Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Haguenau (CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33251
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 18 Fév 2017 - 21:13

FR Haguenau - SC Schiltigheim (2-0)
La “bête rouge” a encore frappé


Comme d’habitude cette saison, le FR Haguenau a battu le Sporting Schiltigheim au terme d’un match âpre qui s’est décanté après le repos, hier, au Parc des Sports.
À ce compte-là, le Sporting Schiltigheim va demander à la Fédération de ne plus avoir à croiser la route de son voisin haguenovien.
Car c’est la troisième fois, cette saison, que la défaite a été au rendez-vous. Comme à l’aller au Stade de l’Aar (0-1), comme en Coupe de France (2-1), la bande à Philippe Knobloch a pris le meilleur sur celle de José Guerra.
Et cela n’a pas fait plaisir au leader qui tousse en 2017. « On n’a pas mis de rythme et on n’a surtout pas eu l’attitude pour gagner ce match, souligne le manager schilikois. Jusqu’alors, on a pu trouver des excuses plus ou moins valables pour expliquer nos récentes défaites. Mais là, il n’y en a pas. On n’a surtout pas bien défendu. Et avec trois défaites en quatre matches, on peut craindre que le doute ne s’installe. »
Le Sporting a encore (un peu) de marge. Mais il ne faudrait pas que la tendance dure trop longtemps. Hier, le verdict a d’ailleurs mis un certain temps à se décanter.
Les deux équipes ont eu bien du mal à desserrer l’étreinte d’une adversaire plus attentif à se méfier qu’à construire.
Devant un public nombreux, Rouges et Verts ont multiplié les duels, les interceptions mais aussi les passes imprécises, les choix douteux et les approximations techniques.

« La victoire n’est pas usurpée »

L’entreprise de construction s’est révélée longtemps vaine, les débats se cantonnant au milieu de terrain où les joueurs s’efforçaient de gagner le ballon sans vraiment savoir qu’en faire.
Ce n’est pas que la rencontre a inspiré de l’ennui car des actions de-ci delà ont fait parfois empêcher de croire au caractère inéluctable d’un score vierge.
Hayef a tiré le premier, mais à côté sur une tentative trop croisée (9e ), comme juste avant la pause, dans une position idéale au point de penalty, parfaitement servi par Foka (45e ).
Et ses coéquipiers l’ont souvent imité (Ngueni 44e , Giesi 69e ).
Le Sporting a semblé en mesure de réagir mais au terme d’un joli mouvement sur le côté gauche de la surface, Paul, servi par Genghini, a tiré trop mollement (24e ).
Dans l’ensemble, les locaux ont donné le ton, mais les visiteurs ont profité de quelques ouvertures, comme sur un contre conclu par Imbs qui a effacé Ebede mais pas Falk revenu sur sa ligne (30e ).
Au retour des mvestiaires, l’incertitude a continué à planer et c’est une panne de courant défensif généralisée qui a fait pencher la balance.
Au cœur de la surface du Sporting, Bur a pu se jouer de trois défenseurs qui ne l’ont pas attaqué et le milieu d’Haguenau a pu servir Mastronardi, à l’affût et esseulé au deuxième poteau (1-0, 76e ).
La victoire avait choisi son camp, le suspense a été levé quand Sow a concrétisé un contre en solo (2-0, 90e +4) et le FRH poursuit une convaincante marche en avant.
« On a peut-être entamé le match en étant contracté, a considéré Philippe Knobloch, l’entraîneur des vainqueurs. On a parfois été maladroit, on a eu des moments de flottement mais la victoire n’est pas usurpée. »
Elle confirme une solidité et établit à huit matches la série de matches sans défaite. Le début de saison raté semble bien loin. Voilà Giesi, Rosenfelder et compagnie solidement installés parmi les premiers. De quoi donner des idées ?
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37473
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Dim 19 Fév 2017 - 3:51

Curieuse cette tendance à dominer presque tout et de trébucher à chaque fois contre le même club.
A moins que ce soit la peur de monter, à mon avis c'est la seule chose qui empêche encore Schiligh de monter.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Dim 19 Fév 2017 - 11:36

Schilick a tellement peur de perdre contre Haguenau qu'ils font des fautes qu'ils ne font pas contre une autre équipe.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 25 Fév 2017 - 21:39

Prix Les Mezieres 3 - 2 Haguenau
Haguenau le souffle trop court
Haguenau a subi un coup d’arrêt après une très longue belle embellie qui leur a permis de rester invaincus durant neuf matches (six victoires et trois nuls) depuis le 29 octobre 2016. Une trajectoire qui a donc pris fin dans les Ardennes (3-2).
Tombeur du leader, Schiltigheim (2-0), le week-end précédent, Haguenau entendait bien pousser le bouchon un peu loin et s’ancrer en haut de tableau. Mastronardi était le premier à se mettre en action mais sa tentative sortait (2e ’).
Ensuite, les Pirisiens mettaient progressivement la main sur la partie. Et Dufour monté aux avant-postes plaçait une tête victorieuse (17e ’) qui mettait ses partenaires en confiance. Prix insistait et Bila après avoir éliminé son vis-à-vis échouait dans les bras d’Ebedé Owodo (19e ’).
Trop timoré, Haguenau, en dépit d’un lob manqué de Ngueni (28e ’), subissait la loi des Ardennais. Mais Bila après avoir dribblé Ebede Owono sans prendre sa chance ratait une belle opportunité de creuser la marque (37e ’).
À l’inverse, Gonel suite à un coup franc bien placé à l’entrée de la surface trouvait la « lunette » droite d’Ebede Owono (42e ’). Imparable pour le gardien alsacien.
Sur l’action suivante, Houlot écrasait trop son tir (43e ’).

Haguenau devra reprendre son élan

Puis sur une des rares incursions visiteuses, Giesi était en retard sur un centre aux petits oignons de Rosenfelder (44e ’).
Sermonné à la pause par Denys Feidt, les Haguenoviens s’enhardissaient enfin à la reprise. Et après un joli numéro de Giesi sur le côté gauche, Mastronardi d’une magnifique volée réduisait la marque (58e ’). Houlot (65e ’) et I.Merbah (68e ’) prouvaient que Prix avait encore du répondant. Mais sur un corner de Giesi, Kenney sautait plus haut que tout le monde et égalisait d’une tête décroisée (83e ’).
Et alors que les visiteurs avaient fait le plus dur, Gonel trouvait l’autre lucarne d’Ebéde Owono (85e ’) pour donner définitivement l’avantage aux Ardennais.
Haguenau devra reprendre son élan, ce week-end, devant une des quatre formations à l’avoir battu cette saison : Vauban Strasbourg.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 4 Mar 2017 - 21:52

FR Haguenau – US Sarre-Union (2-1)
Haguenau à l’arraché

Le FR Haguenau, réduit à dix contre onze pendant plus d’une mi-temps, a arraché la victoire à la dernière minute du temps réglementaire grâce à une reprise de la tête de son buteur maison Cyril Giesi.
Ce derby promettait beaucoup, et dans l’intensité, dans la dramatique, il a largement tenu ses promesses. Pour le beau jeu, ce n’était assurément pas la journée, les fortes bourrasques de vent qui ont balayé une pelouse de plus en plus amochée n’ont pas permis de belles envolées techniques.
Mais des deux côtés, on y était dans l’engagement et dans l’envie ce qui a d’ailleurs donné une fin de match complètement folle avec une échauffourée à la suite d’un tacle énervé de Martial Riff sur Joey Bey pendant les arrêts de jeu.
Mais revenons à nos moutons et à un début de rencontre où Sarre-Union pousse devant une défense haguenovienne très sollicitée.
Falk sauve le coup devant Hassidou (7e et 9e ), Riff place sa reprise de la tête de peu à côté (12e ) et il faut attendre une reprise de la tête de Mastronardi pour voir les Haguenoviens montrer le bout de leur nez dans les seize mètres adverses.
Après ce premier quart d’heure inquiétant pour les locaux, le jeu s’équilibre. Suite à une nouvelle tentative de la tête de Mastronardi (27e ), les joueurs de Philippe Knobloch trouvent l’ouverture. Rachid Hayef frappe directement un coup franc placé aux 30 mètres, légèrement excentré sur le côté gauche et trouve l’ouverture devant Ozcan, qui était sans-doute gêné par la trajectoire flottante d’un ballon qui est retombé à proximité de son but (1-0, 35e ).
Quelques minutes plus tard, un ballon de Riff dans la profondeur permet à Schermann de prendre de la vitesse dans l’axe. Vu de la tribune de presse, Woelfflin semble tacler le ballon mais l’arbitre qui était bien placé siffle coup franc et expulse le défenseur haguenovien au grand dam des nombreux spectateurs locaux (39e ).
On en reste là jusqu’à la pause et à la reprise, si Sarre-Union parvient bien souvent à monopoliser le ballon, le match est vierge d’occasion. C’est même Rosenfelder sur son premier ballon qui n’est pas loin de doubler la mise mais Ozcan est à la parade (63e ).
Finalement sans être vraiment dangereux, Sarre-Union se relance grâce à un ballon envoyé dans la surface par Joao Texeira. Celui-ci surprend tout le monde et file dans les filets après le rebond (1-1,69e ).
Les Haguenoviens ne veulent pas en rester là et plusieurs ballons chauds atterrissent dans la surface sarre-unionnaise.
Les deux équipes jouent la gagnent et Schermann (80e ) puis Hassidou (81e ) trouveront Ebede sur leur route avant que Kenney (84e ) pour Haguenau puis Witz encore pour les visiteurs ne manquent de peu le cadre (87e ).

