Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sitterlé, ange ou démon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Faîtes-vous toujours confiance à Frédéric Sitterlé pour redresser le Racing ?
Oui
54%
 54% [ 71 ]
Non
46%
 46% [ 61 ]
Total des votes : 132
 

AuteurMessage
Poncho
Champion d'Europe
Nombre de messages : 22352
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 6:50

Bin ne rien donner pour en prendre un max c'est quelque part dérangeant pour moi.
Sinon sur l'affaire chacun restera sur sa position autant Sitterlé que l'association à moins qu'un compromis ne soit trouvé.
Mais le mal est déjà fait et on a pas fini de tourner en rond.
K4is3rt0m
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 17313
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 20/07/2006
Humeur : relaxé

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Etudiant

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 8:10

Pour l'instant, il a mis 150 000 €. Ce n'est peut-être pas une somme énorme pour lui, mais il l'a tout de même fait. Par ailleurs, les intérêts d'un investisseur privé (même de bonne volonté) et ceux d'un gérant d'une partie des subventions publiques ne seront sans quoiqu'il arrive pas évidents à concilier.

Le premier ne voudra surtout pas se faire doubler l'année prochaine après avoir déjà injecté des sous, donc une convention est indispensable pour qu'il puisse continuer. Le second ne voudra surtout pas qu'à long terme, cette convention devienne un fardeau insupportable pour le club. Entre ces deux positions, il faut trouver le juste milieu. Et ça, c'est pour le côté louable et légitime de la chose, déjà pas facile à mettre en oeuvre. Si on rajoute en plus quelques litiges plus ou moins graves (des deux côtés ?), l'équilibre devient très vite difficile à trouver.
kilroy
Joueur de CFA
avatar Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 52
Localisation : Châteauroux
Date d'inscription : 28/05/2011

Informations
Club préféré: La berri
Profession: J'essaye mais c'est dur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 9:28

Quelle maturité pour un gamin de 20 ans Bravo
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 10:16

Posté par Knekbull le 18/2/2012 16:59:11 (436 lectures)

C’est à un spectacle d’une violence inouïe qu’on assiste depuis plusieurs semaines dans la presse et les différents médias alsaciens. Cette haine est manipulée et pilotée par un petit nombre de personnes qui défendent certains intérêts et que révèlera très bientôt Frédéric Sitterlé. Aujourd'hui, nous avons souhaité dans ce très long article revenir en détail sur ce qui est reproché à la direction du club afin d'expliquer aux supporters à qui tout n'est pas dit dans les journaux, que Frédéric Sitterlé n'a rien d'une brute ou d'un.........

...........truand, comme le laissent penser les DNA d'aujourd'hui.

La paix enfin revenue ?

L’environnement délétère depuis plus de 30 ans qui est responsable, au même titre que les échecs successifs des présidents Hechter, Proisy, Ginestet ou Hilali, de la descente aux enfers du club semblait enfin derrière nous. Toutes les forces vives du club étaient (au moins de façade) enfin soudées pour mener à bien l’opération reconstruction derrière Frédéric Sitterlé. L’investisseur haut-rhinois était, avant que les DNA ne se posent la question de savoir aujourd’hui s’il n’est pas un truand, en effet considéré comme le sauveur du club, puisque son engagement financier auprès du tribunal, ou des collectivités, permettait à l’association de survivre. En effet, le dépôt de bilan de la SASP aurait entraîné celui de l’association si personne n’avait accepté d’assumer financièrement le fonctionnement de cette structure qui vie aujourd’hui sur ses réserves (vente du bâtiment) en train de se vider. Ce n’est bien entendu pas le solde de trésorerie, restant de l’opération de vente des bâtiments il y a un an et demi à la ville, qui aurait permis à long terme à l’association de financer son quotidien.

Le journal l’Alsace, dont les écrits étaient pourtant par le passé très à charge contre les différentes directions successives du club se laissait même charmer par le patron de Myskreen. C’est ainsi que le 17 octobre, on pouvait lire un article intitulé : « Frédéric Sitterlé, un prophète du foot et du net » dans lequel il était entre autres expliqué que : « Pas aussi fulgurante que celle du créateur de Facebook, Mark Zuckerberg, mais tout de même : à tout juste 36 ans, Frédéric Sitterlé est considéré comme l’un des pionniers français d’internet. Il est devenu millionnaire en revendant Sport24.com, l’un des premiers sites d’informations sportives, au groupe Le Figaro, dont l’Alsacien est devenu directeur des nouveaux médias ». La presse, qui est certes un thermomètre de ce qui se passe au club, comme se plaisait à le dire le journaliste vedette de l’Alsace lors de ses sorties en héros sur les plateaux radio ou télé la saison passée, n’en n’a pas moins un rôle prépondérant dans l’ambiance générale autour du club, puisque le ton de ses articles joue le rôle de chef d’orchestre sur ses lecteurs. A l’automne, on aurait été tenté de dire que tout allait enfin au mieux dans le meilleur des mondes ou même que la paix était enfin revenue au Racing. Le répit fut de courte durée.

Le jour où tout a basculé

Tout a basculé le 13 décembre 2011. Le journaliste star de l’Alsace, dont le professionnalisme et les qualités journalistiques font l’unanimité et ne seront pas remises en cause aime bien être à la source des informations et les avoir en premier et en exclusivité. Ainsi, très régulièrement, on peut lire dans les articles ces rappels assez amusants tels : « Comme nous vous le révélions en exclusivité le…. » ou « Comme annoncé dans « L’Alsace » du….. ». Ce jour là, le ton employé dans l’article laissait transpirer une forte vexation de ne pas avoir obtenu certaines informations en exclusivité. Pourtant, il n’appartient pas à la presse de dicter la communication d’une entreprise, et toute entreprise se doit de rester maître de sa propre communication, via ses propres moyens de communications. Surement désireux de revenir sur un fonctionnement un peu plus normal que celui des années passées, Frédéric Sitterlé et son équipe ont ainsi adopté une politique de bon sens qu’adoptent toutes les entreprises à savoir rester maître de la communication et des informations.

