Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

  Handball féminin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33865
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 20 Déc 2015 - 12:06

France - Monténégro : 34-23
L'équipe de France termine septième du Championnat du monde après avoir battu le Monténégro dans son dernier match de classement (34-23), dimanche matin à Herning.
equipe

.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 20 Déc 2015 - 12:08

L'équipe de France finit septième du Championnat du monde
La France a écrasé son second match de classement face au Monténégro (34-23), dimanche à Herning. Les Bleues quittent le Danemark à la 7e place.
Certes, l'équipe de France, septième du Championnat du monde, signe officiellement son plus mauvais résultat dans cette épreuve bisannuelle depuis dix ans et une douzième place en Russie. Mais au moins, elle évite une troisième défaite de rang qui aurait sué la tristesse et la frustration après l'élimination crève-coeur en quarts face aux Pays-Bas (25-28) suivie d'un premier match de classement baclé face à la Russie (25-31).

Elles n'ont pas regardé derrière

Les Bleues quittent le Danemark sur une bonne note avec une victoire écrasante sur le Monténégro (34-23), dimanche à Herning. Un pis-aller mais aussi un clin d'oeil pour l'avenir à une position qui n'est pas si éloignée de la sixième place du Mondial 2013 - sans match de classement cette fois -, qui avait été lue à l'époque comme une promesse.
Malgré la déception qui a toujours du mal à passer, il y avait donc des sourires sur les visages français à l'issue de ce match à sens unique joué aux aurores dans une salle logiquement dépeuplée. Le sourire franc, presque léger, de la gardienne Laura Glaser après avoir arrêté un dernier jet de set mètres. Le sourire un peu mélancolique de Camille Ayglon-Saurina, désignée meilleure joueuse de la partie (7 buts, meilleure buteuse ex aequo avec Siraba Dembele). Le sourire sans doute soulagé d'Alain Portes, qui a vu ses joueuses s'échapper rapidement (7-4, 8e) sans jamais regarder derrière ensuite (18-10, 24e, puis 28-18, 47e), à l'image d'un sans-faute en contre-attaque (7/7).
equipe

.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 20 Déc 2015 - 12:09

Russie - Danemark : 25-21


Alors qu'elle était menée de quatre buts à la mi-temps en match de classement, la Russie a réussi à renverser la situation en limitant l'hôte danois à cinq buts en seconde période (25-21), dimanche à Herning, et à décrocher la cinquième place du Mondial.
equipe

.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 20 Déc 2015 - 12:11

La médaille de bronze pour la Roumanie
La Roumanie a battu la Pologne (31-22), ce dimanche dans le match pour la troisième place des championnats du monde, au Danemark.
Dixième en 2013 en Serbie, la Roumanie a décroché la médaille de bronze, ce dimanche au Danemark, en dominant la Pologne (31-22). Un juste retour des choses pour les coéquipières de Cristina Neagu, formidable arrière-buteuse, qui avaient éliminé dès le premier match couperet, en huitièmes de finale, le Brésil tenant du titre (28-25).

Un succès derrière se cache aussi l'entraîneur suédois Tomas Ryde - aux manettes depuis neuf mois d'une sélection roumaine pour qui faire appel à un étranger est une première. Réussie. En 2006, Tomas Ryde avait mené le club danois de Viborg à la victoire en Ligue des champions, avec dans les buts la Française Valérie Nicolas (aujourd'hui retraitée et consultante télé) .
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 20 Déc 2015 - 12:14

La Norvège, qui a battu les Pays-Bas, remporte son troisième titre mondial

La joie des Norvégiennes, sacrées championnes du monde

La dernière marche était trop haute pour les Pays-Bas, seule équipe invaincue de ce Mondial avant la finale. Les Néerlandaises, qui n'avaient encore jamais atteint ce stade de la compétition, ont été copieusement dominées par la Norvège (31-23), beaucoup plus habituée à jouer le titre (c'était sa sixième finale). Tout est allé très vite puisque après dix minutes, les Norvégiennes menaient déjà de 4 buts (10-8), grâce notamment à une excellente gardienne, Grimsbo, auteure de sept arrêts dans le premier quart d'heure. Peu à peu, les doubles championnes du monde ont encore accentué leur avance, passée à +6 après 20 minutes (12-6) et +11 à la mi-temps (20-9).
Un festival offensif qui s'est calmé en début de seconde période, notamment suite à une expulsion temporaire d'une Norvégienne. Les Pays-Bas ont passé un 5-2 à leurs rivales en moins de dix minutes, se relançant légèrement (23-15). Mais l'écart était trop important pour revenir face à des joueuses aussi talentueuses et expérimentées. Les Néerlandaises ont tout de même réussi à revenir à 5 buts à dix minutes de la fin du match (26-21), et ont remporté la seconde mi-temps (14-11). De quoi regretter leur premier acte manqué. Déjà lauréates des deux derniers Jeux Olympiques et de l'Euro l'an passé, les Norvégiennes détiennent donc tous les grands trophées majeurs comme elles l'avaient déjà fait de 2010 à 2012.
La Néerlandaise Estavana Polman a fini meilleure marqueuse du match avec 8 buts (sur 14 tentatives), mais la meilleure joueuse du match a été la gardienne norvégienne Kari Grimsbo, auteure de 23 arrêts sur 45 tirs (51%).
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 20 Déc 2015 - 12:15

