Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Tennis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33899
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Mer 2 Nov 2016 - 6:35

Finale de la Fed Cup à Strasbourg
 Avec Garcia, Mladenovic, Cornet et Parmentier

La composition de l’équipe de France féminine, qui tentera de battre les Tchèques en finale de la Fed Cup les 12 et 13 novembre à Strasbourg, a été dévoilée.
Sans surprise, la capitaine Amélie Mauresmo, a retenu Caroline Garcia (23e mondiale), Kristina Mladenovic (42e ), Alizé Cornet (46e ) et Pauline Parmentier (73e ).
L’équipe de France arrive ce jeudi 3 novembre à Strasbourg pour préparer la finale.
Une réception de bienvenue se tiendra le même jour à 17h à l’Hôtel de ville (Place Broglie).
Garcia, engagée dans le « Masters Bis » de Zhuhai (Chine) rejoindra l’Alsace au plus tard lundi ou mardi.
On rappelle que la capitaine peut jusqu’au tirage au sort de la rencontre, en l’occurrence le vendredi 11 novembre, modifier la composition de son équipe.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Sam 12 Nov 2016 - 10:39

Fed Cup : Mladenovic perd au bout du suspense

Les Françaises y ont longtemps cru dans ce premier match de la finale de Fed Cup les opposant aux Tchèques. Mais Kristina Mladenovic, 42e mondiale, a fini par craquer au bout d'un match épique, ce samedi après-midi, face à la sixième tenniswoman mondiale et récente finaliste de l'US Open, Karolina Pliskova (6-3, 4-6, 16-14).
La Tchèque est sortie vainqueur d'un superbe bras de fer dans le troisième set, qu'elle a finalement remporté 16-14, au bout de 3h50 de jeu !
Avant cela, breakée sur son premier jeu de service du match, la Française a couru après le score durant tout le premier set. Malgré un débreak à 3-3, elle s'était inclinée assez nettement (6-3).
Le deuxième set s'est révélé plus équilibré. Profitant des doubles fautes plus nombreuses de son adversaire, Kristina Mladenovic a mieux varié son jeu et est parvenue à prendre le service de la Tchèque - ainsi que la manche (6-4).
Le prochain match de la finale va opposer, dans la foulée, la Lyonnaise Caroline Garcia (n°23) à la Tchèque Petra Kvitova (n°11).
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13895
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Sam 12 Nov 2016 - 12:52

Le suspense est relancé à Strasbourg, en finale de la Fed Cup. Après la défaite-marathon de Kristina Mladenovic contre Karolina Pliskova (6-3, 4-6, 16-14), Caroline Garcia a ramené l'équipe de France à 1-1 en dominant Petra Kvitova avec maîtrise, en deux manches (7-6[6], 6-3) et 1h52 de jeu. Sur cette lancée, elle aura l'occasion de donner l'avantage à l'équipe de France, dimanche contre Pliskova lors du troisième simple.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 13 Nov 2016 - 7:40

Fed Cup :
 Caroline Garcia apporte un deuxième point à la France en dominant Karolina Pliskova

Caroline Garcia a gagné son deuxième simple du week-end dimanche.


Deuxième victoire en deux jours pour Caroline Garcia, tombeuse dimanche de Karolina Pliskova (6-3, 3-6, 6-3). La France mène 2-1 contre la République tchèque en finale de la Fed Cup, au Rhénus de Strasbourg.
Caroline Garcia a de nouveau épaté le public du Rhénus de Strasbourg, dimanche après-midi lors du troisième simple de la finale de la Fed Cup, en dominant la sixième mondiale, Karolina Pliskova, en trois manches (6-3, 3-6, 6-3, en 1h54). La Français a gagné son deuxième simple du week-end, et permet aux Bleues de mener 2-1 contre la République tchèque.
equipe
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 13 Nov 2016 - 10:31

Cornet impuissante face à Strycova, France et République tchèque à égalité avant le double

Alizé Cornet a perdu


 Alizé Cornet a perdu face à Barbora Strycova (6-2, 7-6) et la République tchèque revient à hauteur de la France avant un double décisif, en finale de la Fed Cup.
Kristina Mladenovic et Caroline Garcia n'ont pas suivi une minute du match de leur coéquipière Alizé Cornet, défaite face à Barbora Strycova lors de la qautrième manche de cette finale de Fed Cup opposant France et République tchèque (6-2, 7-6 [4]). Les deux joueuses étaient déjà préparées à l'éventualité d'un double décisif qu'elles s'apprêtent à disputer pour faire gagner la France, ce qui serait une première depuis 2003. Le public du Rhénus Sport de Starsbourg n'a pas semblé non plus tellement croire au chances de la 46e mondiale, lancée dans le bain par Amélie Mauresmo au dernier moment.

La Niçoise est apparue très tendue au début du match, mais son adversaire, 20e mondiale mais qui avait perdu 4 fois contre elle (contre une victoire) n'était pas non plus la définition de la sérénité. Les joueuses multiplient les fautes directes et n'arrivent pas à empocher leur jeu de service, jusqu'à cet amorti loupé de Cornet à 1-2, 40-40, qui permet à Strycova de se détacher dans la foulée. La Tchèque ne sera pas rattrapée dans ce premier set, prenant peu à peu l'ascendant dans le jeu en fond de court pourtant favorable à Alizé Cornet dans un premier temps, et toujours supérieure à son adversaire au filet. En 40 minutes, Barbora Strycova remporte le premier set.



Le deuxième set était prenable

Des regrets, Alizé Cornet peut en avoir dans le deuxième set. La Française a élevé son niveau de jeu par séquences, gratifiant le public de beaux coups tel ce revers croisé pour remporter le premier jeu sur son service ou encore une superbe volée de revers à 3-1, 30-15. Elle gagne ce jeu et se détache, face à une Strycova dépassée et qui enchaîne les fautes. Mais c'est au moment où le Rhénus Sport sort de sa torpeur que Cornet semble oublier qu'elle n'a qu'un break d'avance et laisse la Tchèque revenir à 4-4 en quelques minutes où les erreurs grossières pleuvent. Le match entre alors dans une période d'instabilité où les derux joueuses rivalisent d'inconstance. Sur un double faute alors qu'elle pouvait se procurer une balle de match à 5-4, 30-30, Strycova jette sa raquette. Cornet revient à 5-5, puis à 6-6. Mais au tie-break, Strycova démontre sa supériorité au filet et empoche une victoire sans contestation.

equipe

.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 13 Nov 2016 - 12:53

L'équipe de France battue par la République tchèque en finale de la Fed Cup

Pas de sacre en Fed Cup pour Kristina Mladenovic et Caroline Garcia.


