Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Mar 14 Juin 2016 - 6:53

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Mar 14 Juin 2016 - 7:07

Carte blanche - Serge Comtesse (ASP Vauban Strasbourg)

Serge Comtesse, des projets plein la tête.« L’humain prime »
Après Pierre Schlienger, son homologue du SC Schiltigheim, c’est au tour de Serge Comtesse, président de l’ASP Vauban Strasbourg, de retour en CFA 2, de venir au parloir et de nous livrer sa carte blanche.
Au club depuis 1998, d’abord en tant que président des seniors puis président général depuis 2006, Serge Comtesse dirige l’entreprise éponyme de coiffure qu’il a créée en 1987 et qui compte quelque 500 personnes sur le groupe GSC regroupant les enseignes Serge Comtesse, SC Prestige, Self’Coiff, l’ICE SC et plus récemment Ledgenius, une nouvelle activité d’import et fabrication de Leds.

« Ça valait le coup d’attendre dix-huit ans pour vivre quelque chose d’aussi fort humainement »

Il est venu à Vauban par Pascal Droehnlé, dont il était coéquipier à Ittenheim et avec lequel il a… partagé une chambre d’hôpital pour la même opération des ligaments croisés. S’ils font désormais destin séparé, le président savoure le retour en CFA 2 après cinq saisons en DH
◗ LE BILAN DE LA SAISON. – « J’ai eu l’impression de revivre celle de la montée, l’année où je suis arrivé avec Pascal et Laurent Maennel, capitaine de l’équipe, meneur respecté sur le terrain et en dehors. Avec Cédric Kanté cette saison, on retrouve le même état d’esprit : respect, expérience… Et de la nouveauté avec la rencontre de Djamel Ferdjani, notre entraîneur. Il a trouvé les mots pour réveiller en moi la passion. Si le projet sportif est important, on a surtout travaillé sur notre rôle à tenir dans le quartier de l’Esplanade et à Strasbourg. Quand on me convainc, les choses avancent vite, voire très vite avec l’aide de la Ville (réfection du grand synthétique et du plus petit). Avec Djamel, on rigole souvent sur un truc : l’alignement des planètes, une connerie entre nous. »
◗ ATOUTS ET ATOURS. – « L’ASP Vauban ne séduisait plus. Djamel aurait réussi sans moi, j’en suis persuadé. Moi pas, sans lui. J’en suis persuadé. Mais la plus belle réussite est notre amitié. Elle ne s’est pas construite à travers des résultats, mais par l’effort et l’implication. Personne n’a l’envie de décevoir, c’est peut-être cela la nouvelle marque de fabrique du club. Et la mayonnaise a partout pris. Ça doit être ça, le vivre ensemble et la promotion des jeunes talents des quartiers, masculins comme féminins. J’en profite pour tous les féliciter et remercier de nous avoir fait confiance. Désormais, il faut continuer dans le même état esprit et s’inscrire sur le long terme. »
◗ LES MOMENTS DIFFICILES. – « On ne va pas finir meilleure attaque, ni peut être meilleure équipe de DH de France. Mais on a la meilleure défense : la forteresse Vauban est de retour (rires). Plus sérieusement, il y a cette élimination contre le Soleil Bischheim en Coupe de France et ces deux buts refusés successivement qui étaient euh… enfin, bref ! On avait tout pour faire une belle route dans cette compétition qui est un peu ma danseuse. Et puis, en Coupe d’Alsace, il y eut Hochfelden. Je suis arrivé en retard, on prend vite un but d’ex-terrestre paraît-il. On pousse et, à cause d’une panne d’électricité, on termine dans le noir, l’arbitre refusant d’arrêter la rencontre. Même contrarié, j’ai félicité nos adversaires. En rentrant chez moi, malgré la déception, je me suis dit que ce devait être ça la beauté du football. »
◗ LES BONS MOMENTS, COMME LA MONTÉE. – « Je vais vous surprendre, mais pour nous tous, on a plus vécu la montée comme une délivrance. Tout le monde était calibré et programmé pour ça. Et je le dis sans prétention. Le plus beau souvenir restera un moment d’échange dans le désert marocain, cet hiver, lors de notre stage. Autour d’un feu de camp, dans le froid, on s’est tous assis et on a parlé. Un moment unique que personne ne pourra nous prendre (ému). C’est mon meilleur souvenir de dirigeant. Ça valait le coup d’attendre dix-huit ans pour vivre quelque chose d’aussi fort humainement. Le plus drôle ? Il n’y avait pas de ballon. »
« Tout le monde doit trouver sa place au Vauban »
◗ LE RACING, LA L2, L’ALSACE. –
« On se retrouve comme le Racing il y a cinq ans. Avec un président ambitieux, même destinée ? On a tous vibré à la Meinau, pour notre grand frère légitime et naturel de Strasbourg. Tant que je serai président, nous ne briguerons jamais plus que le CFA. La seule manière d’affronter le Racing, ce serait de tomber sur lui en Coupe de France. On connaît notre place et notre rôle, concilier le foot compétition et le foot-loisir pour que tout le monde trouve sa place au Vauban. Mais la montée du Racing en Ligue 2 va être intéressante pour tout le foot alsacien. Nous serons l’antichambre des jeunes qui y seront formés et nous récupérerons ceux qui ne seront pas retenus. Nous avons toujours refusé tous les partenariats proposés par les autres clubs professionnels du grand Est. Moi, je vois la vie en bleu et blanc (sourires) , elle n’est ni jaune, ni grenat, ni rouge et blanc, ni verte. C’est ma vision des choses, je suis Alsacien et mon club est strasbourgeois. »
◗ UNE SECTION DES JEUNES FATIGUÉE ? – « Si on parle classements ou représentativité actuelle de nos équipes de jeunes dans l’élite régionale, je suis obligé de répondre oui. Mais, en grattant un peu plus, on serait surpris de voir ce que nous sommes en train de mettre en place. À ma connaissance, personne n’a osé s’aventurer à proposer cette nouvelle approche à des jeunes. Innover, être précurseur, tester, c’est toute ma carrière. Ça sera long, mais tellement plus valorisant pour le club et tous les acteurs qui participeront au projet “Graines de Pierrots”.
◗ “GRAINES DE PIERROTS”. – « On ne va quand même pas se faire piquer l’idée avant de l’avoir mise en place (sourires). Ce que je peux annoncer, c’est la création de la section féminine à Vauban : les “Pierrettes” sont de retour, des pitchounettes aux seniors. Nous mettrons tout en œuvre pour qu’elles soient mieux ici que partout ailleurs. C’est quand même un peu dans mes compétences (rires). Par exemple, lors des détections des pichounettes, on a fait venir coiffeuses et maquilleuses pour embellir les petites après leur entraînement. Elles sont rentrées chez elles plus jolies après le foot qu’en arrivant. »

« La facilité n’existe pas, il faut passer des obstacles comme dans la vie »