Trois cartons rouges

Finalement, suite à une longue ouverture de Dylan Bey et à un centre parfait de Saidou Sow, l’inévitable Giesi donne l’avantage à son équipe.
S’en suivra le tacle de Riff, trois cartons rouges et une fin de match placée sous haute tension pendant laquelle les supporters haguenoviens ont sans-doute un peu perdu le goût de la fête malgré la belle victoire arrachée par leurs protégés…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 11 Mar 2017 - 21:12

Haguenau     2 - 1     Strasbourg Vauban    

Haguenau enchaîne
Haguenau enchaîne avec une deuxième victoire de rang et enfonce encore un peu plus Vauban qui s’est réveillé trop tard alors qu’il y avait quelque chose à chercher sur la pelouse du Parc des Sports.
Les joueurs de Philippe Knobloch qui menaient au score et qui jouaient à onze contre dix ont en effet tremblé jusqu’à la dernière seconde d’un match qu’ils auraient pu plier depuis belle lurette. « On a transpiré », dira Michel Anthoni, le président du club, à l’issue de la rencontre. Et à en croire les mines soulagées des joueurs haguenoviens au coup de sifflet final, il n’était pas le seul.

Fin du suspense ? Non !

Pour résumer la rencontre, il faut en passer par une première période où l’on est franchement resté sur sa faim. Entre des visiteurs incroyablement timorés et prudents et des locaux maladroits et approximatifs ce n’était pas franchement génial.
Même si Giesi donne l’avantage à son équipe d’une très belle frappe du gauche après un ballon récupéré par Quentin Bur d’un tacle rageur (1-0, 31e ).
Juste avant la mi-temps, une belle action et un décalage parfait de Marco Rosenfelder permettent à David Mastronardi d’envoyer un “missile” à la trajectoire presque parfaite, mais Delavaux est sauvé par son montant (44e ).
Après la pause, le décor ne change pas, mais les acteurs vont mettre plus de cœur à l’ouvrage. Dès l’entame, Sow n’est pas loin d’inscrire le deuxième but, mais Obesse sauve sur sa ligne (46e ).
Au fil des minutes pourtant, sans que l’on sache vraiment pourquoi, Haguenau perd le fil de la rencontre. « On n’y est pas, on dort ! », s’énerve Philippe Knobloch depuis son banc.
Mais au moment où l’on pense les joueurs de Djamel Ferdjani capables de revenir dans le match c’est Haguenau qui enfonce le clou.
Une ouverture millimétrée de Marco Rosenfelder permet à Rachid Hayef de lober Delavau sorti à sa rencontre (2-0, 62e ).
Fin du suspense ? Eh bien non ! Dans la foulée, suite à une longue transversale pour Alliel, ce dernier s’enfonce dans la surface et donne dans l’axe à Kateb qui n’a plus qu’à pousser le ballon au fond du but (2-1, 65e ).
Malgré l’expulsion de Bah, suite à une grosse faute sur Rosenfelder (68e ), les Haguenoviens vont reculer de plus en plus. Ils n’arrivent plus à sortir les ballons proprement et c’est Ebede qui sauve son équipe devant Boukalada (87e ) et El Jadeyaoui (90e +3) avant que Rosenfelder ne soit pas loin d’alourdir le score sur un service de Moritz (90e +5).
Sollicité en Coupe d’Alsace cette semaine, c’est un “mix” entre l’équipe “une” et “deux” de Haguenau qui devrait faire le déplacement avant le choc attendu samedi prochain contre la réserve du Racing…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Mer 15 Mar 2017 - 23:06

Coupe d’Alsace - 16e de finale Haguenau assure l’essentiel
Bennwihr
 
0 - 2Haguenau Fcsr
 
Ceux qui sont restés bien au chaud devant la Ligue des Champions auront eu bien raison. Car la rencontre n’a jamais su offrir un spectacle enthousiasmant.
La première mi-temps est même plus que terne. Haguenau a pris les devants avant de voir les locaux prendre confiance et s’installer doucement dans la rencontre mais aucune occasion à l’horizon.
La frappe de Rist en fin de période ne réchauffe pas grand monde (45e ).
Alors, quand à la reprise, Moritz signe un petit bijou du coin de la surface gauche de Schneider, tout le monde est un peu abasourdi. Pourtant, la frappe qui est allée lober le portier avant d’aller dans le petit filet opposé était parfaite (0-1, 46e ).

Haguenau fait le break

Belkati part à la limite du hors-jeu et manque de peu de doubler la marque (47e ) et on pense que la rencontre démarre enfin. Mais il n’en est rien et si c’est Rist qui tente encore de chercher la faille (75e , 82e ), le score ne change pas.
Le match bascule à la 87e : Schaeffer part à la limite du hors-jeu pour les locaux mais échoue sur Corneille dans un angle fermé. Dans la foulée Stein double la marque en contre (0-2, 87e ). Haguenau l’a emporté sans briller mais avec rigueur et efficacité.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 25 Mar 2017 - 22:15

FR Haguenau - ASIM (3-2) -
 Football L’incroyable remontée

C’est sur un scénario complètement fou que le FR Haguenau a remporté sa 10e victoire. Jusqu’à la 87e , rien n’a fonctionné pour les hommes de Philippe Knobloch qui se dirigeaient vers une inéluctable défaite.
Tout était allé de travers depuis l’entame et une faute de main de Bey dans la surface pour un penalty transformé par Fuchs (0-1, 4e ). Il y eut ensuite un nombre incalculable d’occasions au cours d’une première mi-temps à sens unique, les joueurs du FRH tombant sur un Olivier Laurent en état de grâce.
Au retour des vestiaires, c’est la même rengaine puisque Bey est exclu sur un deuxième carton pour une poussette sur un joueur de l’ASIM qui l’empêchait de jouer son coup-franc rapidement. Pour ne rien arranger, Amaouche aggrave la marque après un petit numéro de dribbles et une frappe en bout de course (0-2, 82e ).
Voilà, tout est dit. Haguenau est passé à côté de son sujet et les rêves de montée prennent du plomb dans l’aile, tandis que l’ASIM récolte des points précieux dans la lutte pour le maintien.

Le match est devenu fou

Et puis soudain, sans prévenir, le match devient fou et les supporters haguenoviens qui n’y croyaient plus, se gavent de quatre minutes de pur plaisir. Cyril Giesi, la meilleure gâchette haguenovienne, légèrement excentré envoie un missile du gauche (1-2, 87e ). Sur l’engagement, Haguenau récupère immédiatement le ballon, Jordan Moritz sert Robin Binder dans la surface où une faute de la main permet à Marco Rosenfelder d’égaliser sur penalty (2-2, 88e ).
Les joueurs de l’ASIM sont KO debout et les Haguenoviens en profitent pour enfoncer le clou par l’entremise de Jordan Moritz. Ce dernier, sur le terrain depuis une dizaine de minutes seulement, exploite un ballon servi en retrait par Cyril Giesi pour marquer le troisième but juste avant que l’arbitre ne mette un terme à la rencontre (3-2, 90e +2).
« Quand on s’échauffait avec Robin (Binder), on se disait qu’un de nous deux pouvait faire la différence et finalement on est impliqués sur deux buts, racontait Jordan Moritz après la rencontre. Ça me fait du bien à moi, et surtout à l’équipe. »
Tout était oublié, ne restait que l’euphorie d’une victoire arrachée au bout du bout d’une rencontre qui laissera beaucoup de regrets aux visiteurs. Les joueurs du FRH ont montré qu’ils ne voulaient rien lâcher et continueront quoi qu’il arrive à s’accrocher à l’espoir d’un possible retour sur les deux premières places…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Dim 26 Mar 2017 - 21:21

Le baptême du feu de Metzger
Romain Metzger, titulaire pour la première fois en CFA2, a vécu un incroyable scénario au Parc des Sports où l’équipe d’Haguenau est parvenue à marquer trois buts en cinq minutes pour renverser une situation qui semblait compromise.
Malgré les nombreux absents , Michel Anthoni, le président du club haguenovien, se montrait confiant avant le match contre l’ASIM. « On a l’occasion de montrer qu’on a de la réserve », avait-il annoncé. Pourtant, la prévision va s’avérer exacte puisque Robin Binder et Jordan Mortitz ont été déterminants lorsqu’ils sont rentrés. De plus, Romain Metzger, titulaire pour la première fois en CFA2, a parfaitement tenu son rang au cœur de la défense.

