Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Exc] SR Colmar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25, 26  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33251
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Jeu 5 Mai 2016 - 21:46

Colmar croit en son étoile

Il n’a pas échappé à Colmar que les repêchages sont monnaie courante en National. Didier Ollé-Nicolle, l’entraîneur, aimerait que son équipe se positionne le mieux possible, au cas où... Dans cette optique, un succès dans l’antre de l’Étoile Fréjus / Saint-Raphaël, ce soir, constituerait une excellente nouvelle.


Il se murmure qu’une bonne partie des problèmes financiers des SRC est déjà résolue. Si le club refuse toute communication officielle sur la question avant son passage devant la DNCG (*) à la mi-mai, Jean-Louis Jaegli et son comité se démènent, en coulisses, pour remettre le navire colmarien à flot. La direction s’est réunie hier soir pour faire le point sur les avancées, notables paraît-il, enregistrées ces dernières semaines.
Pour résumer, ils sont quelques-uns, au sein de la maison verte, à être agréablement surpris par l’élan de solidarité qui semble s’être emparé d’une poignée de partenaires. Les SRC en Division d’Honneur, après toutes ces années passées à gravir patiemment les échelons ? Pour les amoureux du football colmarien, c’est tout bonnement inconcevable.

Des clubs prêts à jeter l’éponge ?

En outre, des bruits circulent au sujet de la lassitude qui aurait gagné certaines écuries de National, découragées par les frais engendrés par ce championnat bâtard, qui coûte plus qu’il ne rapporte.
En cas de non-accession en Ligue 2, Luçon (5e ), par exemple, pourrait jeter l’éponge. Selon une source proche du club vendéen, « aucun signe en ce sens » n’a été émis pour le moment, mais « la situation, qui a tendance à se tendre, sera à surveiller de très près » si l’équipe de Frédéric Reculeau échoue une fois de plus (de trop ?) dans sa quête de podium.
« Tout dépend aussi de la nature exacte du rapprochement (en cours) avec le club de La Roche-sur-Yon (CFA 2) , à défaut d’une fusion qui semble totalement écartée dans l’immédiat », précise encore cette personne très au fait de l’actualité luçonnaise. D’autres structures, comme l’ASM Belfort, s’interrogeraient également sur leur avenir.
Fondées ou non, ces rumeurs sont en tout cas à même de rebooster un groupe colmarien qui a peut-être trouvé là sa source de motivation, en cette fin de saison.

« Il faut laisser un maximum d’équipes derrière nous »

Didier Ollé-Nicolle, le coach des SRC, n’a pas oublié que Le Poiré-sur-Vie, maintenu sportivement à l’issue du précédent exercice, avait de son propre chef décidé de mettre un terme à son aventure en National. Épinal avait, dans la foulée, été repêché.
De là à rêver d’un scénario identique pour Colmar, il y a un pas qu’il serait prématuré de franchir, d’autant que les Verts n’occupent même pas la place de premier relégable, actuellement en possession des Herbiers. Mais l’entraîneur haut-rhinois, lui, a envie de se raccrocher à cette étincelle de vie. « Il reste quatre matches à jouer. On doit tout mettre en œuvre pour les gagner, pour des raisons sportives et administratives. Il faut laisser un maximum d’équipes derrière nous. »
À commencer par Fréjus / Saint-Raphaël, l’avant-dernier, que les SRC affrontent ce soir dans le Var. « C’est un adversaire qui a exactement la même problématique que nous », fait remarquer Didier Ollé-Nicolle.

« Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir... »

L’Étoile a enfin remporté une rencontre, vendredi dernier à Épinal (0-1), et réservera sans doute un accueil corsé aux Alsaciens. « Là-bas, ce n’est jamais facile, acquiesce le stratège des Verts. Fréjus a des arguments en contre, avec des garçons puissants comme Gendrey, Grain ou Digbeu qui se projettent vite vers l’avant. Pour réussir un très bon match, on devra faire preuve de sérieux sur le plan tactique et respecter l’organisation, tout en affichant un maximum de simplicité dans le jeu. Je veux voir seize mecs au service du collectif. »
Le coach en fait même une question « d’amour-propre ». « On a souffert d’un problème d’inconstance mentale cette saison, mais j’ai le sentiment que la victoire de la semaine passée face à Sedan (4-0) nous a fait du bien. Je le sens dans l’investissement et le regard des joueurs. Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir... »
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37473
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 6 Mai 2016 - 7:39

Il faudra bientôt sérieusement songer à diminuer le nombre d'équipes en National si tant de clubs n'arrivent pas à assumer la gestion à ce niveau.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 6 Mai 2016 - 8:28

Augmenter la L2 ou les mettre en CFA ?.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Sam 7 Mai 2016 - 21:50

Toujours debout

Si l’on excepte l’inspiration somptueuse de Youssouf Touré, les Colmariens n’ont pas brillé, avant-hier à Saint-Raphaël. Mais les Verts sont toujours vivants, dans ce championnat, pour au moins une semaine encore.


Sa géniale reprise acrobatique, peu après l’heure de jeu (0-1, 63e ), n’aura finalement rapporté qu’un point. Vendredi soir, à côté du bus qui devait conduire les Colmariens de Saint-Raphaël à Nice, Youssouf Touré oscillait entre la fierté d’avoir « réussi un geste » qu’il a « l’habitude de tenter à l’entraînement sans trop de succès » et la déception d’avoir raté le coche, sur le plan collectif.
« J’aurais préféré que mon but nous offre la victoire, souligne le milieu offensif. En ne gagnant pas, dans notre situation, on est obligé de regarder les résultats des autres. Or, ils étaient plutôt positifs pour nous. Ça nous donne encore plus de regrets, mais on n’abdique pas. »

« On est dans une position où on a tout à gagner »

Le match nul des Herbiers, mais aussi et surtout la défaite de Béziers auraient dû permettre aux Verts de réaliser le coup parfait. C’était sans compter ce penalty accordé par l’arbitre – synonyme d’égalisation pour Fréjus (1-1, 68e ) –, consécutif à une faute présumée de Karim sur Digbeu.
« C’est une décision très sévère, déplore Didier Ollé-Nicolle, l’entraîneur des SRC. Je dis toujours à mes défenseurs de mettre leur corps entre l’adversaire et le but. Des situations de contact comme celle-là, sur de longues balles dans la surface, il y en a des dizaines qui ne sont pas sifflées dans tous les championnats. Pour moi, Fréjus a marqué un demi-but. »
Peut-être… Mais les Haut-Rhinois ont livré, avant-hier dans le Var, une prestation trop insuffisante pour pouvoir crier au scandale. La complainte du coach au sujet de l’arbitrage n’a d’ailleurs duré que quelques secondes.
Les lacunes colmariennes dans le jeu ne pouvaient pas être éludées, au regard d’une première période qui s’est transformée en concours de maladresses. « Dans l’effort et au niveau tactique, on répondait présent, mais on oubliait l’essentiel, à savoir la personnalité et la maîtrise technique pour faire mal à l’adversaire, résume Didier Ollé-Nicolle. On a connu une entame difficile. J’ai senti tout le monde crispé. À la mi-temps, j’ai demandé aux garçons de se lâcher dans les 30 derniers mètres. Aujourd’hui, on est dans une position où on a tout à gagner. »

« Il y a toujours ces trois points en suspens… »

Disons que les SRC n’ont pas encore tout perdu, contrairement à Épinal et… Fréjus, désormais mathématiquement relégués.
Les Verts recevront précisément la lanterne rouge spinalienne, vendredi prochain au Stadium, pendant que Les Herbiers et Béziers – les deux équipes qui précèdent Colmar au classement – se déplaceront respectivement à Châteauroux et Marseille Consolat.
Un scénario très favorable aux Alsaciens, lors de cette 32e journée de championnat, n’est donc pas à écarter. « Mathématiquement, on n’est pas mort et il y a toujours ces trois points en suspens dans l’affaire qui nous oppose à Béziers (*), rappelle Didier Ollé-Nicolle. On sait aussi que des problèmes administratifs peuvent survenir. Épinal a été repêché l’an dernier. Pour toutes ces raisons, il faut qu’on reste très actif et qu’on mette tous les arguments de notre côté. »
« Après notre défaite aux Herbiers (2-1 le 22 avril) , on a tous eu peur que la saison soit terminée, embraye Youssouf Touré. Je crois qu’on apporte une belle réponse. Quoi qu’il arrive, on veut bien finir et partir la tête haute. »
Pendant une semaine au moins, les SRC peuvent encore croire au miracle…
*) Sur les conseils du Comité national olympique et sportif français, les SRC ont lancé une procédure en référé pour tenter de récupérer, devant le tribunal administratif, la victoire acquise lors du cycle aller à Béziers (0-2 le 6 novembre). Ce succès avait été invalidé par la Fédération en raison d’une erreur de transcription sur la feuille de match informatisée.
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18591
Age : 71
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Dim 8 Mai 2016 - 3:44