◗ LE PROJET CLUB. – « Un club comme le nôtre se doit d’avoir d’abord une dimension sociale. Apprendre à vivre ensemble, on va au-delà du respect à avoir entre les uns et les autres. On est dans l’entraide, le partage, l’amitié et l’humilité. Le sport amateur de haut niveau nous aide, car il faut de l’effort et des sacrifices. La facilité n’existe pas, il faut passer des obstacles comme dans la vie. Et si nos gamins tombent, on leur tendra la main pour les relever. Nous sommes d’abord une école de vie. »
◗ LE RECRUTEMENT, DJAMEL FERDJANI. – « C’est un peu tôt pour donner des noms. Mais je ne vais pas la jouer à la Guy Roux. Nous n’avons pas fait tous ces efforts pour faire l’ascenseur. Notre ambition, c’est de continuer à mettre notre projet en place, vous allez être surpris par nos recrues, je suis sûr que vous ne connaissez pas la moitié des noms. On va parier sur la jeunesse, juste encadrée par quelques joueurs d’expérience. Vous penserez à cette conversation en fin de saison prochaine. Le Graal serait de s’installer un jour, confortablement et durablement, en CFA. Paradoxalement, c’est plus gérable financièrement que le CFA 2. »
◗ LE PRÉSIDENT. – « Il vous remercie de lui avoir donné la parole pour parler de ce club qui lui est cher (sourires). Le 6 juillet, nous aurons l’honneur de recevoir le Racing au stade Émile-Stahl, qui affrontera l’équipe de France des U19. C’est une affiche exceptionnelle qui clôturera les festivités de notre 95e anniversaire. Un de mes souhaits, c’est de fidéliser notre petit public de l’Esplanade. Je ne peux pas m’engager sur les résultats, mais nous continuerons à proposer du beau football. Essayez-nous le temps d’une rencontre… »
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37615
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Mar 14 Juin 2016 - 9:05

Tiens, personne jusqu'à aujourd'hui qui n'ait songé à créer un topic sur ce qui est quand même le second club de Strasbourg le plus titré.
Voilà un oubli réparé. Merci marco.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Lun 20 Juin 2016 - 21:31

Cédric Kanté (ASP Vauban) - Football Aller encore plus haut

Cédric Kanté veut encore apporter son expérience en CFA2

Il n’est sans doute plus nécessaire de présenter Cédric Kanté, passé par le Racing, Sochaux et le Panathinaïkos (Grèce) notamment. Cette saison, l’international malien avait opté pour l’ASP Vauban Strasbourg pour un nouveau challenge intéressant.
Sur le stade émile-Stahl , Cédric Kanté n’était pas vraiment un inconnu. Avant de rejoindre le Racing en 1994, il avait déjà foulé le pré vert de la Porte de Kehl. Alors, quand le président Serge Comtesse l’avait sollicité en début de saison dernière pour un ultime (?) défi, le natif de Strasbourg n’avait pas hésité très longtemps.
« Je voulais encore jouer pour le plaisir et garder la forme, raconte-t-il. À côté de ça, il y avait quand même l’objectif fixé par le président, c’est-à-dire la montée en CFA 2 que le club avait raté de peu la saison dernière. »
Mais à 36 ans, avec le sentiment du devoir accompli, Cédric Kanté ne veut pas en rester là et pour la reprise en CFA 2, il sera de nouveau au milieu de ses jeunes coéquipiers pour écrire une nouvelle page de son histoire.
« On en parle depuis quelques semaines, avec le président, le staff, les joueurs et on est tombé d’accord pour continuer l’aventure ensemble avec les mêmes ambitions et la volonté de finir le mieux possible en CFA 2 », précise-t-il.

« Je n’ai pas fait ça pour gagner des titres ou pour la gloire »

Car Cédric Kanté n’est pas du genre à faire de la figuration. « Si j’ai accepté de revenir à ce niveau, c’est pour pouvoir continuer à jouer au foot tous les jours, pour le plaisir. Je n’ai pas fait ça pour gagner des titres ou pour la gloire. »
Ce plaisir, il l’a pourtant partagé avec ses coéquipiers, qui ont survolé la Division d’Honneur pour renouer avec le Championnat de France dès le mois d’août prochain.
« C’est une belle satisfaction, remporter le titre régional reste une belle récompense et surtout une belle aventure humaine. Le début de saison était compliqué à gérer parce qu’on gagnait les matches facilement, c’était le côté agréable », avoue celui qui a remporté le titre de champion de Grèce en 2010.
Il affirme toutefois, sans dénigrer les équipes de DH, qu’il avait une préférence pour les matches de préparation disputés contre des équipes comme Haguenau et le Racing II. Ça tombe plutôt bien car, pour le nouvel exercice, il retrouvera ces deux formations en face de lui (le Sporting en plus), mais en championnat cette fois.
« Jouer le maintien ? Je pense qu’on sera un peu plus ambitieux que ça. Personnellement, ça ne m’intéresse pas, souligne Cédric Kanté. Et puis, les jeunes ont une marge de progression. Si on complète l’effectif avec un recrutement judicieux, on peut faire de belles choses la saison prochaine ».
« Certains coéquipiers vont découvrir ce niveau, ça ne va pas être facile », continue l’ex-joueur du Racing, conscient cependant que les Boukalada, Tine et consorts ont encore une marge de progression.
Pour cela, il portera encore le costume de grand frère. « C’est un nouveau rôle ici à Vauban, mais dans mes dernières années de pro, je côtoyais déjà pas mal de jeunes. Si j’ai pu le remplir c’est parce qu’ils étaient à l’écoute, que c’était dans leur intérêt. Ils ont compris que j’étais plus là pour eux, qu’eux pour moi ».
Si de ce côté-là, ça c’est très bien passé à l’ASP Vauban cette saison, il ne restera pas pour autant avare de conseils à l’avenir.
« Ce que je leur dis souvent, c’est qu’il faut l’exigence aux entraînements. Il n’y a pas de geste simple, il faut rester concentrer un laps de temps. Quand on joue et qu’on s’entraîne à un niveau inférieur, on peut se permettre de rigoler, d’être moins concentrer, mais quand on veut évoluer et qu’on a de l’ambition, il faut être rigoureux avec soi-même. La technique et le physique ils l’ont, mais il faut savoir faire la part des choses ».
Autant de bonnes paroles que Cédric Kanté voudra encore prodiguer le plus longtemps possible à ses jeunes compères, sur le terrain. « Je me vois encore continuer un bon bout de temps, je n’ai pas la volonté d’être sur un banc de touche », martèle celui qui prépare un diplôme universitaire de gestions des organisations sportives.
En attendant, il entend bien apporter (encore) sa contribution au projet du président Comtesse pour que le stade Emile-Stahl se remette à vibrer.
Et si le public était souvent absent cette saison, Cédric Kanté reste persuadé que ça va changer. La perspective des derbies en CFA 2 et de quelques matches intéressants va créer une émulation la saison prochaine. « Et si Vauban continue à proposer du jeu comme on l’a fait cette année, ça va forcément drainer du monde. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Ven 15 Juil 2016 - 2:40

CFA 2 : l’AS Pierrots Vauban de retour en championnat de France Ambition retrouvée

Les joueurs de Vauban s’élancent vers le maintien en CFA 2.

L’AS Pierrots Vauban a retrouvé le CFA2 après plusieurs années à l’échelon inférieur. L’objectif premier du nouvel exercice reste le maintien, même si le club strasbourgeois ne se refuse rien…
Six années à se battre en Division d’Honneur, et revoilà les Pierrots en CFA 2. Au terme d’un exercice 2015-2016 maîtrisé, le club a validé son ticket vers l’échelon supérieur. Une montée qui coïncide avec le retour de Cédric Kanté au club. Simple coïncidence ou véritable booster : un peu des deux finalement.
En clin d’œil à ses études actuelles d’œnologie, Djamel Ferjani, le coach des jaunes et noirs, sourit : « Comme le bon vin, il (Cédric Kanté) se bonifie avec le temps », mais assure : « avant tout, il bonifie les joueurs à ses côtés ».

