Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Basket (+ SIG)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33865
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 16 Mar 2016 - 22:53

- ProB : Interview d’Éric Auvray-Porcherot, co-président du BC Souffelweyersheim «Le bilan est super positif»
Alors que le BCS a lancé une campagne de crowdfunding pour finir la saison dans les meileures conditions , Éric Auvray-Porcherot dresse un premier bilan du retour à Souffelweyersheim, du rajeunissement de l’équipe et évoque le futur en filigrane.
Quel bilan tirez-vous de ce retour à Souffelweyersheim ?
– Éric Auvray-Porcherot : Le bilan est super positif. On a fait de belles prestations à domicile, on a gagné contre de grosses écuries comme Le Portel ou Hyères-Toulon. Ce sont des choses qu’on n’aurait pas pu faire à la Rotonde. Je pense qu’on aurait perdu ces matches-là. Notre pari de dire, ‘‘on revient à Souffel pour gagner des matches’’ est réussi. Ça a été un gros boulot avec Nicolas Blanck (manager général du club ndlr ). La Commune a bien bossé avec nous, sans elle, rien n’aurait été possible. Ils nous ont soutenus parce que pour eux aussi c’était important que l’équipe revienne à la maison Ce n’était pas toujours évident d’évoluer à la Rotonde. Là, nos supporters sont contents…. Et ils peuvent revenir à pied à la salle (il rit).
– Cela se traduit-il en chiffres ?
– Les abonnements ont clairement doublé. On est tout près des 200. En termes de moyenne de spectateurs, on s’était fixé 750. On est en dessous aujourd’hui parce que la tribune derrière les paniers n’est pas encore installée. Il y 130 places derrière le panier, avec la tribune, il y en aurait 200. C’est un problème de permis de construire et de subvention qui prennent du temps.
En termes d’affluence, la salle est pleine à chaque rencontre.
– Vous avez lancé récemment une campagne de crowdfunding pour récolter 60 000 €, le montant de la subvention du département que vous n’avez pas reçue…
– 60 000 € sur un budget de 900 000 ce n’est pas négligeable. C’est surtout embêtant parce qu’on avait mis cette somme au budget et qu’on n’a pas été prévenu. On a fait un courrier au département mais on n’a pas de réponse.
On s’est décidé à solliciter les gens qu’on connaît pour donner un coup de main pour terminer la saison. On avait d’abord prévu de faire un crowdfunding sur une petite somme pour essayer. Finalement, on s’est dit pourquoi ne pas essayer sur la totalité de la somme. On a donc lancé la campagne via le site freelandease (www.freelendease.fr).

« Pour voir plus haut, il faudrait que notre budget passe d’un million à un million et demi »

– L’absence de cette somme aurait-elle des répercussions sur la fin de la saison ?
–  Pas sur le sportif non. On s’est toujours engagé à faire en sorte de finir la saison et d’en recommencer une autre. Parce qu’il faut déjà penser à la prochaine puisque fin avril, il faut produire à la Ligue le budget 2016/2017. On travaille pour donner des chiffres proches de la réalité. Ce n’est de toute façon pas notre habitude de produire un budget qui ne soit pas réfléchi.
On approche des partenaires pour maintenant et les saisons à suivre mais certains nous donnerons juste de quoi finir la saison. On sait ce que la Commune de Souffel va nous donner mais pas ce que donnera la nouvelle région. On a avancé le rendez-vous annuel avec Monsieur Richert parce qu’avec le rapprochement des régions, on a besoin de savoir. Les subventions ne sont pas les mêmes d’un club à l’autre. Charleville, en ProB, touche 300 000 € alors que nous touchons 150 000 et Châlons-Reims, en ProA, 75 000. Rien n’est homogène et on a peur d’un nivellement vers le bas.


– En termes de sponsoring, est-il difficile d’exister à côté de la SIG ?
– Oui. Il y a beaucoup de sponsors qui ont fait le choix Racing-SIG, les deux clubs d’élite. Nous avons plus des sponsors à taille humaine, qui n’attendent pas de retour sur investissement. À la SIG, ils seraient peut-être trop petits alors qu’ils peuvent exister chez nous.
– Qu’aimeriez-vous améliorer dans le club pour qu’il grandisse ?
– Aujourd’hui, Nicolas ( Blanck ) s’occupe de l’administratif et des partenaires mais il nous faudrait une personne en plus qui ne s’occuperait que des partenaires privés. Pour voir plus haut, il faudrait que notre budget passe d’un million à un million et demi et alors on pourrait annoncer qu’on veut jouer les play-offs. On a disputé une finale de Leaders Cup et là, on peut encore espérer les play-offs. Mais il faut rester humble parce qu’on n’est pas Strasbourg, on est Souffel une ville de 6000 habitants.

« Ces jeunes-là avec leur engagement, leur volonté sont séduisants »