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Lun 21 Déc 2015 - 2:33

Championnat du monde féminin Malaise chez les Bleues
Un sélectionneur victime de déstabilisations extérieures et dont le discours passe de moins en moins auprès de ses joueuses : l’équipe de France, septième du Mondial hier, nage en eaux troubles.
A LAIN PORTES VICTIME D’UN CORBEAU ? – Au fil du Mondial et sans que cela ne soit lié aux résultats de son équipe, sa mine s’était sérieusement détériorée. Depuis quelques jours, Alain Portes semblait même traîner sa peine, mais refusait toujours de s’expliquer.
Le sélectionneur de l’équipe a été plus loquace hier, après la septième place acquise par son groupe face au Monténégro (34-23). Et l’aveu a été terrible. « Oui, on a cherché à me déstabiliser. Clairement. Je crois que j’ai été digne, professionnel jusqu’au bout. C’est la meilleure réponse que je pouvais donner à ces petits gens », a lancé Portes, les yeux rougis et sans détailler qui il visait.


Le mal dure depuis un moment

A priori, il ne s’agit pas de ses joueuses, avec qui les liens se sont pourtant distendus durant ces dernières semaines. Non, le mal est plus profond et dure depuis un moment.
Depuis un an environ, le Nîmois est en effet victime de graves attaques personnelles. D’abord sur les réseaux sociaux, où son compte Facebook a été piraté et pire, par la réception de courriers de menaces à son domicile.
Des atteintes à mettre en rapport avec le vol, dans le vestiaire, de son téléphone personnel pendant le match France-Argentine du premier tour… Alain Portes en avait alors beaucoup trop parlé pour qu’il trouve cela innocent. Et par la suite, des rumeurs selon lesquelles il aurait envoyé des messages subjectifs à des joueuses étrangères se sont répandues sur le web.
Le sélectionneur a essayé de faire front comme il le pouvait, soutenu par sa direction. Meurtri, il envisagerait désormais de porter plainte.
u INCOMPRÉHENSION ENTRE STAFF ET JOUEUSES. – À la lecture de ce qu’il vivait, il était évidemment difficile pour Alain Portes de donner le meilleur de lui-même pendant ce Mondial. Cela peut donc expliquer les fritures connues avec son groupe ces dernières semaines. Car même s’il n’y a pas eu rupture, les joueuses ont semblé s’éloigner toujours un peu plus de leur staff. Quitte à même remettre en cause, bien sûr non ouvertement, sa compétence… Leurs principaux reproches ? Un acharnement aux enclenchements offensifs au détriment d’un jeu plus direct, un recours trop limité aux vidéos ou encore une méconnaissance du handball féminin. Le tout lié à un manque criant de dialogue entre les parties, qui ont donc fini par cohabiter plus que vivre ensemble.
ET MAINTENANT ? – À trois mois d’un tournoi de qualification olympique primordial (du 18 au 20 mars), les Bleues font donc face à un vaste chantier de reconstruction. Mais il peut être tenu dans les délais.
Dès hier dans le vestiaire, le président de la Fédération, Joël Delplanque, en a ainsi posé la première pierre. « Il nous a dit que des échéances importantes nous attendaient et que nous étions un peu bipolaires », révèle Siraba Dembélé.
« L’équipe a prouvé pendant la compétition qu’elle était capable de bien jouer mais aussi de balbutier son handball, appuie Delplanque. On peut me dire que c’est le sport féminin qui est instable mais je regrette, ce n’est pas une fatalité. On va donc analyser tout ça pour trouver des solutions. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Mar 8 Mar 2016 - 10:51

Nîmes: Le HBCN, le club de handball féminin de la ville, dépose le bilan

Le Handball Cercle Nîmes, club de handball féminin de la capitale du Gard qui officie en D1, a déposé le bilan ce mardi. Le conseil d’administration du club, qui s’est rassemblé lundi, a décidé de se déclarer en cessation de paiement auprès du tribunal. Le HBCN accusait un déficit de 340.000 euros depuis de longs mois, qu’il n’a pas pu combler.
Dans un communiqué, le club, qui parle d’une « impasse économique » signifie que l’objectif principal est de « sauvegarder la pratique du handball féminin à Nîmes ». Cela passera-t-il par la création d’une section féminine au sein de l’Usam, le club masculin de la capitale du Gard ? Pour l’instant, rien n’est officiel.
Une mauvaise nouvelle pour le handball languedocien qui intervient alors quel’équipe de France féminine de handball reçoit l’Allemagne, samedi au Parnasse… à Nîmes. Un match qualificatif pour les prochains championnats d’Europe féminins.
20minutes
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Sam 19 Mar 2016 - 22:34

TQO - France – Tunisie (33-15)
les Bleues joueront tout contre le Japon
Les handballeuses françaises joueront leur avenir olympique dans un match à quitte ou double contre le Japon, un adversaire à leur portée, ce soir au TQO de Metz (19h30).
Hier , les Bleues ont largement dominé la Tunisie (33-15). Si la victoire ne faisait aucun doute vu le faible niveau des Nord-Africaines, privées de leurs meilleures joueuses, les Françaises y ont ajouté un écart suffisant pour qu’un match nul contre les Japonaises suffise à leur offrir un billet pour Rio.
Le sélectionneur Olivier Krumbholz a profité de l’occasion pour faire jouer ses remplaçantes et laisser au repos les joueuses clefs, Allison Pineau, Siraba Dembélé, la gardienne Amandine Leynaud, en vue du match à ne pas manquer contre les Nipponnes.
« Celles qui avaient peu joué jusque-là ont montré qu’elles avaient leur place en équipe de France », a dit l’entraîneur, pensant à Manon Houette (8 buts) et à Grâce Zaadi (7 buts).