Ceci n’a pas du tout plu au journaliste de l’Alsace, qui y allait d’une charge sanglante pour une rumeur transfert qu’il semblait vouloir officialiser avant même que le joueur n’ait signé et le club communiqué à ce sujet: « Le Racing, qui a frôlé la mort cet été et est reparti tant bien que mal en CFA 2, serait-il revenu dans la cour des grands sans que personne ne s’en aperçoive ? A en juger par le mystère qui entoure le retour de Milovan Sikimic, déjà Strasbourgeois entre 2009 et 2011, l’omerta même imposée par la direction, on est en droit de se poser la question. On pourrait effectivement presque se croire au Barça ou au Real Madrid plutôt qu’à la Meinau où un RCS redevenu amateur après 78 ans de professionnalisme s’efforce tant bien que mal de retenir encore l’attention….. A l’échelon d’un club de 5 e échelon hexagonal, le retour de « Milo » Sikimic constitue, c’est vrai, un événement. Mais à cet échelon-là seulement, sans faire injure à personne et surtout pas au défenseur central. Un Racing qui, depuis la liquidation judiciaire de l’ancienne SASP (1) fin août, clame haut et fort vouloir « faire acte de contrition » et prône « l’humilité » ne perdrait rien à ne pas l’oublier. »

Après avoir fait comprendre qu’il s’était fâché pour une raison aussi futile que la transmission de la composition du groupe (une vidéo humoristique circule d’ailleurs sur internet pour monter en ridicule ce litige entre le club et le journaliste), le journaliste adressa, ce qu’on peut interrpéter comme une menace en lisant entre les lignes, en écrivant : « A telle enseigne que les rares journalistes encore présents au bord du terrain annexe, parfois plus nombreux que les supporters, se demandent bien pourquoi ils se déplacent à cette ultime séance quand tant d’autres clubs alsaciens de même niveau, voire de niveau supérieur, ne bénéficient pas d’une telle attention. Passons. ». Pour que l’on parle encore du Racing dans la presse, il faudrait ainsi chouchouter et se plier aux souhaits de ses journalistes. Message bien transmis.

Pendant ce temps là en coulisses

Quelques jours plus tôt, avant cette fameuse journée du 13 décembre, où tout a basculé et où le quasi-"Mark Zuckerberg" est devenu du jour au lendemain l'homme à abattre , on apprenait dans les colonnes de ce même journal que : « Tout en assurant « travailler sur l’augmentation des recettes et la diminution des charges » pour réduire un déficit prévisionnel 2011-2012 de 2,3 millions, le patron de Myskreen.com, plateforme de VOD, s’est ainsi mis en quête « de partenaires qualifiés qui inscriront la reconstruction du club dans la durée. » Et s’il a décidé d’accélérer le processus, c’est « pour avoir le choix de ces partenaires. Il y a des marques d’intérêt. C’est positif, mais on est encore loin d’un engagement concret. Le but est de faire entrer dans le capital un partenaire qui, au-delà de son apport financier, sera en accord avec la philosophie du projet et associé à la gestion du club. »

Ce jour là, le 6 décembre, on ne pouvait que féliciter Frédéric Sitterlé. En effet, quels ont été les maux du Racing qui l’ont conduit au dépôt de bilan : le premier fut bien un train de vie bien supérieur à ce que pouvait supporter le club sans vendre les meilleurs joueurs en fin de saison pour équilibrer le budget. Sa volonté était donc simple et correspond à celle que tout bon gestionnaire se doit d’appliquer à n’importe quelle entreprise : réduire les dépenses et augmenter les recettes. Pour cela, il n’y a pas de miracles. En effet côté dépenses, il faut : renégocier les contrats avec tous les fournisseurs, revoir certaines dépenses et certains acquis et compresser au maximum les coûts. Côté recettes, il faut bien entendu rechercher de nouveaux partenaires et sponsors. Frédéric Sitterlé ne s’en est jamais caché mais certains ont sauté sur l’occasion pour faire croire que ces actes de bonne gestion cachaient en fait des défaillances financières du Haut-Rhinois pour défendre leurs intérêts en croyant certainement que cette méthode serait efficace pour se faire payer sans négocier (« Tu paies ou on te bute » aurait été une expression employée par des mafieux). Qui sont ces personnes ?

Tout simplement dans un premier temps les fournisseurs. Le football est un univers où l’argent coule à flot. Certes pas vraiment au Racing ces dernières années, mais tout bon commercial cherche à facturer le plus possible ses clients et toutes les directions successives du Racing ont été unanimes pour constater que la note était assez salée pour certains frais. Frédéric Sitterlé et son équipe, notamment un collaborateur affecté à cette tâche, ont donc analysé tous les postes de frais pour réduire la voilure. A cette fin, d’autres fournisseurs ont certainement été consultés et la comparaison avec les tarifs appliqués au Racing et ceux proposés par d’autres effectuée. Sauf que cela n’a pas plu aux fournisseurs habituels du club qui se sont emparés et ont manipulé la presse pour faire comprendre aux supporters que leurs factures n’étaient pas payées. Vent de panique à Strasbourg notamment suite à la publication de cette information sur le non paiement des factures de certains fournisseurs dans les DNA du 6 janvier. Frédéric Sitterlé est-il solvable ? La stratégie des fournisseurs est très habile, mais si Frédéric Sitterlé a réussi dans le monde des affaires c’est bien pour certaines raisons et le non paiement de certains fournisseurs abusant sur les tarifs est une pratique totalement banale et normale dans le monde des affaires. Devait-il payer pour avoir la paix et prouver qu’il a bien l’argent qu’il s’est engagé à investir ? La réponse est très claire : non ! S’agissant de Racing Espace Vert cité ce samedi dans les DNA : Frédéric Sitterlé devait-il accepter les conditions financières (au prix de la paix sociale ?) alors que d’autres fournisseurs étaient certainement moins chers ? Là aussi, la réponse est très claire : non ! N’en déplaise aux fournisseurs et à la presse : la différence entre les dépenses initiales et les dépenses renégociées est autant d’argent économisé qui pourra être réinvesti dans l’équipe ou qui permettra à Frédéric Sitterlé d’atteindre moins vite le taquet d’investissement personnel de 5 M€ qu’il souhaite ne pas dépasser, permettant au passage au club d’assumer les conséquences d’un échec sportif une année si l’équipe venait à ne pas monter automatiquement tous les échelons. D’ailleurs, le haut-rhinois a toujours été transparent au regard des raisons de ces non paiements comme il l’indiquait aux DNA le 6 janvier : « Le Racing a de la trésorerie. Le budget est assuré jusqu’au mois de juin. Mais il est indispensable de renégocier certains contrats. Si on doit payer 400 000 euros alors que certains sont en mesure de faire la même chose pour la moitié, il est de mon devoir de remettre en question un accord. On sait que si on remet en cause certains avantages acquis, on fait grincer des dents. Mon job, c’est aussi de déranger des gens qui se payaient sur la bête. »