Conséquence de la défaite de la paire Garcia/Mladenovic lors du double décisif, dimanche face à Strycova/Pliskova (7-5, 7-5), la République tchèque remporte la Fed Cup pour la troisième année d'affilée.
Double tenante du titre, la République Tchèque a tenu son rang samedi et dimanche au Rhénus de Strasbourg, où malgré les deux victoires de Caroline Garcia en simple, les Bleues d'Amélie Mauresmo ont dû déposer les armes (3-2). A l'issue d'un double décisif joliment maîtrisé par Karolina Pliskova (n°6) et Barbora Strycova (n°20), la paire Garcia/Mladenovic, battue (7-5, 7-5), n'a pas réussi à offrir à l'équipe de France le troisième sacre de son histoire en Fed Cup.
equipe
.
Les Tchèques ont remporté quatre des cinq dernières éditions de la Fed Cup (2011, 2012, 2014, 2015).
.
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 13 Nov 2016 - 13:26

Quelle erreur tactique d'avoir fait jouer Cornet le 4ème simple.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13895
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 13 Nov 2016 - 14:47

Dommage il y avait largement la place pour gagner. Je n'ai pas vu le match de A. Cornet mais belle bagarre en double !
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Lun 14 Nov 2016 - 3:56

La République tchèque encore!
 C’est qui les patronnes?


Un nouveau sacre en Fed Cup... Le dixième pour la République Tchèque et son cinquième en six ans. De quoi prouver une fois de plus qu’elle survole le classement mondial ITF des nations.
Cette victoire, les Tchèques la doivent beaucoup à la sixième joueuse mondiale, Karolina Pliskova. Battue hier par Garcia lors du troisième simple, elle avait mal commencé la journée. Un peu plus tard, c’est Barbora Strycova qui remet les pendules à l’heure en dominant Alizé Cornet.
A 2-2, pour le double décisif, Petr Pala décide d’aligner Pliskova, qui ne faiblit pas et Strykova, confiante. Un choix limpide: l’an dernier déjà, c’est cette même paire qui a rapporté le troisième point en finale face aux Russes.
Faire face au tandem Garcia/Mladenovic, premier duo mondial, ne les a pas effrayées. Volées amorties, lobs… Pliskova tient la baraque et propulse son équipe vers un troisième titre consécutif.

Secret

Quand on leur demande quel est leur secret, Strycova (très touchée lors de la minute d’applaudissement en hommage aux victimes du 13 novembre), répond: «Notre secret, c’est qu’on est tout le temps toutes ensemble et qu’on essaye de se pousser toujours plus haut les unes et les autres. Mais normalement je ne devrais pas vous le dire, car c’est un secret! »
Avec cinq victoires à son compteur, Petr Pala devient le capitaine le plus titré de l’histoire de la Fed Cup. Il a aussi signé un bon coup tactique. La blessure au pied de Petra Kvitova blessée au pied a certes dicter ses choix. Mais ils ont été les bons, comme celui de faire confiance à une Pliskova ayant passé presque quatre heures sur le terrain la veille.
Lors de l’entraînement d’hier, il avait fait monter ses quatre joueuses sur le terrain. De quoi semer le doute. Mais visiblement, à l’issue des discussions sur le court, Petr Pala a fait le bon choix.
dna
.
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Lun 14 Nov 2016 - 4:06

Je persiste à croire que si Mladenovic, bien supérieure à Cornet actuellement, avait joué le 4ème simple on aurait gagné mais on a préféré la réserver pour un hypothétique double que de toutes façons on a perdu même avec elle. Le prob avec le sport de haut niveau en France, c'est qu'on n'ose pas, on a déjà perdu la finale du championnat d'Europe de foot à cause de çà.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Lun 14 Nov 2016 - 7:34

Pourquoi Amélie Mauresmo va manquer aux joueuses françaises de Fed Cup


  À une victoire d'apporter une troisième Fed Cup à la France (après 1997 et 2003), dimanche, Amélie Mauresmo a décidé de renoncer au capitanat après quatre campagnes bien remplies. L'ancienne numéro un mondiale a beaucoup apporté aux Bleues, qui ont plusieurs bonnes raisons de déjà la regretter.

Parce qu'elle a endigué la chute sportive

En 2011, l'équipe de France de Fed Cup, alors sous l'égide de Nicolas Escudé, quitte pour la première fois de son histoire le groupe mondial. Pour sa première campagne comme capitaine, en 2013, Amélie Mauresmo évite la descente en troisième division en parvenant à enfin réintégrer Marion Bartoli dans le collectif tricolore (après une première et unique cape en 2004) pour le périlleux barrage face au Kazakhstan (4-1), à Besançon. La Française gagne ses deux simples, et dans la foulée de son titre à Wimbledon, annonce la fin de sa carrière.

Les Bleues sont lancées, elles ne vont plus cesser de gravir les échelons avec Mauresmo à leurs côtés, jusqu'à cette finale au Rhénus de Strasbourg, le week-end dernier contre la République tchèque (défaite 3-2).

Parce qu'elle a lancé Mladenovic et Garcia

Kristina Mladenovic a été retenue pour la première fois en sélection en 2012, mais c'est lors du quart de finale contre l'Allemagne, en 2013, qu'elle a été lancée en simple, par Amélie Mauresmo. Idem pour Caroline Garcia, épatante lors de sa première cape à Saint-Louis, en avril 2014 contre les Etats-Unis (trois points remportés). La capitaine a su installer les deux joueuses comme leaders de l'équipe, et su composer avec deux caractères forts en imposant ses choix, comme lors de la réception de la Suisse à Coubertin, en février 2014 : Razzano est alors préférée à Mladenovic le samedi, puis Cornet à Garcia lors du double décisif (victoire 3-2).

C'est avec Amélie Mauresmo sur la chaise que Caroline Garcia (23 ans, 24e) a jusqu'ici dévoilé son meilleur visage, à Saint-Louis, puis à Strasbourg, où elle a dompté Kvitova (11e) puis Pliskova (6e).

Parce qu'elle a créé un esprit d'équipe

La capitaine des Bleues a toujours fait primer l'esprit d'équipe, préférant ainsi Pauline Parmentier à Océane Dodin, pourtant en pleine ascension, pour la finale contre les Tchèques. «On met l'accent sur le groupe, ça ne fait pas de miracle, mais ça permet parfois de compenser un niveau de jeu un peu en dessous», expliquait-elle lors de l'annonce de sa sélection, début novembre à Bercy. Par son autorité naturelle et sa légitimité, Mauresmo est parvenue à faire coïncider ambition et cohésion dans le groupe France.

Parce qu'elle a plaidé la cause de ses joueuses

Menacées de ne pas disputer la finale de la Fed Cup, après avoir été suspendues à titre conservatoire suite au «textilegate» des JO de Rio, Caroline Garcia et Kristina Mladenovic ont finalement obtenu la clémence de la Fédération, le 24 septembre dernier. Leur capitaine, qui n'a pas excusé leurs saillies sur «l'incompétence» de la FFT, a pesé de tout son poids pour que la sanction soit levée, n'hésitant pas à s'interroger publiquement sur son avenir à la tête des Bleues si les deux joueuses étaient privées de finale.

