Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sitterlé, ange ou démon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Faîtes-vous toujours confiance à Frédéric Sitterlé pour redresser le Racing ?
Oui
54%
 54% [ 71 ]
Non
46%
 46% [ 61 ]
Total des votes : 132
 

AuteurMessage
fritz67210
Joueur de CFA 2
Nombre de messages : 1464
Date d'inscription : 10/07/2010

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Mar 14 Fév 2012 - 14:42

K4is3rt0m a écrit:
Fritz, je pense que ce qui coince auprès de pas mal de supporters ce n'est pas la convention, c'est l'article paru aujourd'hui dont la partie avec la convention citée par Deuzat n'est qu'un extrait Wink C'est ça à mon avis qui a jeté un vrai froid :

Citation :
Patrick Spielmann dans l’étau

Sauf surprise, le président de l’association amateur livre son dernier « combat » dans le débat qui l’oppose à Frédéric Sitterlé sur la convention de gestion et le contrat de licence de marque que ce dernier entend faire approuver à la fin du mois en assemblée générale. Il sera ensuite sans doute débarqué.

L’image, tournée par la Web TV locale « StrasTV » et relayée par le site internet du Racing, a fait le tour de la toile. On y voit Frédéric Sitterlé, investisseur et propriétaire à ce jour toujours virtuel du Racing, et Patrick Spielmann, président de l’association support, commenter le dernier conseil d’administration, sitôt terminée la réunion marathon de 4 heures l’autre lundi.

Chaque mot est soigneusement pesé. P. Spielmann semble parler sous le contrôle de F. Sitterlé. Impression confirmée d’ailleurs à l’image lorsque le premier, au sortir d’un monologue, se tourne vers le second et lui demande : « C’est bien ça ? » Ce que ne dit pas la vidéo de « StrasTV », c’est dans quelles conditions elle a été tournée. Sans prévenir personne, l’homme d’affaires de Blodelsheim a convié la Web TV au CA pour le filmer dans son intégralité. Spielmann a refusé sans transiger cette intrusion journalistique sans précédent et qui n’est pas sans rappeler le « Big brother is watching you » du roman d’anticipation de George Orwell, « 1984 ».

Cette fin de non-recevoir opposée par le président de l’association a d’entrée fait monter d’un cran une tension encore avivée par une déclaration de Frédéric Sitterlé sitôt après. L’homme d’affaires de Blodelsheim a fait part de son intention d’assigner en justice « L’Alsace », son (ses) informateur (s) et Damien Kleinmann, l’adjoint au directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale, après l’article paru dans nos colonnes le samedi 4 février. Un article dans lequel D. Kleinmann, s’appuyant sur certains passages du Code du Sport, affirmait que la convention de gestion et le contrat de licence de marque RCS ne pouvaient être dissociés et qu’ils ne pourraient être validés en l’état par le Préfet dont l’autorité fait loi.

« Nous sommes coincés »

De ses joutes musclées avec l’ancien propriétaire Jafar Hilali, Patrick Spielmann, qui avait longtemps tout fait pour ne pas froisser le Londonien, a beaucoup appris. Mais autant toute l’association était derrière lui dans son combat face à l’ex-actionnaire majoritaire, autant ses appuis se dérobent les uns après les autres depuis qu’il a déclaré qu’à ses yeux, les conventions proposées par Frédéric Sitterlé étaient « inacceptables et dangereuses » pour la survie de l’entité qu’il dirige. En s’opposant à l’homme d’affaires de Blodelsheim, passé maître dans l’art de soigner - en faisant vibrer à fond la corde de ses origines régionales - sa communication et son image auprès d’une opinion publique sous le charme, Spielmann mène un combat perdu d’avance.

Pourtant, que disent objectivement les faits à ce jour ? Que Frédéric Sitterlé a, avec un investissement personnel limité à 156 000 euros pour le rachat de la marque et du mobilier, épuisé le « trésor de guerre » que possédait encore l’association au début 2011-2012 : 728 000 euros. Il a réussi là où a échoué Jafar Hilali, qui, avec ses acolytes, avait investi et perdu 6,5 millions, mais était devenu l’ennemi public n° 1. Pressée de tourner la sombre page londonienne, l’association lui a même remis le « magot » avec le sourire.

Un club sans contre-pouvoir

Aujourd’hui, sa trésorerie, renflouée par le récent versement d’une grande partie des subventions de la Ville et de la CUS (voir par ailleurs), est amputée de ce bas de laine. Et Sitterlé, qui fait désormais de la signature des conventions un préalable à son investissement, sait que le temps joue en sa faveur. « À un moment ou un autre, maintenant que le reliquat 2010-2011 est épuisé, la situation financière de l’association va devenir intenable », observe un autre membre du club, « Nous n’avons aucune solution de repli et sommes coincés. »

D’autant plus que le patron de la holding Blodelsheim Media Venture a « annexé » ou presque le CA, après en avoir modifié les statuts pour mieux y placer ses proches. Dès mardi dernier, la rumeur d’une démission prochaine de Patrick Spielmann a circulé. Celle de son remplacement par le trésorier Gérard Lehr, proche de Sitterlé après avoir pourtant fait une offre de services à Hilali en janvier 2010 avec l’agent de joueurs Frédéric Dobraje et l’ex-directeur administratif du RCS, Thierry Veil, aussi.