Certains membres du club ensuite. En effet, en voyant certains acquis remis en cause et en voyant débarquer les membres de l’équipe de Frédéric Sitterlé, il était bien évident que leur place au sein de la structure devenait potentiellement menacée et que le pouvoir risquait de basculer dans les mains des Sitterlé, Rabby, Duteurtre et autres Crochu. Alors avant de risquer de perdre leur place, il fallait bien entendu faire en sorte de mettre en avant des arguments contre ces mêmes collaborateurs. Il était certainement évitable de dire que les collaborateurs de Frédéric Sitterlé étaient bénévoles alors que la presse nous apprennait l’inverse. Tout travail méritant salaire et au regard de l’investissement des Rabby, Duteurtre and co, il n’y a vraiment pas de quoi rougir des sommes annoncées vu le temps passé et le niveau de qualification et d’expérience de ces personnes, qui seraient cadres supérieurs dans une société privée. Il ne serait pas étonnant que le fait que cette information ait été communiquée à la presse soit la réponse à certains frais que souhaiterait supprimer Frédéric Sitterlé. En effet, depuis plusieurs jours, des rumeurs circulent sur certains avantages et il aurait été de bon ton que la presse ne se livre pas à une charge à sens unique contre Frédéric Sitterlé et son équipe mais nous détaille également les avantages supposés du camp adverse ou qu’elle nous atteste qu’il n’y en a pas en mettant ainsi fin à ces rumeurs peut-être infondées (ce que l’on souhaite), mais qui engendrent un besoin de transparence vis-à-vis du public des comptes de l’association (et aussi de la future SASP) fortement subventionnée par la collectivité…….…En tous cas, les dernières attaques à l’encontre des collaborateurs de Sitterlé (qu’elles émanent de propos de Crochu rapportés à la presse , ou de la presse elle-même ayant longtemps gardé en réserve la munition des problèmes juridiques de Matthieu Rabby pour bien enfoncer le clou contre Sitterlé et ses troupes au moment souhaité « Même si Frédéric Sitterlé a lancé l’autre lundi à la cantonade vouloir assigner Damien Kleinmann, adjoint au directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) pour ses propos dans « L’Alsace » du 4 février et notre journal pour les avoir relayés, il paraît peu probable qu’il mette sa menace à exécution. Pour quel motif le ferait-il d’ailleurs ? Sûrement pas la diffamation, domaine dans lequel son bras droit est bien placé pour l’éclairer » (lalsace.fr 14/02/2012)) n’honorent pas ceux qui en sont à l’origine. Des attaques et des méthodes qui nous semblaient dépassées une fois le stade de l’école maternelle passé (« Maîtresses, mon voisin a dit que….il a fait ci ou ça »….).

Fournisseurs, personnes au club se sentant menacées, ont compris ce 13 décembre que la presse qui semblait avoir tourné la page de ses noces avec Frédéric Sitterlé, serait un bon allié pour faire tanguer le haut-rhinois et les siens, comme elle l’a fait de longs mois durant sous Ginestet et surtout Hilali. Elles ne s’en sont par la suite pas privées.

Payer pour avoir la paix ?

Vraisemblable maladresse de communication quand il affirmait le 22 septembre dans les colonnes de l’Alsace que : « J’injecte tous les mois pour assurer charges et salaires. J’ai pris l’engagement d’équilibrer le budget de l’association avec un déficit estimé à l’époque à 1,35 million. En fait, on s’aperçoit qu’il faudra investir 2,3 millions pour boucher le trou d’un budget global de 4 millions. Mon engagement, c’est d’investir 5 millions sur 3 à 5 ans. Si on doit débourser 2,5 millions dès la 1ère année, il va falloir se réorganiser pour tenir la distance. » alors qu’on apprend le 14 janvier qu’il n’a pas injecté le moindre euro, outre le rachat de la marque, Frédéric Sitterlé a emmené ses détracteurs sur le terrain de propos erronés alors qu’il aurait pu les amener sur celui de la bonne gestion.

En effet, Frédéric Sitterlé ne peut qu’être félicité d’avoir ramené le budget de 4 à 2,6 M€ de dépenses pour 1,85 M€ de recettes, soit un déficit prévisionnel à combler de 750 K€ contre 1,5 M€ initialement. Ceci résulte des efforts réalisés par ses équipes qui ont porté leurs fruits. Ses détracteurs, qui si ces comptes avaient été les leurs auraient tout autant essayé de baisser les dépenses et évité de mettre de l’argent sur un compte qui en a suffisamment (« tant qu’il n’y a pas besoin d’argent, il n’y a pas besoin d’en mettre » a affirmé à juste titre le Haut-Rhinois comme l’affirmeraient 100% des chefs d’entreprise ), ont cependant préféré pointer du doigts l’absence d’investissement à ce jour (outre le rachat de la marque) pour faire porter tous les maux à Frédéric Sitterlé (DNA du 18 février : « La pacotille, en l’occurrence, est incarnée par le vide et l’absence d’investissements qui constituent l’objet de toutes les supputations…….Le principal problème est que le Racing n’a toujours pas vu la couleur de l’argent promis il y a presque neuf mois »), alors qu’eux même dans des conditions similaires n’en n’auraient pas mis.

D’ailleurs, pourquoi et comment en mettre aujourd’hui, alors qu’aucune convention ne lie Frédéric Sitterlé, sa future SASP et l’association ? Est-ce que les journalistes des DNA et de l’Alsace et les détracteurs de Frédéric Sitterlé accepteraient de faire un don ou un prêt à une structure sans signer le moindre document auparavant ? La réponse est très clairement : non. Sauf qu’au Racing et dans son environnement ce qui semble tout à fait normal dans la vraie vie et dans toute entreprise bien gérée comme il se doit est anormal.

Félicitations aussi à Frédéric Sitterlé de rechercher des sponsors et partenaires pour le club. Ceci est une chance pour le Racing afin que le club dispose d’un plus gros budget, comme le disait Frédéric Sitterlé le 5 décembre à l’Alsace : « J’ai accompli ma première mission : éviter que le club ne disparaisse purement et simplement en août. Mais au train où vont les choses, j’aurai investi les cinq millions prévus beaucoup plus tôt que je ne le pensais. Je ne veux pas être obligé de m’arrêter au milieu du gué dans la remontée du RCS vers le professionnalisme. C’est pour ça que j’envisage une ouverture de capital dès le premier semestre 2012. Si j’attends deux ans, je risque de me retrouver coincé, sans possibilité de choisir les partenaires qui rejoindront la SASP. Je préfère le faire en ayant ce choix. Le club a besoin d’un soutien financier supplémentaire pour franchir un nouveau cap et renforcer encore l’équipe dès cet hiver, avec notamment les retours possibles de Milovan Sikimic – ça devrait se faire - et Stéphane Noro que traite directement François (Keller, l’entraîneur). Ce serait aussi une façon de préparer 2012-2013. Il y a déjà des marques d’intérêt. » .