– Cette saison vous avez choisi de jouer la carte jeune. Êtes-vous content de ce pari ?
– C’est une transition importante. Les deux premières années, on avait une équipe de dix pros et deux jeunes de moins de 23 ans qui ne jouaient pas. Comme nous n’avons pas de centre de formation nous étions tenus d’aligner quatre basketteurs de moins de 23 ans dans l’effectif sous peine de devoir payer une amende de 25 000 pour chaque joueur manquant. Cette année, on a pris le parti de prendre dix pros avec quatre jeunes de moins de 23 ans qui auraient leur place sur le terrain (Cédric Bah, Antony Labanca, Guillaume Plas et Nianta Diarra ndlr ). Et ça fonctionné. Ils se battent et sont accessibles pour les spectateurs ce qui est important pour un petit club comme le nôtre.
On a quand même eu peur parce qu’on a changé 8 joueurs, enfin 7 et demi puisque Nianta (Diarra) est arrivé en fin de saison dernière, dont certains étaient là depuis cinq ou six ans et les spectateurs avaient leurs mascottes. Ces jeunes-là avec leur engagement, leur volonté sont séduisants. Et puis Stéphane ( Eberlin, le coach ) est connu pour être capable de lancer des joueurs. Ça a été le cas pour Jacques Alingue, Kevin Dinal ou Jérôme Cazenobe…
– Quelles sont vos intentions pour la saison prochaine ?
– C’est encore un peu tôt pour en parler. Mais dans un mois, on sera obligé de se dévoiler. Les premières discussions seront menées avec Stéphane. Le coach est le premier poste à valider. Après, on aimerait bien garder certains joueurs. Fin avril, on aura une priorité sur certains d’entre eux pour éviter qu’ils s’en aillent. Mais il est trop tôt encore, parce qu’on pourrait très bien se retrouver en N1. On est à une victoire des play-offs mais aussi à une défaite du premier relégable.
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 19 Mar 2016 - 15:37

Antibes7919152322  
Strasbourg8525231621
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 19 Mar 2016 - 22:10

ProA (24e journée) :
Antibes – SIG (79-85)
La SIG en leader

La bande à Vincent Collet s’impose au terme d’une rencontre globalement maîtrisée, malgré un joli retour des Azuréens au troisième quart-temps. Rodrigues Beaubois a été précieux, avec 20 points (7 sur 9).
Après une entame équilibrée, les joueurs de la SIG ont rapidement pris les devants dans cette rencontre. Kyle Weems, irrésistible à 3 points (11 points après 10 minutes de jeu), permet aux visiteurs de creuser un petit écart à la fin du premier quart (25-19). Seul Will Solomon, côté Sharks, limite la casse avec 6 unités au compteur.

Si nous n’avions pas été prêts ce soir, nous aurions perdu.

Tim Blue, discret en début de partie, tente de recoller au score mais manque de réussite. Les Strasbourgeois, très adroits, continuent leur petit bonhomme de chemin et perturbent énormément les Antibois en défense.
Les locaux, empruntés sur les phases offensives, perdent trop de ballon (11 en première période, contre 5 pour la SIG). Et puis c’est l’heure du festival Rodrigues Beaubois qui inscrit trois shoots longue distance pour permettre à son équipe de prendre 14 points d’avance à quatre minutes de la mi-temps. C’est l’écart entre les deux formations à la pause. Antibes, entreprenant mais maladroit, reste à portée de tir des Alsaciens, dont la cohésion collective fait régulièrement mouche.
Au retour des vestiaires, la SIG tente d’enfoncer le clou par Beaubois, qui artille à 3 points à deux reprises. Antibes répond par Solomon, mais peine à rester dans le rythme. Les Alsaciens mènent 54-37. Avant que les Sharks ne se réveillent et infligent un surprenant mais non moins cinglant 17-2, en un peu plus de 6 minutes. Les hommes de Julien Espinosa dictent désormais le tempo. Mais Strasbourg n’a lâché son emprise sur le match et rectifie le tir avant le dernier quart. (64-57).
Les visiteurs ont su faire le dos rond lors du gros temps fort des Azuréens, et ne lâcheront rien jusqu’à la fin de rencontre. Vincent Collet pouvait être heureux de la soirée qui correspond à une huitième victoire de rang pour sa troupe, même si elle a été compliquée : « Antibes a mis beaucoup plus d’agressivité après la pause. Ils ont été davantage mobilisés et se sont accrochés afin d’inverser la tendance. Quand ils reviennent à -2, on est à l’arrêt. Fall et Blue nous ont fait mal. Heureusement, le groupe s’est ressaisi et a su retrouver sa cohésion. Si nous n’avions pas été prêts ce soir, nous aurions perdu. C’était un match très intéressant avant de jouer notre quart de finale retour en Eurocup mercredi soir. » Premier dans l’Hexagone, la SIG va s’efforcer de continuer à briller sur la scène européenne.
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 23 Mar 2016 - 4:03

candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 23 Mar 2016 - 15:51

bien
Strasbourg a fini par y arriver. En arrachant le match nul contre le Nizhny Novgorod après deux prolongations en quart de finale retour (94-85 à l'aller), la SIG, longtemps menée, disputera les premières demi-finales européennes de son histoire. Kyle Weems (35 points) et Rodrigue Beaubois (17 points, 5 passes) ont été énormes. Bravo
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 23 Mar 2016 - 22:58

Eurocoupe (quart de finale retour) :
 SIG - Nizhny Novgorod (91-91 a.2p.)

Toujours plus grand !
Le jour de gloire est arrivé ! La SIG s’est qualifiée, hier soir, pour les demi-finales de l’Eurocoupe, un niveau qu’elle n’avait encore jamais fréquentée jusque-là, à l’issue d’un match qui restera dans les annales. Elle affrontera Trente dès la semaine prochaine.