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Dim 8 Mai 2016 - 10:41

Tant qu’il y a de la vie, il y a de l’espoir.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Dim 8 Mai 2016 - 21:31

les échos des SR Colmar
les SRC, devront encore patienter pour savoir dans quelle division ils joueront la saison prochaine. Mais le verdict devrait tomber vendredi,   pour les Verts.
u RÉFÉRENCE. – Pour tenter de convaincre ses joueurs de se dépouiller sur le terrain, Didier Ollé-Nicolle, l’entraîneur des SRC, n’hésite pas à piocher ses exemples « au plus haut niveau ». Les joueurs colmariens ont beau être des professionnels, ils regardent les chocs de Ligue des Champions avec des yeux d’enfant.
Lors de la semaine écoulée, le coach a évoqué la demi-finale retour de la plus prestigieuse compétition européenne pour pimenter son discours. « Le bloc-équipe et la constance dans le travail sont des éléments essentiels, même quand tu t’appelles le Real Madrid », a lâché le technicien, en référence à la courte victoire des hommes de Zinedine Zidane face à Manchester City (1-0).
Son message a, semble-t-il, été entendu, vendredi à Saint-Raphaël. Compacts défensivement, les Haut-Rhinois n’ont pas été souvent mis en danger dans le Var. Dommage qu’ils n’aient pas été un peu plus inspirés balle au pied…
COMPOSITION. – « Je ne vais pas attendre indéfiniment le réveil de certains. » Voilà ce qu’avait répondu Didier Ollé-Nicolle, jeudi, à une question concernant son choix de remodeler son onze de départ, après la parodie de match livrée sur la pelouse des Herbiers (2-1 le 22 avril).
Il y a dix jours, lors de la réception de Sedan (4-0), l’entraîneur des SRC avait ressenti « de bonnes sensations avec d’autres garçons » et n’avait pas eu à regretter, au regard du résultat, d’avoir relégué sur le banc sa charnière centrale titulaire Jaques/Varsovie ainsi que son avant-centre Belvito.
« Plus que des paris, ce sont des choix. J’ai voulu essayer des associations différentes et ça a très bien fonctionné », avait souligné le coach, après avoir aligné le duo Karim-Sapina en défense et Diawara à la pointe de l’attaque.
Il n’était donc pas illogique de reconduire le même onze de départ, vendredi dans l’antre de Fréjus/Saint-Raphaël. Mais cette fois, Colmar n’a pas fait d’étincelles et il n’est pas impossible que l’entraîneur reconsidère certaines options, avant d’accueillir la lanterne rouge Épinal au Stadium.
« Ce match ne sera pas facile, prévient ‘‘DON’’. Les Spinaliens viennent de donner du fil à retordre à Amiens (4-3) et ont le même leitmotiv que nous : se placer le mieux possible dans l’optique d’un éventuel repêchage. »
u RETARD. – Les Colmariens ont dû patienter un petit moment, vendredi à l’aéroport de Bâle-Mulhouse, leur vol à destination de Nice ayant plus d’une heure de retard. Les Verts sont finalement arrivés à leur hôtel sur les coups de 14h, soit six heures seulement avant le coup d’envoi de leur rencontre. Ils ont ensuite dû se coltiner 70 kilomètres de bus pour rejoindre le stade Louis-Hon. Les Alsaciens ont connu un début de match à l’image de leur périple : décousu. « Le voyage n’a pas été évident et on savait que l’entame serait compliquée, confie le milieu Youssouf Touré, unique buteur des SRC dans cette partie. On a affiché un peu plus de déchet technique qu’à l’accoutumée en première mi-temps. Mais ensuite, on a su asseoir notre jeu, même si on a mal négocié certaines situations de contre. »
« Au moins, on ne perd pas, relativise le défenseur Mohamed Karim. Après, c’est vrai que techniquement, on est capable de mieux faire… »
Il s’agira de le montrer, dès vendredi face à Épinal, pour éviter au club d’être mathématiquement relégué en CFA.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 11 Mai 2016 - 21:26

« Le National, c’est un combat»
Formé aux SRC, Loïc Meyer (26 ans) est parti le cœur gros, l’an dernier, avant de rebondir à Épinal. Le défenseur pose un regard sans concession sur les difficultés de son ancien club. Selon lui, Colmar a « préféré les gros CV aux joueurs qui avaient envie ». Entretien.
– Votre équipe, Épinal, est lanterne rouge du National et mathématiquement reléguée depuis sa défaite à Amiens (4-3) vendredi dernier. Quelle est l’origine de vos difficultés ?
– C’est vrai qu’on vit une saison compliquée. On joue bien, on livre de bons matches, mais on n’arrive pas à concrétiser nos actions, alors que nos adversaires, eux, mettent la balle au fond. Je constate aussi que quand une équipe est dans le rouge, les décisions de l’arbitre ne tournent pas en sa faveur.
À Amiens, notre arrière gauche (Edson Seidou) arrête un tir de la poitrine. L’arbitre lui donne un carton rouge et siffle un penalty ! On revient à 2-2 malgré tout, on ne lâche pas, mais à dix contre onze, c’est difficile et finalement, on perd 4-3. On n’a pas gagné beaucoup de matches cette saison (cinq succès) , mais sur certains, on ne méritait vraiment pas la défaite.
– Dans quel état d’esprit abordez-vous le court déplacement à Colmar de vendredi ?
– Pour nous, c’est mathématiquement cuit, mais on sait par expérience qu’il y a toujours des repêchés en National. L’année dernière, on a eu cette chance. On espère que ce sera encore le cas cette fois-ci. Mais pour cela, il faut essayer de terminer le plus haut possible. Il nous reste trois matches, on va tout faire pour dépasser Fréjus et rattraper Colmar.
– Que retenez-vous du match aller face aux SRC (victoire d’Épinal 2-1 le 18 décembre) ?
– On avait réussi une bonne prestation, pas la meilleure non plus mais on avait su transformer nos occasions. Colmar avait beaucoup péché en attaque et notre gardien (Olivier Robin) avait sorti un très gros match.

« Dès l’arrivée d’Ollé-Nicolle, on savait dans le vestiaire qu’on serait au moins la moitié à devoir partir »

– Sur un plan personnel, êtes-vous satisfait de votre saison dans les Vosges (23 rencontres disputées dont 22 comme titulaire) ?
– Je ne peux pas dire que je suis épanoui. Nous sommes derniers du National et nous n’avons réussi que trois fois cette saison à ne pas encaisser de but.
Quand on enregistre autant de défaites (15 jusqu’à présent) , on est forcément frustré quand on ressort du terrain. Pour ma part, j’ai traversé une période délicate en début de championnat mais en ce moment, je joue. Depuis l’arrivée (en février) du nouveau coach Xavier Collin, on est entré dans une nouvelle ère, même si les résultats ne sont pas toujours là. Il a changé notre façon de jouer. Le jeu est plus fluide et on travaille davantage tactiquement à l’entraînement.
– Quelle est votre opinion au sujet des problèmes rencontrés cette saison par votre ancienne écurie, les SR Colmar ?
J’ai vécu 13 ans dans ce club. Chaque week-end, je continue à lire les résumés sur Internet et à regarder les vidéos des matches. Avec certains joueurs, on avait réussi à faire monter Colmar en National (en 2010). Ça ne me rend pas heureux de voir l’équipe dans cette situation-là.
Mais le club a été dirigé par des gens qui n’ont pas fait les choses correctement. L’an dernier, ils ont préféré les gros CV aux joueurs qui avaient envie sur le terrain.
Dès l’arrivée de l’entraîneur Didier Ollé-Nicolle (en mars 2015) , on savait dans le vestiaire qu’on serait au moins la moitié à devoir partir. On ne s’est pas trompé : aujourd’hui, 80% des joueurs qui étaient présents avec Damien Ott (l’ancien coach) ne sont plus là.
Les SRC ont voulu se diriger vers un monde plus pro. Mais le talent ne suffit pas. Le National, ce n’est pas du football. C’est un combat. Il n’y a plus beaucoup d’équipes qui jouent. Quand on voit autant de petits clubs près du podium, ça résume tout.
– Ce vendredi, vous allez à nouveau fouler la pelouse du Stadium, dans la peau de l’adversaire. On imagine que vous allez vivre un moment particulier...
– J’étais déjà revenu voir des matches en tribune, mais cette fois, je vais retrouver un terrain sur lequel j’ai couru pendant huit ans (une saison en CFA 2, deux en CFA et cinq en National entre 2007 et 2015). Je vais changer de vestiaire, ce sera une autre sensation.

« Si Colmar m’appelle, ça sera compliqué de refuser »

Toute ma famille sera là. Je vais recroiser des personnes qui m’ont aidé à arriver à ce niveau-là, comme mon premier entraîneur Guy Ayache et d’autres coaches que j’ai eus chez les jeunes. Malheureusement, les deux hommes qui m’ont le plus apporté ne seront pas présents. Je veux parler de Damien Ott, bien sûr, mais aussi de ‘‘ Doumé ’’ Lihrmann (l’ex-directeur sportif des SRC) , qui m’a offert ma première apparition en senior.
– Malik M’Tir, un autre ancien de la maison, a déclaré la semaine dernière qu’il ne serait pas contre un retour à Colmar. Seriez-vous tenté également par un come-back ?
– Mon rêve, c’était de vivre une carrière à la Steven Gerrard (l’ancien milieu de Liverpool de 1998 à 2015) : trouver un club et ne jamais le quitter. Alors si Colmar m’appelle et me propose un projet ambitieux, avec un fonctionnement sain, ça sera compliqué de refuser. En tout cas, ça me fera beaucoup réfléchir...
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 13 Mai 2016 - 21:54

Terminus, Colmar descend
Malgré leur victoire poussive face à la lanterne rouge spinalienne, les SRC sont officiellement en CFA depuis hier soir. Seule la place de premier relégable, occupée par Les Herbiers, reste à portée de tir.
Ça leur pendait au nez depuis quelques journées déjà. Et le couperet a fini par tomber. Ce matin, Colmar est un futur club de CFA puisqu’il ne lui reste plus que trois semaines à vivre en National.
Sa relégation a été entérinée par la large victoire de Béziers sur la pelouse de Marseille Consolat (1-5).

