Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33251
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Lun 15 Mai 2017 - 13:32

d2 féminine -
 Toulouse – Vendenheim (1-0)
Il ne manquait pas grand-chose

Vendenheim s’est incliné hier d’une courte tête à Toulouse. Non sans avoir démérité…
Rien n’est à signaler durant le premier quart d’heure, si ce n’est ce ballon cafouillé devant le but de Pecharman, mais qui ne donnera rien pour les Alsaciennes (10e ). Peu à peu, Toulouse met son empreinte sur le match par une bonne circulation de balle, Vendenheim, pourtant très actif à la récupération, ne parvient pas à conserver suffisamment le ballon pour développer du jeu. Sur un premier corner pour Toulouse, Galera, étrangement seule au second poteau reprend de la tête. Mais le ballon passe au-dessus du but gardé par Heil (17e ).
Rey, bien servie par Palma, voit ensuite sa reprise contrée in extremis (20e ). Les Toulousaines se remettent à l’ouvrage et Robinne a bien failli profiter d’une balle de contre pour aller défier Heil. Mais le retour fulgurant de la jeune Hechinger anéantit sa tentative (30e ). Le dernier quart d’heure de ce premier acte est en faveur des Toulousaines qui jouent de manière plus fluide dans les transmissions, privant les Fédinoises de ballons et les contraignant à multiplier les efforts. L’ouverture du score leur tend les bras sur ce centre de Pau, mais tour à tour Robine et Chira manquent leur reprise (38e ). Les Alsaciennes s’en remettent à un coup franc de Landrieux, mais sa frappe fuit le cadre (40e ). Peu après, Robinne profite de la fébrilité défensive des Alsaciennes pour s’infiltrer dans la surface. Sa frappe passe cependant à côté (43e ).

Des occasions pour égaliser

Vendenheim réplique sur un corner de Landrieux à destination de Rey, dont la reprise sera captée par Pecharman.
À la reprise du jeu, les Alsaciennes se montrent un peu plus entreprenantes, à l’image de Rey, à la conclusion d’un beau mouvement offensif et qui croyait bien avoir ouvert le score… Mais son but est refusé pour une position de hors-jeu (51e ). Toulouse reprend le contrôle des opérations et se montre dangereux sur un nouveau centre de Pau à destination de Mouly, dont la tentative passe au-dessus (54e ). La partie semble plus équilibrée depuis quelques minutes, mais c’est à ce moment-là que Toulouse trouve l’ouverture par Robinne. Cette dernière a bien suivi la puissante frappe de Gosselin venue s’écraser sur la transversale, pour tromper Heil à bout portant (1-0 ; 65e ). Vendenheim tente de réagir. Leopoldes adresse un centre à raz de terre pour Muller, dont la frappe manque de puissance pour inquiéter Pecharman (71e ). Les Fédinoises poussent, s’exposant ainsi à quelques contres. Ces dernières se cassent les dents sur une défense difficile à déséquilibrer. Les Occitanes manqueront de peu de doubler la mise par Talens, bien décalée par Gonssolli. Mais le retour de Maetz permet aux Fédinoises de rester dans le coup (85e ). On joue les dernières secondes, avec ce coup franc à jouer en faveur des Alsaciennes. Toute l’équipe est montée. Suss envoie le cuir dans la boîte et Maetz parvient à reprendre de la tête. Malheureusement, ça passe au-dessus (90e +2). Les Fédinoises s’inclinent sans démériter au niveau des intentions et de la combativité. Cela n’aura pas suffi face à une équipe toulousaine plus technique.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Sam 27 Mai 2017 - 21:28

d2 féminine - Dernière journée :
Vendenheim – Nîmes (5-0)
Un feu d’artifice pour finir

Sous un soleil de plomb, les Fédinoises n’ont pas fait dans le détail et ont confirmé leur cinquième place.
Pourtant , il n’y avait pas d’enjeu sportif. Même si elles affrontaient leurs poursuivantes directes, les filles de Lionel Mack étaient assurées de terminer à la cinquième place avant cette dernière journée disputée sur la pelouse voisine de Mundolsheim, l’habituel stade du Waldeck étant en travaux. Qu’importe. Hier, les Fédinoises ont livré une de leurs meilleures partitions de la saison contre, il est vrai, une équipe nîmoise un peu démobilisée.
Pas gênées par la chaleur, les Alsaciennes démarraient pied au plancher grâce à Schwartz, mais la frappe de l’avant-centre terminait dans les gants de la gardienne nîmoise Cuberes (2e ). Maetz, sur un coup franc téléguidé de Muller (11e ) puis Palma profitant d’une mésentente de la défense (12e ) pensaient bien ouvrir le score. Malheureusement, la balle venait à chaque fois mourir au pied des montants.