Mladenovic et Garcia ont bien été du week-end alsacien, quittant Strasbourg en ayant diffusé une tout autre image, bien plus positive, qu'au Brésil.
equipe
.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13895
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Mar 15 Nov 2016 - 9:27

Amélie Mauresmo n'a quitté que lundi son poste de capitaine de l'équipe de France féminine de tennis mais sa succession est déjà ouverte. Mardi, Patrick Mouratoglou, actuel entraîneur de Serena Williams, s'est dit intéressé pour prendre la suite.
"C’est évidemment quelque chose qui est très intéressant, a-t-il précisé à France Info. J’ai été très clair depuis un certain nombre d’années quant à mon attachement à la France. Si vous me posez la question, à brûle-pourpoint, je vous répondrais: Oui, c’est un poste qui pourrait m’intéresser."
"Je pense qu’il faut l’accord d’un certain nombre de personnes, a-t-il ajouté. Il faut que les joueuses soient motivées pour travailler avec le capitaine. Je pense que c’est essentiel".
Enceinte d'un deuxième enfant, Amélie Mauresmo a annoncé lundi qu'elle ne pourrait plus assurer le capitanat de l'équipe de France de Fed Cup. En quatre ans, l'ancienne gagnante de Wimbledon a fait passer les Bleues d'un match de barrage pour éviter la troisième division à une finale perdue de peu, le week-end dernier face aux Tchèques.
Plusieurs noms ont déjà été envisagés pour prendre sa suite: outre Mouratoglou, Mary Pierce, Nathalie Tauziat ou même Yannick Noah, déjà capitaine des garçons, ont été cités.
P.S. Surtout pas le dernier nommé!
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Mar 15 Nov 2016 - 9:35

Il ne devait pas nous faire gagner la Coupe Davis le dernier cité? Il a tout fait pour que Clément soit viré mais ce n'est guère mieux sauf en communication ou il est très fort.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13895
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Mar 15 Nov 2016 - 11:19

candyraton a écrit:
Il ne devait pas nous faire gagner la Coupe Davis le dernier cité? Il a tout fait pour que Clément soit viré mais ce n'est guère mieux sauf en communication ou il est très fort.
bien
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 20 Nov 2016 - 21:14

Masters - A Londres Murray, maître et roi
Andy Murray a fait coup double hier à Londres en remportant son premier Masters et en s’assurant de terminer l’année à la place de N.1 mondial, grâce à sa victoire 6-3, 6-4 sur Novak Djokovic en finale.
«C’est un jour très spécial pour moi. Finir l’année N.1 est quelque chose que je n’aurais jamais, jamais imaginé», a réagi le guerrier écossais qui, après avoir pris le pouvoir il y a deux semaines, devient le 17e joueur depuis la création du classement ATP en 1973 à finir l’année au sommet.
Il le doit à sa fantastique deuxième partie de saison avec des victoires à Wimbledon et aux Jeux olympiques, suivies d’un automne en état de grâce.
Face à un Djokovic fébrile et globalement décevant, il a remporté hier sa 24e victoire consécutive et son cinquième tournoi de suite, le 44e de sa carrière.
«Il lui faut une nouvelle armoire tellement il entasse les trophées», a souligné le Britannique Tim Henman, l’ancien demi-finaliste à Wimbledon devenu commentateur pour la BBC.

Djokovic: «Il le mérite»

Quadruple tenant du titre, Djokovic était pourtant beaucoup plus frais que l’Ecossais qui avait dû sauver une balle de match lors de sa demi-finale marathon en 3h38 min samedi face à Milos Raonic.
Mais le Serbe, après un bon départ, a joué court et commis beaucoup trop de fautes directes (30 !) pour en tirer profit. Plombé par quelques bourdes monumentales, notamment sur un smash immanquable, il est apparu en détresse sur le court.
Ultra solide dans sa tenue noire-kaki de soldat, Murray a su, lui, bâtir sur sa confiance pour oublier la fatigue et dérouler son jeu sans fioritures, sous le regard imperturbable de son entraîneur, le légendaire Ivan Lendl, revenu à ses côtés en juin.
«Andy est sans conteste le N.1. C’est le meilleur. Il le mérite», a commenté Djokovic, beau perdant.
Avec ce succès, Murray bat en brèche la thèse qu’il se soit emparé de la place de N.1 mondial seulement à cause des errances de Djokovic.
Le Serbe, perturbé par les rumeurs sur son couple et en quête de sens après avoir gagné son dernier grand titre manquant à Roland-Garros, a effectivement traversé de fortes turbulences cet été.
Eliminé prématurément à Wimbledon, battu d’entrée aux JO, ultra nerveux sur le court et grincheux en coulisses, il a fini par abandonner le trône le 7 novembre, après 122 semaines de règne.
«L’année a été fantastique pour moi, enfin surtout les six premiers mois», a résumé le Serbe hier.
Le fait que Murray n’ait battu aucun joueur du Top 10 depuis septembre a apporté de l’eau au moulin à ceux qui disaient qu’il n’était qu’un leader de substitution, en attendant le retour du roi.

Une tendance à inverser

Ce débat, l’Ecossais de 29 ans l’a clos cette semaine à Londres en battant cinq joueurs du Top 10. Dont Djokovic qui, dans son jardin, avait retrouvé une partie de ses super pouvoirs, avant de passer à côté de sa finale.
A 29 ans, Murray, devenu père d’une petite fille en février, peut espérer bâtir sur cette victoire pour inverser un rapport de force qui penche toujours nettement en faveur de son rival serbe.
Celui-ci mène 24-11 dans leurs confrontations directes et l’a battu cette saison en finale de l’Open d’Australie, de Roland-Garros et de Madrid.
«Jusque-là notre rivalité a été très difficile pour moi», a admis Murray après sa victoire.
L’Open d’Australie, où il a perdu ses cinq finales, offrira à l’Ecossais une première opportunité en janvier 2017 de prouver qu’il est devenu un autre joueur.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 27 Nov 2016 - 21:40

Coupe Davis : l’Argentine enfin !