Il est des instants magiques, des moments uniques qui marquent la vie d’un club. Ceux partagés hier soir au Rhenus en font partie et sont appelés à rester gravés dans la mémoire commune. Très ému, Vincent Collet s’est même « autorisé à faire (son) premier tour d’honneur » depuis qu’il est à Strasbourg, c’est dire.
Pour la première fois de son histoire, la SIG s’est en effet hissée en demi-finale d’une compétition européenne, l’Eurocoupe en l’occurrence. Et le fait que cette qualification ait été décrochée tout au bout du suspense, après deux prolongations épiques et « un scénario hitchcockien », pour reprendre la formule du président Martial Bellon, ne la rend que plus belle, que plus exceptionnelle.
Pour le basket français, l’exploit strasbourgeois vient aussi mettre fin à quinze années d’insuccès au stade des quarts de finale. Paris, l’an dernier face à Banvit Banderma, l’Asvel en 2006 face à l’Aris Salonique et… la SIG en 2007 contre Vilnius avaient tous été recalés aux portes du dernier carré. La troupe de Vincent Collet, elle, aura son rond de serviette à la table VIP et elle rejoint, dans l’histoire, Chalon-sur-Saône, demi-finaliste (et même finaliste) de la Coupe Saporta en 2001.

Dans le top-20 européen

Oui, c’était jour de gloire hier au Rhenus, où le club alsacien, en éliminant Nizhny Novgorod au meilleur des deux manches, et à l’issue d’un match loin d’être nul (une rareté en basket), s’est donc glissé dans le top-20 européen (le top-16 de l’Euroligue et les demi-finalistes de l’Eurocoupe), un objectif que le président Martial Bellon avait fixé à l’horizon 2020. Personne, toutefois, ne s’offusquera de ce que Louis Campbell et les siens aient raccourci les délais.
Entrée dans le match sur la pointe des pieds, virtuellement éliminée durant vingt-trois minutes, entre la 14e et la 37e , la SIG a plié, mais n’a pas rompu. « Nous avons été dominés ce soir, mais on a eu le mérite, même en l’étant, de ne jamais lâcher complètement », a relevé Vincent Collet.
Si le coach a pu s’appuyer sur la combativité de tous ses hommes pour tenir dans la tempête d’abord, renverser la vapeur ensuite, il a logiquement tressé quelques lauriers supplémentaires à Bangaly Fofana, auteur d’une partie titanesque, « gobertienne » même, en deuxième mi-temps.
« Il a été incroyable, arrêtait la balle sur les pick’n’roll, redescendait pratiquement aussi vite que la balle sur son joueur. Il a également fermé l’accès du cercle trois, quatre fois dans les derniers échanges et ça a, bien sûr, été décisif. »
En panne de fluidité en attaque, c’est au courage, à l’envie et avec le soutien d’un Rhenus monté en température au fur et à mesure des minutes que les Alsaciens, portés par un Kyle Weems stratosphérique (35 points, 31 d’évaluation), sont allés chercher leur qualification. Le combat fut de toute beauté. « J’ai des joueurs qui arrivaient à peine à marcher à la sortie du terrain. » Il a surtout été victorieux.
Et le meilleur est peut-être encore à venir… Il est en effet permis de penser que la demi-finale face aux Italiens de Trente (match aller la semaine prochaine en Alsace) ne constitue pas un écueil inabordable pour une équipe de Strasbourg en pleine bourre depuis trois mois. « On a beaucoup à gagner et pas grand-chose à perdre », a souri Vincent Collet, en évoquant la suite de la compétition.
Remporter l’Eurocoupe ? La SIG aurait tort de se l’interdire. Cette saison, elle a fait de ses rêves une réalité.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Jeu 24 Mar 2016 - 22:45

Après la qualification de la SIG pour les demi-finales de l’Eurocoupe
Une autre dimension
Qualifiée pour les demi-finales d’une coupe d’Europe, une première pour elle, la SIG poursuit son irrésistible ascension. Et les dividendes de son exploit n’ont peut-être pas encore tous été recueillis.
Trente donc. Comme l’adversaire italien de la SIG en demi-finale de l’Eurocoupe. Trente, aussi, comme le nombre de minutes qui ont suffi, hier matin, pour écouler la totalité des places mises en vente pour le match aller mardi prochain (20h) au Rhenus Sport (*).
La SIG s’est invitée dans le dernier carré continental à la faveur de son homérique exploit face à Nizhny Novgorod, ce match nul (91-91) arraché après deux prolongations et un suspense insoutenable. Et l’engouement populaire est à la hauteur de la performance sportive : historique. Jamais, dans son histoire, le club alsacien n’avait frayé dans ces sphères-là. « C’est un grand moment, comme on en vit rarement », a réagi à chaud Martial Bellon, le président du directoire.
Un nom sur la scène continentale
La saison dernière, embellie par la double victoire en finale de la Leaders Cup et en finale de la Coupe de France, avait été la plus enthousiasmante depuis longtemps. L’exercice en cours pourrait bien la surpasser, quand bien même la SIG a abandonné les deux trophées qu’elle avait conquis et qu’elle n’a, pour l’heure, encore rien remporté.
Triple finaliste de la Pro A, Strasbourg est, depuis 2013, l’une des nouvelles places fortes du basket hexagonal. À Oldenbourg, après la victoire en huitième de finale de l’Eurocoupe, le président Bellon avait d’ailleurs rappelé que le club pouvait se targuer du meilleur bilan victoires - défaites en LNB au cumul des cinq dernières saisons.
« Nous sommes, de loin, la meilleure équipe en saison régulière. On n’en parle pas, parce que ce sont les play-offs qui déterminent le titre, mais on a quand même une constance au plus haut niveau », avait-il relevé.
Les vice-champions de France se sont désormais aussi fait un nom sur la scène continentale. Il y a eu, au cœur de l’automne, les exploits contre Fenerbahçe, le Real et l’Étoile Rouge en Euroligue. Il y a, désormais, cette accession dans le gotha de l’Eurocoupe. Indéniablement, la SIG de Vincent Collet, qui a fait de cette campagne une priorité et y consacre une énergie de tous les instants, a encore franchi un palier et changé de dimension.
Et la prouesse de mercredi survient à point nommé. Les dirigeants strasbourgeois planchent en effet sur l’agrandissement du Rhenus, dont la jauge serait portée à 8000 spectateurs. La future Arena aurait vocation à devenir un « lieu de vie », avec des salles de séminaires, un restaurant, des commerces, des loges et salons d’honneurs, le tout pour un montant estimé à 22 millions d’euros.