Domination sans partage

Palma, qui a posé de nombreux soucis tout au long de la rencontre à la défense adverse grâce à ses courses, a fait preuve d’une autre de ses qualités pour ouvrir le score : la hargne. Bien servie en profondeur, la jeune Fédinoise butait une première fois sur Cuberes mais ne lâchait rien et réussissait à devancer la défense d’un tacle rageur pour concrétiser l’intense domination locale (1-0, 25e ). En face, les Nîmoises sont complètement sevrées de ballons dangereux. Forcément, à force de subir, elles finissent par s’incliner une deuxième fois. Palma, encore elle, était à la finition d’une action initiée par un bon pressing de Suss (2-0, 41e ).
La pause ne bouscule pas l’ordre déjà établi. Au contraire même. L’inévitable Schwartz, à l’affût d’un ballon qui traînait par-là, corse l’addition presque d’entrée (3-0, 55e ). Sans réponse, les Nîmoises font à peine passer un petit frisson dans les tribunes grâce à Meissner, mais sa frappe est bien trop enlevée (75e ).
Déterminées à offrir à leur public une dernière en forme d’apothéose, les Fédinoises terminaient le travail en beauté. Landrieux, d’une tête au premier poteau d’abord (4-0, 78e ) puis Perrotte avec sang-froid ensuite (5-0, 90e +1) noircissaient la feuille de match et donnaient au public de bonnes raisons de s’enflammer.

Des vacances… pas pour tout le monde

Le thermomètre, si c’était possible, grimpait encore d’un ou deux degrés au coup de sifflet final et un clapping venait clôturer la gête. Les filles se la sont rendue belle et peuvent partir en vacances l’esprit tranquille : l’objectif était de se faire plaisir jusqu’au bout, il a été atteint avec brio.
De vacances justement, il n’en sera pas question pour tout le monde. Les U19 du groupe – et elles sont nombreuses, Lionel Mack comptant sur un groupe rajeuni depuis la trêve hivernale – sont attendues le week-end prochain à Trélissac pour la finale du challenge national. Pour que la fête soit totale, elles savent ce qu’il leur reste à faire…
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37473
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Dim 28 Mai 2017 - 2:24

Un feu d'artifice final qui ne doit pas faire oublier que désormais l'élite semble s'éloigner pour Vendenheim.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Dim 28 Mai 2017 - 2:46

Peut-être un jour il y aura de la concurrence avec les filles du racing.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Lun 31 Juil 2017 - 10:57

d2 féminine - Reprise de l’entraînement pour le FC Vendenheim Toujours irréductibles
Après une cinquième place prometteuse mais un peu frustrante la saison dernière, les filles de Lionel Mack abordent l’exercice 2017-2018 avec ambition et, comme à leur habitude, beaucoup d’envie.
Encore et toujours , elles résistent à l’envahisseur... Cette saison plus que jamais, les irréductibles Fédinoises se retrouvent dans une poule très relevée. L’AS Saint-Etienne arrive de D1, l’AS Nancy Lorraine et Croix de Savoie (ex Evian Thonon Gaillard) de DH.
Autant de clubs qui ont pu ou peuvent encore aujourd’hui s’appuyer sur une structure 100% professionnelle. Ajoutez à cela des places fortes comme Dijon, Grenoble, Toulouse ou Nîmes et vous avez là de redoutables adversaires.

« Donner aux filles un vrai challenge sportif »

Mais voilà, à Vendenheim, on n’est pas du genre à faire de complexe. Les moyens, s’ils sont limités et toujours plus durs à aller chercher, restent suffisants pour être compétitifs. Le savoir-faire, secret de la potion magique alsacienne, est bien là. La motivation aussi. « Nous débutons cette saison avec une grosse envie et des ambitions, assène d’entrée Lionel Mack, qui va entamer sa troisième saison sur le banc fédinois. Nous voulons donner aux filles qui croient en notre projet un vrai challenge sportif. C’est pourquoi nous mettons le curseur toujours un peu plus haut. Cette saison, nous voulons faire mieux que l’an dernier. »
Cela passe évidemment par un recrutement à la hauteur des ambitions. Mais, avant de se pencher sur les arrivées, il a fallu, comme chaque année, faire en sorte de remplacer les partantes. « Certains départs ont été un peu durs à encaisser car ce sont des filles qui ont progressé chez nous. Mais il faut faire avec », confie le coach.
Ainsi, Maureen Palma (ailière, partie à Grenoble) ou Manon Heil (gardienne), ont été difficiles à remplacer. Finalement, Lionel Mack s’avoue quand même satisfait de l’effectif à disposition. « Nous avons fait venir des joueuses d’expérience. C’est un peu ce qui nous manquait la saison dernière. Elles nous apporteront de la maturité sur et en dehors du terrain. »