L’Argentine a enfin remporté la Coupe Davis, après quatre échecs en finale, en retournant la situation face aux Croates dans les deux derniers simples pour s’imposer 3 à 2 hier à Zagreb, où Juan Martin Del Potro a été son héros.
Tous ses champions , Vilas en 1981, Nalbandian en 2006 et Del Potro lui-même en 2008 et 2011, avaient échoué sur la dernière marche. L’Argentine était la seule grande nation du tennis à ne pas avoir son nom gravé sur le Saladier d’argent.
Cette anomalie a été réparée en grande partie grâce à un homme, Juan Martin Del Potro, qui a porté l’Albiceleste et parachevé un superbe retour au premier plan.
Menée 2-1 samedi, l’Argentine a égalisé 2-2 grâce à Del Potro, vainqueur de Cilic. Federico Delbonis a ensuite balayé Ivo Karlovic en trois sets 6-3, 6-4, 6-2 et a fait chavirer tout un peuple.
dna.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 12 Fév 2017 - 11:27

Fed Cup : la France éliminée d'entrée
La France ne se hissera pas en demi-finale de Fed Cup. Après la défaite de Kristina Mladenovic face à Timea Bacsinsky, Belinda Bencic a apporté le point de la victoire à la Suisse, face à Pauline Parmentier.
Retour perdant pour Yannick Noah. Finaliste en titre, l'équipe de France féminine de tennis, dont il reprenait cette année les commandes, ne verra pas les demi-finales, éliminée d'entrée par la Suisse en quatre rencontres. Dans le dernier simple du week-end ce dimanche après-midi, Pauline Parmentier a été défaite face à Belinda Becic (6-4, 6-4).
La Française n'a jamais semblé être en mesure d'accrocher la 81e joueuse mondiale, cédant finalement en deux sets accrochés. Elle avait été préférée par l'ancien champion à Alizé Cornet, qui paye sans doute pour son médiocre bilan en Fed Cup : la Niçoise a concédé une onzième défaite en quatorze simples depuis ses débuts en 2008 en cédant face à Bacsinszky (7-5, 6-4) samedi.

Mladenovic craque sur le fil

La France était déjà au bord de l’élimination après la défaite en début d'après-midi de sa joueuse N.1 Kristina Mladenovic, 31e mondiale, contre Timea Bacsinszky (16e), en trois sets (7-6 (7/4), 4-6, 7-5), dimanche à Genève.
Ca ne s'était pourtant pas joué à grand chose, avec trois manches hyper serrées. Mais la Française, gonflée à bloc par sa victoire récente à Saint-Pétersbourg, avait craqué au pire des moments, après avoir débreaké la Suissesse dans la troisième manche pour revenir à 5-5.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Lun 27 Fév 2017 - 9:48

FFT : La Fédération a mis en place une liste de joueurs devant être prêts à représenter la France

La Fédération française de tennis a listé, via un communiqué officiel, l'ensemble des joueuses et joueurs devant se tenir à sa disposition pour représenter la France.
Le comité exécutif de la Fédération française de tennis, réuni à Marseille fin février, a pris plusieurs décisions importantes. Elle a tout d'abord confirmé Yannick Noah dans ses fonctions de capitaine des équipes de France, aussi bien de Coupe Davis que de Fed Cup. Mais la FFT a également communiqué une liste de joueurs et de joueuses qui doivent être à sa disposition pour, le cas échéant, représenter la France. Cette liste comprend notamment Gaël Monfils, qui avait été écarté par Noah lors du huitième de finale remporté par les Bleus au Japon (1-4). Caroline Garcia, qui avait annoncé vouloir se consacrer à ses performances individuelles cette saison, ainsi qu'Océane Dodin, qui avait fait part d'un intérêt pour le moins mesuré au sujet de la Fed Cup, en font aussi partie. Le communique officiel de la Fédération précise que tout joueur refusant, sans justification, de défendre les couleurs de la France pourra être sanctionné.

La liste complète
Femmes :
Caroline Garcia
Kristina Mladenovic
AlizéCornet
Océane Dodin
Pauline Parmentier
Virginie Razzano
Amandine Hesse
Alizé Lim

Hommes :
Jo-Wilfried Tsonga
Gaël Monfils
Lucas Pouille
Richard Gasquet
Gilles Simon
Benoît Paire
Nicolas Mahut
Adrian Mannarino
Pierre-Hugues Herbert
Jérémy Chardy
Julien Benneteau
Edouard Roger-Vasselin
orange sports
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Sam 4 Mar 2017 - 9:42

Dubaï : Andy Murray remporte à Dubaï le premier titre de sa saison
Malgré un mauvais départ, Andy Murray s'est imposé face à Fernando Verdasco en finale du tournoi de Dubaï (6-3, 6-2). C'est le premier titre de la saison pour le n°1 mondial.
Le noir lui va si bien. Il a beau être n°1 mondial, Andy Murray reste ce chevalier noir des courts qui passe son temps à râler, maugréer, bougonner, on vous laisse choisir. Mais il faut dire que le Britannique avait de quoi être mécontent du niveau de son jeu en début de finale du tournoi de Dubaï. Ajoutez à cela un Fernando Verdasco "on fire" et vous avez le parfait scénario pour voir un Murray des mauvais jours. Inefficace au service (quatre doubles-fautes alors que nous étions à 3-3 dans le premier set), Murray avait du mal à peser sur la rencontre. Il lui fallait attendre d'être mené 3-1 pour, enfin, mettre du poids dans ses frappes.

Et quand Murray trouve le rythme et commence à jouer lourd, tout peut aller très vite. Sans forcément régler ses problèmes de déplacement, le n°1 mondial enquillait cinq jeux de rang pour boucler la première manche. Certes, Verdasco avait commencer à bouillir sous sa casquette et à tenter trop de coups impossibles, mais c'est surtout Murray qui avait enfin trouvé sa vitesse de croisière.

Logique respectée

Avec un set d'avance et une seule défaite face à Verdasco en 13 confrontations, Murray attaquait la deuxième manche forcément plus libéré. L'Espagnol, lui, s'entêtait dans des prises de risques inconsidérées sans donner l'impression de croire qu'il pouvait renverser la tendance. Face à un métronome comme Murray, la tactique du coup d'éclat est vite devenue suicidaire, surtout après un break dès son deuxième jeu de service.

De nouveau en rythme au moment de claquer des premières balles aux alentours de 200 km/h, Murray contrôlait la fin de match, malgré un Verdasco qui retrouvait un peu de cohérence dans ses frappes. Double break en poche, Murray pouvait tranquillement servir pour le match. Le n°1 mondial concluait sans trembler et en profitait pour ouvrir la vitrine des trophées 2017 avec ce premier titre de la saison (également le premier à Dubaï).
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Mer 22 Mar 2017 - 10:33

A 45 ans, El Ayanoui retrouve les courts

Younes El Ayanoui a franchi un tour cette semaine à l'occasion d'un tournoi Future à Bahreïn.
A 45 ans, Younes El Aynaoui a encore de beaux restes. Retraité du circuit depuis 2008, le Marocain a effectué un improbable retour sur les courts à l'occasion du tournoi Future (l'équivalent de la troisième division) de Manama (Bahreïn). Invité des qualifications, l'ancien quart de finaliste à l'US Open et à l'Open d'Australie a remporté ses deux matchs, avant de franchir le premier tour du tableau principal en battant l'Autrichien Bernd Kosslet, en trois set, avant de perdre face au Norvégien Viktor Durasovic, en deux sets, ce mercredi. El Ayanoui n'envisagerait pas pour autant d'effectuer son retour sur le circuit de manière durable. Selon le site belge Dhnet, celui qui travaille aujourd'hui pour la fédération du Qatar a disputé ce tournoi pour montrer l'exemple aux deux joueurs qu'il accompagnait cette semaine.
orange
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 23 Avr 2017 - 9:42

Monte-Carlo : Nadal seul sur terre


Dans une finale à sens unique face à Ramos-Vinolas (6-1, 6-3), Rafael Nadal a décroché son dixième titre sur la terre battue monégasque et devient par la même occasion le joueur le plus victorieux sur la surface ocre. Avant Barcelone et Roland-Garros ?
Une decima et des records. La 10e victoire de Rafael Nadal à Monte-Carlo n'est pas la plus spectaculaire, mais à l'arrivée, elle permet à l'Espagnol de faire tomber une série de records.
Dans une finale maîtrisée de la tête et des épaules expédiée en 1h16, Nadal n'a jamais eu le temps de douter, ne laissant que quatre petits jeux à son adversaire du jour.
Pourtant, cette victoire du taureau de Manacor lui permet de faire tomber des monuments.