Un éclair dans un océan de maladresse

Malgré son succès face à la lanterne rouge spinalienne, en dépit d’un match brouillon voire médiocre, un de plus au Stadium cette saison, le club haut-rhinois a vécu une grande désillusion.
Les regrets seront peut-être atténués par le fait que la situation semblait inéluctable.
Y compris pour des joueurs et un staff qui s’efforçaient à faire bonne figure tant que leur retard n’était mathématiquement pas insurmontable.
« Les résultats nous ont été défavorables. On a essayé de repousser l’échéance le plus longtemps possible, pouvait résumer Nicolas Burel. Nous sommes les premiers déçus, c’est dur à accepter ou de trouver le sommeil dans ces situations. »
Battre Epinal, relégué lui aussi, était un préalable pour continuer à y croire. Cela n’aura donc pas suffi. Les Verts ont d’ailleurs eu toutes les peines du monde à disposer d’un adversaire qui s’accrochait à l’espoir d’un éventuel repêchage ce qui sera désormais l’horizon des Alsaciens lors des deux dernières rencontres avec Les Herbiers, premier relégable avec deux points en plus (35), en ligne de mire.
La tâche s’annonce délicate puisque les SRC, même s’ils prennent des points ces derniers temps (sept en trois matches), restent convalescents. Hier soir, ils se sont montrés particulièrement empruntés. Mis en difficulté par les grands gabarits vosgiens, ils ont régulièrement explosé à l’impact dans les duels.
Et la justesse technique dans les enchaînements a souvent fait défaut pour mettre hors de position un adversaire venu pour contrer, comme cela lui avait réussi à La Colombière.
Les premières escarmouches signées Belvito (8e ) et Pierre-Charles (13e ) n’ont pas permis de débrider une rencontre qui s’est jouée sur un faux rythme.
La maladresse généralisée a illustré le fait qu’il s’agissait d’un match de (très) bas de tableau. Les Verts ont au moins eu le mérite de ne pas se résigner. Et l’ouverture de score de Belvito sur corner (1-0, 42e ) les a aidés à reprendre le contrôle de la partie alors que le stade spinalien s’était montré dangereux par Bopesu (35e ).
La seconde période a confirmé que le public ne revivrait pas le même spectacle que face à Sedan, deux semaines plus tôt.
Les lacunes individuelles ont été trop nombreuses pour permettre aux SRC, pourtant dominateurs, d’enfoncer le clou.
L’énorme raté de Benkaïd devant Robin (50e ) a donné le ton quand Gbizié manquait, lui, d’un peu de réussite (61e ). Et la sortie prématurée de Belvito pour deux avertissements stupides en moins d’un quart d’heure, a confirmé que la soirée colmarienne serait pénible jusqu’au bout, Yohou et Rougeot, de la tête sur corner, se chargeant de faire passer les derniers frissons.

Promesses

« Il y a tellement de fois où on a fait de bons matches sans se montrer efficaces. On a écrasé Épinal 1-0. Je préfère proposer quelque chose dans le jeu, mais ce n’est pas adapté à notre situation. On a su gagner face à une équipe qui nous a rendu le match compliqué », a analysé, après-coup, l’entraîneur Didier Ollé-Nicolle qui a promis que ses joueurs resteraient mobilisés jusqu’au bout.
Au vu de cette saison catastrophe, ce serait la moindre des choses.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37473
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Sam 14 Mai 2016 - 5:57

Reste convaincu qu'ils s'en sortiront avec le désistement d'un club de National ou une impossibilité d'un club de CFA de monter et qu'ils dépasseront Les Herbiers au classement.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Sam 14 Mai 2016 - 21:20

Après la relégation des SRC en CFA Préparer l’avenir
La relégation désormais actée, malgré le laborieux succès décroché aux dépens d’Épinal, les SRC peuvent commencer à préparer leur saison en CFA. Même s’ils s’accrochent à l’espoir d’un repêchage en National.
Au coup de sifflet final donné vendredi soir par Dimitri Kristo, il n’y a pas eu d’effusion de joie. Pourtant, et pour la première fois de la saison, les SRC venaient d’enchaîner un second succès consécutif à la maison en venant difficilement à bout d’une accrocheuse équipe spinalienne.
Non, le réflexe de la plupart des Colmariens, à l’image de Youssouf Touré, a été de se diriger vers le banc de touche pour s’enquérir du résultat de Béziers à Marseille Consolat. À voir la mine renfrognée du staff, ils ont dû vite comprendre que la messe était dite.


Il aurait fallu un miracle pour que les Verts ne descendent pas en CFA. Ils s’étaient donc préparés à l’annonce d’une mauvaise nouvelle. Ce qui ne veut pas dire qu’ils n’ont pas eu de mal à l’encaisser.

Des signaux positifs du point de vue financier

« On a appris cette surprenante victoire de Béziers (1-5 à Marseille). La descente est officielle, a résumé devant la presse le capitaine Romain Beynié. Il nous reste à aller chercher Les Herbiers (qui comptent deux points de plus, ndlr) et la place de premier relégable. »
Car désormais, et pour ne pas terminer en roue libre, les Alsaciens veulent « essayer de terminer le plus haut possible ». Derrière ce souhait se cache l’hypothèse d’un éventuel repêchage en National, comme cela a pu être le cas ces dernières années. Même le stade spinalien, pourtant bon dernier, s’accroche au même espoir…
« Ceux qui s’en sortent, ce sont ceux qui luttent jusqu’au bout, veut croire Didier Ollé-Nicolle. On est encore malade mais on va essayer de rester digne. Il va falloir en mettre trois voire quatre derrière nous si la réponse administrative nous est favorable. »
L’entraîneur haut-rhinois fait référence ici à la prochaine convocation du club devant le tribunal administratif dans l’affaire Béziers. En jeu : les trois points perdus dans l’Hérault suite à une erreur d’écriture sur la feuille de match informatisée (voir nos précédentes éditions). Néanmoins, et malgré déjà plusieurs rebondissements dans ce dossier, un scénario favorable aux SRC constituerait une vraie surprise.
De manière plus pragmatique, Colmar est en passe d’éloigner le spectre du dépôt de bilan qui avait pris de l’épaisseur au cœur de l’hiver. Si le montant du redressement fiscal n’est pas encore connu, le club devrait être en mesure de l’absorber, quitte à l’échelonner. Quant au trou qui grévait le budget, il n’est plus si profond. La nouvelle équipe dirigeante a bien travaillé sur ce point pour rassurer la Direction Nationale du Contrôle de Gestion (DNCG) devant laquelle elle sera auditionnée d’ici la fin du championnat.
Si le soulagement semble prévaloir d’un point de vue financier, avoir évité le pire n’atténue en rien la médiocrité du bilan sportif. Et de cela, tout le monde semble conscient.
« Une saison, c’est tellement long qu’on ne peut pas la résumer en une phrase. Mais on ne va pas fuir nos responsabilités, prévient Romain Beynié. C’est vrai que la perte des (cinq) points a fait du mal au moral. On n’a pas su se remettre les idées en place rapidement. »

« On a fauté cette saison »

L’heure du bilan n’a pas encore sonné. Joueurs comme entraîneur se sont d’ailleurs refusé à le faire, arguant qu’il restait deux matches, face à Amiens et Chambly, à disputer. Et autant de succès à cueillir.
« Cette saison a été éprouvante pour les supporters, les dirigeants et pour nous aussi, admet ‘‘DON’’. Mais on se doit d’être positif jusqu’au bout. On ne doit pas abandonner. »
« On a un groupe composé de bons mecs, qui ne sont pas là pour venir pointer, poursuit Nicolas Burel. On sait qu’on a fauté cette saison. Il nous reste encore une grosse affiche devant notre public pour le remercier de son soutien. »
Avant les bouleversements qui ne manqueront pas d’animer l’intersaison colmarienne suite à la relégation en CFA, les Verts veulent finir sur une bonne note. Mais cela ne suffira pas à excuser ce terrible gâchis.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Dim 15 Mai 2016 - 21:21

Les échos   des SR Colmar
Les SRC ont battu Épinal mais peuvent pleurer. Ils ont gagné ce week-end un ticket pour le CFA.
PETITE AFFLUENCE. – Avec 1500 supporters en tribunes, on ne peut pas dire que le match entre les SRC et Épinal a fait le plein. D’un autre côté, il s’agissait d’une opposition entre deux futurs pensionnaires du CFA. L’affiche à la Meinau, avec la remontée du Racing en Ligue 2 en jeu, a certainement dû priver les Verts d’une partie de leurs suiveurs habituels tout comme le match décisif de Sélestat contre Angers en Pro D2 de handball. On ne peut pas leur en vouloir.
PAS AU COURANT. – Les joueurs colmariens n’ont pas été mis au courant de l’évolution du score entre Marseille Consolat et Béziers, histoire de ne pas leur saper le moral ni de rendre plus difficile à aller chercher le succès contre Épinal. En revanche, en tribunes, tout le monde a vite compris que le baroud d’honneur des SRC n’allait pas servir à grand-chose. Une fois mis au courant de leur relégation, les Verts ont regagné leur vestiaire non sans saluer leur public. Qui les a applaudis en retour - pas rabat-joie sur le coup - ce qui n’a pas souvent été le cas à domicile cette saison.
CAPITAINE. – C’est en tant que capitaine des Spinaliens que Loïc Meyer est revenu au Stadium. Le défenseur formé à Colmar s’est d’ailleurs plutôt bien comporté sur la pelouse même si un accrochage avec Gherardi, qui l’a littéralement cisaillé dans le temps additionnel, a un peu mis le feu aux poudres. Rien de bien méchant néanmoins malgré quelques palabres. Le public du Stadium lui a d’ailleurs réservé quelques applaudissements.
CRIS. – Le cri de Samir Ketlas, en pleine surface de réparation, n’a pas trompé M. Kristo qui a jugé à raison qu’il s’agissait d’une grossière simulation. Le Stadium était du même avis et l’a fait savoir bruyamment. Lors des 20 dernières minutes, sur chaque long ballon spinalien joué dans la surface colmarienne, des cris de douleur sont descendus des tribunes pour se moquer de la comédie jouée par l’attaquant vosgien. Assez amusant même si personne n’avait vraiment le cœur à rire avec cette descente en CFA.
ATTAQUANTS. – Les SRC joueront sans attaquant de métier face à Amiens et vraisemblablement à Chambly. Mahamadou Diawara a mis fin à sa saison en raison d’une pubalgie tandis que Nicolas Belvito a vu rouge contre Épinal. Hicham Benkaïd sera également absent pour une accumulation de cartons jaunes. « On finit un peu au bout du rouleau, avec peu de joueurs, indique le coach colmarien Didier Ollé-Nicolle. On a deux attaquants au club et les deux ne seront pas dispo contre Amiens. Il va falloir trouver des solutions de remplacement, faire preuve de solidarité. »
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13789
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mar 24 Mai 2016 - 10:24

