Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Hilali veut vendre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8
AuteurMessage
Poncho
Champion d'Europe
Nombre de messages : 22352
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Mar 21 Juin 2011 - 14:46

C'est que semblait vouloir Fontanel & Spielmann lorsqu'ils se sont déplacés ( voir ICI ) à la LFP l'autre jour.
Demain le Bachi-bouzouk tentera de renouer le contact avec Sitterlé vous verrez. J'espère que ce dernier le renverra paitre ses chèvres.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13665
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Mer 22 Juin 2011 - 0:46

Les rendez-vous ratés
Hier après-midi, les négociations entre Jafar Hilali, le propriétaire du Racing, et Frédéric Sitterlé, candidat à la reprise, ont été rompues. L’homme de Londres abordera seul l’épineuse audition devant la Direction Nationale de Contrôle de Gestion aujourd’hui. Il présentera un budget trop déficitaire pour éviter les sanctions
.

Cela s’apparentait un peu au rendez-vous de la dernière chance. Mais à quelques heures de l’audition du Racing devant la DNCG, qui pourrait avoir de lourdes conséquences sur l’avenir du club (lire ci-dessous), les principaux acteurs du dossier Racing se sont manqués, hier, à Paris.

Si Alain Fontanel, l’adjoint au maire en charge des finances, a bien rencontré Jafar Hilali, à Paris, le temps d’un café, Frédéric Sitterlé n’a pas répondu à l’invitation du propriétaire du Racing pour discuter de la cession du club.

À 16 heures, le jeune homme d’affaires alsacien a informé celui avec qui il négocie depuis plusieurs jours qu’il se trouvait au Bourget. S’en est suivi un silence radio qui a duré jusque dans la soirée.

En l’occurrence, c’était : pas de nouvelles, mauvaise nouvelle…

« Le sentiment de me faire balader »
Le dossier de vente qui empoisonne le football alsacien depuis plus d’un an reste en suspend.

Le président s’avouait hier soir assez désemparé. « On me dit que Frédéric Sitterlé considère que je l’ai baladé, a lâché l’homme de Londres. Mais les bases de la discussion étaient connues. Je ne comprends absolument pas. »

En fait, les échanges intervenus dans la journée ont pu laisser s’esquisser une impasse. Du côté du vendeur, différentes exigences sont apparues – abandon du

compte courant des actionnaires minoritaires, gonflement des bonus éventuels 1,5 plutôt que un million en cas de remontée en L2 et la même somme pour la L1, sans limitation dans le temps – pour se transformer en infranchissables écueils.

Déjà échaudé par de vains précédents, Frédéric Sitterlé s’est effacé, refermant une porte qui n’a peut-être jamais été ouverte.

Entre le jusqu’au-boutisme du propriétaire et la prudence légitime du favori à sa succession, au final, le fossé n’a jamais été comblé.

« J’ai effectivement eu le sentiment de me faire balader, puisque j’ai dû le joindre sur des numéros de téléphone différents, explique Frédéric Sitterlé. Ensuite, il n’y a même pas eu l’occasion de discuter chiffres. Il m’a simplement dit qu’il fallait plus. Étant donné que l’on ne s’orientait pas vers une solution ce soir (ndlr : hier soir), j ’ai préféré clore la discussion. J’ai officiellement dit stop à 20 heures. »

C’est un nouveau rendez-vous manqué qui a marqué la journée d’hier. Il y avait de l’amertume dans le discours d’Hilali.

« Je trouve que c’est une drôle de façon de négocier, a précisé le président du Racing. Je ne demande pas la lune. On me décrit comme un fou, mais là, l’attitude de Frédéric Sitterlé s’est révélée complètement incompréhensible. »

Le Racing a encore perdu, il devrait perdre encore
C’est comme si deux hommes de deux univers différents étaient tout bonnement incapables de s’entendre sur le sujet.