Premier de l'ère Open à s'imposer 10 fois sur un tournoi

Grâce à cette victoire, le Majorquin est devenu le premier joueur de l'ère Open à s'imposer 10 fois sur le même tournoi. Ce n'est pas tout, il est aussi devenu le premier joueur à décrocher un 50e titre, excusez du peu, sur terre battue.
Cette victoire est aussi la 24e de la saison pour Nadal, soit plus que tout autre joueur. 
L'Espagnol se présentera donc à Barcelone et à Roland-Garros en jouant son meilleur tennis. Dans ces tournois aussi, il peut atteindre la barre des dix victoires, histoire d'asseoir un peu plus sa réputation de meilleur joueur de l'histoire sur terre.
50
Rafael Nadal a remporté son 50e tournoi sur terre battue à Monte-Carlo. Le taureau de Manacor est devenu le joueur le plus victorieux sur la surface ocre devant Guillermo Vilas (49 victoires).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Ven 26 Mai 2017 - 21:41

Internationaux féminins de Strasbourg -
Caroline Garcia éliminée en demi-finale Battue par sa bête noire

Battue hier en demi-finale des IS par l’Australienne Daria Gavrilova (6-4, 6-2), qu’elle n’a encore jamais dominée sur le circuit, Caroline Garcia ne défendra pas son titre sur la terre battue du Wacken.

Bien calée dans un sac, sa chienne Endy ne lui a pas porté bonheur. Le soutien discret mais important à ses yeux du petit yorkshire a été insuffisant pour Caroline Garcia, hier en demi-finale des IS.
Pour la cinquième fois en autant de confrontations sur le circuit WTA, l’Australienne Daria Gavrilova lui a joué un bien mauvais tour en la privant d’une deuxième finale de rang à Strasbourg.

« Peut-être que je n’aime pas la jouer »

Jamais vraiment dans le match, et parfois totalement impuissante face au jeu varié de son adversaire, la Française a cédé en deux sets (6-4, 6-2).
« Il y a de la frustration, mais aussi de la déception par rapport à mon jeu, souligne Caroline Garcia. L’engagement n’a pas été non plus au niveau des matches précédents. Je n’ai pas réussi à trouver de l’intensité physique et mentalement, je n’ai pas su être là. Contre une fille qui donne peu de points, ça se paye cash ! »
Malgré le soutien du court Patrice Dominguez, la Lyonnaise est passée à la caisse en un peu moins d’1h17.
Daria Gavrilova commence tout doucement à prendre le visage de la bête noire. « Je n’y crois pas forcément. J’ai bien préparé mon match, je me suis bien échauffée. Mais sur le terrain, ça s’est brouillé, c’était moins clair dans mon esprit sans que je sache pourquoi. Dès fois, il y a des filles dont le style de jeu annihile ton propre jeu. Il faut essayer de passer au-dessus de ça et c’est un beau challenge, même si ce n’est pas facile, d’en comprendre les raisons », répond d’abord Carole Garcia, avant d’en dire quand même un peu plus sur le fond de sa pensée : « Peut-être que je n’aime pas la jouer et que je ne veux pas me l’avouer ! »
Malgré cette défaite, “Caro” n’a pas à rougir de sa semaine à Strasbourg. Venue pour enchaîner les matches et retrouver de la confiance, elle repart avec un peu plus de certitude dans son jeu. « Je repars en meilleure forme qu’à mon arrivée, confirme la 29e joueuse mondiale. Je savais que j’avais fait du bon travail à l’entraînement sans réussir à le mettre en place lors des matches. J’y suis parvenue cette semaine, tout s’est bien mieux passé même si je sais que c’est encore fragile. Je suis satisfaite de mon tournoi. Mais, bien évidemment, j’aurais quand même voulu aller plus loin. »
Aujourd’hui, une Australienne – puisque Daria Gavrilova affrontera sa compatriote Samantha Stosur en finale cet après-midi (voir ci-dessous) – lui succédera au palmarès des IS.
Ce n’est pas le plus important pour elle. « Je n’ai pas l’impression d’avoir perdu mon titre, je l’aurai toujours, fait remarquer la Tricolore. Je suis déçue de m’en aller, mais je savais que la route était longue car ce match face à Gavrilova ressemblait à un piège. »

« J’ai pris beaucoup de plaisir à être ici »

Elle va désormais pouvoir se concentrer sur son premier tour à Roland-Garros. Même si elle n’a pas souhaité connaître le nom de son adversaire, la Japonaise Nao Hibino (81e ).
« Je ne veux pas le savoir pour le moment », sourit la Lyonnaise avant de conclure sous forme d’un message au public des IS : « J’ai pris beaucoup de plaisir à être ici, j’ai eu beaucoup de soutien et encore plus lors de cette demi-finale où je n’étais pas bien. Si je peux, je reviendrai l’année prochaine. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Ven 26 Mai 2017 - 21:44

2e finale à Strasbourg pour l’Australienne Le tourbillon Stosur
L’Australienne Samantha Stosur (24e mondiale) retrouve la finale des IS deux ans après sa victoire contre Kristina Mladenovic. Cette fois, elle fera face à une compatriote : Daria Gavrilova pour une empoignade qui s’annonce captivante.
« Non, je ne suis pas invincible ! » Samantha Stosur, éclate de rire, elle qui n’a pourtant toujours pas connu la défaite à Strasbourg. En 2016, seul un poignet abîmé l’avait obligée à déclarer forfait contre Caroline Garcia avant le quart de finale.
Depuis qu’elle a découvert la terre battue du Wacken, “Bam Bam Sam” emmène tout sur son passage, façon Mad Max. Toutes ses adversaires ont été dominées en deux sets.