Ce matin, les dirigeants des SRC ont été entendus par la Direction Nationale de Contrôle de Gestion (DNCG), à Paris.
Le gendarme financier du football français a demandé au club de provisionner au budget 2016-2017 le montant du redressement fiscal en cours. Une somme tenue secrète, mais qui s’avère trop élevée pour accéder à la demande de la DNCG.
De fait, Colmar a été administrativement relégué en CFA2, soit le cinquième échelon du football hexagonal. Ce soir, le président Jean-Louis Jaegli et son comité ne savent pas encore s’ils vont faire appel de la décision.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mar 24 Mai 2016 - 10:31

Mais non Marius, un Russe va leur venir en aide.ou Arsène .
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37473
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 25 Mai 2016 - 0:56

La dernière phrase du communiqué semble indiquer que les dirigeants colmariens n'en ont rien à faire. Shocked

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13789
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 25 Mai 2016 - 1:28










  •                   


Plus la saison avance et plus cela sent le roussi pour les Sports Réunis de Colmar. Le dernier épisode en date, le passage hier à Paris devant la DNCG, est venu rappeler que rien ne leur sera épargné jusqu’à la fin du présent exercice, déjà médiocre sportivement puisque le club est officiellement relégué en CFA depuis une dizaine de jours.
Boulevard de Grenelle, il a de nouveau été question du redressement fiscal en cours, celui-là même qui avait coûté deux points aux Verts à la mi-décembre pour avoir été signalé trop tardivement au gendarme financier.
Le contentieux entre les SRC et l’administration fiscale n’est à ce jour pas tranché. « Nous sommes dans l’attente d’une réponse du Ministère des Finances », explique le président de la société par actions simplifiées (SAS) Jean-Louis Jaegli qui s’est rendu dans la capitale en compagnie de Jean-Jacques Gerspacher, président de l’association, et Roland Wagner, expert-comptable.

Pas de passe-droit pour Colmar

Ce délai, l’organe fédéral n’en a cure. Pour rendre sa décision, et jusqu’à preuve du contraire, il se base sur le montant initial réclamé par le fisc. C’est donc cette somme très importante – le club n’a pas souhaité la divulguer – que la DNCG a demandé à Colmar de provisionner sur son budget 2016-2017. En l’état, il est impossible pour le fleuron du football haut-rhinois d’y faire face. D’où la rétrogradation administrative d’une division qui est tombée comme un couperet dans la journée d’hier.
Alors, noir c’est noir ? Si l’heure est grave, tout n’est pas encore perdu. Le montant du redressement fiscal (impôt et pénalités) réclamé par Bercy devrait, en toute logique, être revu à la baisse pour que les SRC puissent y faire face. Sinon, la menace du dépôt de bilan se ferait plus précise, ce qui n’arrangerait pas le moins du monde le fisc…
Désormais, c’est donc une course contre-la-montre qui attend les dirigeants colmariens. En effet, pour pouvoir passer devant la commission d’appel de la DNCG au mois de juillet, ils devront auparavant être fixés sur le volet fiscal. Peut-être qu’une aide extérieure, pour ne pas dire politique, pourrait accélérer le processus de décision ?
Jean-Louis Jaegli ne s’était pas rendu confiant au siège de la Fédération française de football (FFF) mais il avait cependant un projet dans sa valise. Le président a présenté à la commission un budget 2015-2016 équilibré, ce qui était loin d’être gagné il y a de cela encore quelques mois puisqu’un trou de plusieurs centaines de milliers d’euros laissait craindre le pire.
De ce côté-ci, les SRC ont donc réussi à écoper. Mais cela n’a pas suffi. « On s’était fait à l’idée d’intégrer sportivement le CFA, dit-il. Mais on ne maîtrise pas le timing et on n’a aucun pouvoir sur l’administration fiscale. La DNCG n’a fait qu’appliquer son règlement. »

Un appel en juillet ?

Pas de passe-droit donc. Et c’est tout un club qui est aujourd’hui abasourdi par ce nouveau coup de massue qui vient fragiliser une situation déjà délicate.
Le comité des SRC devrait se réunir très prochainement pour adopter la marche à suivre. Et décider d’un éventuel appel. Il en va peut-être de la survie de tout un club. Car on ne sait pas aujourd’hui quelles conséquences auraient un départ au cinquième échelon hexagonal l’été prochain.
Le Racing, qui a connu cette descente aux enfers en 2011-2012, a pu compter sur son aura et des soutiens financiers pour mieux rebondir. Son voisin haut-rhinois n’a pas la même histoire ni le même pedigree…
Et dire que l’hypothèse d’un éventuel repêchage avait pris de l’épaisseur ces derniers temps au vu des problèmes rencontrés par d’autres formations, professionnelles ou non. Hier, ce sont ses propres problèmes d’argent que Colmar s’est pris en pleine figure. Violemment.
La fin de saison pourrait être pire que ce à quoi tout un club s’attendait…
(*) Direction nationale du contrôle de gestion
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 25 Mai 2016 - 8:21

Allmen67 MrEnigme a écrit:
La dernière phrase du communiqué semble indiquer que les dirigeants colmariens n'en ont rien à faire. Shocked


Je ne pense pas qu'il n'en nont rien à faire, c'est qu'il leur manque les moyens, et ça ce n'est pas d'aujourd'hui, je ne sais plus quelle année ; mais pas si loin que ça , à une coupe de France, la plupart des clubs laissent la recette au petit club (DH -CFA2 ou CFA) et Colmar ne l'a pas fait, soi-disant pour eux 500€ c'est déjà une somme qu'il ne faut pas mépriser.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Jeu 26 Mai 2016 - 1:46

La fable de la grenouille
Les SRC seraient-ils restés six ans en National s’ils avaient respecté d’emblée leurs obligations envers le fisc ? Pas sûr... Les joueurs, eux, n’ont pas été payés le mois dernier. La déflagration s’annonce terrible.
C’est un peu l’histoire de la grenouille qui a voulu se faire aussi grosse que le bœuf... En bénéficiant indûment du mécénat (*) durant les cinq premières saisons de leur épopée en National, les SRC se sont en quelque sorte offert une aventure à crédit.
Colmar se serait-il maintenu si longtemps à ce niveau en honorant d’entrée de jeu ses obligations envers le fisc ?
Dans la durée, le club ne s’est-il pas lui-même tiré une balle dans le pied en présentant des masses salariales trop élevées par rapport à ses recettes ? Toutes ces questions méritent d’être posées et rappellent que les problèmes ne datent pas d’hier.

Des lettres de mise en demeure pour obliger le club à verser les salaires

L’exercice en cours n’a rien arrangé, évidemment, comme le reconnaît courageusement le capitaine des Verts Sébastien Chéré, pourtant irréprochable sur le terrain jusqu’à sa grave blessure (voir encadré). Mais il convient aujourd’hui de se demander si les SRC avaient réellement leur place dans cette division, en pratiquant la politique du bricolage permanent. La DNCG, elle, a tranché et expédié Colmar en CFA 2 (lire DNA d’hier). Mais on n’est, a priori, pas au bout de nos surprises...
Selon nos informations, ni les joueurs, ni l’entraîneur Didier Ollé-Nicolle n’ont touché leur rémunération du mois d’avril. Et certains membres de l’effectif sont déterminés à envoyer très vite – si ce n’est pas déjà fait – des lettres de mise en demeure pour obliger le club à verser les salaires.
Il restera ensuite, cet été, à régler la question des contrats de chacun. Les SRC ont beau être rétrogradés administrativement, personne au sein de l’équipe n’aura envie de s’asseoir sur ses droits.
Les joueurs bénéficient tous, ou presque, d’une paye confortable, mais ils signent des CDD et leur carrière s’arrête généralement à 35 ans. Le National n’ayant pas pour vocation d’assurer une rente à vie à ses pensionnaires, les sommes en jeu pourraient faire l’objet d’une âpre bataille, le moment venu, devant les prud’hommes.

« Jouer le jeu jusqu’au bout »

Les ennuis ne sont donc pas encore terminés pour Colmar, qui s’apprête à disputer deux rencontres sans intérêt sportif, demain face à Amiens et dans huit jours à Chambly. Au moins un des relégables, en National, pourrait profiter d’un repêchage. Mais les SRC ne peuvent bien entendu plus y prétendre. « La rétrogradation en CFA 2 change toutes les données, mais depuis deux ou trois mois, le vestiaire s’y attendait, confie Didier Ollé-Nicolle. C’était le yo-yo en permanence. Un jour, on entendait des rumeurs pessimistes. Le lendemain, les problèmes étaient en passe d’être réglés... »
Le technicien souhaite maintenant voir son équipe « jouer le jeu jusqu’au bout et assumer [son] rôle d’arbitre dans ce championnat ». « Pour pouvoir continuer à regarder tout le monde dans les yeux, on veut bien finir la saison et montrer de l’honneur lors de ce dernier match à domicile face à Amiens. » Il sera toujours temps, ensuite, de solder les comptes...