Une formidable publicité

Le club, qui porterait le projet avec ses partenaires économiques, est à la recherche d’un “nameur” (sur le modèle Kindarena à Rouen). Or, ses coups d’éclat à répétition, et leur retentissement médiatique, constituent une formidable publicité pour attirer et convaincre les investisseurs.
« Ça tombe au bon moment, au moment où on commercialise le dossier », a d’ailleurs convenu Martial Bellon, qui siège, par ailleurs, depuis plusieurs mois au sein du groupe de travail en charge de la compétitivité du sport professionnel français en Europe, dans le cadre de la grande conférence initiée par le gouvernement.
« Le Rhenus Sport sera peut-être l’un des premiers exemples concrets de ce changement de politique majeur dans les liens entre les collectivités et les infrastructures », a souligné le secrétaire d’État aux Sports, Thierry Braillard, présent mercredi.
L’aventure, de surcroît, n’est pas terminée. « On a franchi un cap, mais on va essayer de ne pas s’arrêter », a promis Martial Bellon. Face à Trente, « le Nanterre des Dolomites » comme l’a qualifié un suiveur, Strasbourg peut espérer aller encore plus haut. « Pour moi, c’est le favori de l’Eurocoupe », a même affirmé Ainars Bagatskis, le coach de Nizhny Novgorod.
Oui, la SIG, désormais, fait partie des bastions qui comptent.
(*) Une nouvelle vente de billets sera proposée exclusivement sur le site de la SIG mardi, jour du match, à 9h.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 26 Mar 2016 - 13:06

Pro A (25e journée)
Strasbourg bat Chalon (86-78) et conforte sa place de leader
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Dim 27 Mar 2016 - 12:45

Trophée Coupe de France (demi-finale) Kaysersberg en finale à Bercy!
Kaysersberg a dominé Angers (89-73), ce dimanche à Chamalières (Puy-de-Dôme), et s'est qualifié pour la finale du Trophée Coupe de France, programmée le 30 avril à Paris-Bercy. Six ans après avoir réalisé une première fois cet exploit, le KABCA a réécrit l'histoire!
Kaysersberg a dominé Angers (89-73), ce dimanche à Chamalières (Puy-de-Dôme), et s'est qualifié pour la finale du Trophée Coupe de France, programmée le 30 avril à Paris-Bercy. Six ans après avoir réalisé une première fois cet exploit, le KABCA a réécrit l'histoire!
Hier, les hommes de Fabien Drago avaient fini par vaincre les espoirs de Pau-Lacq-Orthez sur la plus courte des marges (80-79), en quart de finale de l'épreuve. Ils ont su terminer le travail de la plus belle des manières, en prenant le dessus sur une formation angevine qui était encore dans le coup à la mi-temps (42-40).
En finale, les Haut-Rhinois affronteront l'Union Rennes Basket, victorieuse de Cognac (68-57) dans l'autre demi-finale. Les Rennais évoluent, comme " KB ", en Nationale 2.
Les supporters alsaciens sont d'ores et déjà invités à réserver leurs billets. Le KABCA aura besoin de soutien, dans un mois, dans la plus belle salle de la capitale!
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mar 29 Mar 2016 - 13:48

Devant 6200 spectateurs


Strasbourg6816211417  
Trento743191915
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mar 29 Mar 2016 - 21:12

Péril en la demeure
Défaite, hier soir, par une équipe de Trente toujours aussi irrésistible sur la scène européenne, la SIG s’élancera avec six points de retard, mercredi prochain en Italie. La finale passera donc par un nouveau coup d’éclat loin du Rhenus.
Il est encore un peu tôt pour sortir les mouchoirs. D’ailleurs, l’histoire récente invite à la mesure, à la moderazione. Que ce soit en 8e de finale de l’Eurocoupe contre Oldenbourg ou en quart de finale face à Nizhny Novgorod, la SIG a en effet pu vérifier que le résultat du premier des deux matches ne présageait en rien de la suite des événements.