« J’ai formulé une offre raisonnable, il y a une semaine, qui a été rejetée, indique Frédéric Sitterlé. Depuis, on a perdu du temps, le club perd de sa valeur parce qu’il y a besoin de plus d’argent pour le relancer. Je considère que les sommes à investir doivent d’abord servir à construire des fondations saines. »

Multipliant les initiatives pour faire aboutir le processus, la Municipalité, via l’adjoint, Alain Fontanel, n’a pu que regretter l’évolution.

« C’est une occasion de sauver le club qui s’éloigne, a réagi l’élu. Le Racing entre dans une nouvelle phase avec l’audition devant la DNCG. Il s’agit désormais de trouver le meilleur chemin pour une reconstruction dans la durée. »

Il n’y a pas eu de terrain d’entente. Les réjouissances ne sont pas pour demain. Hier, le Racing a encore perdu. Il devrait perdre encore aujourd’hui.

Fr.N. (avec Ba. Sch.)

Jafar Hilali et Laurent Fournier, l’ancien entraîneur qui s’est engagé avec Auxerre, étaient présents, hier, devant la commission juridique de la Ligue de Football Professionnel. Le président a rappelé que le technicien était sous contrat avec le Racing alors que Fournier se considère comme « libéré sportivement ». Les deux parties sont reconvoquées vendredi, devant un médiateur
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13665
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Mer 22 Juin 2011 - 0:54

Le président du RCS n’a pas cédé un pouce de terrain hier au seul candidat au rachat encore en lice, Frédéric Sitterlé. Lassé de se faire balader, ce dernier a mis fin vers 20 h aux tractations décousues que lui imposait un propriétaire londonien appelé à répondre de sa gestion à 14 h 15 devant la DNCG (1). La vente du RCS n’aura pas lieu.

Cette fois, les carottes sont cuites. Ou du moins le semblent-elles, puisqu’avec un « guignol pas drôle » (dixit Henri Ancel, conseiller de Frédéric Sitterlé) comme Jafar Hilali, l’emploi du conditionnel n’est jamais inutile. L’information a filtré hier peu après 19 h 20. Frédéric Sitterlé l’a confirmée vers 20 h, heure butoir qu’il s’était fixée pour mettre un terme aux négociations avec le propriétaire londonien du Racing si un accord n’avait pas été trouvé.

Car l’entrepreneur haut-rhinois a fini par se lasser de se faire balader par l’homme de Londres, cet Hilali dont la lecture du dossier spécial consacré au Racing hier matin par « France Football » éclaire la personnalité insondable. « Strasbourg, une histoire de fous », titrait le bihebdomadaire qui s’embarrasse de moins de retenue sémantique que « L’Alsace ». Au moins un média national a-t-il - enfin - apporté un éclairage complet et impartial sur l’énormité de ce que vit le Racing depuis un an et demi.

En ce jour de fête de la musique, Jafar Hilali a donc encore fait tourner tout le monde en bourrique. À commencer par Laurent Ciup qui n’aura même pas eu le temps de faire une offre de rachat (voir par ailleurs) pour finir par Frédéric Sitterlé, dernier candidat en lice. « Dans la journée, il m’a donné quatre numéros de téléphone différents, français ou anglais, pour le joindre et je n’y suis pas arrivé », ne s’en étonne même pas le patron haut-rhinois de la société parisienne myskreen.com qui a ainsi essuyé le 4 e refus du Londonien en un an et demi. « Il a été insaisissable. Les négociations se sont limitées à sa demande déjà formulée la veille d’une offre supérieure à celle que j’avais élaborée il y a dix jours (1). Il n’a pas fait preuve de la moindre volonté de conclure la vente. Nous nous étions fixé pour heure limite 20 heures. À 20 h, comme prévu, j’ai décidé d’arrêter les discussions. Lorsque chacun reste sur sa position, il faut bien finir par admettre qu’on ne trouvera pas d’accord. Chapeau bas. Je lui souhaite de réussir. Mais le Racing appartient à ceux qui l’aiment. Et personne d’autre. Je continuerai à me battre. Ce n’est qu’une étape. Avec du temps et du courage, nous reconstruirons. Il n’aura pas le dernier mot. »