Encadrer les jeunes

Ainsi, Noémie Freckhaus, bien connue des habitués du stade du Waldeck, revient à la maison après une parenthèse allemande. Mylène Anstett elle aussi est de retour. Mais le gros coup estival réside sans doute dans l’arrivée d’Alexandra Banner.
On savait Lionel Mack en recherche d’un soutien offensif supplémentaire, en voilà un de choix puisque l’attaquante arrivée du Stade de Reims a connu la D1 au cours de sa carrière. Les jeunes, une des marques de fabrique du FCV, continueront bien sûr d’avoir leur chance en équipe première. « Et elles seront entourées par des filles qui ont l’expérience. On sait où on va », assure le technicien. Les cadres sont restées. Landrieux, Schwartz ou encore Duteil continueront de guider le FCV vers le haut du tableau. Car c’est bien de ça dont il est question. Le professionnalisme a beau toquer à la porte toujours un peu plus fort, les Fédinoises veulent rester un bastion du football féminin français. « D’ailleurs, la saison dernière, c’est Val d’Orge, une structure amateur qu’on n’attendait pas à ce niveau, qui est montée », glisse malicieusement Lionel Mack...
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Dim 6 Aoû 2017 - 21:41

Les féminines du FCV poursuivent leur préparation Vendenheim en promenade
Après avoir battu l’ASP Vauban samedi (1-0), le FC Vendenheim a enchaîné par un second et large succès hier, face à Saarwellingen (9-0).
L’organisme des joueuses de Vendenheim aura été mis à rude épreuve lors de cette semaine de reprise. Après plusieurs « lourdes charges de travail » aux entraînements dixit le coach alsacien Lionel Mack, ses joueuses disputaient ce samedi leur premier match amical face à l’ASP Vauban, qui a repris la section féminine du Mars Bischheim.
À l’arrivée, les Fédinoises ont signé une courte victoire (1-0) grâce à Meriem Houij, une joueuse mise à l’essai. « L’équipe a été intéressante dans la mesure où Vauban était déjà dans un excellent rythme, indique Lionel Mack. Les mouvements collectifs étaient de qualité. »
Hier, les Alsaciennes ont enchaîné par une deuxième rencontre amicale en 24 heures, face aux modestes joueuses de Saarwellingen, qui évolue en troisième division allemande.
Il n’y a pas eu de match tant l’écart entre les deux équipes est important. Dès les premières minutes, les joueuses de Vendenheim jouent un ton au-dessus de leurs adversaires dans l’intensité.
Marion Gavat est la première à tromper Metzger, d’une frappe croisée. (1-0, 8e ). On comprend très vite que ce ne sera pas la dernière.

Houij se montre

Houij sert parfaitement Bitterlin, qui n’a plus qu’à conclure de près (2-0, 13e ). L’attaquante n’est pas loin du doublé après une frappe tendue, mais brillamment détournée par Metzger (15e ).
Ce sera finalement chose faite à la 31e , après une belle action collective (4-0). Entre-temps, Landrieux y est allé de son but (3-0, 27e ). Dans cette rencontre à sens unique, Landrieux bute sur la défense adverse (29e ), quand la très intéressante Houij place une tête qui heurte la transversale (30e ).
Revenue au club après un passage à Lille, Gavat peut se faire plaisir au milieu d’une défense complètement dépassée.
Elle n’a pas à forcer son talent pour inscrire son deuxième but de la soirée (5-0, 35e ). Le festival offensif continue quand Houij, après un penalty stoppé par la portière allemande (38e ), se rattrape vite en marquant juste avant la mi-temps (6-0, 44e ).
Le deuxième penalty manqué par Landrieux et le FCV (49e ), la belle frappe de Schwartz (7-0, 81e ), mais aussi les deux buts de Seddaoui (8-0 89e , 9-0 90e ) sont les seuls faits notoires d’un second acte moins enlevé que le premier.
La fatigue accumulée ces derniers jours n’y est sans doute pas étrangère. S’il n’y a aucun enseignement à tirer d’un tel match, Lionel Mack peut tout de même se satisfaire du sérieux de son équipe.
« On s’est rendu le match facile, souligne le coach. Si on ne joue pas avec sérieux, on peut se faire surprendre. Or, cela n’a pas été le cas. L’objectif de mettre du mouvement sur les deux jours est atteint. »
Les Fédinoises vont désormais se rendre en stage à Raon-l’Étape, où elles disputeront leur prochain match amical face à Moulins-lès-Metz samedi (17h).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Dim 20 Aoû 2017 - 21:44