Contre le Japon, 19e au dernier Mondial, c’est autant l’enjeu, et le risque de stress qu’il suscite, que le rival qui constituera le principal danger pour les Françaises.
Certes les Japonaises ont posé des problèmes aux Néerlandaises hier pendant un peu plus d’une mi-temps avant de s’incliner par une différence (33-25) similaire à celle concédée par les Françaises lors de leur premier match (24-17) contre les vice-championnes du monde, qualifiées, elles, pour les Jeux avant la dernière journée.
Certes les Asiatiques pratiquent un jeu rapide et une défense haute qui peuvent dérouter. Elles ont aussi deux joueuses dangereuses en attaque, l’arrière Shio Fujii et la demi-centre Aya Yokoshima, mais rien qui puisse inquiéter un candidat déclaré au podium olympique.
Les trois dernières rencontres entre la France et le Japon se sont terminées par de très nettes victoires des Bleues: 27-19 au Mondial-2013, 30-17 au TQO-2012 et 41-22 au Mondial-2011.

Inquiétude pour Ayglon

« Au Mondial aussi elles ont tenu longtemps contre de très bonnes équipes », a toutefois souligné Krumbholz, qui n’a pas caché son inquiétude à propos de Camille Ayglon. L’arrière, victime d’une grosse faute à quelques minutes de la fin, est mal retombée sur la main. En cas d’absence, l’équipe manquerait sévèrement de gauchères car Alexandra Lacrabère n’a pas suffisamment récupéré d’une entorse de la cheville pour jouer.
En s’appuyant sur ses points forts, la défense et la contre-attaque, et en retrouvant un peu plus d’efficacité au tir que contre les Pays-Bas, l’équipe de France devrait se qualifier pour la cinquième fois d’affilée pour les Jeux olympiques.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Lun 21 Mar 2016 - 4:52

Tournoi de qualification olympique - L’équipe de France féminine verra Rio !
Les Bleues verront Rio !

Les Bleues n’ont pas flanché contre le Japon. Elles peuvent exulter, elles seront aux JO

L’équipe de France féminine a validé son billet pour les Jeux de Rio en remportant avec autorité le dernier match couperet face au Japon, hier au TQO de Metz.
Les Bleues sont parvenues à surmonter la très forte pression qui pesait sur leurs épaules et ont fait respecter assez facilement la hiérarchie face aux 19es du dernier Mondial.
La France participera aux JO pour la cinquième fois d’affilée. Elle n’est encore jamais montée sur le podium.
Le sélectionneur Olivier Krumbholz, rappelé après l’échec au Mondial, a rempli la première partie de son contrat.
Certes, cette qualification ne peut pas passer pour un exploit car les Françaises avaient hérité d’un TQO très abordable. Mais le personnage emblématique du handball féminin français, déjà aux commandes de 1998 à 2013, a réussi à ramener de la sérénité dans un groupe secoué par des affaires extra-sportives depuis le Mondial.
De façon prévisible, vu l’enjeu, les Françaises ont paru tendues en début de rencontre. Après la défaite dès le premier match contre les Néerlandaises vendredi (24-17), elles n’avaient plus le droit à l’erreur.
Elles n’abordaient pas ce rendez-vous crucial dans les meilleures conditions, car l’entorse de Lacrabère, qui n’a pas participé au tournoi, et la mauvaise chute d’Ayglon, la veille face à la Tunisie, faisaient craindre une pénurie de gauchères. La Nîmoise a tenu sa place et a été parfaitement relayée en attaque par Estelle Nzé Minko, très convaincante (4 buts) dans un rôle difficile puisqu’elle est droitière.

Pineau en leader

Pineau en leader

La victoire doit beaucoup à Allison Pineau, meilleure buteuse (7). En leader, c’est elle qui a permis à l’équipe de ne pas se laisser gagner par le doute en début de match, marquant les quatre premiers buts tricolores. « J’ai pris mes responsabilités. Il y avait un élan pour aller chercher ce billet », a-t-elle expliqué.
Presque toujours en tête grâce à leur agressivité défensive, mais tenues au score jusqu’au début de la seconde période (13-11), les Bleues se sont définitivement envolées en fin de match.