Dans les faits, Spielmann, injoignable depuis une semaine et qui n’ignore pas qu’un simple vote du CA suffirait à sa mise en minorité et sa destitution, entend défendre jusqu’au bout une cause qu’il estime juste et que résume ainsi un troisième acteur du club. « Patrick est convaincu qu’il se bat pour assurer l’avenir de l’association. S’il y a bien quelque chose que tout le monde lui reconnaît, c’est son amour du club et son intégrité. Sa force, c’est son honnêteté. De ce fait, sa mise à l’écart poserait évidemment question. » Tous ceux qui croisent sa route ces jours-ci le décrivent comme pessimiste, mais combatif. Son éviction offrirait à Sitterlé toute latitude pour mener le club à sa guise. Sans contre-pouvoir. C’est là tout l’enjeu de ce qui se trame en coulisses ces dernières semaines.

Un bras droit condamné

Même si Frédéric Sitterlé a lancé l’autre lundi à la cantonade vouloir assigner Damien Kleinmann, adjoint au directeur régional de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale (DRJSCS) pour ses propos dans « L’Alsace » du 4 février et notre journal pour les avoir relayés, il paraît peu probable qu’il mette sa menace à exécution. Pour quel motif le ferait-il d’ailleurs ? Sûrement pas la diffamation, domaine dans lequel son bras droit est bien placé pour l’éclairer.

Le 11 octobre 2011, Matthieu Rabby, longtemps présenté comme bénévole avant que « L’Alsace » ne dévoile qu’il perçoit 1500 euros mensuels d’honoraires (comme l’attaché de presse Jean-Baptiste Duteurtre), a été condamné par le Tribunal de grande instance de Paris pour « le délit de diffamation et d’injures publiques » envers l’ancien arbitre Bruno Derrien après la diffusion d’un courriel intitulé « Très cher Bruno. » Ce mail, rédigé par Rabby le 25 janvier 2009, attentait à l’honneur de B. Derrien et à la mémoire de son père décédé quelque temps plus tôt. Bertrand Layec, responsable du secteur professionnel à la direction nationale de l’arbitrage, l’avait transféré le 26 mars 2009 à 130 personnes. Après sa condamnation, M. Rabby, ex-cadre de la Fédération licencié en 2010, a récemment versé 5000 euros à l’ex-directeur de jeu (2000 pour dommages-intérêts, 1500 pour frais de justice et 1500 pour publication du jugement dans la presse - en l’occurrence « L’Équipe » du 3 novembre).

La Ville très attentive

Invité par Patrick Spielmann au CA de l’autre lundi, Alain Fontanel, représentant du principal bâilleur de fonds du Racing en 2011-2012, a assisté aux débats pendant plus d’une heure en début de séance. L’adjoint aux finances de Strasbourg et vice-président de la CUS ne souhaite pas, lui non plus, s’exprimer sur un dossier épineux que les collectivités suivent cependant de très, très près. Selon nos informations, c’est d’ailleurs le message qu’il a clairement fait passer au CA. Il a ainsi déclaré en substance qu’il était important de tirer les enseignements de l’histoire récente du club et qu’il fallait, par précaution, prémunir l’association des éventuels excès d’une SASP, tels qu’elle en a connu sous l’ère londonienne. Il a aussi insisté sur une condition sine qua non à ses yeux : que les relations entre la SASP et l’association soient équilibrées, sans préjudice pour l’une ou l’autre. Avec ce corollaire selon lui logique : les deniers publics ne pourront être mobilisés que dans ce cadre-là. Tout en laissant évidemment le club libre de son choix, il a tenu à préciser que les collectivités tireraient les conséquences des décisions prises. Une mise au point que d’aucuns interpréteront comme un soutien à Patrick Spielmann.

Dominique Crochu, « conseillère » de F. Sitterlé, l’a à l’évidence perçu ainsi, elle qui, après le départ de l’élu, a reproché au président de l’association de l’avoir invité. Une sortie plutôt risquée lorsque l’on sait qu’entre reliquat de trésorerie (728 000 euros) lié au rachat des bâtiments du centre de formation par la Ville en 2010 et subventions 2011-2012 (750 000 euros, achat de prestations compris), la municipalité et la CUS auront financé plus de 56 % (1,478 million au total) du budget prévisionnel du Racing pour la saison en cours (2,634 millions en charges). Sans parler de la mise à disposition gracieuse du stade de la Meinau et des locaux administratifs et du loyer très modique des installations du centre de formation (12 000 euros par an).

Sitterlé persiste

Retirés de l’ordre du jour de l’assemblée générale du 20 janvier pour être réexaminés, la convention de gestion et le contrat de marque nouvelle version, censés être signés pour cinq ans (2012-2017), ont été présentés il y a huit jours aux administrateurs de l’association. Rappelons-en les principales pierres d’achoppement, déjà largement détaillées dans nos éditions des 13 janvier et 4 février :

1) Propriétaire de la marque RCS depuis son rachat au liquidateur pour 150 000 euros cet été, Frédéric Sitterlé, via sa holding BMV, compte la louer à partir de 2012-2013 à l’association qui devra ensuite se faire rembourser les montants déboursés auprès de la future SASP (1). Cette location annuelle (hors taxes) est indexée sur le niveau de l’équipe première : 150 000 euros en CFA2 ou inférieur, 250 000 en CFA, 400 000 en National, 900 000 en Ligue 2 et 1,5 million en Ligue 1. Damien Kleinmann, estime que ce contrat de marque ne peut être dissocié de la convention de gestion, au motif qu’il impacte grandement les finances de l’asso.