Yacine Abdessadki proche de signer

Son apport a permis d’asseoir un peu plus la solide assise défensive de l’équipe voulue par le coach qui entame sa troisième année à la tête de l’équipe. Résultats : deux années de suite meilleure défense et seulement treize buts encaissés en championnat l’année dernière.
« Paradoxalement, on est une équipe tournée vers l’attaque, mais toute l’équipe fait l’effort défensif », partage-t-il. Aux premières loges de ce travail, le gardien de but, Steven Delavau acquiesce : « C’est un travail d’équipe et il faut maintenir cette rigueur cette année pour remplir nos objectifs ».
À propos de ça, le principal reste le maintien. « On veut pouvoir le faire le plus vite possible. Continuer à faire progresser le club, le staff, les joueurs et retrouver notre place sur l’échiquier régional », affirme Djamel Ferjani.
Mais rien empêche de voir plus loin, Steven Delavau, élément écouté du vestiaire, affiche ses ambitions : « Un Top 5 serait un beau challenge pour le groupe. Le pallier est réel entre la DH et le CFA 2 et peu de joueurs ont connu ce niveau. Ce sera une découverte pour la majorité, mais le groupe vit très bien. À nous de le faire maintenant »
D’un avis collégial, le point à corriger cette année : les Coupes. Les défaites prématurées l’année dernière ont été de vraies désillusions pour le club et les supporters avec les éliminations au 5e tour des deux Coupes (défaite 1-0 contre Hochfelden en Coupe d’Alsace, 1-0; revers 2-1 face au Soleil Bischheim en Coupe de France). Bien y figurer devient un objectif majeur, notamment en Coupe de France, c’est une volonté affichée de Serge Comtesse, président de l’AS Vauban.
Côté effectif, deux joueurs titulaires ont quitté les Pierrots. Le défenseur Florian Nellec et surtout l’attaquant Mario Modenèse, pièce maîtresse du rouage offensif la saison passée.
« C’est une perte pour le club, mais nous ne sommes pas une équipe orientée autour d’un buteur. Le danger doit venir de partout. Lors de ma première année à la tête du club, j’avais construit l’équipe autour de Cédric Stoll, mais dès qu’il était moins performant, l’équipe en pâtissait trop », explique Djamel Ferjani.
Côté arrivées, un renfort de poids est attendu. Présent à la reprise de l’entraînement ce lundi, Yacine Abdessadki serait tout proche de signer. « Il s’entraîne avec nous depuis quatre mois. Lui comme nous sommes très motivés à cette idée. » Avec deux anciens internationaux dans les rangs des Pierrots, le maintien s’annonce sous les meilleurs auspices.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Lun 18 Juil 2016 - 10:26

Arrivée
Strasbourg Vauban CFA2 Groupe D


Foot National
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Mer 20 Juil 2016 - 13:27


  • Strasbourg Vauban (CFA 2 – Groupe D)

-15 octobre 2016: Strasbourg Vauban – Haguenau
-19 novembre 2016 : Metz – Strasbourg Vauban
– 26 novembre 2016 : Strasbourg Vauban – Schiltigheim
Pour découvrir le calendrier complet du Strasbourg Vauban, cliquez sur ce lien !

.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Dim 14 Aoû 2016 - 21:21

ASP Vauban Strasbourg - Zoom sur Djamel Ferdjani “Pierrot” du banc


Quand on l’a découvert entraîneur, la fin des années 2000 approchait et il œuvrait au CS Neuhof qu’il avait emmené en Excellence et au 8e tour de la Coupe de France. Désormais, Djamel Ferdjani (42 ans) va découvrir le CFA 2 avec les prestigieux “Pierrots” de Strasbourg.
Il y a une règle à laquelle Djamel Ferdjani ne déroge jamais. Celle d’appeler son petit frère, Amar, désormais entraîneur de la FAIG, les veilles et les lendemains de match.
« On parle tactique, je lui demande des conseils comme il m’en demande aussi. On passe des heures comme ça », sourit celui qui entame sa troisième saison dans le club le plus titré de Strasbourg… après le Racing. Et celui qui lui a redonné sa place (légitime) en championnat de France.

« On peut se tromper,

mais il faudra apprendre

de ses erreurs »

« C’est une fierté bien sûr, mais c’est aussi une responsabilité de devoir maintenant le maintenir. C’est notre mission première. Et il va falloir apprendre, du côté de mes joueurs comme du mien. On peut se tromper, mais il faudra apprendre de ses erreurs pour ne pas les refaire. »
Son souci du moment, c’est sa défense puisque ses quatre titulaires sont blessés ou absents. « Mais la passion et la force d’un entraîneur, c’est de trouver des solutions chaque fois. La difficulté révèle parfois des forces masquées. Il me revient de les découvrir. Et je peux m’appuyer sur mon staff. »
Pour cet éducateur spécialisé, désormais salarié de son club, le sport et le football sont aussi le plus beau des moyens de réunir les gens. « Avec le président Serge Comtesse, un homme extraordinaire, qui vient du monde de l’entreprise, on veut axer notre projet sur deux axes », reprend Djamel Ferdjani avant de poursuivre ses explications.
« Il est d’abord sportif en visant l’excellence à moyen terme. On veut être le club qui puise sa force dans les quartiers de Strasbourg. Et puis, on a un rôle d’intégration. On travaille sur les différences pour que tout le monde, quelle que soit son origine, puisse s’épanouir et s’exprimer. Je suis d’une double culture, française et algérienne. Mais on a une seule identité française. On va développer et structurer notre école de foot dans ce sens, accepter les autres tels qu’ils sont. »
Tout naturellement, il raconte son parcours de coach. « J’ai tout connu, entraîné dans toutes les divisions, de la Promotion à la DH. On a placé sur ma route des cols hors-catégorie alors que je rêvais d’une ligne droite, dit-il avec un sourire qui masque une blessure. Certains ont eu leur chance plus tôt, moi j’ai passé mes diplômes sans l’avoir (il a le DEF lui permettant d’entraîner jusqu’en National). C’est ce que j’explique à certains de mes joueurs. Soyez patients ! Je pense que le travail finit par être récompensé. »

« À Vauban, j’ai tout en double »

Alors, après dix saisons à se former lui-même, essentiellement au Neuhof (quatre saisons) et au SC Schiltigheim (quatre saisons), sans oublier une parenthèse douloureuse à Geispolsheim, porté et inspiré par « deux modèles comme Pierre Jacky, celui qui m’a poussé à passer mes diplômes, et comme José Guerra, professionnel et social dans son approche », Djamel Ferdjani entraînera (enfin) au niveau national.
« Je suis heureux ici. J’ai la chance d’avoir une femme et trois enfants formidables, des parents, des frères et sœurs qui le sont tout autant. À Vauban, j’ai tout en double, un président que je considère comme un deuxième père, des joueurs que je considère comme d’autres enfants, un staff technique, des dirigeants et des bénévoles qui sont comme des proches. »
Désormais, Djamel Ferdjani a un nouveau défi devant lui, une nouvelle page à écrire pour faire de son histoire personnelle une aventure collective. Et il ne devrait pas manquer d’inspiration.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Sam 20 Aoû 2016 - 12:35

