourg, est également un étudiant footballeur. « Très sociable », comme il le souffle, Lucas Witz a soif d’apprendre, de sortir pleinement de sa réserve en quelque sorte…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Dim 30 Oct 2016 - 2:43

7e journée
Sarre-Union 0 - 3Prix Les Mezieres
K.-O. debout
Fabrice Oumedjkane n’était pas très confiant avant le coup d’envoi, l’absence de plusieurs titulaires ne rassurant guère le coach qui a bien du souci à se faire avant les prochaines échéances.
SARRE-UNION : Ozcan - Konieczny, Witz, Keita, Schneider, Teixeira, Schermann, Zerbini, Djé, Hassidou, Modenese (Topal, Daiker, Fournier, Diener). Entraîneur : Fabrice Oumedjkane.
PRIX-LÈS-MÉZIÈRES : Dobois - Briot, Sirat, Bakayoko, Lefort, Abadnang, I. Merbah, Bila, Mokaké, Gonel (Regnault, Bonta, Medina, Houlot, Zanelli). Entraîneur : F. Fouzari.
Si Fabrice Oumedjkane était inquiet, Farid Fouzari, son vis-à-vis, craignait cette rencontre « contre une équipe qui n’était certainement pas à sa place ».
Ce sont les visiteurs qui allument la première mêche par Imad Merbah, comme un avertissement pour les 45 premières minutes que les hommes de Fabrice Oumedjkane n’ont pas négociées au mieux. Et encore moins la seconde.
Modenese se montre un poil trop court devant Dubois qui dégage du pied devant l’ex-attaquant du Racing (7e ). Schermann, l’attaquant le plus percutant, file sur l’aile droite avant d’adresser un centre parfait, mais Djé vendange (13e ).

Leçon de réalisme

Ce dernier, bien pris dans la tenaille adverse, teste à nouveau Dubois sur une frappe que le gardien annihile sans problème (25e ). Hassidou place un coup franc devant le but, mais Sirat, plus prompt, dégage en catastrophe.
Sur le corner qui suit, Dubois est encore en difficulté et Bakayoko vient à la rescousse de son gardien. Prix-lès-Mézières se montre dangereux sur des contres, comme sur celui amorcé par l’ex-Sedanais Mokaké qui finit dans les pieds de Bila.
Un contrôle et l’attaquant ajuste Ozcan du plat du pied (0-1, 32e ). C’est ce qu’on appelle avoir du réalisme.
En seconde période, Sarre-Union tente de refaire son retard et se créé une première opportunité par Modenese qui écrase trop sa frappe (52e ). Schermann tente de réveiller ses coéquipiers par ses chevauchées, mais ses compères se montrent bien empruntés.
Les visiteurs, très costauds défensivement, profitent du moindre contre pour aller titiller Ozcan. Lefort, monté aux avants-postes, est tout près de doubler la mise après un corner (56e ). Après une timide tentative de Schermann qui passe à côté (67e ), Yassin Merbah inscrit un deuxième but qui met fin aux espoirs des locaux (0-2, 74e ). Il est imité par son frère Yassin, sept minutes plus tard.
L’addition est lourde, mais les coéquipiers de Yann Schneider n’avaient plus cette réaction d’orgueil et cet esprit de révolte que toute équipe en difficulté doit un moment manifester. Le rouge est mis.
dna
.
M.I.B.
Joueur de Ligue 2
avatar Masculin Nombre de messages : 5152
Age : 24
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 09/06/2007
Humeur : bosseur

Informations
Club préféré: Racing quand même!
Profession: Master Arts du spectacle (cinéma)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Dim 30 Oct 2016 - 3:15

Il y a quelque chose de pourri dans ce club désormais.
L'avenir appartient désormais à Sarreguemines dans le bassin de la Sarre.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Dim 30 Oct 2016 - 3:22

Effectivement Sarre-Union est vraiment mal en point..
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Lun 14 Nov 2016 - 3:50

7eme tour

Sarre-Union (CFA 2) élimine Kronenbourg (DH) à l’usure Et Djé a accéléré
Le FC Kronenbourg a longtemps tenu tête à Sarre-Union, mais les “Nationaux” ont fait la différence en prolongation avec un Djé à réaction.
« Je pense que le score est trop lourd, explique à raison Nabil Dafi, le capitaine des Strasbourgeois. Il ne reflète pas vraiment la physionomie du match. On a donné le bâton pour nous faire battre, puis on a lâché trop facilement. C’est vraiment dommage… »
Le numéro 8 du FCK fait allusion à ce centre de Teixeira sur lequel sa défense manque de réaction, peine à dégager le ballon. Et Djé, embusqué au deuxième poteau, ouvre le score (1-0, 94e ). La suite sera à sens unique. Sur ce petit bijou de Teixeira, le même Djé se joue de la sortie d’Asan pour faire trembler les filets dans la foulée (2-0, 96e ).