90e anniversaire du FC Vendenheim Jour de succès
Pour ses 90 ans, Vendenheim a mis les petits plats dans les grands, hier. Avec en clotûre et en point d’orgue de cette journée le premier match de préparation de Lyon, dernière équipe lauréate de la Ligue des champions, contre Hoffenheim. Sous une météo clémente, la fête a été un succès.
Wendie Renard, Camille Abily, Eugénie Le Sommer et consorts… Les internationales françaises étaient légion hier sous le soleil agréable du Stade du Waldeck.
« C’est excellent pour la visibilité du foot féminin en Alsace. C’est aussi un coup d’éclat pour notre club et une belle image pour notre anniversaire », sourit Marilou Duringer, présidente depuis 2013 du club fédinois.
Un millier de personnes s’était donné le mot pour participer à la fête à Vendenheim.

Du beau monde

Avec même un petit “KOP” lyonnais d’une quinzaine d’irréductibles (les “OL Ang’Elles”) qui ont effectué les cinq heures de voiture.
En face, Hoffenheim, 7e de la dernière Bundesliga, comptait sur une dizaine de fervents supporters. Les “Allez l’OL” répondaient au tambour allemand, dans une ambiance bon enfant. Et à l’applaudimètre, c’est Lyon qui remportait le duel.
Sur le terrain, même chose. Les Lyonnaises mettent rapidement le pied sur le ballon et se procurent dès la 5e minute un face-à-face, raté par Ada Hegerberg. La Norvégienne loupe encore son duel face à la portière allemande (17e ). Entre-temps, la milieu de terrain Dzsenifer Marozsan ouvre le score contre ses compatriotes, en deviant un tir depuis la surface d’Eugénie Le Sommer (15e ). L’attaquante française ira aussi de son but, suite à un cafouillage sur un corner (30e ).
Alors que le but est complétement ouvert, Marozsan trouve le poteau à la 36e. Ce sera le dernier frison de cette première mi-temps, outrageusement dominée par les protégées de Jean-Michel Aulas.
Le retour des vestiaires est plus compliqué pour Lyon, dû notamment au turnover pratiqué par l’entraîneur Reynald Pedros. Plus largement, ce second acte est plus décevant. Le manque de rythme est palpable des deux côtés. Normal, la préparation est loin d’être terminée et avec l’Euro-2017 (16 juillet au 6 août 2017), Lyon a récupéré tardivement ses internationales.
Cela n’empêche pas les Lyonnaises de conclure cette journée d’une belle manière avec un troisième et dernier but marqué par la jeune Andrea Norheim (88e ) sur une passe d’Élodie Thomis, aussi présente dans le groupe. Du beau monde, on vous dit. Seul hic, la blessure au genou de Jessica Houara-d’Hommeaux qui est sorti sous les cris en toute fin de rencontre.

« Il y avait une belle ferveur »

Pour sa première sur le banc olympien, Reynald Pedros peut être satisfait : « Il y a toujours de l’incertitude sur un premier match de reprise mais les filles ont bien répondu. La préparation est très courte, on aura peu de matches amicaux donc c’est important de se remettre vite dans le rythme. Mais les filles sont à l’écoute et le travail est bon ».
Un stage de quatre jours à Toulouse la semaine prochaine permettra de solidifier ce travail avec deux confrontations face à Manchester City et Liverpool : deux gros calibres européens.
« Il faut vite qu’on intègre le projet de jeu du coach, acquiesce Camille Abily. On a un nouveau staff, une équipe qui a changé à l’intersaison donc ce stage va être important ». En partant, la néo-retraitée de l’équipe de France n’oublie pas ses anciennes rencontres contre Vendenheim et s’est réjouie d’y être de retour : « Il y avait une belle ferveur aujourd’hui (hier). C’est une belle fête pour le foot féminin ».
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Dim 10 Sep 2017 - 21:41

D2 féminine -

Croix de Savoie – Vendenheim (0-2)