La défaite d’hier soir n’est pas encore synonyme de rimpianti

Battue au Rhenus par le pensionnaire de Bundesliga, elle avait renversé la situation avec autorité en Basse-Saxe. Victorieuse en Russie, elle avait, à l’inverse, dû cravacher et en passer par deux prolongations chez elle pour arracher le nul face au sociétaire de VTB League.
À la lumière de ces deux affrontements, il serait donc prématuré de tirer la moindre conclusion définitive. Si la défaite d’hier soir face à Trente n’est donc pas encore synonyme de rimpianti (*), elle n’en place pas moins les Alsaciens dans une posture inconfortable avant de se rendre en Italie. Elle est également venue confirmer leurs difficultés domestiques actuelles en coupe d’Europe. Au Rhenus, où les vice-champions de France ont enchaîné une quatrième sortie infructueuse, c’est un peu péril en la demeure ces temps-ci.
Louis Campbell et ses partenaires peuvent aussi regretter les six points d’écart à l’arrivée (68-74), même si la note aurait pu être autrement plus salée, puisqu’ils ont compté jusqu’à vingt longueurs de retard (16-36, 12e ’). « On aurait pu en avoir beaucoup plus, vu notre entame. Mais effectivement, c’est dommage de finir à moins six. Deux ou quatre points auraient sans doute été plus appropriés », a estimé Jérémy Leloup. Un flotteur de Poeta, un tir forcé de Campbell et une pénétration de Pascolo à trois secondes de la dernière sirène ont malheureusement figé l’écart à deux possessions.
La SIG, hier, ne s’est jamais remise d’une entame ratée. « On a été trop soft en défense au début, a repris l’ailier. On a fait des choix sur des joueurs, mais ce soir, ils n’en ont pas loupé un. »
À l’adresse « surnaturelle » des Transalpins – sept sur sept à trois points pour commencer, dont trois sur trois pour Julian Wright crédité seulement de 20% de réussite dans l’exercice cette saison –, les Alsaciens ont ajouté des tirs précipités et des pertes de balles stupides.
Cette même précipitation, cette même impatience leur ont également joué des tours lorsque, revenus dans le match, ils se sont escrimés à tenter leur chance de loin. « À chaque fois qu’on a perdu l’agressivité, on n’a pas été bien inspiré », n’a pu que regretter Vincent Collet. Le coach a été rejoint dans son analyse par Jérémy Leloup. « On a manqué de lucidité. Quand ils ont un problème de fautes, c’est à nous de les attaquer, or, on a plus cherché à shooter à l’extérieur. »

Renverser des montagnes

La bande à Kyle Weems devra donc aller chercher sa qualification de l’autre côté des Alpes. « La vérité du match d’aujourd’hui ne doit pas être celle de la semaine prochaine. Il faudra aller en Italie pour inverser la tendance », a proclamé Vincent Collet. « On a limité la casse. À nous d’avoir la même mentalité qu’à Oldenbourg. C’est eux qui ont une pression par rapport au résultat maintenant, à nous de nous en servir », a conclu Jérémy Leloup.
Si leur bilan de quatre victoires en cinq matches loin de chez eux en Eurocoupe invite à se montrer optimiste, il sera tout de même demandé aux Strasbourgeois, une nouvelle fois, de renverser des montagnes. Les Dolomites feront un écrin approprié.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mar 29 Mar 2016 - 21:21

Un homme dans le match
L’exemple Fofana

Déjà impressionnant lors du quart de finale retour contre Novgorod, Bangaly Fofana a encore haussé son niveau de jeu, hier soir, pour réaliser sa meilleure performance sur la scène européenne.
À l’évaluation , avec un flatteur total de 26, Bangaly Fofana a été le meilleur homme sur les lattes du Rhenus, hier soir. Contre les Russes de Novgorod, en quart de finale retour, le pivot avait déjà évolué en haute altitude, avec 10 points et 9 rebonds, soit ses records sur la scène européenne.
« Il avait déjà été exceptionnel la semaine dernière, mais il a été encore plus offensif ce soir (hier) , confirme Vincent Collet. Certes, plus d’actions lui ont été données, mais il faut reconnaître qu’il a fait un très bon match. »
Auteur de 15 points, soit autant que Kyle Weems, et de dix prises, Fofana a incarné l’esprit de rébellion alsacien, après un départ calamiteux (16-36, 12e ’). « Eux avaient la rage alors que nous, on a entamé le match de manière tranquille, analyse l’intéressé. Heureusement, on a su réagir. C’est ce qu’il faut retenir. »
D’un panier bonifié, Fofana est le premier à tirer la SIG de sa léthargie. Le géant (2,12 m) s’appuie sur sa mobilité pour alimenter la série strasbourgeoise, un 17-0 passé en quatre minutes et dix secondes, à travers un panier sous le cercle puis un dunk rageur.

« Un grand qui saute un peu partout »

De l’autre côté du parquet, le n°21 sait aussi se montrer dissuasif. « Bangaly gêne les tirs à l’intérieur, c’est un grand qui saute un peu partout et qui déstabilise les adversaires, abonde son coéquipier Jérémy Leloup. En l’absence de Matt Howard, c’est lui notre relais au rebond. »
Seul bémol dans cette séquence magique, cette faute inutile, sa deuxième, qu’il commet sur Andres Forray, étant assis sur le parquet après avoir trébuché. Vincent Collet le fusille du regard et le rappelle illico presto sur le banc pour lui passer une bonne soufflante. « Il m’a fait peur, dit le coach, conscient que son pivot de 26 ans peut sortir d’un match sur un simple relâchement. Heureusement, il s’est vite ressaisi. »
Après la mi-temps, qu’il atteint avec un écot de 9 points et 5 rebonds, Bangaly Fofana s’attelle à des tâches plus ingrates, quand il s’agit de croiser le fer dans la raquette avec les grands d’en face.
Kyle Weems, Strasbourgeois le plus adroit jusque-là, ne trouve plus la cible. Pas grave, le pivot fait le ménage sous l’arceau, gobant quelques précieuses balles au prix d’une lutte acharnée. Pour Trente, plus aucun panier n’est facile. Et Fofana fait lever le Rhenus après avoir été à la conclusion d’un alley-oop initié par Mardy Collins.