« On a su se montrer solidaire, efficace et patient »

« Franchement, ça me fait vraiment plaisir pour Jean-Philippe, dira Fabrice Oumedjkane au sujet de son attaquant. Il était vraiment au fond du trou, il en a tellement bavé pour revenir. Le travail paye. »
Après avoir marqué à Vauban en CFA2 la semaine d’avant, le voilà qui ouvre les portes du 8e tour à son équipe.
Et, en plus, c’est encore lui qui accélère sur le côté gauche avant d’adresser un centre (certains diront un caviar) pour Hassidou, qui ne sera pas tendre avec le ballon pour le 3-0 (105e ).
Le calvaire des Strasbourgeois se terminera, après que Riff apporte au tableau d’affichage sa petite touche personnelle (4-0, 114e ). « Face à une équipe très bien organisée, on a su se montrer solidaire, efficace et patient. Ce sont des qualités qu’il faut avoir en Coupe de France face à des adversaires comme ça », reprend l’entraîneur de Sarre-Union.
« Je savais que ça allait être compliqué, car Kronenbourg est bien organisé, et possède de bons joueurs. »
Après avoir été éliminés trois fois en 8es de finale de la Coupe d’Alsace par les mêmes Strasbourgeois ces dernières saisons, les Sarre-Unionnais en ont fini avec leur “bête noire”, se glissant ainsi au 8e tour de la Coupe de France.
Il est désormais temps de parler du temps réglementaire de ce match.
Une fois n’est pas coutume (encore que…), on a envié les retardataires hier à Sarre-Union, où les joueurs se sont mis au diapason d’un ciel bien gris. Et d’une température qui filait vers la fraîcheur, pendant que les occasions étaient aussi rares que les baigneurs au Baggersee, un 13 novembre.
Schermann semble bousculé dans la surface, Monsieur Esneu ne sort son sifflet que pour avertir le Sarre-Unionnais pour une simulation pas franchement évidente (8e ).
Quant à Witz, après cette action inspirée du duo Hassidou-Djé, il est aspiré par la sortie énergique d’Asan (30e ).
En face, où on sort de mieux en mieux le ballon au fil des minutes, on a toutefois beaucoup de peine à se montrer réellement dangereux.
« Nous avons mal utilisé nos possibilités de les inquiéter. C’est notre problème depuis le début de la saison », regrettera Nabil Dafi. Les frappes de Kelbi (12e , 41e ) et de Guendouz (22e ) manquent ainsi de justesse ou de puissance.
Le début de la deuxième période laissera espérer un peu moins d’ennui. Mais Riff, seul à cinq mètres, ne cadre pas son coup de tête après cette remise (toujours de la tête) de Schermann (47e ). Quant au coup franc de Teixeira, il réchauffe un tantinet les gants d’Asan (52e ).

« L’essentiel est de passer »

La fin de la deuxième période tirera pourtant en longueur, presque en langueur. Même si on se demande comment Teixeira, à la conclusion de cette action Schermann-Zerbini, ne trompe pas un Asan étourdissant, à seulement trois mètres devant lui (73e ).
Les Cronenbourgeois, malgré une belle organisation, manquent de cette petite pincée de sel qui met souvent du piquant en Coupe de France. Le retourné acrobatique de Dafi ne donne rien (69e ), et le tir d’Altun permet à Ozcan de ne pas passer un triste dimanche sans ballon (87e ).
À l’arrivée, Sarre-Union fera la différence. Et, comme le souffle Fabrice Oumedjkane, « l’essentiel est de passer ». Et Djé est passé par là…
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Mar 15 Nov 2016 - 21:05

Le Racing ira en Alsace Bossue le 3 ou le 4 décembre
 Le “cadeau” pour Sarre-Union

Quatre ans après, jour pour jour ou presque, mais en championnat alors, le Racing se rendra à Sarre-Union le 3 décembre pour y être défié par l’USSU, 8e de finaliste de la dernière édition.

On le sait,  le monde est petit surtout quand le ballon rond s’en mêle. Le 1er décembre 2012, saison au bout de laquelle il allait véritablement renaître et monter en National, le Racing de François Keller avait chu à Sarre-Union (1-0) sur un but d’Oulahri après 71 minutes de jeu.
Les quelque 2 300 spectateurs de l’époque, hormis deux supporters strasbourgeois forcément, avaient hurlé leur joie.
Les Strasbourgeois seront de retour le 3 décembre (aucun rescapé de l’époque). Et François Keller les devancera ce samedi, la réserve du Racing se rendant à Sarre-Union en CFA2.

Roudy... Keller rugit de plaisir

Mais la venue prochaine du “vrai” Racing, désormais en Ligue2, fait rugir de plaisir le manager sportif de Sarre-Union, Roudy Keller qui a prénommé l’un de ses fils… Marc. « Je suis un fou du Racing, son premier supporter même. J’aurais peut-être préféré un tout petit, dit-il avant de se reprendre. Mais, tout compte fait, il est génial de recevoir plutôt qu’aller à Pontarlier, non ? »
Quand on évoque le match de 2012, que Schneider et Schermann avaient disputé (Mathis était sur le banc), notre homme en aurait presque des frissons.
« C’était incroyable et fantastique, mais cela n’aura rien à voir. Nous étions tous deux en CFA. Ils sont montés de deux divisions, on est descendu d’une. C’est seulement un pur bonheur, c’est même un honneur tout simplement. »

Zerbini: «M. Pokora sera contre nous!»