Entrée en matière réussie
Première journée de  championnat de D2 féminine pour les Fédinoises, en déplacement en Haute-Savoie pour aller y défier Ambilly Croix de Savoie qui avait obtenu son accession aux dépens de Mars Bischheim en juin dernier.
Les Savoyardes sont les premières en action en obtenant deux corners. Le pressing constant des recevantes oblige Vendenheim à faire preuve de patience avant de s’installer plus sereinement dans le match. La tentative lointaine de Landrieux ne trouve pas le cadre (21e ). Trois minutes plus tard, Schwartz intercepte la passe en retrait d’Arrault pour aller punir Ursella (0-1, 24e ).
Le plus dur étant fait, les Alsaciennes étouffent progressivement les velléités de vaillantes Savoyardes. Elles auraient pu alourdir la note tout d’abord par Banner, qui s’infiltre côté gauche avant de buter sur Ursella, puis par Schwartz dont la frappe croisée du droit est trop timide.
Dès le retour des vestiaires, Vendenheim reprend le contrôle des opérations avec la paire Duteil-Landrieux à la baguette au milieu de terrain. C’est fort logiquement que suite à un corner de Landrieux mal négocié par la défense adverse, la capitaine Duteil double la marque (0-2, 51e ).
À partir de cet instant, les Fédinoises survolent les débats mais manqueront de réalisme offensif à l’image de Bitterlin bien servie par Seddaoui (74e ). À noter la sortie sur blessure de l’internationale Goetsch (65e ), seule ombre au tableau pour le camp alsacien.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Dim 17 Sep 2017 - 21:15

Division 2 féminine -
Vendenheim – Toulouse FC (0-1)

Une histoire d’appréciation
Après sa victoire la semaine passée, Vendenheim s’incline à domicile contre Toulouse et peut nourrir des regrets.
Un match entre deux équipes prétendantes au haut du tableau se joue sur des détails. Malheureusement, les Fédinoises en ont fait les frais ce dimanche. Un penalty sévère, sans être scandaleux, aura eu raison des joueuses de Lionel Mack.

Penalty ou pas ?

Ce sont pourtant bien les Alsaciennes qui entrent le mieux dans la partie. Un pressing haut et constant empêche les Toulousaines de ressortir proprement de leur camp. Une relance hasardeuse de Pecharman en est la preuve, mais le lob de Houij fuit le cadre (12e ).
Cette dernière, très combative sur le front de l’attaque, réussit ensuite une série de dribbles aux abords de la surface et sert Banner, bien devancée par la gardienne (21e ).
C’est alors que le match va basculer. Sur une action un peu confuse, Hurbain se saisit du ballon devant Diop, mais l’arbitre estime que l’attaquante a été bousculée par Landrieux, et désigne le point de penalty. Mouly transforme la sentence, d’un tir dans le petit filet gauche de Hurbain (0-1, 25e ).
La tension gagne alors le banc fédinois. Elle sera accentuée quelques minutes plus tard, lorsque Houij semble elle aussi déséquilibrée dans la surface après un duel aérien (35e ). Mais l’arbitre ne bronche pas, au grand dam de l’entraîneur local : « Si elles obtiennent un penalty sur leur action, alors nous aussi on doit en obtenir un », estime-t-il.
La mi-temps sifflée, ses protégées rentrent avec un but de retard aux vestiaires.
Elles entament la seconde période de la bonne manière, probablement froissées du scénario des 45 premières minutes. Banner botte un beau coup franc, claqué en corner par Pecharman. Landrieux le tire parfaitement pour Houij qui, seule devant le but, place sa tête au-dessus de la cage toulousaine (48e ).

« On méritait au moins le nul »

Cette énorme occasion sera la dernière pour les Alsaciennes, dominatrices dans ce second acte, mais qui se heurteront sans cesse à une très bonne défense occitane. Quelques coups francs bien placés auront également été gâchés.
Toulouse aura su se montrer solide défensivement et touchera même le montant par Diop (58e ).
Coup d’arrêt donc pour Vendenheim après sa victoire convaincante à Ambilly en ouverture du championnat. Lionel Mack porte un regard objectif sur le contenu du match.
« Cette défaite est sévère. Il y a des week-ends où les décisions arbitrales peuvent être en notre défaveur. Le vent tournera. Perdre sur un penalty contre Toulouse prouve que mes joueuses ont été présentes. On méritait le match nul, mais contre les grosses équipes, il faut plus de justesse technique et d’efficacité. Mais la prestation d’aujourd’hui me confirme qu’il sera possible de chatouiller les prétendants à la montée cette année. À nous de faire des gros matches contre ces équipes-là. »
Avec un déplacement à Grenoble la semaine prochaine, vainqueur écrasant de ses deux premiers matches, l’occasion est belle de le démontrer.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Dim 1 Oct 2017 - 21:14

d2f -

Vendenheim – ASSE (0-3)