(*) Les entreprises pouvaient déduire de leurs impôts 60 % du montant des dons qu’elles effectuaient aux SRC. Or, le club, en tant qu’association exerçant une activité à but lucratif, n’avait pas le droit de recourir à ce système et aurait dû opter pour le sponsoring, moins avantageux en termes de réduction d’impôts (33 %) pour les partenaires. Les SRC ont régularisé la situation cette saison, en créant une société par actions simplifiée, mais ça n’a pas empêché le fisc d’opérer un redressement pour les exercices précédents.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 27 Mai 2016 - 1:39

L’heure des adieux
L’ambiance sera forcément très spéciale, ce soir au Stadium de Colmar. À l’issue du match face à Amiens, une parenthèse de six ans en National va se refermer pour les supporters des SRC, qui assistent impuissants à la dégringolade de leur club.
De la colère et de la tristesse. Voilà ce que ressentent les fans colmariens – pour certains passionnés de la première heure – qui ont vu leur club bondir de CFA 2 en National, entre 2006 et 2010.
Les SRC s’apprêtent à effectuer le chemin inverse, conformément à la décision de rétrogradation administrative prononcée mardi par la DNCG (*) , et c’est tout un peuple, vert et haut-rhinois jusqu’au bout des ongles, qui est anéanti.
Les supporters vont donc devoir, dès ce soir au terme de la réception d’Amiens, commencer à faire le deuil d’une belle aventure de six ans au troisième échelon français. Depuis le début de cette décennie, Colmar faisait partie, sans discontinuer, des 60 meilleurs clubs de l’Hexagone. Dans une semaine, après une ultime sortie sans enjeu sur la pelouse de Chambly, ce sera terminé...

« Ce n’est pas ce projet qui avait été vendu aux joueurs... »

Ceci posé, on est en droit de penser que l’émotion sera à son paroxysme, tout à l’heure au Stadium. Il n’est pas impossible, néanmoins, qu’elle soit contenue par la plupart, ce qui correspondrait assez bien au tempérament de la ville.
Les inconditionnels des Verts ont souvent eu du mal à exprimer leurs sentiments, tout au long d’une épopée constrastée, durant laquelle leur équipe les a souvent laissés incrédules, à force de connaître des hauts et des bas.
Au fil des saisons, les SRC n’ont cessé de créer de faux espoirs et ont fini par concentrer les rancœurs. Un jour, tout devient possible et la Ligue 2 est à portée de mains. Cinq ou six défaites plus tard, le soufflé retombe et c’est tout un public, partenaires compris, qui a l’impression qu’on s’est moqué de lui.
Aujourd’hui, pour tout le monde, c’est la douche froide. Et il n’est pas étonnant, dans ce contexte, que Didier Ollé-Nicolle insiste sur la nécessité de sortir avec les honneurs, ce soir face à Amiens, à l’occasion de cette dernière rencontre à domicile en National.
« On veut finir sur une bonne note et montrer notre engagement par rapport à l’écusson que l’on porte sur le cœur, résume l’entraîneur. Beaucoup de choses se sont passées. Des problèmes financiers sont sortis de toutes parts et ça a alimenté les débats dans le vestiaire. Ce n’est pas forcément ce projet-là qui avait été vendu aux joueurs... Aujourd’hui, c’est compliqué pour eux car leur avenir est en jeu. Ce sont des hommes, beaucoup ont des enfants et leurs carrières sont courtes. Et malgré les circonstances, ils viennent d’engranger sept points sur neuf lors des trois derniers matches. »

Youssouf Touré sur le flanc

Pour cette ultime apparition à la maison, le coach devra composer avec les blessures et les suspensions (voir repères ci-contre).
Victime d’une hernie inguinale, Youssouf Touré a rejoint une infirmerie déjà bien garnie. Le milieu a été opéré avec succès la semaine dernière et s’est vu prescrire un mois d’arrêt.
Confronté à une pénurie de forces vives « dans l’animation offensive », Didier Ollé-Nicolle a intégré dans son groupe les jeunes milieux Rémi Nassalan, Mehdi Chbouk et Loris Kapp. « Ils se sont entraînés avec nous toute la saison et méritent cette récompense », souligne l’entraîneur.
En voilà trois, au moins, qui vivront un moment fort, lors d’une soirée qui s’annonce bien triste...
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 27 Mai 2016 - 1:43

Une réunion infructueuse avec les joueurs Les SR Colmar dans une impasse
Rétrogradés administrativement en CFA 2, les SRC feront-ils appel de la décision de la DNCG ? Rien n’est moins sûr. Les joueurs ont signifié hier à leur président Jean-Louis Jaegli qu’ils ne renonceraient pas à leurs droits. Le dépôt de bilan devient une hypothèse crédible.
Les joueurs n’ont pas encore touché leur salaire du mois d’avril (voir DNA d’hier) et Jean-Louis Jaegli, le président colmarien, n’a pas été en mesure de les rassurer, hier en fin de matinée, lors d’une réunion organisée dans le club-house du Stadium. Les rémunérations seront versées, assure le dirigeant, mais impossible pour lui d’indiquer quand précisément...
Devant l’effectif et le staff, Jean-Louis Jaegli s’est dit « épuisé » et « fatigué ». Le club, en proie à un redressement fiscal, a demandé à l’administration un geste concernant le montant, ainsi qu’un étalement sur plusieurs années. Mais faute de réponse jusqu’à présent, le patron des Verts a avoué se retrouver « sans solution » dans l’immédiat. Son intervention s’est donc concentrée sur les dérives de la saison en cours.

Les joueurs refusent une baisse des salaires

Le président a expliqué au groupe que les SRC avaient vécu au-dessus de leurs moyens et que, si ça n’avait tenu qu’à lui, beaucoup de contrats n’auraient pas été signés l’été dernier.
Il a également reconnu qu’il n’avait « pas communiqué avec les joueurs » cette saison, rappelant qu’il s’était volontairement « mis en retrait » pour ne pas avoir à supporter la responsabilité de décisions prises, à l’époque, par l’ex-président Christophe Gryczka, son éphémère bras droit Michaël Gerber et l’entraîneur actuel Didier Ollé-Nicolle.
Le coach a rétorqué que le redressement fiscal, principal sujet de préoccupation des SRC, était antérieur à son arrivée et qu’il n’en avait jamais été informé. Il a aussi précisé que s’il avait su que Colmar allait droit dans le mur, il aurait accepté dès cet hiver le départ de son capitaine Sébastien Chéré à Bourg-en-Bresse (L2).
Une passe d’armes au moins aussi importante a opposé Jean-Louis Jaegli aux joueurs. Le président leur a signifié que s’ils ne révisaient pas leurs salaires à la baisse la saison prochaine, via une modification de leurs contrats, le club n’avait plus aucun intérêt à faire appel de la décision de la DNCG de le rétrograder en CFA 2. Nicolas Belvito, l’attaquant colmarien, a opposé une fin de non-recevoir, au nom du groupe. Les joueurs feront donc valoir leurs droits, le moment venu. « Vous restez fermés et c’est votre choix », a en substance répondu Jean-Louis Jaegli, qui a néanmoins précisé qu’en cas de dépôt de bilan, tout le monde serait perdant, la SAS (société par actions simplifiée) disposant de très peu de fonds propres (5 000 euros à tout casser).
En somme, sans spécialement hausser le ton, les parties sont restées campées sur leurs positions et se sont renvoyé la balle. Le président des SRC doit rencontrer Gilbert Meyer, le maire de Colmar, aujourd’hui à 10h45 pour faire le point. Une réunion avec François Cattin, membre de la SAS et actionnaire régulièrement appelé au chevet du club, est également programmée mardi.
dna
laetitia
Joueur départemental
avatar Féminin Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 06/04/2008

Informations
Club préféré:
Profession:

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 27 Mai 2016 - 4:24

On voit mal comment Amiens ne pourrait pas gagner cette rencontre vu le contexte colmarien. bof
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 27 Mai 2016 - 8:56

Surtout que les joueurs attendent leurs salaires du mois dernier , et ne savent pas s'ils vont être payés le mois prochain, en plus même la direction jette l'éponge.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Sam 28 Mai 2016 - 2:53

Une fin émouvante
Pour leur dernière apparition devant leur public, les SR Colmar se sont offert une sortie avec les honneurs, en arrachant le nul face à Amiens. Beaucoup de supporters, émus, ont mis du temps à quitter le stade…
Leur sortie du terrain a été saluée par une salve d’applaudissements. Hier, les Colmariens se sont partiellement réconciliés avec leurs supporters, en opposant une belle résistance à Amiens, en passe de valider son ticket pour la Ligue 2.
Privé d’une demi-équipe et d’une bonne partie de ses armes dans l’animation offensive (*), Didier Ollé-Nicolle a dû composer avec les moyens du bord.