« Mes coéquipiers m’ont mis en confiance »

Excellent dans les duels, le joueur âgé de 20 ans a été encore un peu timide dans les relances mais celui qui a intégré le groupe de l’équipe première à la trêve a montré que Philippe Knobloch pouvait compter sur lui. Sa première titularisation, Romain Metzger l’a vécue sereinement malgré un début de match raté au cours de laquelle l’ASIM a pris rapidement l’avantage sur penalty. « Mes coéquipiers m’ont mis en confiance, ils m’ont dit de jouer comme je savais le faire », note à ce sujet celui qui a commencé le foot à Oberhoffen-sur-Moder où il habite toujours.
Au cours de ses jeunes années, il est aussi passé par Haguenau, à Obermodern, puis au Sporting Schiltigheim où il a passé sept années avant de revenir au FRH. Ses bonnes prestations en réserve ainsi que les nombreux absents lui ont permis de faire ses grands débuts en CFA2.
« C’est un vrai plaisir, ça prouve que j’ai bien travaillé pour revenir après ma blessure », se réjouissait le joueur après la rencontre.
Pour la saison prochaine, rien n’est encore décidé, mais celui qui était revenu de Schiltigheim avec la ferme intention de se faire une place dans l’effectif haguenovien ne devrait pas s’arrêter en si bon chemin. « Mon objectif sur le long terme c’est de m’imposer en équipe une et de devenir titulaire », termine celui qui montre toute la détermination d’un jeune joueur qui n’a pas peur de viser haut…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Dim 9 Avr 2017 - 21:23

Pagny-sur-Moselle – Haguenau (1-2)
 Le droit d’y croire

En allant chercher une précieuse victoire à l’extérieur, les Haguenoviens ont montré qu’il faudra compter sur eux jusqu’au bout dans la course à la montée.
Ce n’est pas contre Haguenau que Pagny-sur-Moselle obtiendra sa première victoire en 2017. Il faut dire que l’équipe mosellane de Sébastien Reymond est tout simplement tombée sur plus forte qu’elle, comme le reconnaissait le coach à la fin du match : « On n’avait pas les armes. Devant, ils étaient beaucoup trop rapides pour nous. Et on a été incapables de leur faire mal sur nos temps forts… »

L’égalisation avant la mi-temps a tout changé

On peut tout de même se demander ce qu’il serait advenu si ses joueurs n’avaient pas subi une égalisation évitable juste avant de regagner les vestiaires… Les locaux, jusque-là bien dans le match, se sont fait surprendre par un une-deux d’école entre Rosenfelder et Giesi qui a grillé toute la défense (1-1, 45e +2).
Regonflés à bloc, les Alsaciens n’allaient certainement pas se contenter de ça en deuxième période. Ils partaient tout de suite à l’assaut du but pagnotin dans l’espoir de ramener ce qu’ils étaient venus chercher : les trois points. La complicité évidente de leurs hommes de devant leur permettait de concrétiser leur siège. Le débordement de Giesi ne profitait pas à Mastronardi. Pas grave, Rosenfelder avait suivi (1-2, 73e ). Alors oui, la fin de match sera pour Pagny.
Mais Donisa, parti du milieu de terrain manquait de jus pour armer sa frappe (75e ) et Brat, intenable sur coup de pied arrêté, voyait sa tête mourir sur le poteau (82e ). Rideau. Mais déjà en première période, les locaux avaient dû attendre de se prendre un but de Sow, finalement refusé, pour se réveiller. Boya sonnait la charge (25e ) mais c’est bien Donisa qui allait mettre au supplice la défense alsacienne qui n’avait pas d’autres choix que de commettre la faute pour l’arrêter. Résultat : deux jaunes (31e et 41e ) mais surtout le coup-franc à l’origine de l’ouverture du score. Le coup de patte savamment dosé de Lider trouvait la tête de Brat et c’est Boya qui poussait le ballon juste devant la ligne (1-0, 32e ). Les Pagnotins en profitaient pour pousser mais la finition n’était pas au bout. La suite, on la connaît.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Jeu 13 Avr 2017 - 21:45

Knobloch rempile
Les rumeurs allaient bon train ces derniers temps du côté du Parc des Sports mais Philippe Knobloch, hier soir, a donné son accord au FR Haguenau dont il sera l’entraîneur la saison prochaine.
À l’heure du sprint final de la saison en cours, le coach haguenovien, désormais fixé sur son avenir au sein du club, espère mettre la pression le plus longtemps possible sur les équipes de tête.
– Beaucoup de rumeurs circulaient à votre sujet. Serez-vous encore l’entraîneur du FRH la saison prochaine ?
– Je me posais la question parce que je veux donner la priorité à mon orientation professionnelle mais j’ai donné mon accord au club.

« On n’a pas notre destin entre nos pieds »

– Haguenau est lancé depuis un petit moment à la poursuite des deux premiers. Vaut-il mieux être dans la peau du chasseur ou du chassé ?
– Il vaut mieux être dans la peau du chassé, surtout quand on possède cinq points d’avance. C’est toujours mieux que cinq points de retard…
– Quelle sera la clé de ce sprint final qui est engagé ?
– Il n’y a pas de clé… Nous, on n’a pas notre destin entre nos pieds. Il faudrait qu’on fasse quasiment un sans-faute et que les équipes devant lâchent des points. Il faut se concentrer sur nous et prendre ce qu’il y a à prendre. On a déjà un match compliqué qui nous attend demain.
– Le match contre la réserve nancéienne justement. Y a-t-il un avantage à se frotter à une équipe qui n’a plus rien à jouer ?
– Oui mais c’est une des réserves les plus difficiles à battre parce qu’elle a un football très mobile et qu’elle arrive à faire déjouer l’adversaire. Les centres de formation ont une grosse qualité technique. Il faudra être meilleur dans le contenu que ce qu’on a été ces derniers temps. Il faudra être au taquet.

« Enquiquiner le plus possible les équipes qui sont devant »

– Quel souvenir gardez-vous du match nul récolté à l’aller (2-2) ?
– Que ce soit cette année ou l’année dernière, on a souffert là-bas. Leur mobilité au milieu et leur vitesse devant, c’est leur marque de fabrique. On sait à quoi s’attendre.
– Votre équipe sera-t-elle au complet ?
– On récupère les deux Bey mais on perd Falk qui s’est blessé et Foka qui a eu un match de suspension suite à la Coupe d’Alsace.
– Après ce match, il en restera quatre pour boucler le championnat. L’objectif c’est de tout gagner ?
– Oui c’est clair, on veut toujours gagner tous les matchs mais on sait que ce n’est pas en le disant que ça va se faire. L’objectif, c’est d’enquiquiner le plus possible les équipes qui sont devant.
– Le cas échéant le FR Haguenau est-il prêt pour aller tenter l’aventure en CFA ?
– C’est une grosse question à laquelle je ne suis pas capable de répondre. Le CFA, c’est un autre monde. Au niveau de l’impact et de l’usure, une saison en CFA ça vaut trois saisons en CFA2. Je ne veux faire peur à personne mais ça demande beaucoup d’investissement. Sinon, tu ne joues pas en CFA, tu ne fais qu’y participer.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 15 Avr 2017 - 22:04

FR Haguenau – Nancy II (3-0)
Haguenau se rapproche

Au lendemain du match nul de Schiltigheim contre Vauban (0-0), les Haguenoviens n’ont pas tremblé pour réduire l’écart avec les équipes de tête. Ils ont en effet écarté une réserve nancéienne qui n’a joué qu’un quart d’heure avant de sombrer.

Ça n’a pourtant pas commencé sous les meilleurs auspices pour les joueurs de Philippe Knobloch. Les défenseurs centraux Romain Metzger puis Dylan Bey ont en effet été avertis pour des fautes sur le rapide Dembele dès les premières minutes.