2) La convention de gestion, elle, impose des pénalités à l’association en cas de non-renouvellement de son propre fait. Des pénalités au profit de la SASP que Patrick Spielmann juge hors de proportions. Elles ne peuvent être inférieures – dit le texte – à 1 million en CFA, 2 en National, 5 en Ligue 2 et 10 en L1. Ces dispositions apparaissent en contradiction avec l’article R 122-8 du Code du Sport qui stipule que « les modalités de renouvellement de la convention ne doivent pas inclure de possibilité de reconduction tacite. » Sous-entendu : l’indemnisation prévue par Frédéric Sitterlé n’a pas lieu d’être.

Après « renégociations », les deux conventions sont identiques, à quelques détails près. Elles sont supposées prendre effet au 1 er juillet 2012. La mise en œuvre du contrat de licence de marque reste simplement subordonnée au lancement de la SASP, prévue… pour la même date. La loi fait de toute façon obligation à un club de créer cette SASP dès lors que sa masse salariale joueurs dépasse 800 000 euros, ce qui est le cas du Racing. Reste à savoir si ce montage, dont on peut supposer qu’il sera validé lors de la prochaine assemblée générale fin février, recevra le feu vert de l’autorité administrative de tutelle, autrement dit le Préfet. Lequel devra se prononcer, notamment, sur la base des conclusions rendues par les services de la DRJSCS.

(1) Société anonyme sportive professionnelle.

Stéphane Godin

C'est un article à boulets rouges, la question de la convention à la fin a simplement été reprise sur le site de l'Alsace. Advienne que pourra ...

Par pitié ne tombez pas dans ce piège de politicien ... Sitterle est en train d'exliquer à tous ces incapables que la fête est finie, pour le reste je me suis déjà exprimé..vous demandez à quelqu'un de mettre de l'argent alors qu'il n'est pas techniquement à la tête du club.. bref patientez un peu et vous verrez, ce n'est qu'un extrait de la convention soignesement choisit ... pour le reste il est normal que la municipalité paye car le club est techniquement à la sasp... pour le moment... et toutes les grandes gueules qui se font un malin plaisir à critiquer (je parle des pseudos politiques et actionnaires) ils ont qu'a faire une offre de reprise en SAS ils le peuvent encore, à ce jour Sitterle ne possède que la marque...
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37450
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Mer 15 Fév 2012 - 6:46

Laissons pour l'instant les choses en l'état.
On verra bien à la mi-saison (ou avant s'il y a lieu) comment la DNCG jugera tout ça.
En attendant, chaque membre a le droit de conserver sa position.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
K4is3rt0m
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 17313
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 20/07/2006
Humeur : relaxé

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Etudiant

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Mer 15 Fév 2012 - 13:10

De toute façon, c'est un préfet qui jugera du bien fondé de cette convention. En attendant il n'y pas grand-chose à exiger : Sitterlé a dit qu'il couvrirait les déficits et ceci ne se fait qu'en fin de saison.
Spiskopat
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 12988
Age : 30
Localisation : Thann (68)
Date d'inscription : 02/06/2007

Informations
Club préféré: RCS
Profession:

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Jeu 16 Fév 2012 - 10:03

marc67 a écrit:
F.Sitterle, devait poser 2.3 millions... :$:

Juste comme ça pour le fun ? Pour rassurer une partie des supporters ? On parle quand même d'une somme conséquente là. Une somme qu'il a gagné de par son travail. Il n'y a aucune raison qu'il sorte le moindre centime tant que ce n'est pas nécessaire.
Si il refuse de payer pour combler le déficit, ou pour bâtir une équipe compétitive dans les saisons à venir, là oui ce sera anormal. Mais pour l'instant, il faut le rappeler, tout va bien.



Mais sinon, quand je vois sur un forum voisin comment ça part en bataille ranger, je me dis qu'on oublie le principal. L'équipe est première et dans les clous pour remplir son objectif sportif, on a 7000 supporters/matches, des perspectives positive. Bref, factuellement, tout va bien. Les doutes et les rancoeur envers Sitterlé ne sont du qu'à des rumeurs, des documents qui n'ont rien d'officiel, et des théories baser sur pas grande chose (Spielmann démissionaire à cause de Sitterlé ? Qui y croit, franchement ?).
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 0:00

Sitterlé et Hilali, les convives


Jafar Hilali et Frédéric Sitterlé ont déjeuné ensemble le mardi 7 février dans un restaurant japonais de Londres. Archives Thierry Gachon et Jean-Marc Loos

L’homme d’affaires de Blodelsheim a, à son initiative, déjeuné le 7 février à Londres avec celui dont il fait tout pour paraître l’antithèse, Jafar Hilali, ex-propriétaire honni du RCS. Un rapprochement que le Haut-Rhinois risque d’avoir du mal à justifier alors que la tension est vive du côté de la Meinau.

On les croyait ennemis jurés. Fâchés à mort ad vitam aeternam. Depuis que Jafar Hilali avait refusé à trois reprises en un an et demi de revendre le Racing à Frédéric Sitterlé, on pensait que les deux hommes avaient rompu tout lien. D’autant que depuis son arrivée à la tête du RCS dont il n’est pour l’heure que le financeur virtuel, quand le Londonien a, avec ses co-investisseurs (dont Alain Fontenla), perdu 6,5 millions d’euros, Sitterlé s’efforce de démontrer qu’il est l’exacte antithèse de Hilali, controversé ex-propriétaire indissociable de la mort d’un football professionnel strasbourgeois vieux de 78 ans.

Son discours poli et policé, notamment à l’égard des supporters dont il s’est fait des alliés à grand renfort de communication, et son attitude publique, comme sa présence à tous les matches, tranchent en tous points avec l’attitude distante d’un Hilali qui a souvent clamé que le foot ne l’intéressait pas et ne s’est guère soucié de son image.