« Six points, à la fois rien et beaucoup »

Dans le money-time , le joueur formé à l’Asvel revient sur le parquet, après une tentative à trois points manquée de son acolyte Romain Duport (56-61, 33e ’). La fin de match est tendue. Avec le bondissant Julian Wright et l’athlétique Dominique Sutton sur le râble, le “Bang” commence à tirer la langue.
Contraint de “donner” sa troisième faute, sur une remise en jeu très mal dosée de Mardy Collins, il s’illustre dans la foulée en convertissant l’inspiration de Rodrigue Beaubois. On le retrouve encore sur la ligne des lancers, assurant ses deux essais à moins de deux minutes du terme (66-69).
Las, les artistes strasbourgeois, à l’image de Beaubois ou de Campbell, ne parviennent pas à inscrire le panier de l’égalisation. Les efforts du “grand” n’ont pas suffi. De quoi nourrir un sentiment de frustration, que le garçon préfère garder pour lui. « Perdre de six points, c’est à la fois rien et beaucoup, dit-il. C’est dommage, parce que l’on aurait pu limiter la casse à la fin. Maintenant, il nous faut tout donner pour gagner là-bas de sept points… »
Les extérieurs strasbourgeois, pas à la fête hier, pourront toujours s’inspirer de Bangaly Fofana pour « monter en température » mercredi prochain dans les Dolomites, comme le souhaite ardemment Vincent Collet. Fofana, lui, ne pourra pas donner beaucoup plus…
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 30 Mar 2016 - 13:14

Invité de l'Acsess365 ce mercredi, Vincent Collet, entraîneur de Strasbourg, a expliqué que Mardy Collins avait joué blessé mardi et qu'il était incertain pour la demi-finale de l'Eurocoupe la semaine prochaine à Trente.
Il y avait une raison à la prestation décevante de Mardy Collins mardi en demi-finale aller de l'Eurocoupe face à Trente (68-74). L'arrière américain de Strasbourg n'était pas à 100%. Sa présence jeudi prochain en Italie pour le match retour est incertaine. « Mardy Collins a joué un peu blessé, on n'est un peu inquiet pour lui, a déclaré Vincent Collet, entraîneur de la SIG, ce mercredi dans l'Access365. On espère qu'il sera rétabli. On espère surtout récupérer Matt Howard (ndlr : victime d'une fracture à la main gauche début mars) pour la semaine prochaine et je pense que ça, ce sera vraiment la meilleure nouvelle et ça pourrait être décisif pour nous. »
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Ven 1 Avr 2016 - 21:33

Pro B (25e journée) :
Le Portel – BC Souffelwyersheim (73-58)

Logique, mais cruel
Mal embarqué (50-33, 23e ), Souffelweyersheim a eu le mérite de ne jamais lâcher (50-52, 30e ), mais a finalement dû baisser pavillon sur le parquet du Portel hier soir (73-58).
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 2 Avr 2016 - 8:06

Finaliste de la dernière édition de la CDF quand même Le Portel (contre la SIG).

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13885
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 2 Avr 2016 - 14:14

SIG  -  Nanterre  74 - 77
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 2 Avr 2016 - 16:01

çà fait un peu tache cette défaite, dommage.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 2 Avr 2016 - 21:39

Un poil trop court
Toutes les belles choses ont une fin. La série victorieuse de la SIG en championnat, qui s’est étirée sur neuf journées, s’est achevée hier contre Nanterre. Au moins les Alsaciens auront-ils préparé au mieux leur sommet européen à Trente, mercredi.
Nanterre, à l’aller comme au retour : les Franciliens ont donc réussi à faire chuter à deux reprises la SIG en Pro A. Si le premier match, début janvier à Maurice-Thorez, a tourné à la déculottée (95-63), le second a été autrement plus disputé, le chassé-croisé au tableau d’affichage tenant le Rhenus en haleine jusqu’au bout.
« Cela se joue sur de petits détails, une ou deux possessions en fin de match, dit Hugo Invernizzi, le Haut-Rhinois de Nanterre. Peut-être avons-nous été un peu plus frais, alors que la SIG avait déjà la tête ailleurs. S’ils avaient gagné, ça n’aurait pas non plus été un scandale… »

De l’énergie, pas d’adresse

Oui, mais voilà, les hommes de Vincent Collet ne sont pas parvenus à ramener les Verts à la raison. Même privés de Mardy Collins, l’arrière étant laissé sur le banc par précaution avant le sommet européen, ils avaient pourtant réussi à prendre les devants à l’entame du money-time (67-62, 36e ’).
Mais au lieu de tuer le match, comme ils savent si bien le faire, Louis Campbell et les siens ont relancé une ultime fois leur adversaire. « On a commis trop de petites erreurs, à l’image des paniers faciles que Bangaly Fofana avaient mis jusque-là et qu’il a loupés ou des fautes commises sur Hugo Invernizzi », regrette Vincent Collet. Le technicien ajoute encore à la liste ce rebond gobé par Mykal Riley à onze secondes du buzzer final ou ce tir précipité de Rodrigue Beaubois dans la foulée.
Pour autant, le coach estime que cette « défaite n’est pas infamante ». Il est vrai que les Strasbourgeois ont répondu présent dans le combat, avec Fofana et Lacombe en chefs d’escadron. « Il a fallu mettre beaucoup d’intensité pour remporter ce match, reconnaît son homologue Pascal Donnadieu. Les gars peuvent être très fiers d’avoir gagné ici. Ce n’est pas parce que la SIG joue un match capital mercredi qu’elle en voulait moins. »