Mais là également, ce qui devrait sembler normal ne l’est pas pour le microcosme du Racing et ce de façon hallucinante (bêtise, méchanceté, oubli volontaire des propos du 05/12 ou mauvaise foie ?). En effet, on a pu lire ce matin dans les DNA que : « Enfin, et c’est sans doute le plus inquiétant pour la suite, Frédéric Sitterlé n’en finit pas de se démener pour trouver de l’argent.». Ce qui apparaît comme une action de bon sens pour faire progresser les recettes du club et le rendre ainsi moins dépendant des collectivités ou des actionnaires semble inquiétant: surréaliste. D’ailleurs, qu’en savent les DNA de la teneur des échanges entre Frédéric Sitterlé et Lohr, Ginestet, Graeff, Hilali ou les autres ? De quel droit affirme le journaliste que c’était « pour trouver de l’argent ». Pourquoi une telle haine subite de la part d’une personne et d’un journal qui a passé sous silence la plupart des faits de Jafar Hilali qui se ventait ouvertement de le manipuler à sa guise. Parce qu’il fallait ne pas rester en reste vis-à-vis de l’Alsace qui publiait ce vendredi le scoop sur la rencontre Sitterlé/Hilali ? Ou bien parce que les personnes en coulisses qui se servent de la presse pour démonter Sitterlé et défendre leurs intérêts en faisant croire qu’il n’a pas d’argent pour le contraindre à prouver qu’il en a en payant sans négocier ont bien réussi leur coup ? « Tu paies ou on te bute » aurait été une expression employée par des mafieux, comme on l’écrivait déjà plus haut. Heureusement en Alsace, de mafia il n’y a pas (contrairement à ce que disait Alain Fontenla sur racingstub : « J’assume totalement d’avoir utilisé le mot "mafia" dans la presse. Il ne s’agit bien sûr pas de la mafia avec la connotation criminelle comme dans le Parrain, mais regardez la définition du mot mafia : groupement de personnes défendant par tous les moyens des intérêts personnels ou quelque chose comme ça… Et bien là, c’est tout à fait ça ! Quant à la "zone de non-droit", que penser des chantages aux subventions dont j’ai été l’objet de la part de certaines personnes qui ne sont absolument pas dépositaires de l’autorité publique ? ») , mais certains pourraient parfaitement manier leurs pratiques.

Les fameuses conventions

A la base d’âpres négociations entre l’association et Frédéric Sitterlé se retrouve le problème des conventions, de gestion et de marque. Toutes les entreprises normales auraient gardé ces négociations secrètes, mais une des deux parties a préféré se servir de la presse et de l’avis du public (qui n’a pas lu ces conventions à part les passages non exhaustif relatés dans les journaux) pour déstabiliser la partie adverse. Pas très fair-play et digne comme méthode, mais dans le cas présent, cela a été très efficace vu le tremblement de terre médiatique généré. On verra début mars la teneur des conventions finales et on évitera de porter un jugement hâtif sur des conventions encore en négociation et qu’on ne peut pour l’heure consulter.

Ce qui peut par contre être dit et qui ne l’est pas pour le moment, à juste titre vous comprenez car il ne faudrait pas trouver d’excuses à Frédéric Sitterlé dans cette opération de destructions (notons au passage que les journalistes ne consultent même plus le haut-rhinois avant de rédiger des articles à charges comme il l’affirmait sur facebook ce samedi : « ‎17è article... et toujours pas un seul appel du journaliste pour m'interroger sur ce qu'il écrit. Vérifier les sources. Croiser les informations. Au minimum poser les questions. Au mieux recueillir mon avis pourrait être utile aussi, aussi peu que je puisse être concerné par ce qui se passe. ») ce sont les choses suivantes qui sont d’une logique comptable et financière implacable :



- le déficit en fin de saison sera de 750 K€,
- ce déficit pourra être absorbé en matière de trésorerie par la trésorerie de début de saison. Cette trésorerie résulte du solde de la vente des bâtiments à la ville et non de la multiplication des pains comme le laisse penser dans leur tribune adressée aux DNA 6 conseillers municipal d’opposition qui critiquent et attaquent sans parfaitement connaître le dossier (« Alors qu’on nous avait laissé entendre qu’il « ne restait plus qu’une chaise » au Racing, voilà que, telle la miraculeuse multiplication des pains, cette chaise a généré quelque 700 000 euros de trésorerie qui apparaissent soudainement et sur laquelle vit l’actuelle direction »), preuve en est puisque ces 700 K€ de trésorerie en début de saison étaient déjà exposés dans un article de l’Alsace de janvier et ne sont donc une surprise pour personne
- d’un point de vue comptable, la perte comptable de 750 K€ devra être compensée par un produit du même montant pour équilibrer le résultat si les organismes de contrôle le demandent, soit par un abandon de créance de la future SASP à l’association, soit par une subvention de cette dernière,
- pour les saisons suivantes, puisque la trésorerie en début de saison sera intégralement consommée, Frédéric Sitterlé n’aura pas d’autre solution que d’apporter en compte-courant des fonds ou de subventionner l’association pour qu’elle équilibre sont budget,
- si on part du principe que les dépenses et les recettes seront stables en CFA, l’apport en trésorerie de Frédéric Sitterlé sera à minima de 750 K€. Pour monter en national, il devra investir dans l’équipe et donc augmenter cet apport qu’il ne serait pas surprenant de voir osciller entre 1 et 1,5 M€,
- rebelote en National avec un apport minimum qu’on peut au moins chiffrer à 1,5 à 2 M€.

Au final, et on le voit bien, Frédéric Sitterlé n’a pas encore mis d’argent pour le moment mais il devra le faire à très court terme. On a pu lire dans cette même tribune des 6 conseillers d’opposition que : « Pire encore ; nous apprenons que les intentions du repreneur étaient — et sont — purs calculs spéculatifs. Son projet consiste à faire fortune en n’ayant pas investi le moindre centime, sinon 150 000 euros pour l’achat à son profit personnel de la marque dont il est maintenant seul propriétaire, et qu’il compte faire fructifier. Son but consiste à réussir des remontées sportives, saison après saison (bravo et tous nos vœux), mais cela signifiera, au bout du chemin, une valeur financière de sa marque de 1,5 million pour 150 OOO de mise initiale (valeur 250 000 en CFA ; 400 000 en National ; 900 000 en Ligue 2 et 1,5 million en L1.). Son projet consiste à faire fortune en n’ayant pas investi le moindre centime, sinon 150 000 euros pour l’achat à son profit personnel de la marque dont il est maintenant seul propriétaire, et qu’il compte faire fructifier. Son but consiste à réussir des remontées sportives, saison après saison (bravo et tous nos vœux), mais cela signifiera, au bout du chemin, une valeur financière de sa marque de 1,5 million pour 150 OOO de mise initiale (valeur 250 000 en CFA ; 400 000 en National ; 900 000 en Ligue 2 et 1,5 million en L1.). Ces sommes seraient des « contreparties annuelles » à la location de la marque par son propriétaire au club. Même si le propriétaire quittait le club, il aurait droit à une rente annuelle d’un minimum de 150 000 euros et d’un maximum de 1,5 million. Si tout se déroulait selon le plan des succès sportifs escomptés, le propriétaire de la marque empocherait 3,2 millions en cinq ans, pour 150 000 euros d’investissement. Ceci résulte des conventions que le repreneur veut faire signer à l’association support. Ah ! cet irrésistible amour du sport ! ». Ce qu’ont oublié de préciser ces conseillers communautaires et municipaux mal informés semble-t-il c’est le contenu des 6 tirets ci-dessus : avant même que Frédéric Sitterlé ne puisse espérer empocher 3,2 M€ en cinq ans, il aura à débourser une somme d’argent bien supérieure pour équilibrer les comptes du club. Il ne s’agit ainsi pas du tout d’une opération spéculative mais tout simplement d’un moyen de retrouver sa mise de départ, car Frédéric Sitterlé a toujours dit ne pas vouloir gagner d’argent avec le club mais au moins ne pas en perdre.