Après la liquidation judiciaire, épilogue douloureux de l’ère « hilalesque », l’Alsace du foot a déroulé le tapis rouge à Frédéric Sitterlé, Haut-Rhinois pure souche qui, à la lumière des révélations de « L’Alsace » sur son implication financière nulle jusqu’ici et les conventions qu’il compte mettre en place avec l’association (Ndlr : lesquelles font la part belle, au moins à terme, à sa holding, « Blodelsheim Media Venture »), a fini par admettre qu’il n’était pas philanthrope.

« Des conversations d’un tel niveau sont rares »
Pourquoi, dès lors, a-t-il de lui-même renoué le contact avec Hilali ? L’information est tellement énorme, surtout dans le contexte agité de ces dernières semaines, qu’elle méritait d’être vérifiée. Elle trouve sa source dans un courriel adressé par Frédéric Sitterlé au Londonien le 1 er février dans lequel le patron de myskreen.com lui écrit ceci (*) : « Trop tard pour te souhaiter une belle année, mais jamais trop tard pour une proposition malhonnête : je serai à Londres semaine prochaine ou suivante. Si tu as un moment, je serai ravi de déjeuner ou dîner. » Sa « proposition malhonnête » relève sans doute de la formule humoristique. Mais sa phrase suivante est, elle, plus ambiguë. « Je crois que ça y est, je suis désormais au même niveau d’information que toi sur le Racing. »

Forcément intrigué, Hilali, qui n’a plus à prouver sa capacité à jouer avec les gens, accepte l’invitation. « Parfait », lui répond Sitterlé qui annonce qu’il viendra accompagné de sa femme et de son bras droit au RCS, Matthieu Rabby. L’improbable déjeuner a lieu le mardi 7 février à midi au restaurant japonais Miyama Mayfair, proche de la gare de Green Park à Londres. Sur la teneur des discussions, difficile d’en savoir plus. Mais on doute qu’il y ait seulement été question du débit de la Tamise ou du cours de la livre Sterling. De retour à Paris le lendemain, le propriétaire de la marque Racing écrit en tout cas à son « nouvel ami » londonien : « Des conversations d’un tel niveau sont rares. Restons en contact. »

Sitterlé demande audience à Ries
Cette rencontre qui, à elle seule et indépendamment de son contenu, risque de provoquer un séisme dans le panorama footballistique alsacien, accrédite à tout le moins une thèse qui prend chaque jour un peu plus d’épaisseur sur la place strasbourgeoise : Frédéric Sitterlé cherche des soutiens.

Selon nos informations, il a frappé à la porte de quelques décideurs du monde économique régional. Il leur a réclamé une aide sonnante et trébuchante non négligeable, sans rencontrer d’écho favorable. Comment pourrait-il en être autrement aujourd’hui que ces derniers ont découvert qu’il n’a encore rien injecté ? Tout nouvel investisseur, aussi modeste soit-il, pourrait en effet revendiquer le contrôle du RCS (Ndlr : même si la marque reste un obstacle). Sans la loi du 28 décembre 1999 qui interdit aux collectivités de présider aux destinées d’un club sportif, la Ville et la CUS, qui pèsent plus de 56 % du budget 2011-2012 du Racing, en seraient d’ailleurs propriétaires de fait.

Sur ces dossiers éminemment sensibles, Frédéric Sitterlé s’expliquera lundi matin devant le maire Roland Ries auprès duquel il a sollicité un rendez-vous. L’entrevue est fixée juste avant le conseil municipal de l’après-midi. En séance, Jean-Emmanuel Robert interpellera, au nom du groupe d’opposition mené par Robert Grossmann, la municipalité socialiste sur un sujet Racing toujours aussi chaud, même en 5 e division.

Il y a fort à parier que le déjeuner « secret » des convives Hilali et Sitterlé le 7 février à Londres aiguisera les appétits et nourrira les débats.


(*) « L’Alsace » s’est procuré ces échanges de mails et n’est d’ailleurs pas la seule à être en leur possession.


L'Alsace
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 0:01

Focus L’opposition veut des explications

Le Racing va donc une nouvelle fois s’inviter au conseil municipal de Strasbourg ce lundi. Alors qu’il devrait couler des jours tranquilles en CFA 2, uniquement obnubilé par la montée en CFA et l’envie de reconstruire dans le calme et la symbiose entre ses différents acteurs, le club strasbourgeois verse à nouveau dans le psychodrame.

Lundi, Jean-Emmanuel Robert, conseiller municipal d’opposition membre du groupe UMP, Nouveau Centre et Indépendants, interpellera le maire Roland Ries sur le devenir du RCS. Une interpellation qu’il a déjà adressée aux rédactions (voir le texte intégral ci-dessous) L’édile n’y prend guère de gants envers le nouveau propriétaire de la marque Racing, Frédéric Sitterlé, qu’il accuse implicitement de n’avoir pas tenu ses engagements : « Nous découvrons que la communication a été nettement plus abondante que les actes », s’indigne-t-il en réclamant des réponses claires sur la situation juridique et financière du club. Pour justifier sa démarche, il avance un argument de poids : « l’engagement sans précédent » de la Ville et de la CUS depuis 2009 (7 millions d’euros) « pour un club qui évolue aujourd’hui en CFA 2. » Refusant que les deux collectivités se substituent « à tout ou partie de la responsabilité d’un entrepreneur privé », il apporte aussi son soutien au président de l’association support Patrick Spielmann. Il s’inquiète encore de voir le club risquer de se retrouver « bien loin d’une situation assainie et ce, malgré une communication depuis le mois de juillet dernier fort habile. »

Silencieuse depuis les premières révélations de « L’Alsace » le 13 janvier, la municipalité ne pourra se soustraire ce jour-là - peut-être avant - à une explication de texte.