Burel, une explosion de joie teintée de rage

On voit ainsi Burel, le milieu récupérateur, évoluer en position… d’avant-centre, dans une configuration dont il ne fallait pas attendre des miracles.
De fait, les Colmariens ne cadrent qu’un seul tir, avant la pause. Et comme par hasard, il est l’œuvre de Gbizié, l’unique attaquant de métier présent hier au Stadium.
Las, le petit Franco-Ivoirien n’appuie pas assez sa frappe du droit, détournée par la main ferme de Gurtner (19e ).
Sous le regard désabusé de leurs supporters, venus regarder un dernier match de National à Colmar avant une éternité, les Verts tentent d’offrir un spectacle un peu plus enthousiasmant que celui proposé deux semaines plus tôt, devant Epinal.
« Je suis content du “taf” des joueurs, souligne Didier Ollé-Nicolle, l’entraîneur des SRC. Ils se sont tous dépouillés et ont été très respectueux du challenge, qui consistait à finir en beauté à domicile. »

En face, Amiens manque d’ambition dans le jeu et présente un visage peu en rapport avec son statut de prétendant à la Ligue 2. Un constat qui tend, au passage, à accréditer l’idée que le National n’était pas d’un grand niveau cette saison. Pour la première fois depuis un bail, les trois formations du trio de tête pourraient monter sans même avoir dépassé les 60 points…
Mais dans ce championnat, souvent, une fulgurance peut suffire. Les Picards en ont apporté la confirmation, hier, en ouvrant la marque sans vraiment le mériter, sur un rush solitaire signé Gope Fenepej (0-1, 72e ). À ce moment-là, c’est une énième défaite qui se dessine pour les Verts. Et il faut alors être sacrément optimiste pour imaginer cette équipe moribonde, rétrogradée trois jours plus tôt en CFA 2, renverser la situation.
C’est écrit : Amiens va verrouiller sa victoire, si importante dans l’optique de l’accession. Tout faux… Les SRC rappellent, à leur tour, qu’ils sont capables de coups d’éclat.
À la réception d’un centre parfaitement enroulé du gauche par Pierre-Charles, Burel s’adonne à son exercice préféré et égalise d’une puissante tête (1-1, 75e ).
L’explosion de joie teintée de rage de l’attaquant de fortune est à la hauteur de toute la frustration accumulée cette saison. À l’évidence, ces garçons-là ont besoin d’évacuer…
Ils mettront tout en œuvre, d’ailleurs, pour porter l’estocade dans le dernier quart d’heure, mais devront finalement se satisfaire du nul, au terme d’une rencontre au parfum étrange.

« Les SR Colmar, je l’espère, ne sont pas morts »

Pas rancuniers, les fans haut-rhinois ont préféré acclamer une ultime fois les leurs, plutôt que de les enfoncer. Beaucoup se sont attardés dans les travées du Stadium, après le coup de sifflet final, comme pour conjurer le sort. La descente aux enfers du club en a meurtri plus d’un, à Colmar.
« J’ai senti la tribune assez triste par moments, mais une fois le match terminé, on a reçu des marques de sympathie très agréables, apprécie Didier Ollé-Nicolle. C’était très émouvant. »
Le technicien va même plus loin, en affirmant que « c’est un bon message qui a été envoyé à tout le monde » hier soir, de la part de l’équipe et des supporters.
« Les SR Colmar, je l’espère, ne sont pas morts… » Ils sont nombreux, en tout cas, à ne pas s’y résoudre.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Sam 28 Mai 2016 - 2:56

Au revoir
Pour cette dernière levée de la saison à domicile, on imaginait le public colmarien triste, voire remonté. Il n’en a rien été puisqu’il a manifesté un soutien poli, comme depuis six ans maintenant. Indifférence ou mansuétude à l’encontre d’un club dont les problèmes financiers annoncent le chant du cygne pour cet été ?
Hier soir, pour la venue d’Amiens, le Stadium n’a pas simplement tourné la page d’une saison catastrophique. Il a également fait ses adieux à un championnat qu’il pourrait ne pas revoir de sitôt et à une équipe dont (très) peu de joueurs porteront encore la tunique verte dans quelques mois, a fortiori si la relégation administrative en CFA 2 se confirme.
En quittant difficilement leur siège, une dernière fois un vendredi soir, les spectateurs se sont sans doute demandés à quels matches ils auront droit en revenant s’asseoir en tribunes. S’ils reviennent.
Car en cette fin mai, l’avenir des SRC reste flou, pour ne pas dire opaque.
La menace d’un dépôt de bilan n’est plus à écarter après la sanction de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG). A minima, c’est à la fin d’un cycle auquel on a assisté pour cette 33e journée de National. Certains redoutaient même la fin d’un club.
Mais avant de songer à l’apocalypse, les 1 626 supporters – certains Colmariens avaient certainement migré plus au sud, du côté du stade Roger-Serzian de Belfort – ont simplement eu envie de profiter du moment présent, de voir leurs protégés se mesurer à un probable futur pensionnaire de Ligue 2.
Et ils ont apprécié la réaction d’orgueil d’une équipe affaiblie par les forfaits qui a su ne pas perdre pour cette ultime rencontre de troisième division dans le Haut-Rhin.
Joueurs et suiveurs se sont mutuellement applaudis au coup de sifflet final. Pour ne pas se quitter fâchés. Pour se dire sereinement au revoir. Il sera toujours temps de céder à l’amertume cet été si les Sports Réunis ne se réveillent pas de leur cauchemar. Le rêve, lui, est passé depuis longtemps…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Lun 30 Mai 2016 - 7:57

Les échos des SR Colmar
. Les SR Colmar, eux, ont fait leurs adieux, dans la dignité, à leur public du Stadium.
INVINCIBILITÉ. – Mine de rien, les Colmariens ne se sont plus inclinés en championnat depuis un mois. Didier Ollé-Nicolle, l’entraîneur des SRC, se dit heureux de voir son équipe « finir la saison dignement ». « J’adresse de grosses félicitations aux joueurs, qui sont invaincus sur les quatre derniers matches, lance le technicien. Malgré la situation (les Verts n’ont pas été payés en avril et le club a été rétrogradé administrativement en CFA 2, ndlr) , ils restent professionnels. »
ATTAQUANT DE FORTUNE. – En l’absence de Nicolas Belvito (suspendu) et Mahamadou Diawara (pubalgie), c’est Nicolas Burel, le… milieu récupérateur, qui a occupé la place d’avant-centre, vendredi. « C’est son poste de formation, rappelle son coach, Didier Ollé-Nicolle. Quand je l’ai découvert à Rouen (saison 2012-2013) , il était un attaquant de complément. C’est moi qui ai décidé de le reconvertir en n° 6. Ça lui a permis de devenir titulaire. » Et de se forger une belle réputation en National.
RÉFÉRENCE. – Aux dires de Didier Ollé-Nicolle, les SRC ont réalisé une vraie performance, en tenant en échec Amiens (1-1). La preuve, « Strasbourg, qui monte en Ligue 2, a perdu contre cette équipe ». Aux yeux de l’entraîneur des Verts, ce championnat de National est compliqué pour tout le monde. « Le Racing a décroché son accession, mais il a fallu qu’il se bagarre », observe le stratège haut-rhinois.
TRISTESSE. – Formé aux SRC, le jeune milieu et défenseur central Mohamed Karim (21 ans) avoue ressentir un « pincement au cœur », en observant la maison verte se fissurer de toutes parts. « Je suis quand même triste, confie le natif de la cité de Bartholdi. Je suis de Colmar, c’est là que j’ai grandi. Je connais le club depuis l’âge de 5 ans. Alors, le voir dans cette situation, pardon d’être vulgaire mais ça me fait ch… Tellement d’efforts ont été faits pendant des années. J’espère que des solutions seront trouvées. »
Mohamed Karim regrette, au passage, que le groupe n’ait pas été tenu « au courant » des dossiers extrasportifs, durant la saison. « Les joueurs doivent être informés, estime-t-il. On a des familles, des loyers… Certains ont déménagé pour venir ici et se retrouvent un peu dans l’embarras. »

En dépit du contexte, les Verts ont réussi, face à Amiens, leur ultime sortie à domicile en National. Le milieu polyvalent s’en félicite. « Pour notre dernière au Stadium, on voulait faire le job et réaliser un bon match. Ce n’était pas simple, notamment à cause de la chaleur, mais on a fait le nécessaire. »
SUPPORTERS. – Une poignée de fans amiénois avait effectué le déplacement au Stadium. Les Picards peuvent valider, vendredi lors de la réception de Belfort, leur accession en L 2, et ce retour probable dans le monde professionnel ne laisse visiblement pas indifférent dans la Somme. « On veut la L2 », « Allez Amiens, tes supporters sont là ! », n’ont cessé de claironner les inconditionnels du club.
Le public colmarien, lui, a pu revoir deux anciens joueurs des SRC : Emmanuel Bourgaud et Samir Henaini, qui ont enchaîné les accolades avec leurs ex-coéquipiers à l’issue de la rencontre, avant d’aller saluer les supporters.
SÉLECTION. – Cédric Mensah (27 ans) a très certainement disputé son dernier match sous le maillot colmarien, vendredi. Le gardien des Verts est en effet forfait pour l’ultime déplacement de son équipe, vendredi à Chambly. Il a une nouvelle fois été retenu au sein de la sélection du Togo, qui défiera le Libéria dimanche à Monrovia, dans le cadre de la 5e journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2017. Les Eperviers ont bien préparé cette rencontre en dominant la Zambie à domicile (1-0), vendredi en amical.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mar 31 Mai 2016 - 9:35

DNCG : Rétrogradation confirmée pour Colmar

Nous l'évoquions au stade de probabilité sur Foot-National.com il y a quelques jours, nous sommes en mesure de l'affirmer ce mardi : Colmar a bien fait l'objet d'une rétrogradation de la part de la commission fédérale de la DNCG. 
Les SRC, déjà relégués sportivement en CFA, pourraient donc évoluer en CFA2 lors du prochain exercice. Reste désormais à savoir si le club alsacien souhaitera ou non faire appel de cette décision devant la FFF.
foot national
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mar 31 Mai 2016 - 21:22

National (34e journée) - Avant Chambly – SR Colmar, vendredi (20h)
 Le début de la fin

Les SRC vivent leur dernière semaine en commun au Stadium. Le groupe devrait fatalement imploser puisque le club, plombé par ses soucis administratifs et fiscaux, est sur la corde raide.
Dans quelques jours, la vie en commun des SRC va prendre fin. Brutalement. Relégués en CFA sportivement, puis en CFA 2 administrativement (*), les Verts ne savent pas de quoi leur avenir sera fait. Une réunion de la société par actions simplifiée (SAS), programmée hier soir, pourrait éclairer leur lanterne.