“Mad Matt” s’est relancé

En outre, Collet a pu récupérer son guerrier le plus véhément, en l’occurrence Matt Howard. Revenu en un mois d’une fracture à l’avant-bras, l’intérieur américain a pu reprendre ses marques en quinze minutes passées sur les lattes du Rhenus. « C’est une excellente nouvelle, ça va l’aider à relever le défi dans la fournaise italienne. »
Avant son déplacement à Trente, où il s’agira de remonter six points pour s’ouvrir les portes de l’Eurocoupe, la SIG devra quand même se pencher sur son manque d’adresse qui la plombe depuis une semaine.
Au Rhenus, les Nanterriens ont fait feu de tout bois (13 sur 28 à trois points), alors que les extérieurs alsaciens l’ont joué petits bras (3 sur 15). « On a beau compenser dans les autres domaines, le basket reste un sport d’adresse, rappelle Vincent Collet. Cela nous pénalise beaucoup. »
Hier, cela a coûté un dixième succès de rang en championnat. Mercredi dans les Dolomites, il faudra retrouver la confiance pour ne pas aller au devant d’une vraie désillusion.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 6 Avr 2016 - 13:32

Eurocoupe, demi-finale retour

La SIG en finale après sa victoire sur Trente (78-86)


LA SIG est devenu le premier club français depuis quinze ans à accéder à la finale de l’Eurocoupe messieurs grâce à cette victoire 86-78 ce soir à Trente.
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 6 Avr 2016 - 13:42

énorme Bravo bien
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13885
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 6 Avr 2016 - 14:37

SIG Bravo Bravo Bravo
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 6 Avr 2016 - 20:57

Strasbourg en finale avec un Romain Duport héroïque
Strasbourg, battu de six points par Trente au match aller, a décroché sa place pour la finale de l'Eurocoupe grâce à sa victoire de huit points en Italie (78-86), mercredi.
Strasbourg comptait sur le retour (précoce, peut-être) de Matt Howard, son leader défensif, pour s'emparer de la forteresse Trente, mercredi. Sa qualification pour la finale de l'Eurocoupe, le club alsacien la doit à un héros beaucoup plus inattendu. Il restait treize secondes à jouer lorsque Romain Duport, avec un culot presque indécent, déclencha un tir primé. La SIG comptait alors sept points d'avance, un sur l'ensemble des deux matches, et aurait théoriquement dû faire tourner le ballon.

Mais le pivot avait la main chaude. Bouillante, même. Le temps d'un instant, il éteignit le PalaTrento en donnant dix points d'avance à son équipe (85-75). La réponse d'un Julian Wright jusqu'ici peu inspiré (16 points à 5/15) fut immédiate mais vaine. Pour la première fois depuis quinze ans, un club français est en finale de l'Eurocoupe.

Pascolo en feu, Collins retrouvé


Duport, auteur de 20 points en quinze minutes et sept secondes seulement, a renforcé la SIG dans un secteur qui lui avait cruellement fait défaut dans le premier quart-temps, le rebond. Après dix minutes, l'épatant Davide Pascolo, intérieur malin au style atypique, en avait capté davantage (5 dont 3 offensifs) que l'ensemble des joueurs de Vincent Collet (4) ! La faute à l'inattention de Kyle Weems, entre autres, mais aussi à la réussite de l'Italien, par ailleurs auteur de 10 points (22 au total, meilleur marqueur du match).

Strasbourg, incapable de tempérer l'euphorie transalpine la semaine précédente (2-10 après cinq minutes), comptait pourtant cette fois deux points d'avance, 19-21 (10e). Il lui en fallait six pour s'offrir une prolongation, sept pour une qualification. Avec une défense plus intense et un Mardy Collins retrouvé (20 points lui aussi), elle entrevit virtuellement la finale à quinze minutes du terme, sur un tir primé de Jérémy Leloup (41-48, 25e). Pascolo, esseulé, se fit plus discret, alors même que Wright, dont la polyvalence et l'imprévisibilité étaient tant redoutées, surjouait.

Jusqu'à 17 points d'avance pour la SIG


Collins enfin en pleine possession de ses moyens, Strasbourg n'attendait plus que Rodrigue Beaubois, son autre leader offensif, pour porter le coup fatal. L'arrière, maladroit à l'aller, n'avait pas marqué le moindre point après trois quart-temps. Il se rassura dès l'entame du quatrième, derrière l'arc (51-65, 31e), avant de faire grimper l'écart à dix-sept unités (53-68, 32e) en se jouant de Pascolo.

Onze points d'avance sur l'ensemble des deux matches, Strasbourg semblait à l'abri. C'était sans compter sur un relâchement coupable et la détermination de Trent Lockett, qui envoya virtuellement les deux équipes en prolongation grâce à un 2+1 (71-77) à quarante-neuf secondes du terme. Strasbourg repris neuf points d'avance (deux sur l'ensemble des confrontations, 82-73) avec l'aide malheureuse de Wright, coupable d'un panier contre son camp sur un lancer franc manqué par Weems. La suite, vous la connaissez.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 6 Avr 2016 - 20:59

Strasbourg affrontera Galatasaray en finale de l'Eurocoupe
Galatasaray a décroché dans la douleur sa qualification pour la finale de l'Eurocoupe, malgré sa défaite sur le parquet de Gran Canaria (94-81, a.p.), mercredi. Le club turc défiera Strasbourg les 22 et 27 avril.
Galatasaray, en position très favorable après sa large victoire contre Gran Canaria au match aller (89-75), a souffert pour rejoindre Strasbourg en finale de l'Eurocoupe, mercredi. Les coéquipiers de Vladimir Micov (21 points), dont l'avance était toujours confortable à la mi-temps (+10 sur les deux matches), ont été poussés en prolongation par les Espagnols, adversaires de la SIG en phase de groupes du Top 32.