1 ere  journée 2016/2017
Illzach Modenheim 0 - 2 Strasbourg Vauban
.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Dim 21 Aoû 2016 - 2:12

Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37615
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Dim 21 Aoû 2016 - 2:46

Superbe et rare.
Tor des Monats ! Laughing

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Dim 21 Aoû 2016 - 3:27

Pour le moral, cette entame de championnat fait du bien.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Sam 27 Aoû 2016 - 21:13

Vauban – Pagny (0-0)
 Coups de barre

Après un match assez contrasté, les Strasbourgeois, qui ont frappé deux fois la barre transversale, mais qui ont dû jouer à dix pendant plus de trente minutes, se sont contentés du match nul.
Il est des matches dont on sort sans vraiment savoir si on a fait (ou pas) une bonne affaire. Celui d’hier en fait indiscutablement partie.
Deux fois, par Djafaar d’abord sur ce centre d’Erbs (1e ), par Obesse ensuite sur ce corner de Tine (86e ), les Strasbourgeois ont vu la balle percuter la barre transversale du but adverse.
Entre ces deux actions, on est passé par tous les sentiments, les joueurs mosellans n’étant pas en reste d’ailleurs.
Après une bonne entame, la chaleur aidant certainement, l’heure était plutôt aux assoupissements côté Vauban.
Malgré une évidente bonne volonté, on note surtout beaucoup de déchet technique, de choix pas franchement judicieux, un manque de maîtrise technique finalement.
En face, devant tant d’imprécision, on s’enhardit même. Sur cette ouverture, et après un rebond facétieux, Simpara se présente seul face à Lacker, qui se détend superbement (10e ).
Juste avant la pause, c’est Donisa qui se joue de trois Strasbourgeois avant de voir sa frappe être détournée en corner par le même Lacker.

Lacker décisif, puis très malchanceux

De retour des vestiaires, on retrouve des Strasbourgeois ragaillardis. Tine frappe au-dessus (51e ), Djafaar sur le gardien (55e ), et Erbs, sur ce bon centre de Djafaar (très intéressant hier), n’appuie pas suffisamment son coup de tête (58e ).
Et puis, il y a cette bévue de Nezli (excellent jusque-là, comme Obesse d’ailleurs tout au long des 90’), dont la passe en retrait oblige Lacker à sortir de sa surface en repoussant le ballon de la main (59e ). Il est expulsé et son remplaçant, Delavau, a la bonne idée de tout de suite étendre sa main gauche sur le coup franc de Denay qui suit (61e ).
Un peu plus loin, sur ce centre précis de Clause, la tête de Donisa manque de justesse (63e ).
Puis, étonnamment, ce sont les Strasbourgeois qui terminent le mieux cette partie. Plautz, précieux comme pas un, rate d’abord le cadre de peu (86e ) avant de tester Schwenck sur cette frappe lointaine (88e ).
Quant à Venturini, après ce subtil service de Djafaar (encore) et après avoir évité la sortie du gardien, il oublie de… redresser sa course et sort sans précipitation du terrain (90e +2).
Si les Strasbourgeois n’ont pas totalement confirmé le succès obtenu à l’ASIM (0-2), ils ont eu le mérite de ne pas rompre après avoir plié.
Et prouvé un peu plus que leur place en CFA2 n’était pas usurpée. Et sans leurs coups de barre, elle aurait même été déjà très enviable…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Dim 4 Sep 2016 - 22:36

Nancy II – ASP Vauban (3-0)
Premier revers

Après avoir donné une bonne réplique, les Strasbourgeois ont cédé après la pause, concédant leur première défaite de la saison.
Honnêtement, avec un peu plus de réussite, la réserve nancéienne aurait déjà pu atteindre la pause en menant au score. À la 13e , Dembele s’était en effet présenté seul dans la surface avant qu’un défenseur strasbourgeois ne lui arrache la balle à quelques décimètres de la ligne de but.
Sur le dégagement en catastrophe qui suivait, Bassi héritait de la balle, mais le milieu enlevait trop sa frappe. Les Bas-Rhinois mettaient une bonne demi-heure à se montrer dangereux sur une frappe de Djafaar qui obligeait Menay à se détendre pour dégager en corner (3e ) avant que Marchetti ne riposte peu avant la mi-temps en décochant un tir légèrement trop croisé (43e ).
Au final, le score nul et vierge à la pause ne constituait pas un scandale absolu vu le nombre d’occasions de part et d’autre…
Mais la seconde période allait être nettement plus animée. Mabella s’infiltrait dans la surface alsacienne, crochetait un défenseur pour tromper Delavau (1-0, 52e ).

Plié en quatre minutes

Quatre minutes plus tard, Vauban perdait un ballon au milieu de terrain et l’ASNL mettait les gaz en contre. Alors que le gardien alsacien était sorti, Mabella se faisait la malle côté droit et offrait un caviar à Bassi qui n’avait plus qu’à pousser la balle dans le but vide.
En quatre minutes, l’affaire était pliée. L’entraîneur strasbourgeois faisait alors entrer trois nouveaux joueurs en une dizaine de minutes, mais c’est bien l’ASNL qui était le plus en jambe.
Sur un coup franc à 25m, Bassi obligeait ainsi Delavau à boxer le ballon en corner (70e ). Alors que les espaces se faisaient de plus en plus larges dans la défense alsacienne, Dembele était à la récupération d’un ballon mal dégagé juste à l’entrée de la surface et trompait le portier alsacien d’une frappe sèche du gauche (78e ).
Sonnés et usés physiquement par les appels et les décalages incessants de Nancy, les Alsaciens devaient attendre les ultimes minutes pour se procurer leur seule occasion de la période sur une frappe de Djafaar arrêtée sans problème par Menay.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37615
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Lun 12 Sep 2016 - 14:54

Marius a écrit:
Splendide coup-franc

Le même Plautz nous a remis ça !


_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Lun 12 Sep 2016 - 15:00

Superbe  bien mais qu'il ne réitère pas ce geste fabuleux contre le Sporting.  Wink
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Sam 17 Sep 2016 - 21:43

Vauban 1 :

Biesheim 1 :

Mi-temps : 1-1.– Stade Emile-Stahl. 150 spectateurs. Arbitre : M. Gatouillat
Buts :  Charoy (43e ) pour Vauban; Mastroianni (27e ) pour Biesheim.
Avertissements : Charoy (51e ), Sahli (62e ) à Vauban ; Muller (68e ), Bischoff (88e ), Viana (90e +1) à Biesheim.
VAUBAN : Delavau (Lacker, 85e ) - Robin, Sahli, Kanté (cap.), Fieck - Plautz (Obesse, 52e ), Venturini - Boukalada, Tine, Djafaar - Charoy (El Jadeyaoui, 83e ). Entraîneur : Djamel Ferdjani.
BIESHEIM : Kehi - Muller, Finance, Chevrier, Sakhri - Wagner (cap.), Bischoff - Viana, Mastroianni (Egensperger, 77e ), Solvet - Efondja (Carlier, 77e ). Entraîneur : Hervé Milazzo.