Mastronardi opportuniste

Et même si les coups francs nancéiens étaient mal négociés par Coulibaly (8e ) puis par Bassi (11e ), on sentait que les attaques lorraines pouvaient faire mal à chaque instant. Mais au fil des minutes, les Haguenoviens ont pris le dessus physiquement sur une jeune équipe nancéienne qui peinait à suivre le rythme imposé par les locaux. Plusieurs ballons chauds bouillants arrivent dans la surface de Menay. Et ça fini logiquement par payer au tableau d’affichage.
Rachid Hayef se débarrasse de Bouzar et de Fischer sur le côté droit, avant de centrer pour David Mastronardi. Lequel parvient à ouvrir le score en deux temps, après un premier arrêt réflexe de Menay (1-0, 34e ).
C’est maintenant l’arrière-garde nancéienne qui se montre fébrile sur chaque accélération haguenovienne. En milieu de terrain, les Hayef, Rosenfelder, Bur et consorts font la loi, non seulement de par leur maîtrise technique, mais aussi par leur pressing impressionnant dès lors que le ballon est dans les pieds de l’adversaire.
Nancy est dominé, Nancy est étouffé et Nancy se fait balayer par la tornade “rouge et bleu” au cours d’une deuxième période qui va tourner à la démonstration dès le retour des vestiaires.

Une seconde période parfaitement maîtrisée

Giesi récupère le ballon au milieu et transmet à Rachid Hayef. Ce dernier part de loin pour aller placer une lourde frappe qui termine au fond avec la complicité du poteau, inscrivant ainsi un deuxième but qui assomme encore un peu plus les Lorrains (2-0, 50e ). À partir de là, il y aura beaucoup d’occasions pour des Haguenoviens en balade. Mais il faudra attendre l’entrée en jeu de Jordan Moritz et une petite déviation en aile de pigeon pour Quentin Bur pour assister au troisième but. Le milieu haguenovien s’avance et envoie un long centre pour Cyril Giesi, toujours aussi efficace et qui termine le travail d’un pointu face au but (3-0, 86e ). José Guerra (le coach schilikois), qui était présent au Parc des Sports, a sans doute dû apprécier.
Haguenau continue de tourner à plein régime et à mettre une pression de plus en plus forte sur les deux équipes de têtes, qui se rencontreront lors de la prochaine journée…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Dim 23 Avr 2017 - 8:12

Biesheim – Haguenau (0-1)
Haguenau s’en contente

Hauteur d’un match solide à défaut d’être génial, Haguenau repart de Biesheim avec le sentiment du devoir accompli et revient sur le Racing II. Biesheim de son côté doit encore se faire du souci dans sa lutte pour le maintien.
Les Biesheimois de Milazzo  rentrent bien dans la rencontre et Yves N’Toke frappe en pivot mais sans danger pour Ebede (3e ). Le Camerounais qui est tout heureux de voir Efondja dévier le cuir devant Wagner alors que ce dernier aurait pu fructifier le bon centre de Viana (26e ). « Nous avons quelques situations mal exploitées. C’est le genre de match que nous devons terminer à 0-0. Si on prend la totalité de la rencontre, les deux gardiens n’ont pas beaucoup d’occasions de se mettre en avant. Mais eux sont sur une série positive et nous négative », se désole Hervé Milazzo, l’entraîneur rhénan. Ses hommes auraient pu concéder l’ouverture du score mais le dernier rempart est vigilant comme sur ce centre tir de Hayef qui oblige Kehi à claquer au-dessus (15e ). Le portier est encore à l’affût en sortant devant Hayef sur un bon ballon de Kenney (18e ).

Fatal coup de pied arrêté

Les Bas-Rhinois ne sont pas dans le trio de tête pour rien et vont le prouver sur l’ouverture du score d’autant plus que Biesheim est dans son temps faible et encaisse un but sur un somptueux coup franc d’Hayef dont le ballon transperce le mur biesheimois (0-1, 30e ). L’ASCB, qui est dans le dur, est sauvée par son montant sur un coup de patte de Rosenfelder dévié de la tête par Bischoff (34e ). Les Rhénans qui reviennent avec de bien meilleures intentions vont avoir une occasion sur un bon travail de Miliani mais Efondja ne peut reprendre (55e ). Biesheim pousse dans les dernières minutes et se procure quelques embryons de situations mais Ebede et ses coéquipiers ne sont pas mis réellement en danger. « Nous avons su faire le dos rond et nous avons bien défendu, se satisfait Philippe Knobloch. C’est une bonne affaire même si nous avons joué avec la peur au ventre. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Lun 1 Mai 2017 - 21:28

FR Haguenau – Lunéville (1-1) 
Coup d’arrêt

Le FR Haguenau doit se contenter du partage des points contre des visiteurs qui auraient même pu l’emporter sans un Pierre Ebede au sommet de son art. Même si Schiltigheim s’envole, Haguenau peut encore croire à la montée.

En panne d’inspiration et de réussite en attaque, les locataires du Parc des Sports ont, de plus, été obligés de courir après le score contre des Lorrains qui n’avaient rien à perdre mais qui ont joué comme s’ils devaient absolument gagner.
Au cours de la première période pourtant, les joueurs d’Eric Braun se sont contentés de subir même s’ils étaient les premiers à frapper au but par Angioni qui ne trouvait que le petit filet (4e ).

Efficacité maximale pour Lunéville

Les joueurs de Lunéville se sont ensuite groupés devant leur surface formant un bloc compact dans lequel il était impossible de trouver le moindre espace. Marco Rosenfelder (7e ), Quentin Bur (16e et 22e ), puis David Mastronardi (23e ) arriveront quand même à frapper au but mais Bracigliano s’en sortira sans encombre.
Au fil des minutes, Haguenau s’enlise, frappe de loin sans grande conviction avant que la poisse ne s’en mêle lorsque Rachid Hayef expédie le ballon sur le poteau d’une frappe monumentale sur coup-franc (39e ). Pour ne rien arranger, Kevin Duminy trouve le moyen de prendre Pierre Ebede à contre-pied juste avant la mi-temps sur un ballon dévié qui partait pour être une proie facile (0-1, 43e ).
Au retour des vestiaires, Cyril Giesi convertit un très bon centre de Hayef et l’on se dit que Haguenau va enfin prendre les choses en main (1-1, 49e ). Mauvaise pioche. Loin de se résigner, ce sont les Lorrains qui appuient sur l’accélérateur et Pierre Ebede intervient avec brio devant Duminy (51e ), Bezon (54e ), Angioni (57e ) et Goncalves (59e ).
Haguenau parvient à réagir par Mastronardi (68e ), Hayef (70e ) et Koch (73e ) mais là aussi il y a un gardien qui conjugue talent et expérience.

Bataille des gardiens

En fin de match, Haguenau se rue à l’attaque laissant des boulevards aux rapides attaquants adverses et le match devient complètement fou. La plus grosse occasion de cette fin de rencontre est pour Saidou Sow qui gagne son duel face au défenseur après une longue ouverture de Ngueni. L’attaquant haguenovien s’en va tout seul défier Bracigliano mais le portier lorrain effectue un double arrêt alors que la fin du match approche (81e ).
Plus rien ne sera marqué et à deux matches du terme, les joueurs de Philippe Knobloch laissent échapper la deuxième place et voient Sarreguemines revenir à deux points. C’est justement le prochain adversaire des Haguenoviens le 13 mai prochain. Et ça promet d’être chaud…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 13 Mai 2017 - 22:00

FR Haguenau – Sarreguemines (4-3)
Haguenau n’abdique pas

En s’imposant face à Sarreguemines au terme d’un match fou, Haguenau reste dans la course à la montée.

Les nombreux spectateurs qui avaient fait le déplacement pour assister à cette dernière à domicile ont assisté à une rencontre très spectaculaire et à une victoire qui laisse Haguenau en course pour la deuxième place.
Les deux équipes avaient clairement choisi de jouer la carte de l’offensive et de lâcher les chevaux. Même si c’est seulement le FRH qui a démarré la rencontre pied au plancher. Ça venait à peine de commencer qu’un déboulé de Rosenfelder pour Giesi permette à ce dernier de surgir pour ouvrir le score (1-0 ; 7e ). À peine le temps pour les supporters haguenoviens de se remettre de leurs émotions que David Mastronardi se présente seul devant Trimborn sur un service de Rosenfelder. Mais le portier lorrain détourne la tentative (14e ).
Ce n’est que partie remise puisque sur l’action qui suit, le même Rosenfelder, qui se démultiplie en ce début de rencontre, double la mise en reprenant de l’intérieur du pied gauche un ballon donné dans la surface par Hayef (2-0 ; 15e ).
Les Lorrains sont complètement à côté de leurs baskets et après une reprise de la tête de Hayef sur la transversale, un renversement de jeu de Bur permet à Hayef d’aller tranquillement battre Trimborn pour la troisième fois de la journée (3-0 ; 20e ).