Il n’y a pas eu photo
Á domicile, Vendenheim s’incline logiquement face aux Stéphanoises et enchaîne une troisième défaite. Les plus fortes, c’était les vertes. L’adage s’est montré particulièrement vrai, hier après-midi au stade du Waldeck où les Alsaciennes n’ont jamais vraiment pris la mesure de leurs adversaires. « Il y avait une classe d’écart entre les deux équipes aujourd’hui », reconnaîtra en fin de match Lionel Mack, l’entraîneur fédinois. La physionomie globale du match appuie ses propos tant les visiteuses, reléguées de Division 1, ont semblé supérieures.
Dès l’entame, les Vertes prennent possession du ballon et infligent une pression constante aux Bas-Rhinoises. Hurbain en fait les frais, mais Pingeon reprend mal un dégagement raté de la gardienne (10e ). Vendenheim se procure sa première occasion sur un coup franc plein axe de Banner bien capté par Chavas (16e ).
Les débats se rééquilibrent peu à peu et Houij file toute seule au but mais, en bout de course, décoche une frappe trop molle qui n’inquiète pas la gardienne de but adverse (28e ).

Deuxième mi-temps à sens unique

Saint-Étienne aura l’opportunité d’ouvrir la marque sur corner, mais la tête de Mohr, s’envole au-dessus de la barre (37e ). Si les Fédinoises ont tenu le choc en première mi-temps, le second acte tournera cruellement à l’avantage des visiteuses.
Et pourtant, les spectateurs du Stade Waldeck ont cru à l’ouverture du score de leurs joueuses, mais Perrotte est trop courte pour dévier un centre de Banner (53e ). Les Vertes, elles, ne laisseront pas passer leur chance. Pingeon s’infiltre dans la surface fédinoise, dribble Hurbain et met le ballon au fond pour l’ouverture du score (60e , 0-1).

Réagir pour ne pas sombrer

Le rouleau compresseur vert est en marche et il va faire mal. Gherbi frappe directement un coup franc excentré côté gauche que la gardienne n’arrive pas à contrôler (81e , 0-2). Puis Blanc-Gonnet transformera en toute fin de partie un penalty presque anecdotique (90e +3, 0-3).
La dernière demi-heure de jeu aura été fatale pour Vendenheim, victime de la supériorité des Stéphanoises. Lionel Mack reste lucide : « Elles étaient tout simplement meilleures que nous, aussi bien dans l’impact que dans la maîtrise du ballon. Malgré ça, on a eu des grosses occasions à 0-0. On a réussi quelques beaux décalages mais la plupart du temps, on s’est trop vite débarrassé du ballon. Aujourd’hui, c’est nous qui sommes en faute. Nos performances dans certains domaines de jeu étaient insuffisantes. »
Il garde néanmoins un état d’esprit positif et ne s’affole pas pour la suite : « Nos trois défaites ont eu lieu contre trois grosses cylindrées. Nous devons en tirer les leçons. Il y a toujours des moments dans une saison où l’on fait face à des difficultés, des blessures, des suspensions. Je vais remobiliser mes joueuses et nous allons repartir de l’avant, ensemble ». Parce que oui, le championnat ne fait finalement que commencer.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Dim 8 Oct 2017 - 21:26

d2 féminine -

Nîmes – Vendenheim (0-1) Au forceps
Dans cette rencontre à six points, l’enjeu n’a pas pris le pas sur le jeu et la rencontre a été une belle opposition de styles qui a tourné à l’avantage des Fédinoises.

La première période, très équilibrée, verra les Alsaciennes d’abord s’installer dans le camp adverse sans véritablement inquiéter leurs hôtes, manquant de percussion dans les couloirs. C’est Marion Gavat bien servie par Mariem Houij qui teste une première fois Florine Mihatsek Sica Perez (2e ) sans trouver la faille. Peu à peu Nîmes, sort du bois en jouant dans le dos de la défense alsacienne, mais est trop souvent pris au piège du hors-jeu. Puis c’est au tour de Marie Perrotte à la réception d’un coup franc de Charlotte Landrieux de prendre sa chance sans succès (8e ). Les Nîmoises, contraintes à faire beaucoup de fautes, n’ont pas la maîtrise du ballon. C’est un nouveau coup franc de Marie Perrotte pour Angélique Huet trop courte au 2e poteau qui résume et conclut cette première période manquant de fluidité technique des deux côtés.