Vers la concrétisation du plan B ?
Pour un club aux finances exsangues, sans la moindre perspective d’avenir, ni financière, ni sportive (depuis le dernier match le 20 mai, il y a plus d’un mois, rien n’a bougé, excepté le départ de l’entraîneur et de la moitié de l’effectif), le coup est rude. Sans doute fatal.

Il nécessite la préparation - voire la concrétisation - d’un plan B que la Ville et l’association support RCS ont déjà commencé à étudier. Cette dernière, qui gère le centre de formation, pourrait refuser lundi en assemblée générale de donner le numéro d’affiliation à Hilali, plus que jamais considéré en Alsace comme le fossoyeur du football professionnel strasbourgeois. Elle solliciterait alors la Fédération et la Ligue, qu’elle a déjà rencontrées la semaine passée, pour qu’elles valident un projet alternatif. Sur le niveau auquel l’entité ainsi créée serait susceptible d’évoluer, elle n’a pour l’heure aucune certitude, ni garantie, et devra attendre l’arbitrage du comité exécutif de la FFF dans la première quinzaine de juillet.

Mais la DNCG pourrait lui faciliter le travail à 14 h 15 lorsqu’elle auditionnera le propriétaire londonien. Une exclusion de tous les championnats, déjà envisagée en janvier 2010, n’est précisément pas à exclure. Certes, J. Hilali pourra, quelle que soit la sanction, interjeter appel et gagner ainsi une dizaine de jours, jusqu’au début juillet. Mais il est probable que d’ici là, il se retrouve sans numéro d’affiliation à la tête d’une coquille vide. Si le plan B est activé, une marche arrière deviendra impossible. Le financier de la City pourrait alors assigner en justice tous les acteurs alsaciens du dossier, comme il en caresse le dessein depuis des semaines.

À ceci près qu’en refusant de vendre et en s’exposant aux sanctions de la DNCG, il joue à la roulette russe. A-t-il bien conscience que le barillet à six coups qu’il s’est apposé sur la tempe est chargé non pas d’une, mais de six balles ?

Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 46
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Mer 22 Juin 2011 - 8:13

IL continue à jouer la montre !
Le pire c'est que la DNCG ne semble pas pouvoir mettre fin à l'agonie du Rcs.
La date butoir est passée maintenant au 30 juin.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37312
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Mer 22 Juin 2011 - 12:33

Je commence à croire que quelle que soit la division où l'on va se retrouver, on n'aura aucune équipe.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18574
Age : 71
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Mer 22 Juin 2011 - 13:23

Hilali pourra reprendre à son compte la déclaration de l'apôtre Paul " Ô mort où est ta victoire? "
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13665
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Mer 22 Juin 2011 - 14:03

Tel est pris qui croyait prendre.

Fable de La Fontaine : "Le rat et l'huître.".

Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 46
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Mer 22 Juin 2011 - 14:54

Le match est malheureusement loin d'être fini ...en tout cas sur son cas personnel.
Pour ce qui est du club,il est clair que la prochaine saison est quasiment morte...dans le meilleur des cas.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13665
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Jeu 23 Juin 2011 - 0:10

« Tous contre Jafar, quitte à tuer le club »


- Quelle est la teneur de la journée, avec notamment le passage devant la DNCG ?

- L’audition s’est déroulée en deux temps, tout à fait normalement. Il y a d’une part le budget pour la saison qui s’achève. J’ai accepté d’abandonner le compte courant, de l’ordre de 3,4 millions d’euros. Cette première condition était impérative pour participer à la prochaine saison. À cela manque encore un million. J’ai proposé que les actionnaires minoritaires en fassent de même, ce qui permettrait de boucler le budget. Sinon, il faudra bien envisager une cessation d’activité.