Loin d'être nul
Au terme d'une partie relativement équilibrée et agréable à suivre, Vauban et Biesheim se sont quittés sur un score de parité.
Il y a des samedis où il faut savoir se contenter d'un match nul. Celui d’hier a été l'un d'eux, voyant chacune des deux équipes avoir eu l'opportunité l'emporter, mais aussi celle de s'incliner.
Avant ça, c'étaient les Biesheimois qui étaient le mieux rentrés dans leur rencontre.
Le coup franc de Mastroianni passe d'ailleurs à côté (3e ) puis Viana, profitant d'une mésentente dans la défense strasbourgeoise, butte sur un impeccable Delavau (4e ).
En face, Vauban a un peu plus de mal mais parvient doucement à se montrer dangereux avec cette tête hors cadre de Charoy (12e ). C'est ensuite Kanté, encore de la tête sur un corner de Venturini, qui expédie le cuir sur la barre de Kehi (22e ).
Mais ce sont bien les Haut-Rhinois qui vont ouvrir le score. Auteur d'un excellent travail sur la gauche, Solvet parvient à centre en retrait pour Mastroianni. Ce dernier, du plat du pied et avec la complicité du poteau, ne laisse aucune chance à Delavau (0-1, 27e ).
La réaction strasbourgeoise ne tarde pas mais Tine manque son lob devant Kehi (30e ), puis le même Kehi s'interpose ensuite devant Boukalada (35e ). Coup sur coup, les hommes d'Hervé Milazzo ont l'opportunité de faire le break. Mais Efondja par deux fois se montre trop maladroit (37e , 39e ). La punition ne se fait pas attendre. La passe de Tine dans l'intervalle trouve Charoy, lequel conclut imparablement d'une frappe croisée dans le petit filet (1-1, 43e ).
Riche en occasions, la première période aura été bien plus emballante que la seconde.
Les deux formations procèdent par à-coups, n'osant plus autant se porter vers l'avant. Delavau est toutefois obligé de se coucher devant la talonnade de Solvet (66e ) et en face, Kehi claque le coup franc de Venturni au-dessus (69e ).

Une dernière chance chacun

En toute fin de match, les deux équipes auront une dernière chance de l'emporter. Cependant, ni Viana qui frappe hors cadre (87e ), ni Djafaar, pourtant bien servi par Boukalada (90e +3) ne délivreront les leurs.
Au final, le partage des points est tout à fait logique. À vrai dire, personne ne méritait de perdre...
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37615
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Lun 19 Sep 2016 - 13:12


_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18606
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Jeu 22 Sep 2016 - 9:46

Pour une première saison à ce niveau les pierrots se débrouillent bien je trouve.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Dim 25 Sep 2016 - 21:20

4e tour -
Schirrhein écrasé par Vauban Un 7 à zéro

La marche était haute, certes, mais face à une équipe schirrheinoise éteinte, les Strasbourgeois n’auront pas eu à beaucoup forcer le trait pour l’emporter.
Peu combatifs, les hommes de Jérôme Vollmar se sont laissé submerger et la réaction d’orgueil attendue n’a pas eu lieu.
Pourtant bien entrés dans leur match, ils vont au duel et parviennent à bien contenir leurs adversaires durant les quinze premières minutes. Malheureusement, cela fut de courte durée et ils s’effondreront comme un château de cartes après l’ouverture du score.
Le coup franc tiré au second poteau par Venturini trouve un Tine bien seul qui reprend et place un magnifique ballon dans la lucarne opposée (20e ).
Dépassés, les Schirrheinois voient Djafaar doubler la mise quelques minutes plus tard (0-2, 23e ).
Il faudra attendre la demi-heure de jeu pour observer une action locale, lorsque Lambert déborde côté droit, mais voit son centre dévié (32e ).
Avant la pause, Tine s’offre le doublé (34e ) et les “Forestiers” regagnent le vestiaire en sachant qu’il faudra montrer davantage d’envie en seconde période pour espérer ne pas prendre une “valise”.
Malheureusement, les changements effectués à la mi-temps n’auront pas les effets escomptés et ce sont encore les Strasbourgeois qui se procurent une belle opportunité lorsque, suite à une belle combinaison, Plautz reprend et voit son tir frôler la lucarne (60e ). Dans la foulée, sur un ballon dévié dans la surface, Alliel se trouve à point nommé pour le 0-4 (61e ).

Triplé pour Charoy

La première belle action locale de cette seconde période sera l’œuvre de Djilali qui provoque dans l’axe avant de décaler pour Granmasson, mais ce dernier sera contré (68e ).
Schirrhein se mordra les doigts de cette occasion manquée : dans les secondes qui suivent, Charoy enfonce le clou et voit les espoirs locaux de ne pas perdre la face s’envoler (69e ).
À 0-5, les pensionnaires de DH devraient avoir un soupçon d’amour-propre pour redresser un tant soit peu la barre… Ils ont dû le laisser au mieux au vestiaire, au pire à la maison.
Résignés, brouillons les rares fois où ils se retrouvent devant le but, c’est logiquement qu’ils se voient sanctionnés encore à deux reprises par Charoy qui, pour le coup, s’offre un triplé (78e , 86e ).
Soulignons tout de même la seule intervention de Tchintcho de la rencontre lorsque Ziane l’oblige à claquer le ballon au-dessus de la transversale (85e ).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Sam 1 Oct 2016 - 21:25

Lunéville 2 - 0 Strasbourg Vauban
A sens unique

« Dans l’adversité, toute l’équipe s’est unie et c’est ce qui a fait la différence ». Eric Braun ne pouvait pas mieux résumer la rencontre entre Lunéville et Vauban. Privés de leur meilleur buteur Arnold Lemb (six réalisations), suspendu, les Lunévillois ont également perdu leur capitaine Julien André sur blessure à la 23e. Surtout, ils avaient été marqués par le décès de la mère d’Anthony Goncalves au cours de la semaine. Comme un symbole, c’est lui qui délivrait les siens juste avant la pause en reprenant au deuxième poteau un centre de Maverick Angioni qu’Anthony Caromel avait manqué de peu (1,0, 44e ).
Jusqu’alors, les spectateurs présents au stade Fenal samedi en fin d’après-midi avaient eu droit à tout : des glissades sur un terrain gorgé d’eau, des imprécisions techniques de part et d’autre, des occasions, de l’engagement, mais pas de but.
Lunéville s’était procuré les meilleures occasions, sans parvenir à réellement inquiéter Lacker, le gardien alsacien. Le milieu à trois mis en place par Eric Braun parvenait à se projeter vers l’avant dès qu’il en avait la possibilité pour créer le surnombre, mais dans les trente derniers mètres, les Meurthe-et-Mosellans manquaient de précision.

Vauban accuse le coup

De son côté, Vauban tentait de passer par les côtés, sans parvenir à offrir de véritable ballon de but à Bruno Charoy. Les Alsaciens accusaient le coup en seconde période. Duminy écrasait trop sa frappe (51e ), puis Goncalves manquait le cadre de peu sur coup franc quelques instants plus tard, mais les joueurs d’Eric Braun réussissaient à faire le break grâce à Anthony Bezon, qui reprenait de la tête un ballon mal renvoyé par la défense strasbourgeoise (2-0, 56e ).
Dépassés, les visiteurs multipliaient les fautes et l’arbitre était contraint de mettre la main à la poche à quatre reprises. En fin de match, Gennaro Bracigliano rassurait ses coéquipiers en réalisant plusieurs sorties impeccables pour permettre à son équipe de renouer avec la victoire après deux revers de rang.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Sam 15 Oct 2016 - 21:26

Vauban – Haguenau (2-1)
Vauban respire

Hier soir, Vauban a retrouvé le sourire en disposant de Haguenau au terme d’une rencontre haletante à suivre.
On joue la 77e et c’est le moment choisi par Djamel Ferdjani pour lancer Zakariya Boukalada. Sur sa première action, ce dernier est là au premier poteau pour reprendre le ballon, repoussé au préalable par la barre sur une tête de Kanté (2-1, 78e ). Une poignée de secondes auront donc suffi à Boukalada pour se muer en sauveur, presque en héros.