Les lancers francs du scoreur américain Errick McCollum, une nouvelle fois précieux (21 points), ont finalement assuré à Galatasaray sa place en finale. Le match aller se jouera le 22 avril, le retour cinq jours plus tard.
equipe
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Jeu 7 Avr 2016 - 9:25

Pas si imprenable que ça finalement le Galatasaray mais il faudra être costaud.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Jeu 7 Avr 2016 - 11:09

Il suffit d'un mauvais jour de Calatasaray et un très bon de la SIG.
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 9 Avr 2016 - 12:52

Strasbourg6614172114  
Le Mans8220221525
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 9 Avr 2016 - 13:16

Dans une ambiance électrique, Strasbourg chute au Rhénus face au Mans
Dans une ambiance électrique en fin de match, Strasbourg s'est incliné au Rhénus, samedi lors de la 28e journée de Pro A, face au Mans (66-82). Qualifiés pour la finale de l'Eurocoupe, les Alsaciens laissent la possibilité à Monaco de s'échapper en tête du classement.
Trois jours après s'être qualifié pour la finale de l'Eurocoupe, à Trente, Strasbourg a vécu un difficile retour à la Pro A, samedi au Rhénus lors de la 28e journée. Les Alsaciens ont concédé leur huitième revers de la saison régulière (19 victoires), face au Mans (66-82, malgré un joli rapproché dans le troisième quart-temps (41-44, puis 52-57 à la 30e).
La fin de match a été très tendue : remonté par une décision arbitrale (faute offensive sifflée contre Mardy Collins), Vincent Collet, l'entraîneur de la SIG, a dû quitter le terrain, sanctionné d'une faute disqualifiante, tout comme Collins, meilleur marqueur de son équipe (15 points, 5 rebonds et une passe). Face à la réaction des supporters, qui ont lancé des projectiles sur le parquet, le président de Strasbourg, Martial Bellon, a dû prendre le micro pour appeler au calme.
2
C'est la deuxième défaite de rang de Strasbourg en Pro A, après son revers concédé face à Nanterre, il y a une semaine (74-77). En début de la saison, en novembre, la SIG avait chuté trois fois de suite (à Orléans, Chalon puis Rouen).

La SIG laisse filer Monaco en tête
Strasbourg a manqué d'adresse longue distance (6/28, contre 8/20 pour les hommes d'Erman Kunter), à l'image de Kyle Weems, 0 point en 24 minutes avec un 0/6 à trois points. Seuls Jérémy Leloup (12 points), Louis Campbell (12), Rodrigue Beaubois (11) et Bangaly Fofana (10) ont, dans le sillage de Collins, franchi la barrière des dix points. Le MSB a copieusement dominé au rebond (36 à 22, 10 à 4 sur le plan offensif), et a été porté par les 15 points de Pape-Philippe Amagou et Romeo Travis, les 12 rebonds de Mouphtaou Yarou et les 13 passes de Tywain McKee.
Au classement, Strasbourg (2e) manque l'occasion de revenir provisoirement à hauteur de Monaco, tandis que Le Mans (3e), avec un match en plus, compte désormais le même nombre de succès (19, 9 défaites).
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mar 12 Avr 2016 - 13:12

Dijon s'est imposé face à Strasbourg (77-54)
Dijon domine Strasbourg

Dijon s'est imposé face à Strasbourg (77-54) en match en retard de la 26e journée, ce mardi. Neuvième, la JDA garde un espoir de play-offs tandis que la SIG est troisième.
Dijon et Strasbourg s'affrontaient en match en retard de la 26e journée, ce mardi soir. Alors que la 28e journée s'est terminée la veille, la dynamique est restée la même avec une large victoire de Dijon face à des Strasbourgeois une nouvelle fois malheureux (77-54). Si Dijon reste à la neuvième place du classement et menace toujours Nanterre pour l'accession aux play-offs, Strasbourg perd une place et cède son rôle de dauphin au Mans. Voilà pour les conséquences.

Le match, lui, n'a pas ménagé le moindre suspense. Devant à la pause (39-31), les Dijonnais ont creusé un écart définitif dans le troisième quart-temps (24-14). Les 19 points d'Axel Julien ont forcément pesé dans la balance, mais c'est surtout une performance collective qu'il faut souligner avec notamment Jacques Alingue ou encore C.J. Williams qui ont tiré l'équipe vers le haut.
equipe
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 13 Avr 2016 - 3:27

La Coupe d'Europe leur monte à la tête et va finir par leur coûter le seul titre qui compte: celui de champion de France. Evil or Very Mad Pas content !

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 13 Avr 2016 - 6:07

Allmen67 MrEnigme a écrit:
La Coupe d'Europe leur monte à la tête et va finir par leur coûter le seul titre qui compte: celui de champion de France. Evil or Very Mad Pas content !

Je souhaite qu'il se ressaisisse à temps, pour effectivement le titre de champion de France ne leur passe sous le nez comme c'est le cas depuis quelques Années.
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 13 Avr 2016 - 12:31

Marco 69/73 a écrit:
Allmen67 MrEnigme a écrit:
La Coupe d'Europe leur monte à la tête et va finir par leur coûter le seul titre qui compte: celui de champion de France. Evil or Very Mad Pas content !

Je souhaite qu'il se ressaisisse à temps, pour effectivement le titre de champion de France ne leur passe sous le nez comme c'est le cas depuis quelques Années.
Non Eric, j'en avais parlé plus haut, c'est la fatigue, l'accumulation des matches et des déplacements à la fin de la saison çà pèse quand on n'a pas un effectif assez étoffé pour jouer les 2 tableaux, en plus des blessures d'un atout du 5 majeur et voilà où çà mène, pas de grosse tête mais une réalité flagrante.
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   

 

Basket (+ SIG)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 33 sur 34Aller à la page : Précédent  1 ... 18 ... 32, 33, 34  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-