Une défense de fer

« Ce match à quitte ou double n’était pas facile à gérer, mais nous l’avons très bien fait, surtout nos joueuses d’expérience. C’était plus facile grâce à notre défense de fer », a commenté Olivier Krumbholz, saluant la performance de Gnonsiane Niombla (5 buts).
Les Bleues ne cachent pas viser le podium à Rio, l’objectif suprême d’un sélectionneur qui s’y est cassé les dents quatre fois de suite de 2000 à 2012. « On n’y va pas pour danser la samba ! », a plaisanté Béatrice Edwige, soulagée comme toutes ses coéquipières « qu’on attendait au tournant ».
La nette défaite face aux Pays-Bas, vice-champions du monde, a toutefois montré qu’il restait du chemin à faire.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 4 Déc 2016 - 21:17

Championnat d’Europe féminin (1er tour) :
France – Pologne (31-22)
 Les Bleues irrésistibles

L’équipe de France n’aurait pas rêvé meilleur scénario pour son entrée dans l’Euro en Suède. Hier soir, les vice-championnes olympiques ont surclassé la Pologne (31-22).
En Suède, les Bleues se sont donné une mission : se réinventer loin de Rio. Elles ont fait un premier pas vers cet objectif, hier en dominant la Pologne (31-22), demi-finaliste du dernier Mondial.
Autour des indispensables Lacrabère et Pineau, qui avaient porté cet été l’équipe de France féminine vers sa première médaille olympique, les joueuses d’Olivier Krumbholz se construisent de nouveaux repères. « Il faut qu’on progresse, que certaines filles prennent davantage de responsabilités », insistait le technicien messin, samedi, à la veille du premier match des Françaises dans ce championnat d’Europe.
Le coach a été entendu. Estelle Nze Minko, la joueuse en forme du moment (5/7), Amanda Kolczynski, nouvelle venue sur l’aile droite (5/6), Marie-Paule Gnabouyou (2/2) ou encore Manon Houette (1/2) ont montré qu’elles étaient candidates. Et avec elles, les Bleues ont prouvé que ce statut de vice-championnes olympiques n’était pas trop lourd à porter.
Il leur a fallu quelques minutes pour prendre leurs marques, en défense notamment, avant de construire sereinement leur victoire (7-5, 16e ). Trois arrêts coup sur coup d’Amandine Leynaud, une série de trois buts consécutifs conclue par Laura Flippes – la Strasbourgeoise licenciée à Metz – et les Tricolores avaient laissé les Polonaises sur le carreau (9-15, 30e ).
Elles se sont ensuite contentées de dérouler en deuxième mi-temps, s’offrant la victoire rêvée. Un succès qui rassure – « on en avait besoin », sourit Béatrice Edwige –, et qui pose les bases d’une nouvelle ère pour cette équipe de France.
« On avait mis un point d’honneur à trouver de la stabilité, et on a plutôt bien réussi. Il y a beaucoup de choses à retenir de ce match », se réjouissait la capitaine Siraba Dembélé.

« Comme des acharnées »

« Ça fait du bien au moral, on avait vraiment l’impression de ramer ces derniers temps. Et franchement, on a travaillé comme des acharnées pour s’offrir cette victoire, insistait la pivot messine Béatrice Edwige. En plus, on a beaucoup fait tourner l’effectif, tout le monde est entré en jeu, cela permet à certaines de souffler. C’est parfait ! »
Avant d’entrer sur le terrain, les Bleues avaient sans doute eu vent de la sensation qui s’était jouée quelques instants plus tôt dans la Kristianstad Arena. L’Allemagne, que tout le monde pensait en construction avant “son” Mondial en 2017, a fait tomber le vice-champion du monde néerlandais, favori avec la France du groupe B.
Une victoire surprise qui chamboule tous les pronostics, deux jours avant leur rencontre avec les Bleues. « Cette équipe n’a peur de personne, elle est sans complexe, un peu comme nous aux Jeux olympiques. Il va falloir que l’on se remobilise très vite », annonce Béatrice Edwige.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Mar 6 Déc 2016 - 21:16

Euro-2016 féminin (1er tour) :
Allemagne – France (20-22)
Les Bleues déroulent

Les handballeuses françaises se sont qualifiées pour le deuxième tour de l’Euro-2016 grâce à un deuxième succès sur l’Allemagne, (22-20), hier à Kristianstad (Suède), avant même le choc du premier tour contre les Pays-Bas.
Les Bleues ne pourront pas pour autant négliger ce « remake » de la demi-finale des jeux Olympiques, prévu jeudi, car les résultats de ce premier tour seront conservés lors d’une seconde phase de poule à Göteborg. Une victoire sur les Néerlandaises leur ferait faire un premier pas vers les demi-finales.

« Avec un peu plus de finesse au tir, on aurait pu gagner plus largement, mais il faut être heureux du résultat »

Parfaites contre les Polonaises lors de leur entrée en lice (31-22), les médaillées d’argent de Rio ont encore fait un très beau match. Les Allemandes étaient pourtant euphoriques après leur victoire surprise sur les Pays-Bas (30-27) dimanche.
Cela s’est vu dans leur entame tonitruante (5-1), mais la défense française, très mobile et agressive, à l’image du pivot Béatrice Edwige, n’a pas tardé à éteindre les grandes tireuses allemandes.
À la pause, les joueuses d’Olivier Krumbholz avaient déjà recollé au score (11-11) grâce à de rapides contre-attaques et aux arrêts de Laura Glauser (12 au total), entrée au milieu de la première période à la place d’Amandine Leynaud, touchée au cou mais apparemment sans trop de gravité, dans un choc avec une Allemande.
Elles se sont définitivement détachées en passant un 4-0 aux Allemandes dès le retour des vestiaires. L’écart n’est plus descendu au-dessous de deux buts.