Sarreguemines revient,

mais le FRH tient bon

L’équipe de Sébastien Meyer réagit par Coignard, mais sa frappe contrée est repoussée par la transversale (24e ). Les visiteurs se réveillent soudainement puisque dans la foulée, Taarimte, servi dans la surface par M’Barki, élimine le défenseur sur son contrôle et réduit le score (3-1 ; 28e ). L’orage gronde et c’est sous un déluge que Taarimte, ancien vainqueur de la coupe Gambardella, transforme un ballon repoussé par Kenney juste avant la pause (3-2 ; 45e ).
Au retour des vestiaires, les Haguenoviens ne savent pas vraiment sur quel pied danser. Continuer à attaquer ou se montrer prudent ? Toujours est-il que la rencontre baisse en intensité. Mais pas pour longtemps. Ebede effectue un énorme arrêt devant Babit (57e ) et la réponse de Giesi est immédiate puisqu’il reprend un nouveau caviar distillé par Rosenfelder (4-2 ; 73e ). On croit que les Lorrains vont rendre les armes, mais Karayer trompe Ebede de près et annonce une fin de match plus que tendue (4-3 ; 76e ). Les joueurs de Philippe Knobloch tiendront bon jusqu’au bout. Direction Forbach pour la fin du suspens d’une saison qui est d’ores et déjà une franche réussite…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 20 Mai 2017 - 22:07

FORBACH 2

HAGUENAU 1

Haguenau à bout de forces

D’entrée, les visiteurs affichent leurs intentions. Ainsi Cappa sauve déjà la mise et sur le corner qui s’ensuit, Kenney expédie le cuir de la tête sur la transversale (7e ). Au fil des minutes, les Mosellans se rebiffent. Ainsi Ebede doit écarter d’une main ferme le tir à bout portant de A. Ba (22e ). Pour clore cette bonne première période, Ozel (aux 40e et 44e ) se montre trop brouillon face au portier bas-rhinois. Entre-temps, frayeur dans la tribune des supporters lorsque Babaya, manquant son dégagement, faillit marquer contre son camp. N’empêche que Forbach se devait de mener à la marque tant la défense alsacienne se montrait fébrile.
Le scénario se reproduit dès la reprise avec Chemin, échouant à son tour devant le portier adverse (47e ). Haguenau, moins dangereux à présent, ne reste pas inactif pour autant avec dans l’axe, la réplique de Rosenfelder qui frise la transversale (68e ). Subitement c’est la délivrance : sur une nouvelle frappe de Ozel à ras de terre et en coin, qui laisse Ebede impuissant (1-0, 72e ). Les hommes de Knobloch, vont même concéder un second but par A. Ba qui marque dans la cage désertée par le gardien (2-0, 80e ). But contesté par les Alsaciens pour un hors-jeu. Et lorsque Bur lobe Cappa, sorti de son but (2-1, 83e ), les dernières minutes seront pénibles pour Babaya et ses défenseurs qui préservent néanmoins cette victoire lors de cette ultime journée qui ne modifiera pas le classement final.
Philippe Knobloch : « On a bien démarré ce match, mais au fil des minutes, nous avons privilégié les individualités au détriment du collectif. Cela s’est ressenti dans notre jeu. En vérité, les derniers matchs nous ont usés. Pas de regrets, on a fait une belle saison ».
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Mar 18 Juil 2017 - 21:35

La reprise au FR Haguenau (National 3) Entre tradition et chamboulement

Florent Huber, Thomas Bierry, Guillaume Paul, Isis Nsimba et Wacim Tine (de gauche à droite) : les nouveaux visages du FRH.

Le FR Haguenau a repris le chemin de l’entraînement lundi soir. L’entraîneur Claude Spreng encore en congés, c’est son adjoint Lucas Catalano qui a dirigé cette première séance. Avec joie, détermination et une envie de bien faire certaine.
Footing, reprise de contact avec le ballon, exercices athlétiques et… nouveaux joueurs. On pourrait penser que la reprise du FRH a été classique lundi soir. Traditionnelle dans le contenu donc, mais un détail l’a rendu exceptionnelle, c’est l’absence de Philippe Knobloch. En poste depuis cinq ans, l’ancien coach a dû se résoudre à laisser son poste vacant pour raisons professionnelles à la mi-juin.

Une ambition mesurée

À son arrivée au club, Lucas Catalano était d’ailleurs parti pour être l’adjoint de celui qui a ramené le FRH en N3 (ex-CFA 2), avec aussi deux Coupes d’Alsace à la clé. Il sera finalement en charge de l’équipe avec Claude Spreng. Une bonne connaissance pour Lucas Catalano puisque le binôme a déjà œuvré du côté de Geispolsheim.
« Après le départ de Philippe, on a réussi à réagir rapidement, indique Jean-Luc Kleinmann, le directeur sportif du FRH, à l’origine de la venue des nouveaux techniciens. En attirant Claude Spreng et Lucas Catalano, on a réussi une bonne affaire. Ils sont connus dans la région. »
« Philippe Knobloch a réalisé un travail historique ici, souligne de son côté Lucas Catalano. Je pense qu’on est complémentaires avec Claude Spreng. La tâche qui se présente à nous est difficile, mais c’était une opportunité impossible à refuser. »
Claude Spreng absent pour la reprise car encore en vacances, c’est Lucas Catalano qui s’est chargé, seul, du premier entraînement. Avec un effectif resté sensiblement le même par rapport à la saison passée, quand le FRH avait terminé 3e de son groupe de CFA 2.
Jean-Luc Kleinmann a toutefois affiné le groupe en recrutant plusieurs joueurs qui connaissent le niveau sur le bout des doigts. Des valeurs sûres telles que les anciens Schilikois Florent Huber, Guillaume Paul, qui peuvent assurément permettre au FRH de gravir un nouvel échelon. « Haguenau fait partie du Top 3 dans la région, considère Lucas Catalano. Si on considère le parcours du club la saison dernière, on sera l’une des équipes à battre. La tâche va être très dure. »
Le technicien préfère rester mesuré dans ses ambitions, conscient du niveau il est vrai élevé du championnat cette année. Il veut simplement réaliser « la meilleure préparation possible » afin que le FRH soit prêt pour la première journée prévue le 19 août.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Lun 14 Aoû 2017 - 7:36

FR Haguenau -

Claude Spreng succède à Philippe Knobloch -

Football Une page se tourne
Philippe Knobloch, qui était en poste depuis novembre 2011, a été remplacé par Claude Spreng dont l’ambition sera de se placer dans la continuité du travail effectué tout au long de ces dernières saisons.
Mine de rien, c’est une petite révolution que le FR Haguenau est en train de vivre. Philippe Knobloch, l’emblématique entraîneur du club, s’en est allé et ce ne sera sûrement pas une mince affaire que de prendre sa place.

« Le début d’une histoire est toujours un moment très agréable »

« C’est une succession pas forcément facile parce que Philippe a fait du très bon travail et que le club sort d’une saison presque parfaite », confirme Claude Spreng, le nouveau coach.
Quand il raconte ses premiers pas du côté du Parc des Sports, on sent immédiatement qu’il est sous le charme et qu’il entame cette nouvelle saison avec gourmandise.
« Le début d’une histoire est toujours un moment très agréable, l’occasion de faire plein de découvertes sur le plan sportif et humain. Il y a beaucoup d’excitation. »
Les premiers résultats sont dans la continuité de ce que le FRH a su proposer la saison dernière.
Les victoires contre Kehl (5-1), Erstein (4-1), le SV Linx (2-0), à Schiltigheim (0-1) et contre le Racing U 19 (5-2) montrent que les joueurs haguenoviens sont toujours aussi entreprenants et efficaces.
Sur le plan technique, Claude Spreng veut se placer dans la continuité de son prédécesseur et s’appuyer sur ce qui a si bien marché ces dernières saisons.
« Je ne vais pas changer ce qui a fait la force du FRH. Philippe (Knobloch, ndlr) a fait de cette équipe une équipe de compétiteurs et c’est indispensable à ce niveau. Il faut être prêt à combattre sur le terrain. Ça, on va le poursuivre. Il avait un jeu porté vers l’avant, c’est aussi un de mes principes », relate celui qui s’est nourri des rencontres de l’Ajax Amsterdam durant toute sa jeunesse et qui est depuis resté un grand fan de Johan Cruyff.
Au sein de l’effectif qui sera particulièrement dense, les places seront chères, mais chaque joueur part sur un pied d’égalité avec le nouveau coach.