Mastronardi avait répondu à Djafaar

Allez, on revient une grosse heure en arrière. La partie a du mal à s’emballer et les occasions se font rares. Notons toutefois cette frappe de Djafaar, captée par Ebede (20e ) puis en face, ce raid solitaire de Ngueni. Mais Tchintcho est vigilant (32e ).
Quelques instants plus tard, Erius effectue un gros travail sur la gauche. En bout de course, il centre pour Djafaar qui, du plat du pied, ne laisse aucune chance à Ebede (1-0, 36e ).
La réaction haguenovienne intervient en tout début de seconde période. Mastronardi profite d’un corner de Rosenfelder qui est mal renvoyé par la défense locale pour égaliser, au cœur d’une forêt de jambes (1-1, 49e ).
La suite de la partie voit Vauban se créer de nombreuses occasions. Ebede sort bien devant Erbs (55e ), Mekkari bute sur le même Ebede (59e ) contraint ensuite à une belle envolée suite à une reprise de Fieck (65e ).

Un coaching gagnant

Sur un contre rondement mené, Djafaar trouve la barre (68e ). En face, Sow fait également trembler les montants de Tchintcho (63e ). La suite, on la connaît.
À peine entré en jeu, Boukalada libère les siens puis derrière, plus rien ne sera marqué même si le score aurait encore pu évoluer. Vauban remporte trois points précieux et c’est d’ailleurs plutôt mérité.
De quoi se permettre de se donner de l’air en bas de classement. Au contraire de Haguenau qui connaît un coup d’arrêt après plusieurs résultats positifs…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Dim 30 Oct 2016 - 3:04

7e journée
Forbach  1-1 Strasbourg Vauban


Un sentiment mitigé

Forbach se devait de reprendre goût à la victoire. À l’inverse, les Pierrots cherchaient une confirmation… finalement aucune des deux équipes ne l’emportera.
D’entrée de jeu, deux belles opportunités se présentaient coup sur coup aux locaux. Sur le premier corner Tchintcho déviait en corner la reprise de la tête de Tergou (3e ), avant de parader la minute suivante, sur la frappe à bout portant d’Abdelli.
Les Strasbourgeois sortaient progressivement de leur torpeur. Suivait cette balle arrêtée de Plautz, qui frisait le montant droit du but gardé par Cappa (15e ). Sur l’action suivante Bourtal, infiltré dans les 16 m visiteurs, ajustait le portier bas-rhinois qui ne pouvait qu’effleurer le cuir, lequel terminait sa course au fond de ses filets (1-0, 16e ).
Cappa sollicité par Mekkari (21e ), affichait une certaine sérénité dans sa cage face à cette formation adverse au visage enfin plus collectif comme sur ce centre précis de Mekkari, annihilé avec brio (40e ).
Cet avantage au thé devait conforter la détermination lorraine, même en sachant que les Alsaciens n’avaient pas abdiqué toute prétention. Cela se vérifiait rapidement lorsque les partenaires de Kante s’installaient dans le camp uséfiste. Plautz, encore lui, exécutait un tir en coin qui demandait toute la vigilance du portier local (50e ).
Forbach, visiblement perturbé, ne soignait plus ses relances et, sur un nouveau coup de pied arrêté de l’inévitable Plautz, au second poteau à destination de Tine, ce dernier obtenait la parité (1-1, 57e ).
Seul Abdelli, arrêté dans son élan sur hors-jeu, titillait l’arrière-garde des Strasbourgeois (65e ). Mais au fil des minutes, les hommes de Djamel Ferdjani insistaient moins, ce qui permettait à Babaya et à ses coéquipiers de desserrer l’étreinte au cours du dernier quart d’heure.
Tchintcho repoussait des deux poings la puissante frappe d’Abdelli (78e ) avant que la paire Mekkari-Plautz ne fasse passer un dernier frisson dans le dos des Bleus (86e ) au terme d’un match vivant.
Pour Djamel Ferdjani, l’entraîneur des Pierrots Vauban, c’est « un sentiment mitigé qui m’habite, même avec la satisfaction d’être revenu au score. Je pense qu’on aurait pu s’appliquer davantage surtout sur nos situations intéressantes ».
dna
.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13955
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Lun 31 Oct 2016 - 5:18

Source : Vauban-Strasbourg : Un ex-milieu de Ligue 2 en renfort (off.) 
Follow us: @footnational on Twitter | footnational on Facebook


Promu en CFA2 cet été, Vauban-Strasbourg vient de faire un joli coup sur le marché des transferts en faisant signer Mamadou Bah. 
Le milieu de terrain guinéen de 28 ans a connu le National ainsi que la Ligue 2 avec le Racing Club de Strasbourg. Passé par l'Allemagne et Stuttgart, il possède une solide expérience dont a pu profiter le club strasbourgeois dès le week-end dernier. 
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Lun 31 Oct 2016 - 6:28

Il fait quand même bon vivre en Alsace, tous les anciens joueurs du racing viennent y finir leur carrière.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Jeu 3 Nov 2016 - 22:41

Gros plan sur Wacim Tine (ASP Vauban)
 Les mots d’un timide

Il avait commencé son parcours à l’ASP Vauban, il y est revenu en 2013 pour participer à la remontée en CFA 2. À tout juste 25 ans, Wacim Tine est l’un des animateurs du jeu strasbourgeois.

On peut estimer qu’il a les qualités d’un timide, celle notamment d’aimer parler plus des autres que de lui-même. Alors, Wacim Tine lâche aisément les noms des trois éducateurs qui l’ont le plus marqué depuis ses débuts. « Djamel Ferdjani, Azzedine Naji et Mony Muller. »
Avant de retrouver le premier à Vauban, il l’avait connu au CS Neuhof puis au SC Schiltigheim, le deuxième lui avait donné sa chance en équipe première à l’Elsau, et le dernier nommé l’avait façonné à Obernai.