Nzé-Minko confirme

Comme au premier match, les plus jeunes ont dû hausser le ton pour prendre le relais des locomotives habituelles. Mardi, c’était le tour des ailières Manon Houette (24 ans), seule joueuse française jouant en club en Allemagne, et Laura Flippes (21 ans), de sortir du lot (3 et 4 buts), avec de nouveau la demi-centre Estelle Nzé-Minko, aux courses toujours perforantes (5 buts).
« On a fait un match solide, très engagé, on a d’abord buté sur la gardienne mais on a pris physiquement l’ascendant par la suite. On a eu une grosse défense, de bonnes montées de balle. Avec un peu plus de finesse au tir, on aurait pu gagner plus largement, mais il faut être heureux du résultat », a déclaré le sélectionneur au micro de BeinSports.
Dans le groupe A, dont les trois premiers joueront contre la France au deuxième tour, l’Espagne a subi son deuxième revers en deux matches contre la Serbie (25-23) et aura du mal à revenir dans la course aux demi-finales. Une bonne nouvelle pour les Bleues qui craignaient l’équipe ibérique.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Jeu 8 Déc 2016 - 21:56

Euro-2016 féminin (1er tour) :
 la France battue par les Pays-Bas (18-17)
Les Bleues tombent de haut

Déjà qualifiées pour le tour principal de l’Euro, les Bleues se sont inclinées hier d’un petit but (18-17) devant leurs rivales néerlandaises perdant ainsi de précieux points dans la course aux demi-finales.
Les Françaises en avaient fait une question d’honneur. Battre les Pays-Bas, dans un duel devenu un classique, devait leur permettre de faire un premier pas vers les demi-finales de l’Euro, hier dans le choc du premier tour.
Il était aussi question d’affirmer leur suprématie sur des rivales, jugées « hautaines », quatre mois après les avoir privées d’une finale olympique. « Avec les Néerlandaises, on est diamétralement opposé. Elles nous pensent inférieures », grognait Gnonsiane Niombla avant la rencontre.
Héroïques à Rio, les joueuses d’Olivier Krumbholz l’ont été pendant 35 minutes hier. A la flamboyante attaque oranje, elles ont répondu par la force de leur défense, qui s’impose plus que jamais comme l’une des toutes meilleures d’Europe.
Exemplaires d’agressivité, Edwige et ses copines ont rapidement calmé les ardeurs néerlandaises. Mieux, elles n’ont encaissé que… cinq buts en 27 minutes (5-11). Le phénomène Estelle Nze Minko et la révélation Laura Flippes ont fait le reste (7-12, 30e ).

La révolte oranje en seconde période

Mais dans une seconde période accrochée, tendue, parfois étouffante, les Bleues ont subi la révolte néerlandaise (14-15, 47e ; 16-16, 51e ; 17-18, 57e ), malgré les parades décisives de Laura Glauser (13 arrêts).
Tout à coup, la belle mécanique tricolore s’est enrayée. « Un grain de sable », dira la pivot Béatrice Edwige, « frustrée de ne pas avoir plié le match ».
Les vice-championnes olympiques ont multiplié les pertes de balle, manqué de réalisme offensif et baissé d’intensité… Une succession d’erreurs et de mauvaises décisions qui coûtent cher au final (17-18, 58e ).
« Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, observait le sélectionneur Olivier Krumbholz à la fin de la rencontre. Je n’ai pas réussi à trouver de solutions. On pensait qu’avec l’expérience de nos joueuses, on s’en sortirait, petitement mais quand même. »

« On a été trop médiocre en attaque »

A défaut, Gnonsiane Niombla avait la balle du match nul, à vingt secondes de la fin mais elle tirait directement dans les bras de la gardienne oranje Tess Welter… Les Françaises, qui avaient le match en main, s’inclinent d’un tout petit but.
« On était clairement au-dessus, on a fait preuve d’un peu de naïveté », réagissait Edwige, impressionnante hier soir.
« Il y a de la solidité en défense, on a des gardiennes extraordinaires mais on a été trop médiocre en attaque. Avec 17 buts, on ne gagne pas un match, soufflait le coach. Avant d’aborder le tour principal, il va falloir aborder la vie de notre équipe, comprendre pourquoi… »
Les Bleues prendront ce vendredi la route pour Göteborg, les bagages un peu plus lourds que prévu…
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Sam 10 Déc 2016 - 21:24

Euro-2016 féminin :
France – Espagne (23-22)
Incroyables Bleues !

Après une nouvelle “remontada”, comme aux JO de Rio, les Bleues ont fait vaciller les vice-championnes d’Europe, hier dans le match crucial face à l’Espagne (23-22).
Jamais Rio n’avait paru si proche de la Suède. Après être tombées devant les Pays-Bas, dans un remake de la demi-finale olympique, les Bleues ont rejoué un autre de leurs mémorables duels des JO-2016, hier soir face à l’Espagne.
Avec la même heureuse issue qu’au Brésil (23-22). Victimes d’une “remontada” exceptionnelle en août dernier, les vice-championnes d’Europe ont à nouveau subi les foudres de ces incroyables Françaises !

