Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33251
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Mar 6 Juin 2017 - 21:33

Biesheim : Deux joueurs dont un CV PRO s'engagent (off)
Biesheim commence fort son mercato avec l'arrivée de deux nouveaux joueurs. Le milieu offensif d'Illzach Modenheim, Julien Fuchs, membre du service PRO Foot National s'est engagé avec l'ASCB. Après trois saisons passées à l'ASIM et vingt buts inscrits, il a choisi de relever le challenge de Biesheim. Il sera accompagné de l'ancien joueur de Raon, Said Dardouri. Le milieu défensif parti au Maroc à la trêve, retrouve la France et le projet de l'ASCB. Deux renforts de choix qui démontrent les ambitions de Biesheim pour la saison prochaine.
  Foot National
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Mar 11 Juil 2017 - 22:16

La reprise à l’ASC Biesheim « Année charnière »
L’ ASC Biesheim a repris lundi soir sous la direction de son entraineur Hervé Milazzo. Pour leur 5e saison à ce niveau (N3), les Rhénans enregistrent dans leur encadrement l’arrivée de Christophe Milliet et espérent boucler rapidement leur recrutement.
Robert Pavlinic, l’entraîneur adjoint et préparateur physique du club rhénan a donné lundi soir le coup d’envoi de la nouvelle saison en emmenant le groupe de treize “anciens ” encadré par les quatre nouveaux arrivants, pour les premiers tours de terrain.

Trois recrues attendues

Un effectif qu’Hervé Milazzo souhaite étoffer au plus vite : « Je désire encore un gardien, un attaquant et un défenseur pour réussir la future saison ; les clés de ce succès seront dans un premier temps le maintien dans un groupe très difficile avec une descente supplémentaire, puis de mieux faire que par le passé quand nous arrachions souvent le maintien dans les ultimes journées et puis, pourquoi pas, enfin réussir une carrière en Coupe de France. »
Son président Marc Nagor dans sa causerie et prise de contact a abondé dans ce sens en ajoutant de surcroit : « Je pense que nous serons dans une année charnière, la 50e du club, lors de laquelle nous pourrions enfin basculer vers le haut tout en connaissant peut être aussi de sérieux désagréments. Mais pour éviter une telle situation, j’attends des nouveaux joueurs une certaine plus-value, tout en comptant beaucoup sur les anciens. »

400 licenciés

La voie est tracée pour le club qui compte à présent près de 400 licenciés parmi les 2 560 âmes que compte la cité rhénane. De quoi insuffler beaucoup de forces vives…

Les arrivées. Dardouri (AC Kénitra Maroc), Fuchs (AS Illzach Modenheim), Jacquat (RC Strasbourg), Kleindienst (C. T. Plaine St Symphorien Metz). Les départs. Bissessur, Carnovale (SR Colmar), Mastroianni (AS Sundhoffen), Ntoke (Sarre-Union), Solvet (St Louis), Obosso (Allemagne).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Lun 14 Aoû 2017 - 7:32

Le métronome rhénan
Pour sa quatrième saison à l’ASC Biesheim, Ludovic Chevrier est un cadre du collectif rhénan. Aussi réservé en dehors du terrain que tranchant dans ses interventions, le défenseur central préfère montrer que dire. Et personne n’a à s’en plaindre.
Sur un terrain, on ne l’entend pas, mais on le remarque. Et plus on le voit, en général, plus l’ASC Biesheim s’expose aux attaques adverses. C’est le moment que choisit le métronome rhénan pour battre la mesure et remettre son équipe dans le bon tempo.
Ludovic Chevrier n’est pas un grand bavard. Il est même plutôt taiseux. Du genre à préférer s’exprimer avec ses pieds que s’expliquer par un grand discours. Ce qui est plutôt un avantage lorsqu’on joue au foot.
« J’essaie de rester cool comme dans la vie, mais je peux aussi pousser un coup de gueule s’il le faut, nuance le défenseur de 25 ans. Moi, je préfère agir que parler, être sobre et efficace. Faire un ou deux grands matches, ça peut arriver, mais être performant dans la durée, c’est bien plus difficile. Je veux être au top chaque week-end. Tout se joue dans la tête et à l’entraînement. »

Milazzo : « Il est toujours bon, il fait toujours ses matches »

C’est d’ailleurs sa régularité depuis son arrivée sur les bords du Rhin en 2014 qui en a fait un joueur essentiel aux yeux de Hervé Milazzo. Systématiquement titulaire en charnière centrale, il apporte une bonne dose de sérénité à ses partenaires. Car il a la tête froide et bien faite.
« Depuis deux ans, c’est le garçon dont les performances sont les plus linéaires. Il est toujours bon, il fait toujours ses matches, dit de lui son entraîneur. Je peux vraiment compter sur lui. En plus, c’est un compétiteur, il est toujours à fond. En deux ans, il a dû manquer moins de dix entraînements. »
C’est que le ballon, Ludovic aime le cajoler. Même si son poste lui impose d’abord une présence physique et le goût des duels. L’ancien milieu défensif dans les équipes de jeunes aux SR Colmar, avant de descendre d’un cran pour ses deux premières années en N3 (ex-CFA 2) chez les Verts, sans être un esthète, aime tout simplement jouer. Le seul moyen de prendre du plaisir.
Depuis qu’il évolue au cinquième échelon français – ce sera sa sixième saison –, son jeu a gagné en roublardise. « L’expérience, ça compte aussi, je sens mieux les coups », indique-t-il. Mais ce qui ne change pas, c’est son envie de faire la passe juste, de participer au jeu. Même si, selon lui, il ne marque pas encore assez sur les coups de pied arrêtés.