- Vos relations avec Dominique Pignatelli et les autres ne risquent-elles pas de rendre impossible cette solution ?

- Depuis plusieurs mois, en fait depuis que je suis arrivé au club, les actionnaires minoritaires ont plutôt brillé par leurs critiques. Ils ont aussi des responsabilités. J’ai évoqué une possibilité. J’attends leur décision.

- Le second volet de l’audition a concerné le budget de la saison prochaine. Quelles sont les perspectives ?

- Il faut deux millions d’euros supplémentaires. J’ai décidé de ne plus mettre d’argent. J’ai déjà mis plus de sept millions d’euros. J’ai tenté de trouver des repreneurs. La municipalité et les minoritaires ont élu Frédéric Sitterlé. Ils ont organisé le blocage de la reprise par Bernard Graeff. Soit. Mais, au final, Frédéric Sitterlé s’est rétracté. Il y avait une offre pour sauver le club. Ils ont tout fait pour l’empêcher.

Le message était clair. Il faut que je parte. J’accepte. Mais là, on m’a planté. Ils veulent dépouiller l’argent des autres. Je ne me laisse pas faire.

« Une crapule après avoir investi 7,5 millions d’euros »
- Considérez-vous la situation comme inquiétante ?

- La DNCG nous a donné une semaine pour trouver quelque chose. Mais je vois aussi que tout ce que j’ai entrepris a été cassé par la suite. À mes yeux, ils ont suivi une seule stratégie : dégoûter tout le monde de reprendre le club. Après, dans le passé, certains ont payé pour ne pas perdre la face. Ce ne sera pas mon cas. Et dans le fond, tout ce que j’ai dit dans le passé tend à se vérifier. On m’a cassé sur un mode systématique.

- Envisagez-vous le dépôt de bilan ?

- Il ne faut pas le nier, la situation est catastrophique. D’ailleurs, on ne parle pas seulement d’argent, mais aussi d’une cinquantaine de salariés, dont trois entraîneurs, Jacky Canosi, Jean-Marc Kuentz et François Keller, qui se retrouveraient sur le carreau. On parle aussi d’une saison qui se prépare très bientôt. Avec la logique du tous contre Jafar quitte à tuer le club, il y a surtout la mort du club.

- Que retenez-vous des dernières heures assez surprenantes qui ont émaillé la vie du Racing ?

- Que Frédéric Sitterlé est un petit joueur, que ceux qui grenouillent autour du club ont procédé à du blocage gratuit dans le processus de vente et ne sont pas dérangés par la condamnation du Racing au championnat de France amateur.

Il y a deux semaines, on m’a dit que Frédéric Sitterlé a reçu une ovation de la part du public lors d’une rencontre amicale organisée par les supporteurs alors qu’il refuse de s’engager pour le club. De l’autre côté, je suis une crapule après y avoir investi 7,5 millions d’euros.

Propos recueillis par François Namur

Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13665
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Jeu 23 Juin 2011 - 0:12

Vente ratée : Calisesi réagit

Jean-Claude Calisesi ne s’est pas montré surpris de l’échec des négociations entre Sitterlé et Hilali. Il affirme être toujours intéressé par la reprise du club.

Jean-Claude Calisesi et Frédéric Sitterlé ne partiront certainement pas ensemble en vacances. Hier, l’entrepreneur lorrain a d’ailleurs tenu a donné sa version quant à ses relations avec le Haut-Rhinois.

« On a dit que j’avais contacté Sitterlé la semaine passée, mais ce n’est pas vrai. C’est lui qui m’a contacté pour que je mette de l’argent dans son projet sans rien obtenir en retour. Il a eu un sacré toupet », énonce Calisesi, qui dénonce les manœuvres du « clan alsacien ».