Boîte à outils

Hier en demi-finale, c’est la Chinoise Shuai Peng, pourtant pas le perdreau de l’année, qui a cédé devant la puissance de Stosur qui mène désormais huit victoires à une dans leurs face-à-face.
Une fois de plus, l’Australienne a puisé dans sa boîte à outils où le service et le coup droit figurent en bonne place. Dès que la Chinoise envoyait une balle trop courte ou haute, la punition tombait impitoyablement.
« Je constate que je joue bien ici à Strasbourg, sourit-elle. C’est très agréable. J’avais une excellente joueuse en face de moi aujourd’hui (hier). C’était déjà la troisième fois qu’on s’affrontait cette année et elle m’avait battue à Taipeh (dur). À Miami, on avait joué trois sets avant que je ne gagne. »
Peng et Stosur ont presque démarré leur carrière professionnelle en même temps, mais le compteur de l’Australienne est bien plus garni.
Ceci dit, hier sur le court, face à la mitraille, Peng a eu le mérite de s’accrocher. « C’était loin d’être simple, reconnaît Stosur. On se connaît très bien, il fallait que je reste bien lucide car elle est capable de changer des choses dans son jeu à tout moment. »
Quelques couacs au service et un peu de précipitation ont suffi à maintenir le suspense entre ces deux Ladies du circuit. Même après avoir encaissé un cinglant 7-0 dans le tie-break, Peng n’avait pas encore capitulé. Elle ne le fera qu’à 6-4 dans le set suivant.
Et voilà Stosur en finale à Strasbourg pour la deuxième fois de sa carrière. À ce jour, dans sa 19e année comme professionnelle, elle compte huit titres et quinze finales perdues. Avec un tel tableau de chasse, que peut-elle craindre aujourd’hui contre sa compatriote Daria Gavrilova, naturalisée australienne en décembre 2015 ?

« Un match vraiment spécial »

« Même à mon âge, on peut ressentir du stress avant une finale, dit-elle. C’est rare d’avoir deux Australiennes en finale, ce sera un match vraiment spécial. »
On l’a compris : Stosur ne fera pas de sentiment, même contre une amie. Aujourd’hui en finale, Gavrilova sera traitée de la même manière que les autres : dans un tourbillon.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Sam 27 Mai 2017 - 11:32

Stosur: et de deux!


La finale de la 31e édition des Internationaux s'est terminée avec la victoire de l'Australienne Samantha Stosur sur sa compatriote Daria Gavrilova après 2h45 de jeu: 5-7, 6-4, 6-3

La finale du double s'est terminée avec la victoire des... Australiennes Ashleigh Barty et Casey Dellacqua contre les sœurs taïwanaises Hao-Ching Chan et Yung-Jan Chan (têtes de série n°1): 6-4, 6-2
Le premier set de la finale du simple a été remporté par Gavrilova (7-5) qui vient de voir Stosur égaliser (6-4). Le dernier set: 6-3 pour Stosur qui réalise le doublé à Strasbourg.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 28 Mai 2017 - 8:00

Roland-Garros :
 la numéro 1 mondiale sortie dès le 1er tour !

L’Allemande Angélique Kerber, N.1 mondiale, a été éliminée dimanche au premier tour de Roland-Garros par la Russe Ekaterina Makarova (40e) en deux sets 6-2, 6-2. C’est la première fois dans l’histoire du tournoi parisien que la tête de série numéro 1 perd d’entrée.

C'est le premier séisme de la quinzaine parisienne ! Pour la première fois à Roland-Garros, la tête de série numéro 1 est tombée d'entrée.
Kerber avait déjà été battue au premier tour l’an passé, mais c’était avant qu’elle ne prenne la tête du classement WTA à l’automne.
Cet échec n’est pourtant qu’une demi-surprise, car l’Allemande a accumulé les mauvais résultats ces derniers mois après sa formidable année 2016 (titres à l’Open d’Australie et à l’US Open).
Après avoir perdu son titre dès les huitièmes de finale à l’Open d’Australie et la première place mondiale en même temps, elle l’a récupérée par défaut à cause de la grossesse de Serena Williams.

Désillusions sur terre

Sa préparation sur terre battue n’annonçait rien de bon pour Roland-Garros. Son dernier résultat était une défaite d’entrée à Rome contre la 68e mondiale (Anett Kontaveit).
L’Allemande n’avait pas fait une bonne affaire en tombant sur Makarova au premier tour. La Russe, âgée de 28 ans, gauchère comme elle, a été deux fois demi-finaliste en Grand Chelem (US Open 2014 et Open d’Australie 2015), époque où elle a flirté avec le top 10 (12e).
«C’était mon premier match de simple sur le Central, c’est assez incroyable», a déclaré Makarova, qui avait perdu la finale du double l’an passé contre les Françaises Kristina Mladenovic et Caroline Garcia.
«Angelique est la N.1 et une grande joueuse. Je savais qu’il fallait que j’aille chercher la victoire et qu’elle n’allait pas me la donner», a-t-elle dit.
Au deuxième tour, elle affrontera l’une des Ukrainiennes Lesia Tsurenko ou Kateryna Kozlova.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Sam 10 Juin 2017 - 9:36

Roland-Garros :
Jelena Ostapenko crée la sensation et remporte son premier tournoi du Grand Chelem



Jelena Ostapenko (20 ans), qui n'avait jamais remporté un match à Roland-Garros il y a deux semaines, a renversé Simona Halep (4-6, 6-4, 6-3), samedi en finale. A la surprise générale, la jeune Lettonne s'offre son premier grand sacre.
Jamais perturbée par l'écart de classement et de statut qui la séparait de son adversaire du jour, Jelena Ostapenko, 20 ans et numéro 47 mondiale, a créé une surprise immense ce samedi à Roland-Garros. Menée 6-4, 3-0, puis 3-1 dans le set décisif, la Lettonne a renversé Simona Halep (n°4) au terme d'un impressionnant duel de cogneuses, où l'inexpérimentée Ostapenko, avec son jeu risque-tout, a fait preuve d'un sang-froid et d'un panache admirables (4-6, 6-4, 6-3).
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 11 Juin 2017 - 11:24

Roland-Garros : Rafael Nadal corrige Stan Wawrinka en finale et remporte son dixième titre 


Rafael Nadal a joué une grande finale, dimanche à Roland-Garros, face à Stan Wawrinka (6-2, 6-3, 6-1, en 2h05), devenant le premier joueur de l'ère Open à conquérir dix fois le même Grand Chelem. Il revient à trois unités de Roger Federer, l'autre grand monsieur de l'année 2017.
Il aura donc fallu trois ans à Rafael Nadal pour conquérir son dixième titre, la fameuse décima, à Roland-Garros. L'Espagnol (31 ans) y aura mis la manière, comme à sa grande époque, et même mieux, si l'on se fie à cette statistique ahurissante : 35 jeux perdus en sept rencontres (record personnel amélioré de six unités), dont six en finale, dimanche après-midi, face à celui qu'on présentait comme son plus féroce rival de toute la quinzaine, Stan Wawrinka (6-2, 6-3, 6-1, en 2h05). Le Suisse (32 ans, 3e), sans doute émoussé 48 heures après sa demie dantesque contre Murray (4h34), aura été bien impuissant face au roi de la terre (24-1 cette saison), de retour lundi à la deuxième place mondiale. En 2017, les patrons, c'est Federer et Nadal. Vous avez dit vintage ?