Hechinger délivre Vendenheim

La seconde période verra Vendenheim prendre patiemment le dessus, avec une énorme rigueur défensive et une activité de tous les instants, notamment au milieu de terrain avec le triangle Cynthia Duteil-Charlotte Landrieux et Marion Gavat. Vendenheim récupère le ballon de plus en plus haut et se crée l’une ou l’autre situation qui aurait pu débloquer le tableau d’affichage, à l’image de Charlotte Landrieux dont la frappe passe de peu au-dessus (66e ), puis de Marion Gavat tout près de tromper la gardienne locale d’une frappe trop tendre 68e. Les rares incursions de Nîmes proviendront à nouveau du jeu long de Gaëlle Gayton qui cherche à trouver rapidement Manon Carlier, mais le duo axial Chloé Rochet-Lisa Hechinger étouffe toutes leurs tentatives. Vendenheim continue de pousser et obtient un nouveau coup franc par Tania Seddaoui. Charlotte Landrieux trouve la jeune Lisa Hechinger qui coupe au premier poteau et marque du gauche (83e , 0-1) pour offrir les trois points. Une victoire (la deuxième à l’extérieur) qui soulage les Alsaciennes et qui replace Vendenheim à la 7e place avant de recevoir Aurillac pour espérer ouvrir le compteur des victoires à domicile.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Mar 10 Oct 2017 - 21:34

Fiona Bitterlin (FC Vendenheim)



D’une maturité exemplaire
À même pas 20 ans, Fiona Bitterlin possède déjà une solide expérience de la vie d’une footballeuse de haut niveau. L’attaquante du FC Vendenheim croit toujours en ses rêves.
Comme beaucoup de jeunes joueuses, Fiona s’est découvert une passion pour le ballon rond dès son plus jeune âge, dans la cour d’école.
« Je jouais souvent avec mon grand frère Arnaud et nos copains. Mes parents m’ont alors inscrite au FC Steinbrunn-le -Bas, en entente avec Schlierbach, et c’est moi qui ai emmené mon frère aux entraînements », se souvient-elle.
« On voulait toujours faire mieux l’un que l’autre, peut-être que ça le dérangeait un peu que je sois surclassée dans son équipe », ajoute-t-elle, sourire aux lèvres.
Après une première année en équipe féminine à l’US Hésingue, son talent perceptible saute aux yeux.
Son destin se lie alors presque logiquement à celui du club fédinois, à l’été 2013. Tout s’accélère pour la jeune Haut-Rhinoise qui découvre, à sa plus grande surprise, les joies de l’équipe de France U16.
Foudroyée dans son élan
« J’ai appris ma sélection par une amie, Pauline Dechilly (ancienne joueuse du FC Vendenheim évoluant au FC Metz depuis 2016) , qui m’a dit qu’on allait partir pour un stage de dix jours au Portugal. Je ne pouvais pas y croire. » La gauchère, également très à l’aise avec son pied droit, marquera deux buts, tout comme son territoire pour les prochaines années.
S’ensuivent alors les premières apparitions en Division 2 féminine, les premiers buts, les premières grandes attentes. Puis la première désillusion. Tout ça, à 16 ans seulement.
« J’étais à un rassemblement à Clairefontaine, en U17, quand j’ai ressenti subitement de grosses douleurs aux mollets. Très vite, il m’était totalement impossible de courir. J’ai vu beaucoup de médecins et c’est seulement au bout de quatre ou cinq mois qu’un diagnostic a été prononcé. Je souffrais du “syndrome des loges”, une pathologie assez grave et très rare chez l’enfant. »
L’adolescente subit alors une opération et connaît les longues séances de massage chez la kiné du club, Céline Jung, et un an de mise à l’écart forcée.
« L’opération était ma dernière chance. Si elle ne marchait pas, j’étais finie pour le foot. »
Ses parents, Nadine et Jean-Marie, lui ont toujours rappelé l’importance des études, mais cette blessure a permis à Fiona de mesurer la dure réalité du haut niveau et de ses péripéties parfois terribles.

La kinésithérapie, l’histoire de sa vie ?