Du côté des joueurs, de Thomas Zerbini, l’un des nombreux Sarre-Unionnais à avoir été formés ou être passés au Racing (Schneider, Hassidou, Djé, Modenese), la joie est à la hauteur du défi : énorme !
« Affronter la réserve du Racing ne présente pas grand-chose de particulier », dit le milieu de terrain récupérateur, vainqueur de la Coupe Gambardella avec le club strasbourgeois en 2006, sans jamais devenir professionnel ensuite. « Là, ça le sera forcément. Pour les gens, ce sera une magnifique fête, pour nous ce sera un match à gagner. »
Avec son sens de l’humour habituel et grinçant, il affirme que « tout le monde sera contre nous, M. Pokora sera contre nous, Albert Gemmrich sera contre nous, Pierre Ménès sera contre nous, mais les “Bossus” seront derrière. Ils vont nous aider à renverser une montagne. »
Seul club alsacien à disputer pour la quatrième fois d’affilée un 8e tour, les Sarre-Unionnais restent sur deux superbes campagnes. En 2015, ils avaient cédé en 32e de finale à Boulogne-sur-Mer après un match héroïque (5-4).
En 2016, ils avaient poussé jusqu’en 8e de finale, stoppés par Lorient (4-0) devant 3 300 spectateurs (capacité maximale du stade Omnisports de Sarre-Union), après avoir éliminé Niort (1-0) sur un but de Vianney Schermann dans les dernières secondes.
Quant au Racing de Thierry Laurey, seul Alsacien vainqueur de l’épreuve (1951, 1966, 2001), il va tenter de passer l’obstacle et renouer avec les 32es de finale qu’il avait raté lors du dernier exercice

Laurey: «Quitte à me préparer à un traquenard, je préfère que ce soit à Sarre-Union»

« Il y avait quatre équipes à éviter : Sedan, Épinal, Reims et Valenciennes. Il y en avait trois dont on pouvait rêver : Villeneuve d’Ascq, Jarville et Kaysersberg, Finalement, notre tirage est logique puisque près de la moitié des équipes du chapeau évolue en CFA2 », commence par dire l’entraîneur strasbourgeois.
« Quitte à me préparer à un traquenard, je préfère que ce soit à Sarre-Union qu’à Feignies ou Maubeuge. On aura moins de kilomètres au compteur en descendant du bus. On n’aura pas du tout la même approche que pour le match d’Oberlauterbach, qui était déjà content d’arriver au 7e tour. »
Thierry Laurey est d’autant plus prudent qu’il connaît l’histoire de la compétition.
« Sarre-Union est allé loin en Coupe la saison passée, a su faire des coups et est capable de s’en sortir lors d’un match embrouillé. C’est une équipe qui a montré sa capacité à se sublimer. Elle nous posera des problèmes. Il faudra être plus performant que le week-end dernier. »
dna
.

Coupe de France

Sarre-Union négocie avec Sarreguemines

«Très heureux de recevoir le Racing, puisque tous les Alsaciens rêvent de lui, plutôt que Reims ou Valenciennes, même si on aurait préféré le défier en quart de finale», Laurent Weinstein, le président de Sarre-Union, où évolue Mohamed Al Hammaoui (photo ci-dessus) est déjà en pourparlers avec Sarreguemines, le club voisin, qui recevra Valenciennes de son côté. «On va faire ça en bonne intelligence, pour éviter de se faire concurrence. On préfèrerait jouer le dimanche. Tout devrait être réglé mercredi matin.»
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Sam 19 Nov 2016 - 21:27

Sarre-Union - Racing II (2-1)
Implacable
Rapidement réduit à 9, le RC Strasbourg II s’est montré héroïque face à Sarre-Union, ne pouvant toutefois éviter la défaite (2-1).
On n’a pas assisté à une grande première période sur un terrain certes rendu difficile par la pluie et c’est finalement l’arbitre de la rencontre qui tient la vedette des 45 premières minutes.

Saad exclu, le RCS II est réduit à 9 à la 21e

En renvoyant prématurément Solvet (11e ) et Saad (21e ) au vestiaire, M. Barenton a quelque peu faussé une première mi-temps où les occasions (les vraies) se comptaient sur les doigts d’une main.
Le Racing prend le match par le bon bout mais la défense locale n’a pas trop à s’employer pour faire face aux offensives strasbourgeoises.
A la 9e , Benkaid et Gragnic, se présentent seuls devant Ozcan mais font le mauvais choix. Dans la foulée, Schermann est surpris sur un long centre de Djé, et ne peut ajuster sa reprise. Solvet est ensuite invité à regagner les vestiaires, après un mauvais geste sur Djé.
Felipe Saad doit imiter son coéquipier à la 21e sur une action que seul l’arbitre a jugé sévère. A 9 contre 11, ça devient plus facile pour les locaux qui bafouillent néanmoins leur football.
C’est au contraire le Racing qui s’offre une belle opportunité par Gragnic et Caci sur un centre de Ruiz, mais une nouvelle fois, les deux Strasbourgeois s’emmêlent les pinceaux (26e ).
Benkaïd se montre dangereux sur ses accélérations, comme sur celle de la 38e lorsqu’il laisse Witz sur place avant de centrer pour Ruiz qui contrôle au lieu de frapper. C’est finalement Hassidou qui réchauffe le public sur une frappe à l’entrée de la surface qui surprend Schmittheissler (1-0, 44e ).