Pineau décisive

Car l’enjeu était tout aussi pressant, ce samedi. Et le résultat de ce choc continental tout aussi précieux. Avec lui, les joueuses d’Olivier Krumbholz entretiennent l’espoir de rejoindre le dernier carré, un objectif qui s’est imposé dès leurs premières rencontres en Suède.
Meurtries par le scénario du match contre les Néerlandaises, les Françaises ont mis tout leur orgueil, leur cœur et leur talent pour s’imposer dans une rencontre bien mal engagée.
Après douze minutes de jeu, les joueuses d’Olivier Krumbholz n’avaient toujours pas marqué sur attaque placée. En face, Nerea Pena, toujours dangereuse de loin, déroulait : 4 sur 5 au tir en première période.
Et le sélectionneur demandait deux temps mort en vingt-deux minutes, illustrant la difficulté des vice-championnes olympiques à trouver des solutions (10-14 à la pause).
Et puis, la France a sorti ses deux armes secrètes : la défense 5-1 et Laura Glauser, impressionnante (56% d’arrêts en 16 minutes). Et les vice-championnes olympiques ont à nouveau livré une traduction toute personnelle de la “remontada” si chère aux Espagnoles (16-18 à la 43e , 18-18 à la 46e ).
Elles y ont cru, sous l’impulsion d’une Alexandra Lacrabère retrouvée (6 buts, 86% de réussite au tir à la 50e ). Avec un sans-faute au penalty (6 sur 6), Allison Pineau entretenait elle aussi l’espoir (21-21, 56e ). C’est encore elle qui, sur un septième jet de sept mètres, offrait le match nul aux Bleues à douze secondes de la fin. Et encore elle qui marquait de trente mètres dans le but vide pour offrir un petit miracle à la France. Tout un symbole.
« Je ne me souviens pas de tout, mais je vois quelqu’un qui me passe la balle. Je sais que le but est vide, et je me concentre juste à tirer tout droit. J’ai senti tout de suite que c’était bon. C’est une émotion fabuleuse », confie l’héroïne.
« C’est exceptionnel, confirme Alexandra Lacrabère, décisive elle aussi. Il y a quelque chose de fort dans cette équipe. Cette joie à la fin, c’est beau. On est une bande de copines et c’est ce qui fait notre force. »
Elles, qui avaient été dans la retenue jusqu’ici, ont exulté. Les demi-finales sont toujours à portée de main.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Lun 12 Déc 2016 - 21:22

Euro-2016 féminin (tour principal) :
 la France bat la Suède (21-19)
Et à la fin, la France gagne

Une dernière marche sépare les Bleues des demi-finales de l’Euro. La France a battu la Suède sur le fil (21-19), hier soir à Göteborg.
Après deux scénarios déments, face aux Pays-Bas et l’Espagne, les Bleues auraient pu s’épargner de nouvelles frayeurs, hier face à la Suède. Les vice-championnes olympiques avaient dessiné leur victoire dès les premières minutes (4-0, 4e ) de ce choc entre deux nations qui jouaient leur dernière carte.
De son succès inespéré sur la Roja , la France gardait cette étincelle qui lui avait permis de ne pas sombrer samedi. Portées par leur défense de fer, les vice-championnes olympiques retrouvaient des couleurs en attaque, profitant parfaitement de leurs occasions sur grands espaces.
Avant de se faire une nouvelle fois très peur en seconde mi-temps (12-11, 31e ; 15-13, 37e ; 18-19, 53e ). Sûres de leurs forces, elles ont vaillamment préservé leur succès (19-21, 58e )… et leurs ambitions dans la compétition.
« On a forcément envie de terminer avec des médailles, c’est un rêve. Mais on veut faire les choses pas à pas. Mercredi (demain) , c’est la Serbie et il faut aller la chercher », a indiqué Marie-Paule Gnabouyou, qui a inscrit trois buts indispensables en fin de match.
Les Bleues ne s’étaient plus imposées face au pays organisateur de l’Euro depuis 2006… en Suède déjà. Avant leur rencontre face aux Scandinaves hier, elles restaient sur quatre revers consécutifs sur la scène continentale.

Un peu de patience

La France aurait pu fêter sa qualification pour les demi-finales dès hier soir. Mais le match nul de l’Allemagne, face à l’Espagne déjà éliminée, oblige les Bleues à patienter.
Celles-ci pourraient toutefois être fixées sur leur sort avant même d’affronter la Serbie, elle aussi hors course, demain soir. Un faux pas des Pays-Bas ou de l’Allemagne, ses deux derniers rivaux, lui offrirait une des deux places qualificatives pour le dernier carré. Les demies n’ont jamais été aussi proches.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Mer 14 Déc 2016 - 21:26

Euro-2016 féminin (tour principal) :
 la France en demi-finales à la faveur de sa victoire contre la Serbie (28-21)
L’histoire est belle

Les Bleues ont conclu le tour principal de l’Euro par une troisième victoire, hier soir sur la Serbie (28-21). En demi-finale, une première depuis 2006, elles affronteront la Norvège.