On a pu lire dans les colonnes de l’Alsace cette semaine d’un proche du dossier anonyme que : «Que la redevance de marque soit versée par l’association à Blodelsheim Media Venture, la holding de Frédéric Sitterlé, puis remboursée par la SASP à l’association ne change rien à un fait?: cet argent-là sort du Racing pour aller dans une société privée et ne servira donc ni à l’équipe première, ni au centre de formation, mais bien les intérêts d’un particulier. Ça, c’est plutôt simple à comprendre.?». Simple pour cette personne peut-être mais au final très faux, puisque même si Frédéric Sitterlé touchera la redevance de marque qui sera inscrite en produits dans ses comptes, seront inscrits en charges les montants qu’il devra injecter chaque année pour équilibrer les comptes du club et qui seront les premières années bien supérieurs aux produits. Au final, ce ne sera pas de l’argent qui sortira du Racing à court terme mais au contraire de l’argent d’une société privée qui sortira de cette société pour aller dan le club….

Toujours dans cette tribune de l’opposition, les conseillers ont poursuivi leur charge : « Que le fan-club du repreneur ouvre les yeux et se rassure ! Nous demandons que le plan de financement initialement annoncé soit respecté, que le repreneur tienne parole. Qu’il apporte au club les 2,3 millions d’euros promis, qui auraient d’ores et déjà dû être versés. Qu’il n’en fasse pas une opération spéculative aussi énorme à travers les deux incroyables conventions qu’il a proposées à l’association ». Ceux sui semblent devoir ouvrir les yeux sont bien ceux qui voudraient les faire ouvrir à d’autres, puisque comme expliqué dans le paragraphe précédent, les 3,2 M€ de rentrés d’argent ne combleraient même pas le montant que devra investir Sitterlé auparavant pour équilibrer les comptes du club avant qu’il ne retrouve les sommets. De la même façon, pourquoi apporter 2,3 M€ dès la première saison alors que les dépenses ont été baissées de 1,6 M€ ? Ces 2,3 M€ devaient couvrir des dépenses initiales de 4 M€, mais elles ne sont plus que de 2,6 M€………Enfin on s’étonnera de ces leçons données aux dirigeants du club, de la part de conseillers d’une institution lourdement pointée du doigt par un rapport publié par la cour des comptes et qui devrait les inciter à faire profil bas, puisque la gestion et les règles comptables ne semblent pas être leur fort comme le fait penser la Cour des Comptes. Peut-être tout simplement qu’avec les amis qu’il a (Eris Schaal), Frédéric Sitterlé, qui remet un maillot à Sarkozy, est considéré comme une menace politique et qu’il faut l’éliminer rapidement ?

La paix s’il vous plaît

Les attaques ont monté d’un cran ces derniers jours et sont même d’une violence inouïe depuis quelques heures. On citera par exemple ce passage du journal l’Alsace qui fait passer Sitterlé pour un vrai braqueur de banque : « Il a réussi là où a échoué Jafar Hilali, qui, avec ses acolytes, avait investi et perdu 6,5 millions, mais était devenu l’ennemi public n° 1. Pressée de tourner la sombre page londonienne, l’association lui a même remis le « magot » avec le sourire. ».

On nous explique ce matin dans les DNA qu’il faudrait détourner définitivement les regards de l’écran pour éviter le pathétique spectacle qui n’en finit pas de s’y jouer. A notre avis, c’est aux acteurs qui créent de toute pièce ce spectacle affligeant de remettre des pieds sur terre, de se détendre un peu et d'arrêter de manipuler l'opinion publique à des fins personnelles ou politiques. Laissons les gens travailler surtout qu’il n’y a pas de plan C. Ne polémiquons par sur des négociations même pas finalisées ou sur des rumeurs.

Comme nous l’écrivions plus haut, ce sont des avantages personnels menacés qui ont fait monter de nombreuses personnes au créneau pour faire tomber Frédéric Sitterlé avant qu’il ne les fasse tomber, en manipulant une presse qui semble avoir perdu toute objectivité en prenant totalement partie contre Frédéric Sitterlé à tel point de ne même plus lui demander d’explications avant de le charger dans des articles à sens unique. Ces avantages tomberont et la paix sera bientôt de retour à Strasbourg.

En effet, Frédéric Sitterlé a indiqué tout à l’heure : « Ma priorité : préserver le club. Travailler à la reconstruction. Ces attaques sont tellement acharnées et orchestrées que tout le monde comprends pourquoi et d'où elles viennent. Elles ont commencé à pleuvoir quand j'ai eu la lumineuse idée de toucher a de vieilles mauvaises habitudes au club... j'expliquerai tout cela le moment venu. En particulier devant les supporters et lors d'une réunion publique. Tout déballer maintenant serait un carnage assuré pour le Racing. Ce serait plus simple pour moi dans l'immédiat mais ce serait un cataclysme pour le club. D'abord préserver les joueurs, François, assurer la montée. Ensuite terminer le ménage et expliquer. Il y aura une explication aux supporters au local de la fede pou ceux qui peuvent venir. Pour les autres il y aura aussi une communication officielle très claire. Et une réunion publique avec tout le monde. Les états généraux du Racing. Même ce déjeuner sera explique et tout le monde en comprendra les raisons avec bonheur. Ce n'est pas parce que je déjeune avec lui que nous sommes devenus amis ou proches. La presse déforme ce qu'elle veut comme elle veut. Les comptes que je lui au demandes ont été très instructifs. »

En attendant ses réponses et révélations, laissons Frédéric Sitterlé travailler à la reconstruction comme il le demande.




Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37184
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 10:24

Je crois, Fritz, que tu viens de décrocher la palme du message le plus long de l'histoire du forum. Razz
Bon, je sais drôle de commentaire pour un article de fond mais j'ai un peu mal au crâne ce soir alors pardon de ne pas être plus prolixe.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 10:30

Allmen67 MrEnigme a écrit:
Je crois, Fritz, que tu viens de décrocher la palme du message le plus long de l'histoire du forum. Razz
Bon, je sais drôle de commentaire pour un article de fond mais j'ai un peu mal au crâne ce soir alors pardon de ne pas être plus prolixe.

Euhhh j'ai l'droit à une médaille ...??? 1er
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 45
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 10:39

Article que l'on trouve sur le forum KCB (plus lisible Wink ).
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 10:51

Poncho a écrit:
Article que l'on trouve sur le forum KCB (plus lisible Wink ).