* * *


L'intégralité du texte



Jean-Emmanuel Robert apostrophe la Ville

Dans une très longue lettre adressée au maire de Strasbourg Roland Ries, Jean-Emmanuel Robert, conseiller municipal d’opposition, manifeste son inquiétude et celle de son groupe « UMP, Nouveau Centre et Indépendants » sur la situation du Racing-Club de Strasbourg. Lors du conseil municipal de lundi, l’élu interpellera le premier magistrat strasbourgeois qui, dans la matinée, aura rencontré le nouveau propriétaire de la marque RCS, Frédéric Sitterlé, et – à ce jour – toujours potentiel bailleur de fonds du club.
Voici dans son intégralité le courrier sur lequel J.-E. Robert s’appuiera pour obtenir des réponses à ses questions et, au-delà, à celles d’un environnement qui s’interroge sur les intentions réelles de Frédéric Sitterlé.

« En juillet dernier, après deux saisons rocambolesques, le Racing-Club de Strasbourg a été conduit à déposer le bilan. De ce naufrage, l’ensemble des supporters du Racing, mais aussi ses acteurs financiers aspiraient à une reconstruction du club sur des bases saines afin qu’à l’avenir, plus jamais de telles situations ne se reproduisent.
L’ambition commune était claire : pour gravir rapidement les échelons et s’installer durablement parmi l’élite du football, il fallait que le club ne soit plus l’objet de petits calculs personnels, en particulier sur le plan financier.
Il fallait que le football soit enfin la préoccupation numéro un à tous les étages du club, du terrain jusqu’à la direction. Il fallait que l’actionnariat soit lisible en permettant, si nécessaire, des transitions apaisées. Bref, il fallait tout mettre en œuvre pour que plus jamais, les rebondissements à répétition que nous avons connus depuis sa privatisation (et même avant) ne se répètent et pour qu’enfin, le Racing abandonne son image de « petit OM de l’Est »…

C’est dans cet esprit, M. le Maire, que nous avons débattu en octobre dernier au sujet de la délibération de soutien au nouveau projet qui nous était présentée.
Que ce soit lors de ce débat ou dans les médias, un certain nombre d’annonces ont été formulées.
1) Dès le dépôt de bilan du club, le nouvel actionnaire pressenti déclarait dans la presse : « J’ai décidé d'apporter dès à présent à l'association les moyens financiers nécessaires pour préparer au mieux la saison qui s'annonce. »
2) Le budget du club devait être de 4,4 millions d’euros, dont 1.7 pour le fonctionnement du centre de formation. Toujours dans la presse, Frédéric Sitterlé a déclaré à ce sujet : « J'injecte tous les mois pour assurer charges et salaires. J'ai pris l'engagement d'équilibrer le budget de l'association avec un déficit estimé à l'époque à 1,35 million. En fait, on s'aperçoit qu'il faudra investir 2,3 millions pour boucher le trou d'un budget global de 4 millions, comprenant la section « pro ».
3) Au sujet de la contribution des collectivités (Ville et CUS), notre collègue en charge des finances (Ndlr : Alain Fontanel) déclarait : « nos financements représentent moins de 20% de la totalité du budget de l’association. »
4) Lors de ce conseil, à une question précise de Robert Grossmann sur le budget du club et ses besoins en financements, voilà ce que répondait Alain Fontanel : « Pour ce qui est des éléments budgétaires, vous avez raison, nous nous sommes nous-mêmes posé ces questions, car on doit trouver un équilibre précis et juste sur ce qui est à la charge du repreneur et ce qui peut être à la charge d’une collectivité dans l’accompagnement de la reconstruction (…). Il n’est pas question que la collectivité soit amenée à se substituer à tout ou partie de la responsabilité d’un entrepreneur privé. Nous sommes bien attachés à bien respecter cette ligne de démarcation. »
5) Le projet de M. Sitterlé est, je cite « un projet de reconstruction sur des bases saines. »

Six mois depuis le début de la lente reconstruction du club, nous découvrons dans la presse que la communication a été nettement plus abondante que les actes. Depuis juillet 2011, aucun euro n’a été investi dans le club par le nouvel homme fort. Le budget n’est pas de 4,4 millions comme annoncé dans les médias et en conseil municipal (et de CUS), mais de 2,634 millions comme l’ont découvert les membres de la commission régionale de contrôle des clubs de la Ligue d’Alsace le 12 janvier.
Les 2,3 millions annoncés à grand renfort de communication n’ont jamais été injectés, puisque le club vit d’abord sur les réserves financières de l’association qui, suite au rachat du centre de formation (pour 4,1 millions) par la Ville, disposait encore de 727 872 euros sur ses comptes, ce que nous ignorions comme le grand public.
Il vit aussi sur les recettes publicitaires et de billetterie, mais surtout grâce à l’argent public. Ville et CUS se sont engagées à hauteur de 750 000 euros pour cette saison sans compter la mise à disposition gratuite du stade de la Meinau et la quasi-gratuité du centre de formation (11 000 euros à l’année). Sans compter aussi les soutiens financiers de la Région Alsace et du Département.
Ces financements publics ne représentent donc pas « moins de 20% du budget », mais près de 56% pour les seules Ville et CUS en incluant les reliquats du rachat du centre de formation. Dans les faits, et contrairement à ce qu’affirmait en octobre dernier notre collègue en charge des finances, Alain Fontanel, nos deux collectivités sont bien amenées à se substituer à tout ou partie de la responsabilité d’un entrepreneur privé…

Depuis 2009, ce sont près de 7 millions d’euros d’argent public provenant de la Ville et de la CUS qui auront été investis dans le club. Il s’agit d’un engagement sans précédent pour un club qui évolue aujourd’hui en CFA2.