Nous reviennent ces deux balles de 5-3 pour Benoît Paire, au deuxième set de son premier tour face au Majorquin sur le Lenglen : l'Avignonnais aura été, tout compte fait, le plus proche (cinq points) de chiper une manche à Nadal, qui a élevé son niveau crescendo au fil du tournoi. Jusqu'à atteindre un nouveau sommet personnel ? On peut le penser, notamment côté revers. Il y a eu la correction, face à Basilashvili (un jeu perdu), et puis surtout ces deux gifles, infligées à Dominic Thiem, en demie, puis Stan Wawrinka ce dimanche. Clin d'œil de l'histoire : l'Autrichien et le Suisse avaient marqué exactement le même nombre de jeux lors de leur premier duel Porte d'Auteuil face à l'Espagnol (7 et 6).
3
C'est la troisième fois que Rafael Nadal remporte Roland-Garros sans perdre un set, après 2008 et 2010.

A partir de 2-2 dans la première manche, Nadal a débuté son récital

Cette finale 2017, disputée dans des conditions estivales (plus de 30 degrés au top départ), a démarré sur un petit rythme, la faute aux nombreuses erreurs des deux acteurs (25 sur le seul premier acte), logiquement tendus par l'enjeu. L'atmosphère dans les tribunes, bien garnies, était elle plus légère : «Stan, lâche rien, c'est pas fini», hurla ainsi un petit malin après le premier point du match, gagné par Nadal. Il ne croyait pas si bien dire puisque dès que le Majorquin a accéléré, en retrouvant sa première au meilleur des moments, à 1-1, 30-40 (4/11 au départ, 65% sur le match, 83% de points gagnés derrière elle), sur la seule occasion de break du Vaudois, et surtout en bloquant – littéralement – son compteur de fautes directes (4 de 2-2 au premier set jusqu'à la fin !), il s'est irrésistiblement échappé.
En enchaînant sept jeux de 2-2 à 6-2, 3-0, Nadal a assommé un Wawrinka condamné à être ultra-agressif. Le hic, c'est que le Suisse était moins en réussite qu'en demie, deux jours plus tôt, moins mobile aussi. Le revers croisé de l'Espagnol lui aura fait très mal, mais c'est surtout son incapacité à renverser le cours d'un point, lorsque son adversaire en prenait (de plus en plus régulièrement) le contrôle, qui aura scellé bien tôt sa défaite.

Dès le premier jeu du deuxième acte, le Vaudois a montré des gestes de dépit : il s'est fait breaker blanc dans la foulée. De cette deuxième manche, de cette finale sans doute, et peut-être même de cette légendaire decima, on retiendra sans doute une image, lors du sixième jeu : cette accélération insensée en coup droit long de ligne du quatrième mondial, flashée à 160km/h. Oui, son drive (coup droit), comme dirait l'oncle Toni, a de nouveau été super-efficace en finale, mais son revers l'a sans doute été tout autant, privant «Stan the Man» de la moindre ouverture.

35 jeux perdus en 7 matches : c'était Rafa express !

A partir de 2-2 (23 minutes de jeu), Rafael Nadal n'aura jamais desserré son étreinte : le Majorquin devient vite injouable lorsqu'il fait la course en tête et que son bras se libère. Wawrinka avait raison de craindre ce scénario. Il en a fracassé sa raquette, juste avant de perdre le deuxième set, il en a souri aussi, de dépit, d'admiration peut-être, à de nombreuses reprises. Il y a eu tentative de rébellion à 3-1 dans la troisième manche (quatre égalités), avec l'appui du public du Chatrier, qui aurait bien aimé que le spectacle se prolonge, mais un coup droit dans la bâche et un cinquième break concédé (sur six) ont précipité la fin de la rencontre. Neuf points plus tard, Rafael Nadal s'étendait de tout son long en fond de court, foudroyé d'émotions. Il l'a fait, et pour la dixième fois !
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Sam 15 Juil 2017 - 9:26

Wimbledon : Muguruza prive Williams d'un 6e titre

Garbine Muguruza, 15e joueuse mondiale, a privé l’Américaine Venus Williams d’un 6e titre à Londres en remportant sa première finale à Wimbledon, en deux sets (7-5, 6-0), ce samedi.
Il s'agit du quatrième trophée remportée par la jeune Espagnole, 23 ans, le deuxième en Grand Chelem, après Roland-Garros 2016.
Une victoire très nette, qui s'est dessinée à la fin d'un premier set très engagé entre la doyenne du tournoi londonien (37 ans) et l'Espagnole de 14 ans sa cadette.
Sur le Centre Court et son toit fermé - une première lors d'une finale à Wimbledon - les deux joueuses se sont d'abord rendu coup pour coup.
Williams manque deux balles de set
Muguruza a mis quelques points à régler la mire en coup droit, multipliant les fautes directes en début de partie. Mais la 15e joueuse mondiale a répondu présent dans les moments décisifs, comme sur cette balle de break sauvée à 2-3 ou ces deux balles de set effacées à 4-5.
Son coup droit ajusté, Muguruza a pilonné Williams en revers pour faire mal à l'Américaine. Mais la sextuple vainqueur sur le gazon londonien a craqué à la fin du premier set, en concédant une première fois son jeu de service alors que le score était de 5-5.
Derrière, Muguruza ne s'est pas fait prier pour convertir le bénéfice du break et s'adjuger le gain de la première manche.
Deuxième Espagnole à triompher à Wimbledon
Puis la partie, très serrée pendant un set, a viré au véritable cavalier seul dans la seconde manche, l’Espagnole bouclant sa victoire en seulement 1h17 de jeu.
Muguruza devient la deuxième joueuse espagnole à triompher sur le gazon du All England Club après sa capitaine de Fed Cup Conchita Martinez, lauréate en 1994, qui l’a coachée pendant le tournoi.
Elle avait déjà touché le trophée du doigt il y a deux ans mais l'autre Williams, Serena, avait eu le dernier mot en finale.
Alsace
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Dim 16 Juil 2017 - 10:07

Roger Federer 1er, roi incontestable de Wimbledon


Victorieux d’un Marin Cilic diminué physiquement (6-3, 6-1, 6-4), Roger Federer a remporté dimanche son huitième Wimbledon. Le Suisse devient le joueur le plus titré dans son jardin et en Grand Chelem.
A défaut d’avoir trinqué au succès d’Andy Murray à la maison, le public anglais a tout de même sabré le champagne dans les travées du Centre court, comme cela est permis à Wimbledon, dimanche.
Car les 15 000 spectateurs massés ont bien assisté à une page de l’histoire du tennis, en finale du tableau messieurs, avec le huitième sacre record sur le gazon londonien – contre sept pour Pete Sampras et William Renshaw - et le 19e titre en Grand Chelem, de sa majesté suisse Roger Federer.