Il est des signes qui ne trompent pas. L’entraînement prolongé des Bleues, hier matin, en est un. À huit heures du coup d’envoi du match France – Serbie, Laura Glauser et ses copines ont fait durer le plaisir dans la petite salle annexe du Scandinavium de Göteborg.
Le coach avait déjà enfilé sa doudoune, rassemblé ses affaires… Sans perturber ses joueuses, décidées à grappiller quelques minutes ! « Bon, je vous laisse, j’ai un week-end en famille », a fini par lancer le sélectionneur, hilare. Ces sourires laissaient présager le meilleur avant l’ultime rencontre du tour principal, dernière marche avant les demi-finales de l’Euro. « La médaille des JO, c’était notre préface. Aujourd’hui, on est en train d’écrire un beau livre, qui est loin d’être terminé, confirmait Béatrice Edwige. Je ne sais pas ce qu’il va se passer après mais c’est déjà bien. »

Les Allemandes avaient entretenu le suspense

Après, l’histoire est devenue belle. Tombeuse de la Suède une heure plus tôt, les Allemandes avaient entretenu le suspense. Les Bleues devaient au moins assurer un match nul pour voir le dernier carré.
Mais elles n’avaient que la victoire en tête. Avec huit buts à elles deux en dix minutes (8-3), Estelle Nze Minko et Camille Ayglon mettaient l’équipe de France sur la bonne voie. Une Serbie accrocheuse ne suffisait pas à perturber le joli conte tricolore (5-11, 12e ; 11-11, 19e ; 21-18, 44e ). D’autant qu’Amandine Leynaud faisait une belle entrée à la place de Laura Glauser. La rencontre ne restera pas forcément dans les mémoires, le résultat si. « On est souriante, rageuse, ambitieuse. On montre un bel état d’esprit », résumait Béatrice Edwige.
Ces filles-là ne se contenteront pas d’une demi-finale. Mais elles tiennent déjà une victoire en main. Fissurée il y a encore dix mois, minée par un conflit interne avec l’ancien sélectionneur, l’équipe de France est revenue de nulle part pour s’offrir une médaille historique aux Jeux de Rio. Et demain, quoiqu’il advienne, la demi-finale face à la Norvège a déjà tout d’un happy end.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Ven 16 Déc 2016 - 21:34

Euro-2016 féminin (demi-finales) :

Marie-Paule Gnabouyou (à gauche) et ses coéquipières peuvent s’en vouloir. Elles avaient largement les moyens de faire chuter l’ogre norvégien.
 la France s’incline contre la Norvège (20-16)
La marche était trop haute

Les Bleues ont rêvé pendant cinquante minutes, hier en demi-finale de l’Euro. Avant de s’incliner contre la Norvège, championne d’Europe et du monde en titre (20-16). .
Chaque geste, chaque regard témoignaient de la détermination des Bleues dans cette demi-finale européenne, la première depuis 2006.
Pour tenir tête à la Norvège, championne du monde et d’Europe en titre, toujours invaincue dans la compétition, la France a joué plus vite, plus fort, plus dur.

Le bronze comme en 2002 et 2006 ?

Les poings rageurs d’Estelle Nze Minko après le premier but, l’entame de feu d’Alexandra Lacrabère (5 buts en 15 minutes), les deux arrêts successifs d’Amandine Leynaud étaient autant d’indices disséminés par les joueuses d’Olivier Krumbholz.
Les médaillées d’argent de Rio ont livré un match superbe. Mais face à la meilleure équipe du monde, cela n’a pas suffi. Il leur aurait fallu un scénario parfait, sans accroc, pour espérer renverser le géant norvégien. Il leur aurait fallu éviter ces onze minutes sans marquer (4-7 à la 15e , 11-7 à la 26e ), qui ont rayé tous les efforts consentis en début de rencontre.
Mais les Bleues ont appris à ne pas se résigner devant les scénarios écrits d’avance. Comme elles l’avaient si bien fait au Brésil, elles se sont transcendées. Avec tout l’orgueil d’un collectif résolu à prouver que sa performance olympique n’était pas un coup d’éclat (11-11 à la 32e , 14-15 à la 46e ).

« Ça laisse des regrets »

Portées par une immense Laura Glauser (70% d’arrêts en 17 minutes) et une Grâce Zaadi précieuse en fin de rencontre, elles étaient encore en tête (15-16) à sept minutes du terme.
« On les a mises en difficulté pendant cinquante-huit minutes », résumait Camille Ayglon. « Ça laisse des regrets », lâchait à chaud Marie-Paule Gnabouyou, en pleurs.
Dans un Scandinavium de Göteborg acquis à la cause norvégienne, les Tricolores ont mis tous les ingrédients pour signer un exploit qu’aucune nation n’a réussi depuis 2000 : priver les Scandinaves d’une finale continentale. En vain… (18-16 à la 57e , 20-16 au final).
Cette équipe voulait écrire l’histoire et décrocher une première finale européenne après une médaille olympique historique. Elle n’en était pas loin.
Il lui reste une médaille de bronze (comme en 2002 et 2006) à aller chercher, demain contre le Danemark. « On a quarante-huit heures pour se remettre la tête à l’endroit car il est hors de question de repartir bredouille de cet Euro », annonçait Camille Ayglon.
Si les Bleues quittent la Suède sur une troisième place, l’histoire retiendra qu’elles ont remporté deux médailles en deux compétitions. Seule la génération 2002-2003 avait réussi cet exploit.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 18 Déc 2016 - 9:55