C'est vrai .. Wink mais ne me suis pas caché de l'origine ...
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 45
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 10:51

K4is3rt0m a écrit:
Pour l'instant, il a mis 150 000 €. Ce n'est peut-être pas une somme énorme pour lui, mais il l'a tout de même fait.

150 000 euros pour l’achat à son profit personnel de la marque RCS Wink
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 10:53

Poncho a écrit:
K4is3rt0m a écrit:
Pour l'instant, il a mis 150 000 €. Ce n'est peut-être pas une somme énorme pour lui, mais il l'a tout de même fait.

150 000 euros pour l’achat à son profit personnel de la marque RCS Wink

Une facon pour lui de pouvoir peser sur le débat actuel... Wink Sinon il se serait déjà fait balayé d'un revers de main...
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37184
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 10:57

J'ai reserré un peu le texte. Wink

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 10:58

Allmen67 MrEnigme a écrit:
J'ai reserré un peu le texte. Wink

Bravo bien
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18556
Age : 71
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 16:23

M'en fiche qu'il ait mis mis 150000 euros pour son profit personnel si le racing grimpe les échelons saison après saison et c'est bien le plus important. M'importe peu tous ces débats de bas étage et d''où que vienne l'argent, seul le résultat à mes yeux compte et pour çà faut avoir de la patience. Il y a longtemps que je n'achète et ne lis plus les DNA ou l'Alsace qui sont, preuve en est, des journaux tendancieux, je leur dédicace la chanson de J. Dutronc, "je retourne ma veste toujours du bon côté".
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 1:00

Article des DNA de ce jour !!! enfin mon fredo réagit !


Cela ressemble à de l’acharnement

Mis en cause par de nombreuses personnes dans l’entourage du Racing, Frédéric Sitterlé répond à ses détracteurs. L’homme fort du club strasbourgeois ne se contente pas de contester les accusations dont il est l’objet. Il contre-attaque

Vous faites l’objet de nombreuses rumeurs ces dernières semaines, notamment à cause de la convention, qui doit être signée entre la Société anonyme sportive professionnelle (SASP) et l’association. On vous accuse d’avoir proposé un texte inacceptable à l’association. Que répondez-vous à vos détracteurs ?

— Je vais revenir un peu en arrière. En août, on a conclu un accord avec l’association Racing : j’apportais les garanties financières pour que le club reparte et, en échange, l’association me confiait la gestion de l’équipe “une”, ce qui passait par la signature d’une convention. En septembre, j’ai créé la SASP qui doit apporter le financement. Mais la contrepartie, c’est la signature de cette convention. Signature que j’attends toujours…

— Pourquoi cet accord traîne-t-il en longueur ?

— Je ne sais pas. Au début de l’année, le conseil d’administration de l’association a voté en faveur du projet que j’avais soumis. Cela a aussi été le cas lors de l’assemblée générale. Lors du dernier conseil d’administration (le 6 février), il a été décidé qu’une AG extraordinaire devait être convoquée pour signer enfin la convention. J’attends toujours que les convocations pour réunir cette assemblée soient envoyées par Patrick Spielmann (président de l’association).

« L’association aurait de nouvelles obligations. Et notamment des obligations de transparence concernant sa gestion. C’est peut-être cela qui gène certaines personnes »

— Que prévoit plus précisément votre texte ?

— La convention vise à établir un nouvel équilibre entre la SASP et l’association. Jusqu’à présent, l’association n’avait que peu de poids. Je veux lui en donner plus. L’idée est de créer un conseil de club, qui réunirait des représentants de l’association et de la SASP pour prendre les décisions importantes (budget, transferts, centre de formation, etc.). Mais en contrepartie, l’association aurait de nouvelles obligations. Et notamment des obligations de transparence de sa gestion. C’est peut-être cela qui gène certaines personnes.

— Certains dénoncent surtout le fait que vous souhaiteriez faire payer à l’association le droit d’utiliser la marque Racing….

— L’usage de la marque sera accordé à titre gracieux, je n’ai jamais eu l’intention de faire payer l’association. Beaucoup de choses ont été dites à ce sujet, mais elles sont fausses. Je le répète : cette convention ne prévoit ni une rémunération personnelle, ni une rémunération de la SASP pour l’utilisation de la marque Racing. L’association n’aura rien à payer pour la marque. Point final.

— Vous réfutez donc les accusations portées à votre encontre à ce sujet…

— Les accusations portées sont graves, cela ressemble à de l’acharnement. Honnêtement, je m’y attendais, car le monde du foot est comme ça. Mais je n’ai pas envie d’alimenter la polémique. Après, c’est vrai qu’actuellement les résultats sportifs sont au top. Certains ont peut-être peur de cette réussite.

« Les attaques ont débuté quand j’ai commencé à mettre de l’ordre »

— On ne comprend pas bien quels seraient les intérêts de ceux qui vous attaquent…

— J’ai été trois mois à la présidence de l’association cet automne. Les attaques ont débuté quand j’ai commencé à mettre de l’ordre, quand j’ai dénoncé certaines mauvaises habitudes au sein de l’association.

— C’est-à-dire ?

— Il y a eu certaines rémunérations indues, certaines commissions touchées… Quand j’ai pris l’engagement de financer le Racing, on m’a annoncé un déficit prévisionnel de 1,2 million d’euros. En prenant la présidence, je me suis rendu compte que le déficit était de l’ordre de 2,3 millions d’euros.

C’est d’ailleurs pour ça que je suis devenu président intérimaire de l’association, pour remettre de l’ordre dans les comptes. Et j’y suis arrivé, puisqu’en renégociant certains contrats, le déficit est retombé à 1 million d’euros. Ce déficit, je me suis d’ailleurs engagé à le combler.

— Question renégociations de contrat, on vous accuse surtout de ne pas avoir payé certains fournisseurs. Qu’en est-il ?

— Prenons l’exemple de Racing Espace Vert (la société en charge de l’entretien des terrains). Cet été, l’association a passé un contrat avec Racing Espace Vert sans aucune mise en concurrence et ce contrat m’a été mis sous le nez. J’ai donc décidé de renégocier avec monsieur Hildenbrandt, le nouveau propriétaire. Le prix de cette prestation est descendu de 420 000 euros à 250 000 euros annuels. Et je tiens d’ailleurs à remercier monsieur Hildenbrandt, qui a joué le jeu de la restructuration, qui soutient le club et avec qui nous avons eu une très bonne négociation.

« L’argent doit servir à reconstruire le club, pas à éponger les dettes de l’association »

— Une autre rumeur, encore plus grave, circule actuellement. Elle met en doute vos capacités financières. On vous accuse notamment de ne pas avoir d’argent du tout.