Dès la seconde période, Sarre-Union assure l’essentiel

Le Racing est contraint à la défensive en début de seconde période et après un coup-franc de Hassidou qui rase le montant du but strasbourgeois (47e ), Schermann adresse un centre parfait que Djé reprend comme à la parade (2-0, 49e ).
Sarre-Union assure l’essentiel et peut à présent dérouler devant des Strasbourgeois qui défendent bien, bénéficiant parfois d’un brin de chance.
Gragnic et Benkaïd, les deux attaquants strasbourgeois profitent du moindre contre pour semer la panique dans la défense et à la 61e , Ozcan doit sauver du poing sur une frappe de l’ex-Colmarien.
Le même duo se remet en marche à la 72e et Benkaïd trouve cette fois-ci la faille. Le Racing peut visiblement nourrir quelques regrets sur cette partie.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Dim 27 Nov 2016 - 21:38

Un jour au racing - Jean-Philippe Djé Début juillet 2005

Ce samedi (14h30), l’US Sarre-Union affrontera le Racing au 8e tour de la Coupe de France. Tout au long de cette semaine, un joueur de Sarre-Union, passé par le Racing, nous racontera un jour particulier de son parcours dans le club strasbourgeois.
Jean-Philippe Djé, 27 ans aujourd’hui, y a passé quatre saisons, sans y signer de contrat professionnel. Né à Rouen, puis passé par les clubs de Darnetal, de l’Olympique Paris quand ses parents avaient déménagé dans la capitale, puis pétri à Clairefontaine, le Centre de formation fédéral, le jeune homme de seize ans alors avait rejoint Strasbourg. Il nous raconte son arrivée au club…
« C’est la première fois que je m’éloignais autant de mes parents et de ma famille, mais je n’étais pas vraiment impressionné, puisque j’étais déjà apprenti footballeur à Clairefontaine. Sauf que je pouvais rentrer régulièrement à la maison…
Nasser Larguet, alors directeur de la formation du Racing, était venu nous chercher à l’aéroport, moi et mon pote Antoine Picot. Il faisait beau, on avait fait un petit tour de la ville en voiture, le tour des installations du club, puis j’avais pris ma chambre. On m’avait dit que Strasbourg ressemblait dans son style à Rouen où j’avais vécu et je n’ai pas été déçu. Cette ville est magnifique, ses habitants accueillants.
C’est une ville qui donne envie de revenir quand on la découvre comme touriste. J’ai été accueilli de la même manière au Centre de formation, j’y rejoignais des joueurs que j’avais connus à Clairefontaine, comme Jean-Christophe Lourde. J’étais loin d’être perdu. »
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Lun 28 Nov 2016 - 21:12

Un jour au racing - Omar Hassidou Le 4 mai 2013

Au Ra cing de juin 2012 à janvier 2014, Omar Hassidou a participé à la remontée du club en National, y disputant même quatre rencontres. Son jour de gloire, il l’a connu le 4 mai 2013 quand, entré en jeu à la place d’Anthony Sichi à la 70e , il avait marqué son seul but en CFA avec le Racing, donnant la victoire aux “Bleus” dans la foulée. Deux ans plus tôt, il montait de D1 en Promotion départementale avec les SR Hoenheim.
« On jouait contre Belfort. Il y avait beaucoup de monde au stade. J’étais remplaçant, la deuxième fois à la Meinau, quinze jours après l’avoir été contre… Sarre-Union, où j’étais entré en jeu à la place de Sabo, ma première apparition avec l’équipe “Une”.

Première face à... Sarre-Union

C’était beaucoup d’émotion, tu vas t’échauffer. Ce jour-là, beaucoup de mes proches m’avaient demandé un billet, je m’étais débrouillé pour les avoir. Il y avait la famille, mes amis, des potes, une bonne cinquantaine de personnes. Il y avait un but partout, et François Keller m’a appelé, j’ai couru comme un fou pour rejoindre le banc de touche. Il m’a dit : “Vas-y, donne tout ce que tu as, marque.” J’étais un mélange de plein de choses : du trac, un peu de stress, l’envie de bien faire principalement. Je voulais tenir ma place.
Le truc dingue, c’est que Belfort avait égalisé sous mes yeux, je m’échauffais derrière son but. Et puis, je suis entré juste après. Quand mon copain Robin Binder a centré le ballon, je ne l’avais pas encore touché. Je l’ai repris du gauche, il est allé au fond des filets. C’était autant inimaginable qu’indescriptible, un instant magique à cinq cents mètres de l’endroit où j’avais grandi. Je frissonnais. Je ne savais plus où aller, je connaissais des gens dans chacune des tribunes. Et j’ai alors vu des potes, c’est vers eux que je tends le bras. J’étais tellement léger, j’avais l’impression d’avoir perdu cinquante kilos en une fraction de seconde, le meilleur des régimes. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Jeu 1 Déc 2016 - 21:40