« Je jouais tout seul à inventer des gestes, essayer de reproduire ceux de Zizou »

« Les trois ont la force de remettre dans le bon chemin des jeunes qui se sont parfois égarés, de leur donner confiance et un but dans la vie. Ce sont des monstres d’humanité », juge avec autant de tendresse que de plaisir le jeune homme.
Et puis, il parle de ce ballon qui le fait courir, au point de lui faire tourner les yeux parfois, depuis tant d’années.
« Enfant, j’en avais toujours un avec moi, se souvient-il. Je descendais de chez moi, je jouais tout seul à inventer des gestes, essayer de reproduire ceux de Zizou, où je me frottais à des plus grands que moi. J’allais aussi jouer au futsal dans la salle Jacques-Sturm. »
C’était à la cité Spach, à même pas deux longueurs de terrain de foot des installations de l’ASP Vauban, à une époque où Zidedine Zidane était l’idole absolue des gamins.
« Je voulais forcément devenir milieu de terrain offensif, tirer les coups francs, dribbler, garder le ballon pour moi. J’ai heureusement un peu changé aujourd’hui. »
D’une voix douce, son visage s’éclairant souvent d’un sourire, il raconte que le sport a toujours « été ma matière préférée à l’école », ce qui ne l’empêchera pas d’obtenir son Bac.
« Après, je voulais vite travailler, prendre mon envol pour aider mes parents, ma maman notamment. Elle travaillait du matin au soir, comme femme de ménage. Elle avait trois ou quatre employeurs, partait à 6h le matin, rentrait tard le soir. Et comme elle n’a pas le permis, elle se déplaçait en bus. »

« On n’a pas le droit d’être malheureux, de tout vouloir dramatiser »

Alors, pour ne jamais trop s’éloigner d’Aouda, « être à la maison dans ses temps libres », et parce qu’il cultivait son extrême timidité, il avait attendu ses treize ans pour parapher sa première licence de footballeur.
« C’est le papa d’un copain qui m’a emmené à Vauban. Jusque-là, ça ne m’intéressait pas vraiment de rejoindre un club. »
Il y aura ensuite des hauts et des bas, il y aura surtout Azzedine Naji, Mony Muller et Djamel Ferdjani donc. Désormais, Wacim Tine évolue en CFA 2, trois saisons après être revenu dans son premier club, lui qui avait disputé quelques minutes en championnat de France avec le SC Schiltigheim en 2012.
« Quand je vois mon parcours, ça me rend assez fier d’être parvenu à ce niveau. Je sais que je ne dois pas me contenter des choses, mais chercher à progresser. Je veux mériter ma place de titulaire à chaque rencontre », explique celui qui bénéficiait d’un CAE, passant notamment dix heures par semaine à véhiculer à vélo des écoliers.
« C’était un pur bonheur de faire ça. D’ailleurs, Je suis papa depuis quatorze mois d’une petite fille, Layana. Ma princesse a changé ma vie comme mon épouse, Wassila. Malgré tous les problèmes, on a de la chance d’être ici. On n’a pas le droit d’être malheureux, de tout vouloir dramatiser. C’est pour ça que j’aime tant sourire », explique celui qui recherche désormais un emploi.
Il reparle de ses parents, de sa maman donc et aussi de son papa, Abderhamane. « Ils m’ont appris à respecter tout le monde. J’ai retenu leurs leçons. Et quand j’entre sur une pelouse, c’est à eux que je pense, ainsi qu’à ma famille. »
Samedi, au moment d’affronter Sarre-Union, Wacim Tine agira ainsi, « sans trop s’aider de superstitions », comme il l’affirme en hésitant.
Moins timide qu’avant sûrement pour partager le ballon de son enfance. Plus gourmand aussi à l’idée de marquer des buts, comme celui qui avait permis à son équipe de ne pas rentrer bredouille de Forbach.
Même si son pied droit parle parfois pour lui, il n’est finalement pas si maladroit avec sa bouche. Bavard de bonnes nouvelles…
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Sam 5 Nov 2016 - 22:41

ASP Vauban – US Sarre-Union (0-2)
 Frustration et soulagement

Un même match laisse rarement de bons souvenirs aux deux équipes. Celui d’hier n’a pas dérogé à cette règle quelque peu simpliste, mais finalement si vraie.

Expulsé pour avoir contesté une décision de l’arbitre de manière trop véhémente semble-t-il (l’époque est trop chaste), Djamel Ferdjani n’a pas mis longtemps à trouver les mots pour expliquer la défaite de ses joueurs.
« Le résultat reflète la physionomie du match. Sur le papier, Sarre-Union était plus fort, sur le terrain, Sarre-Union était plus fort, soupire le coach strasbourgeois. Leurs joueurs ont été meilleurs que nous dans les zones de vérité. »
Et il y a indiscutablement du vrai dans ses propos. D’un côté, Vauban a ronronné son football, caressant le ballon au lieu de parfois l’agresser. Jamais Ozcan, très rassurant hier, n’a été inquiété lors des 30 premières minutes.
Puis le gardien sarre-unionnais sortira bien aux devants de Mekkari (31e ), plus énergiquement devant Tine, les Strasbourgeois réclamant alors un penalty (38e ). Mais l’arbitre en restera le sifflet coupé.
De l’autre côté de la pelouse, sans se montrer trop brillants, les gens d’Alsace Bossue avaient déjà fait l’essentiel : cadrer une frappe pour ouvrir le score.

Hassidou buteur, puis passeur décisif

Teixeira décale parfaitement le teigneux Schermann, dont le centre tendu au premier poteau fait le bonheur d’Hassidou (0-1, 18e ).
Les attaques des visiteurs, placés en 3-5-2, sont indéniablement plus percutantes. Lacker pare au plus pressé (31e , 42e ), tout en voyant avec bonheur le ballon de Teixeira jouer avec sa lucarne droite sur cette frappe enroulée (42e ).
Si la deuxième période commence sur une balle bien captée par Ozcan sur ce coup franc de Plautz (56e ), Sarre-Union va vite se fâcher.
Cette frappe d’Hassidou est contrée (61e ), celle de Djé est stoppée superbement par Lacker (62e ). Mais ce dernier ne pourra rien faire quand Hassidou, qui profite d’une mauvaise relance, fixera un dernier défenseur avant d’offrir le deuxième but à son compère Djé (0-2, 64e ).
La suite de la rencontre sera anecdotique, Ozcan s’offrant une belle envolée sur ce tir de Fieck (90e +2), Modenese butant sur Lacker auparavant (69e ).

« Satisfait pour mes joueurs »

Privé de succès en championnat depuis le 27 août, Sarre-Union respire (enfin) mieux. « C’est un vrai soulagement, estime Fabrice Oumedjkane. C’est aussi la première fois que j’ai pu aligner notre équipe-type. Je suis surtout satisfait pour mes joueurs, qui n’ont jamais rien lâché. »
Et, à force de ne rien lâcher, ils ont pris trois points d’un coup. Quant aux Strasbourgeois, il leur faudra apprendre vite à être plus réalistes. Pour éviter de se faire… lâcher.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Dim 20 Nov 2016 - 21:19

9e journée
Dimanche 20 Novembre 2016                                            
 Metz B  3 - 2  Strasbourg Vauban
Vauban rate le coche
Sur la pelouse d’un autre mal classé, les Strasbourgeois espéraient se relancer. Ils repartent relégables du stade Saint-Symphorien.
Dès l’entame du match, les Messins se montrent entreprenants et tentent de faire craquer les Alsaciens. Après un tir d’Ikaunieks au-dessus (14e ), Hein se lance à travers la défense adverse et arme une frappe que Tchintcho, le portier de Strasbourg, sort en corner (17e ).
La tête de Selimovic, sur ce dernier, ne donne ensuite rien.
L’ASP Vauban Strasbourg réagit avec une tentative d’Alliel au-dessus (18e ). Tchintcho doit une nouvelle fois s’employer à la 35e , en détournant en corner un superbe tir de Larrière.