— Cet été, j’ai montré les garanties bancaires à l’association. Mais encore une fois, le versement de l’argent est lié à la signature de la convention. Je le répète, on a passé cet accord cet été : je verserai l’argent en contrepartie de la signature de cette convention. Actuellement, les gens voudraient que je paye sans avoir un droit de regard, ni aucune garantie sur le devenir de mon argent. Or l’argent doit servir à reconstruire le club, pas à éponger les dettes de l’association.

— Vous n’êtes donc pas en recherche d’investisseurs ?

— Pas du tout. Je n’ai d’ailleurs ni rencontré le Medef 67 (*), ni d’anciens actionnaires du Racing pour trouver de l’argent. Ces affirmations sont fausses.

« Certains pensaient que j’allais être le pigeon »

— Avez-vous effectivement partagé un repas à Londres avec Jafar Hilali ?

— J’ai bien rencontré Jafar Hilali à Londres. J’étais en Angleterre pour d’autres raisons et j’en ai profité pour déjeuner avec lui. Pas pour lui demander de l’argent, car de toute façon, nous ne sommes d’accord sur rien concernant la gestion du club.

Si je l’ai rencontré, c’est parce qu’il avait lui aussi pointé du doigt certaines malversations au sein de l’association. Je voulais l’interroger à ce sujet, vérifier certaines infos… À l’époque, Jafar Hilali en avait parlé, mais comme il était le « diable incarné », personne n’a voulu l’écouter.

Des personnes ont peut-être cru que le dépôt de bilan effacerait certaines traces. Et certains pensaient que j’allais être le pigeon qui investit de l’argent sans me soucier de son usage. Ce n’est pas le cas…

— Vous êtes aussi pointé du doigt pour une gestion brutale de l’équipe, comme ce coup de gueule après la défaite en Coupe de France, à Drancy (3-2).

— J’ai juste envoyé un mail qui n’était pas agressif. Il disait la chose suivante : « Avons-nous le droit de perdre un match alors que l’on menait 2-0 ? » C’est tout. Ce n’était pas une volée de bois vert, ni une remise en question des joueurs. Le groupe est super, j’aime beaucoup cette équipe.

— Dans ce contexte houleux, comment voyez-vous l’avenir ?

— J’ai hâte que cette assemblée générale ait lieu et que la convention soit signée. Comme cela, le club pourra enfin repartir de l’avant et, de mon côté, cela me permettra de démonter toutes les accusations dont je fais l’objet.

(*) : Olivier Klotz, président du Medef Bas-Rhin, précise à ce sujet que contrairement à ce qui a été publié hier, M. Frédéric Sitterlé n’a jamais « eu recours au Medef 67 pour tenter de trouver des investisseurs ». Le Medef Bas-Rhin – dont aucune société dirigée par M. Sitterlé n’est adhérente – est en effet « non un club d’investisseurs potentiels mais un syndicat interprofessionnel, défenseur des intérêts des entreprises et des entrepreneurs ».
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37184
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 1:51

Pour ce qui est de la défaite à Drancy, il faut rappeler quand même que nous avions affaire à un club hiérarchiquement supérieur, à l'extérieur de surcroît.
Pas de volonté de monter l'équipe contre le président mais un simple rappel.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 2:01

Allmen67 MrEnigme a écrit:
Pour ce qui est de la défaite à Drancy, il faut rappeler quand même que nous avions affaire à un club hiérarchiquement supérieur, à l'extérieur de surcroît.
Pas de volonté de monter l'équipe contre le président mais un simple rappel.

En même temps faut arrêter ! il a tout de même le droit d'être decu et de faire part aux joueurs de sa déception, dans des termes qui ne sont pas si virulants que ca...et d'ailleurs depuis que des victoires au compteur... Mais ca personne ne le dit ...
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37184
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 2:17

Il en a le droit !
Mais on peut aussi rappeler toutes les données du match sans vouloir d'ailleurs polémiquer outre mesure. C'est mon cas.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
kilroy
Joueur de CFA
avatar Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 52
Localisation : Châteauroux
Date d'inscription : 28/05/2011

Informations
Club préféré: La berri
Profession: J'essaye mais c'est dur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 2:28

Au moins une mise au point claire et nette !
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 45
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 2:32

Claire et nette aux yeux de Sitterlé Razz
Reste beaucoup de zones d'ombres...et puis on repart sur une base où MR Sitterlé utilise le chantage "vous signez et j'allonge"genre de procédé" qui n'annonce rien de bon.
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 2:37

Allmen67 MrEnigme a écrit:
Il en a le droit !
Mais on peut aussi rappeler toutes les données du match sans vouloir d'ailleurs polémiquer outre mesure. C'est mon cas.

Sur ce point il faut faire preuve à mon sens d'un peu d'indulgence...il débute..pour le reste mettre en avant le niveau de DRancy Ok mais il ne faut pas oublier que nos joueurs ont un environnement de pros...on pouvait donc attendre mieux d'eux... Mais sur la manière, je suis d'accord avec toi...
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 2:38

Poncho a écrit:
Claire et nette aux yeux de Sitterlé Razz
Reste beaucoup de zones d'ombres...et puis on repart sur une base où MR Sitterlé utilise le chantage "vous signez et j'allonge"genre de procédé" qui n'annonce rien de bon.

C'est pas un chantage..c'est normal qu'il veuille des garanties quant à l'utilisation des fonds... en fait quoi qu'il dise Poncho, j'ai l'impression que c'est la version de Godin qui te convaint à chaque fois...en fait tu serait sans doute rassuré le jour où Godin sera Président... Razz
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 45
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 2:42

Non l'ami mais plutôt si moi je l'étais ^^^
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 2:49

Poncho a écrit:
Non l'ami mais plutôt si moi je l'étais ^^^

Ben Poncho ..tu peux encore postuler et déposer un dossier de reprise puisque rien n'est signé...mais j'oubliais c'est pour ca que Sitterle est prudent... Faudra juste que tu appels le club autrement pour ne pas dépendre de la marque RCS ...genre sporting club de Strasbourg... ^^^ C'est le moment fais péter le PEL !!! Razz
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 45
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 3:44

Un peu abject ta remarque m'enfin...... Arrow
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 3:57

En quoi est elle abject ?? C'était de l'humour ... décidemment...



abject, adjectif
Féminin ecte.
Sens Ignoble, méprisable. Synonyme indigne Anglais despicable

Synonymes abject
abject : 26 synonymes.
Synonymes abominable, avili, avilissant, bas, dégoûtant, dégueulasse, grossier, hideux, honteux, horrible, ignoble, ignominieux, indigne, infâme, inqualifiable, lâche, laid, méprisable, odieux, puant, répugnant, révoltant, salaud, sordide, vil, vilain.
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 45
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 4:12

ON doit pas avoir le même sens de l'humour.
Débat sur Sitterlé (Ange ou Démon) clos pour ma part Wink
K4is3rt0m
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 17313
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 20/07/2006
Humeur : relaxé