Une attirance pour la Coupe de France

« On a des joueurs qui seraient titulaires dans n’importe quel club alors que chez nous certains seront remplaçants. L’objectif sera de garder tout le monde sous pression. »
Avant que ne sonne l’heure des choix, Claude Spreng savoure l’instant et aussi le fait de retrouver son adjoint, Lucas Catalano.
« Je suis très flatté d’être sollicité par un club comme Haguenau et, au-delà du club, j’ai beaucoup de plaisir à retrouver Lucas. À Geispolsheim, on n’avait pas réussi à finir notre histoire et on est là pour montrer qu’il y avait de quoi faire quelque chose. Et pourquoi pas viser plus haut encore ! Haguenau a la capacité à jouer plus haut. »
Pour autant, les meilleurs souvenirs que le professeur des écoles âgé de 59 ans a vécus au bord des pelouses, il les doit à la Coupe de France.
« C’est quelque chose qui marque une vie de footballeur amateur. Le frisson, le vrai, c’est la Coupe de France qui te le procure. Les meilleurs moments, ce sont ceux vécus avec Colmar lors d’un 32e de finale contre le RC Lens devant 7 000 spectateurs ou quand, avec Geispolsheim, on a éliminé le… Colmar de Damien Ott au grand complet. »
Pour le moment, place au championnat avec une première étape qui mènera l’équipe haguenovienne à Prix-lès-Mézières, un adversaire contre lequel elle n’avait pas réussi à gagner la saison dernière (nul à domicile, défaite à l’extérieur).
Autant dire que les Giesi, Bey, Mastronardi et consorts seront tout de suite mis à rude épreuve à l’heure de confirmer les belles promesses de l’été…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 19 Aoû 2017 - 21:41

1er journée 2017/2018

Prix-lès-Mézières – Haguenau (3-1)

Haguenau tombe d’entrée
En ouverture du championnat, les Alsaciens se sont inclinés à Prix-lès-Mézières, après un non-match qu’ils ont terminé à dix. Tout aurait pourtant pu si bien démarrer. Dès la première minute de jeu, Giesi profite d’une grosse erreur du gardien ardennais, Roy, et se retrouve seul face au but vide. Sa frappe s’envole, et heurte la transversale. Symbole d’une après-midi qui ne va décidément pas tourner en faveur d’Haguenau.
Pour l’ouverture du championnat, les Alsaciens arrivaient pourtant en pleine confiance. Cinq victoires en autant de rencontres de préparation, un voyage en car la veille du match pour arriver frais… Tous les voyants étaient au vert.
Le début de match semble confirmer ces bonnes dispositions. Après l’occasion de Giesi, c’est au tour de Sow de ne pas réussir à conclure devant le but vide au bout d’un quart d’heure. On est alors loin de penser que les hommes de Lucas Catalano viennent de laisser passer leur chance.

« On perd le match tout seul »

En trois minutes, le ciel s’abat sur la tête des visiteurs. Regnault, d’abord à la conclusion d’un festival de Merbah (1-0, 23e ) puis à la réception d’un centre de Moing (2-0, 26e ) marque coup sur coup. Mais Rosenfelder, laissé seul après un centre mal repoussé, sonne la révolte d’une belle frappe croisée (2-1, 29e ).
Une réduction de l’écart qui ne suffira pas. Dans une rencontre âpre et très engagée, les Alsaciens perdent progressivement leurs nerfs, contestent de plus en plus les décisions arbitrales. Juste après l’heure de jeu, une séquence met le feu aux poudres. Alors que les coéquipiers de Giesi réclament encore une main (peu évidente) dans la surface adverse, Bey se laisse emporter par son élan et “découpe” Gonel, le meneur de jeu ardennais, par-derrière. D’abord averti par l’arbitre, il sera finalement exclu lorsque le Pirisien sera obligé de sortir sur civière.
Le coup de grâce pour des Alsaciens qui n’auront jamais réussi à installer leur jeu, abusant des longs ballons, d’autant que Regnault ne se fait pas prier pour signer un triplé pour les locaux (3-1, 75e ). « On perd le match tout seul, sur des erreurs de notre part, ne pouvait que regretter Lucas Catalano. La saison est encore longue. » Pour Haguenau, elle continuera la semaine prochaine à Troyes.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 26 Aoû 2017 - 21:51

Troyes II 2

Haguenau 0

Mi-temps: 0-0. - Complexe sportif de l’Aube. Arbitre: M. Thullier, assisté de MM. Jacob et Deudon.
Les buts: Atoiyi (46e ), Tchimbembe (62e ).
Les avertissements: Koné (32e ), Cordoval (57e ) à Troyes II; Ebede (55e ) à Haguenau.
TROYES II: Diouf, Cordoval, Obiang (Abdallah, 86e ), Gabriel, Koné, Sissoko, Tchimbembe (Benard, 78e ), Atoiyi, Cacérès, BenSaada, Sissako (Mbeumo (70e ). Entraîneur: Gharib Amzine.
HAGUENAU: Ebede, Kenney, Bierry, Falk, Bey, N’Guen, Rosenfeld, Bur (Mastronardi, 75e ), Giesi (Binder, 83e ), Hayef (Tine (64e ), Huber. Entraîneur: Claude Spreng.
.

Haguenau méritait mieux
Deuxième déplacement d’affilée pour Haguenau et deuxième défaite. Cette fois face à la réserve de Troyes.
« J’étais beaucoup plus amer dimanche dernier à Prix-lès-Mézières », tempère Claude Spreng. L’entraîneur alsacien ne peut évidemment pas se satisfaire du résultat (2-0) concédé sur le synthétique bouillant du complexe de l’Aube, par 35 degrés, mais face à la réserve troyenne renforcée, par sept joueurs pros (dont le gardien et toute la ligne défensive), Haguenau a fait mieux que se défendre.
Mieux, ce sont eux qui se sont procurés les occasions les plus nettes dans une première période cadenassée. Tout d’abord sur un coup franc d’Hayef (13e ), détourné en corner. Puis sur une inspiration d’Hayef encore, qui prenait sa chance des vingt mètres et poussait Diouf, le jeune gardien international U19, à s’y reprendre à deux fois (32e ).
Hayef, toujours, était à l’affût en reprenant un ballon mal dégagé à l’entrée de la surface. Son enchaînement contrôle de la poitrine-volée trouvait les gants de Diouf dans le coin gauche (43e ).

« Deux bêtises défensives »

Les visiteurs, qui croyaient logiquement en leurs chances, se faisaient cueillir dès le retour des vestiaires. Le défenseur brésilien Gabriel portait le surnombre puis trouvait en relais Ben Saada. Ce dernier lançait Atoiyi, qui mystifiait son vis-à-vis pour finir de près. On ne jouait que depuis 45 secondes (1-0, 46e ).
Libérés, les Troyens étaient tout près de doubler la mise par Cacérès, de l’extérieur du droit, mais Ebede jaillissait dans le bon timing pour écarter le danger (60e ).
Les Haguenauviens craquaient deux minutes plus tard. Tchimbembe entrait dans la surface et, dans un angle fermé, ne laissait aucune chance au portier alsacien (2-0, 62e ).
« On commet deux bêtises défensives et on est punis », souffle Claude Spreng.
Ses joueurs connaîtront pourtant un dernier temps fort, en se procurant quelques situations dans le dernier quart d’heure. Notamment grâce à Tine, auteur d’une entrée remarquée.
À dix minutes de la fin, Haguenau aurait mérité de réduire le score. Mais ni le retourné acrobatique de Giesi, ni la reprise de Mastronardi (au-dessus), n’ont fait mouche.
« On aurait mérité le match nul, insiste l’entraîneur, qui trouve des raisons de positiver. Le contenu était malgré tout encourageant, cela donne des espoirs pour la suite. »
La suite arrive très vite, avec dès mercredi le premier acte du derby attendu face à Sarre-Union (20h).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Mer 30 Aoû 2017 - 21:36

Haguenau – Sarre-Union (1-1)

Histoire de penalties
Souffreteux dans le jeu, Haguenau et Sarre-Union ont tous deux trouvé l’ouverture sur penalty, hier soir, et se sont logiquement quittés sur un score de parité (1-1).
à l’issue d’une partie assez pauvre techniquement, Haguenau et Sarre-Union n’ont pas été en mesure de se départager hier soir au Parc des Sports. La bonne affaire est plutôt pour les visiteurs, revenus au score après avoir été menés. À l’inverse, même s’ils ont marqué leur premier point de la saison, les hommes de Claude Spreng restent quant à eux dans le brouillard.
À la différence de la saison passée, où la rencontre sentait le soufre avec deux expulsés de chaque côté, Haguenau et Sarre-Union ont donné l’impression d’avoir oublié le réveil hier soir au cours des 25 premières minutes. Enfin décidé à lancer sa saison après deux revers de rang, le FRH se procurait une première opportunité aux alentours de la demi-heure de jeu. La frappe contrée d’Huber atterrissait sur le poteau de Schouver et derrière, la fusée de Bierry filait à côté (29e ).