Coupe de France -
Gros plan sur Vianney Schermann (US Sarre-Union)
L’“Indomptable”, saison 10

En l’absence de Yann Schneider, c’est lui qui portera le brassard de capitaine face au Racing. Mais Vianney Schermann n’a pas besoin de ce bout d’étoffe pour être le chef de meute de Sarre-Union.
Son mode de vie, c’est de ne pas céder aux modes. Vianney Schermann, agitateur du côté droit de son équipe, le revendique presque sur ses traits qui évoquent Steven Gerrard.
Il se décrit comme « un joueur à l’ancienne, quitte à parfois passer pour un vieux con ». Puisqu’il porte quelques valeurs et s’emporte de ne plus les sentir assez respectées. « Quand j’étais arrivé en équipe senior à Sarrebourg, j’écoutais les anciens, j’allais regonfler les ballons, je portais les buts d’entraînement. Je faisais ce qu’ils n’avaient pas envie de faire. Ça me semblait naturel. »

« J’ai travaillé pour me mettre à niveau, bosser pour le rester »

Et puis, pour lui, le football « ne consiste pas seulement à taper dans un ballon ou à se changer dans un vestiaire », mais à partager certains moments de la vie d’un club.
Il dit que les temps changent, que le football tend à « ne devenir qu’un loisir » pour certains, là où il y avait matière à dépassement. « Les choses ne sont pas dûes. Quand je suis arrivé à Sarre-Union, j’ai travaillé pour me mettre à niveau, bosser pour le rester ensuite. »
Quand il était arrivé en Alsace-Bossue, il venait des collines lorraines voisines, où on vous apprend à rester droit, quand bien même le vent veut vous obliger à courber l’échine.
« Mes parents, Christian et Francine, m’ont appris à me dépasser, m’ont enseigné plein de valeurs », ponctue sobrement Vianney Schermann, enfant d’Hommert depuis le 16 avril 1987 (ou presque), joueur de Sarre-Union depuis juin 2007.
Il était arrivé, le club était presque aux anges d’être en DH, lui aussi d’ailleurs qui venait du deuxième échelon régional de sa province d’alors. « C’était le meilleur club du coin, pas loin de chez moi. Et puis, on est rapidement monté en CFA2, puis en CFA. »
Et on avait vraiment appris à découvrir Vianney Schermann, pour lequel les qualificatifs de la langue française manqueraient presque. Volontaire, engagé, têtu, hargneux ou taiseux, justicier, autant courageux qu’impétueux, vindicatif et mordant, rancunier et respectueux. Et puis, fin, dynamique et talentueux finalement.
Il est également presque certain que pour endurer tous les coups encaissés, il a appris à dribbler face à quelques taureaux costauds dans les pâturages lorrains.
Finissant même par les épuiser, lui qui ne peut achever un match « sans avoir tout donné », le maillot trempé de ses sueurs. Puisqu’il est généreux sur la pelouse, comme il l’est au club-house.
Un peu tête de mule même, « quand les choses ne vont pas sur la pelouse », comme il le dit, capable de s’en prendre au public si particulier du stade Omnisports, ou de considérer à tort ou à raison les arbitres comme ses bêtes noires. Il éclate de rire en disant ça, tout en précisant « détester les injustices ».
Surtout, Vianney Schermann a construit sa vie autour de quatre lettres. « C’est grâce à l’USSU que j’ai connu mes plus beaux moments sur un terrain de foot, et c’est grâce à elle que j’ai un bon travail. La fidélité est parfois récompensée. »
Tous les jours, cinq fois par semaine, il se rend dans l’entreprise de Roudy Keller, son découvreur es football en même temps que son manager général, où il est technico-commercial.
Même des propositions venues du National il y a deux saisons avaient à grand peine bougé ses oreilles. « Si j’avais eu 22 ou 23 ans, pourquoi pas. Là, non. »
Une fidélité qui lui a valu d’écrire une « magnifique page de l’histoire » du club.
Le 19 janvier dernier, il avait été l’auteur du but de la qualification face à Niort en 16es de finale dans les dernières secondes du temps réglementaire (1-0). Un but, mélange de puissance et de technique, comme de non renoncement, qui colle à ses traits.

Supporter, puis fâché

« Quand j’étais gamin, c’est ce que l’on m’a appris. M’accrocher aux choses, penser que tout est à écrire et que tout est possible », souffle Vianney Schermann.
Samedi, il fera face à ce Racing dont il était supporter, « comme la plupart des gens de mon coin de Lorraine » pour suivre les yeux de son père, parce qu’il a d’abord le sens de la tradition familiale.
Un Racing avec qui il serait presque fâché depuis le 20 avril 2013 et un déplacement houleux à la Meinau en CFA (une défaite 2-0 et trois expulsés côté Sarre-Union), puisqu’il parle comme il pense. « Je dirai à mes coéquipiers d’y croire. Sur un match, tout est vraiment possible. » Vianney Schermann le sait depuis quelques années.
Comme d’habitude, il priera un court instant, mais ne se battra pas pour arriver le dernier sur la pelouse, sa seule concession aux superstitions. Là, comme capitaine, il y arrivera en premier. La tête haute, bien haute. Qu’il vente ou pas…
dna
M.I.B.
Joueur de Ligue 2
avatar Masculin Nombre de messages : 5152
Age : 24
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 09/06/2007
Humeur : bosseur