la France bat le Danemark et décroche le bronze


La France a terminé troisième de l'Euro féminin, en battant dimanche à Göteborg le Danemark (25-22).
Quatre mois après l'argent olympique (première médaille du hand féminin tricolore), les Bleues ont remporté le bronze européen, ce dimanche à Göteborg, contre le Danemark (25-22). Lequel n'a plus son lustre d'antan (triple champion olympique en 1996, 2000 et 2004) mais demeure une formation solide. Preuve en est : elle n'a jamais lâché devant une sélection tricolore qui cultive l'art de se faire peur. «Vous avez eu peur ? Pas nous», rigolait après coup Estelle Nze Minko, qui a pris une nouvelle dimension dans cet Euro. «Je voyais que les Danoises n'étaient pas sereines. Elles perdaient trop de ballons, nous on était bien en place», ajoutait la demi-centre dont le départ à l'étranger (à Sofiok, en Hongrie), lui a fait le plus grand bien. Ce dimanche, elle termine meilleure marqueuse française (5 buts), comme sur l'ensemble du tournoi.
Bien que déçues par leur défaite, vendredi, en demi-finale contre la Norvège (16-20), les Françaises ont su se remobiliser pour poser leur patte sur le jeu d'entrée. Et ce grâce notamment à une Estelle Nze Minko nettement plus mobile et entreprenante que deux jours plus tôt : trois buts en neuf minutes (6-2). Ça combinait plutôt bien en attaque côté français et comme la défense était toujours aussi solide avec une Amandine Leynaud royale dans les buts (8 arrêts sur les 11 premiers tirs), les Danoises furent bien vite à la traîne (10-3, 18e). Une double infériorité numérique de Marie-Paule Gnabouyou (24e et 27e) plombait un tantinet le rendement offensif français et permettait à Toft et sa troupe de revenir (12-8, 29e). Deux belles actions d'Amanda Kolczynski, sur son aile droite, redonnaient une avance à la pause  plus en rapport avec la physionomie du premier acte (14-9).

L'art de se faire peur

Un écart encore maintenu pendant les onze premières minutes après le repos (16-12). Mais ensuite, sous l'impulsion de Jorgensen et avec une Toft autoritaire dans les buts (et désignée meilleure portière del'Euro), les Danoises martyrisèrent les Françaises, une fois encore retombées dans leurs travers d'efficacité offensive. Imparable devant des Danoises en feu (18-17, 50e).

Les dix ultimes minutes furent interminables avec plusieurs occasions danoises de revenir à égalité. Mais campée sur leur défense, appuyée sur une Laura Glauser impeccable au relais de Leynaud, les Françaises ont tenu. Et bien profité d'une exclusion «cadeau» pour mauvais changement scandinave à deux minutes du terme (23-21). En claquant ses deux premiers buts coup sur coup, Béatrice Edwige libérait les siennes et démontrait qu'elle n'est pas seulement une défenseure de qualité (elle a été désignée numéro 1 de l'Euro).
equipe
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 18 Déc 2016 - 12:09

Euro 2016 (F) : La Norvège conserve son titre

La Norvège a conservé son titre européen, ce dimanche en battant les Pays-Bas (30-29) lors de la finale de l'Euro suédois. C'est la septième fois que les Norvégiennes, championnes du monde en titre, montent sur le toit de l'Europe.
La Norvège conserve son titre. Vainqueurs dans la douleur des Pays-Bas dimanche soir (30-29), les Norvégiennes ont remporté leur septième titre de champion d'Europe, et le sixième sur les sept dernières éditions de la compétition. Les tombeuses des Bleues en demi-finale étaient pourtant toujours accrochées à la pause (15-15) par des Néerlandaises battues en finale du dernier mondial et lors de la petite finale des Jeux de Rio par ces mêmes Norvégiennes, menées brièvement de quatre buts lors d'une première mi-temps de toute beauté et conclue par un 6-2 en faveur de la Norvège. Nora Work (12 buts) et ses partenaires ont fait la différence ensuite, en seconde période, en dépit de la prestation étincelante de la gardienne adverse Wester dans son but (16 arrêts). A quelques secondes de la fin, les Pays-Bas ont cru à l'exploit en revenant à une longueur seulement des futures doubles championnes d'Europe, mais Polman, pourtant en feu dans le Money Time, a buté sur Grimsbo avant qu'une ultime passe manquée ne ruine définitivement les espoirs des Oranje de faire chuter les terribles Norvégiennes. Seule équipe invaincue du tournoi, la Norvège a justifié en Suède son statut d'immense favorite de l'épreuve.
orange sports
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   Dim 9 Avr 2017 - 13:22

Ligue des Champions (F) : L'exploit de Metz face au géant Györ

Metz s'est offert le géant hongrois, Györ (32-31) en quart de finale aller de la Ligue des champions. Avec cette victoire, les françaises s'approchent un peu plus d'une qualification pour les demi-finales.
Pour une première en quart de finale de la Ligue des champions, Metz a fait mieux que résister, le club lorrain a triomphé ! Les Arènes de Metz étaient combles pour la venue d'un des meilleurs clubs européens de handball, les Hongroises de Györ. Jamais aucun club français n'était allé aussi loin dans la compétition, Metz aura peut-être l'occasion de prolonger le rêve puisque l'équipe a réussi à marquer le but de la victoire sur le buzzer, grâce à la slovène Ana Gros (32-31). Une énorme performance pour les lorraines, menées plusieurs fois au score. Même si rien n'est joué, les messines ont pris une petite option sur la qualification pour les demi-finales de la Ligue des Champions. Elles affronteront donc les hongroises, chez elles, au match retour, pour peut-être écrire un peu plus l'histoire du handball féminin.
orange
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball féminin   

 

Handball féminin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-