Un match sans saveur

Alors que la pluie commençait à arroser la pelouse du Parc des Sports dans ses grandes largeurs, la rencontre allait basculer. Sur un centre fuyant de Kenney, Crouzat et Rosenfelder se télescopaient à terre dans la surface de réparation et l’arbitre désignait le point de penalty. Le capitaine Cyril Giesi ne se faisait pas prier pour inscrire son premier but de la saison et propulser sa formation en tête (1-0, 34e ).
Après un premier acte sans la moindre opportunité, Sarre-Union portait enfin le danger sur la cage haguenovienne. Hassidou, l’ancien de la maison, assénait une lourde frappe qu’Ebede boxait des deux poings (49e ). Mais Haguenau se montrait le plus dangereux par l’intermédiaire de Giesi. Le meilleur buteur haguenovien de la saison passée faussait compagnie à la défense de l’USSU et se présentait seul face à Schouver, lequel remportait le face-à-face avec brio (60e ).
Kenney, d’un tir tendu des 25 mètres, inquiétait lui aussi le portier sarre-unionnais (70e ). Alors que Haguenau semblait avoir le match en main, Hassidou était fauché par Bierry et l’arbitre sifflait un nouveau penalty, bien plus logique cette fois-ci. Sans trembler, Hassidou se faisait justice lui-même et remettait sa formation sur les rails (1-1, 77e ). Revenue au score, l’équipe d’Alsace-Bossue se faisait pourtant une dernière frayeur avec une remise de la tête mal ajustée de Moustapha, qui fut à deux doigts de tromper son propre gardien (87e ). Dans les arrêts de jeu, l’USSU s’offrait un dernier corner. Keita s’élevait au cœur de la surface du FRH mais son coup de tête passait au-dessus de la transversale d’Ebede.
Alors que le FR Haguenau sera exempt ce week-end, Sarre-Union tentera, dès ce samedi, de capitaliser sur la pelouse de la réserve troyenne.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Jeu 31 Aoû 2017 - 21:55

Changements en vue au FRH
Suite aux deux défaites inaugurales, Cyril Giesi et le FRH ont dû se contenter du partage des points, mercredi contre Sarre-Union. Après des matches amicaux probants, il ne faudrait pas que le doute s’installe au sein d’un groupe de joueurs qui devrait évoluer.

Ça y est , les vacances sont déjà oubliées et le championnat a repris sa course effrénée. Haguenau, que beaucoup voyaient tout en haut, est retombé sur terre en ne confirmant pas sa très bonne série de matches amicaux. Contre Sarre-Union, la victoire était décrétée impérative, mais ça n’a pas suffi pour venir à bout d’un adversaire coriace.
« C’est une mauvaise affaire pour nous, confirme l’attaquant Cyril Giesi. Eux s’en tirent bien avec le nul, mais pour nous, c’est un résultat au goût amer. On a réalisé une très bonne première période avec un pressing haut, et à ce moment-là, ils ont eu du mal à jouer. Après la pause, on est retombé dans nos travers. On a reculé, on n’arrivait plus à poser le jeu. »
Quels enseignements tirer de ces trois rencontres sans victoire ? Pour le capitaine du FRH, chaque match a sa vérité et il est donc trop tôt pour tirer des plans sur la comète.
« À Prix-lès-Mézières, on y est allé un peu trop sûr de nos forces. Suite à la préparation que l’on avait réalisée, on pensait qu’on allait gagner, puis on est passé totalement à côté, résume-t-il. À Troyes, on fait une bonne prestation, mais on a dormi cinq minutes et ils nous ont “planté” deux buts. Le nul n’aurait pas été volé. »

Un défenseur va arriver

Pour remettre tout ce petit monde dans le bon sens, Jean-Luc Kleinmann, le directeur sportif, et tout le staff haguenovien multiplient les réunions. Résultat, l’effectif devrait connaître quelques ajustements dans les prochains jours.
Un défenseur central en provenance d’un club haut-rhinois est sur le point de signer, quand un attaquant du FRH est en partance. De plus, l’entraîneur Claude Spreng, qui se plaignait d’avoir un effectif trop important, continue de chercher la bonne formule pour que la motivation reste intacte au sein d’un groupe qui pourrait être réduit.
« On s’entend tous bien, mais c’est sûr que le coach a le souci d’avoir des choix à faire. Plusieurs joueurs qui sont chez nous seraient titulaires dans d’autres équipes de National 3, mais là, tu es obligé de te priver de certains. On a été gourmand niveau recrutement, il va falloir que le coach fasse avec pour que le groupe n’explose pas par rapport aux choix. »

Au repos ce week-end

Le départ surprise de Philippe Knobloch a également pu déconcerter certains joueurs qui doivent apprendre à travailler avec une méthode différente. « Moi, ça fait six ans que j’étais avec Philippe. Ça nous est tombé dessus, on était parti pour repartir une saison avec lui. Après, je pense qu’on n’est pas un groupe difficile à gérer. Il faut qu’il prenne un peu ses repères. C’est sûr que ce n’est pas facile de s’adapter à un groupe qui était habitué au même coach depuis plusieurs années. On ne peut pas juger quelqu’un après quelques matches, ce n’est pas évident pour lui de s’intégrer à l’équipe. »
Avant de croiser Weyersheim en Coupe de France et d’affronter Pagny en championnat, les Haguenoviens seront au repos ce week-end. Malgré la grosse séance d’entraînement de ce soir, il y aura comme un petit air de vacances, ce qui n’est pas forcément pour déplaire à Cyril Giesi, à sa compagne Romy et à leurs enfants Noam et Louis.
« J’ai de quoi faire, sourit l’attaquant de 28 ans. On restait quand même sur deux longs déplacements. Là, je vais m’occuper de ma famille, ils seront contents que je sois à la maison ce week-end… »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 16 Sep 2017 - 21:39

FR HAGUENAU 2

AS PAGNY 0

Mi-temps : 0-0.  Arbitre : M. Beyer, assisté de MM. Petton et Schwab.
Les buts : Giesi (76e , 85e ).
Avertissements  : Kenney (80e ), Huber (90e +4) à Haguenau ; Terzic (5e ), Probst (90e +2) à Pagny.
HAGUENAU  : Ebede, Kenney, Bierry, Bey, Karim, Ngueni, Rosenfelder (Tine, 68e ), Paul, Giesi, Weissbeck (Bur, 88e ), Hayef (Huber, 68e ).
PAGNY  : Schwenck, Deghnouche, Roch (Marzoug, 76e ), Chicoto, Bourial, Patin, Probst, C. Sannier (Nisi, 88e ), Soumah, V. Sannier, Terzic (Amadi, 88e ).
.
La victoire au bout
Le FR Haguenau remporte enfin sa première victoire de la saison au terme d’une rencontre qui s’est débloquée dans le dernier quart d’heure. « On a dû faire preuve de patience mais le devoir est accompli se réjouissait Claude Spreng à l’issue de la rencontre. On a su provoquer la réussite. La deuxième satisfaction c’est qu’on n’a pas pris de but ».

Giesi, le buteur maison

L’entraîneur haguenovien qui voulait du jeu et des buts a donc été servi. Le jeu d’abord, puisque son équipe a eu la maîtrise du ballon tout au long de la rencontre. En ce qui concerne les buts, c’est Cyril Giesi le buteur maison qui s’est chargé de lui donner satisfaction. La première réalisation du match -celle qui change évidemment tout quand on a à faire à un bloc défensif particulièrement solide et coriace- est arrivée sur un contre rapide amorcé par Florent Huber qui venait de rentrer en jeu. Après un relais avec Giesi, Huber sert Gaëtan Weissbeck dans l’axe. Ce dernier signe son retour sous le maillot haguenovien en délivrant une passe décisive à Giesi qui dévie le ballon hors de portée de Schwenck (1-0, 76e ).
À partir de là, Pagny est obligé de jouer un football plus offensif et les Haguenoviens vont rapidement en profiter pour faire le break. Un nouveau contre permet à Wacim Tine de mettre une nouvelle fois le buteur maison sur orbite pour un but qui met un terme au suspens (2-0, 85e ).
Philippe Knobloch présent dans les travées du Parc des Sports a dû apprécier le spectacle proposé par ses anciens protégés tout au long de la partie. Dès les premières minutes, les joueurs du FRH mettent beaucoup d’intensité aux quatre coins du terrain et les opportunités se multiplient. On ne comptera pas les frappes, les centres, et les ballons chauds dans la surface de Schwenck mais Pagny résiste sans paniquer.
Tout au long de la première demi-heure, les Meurthe-et-Mosellans sont sous pression sans parvenir à développer les contre-attaques qui font leur marque de fabrique. Il faudra attendre la fin de la première mi-temps pour voir Bourial se faire reprendre de justesse par Ngueni (43e ) puis V. Sannier inquiéter Ebede sur un coup-franc bien placé (45e ). Après la pause, c’est exactement le même schéma jusqu’à ce que Haguenau ne perce le verrou. La suite du programme pour le duo Spreng/Catalano est alléchante avec la réception de Sarre-Union en Coupe de France avant le déplacement à hauts risques du côté du stade de l’Ill à Mulhouse…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 23 Sep 2017 - 21:33