Les larmes d'un Croate amoindri

Malgré une finale au rabais, tronquée par une blessure au pied du Croate - défait 6-3, 6-1, 6-4 -le monarque du revers et de la performance n’a pas eu à forcer son talent pour devenir le joueur le plus âgé de l’ère Open triomphant à « Wim », à 35 ans et 343 jours, détrônant largement Arthur Ashe.
Pour voir Roger Federer briguer directement un statut de Dieu de la balle jaune, l’idéal aurait été de le voir triompher du Croate au terme d’un marathon digne du Muller-Nadal de ce début de semaine.
Mais le futur n°3 mondial, dès  ne pouvait que triompher face au vainqueur de l’US Open 2014, maladroit au service (moins de 45% de premières balles) et vite entamé par une blessure au pied qu’il ne cherchait plus à cacher au milieu du deuxième set, lorsque tout le public le vit s’effondrer en larme sur sa chaise sous sa serviette.
Le Croate ne luttait pas à armes égales et un frisson a parcouru les tribunes, les spectateurs craignant qu’un abandon n’écourte le spectacle.

Une quinzaine sans manche concédée pour Federer

Pourtant, Cilic était tout prêt de prendre l’ascendant le premier en début de partie, ratant trois balles de break à 2-2 juste avant de perdre son service. Une aubaine que Federer allait fructifier en appuyant sur le mauvais revers de son adversaire pour s’imposer 6-3 dans la première manche.
Non-content de dominer techniquement et tactiquement son cadet de sept ans, l’homme de cette saison 2017 lui mettait les nerfs en pelote d’emblée de deuxième manche, en réussissant le break. A 3-0, Marin Cilic appelait d’abord le kiné, avant de littéralement craquer.
Des larmes annonciatrices d'une mauvaise gestion émotionnelle et d’une fin de set à sens unique, en témoigne le score (6-1).
Et si ses fautes directes restaient toujours aussi nombreuses dans la troisième manche, Marin Cilic relevait toutefois la tête en collant aux basques de Federer six jeux durant. Mais le septième était celui de la délivrance pour l’Helvète, avec un nouveau break.
C'est finalement sous les premiers rayons de soleil visibles de la journée que Roger Federer terminait le travail. Seulement sur sa deuxième balle de match, peut-être le seul couac de sa quinzaine, conclue sans set perdu et avec les larmes d'un enfant retrouvant son jouet préféré.
Le tout devant les siens, d'enfants, qui n'étaient pas nés en 2003, lorsque le jeune talent au look de surfeur, avec catogan et barbe de trois jours, débutait son incroyable épopée britannique et son ode à la grâce et à l'élégance.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Mer 26 Juil 2017 - 9:26

Blessé, Djokovic annonce la fin de sa saison
Le tennisman serbe Novak Dkokovic a annoncé mercredi à Belgrade qu’il mettait un terme à sa saison, en raison d’une blessure persistante à un coude.
C'était attendu. Dans une déclaration diffusée sur son compte Facebook, Novak Djokovic a "expliqué avoir pris la décision de ne plus jouer dans aucune compétition, ni aucun tournoi jusqu’à la fin de la saison 2017".
Âgé de 30 ans, le N.4 mondial ne participera donc pas à l’US Open à la fin de l’été, ni à la demi-finale de Coupe Davis contre la France mi-septembre. Mais cela fait des mois que le "Djoker" n’est plus que l’ombre de lui-même.
En abandonnant le 12 juillet après à peine plus d’un set en quarts de finale contre le Tchèque Tomas Berdych, Novak Djokovic a subi à Wimbledon son cinquième échec consécutif en Grand Chelem, où il ne s’est plus imposé depuis son triomphe à Roland-Garros en 2016.

"Plus je joue, plus ça devient pire"

Le natif de Belgrade n’a même plus jamais passé le stade des quarts de finale et a un compteur bloqué à 12 titres en Grand Chelem. La faute à ses douleurs au coude droit, un mal chronique, puisque le Serbe avait expliqué après ce nouvel échec qu’il souffrait "depuis un an et demi". Mais jamais la douleur ne fut aussi forte que cette année sur le gazon anglais.
"Plus je joue, pire ça devient", avait-il expliqué après sa désillusion anglaise qui éloignait un peu plus ses chances de rattraper Roger Federer et ses désormais 19 victoires dans les "Majors".
Il avait alors expliqué qu’une longue pause pouvait être bénéfique, suggérant qu’il était en proie au doute après deux ans d’une hégémonie écrasante.

Après un an et demi d'hégémonie

Entre mi-janvier 2015 et juin 2016, le Djoker avait remporté 17 de ses 22 finales disputées en 24 tournois. Rien ne semblait alors devoir interrompre sa domination sur le tennis mondial.  Signe de ce statut, en octobre 2015, c’est lui et non le roi Federer qui était invité pour accompagner Rafael Nadal lors d’un match d’exhibition de prestige à Bangkok (Thaïlande).
Novak Djokovic espère désormais faire son retour début 2018 pour l’Open d’Australie, son tournoi fétiche où il est le joueur le plus titré à égalité avec le légendaire Roy Emerson. Un tournoi d’où il a été sorti sans gloire cette année dès le deuxième tour face au modeste ouzbek Denis Istomin (117ème mondial).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33899
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   Jeu 7 Sep 2017 - 6:03

US Open : quatre Américaines en demi-finales, du jamais-vu depuis 1981



Venus Williams, CoCo Vandeweghe (en haut), Madison Keys et Sloane Stephens (en bas) composent un dernier carré 100% américain dans le tableau féminin à Flushing Meadows.
Madison Keys, CoCo Vandewegen, Sloane Stephens et Venus Williams composent le dernier carré 100 % américain dans le tableau féminin de l'US Open.
Une chose est sûre : une Américaine va s'imposer à l'US Open pour la première fois depuis Serena Williams en 2014.
Après la victoire de Madison Keys sur l'Estonienne Kaia Kanepi dans la nuit de mercredi à jeudi (6-3, 6-3), les demi-finales du tournoi de simple féminin sont composées exclusivement de joueuses évoluant sous la bannière de l'Oncle Sam.
Keys rejoint en effet CoCo Vandeweghe, qui avait écarté la n°1 mondiale Karolina Pliskova quelques heures plus tôt, tandis que Sloane Stephens et Venus Williams avaient obtenu la veille leur ticket pour le dernier carré.
Quatre Américaines à ce niveau-là de la compétition, on n'avait plus vu ça depuis 1981 à Flushing Meadows.
Une autre époque, avec Tracy Austin signant son deuxième succès, Martina Navratilova disputant sa première finale à New York, tandis que Chris Evert, sextuple lauréate du tournoi, et Barbara Potter n'avaient pas passé le cap des demies.
Mais il ne s'agit pas de l'exploit le plus récent des Américaines, qui avaient remis ça quatre ans plus tard à Wimbledon (victoire de Navratilova sur Evert, Zina Garrison et Kathy Rinaldi demi-finalistes).
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Tennis   

 

Tennis

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-