« Cela fait plus d’un an que je travaille sur le projet, mais l’équipe Sitterlé a voulu m’écarter pour qu’Hilali n’ait plus qu’un seul acheteur. Pourtant, je me doutais que Sitterlé n’avait pas le budget et je l’avais déjà dit à la Ville de Strasbourg. La preuve c’est qu’il s’est servi des supporteurs (*)», explique l’entrepreneur lorrain, qui campe sur son projet initial de reprise sous forme de location-gérance.

« M. Hilali aurait pris du recul. On prenait le risque de travailler pour rien durant quelques mois et lui prenait le risque de nous confier le club », rappelle Jean-Claude Calisesi.

Hilali, via Adil El Barkaoui, aurait décliné cette offre, arguant que « c’était gênant que je ne verse aucun argent au départ », explique encore Calisesi.

Mais les ponts ne sont pas pour autant coupés.

« Si Jafar Hilali m’appelle aujourd’hui ou demain et que tout le monde autour (collectivités, sponsors etc.) joue le jeu, ça peut encore le faire. On pourrait encore trouver des partenaires de notre côté pour réunir les 2 à 3 millions nécessaires pour faire la saison », lance Jean-Claude Calisesi. Qui, ironie de l’histoire, devrait croiser la route de Didier Ollé-Nicolle (l’un des entraîneurs contactés par Hilali) samedi, lors de l’inauguration d’un stade à Baccarat, en Lorraine.

« Mais pour réussir quelque chose, il faut démarrer cette semaine. Après, il sera trop tard », tranche le Lorrain.

Qu’il soit bientôt trop tard pour sauver le Racing, voilà bien le seul élément sur lequel tout le monde tombe d’accord…

Ba. Sch.

candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18574
Age : 71
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Jeu 23 Juin 2011 - 1:41

On en est toujours au même point, c'est pas moi, c'est lui, comme des gamins à l'école maternelle mais on n'avance pas d'un pouce.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13665
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Jeu 23 Juin 2011 - 1:48

Vendeur et repreneurs c'est kif kif bourricot!
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 46
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Jeu 23 Juin 2011 - 2:15

Je partage également ce sentiment.
Commence à me gonfler ce Sittelrlé avec ses "j'achète ,j'achète pas ".
S'il désire attendre la fin de vie du Rcs pour repartir sur des nouvelles bases avec un autre Racing ,qu'il l'annonce clairement. Y en a marre de jouer à cache cache avec l'autre Bachi-bouzouk.

Enervé Enervé Enervé
nanar
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 4737
Age : 74
Localisation : Vallée perdue !
Date d'inscription : 07/12/2005

Informations
Club préféré:
Profession:

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Jeu 23 Juin 2011 - 4:59

Ne te fâche pas Stéphane , Sitterlé ne peut rien faire ,car l'autre ploutocrate manipule tout le monde !!!!, et en plus ,il prend tout le monde pour des imbéciles !!!!, (dans le milieu de la finance c'est celui qui bande le premier qui "e....e l'autre !!!!).
pluton22
Débutant
Masculin Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 23/06/2011


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Jeu 23 Juin 2011 - 8:20

La DNCG a décidé de prononcer la rétrogradation administrative du Racing Club de Strasbourg, confronté à un déficit de 4,5 millions d’euros, en CFA.

Après l’audition du Racing Club de Strasbourg devant la DNCG (Direction Nationale de Contrôle de Gestion) mercredi, le gendarme financier du football français a prononcé jeudi la rétrogradation administrative du club en CFA. En proie à de sérieuses difficultés financières, avec un déficit estimé à 4,5 millions d’euros, le RCS a la possibilité de faire appel de cette décision.

GS (Rédaction Sport365.fr)

Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 46
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   Jeu 30 Juin 2011 - 2:00

Pas d’avancées concrètes



Entre la réunion du conseil de surveillance et l’audition de Jafar Hilali devant le tribunal, la journée d’hier a encore été agitée en coulisse. Mais sans réelle avancée.