Coupe de France - 4e tour:
FR Haguenau – Sarre-Union (2-0) -
Football Au finish
Le FR Haguenau arrache la qualification pour le 5e tour au terme d’une rencontre qui n’a pas tenu toutes ses promesses entre deux équipes de N3.
Est-ce parce qu’il y avait beaucoup d’intensité aux quatre coins de la pelouse que les erreurs techniques ont été si nombreuses ? Toujours est-il qu’hier, les deux équipes ont offert du football viril pas vraiment beau à voir. « Ce n’était pas très beau à jouer non plus » rigolera Cyril Giesi quelques minutes à peine après avoir inscrit le doublé vainqueur.
L’ouverture du score aura eu lieu à la toute dernière minute de la rencontre lorsqu’un long centre de Mathias Kenney permettra à Giesi de tromper Trimborn d’une petite reprise de la tête à bout portant (1-0, 90e ). Sarre-Union tentera évidemment de se ruer à l’attaque mais se fera prendre en contre par Giesi qui reprend un caviar servi cette fois par Huber sur un plateau (2-0, 93e ).
Avant de jubiler, les supporters haguenoviens avaient suivi un début de rencontre prometteur. Haguenau domine territorialement mais la première véritable occasion est pour Sarre-Union lorsqu’un ballon en retrait de Huber est à deux doigts de profiter à Hassidou puis à Ntoke mais Ebede intervient au pied (11e ).

Signé Giesi

« Ne vous précipitez pas ! » lance Claude Spreng à ses protégés, lui qui voit que son équipe perd un peu son football. Malgré ça, Rosenfelder n’est pas loin de tromper Trimborn de la tête suite à centre de Bierry mais le gardien est sauvé par sa transversale (16e ). Les deux équipes se neutralisent et si Huber est proche d’ouvrir le score d’une belle reprise (36e ), Hassidou se fait contrer de justesse sur son énorme reprise de volée par Bierry qui sortira blessé suite à cette action (41e ).
Au retour des vestiaires, ni Sarre-Union ni Haguenau ne parviennent à hausser leur niveau de jeu. Au fil des minutes pourtant, la rencontre se débride et le binôme Kenney/Giesi qui sera en action sur le premier but haguenovien se met en évidence mais Trimborn gagne son duel face à Giesi (63e ). En face, Hassidou puis Ntoke ne parviennent pas à profiter d’un ballon perdu devant un Ebede impressionnant sur cette action. Le gardien camerounais effectue là un double arrêt aux allures de double exploit (66e ). Fournier ratera sa reprise suite à ce bon centre de Schermann (76e ) avant l’issue finale que l’on connaît.
« Je n’ai pas eu beaucoup de ballons à jouer mais la seule chose qui compte c’est la qualification. C’est tout ce qu’on retiendra de ce match », conclut le capitaine Giesi. Et à en voir les mines réjouies de ses coéquipiers et du staff haguenovien, il y a fort à parier que pas un ne dira le contraire…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Dim 8 Oct 2017 - 21:21

5ème Tour
COUPE DE FRANCE ALSACE
STRG MUSAU A.S. 0-12 HAGUENAU F.C.S.R
Cruellement logique
Petit poucet alsacien , la Musau a subi les foudres d’une équipe haguenovienne impliquée et respectueuse. La mission s’annonçait quasi-impossible. Les pensionnaires de Division 2 le savaient pertinemment. Être au 5e tour de la Coupe de France représentait déjà un exploit en soi, mais la magie de la compétition s’est brutalement stoppée. En sortant l’artillerie lourde, Haguenau a fait respecter son rang et les sept divisions d’écart. Le match n’a été qu’une succession d’occasions pour les joueurs de National 3. Weissbeck trouve rapidement la faille d’une frappe sèche plein axe (15e ), avant qu’Hayef (38e ) et Giesi (43e ) n’en fassent de même.
Les visiteurs inscrivent neuf autres buts en seconde période. Claude Spreng salue le sérieux de ses joueurs : « L’objectif était de se qualifier proprement, sans prendre de cartons et sans subir de blessures. C’est chose faite. J’ai également pu donner du temps de jeu à certains joueurs. Maintenant, je tiens à féliciter la Musau pour leur parcours et leur fair-play ».

L’esprit de la Coupe

Malgré la différence de niveau indéniable, les joueurs de la Musau auront jouer le jeu en se battant jusqu’au bout. Olivier Flick, gardien et président du club confie : « Je crois que je ne me suis jamais pris douze buts dans un match. Ils étaient meilleurs, tout allait trop vite. Mais on a fait un super parcours. Il faut féliciter tout le monde : les joueurs, les dirigeants et le coach. On est fier de nous et c’est ça l’essentiel ». La haie d’honneur en fin de match résume finalement bien le contexte de ce match. Au-delà du verdict, la Musau aura représenté, avec brio, l’esprit de la Coupe de France.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   Sam 21 Oct 2017 - 22:00

Huningue (R3) – FR Haguenau (N3) 0-6

Coupe de France - 6e  tour Logique respectée
L’AS Huningue, qui disputait hier le premier 6e tour de Coupe de France de son histoire, n’est pas parvenue à bousculer la hiérarchie et à créer l’exploit face à Haguenau qui évolue trois divisions au-dessus (0-6).
La marche était trop haute pour les hommes de Morad Bouzaamouche. En tête de leur groupe de Régional 3 après cinq victoires en autant de rencontres et qualifiés pour la première fois pour le 6e tour de Coupe de France, les Huninguois ont concédé leur premier revers de la saison.
Une défaite tout à fait logique face à un FR Haguenau pensionnaire de National 3 qui s’est mis d’entrée sur les bons rails.
En moins de cinq minutes, les Bas-Rhinois auraient déjà pu ouvrir le score à deux reprises, par Dylan Bey (1re ) et Hayef (4e ).

Giesi ouvre le ban à la 8e

La troisième tentative est la bonne : Giesi, à la réception d’une passe lobée dans la surface de réparation prolonge la balle pour lober le dernier rempart venu à sa rencontre (0-1, 8e ).
Malgré cette ouverture du score rapide, les locaux ne baissent pas les bras et se montrent dangereux grâce notamment à Boudoukha et Durand. Leurs tentatives ne suffisent pas à faire trembler Ebede Owono et les Bas-Rhinois qui doublent la mise par Ngueni Bong, seul dans la surface (0-2, 29e ).
De la tête, Kenney aggrave encore la marque juste avant la pause (0-3, 43e ).
Au retour des vestiaires, la pluie commence à tomber, tout comme l’intensité des débats. Les visiteurs gèrent tranquillement leur avance, avant de l’augmenter encore grâce à un doublé de Binder (65e et 71e ).
Entre-temps, Boudoukha était tout proche de lober, de la tête, un Ebede Owono battu et tout heureux de voir la tentative fuir le cadre (68e ).
S’ils ont quelques occasions de réduire l’écart, les coéquipiers de Jérémy Anatole ne sont pas suffisamment réalistes, au contraire des visiteurs qui marquent encore par Hayef (0-6, 73e ).
Après un coup franc bien botté par Rosenfelder, la barre transversale sauve les Huninguois d’un septième but (82e ). L’addition est déjà assez salée et en reste là.
« C’est dommage qu’on encaisse le premier but aussi rapidement, regrettait après la rencontre l’entraîneur joueur Morad Bouzaamouche. On aurait peut-être pu les faire douter un peu.

« On est tombé sur une belle équipe qui a pris le match avec sérieux »

Mais, on est tombé sur une belle équipe qui a pris le match avec sérieux et s’est logiquement imposée. On lui souhaite bonne chance pour la suite de la compétition. De notre côté, on ne retiendra pas cette lourde défaite, mais que le club a disputé un 6e tour pour la première fois de son histoire. »
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Haguenau (CFA2)   

 

Haguenau (CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-