Informations
Club préféré: Racing quand même!
Profession: Master Arts du spectacle (cinéma)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Ven 2 Déc 2016 - 1:16

Vraiment un fidèle du club ce Schermann, il était déjà au club lors de la naissance de ce topic en 2009. Je pense que c'est le dernier "survivant" de cette époque.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Ven 2 Déc 2016 - 9:42

Il y a des joueurs qui restent fidèles à un club, et d'autres en change comme de chemise.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Sam 3 Déc 2016 - 21:18

Coupe de France (8e tour ) :
le Racing se qualifie sur la pelouse de Sarre-Union (0-1)
La Tour Eiffel sans lumière

Le Racing s’est contenté du minimum pour décrocher sa qualification en Coupe de France, hier, en Alsace Bossue. Un but de Boutaïb a suffi pour éliminer l’US Sarre-Union et envoyer la locomotive alsacienne lors du 32e de finale de début janvier.
C’est évident, le Racing, qui réussit pour l’heure son retour en Ligue 2, sera au rendez-vous des 32es de finale de la Coupe de France, après avoir croisé la route d’une équipe de DH puis de CFA 2. Mais hier, comme il y a trois semaines, à Oberlauterbach, cela n’a rien eu d’une évidence.
La bande à Thierry Laurey s’en est sortie, hier, en Alsace Bossue, sur un mode mineur, sous le soleil mais dans le froid, aussi efficace que médiocre. Elle a fait la différence sur sa seule action dangereuse du match, une oasis dans le désert de Gobi. En l’occurrence, le nombreux public a assisté sur le coup aux deux seuls tirs cadrés du favori.
Guillaume a repris du plat du pied un centre de Bahoken, l’épatant et spectaculaire Ozcan s’est détendu de tout son (petit) long pour détourner le ballon sur son poteau et Boutaïb a été le plus prompt pour le glisser au fond des filets (77e ).

Laurey : « Une prestation plus que moyenne »

Le Racing a, en même temps, forcé les portes de la qualification car l’US Sarre-Union n’avait plus l’énergie pour renverser la tendance, ni même pour retourner dans le camp strasbourgeois. Avant, il avait fallu être franchement perspicace pour déceler la supériorité des Bleus pros sur les Blancs, a priori amateurs.
Pendant la première période, le Racing aurait même pu se targuer d’avoir offert une belle résistance aux locaux, dominateurs, volontaires, mordants. « On a fait une prestation plus que moyenne, a jugé Thierry Laurey. On a évité l’accident. On n’a pas été mis en danger, même si l’équipe adverse t’agresse, dans le bon sens du terme. Tu joues long pour ne pas te mettre en danger sur un terrain bosselé. »
Et finalement, le capitaine Jérémy Grimm et les autres ont bafouillé leur football à tel point que Sarre-Union a pu croire en sa bonne étoile, celle qui l’avait mené jusqu’en 8es de finale il a y neuf mois.
Deux centres de Schermann, d’entrée de jeu et autour de la demi-heure, ont contraint Landry Bonnefoi à demeurer vigilant. L’habituelle doublure d’Oukidja n’a pas été le plus décevant des “remplaçants” titularisés par Thierry Laurey, logiquement soucieux de ménager sa troupe alors que la rigueur hivernale est de mise et que le calendrier garde un rythme élevé.
Mangane a paru en manque de rythme, Ndoye de repères et Gragnic d’inspiration. Mais longtemps leurs coéquipiers n’ont pas non plus permis de masquer quelques faiblesses.
« Ça a été dur de se mettre dans le match, a souligné le portier du jour. C’est le type de match compliqué avec un adversaire à 200 ou 300%. Mais après la pause, cela a été mieux. »
Effectivement, Sarre-Union, qui a longtemps défendu en avançant, emmené par un Djé courageux et énergique, a essayé de faire la course en tête, de repartir de l’avant, mais sans jamais d’effet au tableau d’affichage.
Et après la pause, le duel a tourné dans le sens attendu. « Les entrées ont apporté de la fraîcheur à défaut de talent, puisque Boutaïb a perdu huit des dix ballons qu’il a eus à jouer, a remarqué l’entraîneur du Racing. On a fait un match solide, sans être brillant. On va dire que c’était un match mat. Je voulais aller en 32es de finale. Maintenant, j’aimerais recevoir, à la Meinau, avec, peut-être, la possibilité d’une belle affiche. »
En la matière, il faudra patienter jusqu’à lundi soir, où, depuis la Tour Eiffel, le tirage au sort aura lieu. Après avoir pataugé pour ses deux premières dans l’épreuve, il est l’heure, pour le Racing, sorti indemne, de décoller.
dna
.