Occasions ratées

Les visiteurs profitent de deux pertes de balle messines pour tenter leur chance par Djafaar (39e ) et Alliel (40e ), mais en vain. « On a réalisé une très bonne première période, on aurait dû mener au score, regrettera Djamel Ferdjani, l’entraîneur bas-rhinois. On manque de réussite. Je suis un peu abattu, même si le jeu que nous proposons me rassure. Un jour, ça paiera. Il faut continuer à bosser, dans la sérénité et dans la solidarité. »
Juste avant la pause, côté messin, Ikaunieks met au-dessus (43e ), puis “dévisse” sa frappe (44e ).
De retour des vestiaires, alors que Bah est obligé de quitter le terrain (il a ressenti une douleur derrière une cuisse), Charoy oblige Kawashima à se coucher (47e ), puis sur l’action suivante, Metz ouvre la marque après un joli mouvement collectif.
Larrière donne à Seydi côté gauche qui centre devant le but pour Vion qui n’a plus qu’à ajuster Tchintcho (1-0, 47e ).
Passeur sur le premier but, Seydi se mue en buteur sur le deuxième en reprenant victorieusement un centre d’Ikaunieks (2-0, 58e ).
Ce dernier est expulsé dans la minute suivante pour un geste d’humeur. Réduits à dix, les Messins voient les Strasbourgeois revenir au score par Erius (2-1, 72e ), puis ils égalisent sur ce poteau rentrant de Charoy (2-2, 85e ).
Malgré la fin de partie qui approche, les “Grenats” n’abdiquent. Ils sont même récompensés par un but quand Diakhaté profite de cette passe de Seydi (3-2, 88e ).
Metz met ainsi fin à une série de trois défaites consécutives. Quant aux Strasbourgeois, ils plongent dans la zone de relégation, « à trois points de la place espérée » selon Djamel Ferdjani. « Je suis un peu triste pour mes joueurs, ils ont fourni de gros efforts, sont revenus de 2-0 à 2 partout. Malheureusement, une erreur de jeunesse nous coûte la défaite. »
Et ses joueurs s’apprêtent à recevoir le SC Schiltigheim. « Au moins, la motivation sera naturelle », sourit l’entraîneur strasbourgeois.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Sam 26 Nov 2016 - 21:38

VAUBAN 0 :

SC SCHILTIGHEIM 2 :

A 2 Intraitable !
Grâce à deux buts inscrits dans la première demi-heure de jeu, le leader schilikois est allé l’emporter sur le terrain de Vauban dans un derby de bonne facture.
Il est encore trop tôt pour s’avancer, on le concède. Mais la production réalisée par les protégés de José Guerra hier soir, n’a fait que conforter l’idée que cette saison, le Sporting va être difficile à aller chercher.
Durant les quatre-vingt dix minutes, les « Verts » ont su alterner réalisme, solidité défensive et surtout maîtrise. « On a su faire le boulot, se réjouissait le manager général au coup de sifflet final. Notre entame de match n’a pas été facile, mais les joueurs se sont vite repris. »
Deux heures plus tôt, c’étaient en effet les Pierrots qui étaient le mieux entrés dans la partie. Bien en jambes, les hommes de Djamel Ferdjani s’offrent la première occasion, mais le coup franc de Tine ne trouve pas mieux que les gants de Gauclin, attentif (4e ). Petit à petit, les débats s’équilibrent. Et c’est d’ailleurs le moment choisi par le Sporting pour appuyer une première fois sur l’accélérateur. Sur la droite, Genghini parvient à servir Decker dans l’intervalle, pile au moment où il le fallait. Le latéral entre dans la surface, s’avance, puis arme une lourde frappe à bout portant, qui laisse Tchintcho de marbre (0-1, 15e ). C’est dur pour Vauban, surtout qu’un quart d’heure plus tard, les Schilikois trouvent une seconde fois la faille. Un cafouillage dans la surface profite à Huber qui, dans les six mètres, a tout le loisir de servir Genghini, libre de tout marquage et assez opportuniste pour pousser au fond (0-2, 30e ). On ne le sait pas encore, mais Vauban ne se relèvera pas.

Vauban réagit, mais ça ne suffira pas

Et pourtant, lors du second acte, les Strasbourgeois sont mieux dans leurs baskets et tentent beaucoup de choses. Mais la réussite n’est pas au rendez-vous, d’abord sur cette frappe enroulée de Boukalada sur laquelle Gauclin se couche bien (61e ), puis sur cette sortie in extremis du même Gauclin dans les pieds de Charoy (66e ). En toute fin de partie, ce sont même les Schilikois qui auront une opportunité d’alourdir la marque. Il faut une superbe détente de Tchintcho devant Mathlouthi pour éviter la correctionnelle (86e ).
« En deuxième période, on a plus été dans la gestion, continue José Guerra. Je suis content, on reste sur notre bonne dynamique du moment et on commence même à avoir un petit matelas d’avance en tête. »
Avec désormais cinq points d’avance sur Prix-lès-Mézières, accroché à Sarreguemines (1-1), le Sporting, intraitable hier, peut commencer à voir venir. En revanche, pour Vauban, c’est une troisième défaite consécutive et, forcément, toujours cette fichue place de relégable. Et ça, ça commence doucement à peser…
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 34390
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   Dim 11 Déc 2016 - 21:21

11e journée
 Prix Les Mezieres 1-0 Strasbourg Vauban
Vauban mal payé
Face au promu champardennais, toujours invaincu à domicile (cinq victoires en cinq réceptions) et voulant s’accrocher aux basques de Schiltigheim, Vauban Strasbourg n’a pu créer l’exploit et profiter de la défaite, la veille, de Lunéville face à Sarreguemines (1-2).
Tchintcho se met tout de suite en évidence en sortant avec brio un tir cadré de Houlot (3e ). Mais Vauban, pas en reste, répliquait. Dommage toutefois que Robin ait été sifflé en position de hors-jeu suite à une action bien troussée (6e ).
Face à des “Jaunes et Noirs” déterminés, Prix-lès-Mézières, privé de Bila, avait toutes les peines du monde à se créer des occasions. Alors que Vauban prenait confiance au fil des minutes et se procurait des contres. Sur l’un d’eux, Boukalada se retrouvait à terre dans la surface sans obtenir le penalty escompté (21e ).
De plus en plus tendus, les Pirisiens se faisaient une frayeur quand, sur une passe en retrait de Briot, Dubois laissait passer la balle sous ses pieds pour concéder… un corner (34e ).
Puis, sur un centre de Salhi, Dubois était trop court et laissait passer la balle pour Kante, lequel ne parvenait pas à suffisamment tendre la jambe pour ouvrir le score (37e ).

Tchintcho repousse

un penalty

À la reprise, après un fauchage de Houlot par Salhi, le penalty tiré par Abad Nang était stoppé par Tchintcho, congratulé par ses partenaires (51e ).
Mais Prix-lès-Mézières insistait et Vauban allait finir par craquer, I. Merbah profitant victorieusement d’un service de Houlot (57e ).
Vauban ne trouvait pas le jus nécessaire pour inquiéter son rival. C’est encore Tchintcho qui se mettait en évidence en bloquant un essai de Gonel (79e ).
Restant sur quatre défaites de rang, Vauban squatte donc la zone de relégation avec un bilan de deux victoires, trois nuls et six revers.
Et le prochain déplacement à Sarreguemines n’annonce rien de bon pour les Strasbourgeois qui essaieront de se rassurer avant la trêve hivernale qui précédera une reprise marquée par un derby contre le Racing.
dna
.
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)   

 

Pierrots Vauban de Strasbourg ( CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-