A ce tarif, on pouvait au minimum espérer que le Racing reprenne sur des bases saines. Or, il semblerait que cela ne soit pas le cas et c’est bien là le plus grave.
Propriétaire de la marque Racing, rachetée pour 150 000 euros, il semblerait que le nouveau président du Racing (Ndlr : Frédéric Sitterlé n’est pour l’heure pas président) ait des projets qui risquent, à mon sens, de compromettre la pérennité du club dans le futur, car probables sources de conflits.
D’abord à travers une première convention qui lierait le club à la société BMV (Blodelsheim Media Venture) propriétaire de la marque Racing. Ainsi l’association serait amenée à verser chaque année une redevance à cette société pour l’usage de la marque. De 150 000 euros en CFA2 à 1.5 millions en Ligue 1.
Cette société, distincte de la SASP, serait donc assurée d’une rente annuelle non négligeable quels que soient le ou les actionnaires majoritaires de la SASP, y compris si M. Sitterlé décide de tourner la page Racing.
Une seconde convention dite de gestion est évoquée. Celle-ci lierait l’association à la SASP et en cas de non-renouvellement, l’association devrait alors verser à la SASP une indemnité conséquente qui ne pourrait être inférieure à un million d’euros.
Si cette volonté, évoquée dans la presse, mais aussi en coulisses par de nombreuses personnes proches du club, est confirmée, nous serions en l’espèce bien loin d’une situation assainie et ce, malgré une communication depuis le mois de juillet dernier fort habile. Il faut dire qu’en rémunérant deux communicants, présentés initialement comme des bénévoles, le ton est bien donné…

M. le Maire, au regard de l’ensemble de ces éléments, je vous demande de bien vouloir faire la lumière sur la situation financière réelle du Racing. Quel est son budget réel ? Quel est celui consacré au centre de formation pour lequel nous nous sommes mobilisés ? Quelle est la part réelle de la participation publique dans le financement du club ? Y-a-t-il des obligations légales à respecter en la matière ?
Et enfin, êtes-vous en mesure de nous dire combien a réellement investi M. Sitterlé dans le club, depuis juillet dernier ? Je n’imagine pas un instant qu’après les événements passés, la Ville et la CUS ne suivent pas de près la situation économique du club.
Après avoir injecté près de 7 millions en 3 ans, en ces temps difficiles où chaque euro compte et par respect envers nos concitoyens, il me semble essentiel que nos collectivités veillent de près à la situation du Racing.

Je vous demande également de bien vouloir nous faire un point sur la situation juridique actuelle du club, ainsi que sur les projets de conventions. Il est de notre devoir, alors que le club évolue en CFA2, de veiller à ce qu’aucun montage juridique et financier ne vienne compromettre la solidité du club, comme nous l’avons connu dans un proche passé.
Imaginez un instant le club tiraillé entre 3 parties, l’association, la SASP qui gère le foot professionnel (dont la majorité peut évoluer et dont M. Sitterlé veut déjà ouvrir le capital) et la société BMV qui détient la propriété de la marque Racing, cette fameuse marque qui, historiquement, a été régulièrement source de conflits.
Enfin, pouvez-vous nous indiquer si la position de Patrick Spielmann, pilier historique du club et interlocuteur important pour la Ville, est menacée, comme cela se murmure depuis la dernière AG de l’association ? Si oui, nous devons lui apporter notre soutien.

Je suis bien conscient qu’à travers mon interpellation, nous brisons l’unanimité faite jusqu’à présent autour de M. Sitterlé. Je suis bien conscient qu’il va y avoir une levée de boucliers du côté des inconditionnels du club qui, comme moi, sont heureux des résultats sportifs du moment, mais ne se soucient pas forcément de la pérennité de la gouvernance. Mais en ces temps de crise, il ne saurait y avoir de vache sacrée. Il est de notre devoir d’élus de veiller au bon usage des deniers publics investis dans le club qui, en l’espèce, ont été très importants et surtout de nous assurer de sa pérennité quitte à passer pour les empêcheurs de communiquer en rond ! »

fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 0:05

Encore deux articles à charge de notre journal Anti-racing, l'alsace et son journaliste d'investigation Mr GODIN... pourquoi une telle débauche d'ernergie à vouloir détruire le racing et les hommes de bonnes volontés... pour ma part je peux juste vous dire q'ils commencent toucher F.Sitterle qui se posent des questions quant à l'interêt de continuer.... En tous les cas sa femme en a assez et je pense qu'il est à deux doigts d'arrêter...la tous le monde sera content le racing sera mort.!!! On verra alors ce que proposera les Spielmann et autres Godin et cette fameuse opposition UMP de Strasbourg...dommage on semblait être à même de monter en CFA... Sad
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18589
Age : 71
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 1:57

Cà a toujours été comme çà à Strasbourg, détruire plutôt que construire. Qu'il cherche des soutiens, quoi de plus normal, qu'il veuille un jour sa part du gâteau si celà arrive, normal aussi, çà ne suffit pas qu'on soit en CFA2, faut absolument tomber plus bas encore.
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 46
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 2:43

Bachibouzouk & Sitterlé ont déjeuné ensemble ...eh bin ***** le second nommé n'a vraiment aucune fierté ni amour propre,beurk No
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13776
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 4:31

La règle d'or au Racing : bousiller ce que l'autre aura mis en place!!
Et voilà venu le temps pour les politicards de pacotille (umps confondus) de foutre "leur" zizanie. Le premier qui m'approchera ,un "soit-disant "programme électoral à la main se fera souffler dans les bronches. Quant à Sitterle que je ne connais pas plus que çà, j'attends de voir venir. L'avenir nous éclairera sur ses intentions et ses compétences . Tout çà c'est du pain béni pour les journeux féru de coups bas et souvent de désinformation. Une chose est sûre à l'heure actuelle , sans Sitterlé le Racing aurait bel et bien disparu.