Dominique Pignatelli, l’un des actionnaires minoritaires, avait annoncé mardi qu’il ne se rendrait pas au conseil de surveillance de la SASP si Jafar Hilali n’était pas lui-même présent.

Le président du Racing n’a pas daigné répondre positivement à cette demande. Hier après-midi, sur le coup de 15h, il était bel et bien absent.

Pourtant, Jafar Hilali était physiquement présent en Alsace, précisément à Strasbourg. Mais c’était pour se rendre au tribunal de grande instance (TGI), en réponse à une convocation du juge Wolff, de la chambre commerciale.

Chambre commerciale qui avait été saisie par les commissaires aux comptes du Racing en début de semaine, après de longs mois de procédures, en raison d’un risque de faillite (DNA d’hier).

Hier, le juge-commissaire, chargé de rendre un rapport à la présidente de la chambre commerciale, a donc écouté les explications de Jafar Hilali. Et nul doute que pour une fois, le président du Racing a été d’accord avec son vis-à-vis, puisqu’il a réaffirmé son intention de déposer le bilan.

On imagine mal que les intentions du tribunal soient différentes, vu la situation financière délicate du club.

Les minoritaires n’ont pas cédé
Une situation qui ne risquait pas de s’arranger après la réunion du conseil de surveillance de la SASP, hier après-midi.

Si Carousel Finances a abandonné, comme prévu, les 3,4 millions d’euros bloqués sur le compte-courant par Jafar Hilali, les actionnaires minoritaires n’ont pas cédé (*), répétant les arguments déjà mis en avant à plusieurs reprises.

« Nous n’avons pas abandonné les comptes, pas dans cette situation, a ainsi indiqué Léonard Specht (représentant Robert Lohr). Mais j’ai rappelé que nous étions prêts à faire des efforts s’il y a un projet sérieux de reprise ».

Des propos qui se rapprochent de ceux tenus par Dominique Pignatelli. « Je suis prêt à aider tout repreneur sérieux, qui donne des garanties morales autant que financières, rappelle celui qui a été convoqué à la dernière minute. Ce que je constate, c’est que les rats quittent le navire. La preuve : ni Cornelie, ni Hilali n’étaient présents. »

Michel Wild, le représentant d’Egon Gindorf, a lui aussi suivi le mouvement. Quant aux questions sur l’avenir du club, posées par les représentants des salariés (Eric Moerckel et Pascal Camadini), elles n’ont obtenu aucune réponse.

« L e président de séance était Jacky Kientz et Olivier Kachkach représentait Hilali, témoigne un proche du dossier. Mais Kachkach n’a pas été en mesure de fournir des réponses, si ce n’est : “Envoyez un mail à Hilali” ».

« Cette réunion a donné peu de résultats », avance aussi Léonard Specht. Le futur du club, même proche, n’a pas été évoqué. Bref, la seule certitude est que le Racing, officiellement relégué depuis hier en CFA, s’approche toujours plus du mur. Hier, Hilali a reçu le courrier de la DNCG lui notifiant la sanction. Il a donc six jours pour faire appel et surtout, trouver un repreneur. C’est bien le seul point sur lequel tout le monde s’accorde : sans nouvel investisseur, point de salut.

« Que la mauvaise pièce cesse »
Ou comme le dit Dominique Pignatelli : « Actuellement, le Racing est dirigé par des fantômes et il faut que cette mauvaise pièce cesse. La seule solution, c’est de trouver un repreneur. Il reste quelques jours et je m’accroche à ce mince espoir ». Il est loin d’être le seul.

BA. SCH.

(*) Jafar Hilali avait demandé que les actionnaires minoritaires débloquent 1 million d’euros pour sauver la place du club en National

DNA
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hilali veut vendre ?   

 

Hilali veut vendre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 8 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: L'actualité du Racing-