Les visages de ses coéquipiers disent la même déception

Comme ses coéquipiers, il dit « être surtout très frustré » de sortir défait d’un match qui aurait pu et dû être gagné. « On méritait largement mieux que ce que le score indique, mais le Racing a été juste très professionnel jusque dans son réalisme. »
Il ressasse les rares occasions auxquelles il a dû faire face, « deux ou trois six mètres à frapper », puis cette reprise à bout touchant du pied droit de Baptiste Guillaume qu’il repousse superbement, puisqu’il est monté sur ressorts (77e ).
« Je repousse le ballon sur Boutaïb, qui marque. Sur la seule vraie occasion qu’il se procure, le Racing marque. Alors, forcément, je suis très déçu. Et je suis triste pour mes copains qui ont fourni beaucoup d’efforts. »
Les visages de ses coéquipiers disent tous la même chose, trahissent la même déception. « On n’a pas du tout été impressionné, on a mieux joué que les Strasbourgeois qui se sont souvent contentés de balancer de longs ballons », racontent en chœur Mario Modenese, Lucas Witz et le pimpant Joao Teixeira, qui n’avait pas laissé son élégante patte droite au repos hier après-midi.
Omar Hassidou, le gamin de la Meinau, n’en finit pas de maudire ce match, qu’il aurait « préféré perdre 5-0 en prenant une leçon de football que comme ça où on a le sentiment d’avoir été dominateurs dans le jeu ».
Et on ne se sent pas le courage de le contredire, tant il a raison. Comme on ne se sent pas le courage de contredire Vianney Schermann et Thomas Zerbini, encore persuadés ce matin que leur équipe « aurait dû bénéficier d’un penalty » sur cette main involontaire de Dos Santos (67e ). Puisqu’on peut encore et toujours philosopher sur le fait de savoir s’il aurait été sifflé dans la surface adverse.
Jean-Philippe Djé, qui s’est bagarré aux avant-postes sans jamais faiblir, n’a pas eu la force de parler, laissant ses yeux traduire sa déception.

La recette donnée par le Racing n’efface pas tout

« On est tous très déçus, reprend donc Vianney Schermann, capitaine des joueurs de CFA 2. On les a bien bougés, mais ils ont fait la différence sur un quart d’occasion. »
Pour Thomas Zerbini, « la chance n’a pas basculé du bon côté », alors que Joao Teixeira pointe un « manque de précision sur quelques montées de balle ».
Mohamed Al Hammaoui, exemplaire au cœur de la défense, dodeline incessamment de la tête, cherchant l’acquiescement chez chacun.
« On a été meilleurs qu’eux, non ? C’est vraiment rageant. On a respecté les consignes, on a été sérieux et rigoureux. Il a juste manqué l’étincelle, qui aurait mis un peu de folie dans cette rencontre. »
Dans son dos, Fabrice Oumedjkane, son entraîneur, ne peut chasser ses regrets qu’avec des mots.
« On est tous un peu dégoûtés. Mes joueurs ont proposé de belles choses, il leur a parfois manqué un peu plus de justesse dans les choix offensifs. Je suis content d’eux, je pense qu’ils n’ont pas été récompensés. »
Et même si le Racing a laissé sa part de recette aux gens d’Alsace Bossue, elle est une maigre consolation.
Pour la première fois depuis trois saisons, ses footballeurs passeront Noël au chaud. À vous faire froid dans le dos…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Sam 10 Déc 2016 - 21:35

Sarre-Union 0 :

Pagny 0 :

La muraille jaune

Si les locaux  avaient comme ambition de remporter une nouvelle victoire, les visiteurs de Pagny allaient afficher très rapidement leurs intentions puisque dès le coup d’envoi, un imposant rideau défensif se mettait en place devant la cage de Delafraye.
Laissant l’initiative du jeu à l’USSU, les “jaunes” allaient ratisser à merveille le terrain pour ne laisser que très peu d’espaces à Hassidou, Djé et Schermann, très vite pris dans la nasse et dont l’approvisionnement en bons ballons allait être très compliqué.
Des occasions franches, il n’y en aura pas durant cette première période côté local, malgré une impressionnante possession de balle rarement vue côté local ces dernières saisons. Un premier tir de Hassidou, un décalage de Zerbini pour Schermann qui ne peut surprendre son vis-à-vis sont à noter durant la première demi-heure.
Les bleus s’en remettent à des coups de pied arrêtés, mais Texeira n’est pas plus heureux. En face, Lahoussine et Donisa, excellent hier, profitaient du moindre espace pour titiller une défense locale où Al Hammaoui s’avérait précieux.