J'ai mal à mon/notre Racing,enfin...........ce qu'il en reste triste
esteracing
Joueur de Ligue 2
avatar Masculin Nombre de messages : 5844
Age : 24
Localisation : Aude
Date d'inscription : 11/04/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Étudiant en géo
http://forum-diveractu.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 4:38

Vivement que les matches reprennent histoire qu'on s’intéresse à la petite unité "sportive" qui fait parti du RCS et dont l'unité "administrative et emmerdes diverses" piétine sur ce bilan sportif très bon actuellement.
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 4:48

Bizarre tout de même ce déchainement médiatique pour un club en CFA2 alors que la signature de la convention se négocie...et ne me dite pas que ce n'est pas lié et que Godin et son pote Spielmann n'en sont pas à l'initiative...une fois cette convention signée ca ce calmera ...
Karim67100
Cadet
Masculin Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 16/07/2011


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 8:47

Encore faut-il que les deux parties trouvent un terrain d'entente...
K4is3rt0m
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 17313
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 20/07/2006
Humeur : relaxé

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Etudiant

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 12:20

Boah, Bernard Graeff n'aura plus qu'à sortir de l'ombre à ce moment-là ...
Dommage qu'on n'ait plus eu de matchs depuis longtemps, l'actualité sportive mordrait un peu plus sur les conflits internes et externes. Néanmoins, manger avec Hilali quelques mois après le désastre et en plus laisser filtrer l'information chez quelques supporters (car ce coup-ci l'Alsace est à la bourre, il y en avait déjà un ou deux sur des sites qui étaient au courant il y a plusieurs jours Razz), ce n'était pas très habile ...
marc67
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 4038
Age : 44
Date d'inscription : 07/05/2010
Humeur : content

Informations
Club préféré:
Profession: bientot plus chomeur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 13:25

H. Jafar avait ses manières mais il avait peut être raison sur ce que Spielmann magouilles ....
Ce que je trouve bizarre, c'est le journal qui tire à boulet rouge sur tous ceux qui n'acceptent pas la convention rédigée par Spielmann....
C'est le point commun entre le diable (Jafar) et le dieu sauveur (Sitterlé)....
K4is3rt0m
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 17313
Age : 26
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 20/07/2006
Humeur : relaxé

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Etudiant

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 16:41

C'est un peu différent quand même je dirais. Spielmann n'a pas rédigé une convention refusée par Sitterlé, c'est le contraire. Quant à Hilali, c'est lui qui avait dénoncé la convention, avant qu'une nouvelle ne soit proposée. Dans tous les cas, le préfet jugera la teneur de cette convention. Si elle validée, Sitterlé pourra alors mettre en oeuvre son projet à plus long terme. Pour le moment, le plus difficile semble déjà de trouver un accord pour achever la rédaction.
nico
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3496
Age : 24
Localisation : Geispolsheim / Lipsheim
Date d'inscription : 08/08/2007
Humeur : bosseur

Informations
Club préféré: Stasbourg
Profession: FAC Science de la Terre

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Ven 17 Fév 2012 - 18:55

Spiskopat a écrit:
Mais sinon, quand je vois sur un forum voisin comment ça part en bataille ranger,[...]
C'est toujours autant de la folie là-bas hein Laughing

Sinon, bonne nouvelle :


( http://fsrcs.free.fr/ )
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 2:13

nico a écrit:
Spiskopat a écrit:
Mais sinon, quand je vois sur un forum voisin comment ça part en bataille ranger,[...]
C'est toujours autant de la folie là-bas hein Laughing

Sinon, bonne nouvelle :


( http://fsrcs.free.fr/ )

Une bande d'attardés mentaux sur le Stub, une bétise à ce niveau ca fait même peur...mais ca illustre aussi le fait que si il y a des abrutits pareils chez nos supporters, il y en a forcemment aussi parmis nos dirigeant décideurs actuel et passé...
Karim67100
Cadet
Masculin Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 16/07/2011


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 2:30

Des attardé(e)s mentaux, je ne pense pas. Des passionné(e)s qui ne prennent pas de recul sur la situation certes, mais des passionné(e)s l'ami.
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 2:48

Karim67100 a écrit:
Des attardé(e)s mentaux, je ne pense pas. Des passionné(e)s qui ne prennent pas de recul sur la situation certes, mais des passionné(e)s l'ami.