« C’est vrai qu’avec cette atmosphère, le flou qui règne au club, c’est un peu particulier en ce moment, affirme Raphaël Gherardi. Après, si on regarde la saison, on n’a jamais été tranquille. On a même été livrés à nous-mêmes car on n’était pas mis au courant de ce qui se passait. Maintenant, on attend de voir ce qui va advenir. Le mois de juin va être rythmé par toute une série d’épisodes. »

En attendant de connaître la suite du feuilleton qui a empoisonné la vie des SRC durant toute la saison, les joueurs, en comité restreint en raison des nombreuses absences, souhaitent terminer sans fausse note leur championnat. Sans se focaliser sur les problèmes de paie qui ne sont toujours pas réglés. Avec la volonté d’être « irréprochables » et de porter dignement le maillot colmarien pour la dernière en Picardie.
« Lorsqu’on regarde notre match face à Amiens, on voit un groupe qui reste uni, mobilisé, glisse Nicolas Burel. Ce n’est pas évident car il faut faire face à certains problèmes, personnels parfois. Mais à l’intérieur du groupe, on s’est soutenu mutuellement. On a préféré affronter la situation collectivement qu’individuellement. »
« Il faut essayer de prendre du recul, de rester calme et serein »
Malgré un parcours en dents de scie, sportivement parlant, et des secousses en coulisse qui ont connu des répliques jusque dans le vestiaire, les protégés de l’entraîneur Didier Ollé-Nicolle ont donc fait front. Les relégations successives ne les ont d’ailleurs pas empêchés de prolonger leur invincibilité en National à quatre matches. Et la rencontre de Chambly, vendredi, ne sera pas prise par-dessus la jambe.

« Malgré les critiques, on a à cœur de bien finir. Jusqu’à preuve du contraire, on porte tous encore les couleurs des SRC. On essaie de prendre du plaisir car on fait un beau métier, rappelle Jérémy Sapina qui avait déjà connu des soucis extra-sportifs à Mons, en Belgique. Ça fait partie du football, il faut l’accepter. On sait tous qu’il est difficile de boucler un budget. Il faut essayer de prendre du recul, de rester calme et serein. Ça ne sert à rien de bouder. »
L’heure n’est donc pas encore aux rancœurs ni aux états d’âme. Néanmoins, face aux questions que fait naître le délitement du club haut-rhinois, les joueurs s’interrogent logiquement sur leur avenir proche. Même si une partie du vestiaire sera encore sous contrat après le 30 juin.

Les rumeurs, comme celle qui envoie le Normand Nicolas Burel à Quevilly/Rouen promu en National, vont bon train. Ce que le milieu défensif dément. Mais pourrait-il agir différemment à l’heure actuelle ? « J’ai signé un contrat de deux ans (à Colmar). J’attends maintenant de voir comment les choses vont se passer, indique celui qui ne regrette pas sa venue en Alsace. Le projet était attractif. Si la situation devait se représenter, je ferai le même choix. Mais c’est sûr que l’année a été difficile sur tous les points… »

Et cela, personne ne s’y attendait vraiment. « En début de saison, avec la préparation et les matches amicaux, c’était bien parti, se remémore Raphaël Gherardi. Il a fallu s’endurcir sur le plan mental. Ça restera une expérience qui me servira pour la suite. »

Un moindre mal…

dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 1 Juin 2016 - 21:30

Avant Chambly – SR Colmar, demain (20h) Louisy-Daniel a eu du nez
Il a failli revenir aux SRC avant d’opter finalement pour Chambly. Aujourd’hui, l’ex-Colmarien Wilfried Louisy-Daniel ne regrette évidemment pas son choix mais se dit attristé par ce qui arrive à son ancien club.
Cet été, après une « honnête saison » en Ligue 2, Wilfried Louisy-Daniel s’est retrouvé sur le marché. Un peu contre toute attente puisque l’attaquant avait encore un an de contrat avec Orléans. Et que tout s’était plutôt bien passé pour lui dans le Loiret.
« Je savais que le club voulait jouer la remontée immédiate en L2 et qu’il comptait sur moi pour y parvenir. Mais je voulais des garanties, faire partie du projet en cas de réussite, explique-t-il. Je ne voulais pas vivre une désillusion. J’ai alors préféré résilier mon contrat. »
Sans club mais avec une bonne expérience du National (quatre saisons), le Francilien n’a pas manqué de propositions.
Au moment de faire son choix, deux options s’offraient à lui : revenir aux SR Colmar ou rejoindre Chambly. Il a finalement opté pour le club picard.
« C’était une belle proposition et il y a aussi eu la proximité avec la famille qui a joué. Après avoir pris un petit coup derrière la tête avec Orléans, j’ai découvert un club attachant et familial. Et quand je vois notre classement (9e ) , notre parcours en Coupe de France avec mon triplé contre Reims (en 32es de finale) et mes statistiques en championnat (14 buts) , je me dis que je n’ai pas fait un mauvais choix. »

« Qui s’attendait à voir Colmar dans cette situation-là ? »

L’avant-centre a en effet échappé à une saison galère dans le Haut-Rhin. Même s’il était loin d’imaginer pareil scénario pour son ancien club après avoir retrouvé le Stadium en août.
« En revenant, j’ai découvert les nouvelles installations. J’étais impressionné. J’avais encore l’image du club amateur. Je m’étais dit que ça pouvait le faire pour Colmar, rapporte “Louisy”. Franchement, je suis le premier étonné de ce qui arrive aux SRC. La situation est incroyable. Ça m’attriste. »
Selon le baroudeur, l’exemple haut-rhinois tend à démontrer la difficulté de durer en troisième division au sein d’un championnat de plus en plus homogène.
« Depuis mes débuts, ça a bien changé. Avant, il y avait des clubs au-dessus du lot comme Bastia, Metz, Guingamp. Aujourd’hui, tout le monde a sa chance, résume le troisième meilleur buteur du National. On ne peut plus se projeter, il y a beaucoup de surprises. Qui s’attendait à voir Colmar dans cette situation-là ? »
Wilfried Louisy-Daniel va recroiser vendredi la route des SRC. Une dernière fois ? « Tout va vite dans le foot », insiste-t-il. Celui qui a fêté dimanche ses 30 ans aimerait d’ailleurs que les choses s’accélèrent pour lui.
S’il se sent bien à Chambly, il ne désespère pas de trouver un challenge à l’étage supérieur. Pour montrer qu’il vaut mieux que ses deux buts en 29 apparitions sous le maillot orléanais.
« Le jeu ne me correspondait pas. J’étais toujours trop loin du but. Je n’étais pas ridicule pour autant. Je mérite une seconde chance en Ligue 2, qu’on me fasse confiance pour montrer ce que je sais faire. »
Qu’un possible retour à Colmar semble loin…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 3 Juin 2016 - 21:57

Voilà, c’est fini
Les SR Colmar ont fait leurs adieux au National, hier soir, en signant une admirable victoire à Chambly. La sortie a été soignée sur le pré, qu’en sera-t-il sur le terrain administratif ?
Les haut-parleurs du stade André-Coël n’ont pas diffusé du Jean-Louis Aubert hier soir. Et pourtant, c’est bien l’un des tubes de l’ancien leader de Téléphone qui a résonné tout du long dans les oreilles colmariennes. Car dans la Somme, c’est une parenthèse de six ans en National qui s’est refermée.
Une dernière fois, les Verts se sont retrouvés devant le Stadium pour prendre la route afin de jouer une rencontre de troisième division. C’est en bus, comme cela avait déjà été plusieurs fois le cas cette saison, que l’équipée alsacienne a rejoint Roye où le match était exceptionnellement délocalisé.
À quinze, avec un banc composé du préparateur physique Pape Dieye, du gardien des U19 Arthur Schmitt et de deux habituels réservistes, El Mehdi Chbouk et Remi Nassalan. Comme un air de fin de cycle.
Une dernière fois, les Colmariens se sont retrouvés ensemble dans un vestiaire avant, probablement, de prendre des chemins différents cet été puisque les SRC ne devraient en conserver qu’une poignée. Chacun a observé ses petits rituels et a enfilé le maillot vert dans lequel il a transpiré depuis dix mois.