Pour le spectacle, il faudra repasser

Au retour des vestiaires, Lahoussine et Donisa tentent de hausser le ton, mais sans conséquences pour les coéquipiers de Schermann. Le coup franc de Zerbini pour Hassidou mérite un meilleur sort, mais Martin repousse sur la ligne.
Les bleus cherchent la solution pour passer enfin ce double-rideau défensif, mais ni Riff, ni Djé ne peuvent conclure. Le tir de Hassidou, à la 73e , file juste à côté de la cage de Delafraye, sans réaction.
Pagny résiste, reste lucide et pare au plus pressé en fin de rencontre sans pour autant oublier de jouer les contres à fond avec ce diable de Donisa.
Peut-être pas beau à voir, mais la prestation des visiteurs du soir a été efficace puisqu’ils repartent avec le point du match nul. Pour le spectacle et les amoureux de football, il faudra repasser. Dommage.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Sam 17 Déc 2016 - 21:47

12e journée
Samedi le 17/12/2016

Nancy B1 - 2 Sarre-Union
Du baume au coeur
En s’inclinant face à Sarre-Union, l’ASNL a allongé sa série de matches sans victoire (5) et devra attendre au minimum trois semaines pour tenter de briser cette mauvaise dynamique. De son côté, Sarre-Union fait la bonne affaire.
En quatre minutes, et alors qu’ils menaient, les Nancéiens ont vu Sarre-Union leur passer devant. Profitant d’une incompréhension dans la défense, Dje égalisait (1-1, 48e ) avant qu’Hassidou, d’un lob qui touchait la barre, ne double la mise (1-2, 52e ). C’était cruel pour Nancy, et ça aurait pu l’être encore plus si Schermann et Hassidou avaient converti leurs deux grosses occasions (56e , 58e ).
Avant et après pourtant, si l’ASNL n’avait pas tout fait parfaitement, elle avait largement tenu le coup.
En première mi-temps, et malgré une domination alsacienne, elle avait été la plus dangereuse. Bassouamina, auteur d’un coup de canon à l’entrée de surface après un service extra de Bassi (1-0, 15e ), ouvrait le score et aurait pu rentrer à la pause auréolé d’un doublé si son tir, après une combinaison avec Bassi et Haddad, n’avait été contré par un défenseur (27e ). Malgré deux alertes, la juvénile réserve avait fait le job.
Et après son trou d’air conclu par deux buts visiteurs, Nancy a traversé la fin de match à la poursuite d’une égalisation qui ne viendra jamais. Malgré la tentative de Lenglet (61e ), stoppée par Ozcan, et malgré Bassi, qui aurait franchement mérité mieux pour son match et son coup franc, simplement repoussé par le poteau (73e ).
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33219
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Sam 18 Fév 2017 - 21:16

Sarre-Union – Sarreguemines (2-3)
 Le derby va aux voisins

Sarre-Union s’est fait surprendre par une entreprenante équipe de Sarreguemines (2-3), hier à l’occasion de la reprise en CFA 2.
Après avoir observé une minute de silence à la mémoire de Jean-Pierre Clauss, l’emblématique dirigeant récemment décédé, M. Jeanot lance les débats et, d’entrée, Sarreguemines annonce la couleur.
Une très belle combinaison amorcée depuis le milieu de terrain aboutit dans les pieds de Ba qui, seul devant Ozcan, croise sa frappe pour l’ouverture du score (0-1, 4e ).
La réplique est immédiate et sur la première incursion devant la cage de Trimborn, les locaux trouvent la faille. À l’origine, un centre en retrait de Schermann repris par Djé est dégagé sur la ligne par un défenseur adverse. Hassidou, en embuscade, trouve la faille sur une belle reprise à ras de terre (1-1, 6e ).
Djé a l’occasion de donner l’avantage aux locaux mais il croise trop sa frappe (10e ). Sarreguemines réagit immédiatement et la défense locale s’en sort plutôt bien après une grosse frayeur (11e ). Mais les Lorrains sont récompensés de leurs efforts sur un coup-franc botté par M’Barki que Keita dévie malencontreusement dans sa cage (1-2, 24e ).
Sarre-Union réagit par Djé mais ses coéquipiers se montrent trop passifs. Une nouvelle offensive adverse met M’Barki en position idéale. Ozcan, sorti de la surface, sauve en catastrophe (29e ). Zerbini envoie une fusée que Trimborn est tout heureux de voir filer au ras du montant. Taarimte, mis sur orbite par un précieux M’Barki, oblige encore Ozcan à être décisif (44e ).
Douche froide dès la reprise pour les nombreux supporters locaux quand un centre de Ba trouve Simpara. Ozcan s’incline une nouvelle fois (1-3, 50e ). Sarre-Union tente bien de réagir sans beaucoup de conviction, même si Djé se procure encore une belle opportunité devant Trimborn (52e ). Les visiteurs se font remarquer par Ba qui teste à nouveau les poings fermes d’Ozcan (55e ).

Keita relance le suspense

Sarre-Union jette ses dernières forces dans la bataille et sur un centre de Hassidou, la tête rageuse de Keita relance le suspense (2-3, 67e ).
La fin du match est à l’avantage des locaux qui n’arrivent cependant à créer le danger dans la solide défense visiteuse. La troupe de Sébastien Meyer tient bon et, pour sa première apparition au Stade Omnisports dans une compétition officielle, remporte la mise. Sarre-Union a montré ses limites, étant peut-être encore à court de compétition…
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18590
Age : 71
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   Mer 22 Fév 2017 - 11:12

Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: US Sarre-Union (CFA2)   

 

US Sarre-Union (CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 30 sur 32Aller à la page : Précédent  1 ... 16 ... 29, 30, 31, 32  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-