Excuses moi mais il n'y a pas qu'un manque de recul, il y a aussi pour beaucoup un manque d'intelligence et de prise de hauteur... y'en a marre de tout ces calimeros qui se prennent pour des ayatollahs... Ca me fait penser à des chiens qui mordent la main du mec qui leurs donne à bouffer... je m'excuse par avance de cette comparaison...j'imagine que tu fais parti du Stub comme moi, preuve qu'il y aussi des gens plus critiques et avec une certaine dose de discernement
kilroy
Joueur de CFA
avatar Masculin Nombre de messages : 2960
Age : 53
Localisation : Châteauroux
Date d'inscription : 28/05/2011

Informations
Club préféré: La berri
Profession: J'essaye mais c'est dur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 2:50

ça faisait longtemps que je n'avais pas été sur le stub mais bon sang 12 pages sur le sujet en 24h00 Shocked
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 3:06

kilroy a écrit:
ça faisait longtemps que je n'avais pas été sur le stub mais bon sang 12 pages sur le sujet en 24h00 Shocked

Tout ca pour un déjeuner...moi si j'étais Godin pour être à fond sur le people...j'aurai donné le menu et surtout qui va payer ??? suite au prochain scandale...Sitterle a payer l'addition à Hilali .!
Karim67100
Cadet
Masculin Nombre de messages : 109
Date d'inscription : 16/07/2011


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 3:09

C'est vrai que celles et ceux qui veulent imposer leur point de vue, à force...

Je suis aussi membre surle Stub l'ami. Mais si je n'y interviens pas beaucoup sur l'INTERnational NETwork c'est que je préfère la "real life".
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 46
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 3:36

Karim67100 a écrit:
C'est vrai que celles et ceux qui veulent imposer leur point de vue, à force...

C'est vrai un peu comme Fritz ici lol Wink
fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 4:33

Poncho a écrit:
Karim67100 a écrit:
C'est vrai que celles et ceux qui veulent imposer leur point de vue, à force...

C'est vrai un peu comme Fritz ici lol Wink

Je ne cherche pas à imposer mais à convaincre...pas pareil... Wink :$:
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37450
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 5:20

Que chacun expose ses points de vue ici comme il le fait actuellement sans concession mais aussi sans intolérance. Les moutons seront bien gardés et les modos au chômage, la situation préférée de ces derniers. yes

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18589
Age : 71
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 5:21

Moi tout ce que je vois c'est que sportivement çà va pas trop mal pour l'instant et rien que pour celà je remercie Sitterlé, maintenant des dessous de cartes au racing y en a toujours eu depuis l'ère Bord que j'ai vécu et çà ne cessera sans doute jamais quel que soit celui qui a les atouts en main.
kilroy
Joueur de CFA
avatar Masculin Nombre de messages : 2960
Age : 53
Localisation : Châteauroux
Date d'inscription : 28/05/2011

Informations
Club préféré: La berri
Profession: J'essaye mais c'est dur

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 6:27

Vivement le retour des matchs ^^^
Ras le bol de toutes ces conneries Grrrr
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 46
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 6:32

fritz67210 a écrit:
Poncho a écrit:
Karim67100 a écrit:
C'est vrai que celles et ceux qui veulent imposer leur point de vue, à force...

C'est vrai un peu comme Fritz ici lol Wink

Je ne cherche pas à imposer mais à convaincre...pas pareil... Wink :$:

Oh la frontière est proche,très proche même. Ce qui m'embête c'est surtout ces petits noms d'oiseaux que tu donnes aux personnes qui pensent autrement que toi,"attardés" par exemple....

Au delà de ça je vais te donner mon avis. Sitterlé désire qu'un autre investisseur prenne le relais pendant que lui récupère du pognon grâce au nom RACING. On peut tout à fait comprendre ce point de vue mais aussi celui de l'autre partie qui ne désire pas lui payer indéfiniment...D'autre part pour l'instant il n'a pas injecté un kopeck dans le RSC mais de l'autre coté il négocie (ou tente de le faire) pour gagner de l'argent sur le nom du RCS ...qui ne serait pas méfiant.

fritz67210
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1464
Age : 40
Date d'inscription : 10/07/2010
Humeur : bavard

Informations
Club préféré: STRASBOURG
Profession: Animateur de réseau

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 6:41

Poncho a écrit:
fritz67210 a écrit:
Poncho a écrit:
Karim67100 a écrit:
C'est vrai que celles et ceux qui veulent imposer leur point de vue, à force...

C'est vrai un peu comme Fritz ici lol Wink

Je ne cherche pas à imposer mais à convaincre...pas pareil... Wink :$:

Oh la frontière est proche,très proche même. Ce qui m'embête c'est surtout ces petits noms d'oiseaux que tu donnes aux personnes qui pensent autrement que toi,"attardés" par exemple....

Au delà de ça je vais te donner mon avis. Sitterlé désire qu'un autre investisseur prenne le relais pendant que lui récupère du pognon grâce au nom RACING. On peut tout à fait comprendre ce point de vue mais aussi celui de l'autre partie qui ne désire pas lui payer indéfiniment...D'autre part pour l'instant il n'a pas injecté un kopeck dans le RSC mais de l'autre coté il négocie (ou tente de le faire) pour gagner de l'argent sur le nom du RCS ...qui ne serait pas méfiant.


Poncho, quant je parle "d'attardé" je fais référence à certaines personnes évoluant sur le Stub... et je trouve que suis encore trop gentil..mais bon ...pour le reste pourquoi veux tu que Sitterle investisse ? regardes l'organigramme actuel du club et tu comprendras...c'est comme si on te demandait à toi de mettre beaucoup d'argent dans le club, tu voudrais sans doute certaines garanties ?
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 46
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   Sam 18 Fév 2012 - 6:50

Bin ne rien donner pour en prendre un max c'est quelque part dérangeant pour moi.
Sinon sur l'affaire chacun restera sur sa position autant Sitterlé que l'association à moins qu'un compromis ne soit trouvé.
Mais le mal est déjà fait et on a pas fini de tourner en rond.
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sitterlé, ange ou démon ?   

 

Sitterlé, ange ou démon ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: L'actualité du Racing-