« Ce soir, on n’est pas relégables »

Une dernière fois, les Haut-Rhinois sont partis s’échauffer. Les visages concentrés, mais loin d’être lugubres. Car si la saison a été pourrie, au-delà de l’imaginable, la vie ne s’est pas arrêtée à l’issue de cette 34e et ultime journée de National. Alors ? Les joueurs des Sports Réunis Colmar ont cherché à prendre du plaisir ensemble sur la pelouse.
Car si le foot est leur métier, il reste aussi un jeu autant qu’un sport. Et c’est aussi ce qu’il faudra retenir au moment de dresser le bilan, aussi douloureux soit-il.
Une dernière fois, pour l’exercice 2015-20016, le capitaine Nicolas Burel et ses coéquipiers ont accompagné l’arbitre sur le pré pour défendre les couleurs d’un club, leur club, 90 minutes durant. Avec l’ambition de terminer dignement et de poursuivre leur série d’invincibilité de quatre matches entamée le 29 avril à domicile contre Sedan.
« On avait l’intention de terminer sur une bonne note et de respecter les efforts fournis sur une saison, note l’homme au brassard, auteur de son deuxième but consécutif sur la pelouse d’André-Coël. On était bien en place, le jeu est venu au fur et à mesure. On a maîtrisé notre sujet, on s’est créé de belles occasions et on a pris du plaisir. »
Malgré une équipe amoindrie, avec par exemple le latéral Vincent Decker titularisé comme milieu droit, les Verts ont quasiment livré un match d’entraînement, tant leur relâchement a été total.
Sans pression, ils ont dominé techniquement et tactiquement une faiblarde équipe de Chambly. Du jeu au sol, des décalages entre les lignes et une grosse débauche d’énergie ont suffi pour faire pencher la balance du bon côté.
Et si Louisy-Daniel a cru initier un hold-up, sur penalty, à la reprise des débats (1-0, 47e ), Burel (1-1, 61e ) et Gbizié (1-2, 74e ) ont fini par concrétiser la nette domination alsacienne.
Le succès aurait même dû être bien plus clinquant sans ce satané manque d’efficacité. « Cette démonstration collective dans la solidarité est une grosse satisfaction. Il n’y avait plus que onze joueurs, ils n’ont rien lâché et ont pris les choses en main, apprécie l’entraîneur Didier Ollé-Nicolle. La performance est à relativiser eu égard au contexte. Mais sur le terrain, les choses ont été bien faites. »
Une dernière fois, les Verts ont levé les bras au coup de sifflet final, soulagés d’avoir montré leur meilleur visage en Picardie. Une dernière fois, ils sont allés saluer les quelques supporters à avoir bravé les cinq heures de route pour les encourager. Et une dernière fois, ils se sont étreints à l’heure de l’au-revoir, sans savoir pour la plupart d’entre eux ce que l’avenir leur réserve.
« Tout le monde va se disperser. C’est dommage, car l’équipe a pris les points sur le terrain pour se maintenir (*). Les joueurs mériteraient de rester en National. Ce soir (hier) , on n’est pas relégables, estime Didier Ollé-Nicole. En ce sens, je suis satisfait du travail accompli. Maintenant, on va voir la suite. »
Pour les SRC, au bord du gouffre financier, le plus dur est certainement à venir…
(*) Sans les cinq points enlevés en cours de saisons, les SR Colmar seraient treizièmes
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Sam 4 Juin 2016 - 21:20

Les SRC seront bientôt fixés sur leur avenir Solder les comptes
L’avenir des SR Colmar va vraisemblablement se décanter dans les prochains jours, voire les prochaines semaines. Tout va se jouer sur le terrain administratif et financier alors que la fracture entre le sportif et la direction apparaît toujours plus béante. L’heure va-t-elle être aux règlements de comptes, à tous les niveaux ?
Dans cet océan de doutes qui fait craindre au chavirage des SRC, une bonne nouvelle est apparue à l’horizon. Les salaires du mois d’avril ont enfin été versés jeudi. Ils mettent ainsi un terme à un triste épisode qui a pollué la fin de saison colmarienne, pas du point de vue des résultats mais au niveau de l’atmosphère, lourde et chargée de sous-entendus.
Désormais, il ne reste plus qu’à honorer les traites des mois de mai et juin pour être en conformité avec les contrats signés à l’intersaison.
Ce scénario n’est pas impossible, ni improbable, mais c’est loin d’être gagné car le club haut-rhinois, affaibli par des problèmes financiers et fiscaux, est sur la corde raide. Et risque fort de s’abîmer dans le championnat régional si aucune solution n’est trouvée d’ici la fin de l’exercice budgétaire.

Un projet trop beau pour être vrai

Au sujet du redressement fiscal, qui court sur les quatre dernières années gérées par l’association « SRC » et dont le montant initial dépasserait le budget de certains clubs de National, le contentieux qui oppose Colmar à Bercy n’a pas encore été tranché. Il est acquis que la somme réclamée par l’État pourra être échelonnée sur quatre ans.
Concernant la douloureuse addition, la direction haut-rhinoise veut croire en une issue favorable qui lui permettrait de faire face à ses obligations. La réponse du fisc est espérée dans la semaine. Elle sera le déclencheur de toute une série de décisions internes au club, comme par exemple aller devant la commission d’appel de la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) pour contester la rétrogradation administrative en CFA 2.
Le redressement fiscal a d’ailleurs cristallisé les rancœurs des néo-Colmariens qui ont accusé le club de n’avoir pas joué franc-jeu en présentant un projet ambitieux, où il était question de Ligue 2, alors que l’institution savait avoir une épée de Damoclès au-dessus de la tête. L’entraîneur Didier Ollé-Nicolle a dit regretter avoir fait miroiter à certains joueurs, venus s’installer en Alsace en famille, la promesse d’une belle aventure qui ne pouvait pas être aussi sereine qu’annoncée.
Comme le flou est entretenu depuis plusieurs mois sur les finances des SRC, a priori exsangues, les rumeurs ont envahi le Stadium. Comme celle qui accuse les dirigeants successifs d’avoir eu recours à un système de cavalerie pour équilibrer chaque année un budget bancal…
Ce dernier point a le don de fâcher le président Jean-Louis Jaegli qui dément formellement toute dérive au sein de l’institution. Mais il reconnaît qu’après la création de la société par actions simplifiée (SAS) l’été dernier, le budget aurait dû être revu à la baisse puisque les sponsors ne bénéficiaient plus du même taux de défiscalisation. Ce qui aurait dû être déjà le cas auparavant, soit dit en passant, et que le fisc tend aujourd’hui à rectifier. « J’avais dit qu’il fallait réduire la voilure car il y aurait moins de rentrées d’argent », explique l’actuel patron, qui a commencé la saison comme bras droit de Christophe Gryczka. Le budget est pourtant passé de 2,2 à 2,4 millions d’euros. L’augmentation aurait alors été indexée sur l’aléa sportif, un joli parcours en championnat et en Coupe de France devant forcément attirer des partenaires. Une stratégie aléatoire, « une prise de risques » suicidaire.

La masse salariale, un frein pour l’avenir ?

Jean-Louis Jaegli, qui rappelle avoir pris du recul à la précédente intersaison, met également une pierre dans le jardin du secteur sportif. La masse salariale serait « nettement supérieure » cette saison. Les responsables du recrutement – l’ex-président Gryczka, Mickaël Gerber, éphémère conseiller sportif, et Didier Ollé-Nicolle – seraient donc les responsables de cette inflation (*). Ce que réfute l’entraîneur des Verts qui a maintes fois laissé entendre qu’il n’avait pas eu les coudées franches pour monter son équipe.
Aujourd’hui, après un exercice 2015-2016 particulièrement éprouvant, Colmar ne sait plus sur quel pied danser. S’il a présenté devant la DNCG un budget pour une prochaine saison en CFA, le club ne sait toujours pas dans quelle division il évoluera à la reprise. L’ultime recours, le dépôt de bilan, n’est pas à écarter. Les joueurs alors sous contrat seraient payés jusqu’à fin juin avant de pointer au chômage.
Les SRC n’en font pas mystère, ils n’auront pas les fonds pour repartir sur les bases actuelles qui les lient à leurs salariés (staff et joueurs. Il faut donc dégraisser. Mais les principaux intéressés auront-ils seulement envie de quitter le navire ? « On est dans une impasse », souffle Jean-Louis Jaegli, usé par la situation et pas certain de rempiler une année de plus.
Rupture à l’amiable ou transfert, la porte est grande ouverte pour les footballeurs qui souhaitent exercer leur métier loin du Haut-Rhin. Des décisions devront être prises, quoiqu’il en coûte. Et au final, le grand perdant risque d’être le club et ses bénévoles pourtant si fiers d’appartenir à la famille des Sports Réunis.
(*) Selon les chiffres que l’on a pu consulter, si la masse salariale est restée stable en pourcentage en passant de 74% à 75% du budget, elle a augmenté d’au moins 200 000 € en valeur absolue.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Sam 4 Juin 2016 - 21:28

Colmar, premier relégable ?
Didier Ollé-Nicolle l’a rappelé à Roye, après la victoire face à Chambly, sans les cinq points enlevés en cours de saison, les SRC n’auraient pas terminé le championnat en position de relégables. Les deux unités soustraites par la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) pour ne pas avoir signalé à temps une notification de l’administration fiscale sont perdues à jamais. En revanche, la procédure devant le tribunal administratif pour récupérer les trois points de la victoire à Béziers – annulée en première instance par la commission des règlements puis par la commission supérieure d’appel de la FFF malgré un avis du CNOSF en faveur des Alsaciens, en raison d’une erreur d’écriture sur la feuille de match électronique – va aller à son terme.
Cependant, les SRC ne feront pas un recours en référé afin de “geler” les résultats du National. En effet, cet atout n’aurait été joué que si le club haut-rhinois avait une chance de se sauver sportivement. Or, s’il récupérait le gain de son succès dans l’Hérault, il ne ferait que repasser devant Les Herbiers pour pointer à la 15e place, celle du premier relégable. Celle qui permet, le cas échéant, d’être repêché en premier comme l’espèrent encore certains membres du club.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   

 

[Exc] SR Colmar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 22 sur 26Aller à la page : Précédent  1 ... 12 ... 21, 22, 23, 24, 25, 26  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-