« Aujourd’hui encore, je souffre de contractures assez récurrentes mais ça va beaucoup mieux. Je reste tout de même la championne de la kiné », avoue-t-elle, rieuse. Elle confie également avoir fait évoluer son jeu à cause de cette blessure en « délaissant quelque peu sa vitesse pour se fondre dans le collectif et construire le jeu ».
Même si le foot occupe une grande place dans l’agenda, Fiona n’en reste pas moins une jeune fille studieuse dans son autre vie, celle d’étudiante en première année à la Faculté de Médecine de Strasbourg.
Son baccalauréat scientifique en poche, elle se confronte aujourd’hui à des centaines d’autres étudiants présents, comme elle, pour percer dans ce domaine si concurrentiel. Son rêve ? Devenir kiné.
« Ma blessure n’a pas été l’élément déclencheur. J’ai depuis un certain temps l’envie d’exercer cette profession. Aujourd’hui, mes études passent très clairement en priorité. »
Néanmoins, elle garde son appétit de championne. « On ne pourra jamais m’enlever l’esprit de compétition. J’éprouve toujours autant de joie à marquer un but. Je veux être la plus décisive possible pour l’équipe. »
Elle finira par confier : « L’équipe de France ? Dans un coin de la tête, j’y pense encore. Ça sera très dur, mais rien n’est inaccessible ».
Cette note d’optimisme n’étonne pas. Fiona Bitterlin a connu très jeune la galère des blessures. Avec le soutien de sa famille, elle n’a rien lâché. Et elle continuera d’aller de l’avant, aussi bien sur le rectangle vert que sur les bancs de la Faculté. Avec une maturité remarquable.
FC Vendenheim (D2F) – Aurillac, dimanche (15h)
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   Dim 15 Oct 2017 - 21:20

D2 féminine -
6e journée
Une victoire éclatante
VENDENHEIM 8
AURILLAC 0

Largement supérieures, les joueuses de Vendenheim s’offrent leur première victoire à domicile de la saison en étrillant Aurillac.
Au cours d’une saison, certaines rencontres s’annoncent déséquilibrées. Au-delà d’une victoire impérative, les Fédinoises se devaient de s’imposer avec la manière face à la lanterne rouge du championnat. Et c’est chose faite.
Houij ouvre rapidement la marque en remportant son duel face à la gardienne aurillacoise (13e , 1-0). Premier but de la saison pour la recrue tunisienne !
Copie conforme en seconde période
Elle récidive quelques instants plus tard en reprenant de la tête un corner parfait de Landrieux (18e , 2-0). Les Alsaciennes persistent et n’hésitent pas à se projeter rapidement vers l’avant.
Bitterlin récupère un ballon sur le côté droit, s’en va défier Alinc, et place le ballon dans la lucarne gauche (27e , 3-0).
Le chemin de croix continue pour les Cantalouses qui encaissent un nouveau but par Duteil après une action un peu confuse (36e , 4-0).
Une première période à sens unique permet aux Fédinoises de jouer libérées et de rentrer au vestiaire avec un matelas très confortable.
La physionomie du match n’évolue guère après la pause. Vendenheim balade des joueuses auvergnates démissionnaires pendant qu’Hurbain se retrouve au chômage technique.
Landrieux lance Houij en profondeur qui s’y reprend à deux fois pour s’offrir un triplé (62e , 5-0).
Elle provoque également un penalty, transformé par Seddaoui plein axe (72e , 6-0). Cette dernière endosse ensuite le rôle de passeuse et, d’une ouverture lumineuse, trouve Banner qui ne se fait pas prier pour dribbler et tromper Alinc (77e , 7-0).
La latérale droite Huet parachève le spectacle et inscrit un dernier but sur un contre rondement mené (84e , 8-0).
Rendez-vous à Metz
Huit buts à zéro, le score est fleuve. Mais reflète l’écart de niveau abyssal entre les deux formations.
Lionel Mack, l’entraîneur de Vendenheim, ne masque pas sa satisfaction et insiste sur la qualité de la prestation de ses joueuses. « On se devait de montrer la différence de niveau en marquant un maximum de buts. En inscrire huit n’est jamais une mince affaire. C’est pour ça que je suis fier de mes joueuses, je n’ai rien à leur reprocher aujourd’hui. »
Il fait également un premier point sur le début de saison de son équipe. « On présente un bilan équilibré de trois défaites et trois victoires. Sur le papier, ce bilan paraît logique. Sans des faits de jeu défavorables, on aurait pu prendre des points face à Toulouse et Grenoble. Mais le vent tournera. À nous maintenant de hausser notre niveau de jeu contre les grosses cylindrées, tout en faisant le plein de points dans les matches plus abordables. »
Le court déplacement à Metz la semaine prochaine en est clairement un. Aux Fédinoises de poursuivre leur spirale positive.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)   

 

FC Vendenheim-Alsace (D2 féminine)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-