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Etudiant

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 6:02

Ne vous tourmentez donc pas comme ça à cause de cette histoire, de toute façon on en mangera jusqu'à l'indigestion tant que le Racing ne reprendra pas le championnat ... Au moins les DNA ont donné la parole à "l'accusé" sur le coup. Par ailleurs, Sitterlé a promis de faire une déclaration à la Meinau d'ici deux semaines et cherchera sans doute également à avoir une tribune dans L'Alsace pour donner des explications en détails. Et d'ici là, qui sait si l'on aura pas de nouveau droit à une nouvelle version d'une des deux parties. En tout cas, cette affaire aura commencé à avoir au moins un effet concret : les divisions importantes entre les supporters (et bientôt les assoc' ?) sont dors et déjà en train de renaître ...
kilroy
Joueur de CFA
avatar Masculin Nombre de messages : 2959
Age : 52
Localisation : Châteauroux
Date d'inscription : 28/05/2011

Informations
Club préféré: La berri
Profession: J'essaye mais c'est dur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 6:07

Allez soyons cool Very Happy

Spiskopat
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 12988
Age : 30
Localisation : Thann (68)
Date d'inscription : 02/06/2007

Informations
Club préféré: RCS
Profession:

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 12:50

esteracing a écrit:
Vivement que les matches reprennent histoire qu'on s’intéresse à la petite unité "sportive" qui fait parti du RCS et dont l'unité "administrative et emmerdes diverses" piétine sur ce bilan sportif très bon actuellement.

Entièrement d'accord. C'est tout ce que je retiens de tout ça, d'ailleurs. Sur le terrain tout va bien, et j'espère que les joueurs sauront faire abstraction des coulisses. Comme ils sont pour la plupart des pros/anciens pro, ça ne devrait pas poser trop de problème, j'imagine.

fritz67210 a écrit:
Bizarre tout de même ce déchainement médiatique pour un club en CFA2 alors que la signature de la convention se négocie...et ne me dite pas que ce n'est pas lié et que Godin et son pote Spielmann n'en sont pas à l'initiative...une fois cette convention signée ca ce calmera ...

Il y a assurément, d'un côté ou d'un autre, quelque chose qui sent le purin comme jamais.
Mais aussi il ne faut pas oublier que L1 ou CFA2, peu importe, le RCS reste le club le plus populaire, le plus suivi, le plus important d'Alsace, et qu'à ce titre toute information sera traité différemment qu'une info similaire sur le FC Mulhouse ou les SR Colmar.



fritz67210 a écrit:
Tout ca pour un déjeuner...moi si j'étais Godin pour être à fond sur le people...j'aurai donné le menu et surtout qui va payer ??? suite au prochain scandale...Sitterle a payer l'addition à Hilali .!

Un déjeuner, c'est anecdotique. Rencontrer Jafar, ça ne l'est pas. Il a intérêt a avoir de bonnes motivations pour le faire. Ca semble être le cas avec le début d'explication fourni dans les DNA.

Poncho a écrit:
Sitterlé désire qu'un autre investisseur prenne le relais pendant que lui récupère du pognon grâce au nom RACING. On peut tout à fait comprendre ce point de vue mais aussi celui de l'autre partie qui ne désire pas lui payer indéfiniment...

Intéressant de noter que F.Sitterlé réfute cette accusation. La vérité, on ne la saura sans doute que quand la convention sera signé, si elle l'est un jour.

Allmen67 MrEnigme a écrit:
Pour ce qui est de la défaite à Drancy, il faut rappeler quand même que nous avions affaire à un club hiérarchiquement supérieur, à l'extérieur de surcroît.
Pas de volonté de monter l'équipe contre le président mais un simple rappel.

Quand on voit ses vrais propos, on se demande comment on peut appeler ça "une volée de bois vert". C'était vraiment très light.

Voilà ce qu'on pouvait lire :

"Est ce qu'on a le droit de laisser échapper comme cela un match qu'on mène 2-0 ?"

Puis :

"Se faire éliminer en 32e de coupe, aux tirs aux buts face a une belle équipe de CFA n'est pas de nature à remettre en cause la qualité des joueurs strasbourgeois. Cette équipe est belle et capable de très bien jouer. C'est d'autant plus frustrant : la victoire était largement à notre portée. C'est dans les têtes, au retour du vestiaire puis pendant le temps additionnel que nous avons perdu ce match. Cela vous rappellera, entre autres... le nul à Vesoul. La coupe n'était pas une priorité. Donc rien de grave. Mais pour assurer la montée il faudra apprendre à gagner les matchs... dans nos têtes. #concentration. #collectif. #coaching. Chaumont nous voilà !"

Rémi
Fondateur
avatar Masculin Nombre de messages : 29322
Age : 25
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 27/11/2005
Humeur : sportif

Informations
Club préféré: Strasbourg, Lyon, Réal
Profession: Attaché d'administration
http://www.forumrcs.com

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 13:28

Pour l'instant je suis plus convaincu par les arguments des anti-Sitterlé que des pro-Sitterlé. Pourtant je préfèrerais largement me ranger du côté de ces derniers.
Les réponses aux attaques restent à mon goût très évasives et certaines restent toujours sans réponse malgré l'interview de ce matin. Personnellement, il me faut par exemple beaucoup plus que la thèse du rendez-vous d'affaires visant à démanteler les méchants de l'association pour justifier un repas avec Hilali et les mails qui s'en sont suivis. Par ailleurs, j'ai du mal à croire que ce soit 2/3 fournisseurs qui soit à l'origine de telles critiques aussi bien venant de la presse, que de la municipalité ou de certaines personnalités du foot alsacien. Je commence à me poser des questions. Je pensais aussi Sitterlé capable d'être beaucoup plus convaincant lorsqu'il est dans son bon droit.

Ce qui est sûr c'est que quelque chose ne tourne pas rond en ce moment au Racing et que le problèmes risquent d'éclater tôt ou tard. En attendant, je choisirais la prudence et je ne cèderais pas à toutes les demandes de l'actuel président du Racing tant que celui-ci n'aura pas offert toutes les garanties concrètes.
A l'heure actuelle, j'ai juste l'impression d'avoir à faire à quelqu'un qui souhaite à tout prix faire signer ses conventions avant de discuter. Pour moi, la discussion est un préalable à la signature de quelque chose et j'attends des actions concrètes avant de signer un document rédhibitoire.

_________________
Concours pronostics : 1° en 2006 - 3° en 2007 - 3° en 2008 - 14° en 2009 - 4° en 2010 - 7° en 2011 - 1° en 2012 - 1° en 2013 - 3° en 2014
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 45
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Dim 19 Fév 2012 - 13:59

Rémi a écrit:
Ce qui est sûr c'est que quelque chose ne tourne pas rond en ce moment au Racing et que le problèmes risquent d'éclater tôt ou tard.
Ca a éclaté aujourd'hui avec les accusations de Sitterlé sur l'assoc' et des malversations.
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   

 

Sitterlé, ange ou démon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: L'actualité du Racing-