« Balancer, je ne supporte pas »

« Balancer, même si c’est nécessaire parfois, je ne supporte pas, insiste celui qui a banni la défaite jusqu’aux oppositions entre coéquipiers. Gagner ses duels, jouer simplement, ne pas perdre de ballon et relancer proprement, c’est la base. » Et c’est même un exemple. « C’est un leader naturel, qui rassure, confirme Hervé Milazzo. Il trouve toujours des solutions entre les lignes. C’est appréciable. »
Plus porté sur les sorties officielles que les rencontres amicales, dont la dernière en date, samedi, a débouché sur une courte défaite face à Hagenthal (R1), “Ludo” va devoir prendre son mal en patience. Exempt samedi prochain, c’est depuis chez lui qu’il scrutera les premiers résultats de cette poule Grand Est de National 3. Une poule « relevée » dans laquelle il a hâte d’évoluer, compétiteur qu’il est.
« C’est un championnat qui devient de plus en plus fort. Cette saison, avec les réserves pros (Metz, Nancy, Strasbourg) , des équipes comme le FCM ou Sarre-Union qui ont un effectif de CFA (N2) , ça s’annonce compliqué. Mais pour progresser, il n’y a pas mieux. »

Tous les postes ont été doublés

L’émulation en interne, ce n’est pas mal non plus. Et le jeune défenseur estime que le recrutement – Dardouri (AC Kénitra Maroc), Fuchs (AS Illzach Modenheim), Jacquat (RC Strasbourg), Kleindienst (C. T. Plaine Saint-Symphorien Metz) – mené par le staff est allé dans le bon sens, puisque tous les postes ont été doublés. Mais sauf tremblement de terre, c’est bien lui qui pilotera la défense haut-rhinoise à Pagny-sur-Moselle dans une dizaine de jours. Et qui sera l’un des éléments clés du maintien rhénan pour ce cinquième exercice de rang en N2.
« Ça me fait toujours rire quand on parle de moi comme ça, comme d’un cadre. » Et pourtant, sur le pré, Ludovic Chevrier est loin d’être un rigolo. C’est même tout le contraire…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 26 Aoû 2017 - 21:54

Pagny 1

Biesheim 1

Mi-temps : 1-0. - Stade Christian Giamberini. 250 spectateurs. Arbitre: M. Kontzler assisté de MM. Cotinaut et Laurent.
Les buts: Soumah (45e +1) pour Pagny; J. Jacquat (79e ) pour Pagny.
Les avertissements: Patin (90e +5) à Pagny; G. Jacquat (27e ), Fuchs (45e +3).
PAGNY-SUR-MOSELLE: Schwenck, Yao, Chicoto, Bourial, Zimmer, Patin, C. Sannier, V. Sannier (Probst, 89e ), Marzoug (Christophe, 90e +2), Soumah (Nisi, 90e +4), Bônet.
BIESHEIM: Kehi ; G. Jacquat, Chevrier, Grosperrin, Muller (Finance, 65e ), Wagner, Dardouri (Bischoff, 88e ), Fuchs, Viana, Miliani, Charoy (J. Jacquat, 75e ).
.

Les regrets de Biesheim
Auteurs d’une grosse fin de rencontre, les Biesheimois auraient pu rapporter les trois points de Pagny, hier.
Pagny n’était pas à la fête hier après-midi face à une solide formation de l’ASC Biesheim. Fébriles au milieu, incapables de combiner devant, ils ont souffert devant une formation haut-rhinoise qui disputait son premier match officiel de la saison puisqu’elle était exempte lors de la première journée. Car l’ouverture du score d’Idrissa Soumah (1-0, 45e +2), qui bonifiait une ouverture lumineuse de Bônet, n’était qu’une petite oasis au cœur de leur désert offensif. Et accessoirement la seule frappe cadrée de Pagny, qui ne s’est procuré aucun corner du match.
En face, Biesheim avait rapidement donné le ton et quelques sueurs froides quand une frappe de Fuchs effleurée par Schwenck fracassait la barre (7e ).

Encore monter d’un cran

Les hommes de Hervé Milazzo confisquaient le ballon qui brûlait les pieds des partenaires d’un Benoît Patin beaucoup trop discret en dépit d’un lob certainement trop gourmand et surtout trop long (14e ). Mais les Rhénans ne concrétisaient pas le temps fort qu’ils alimentaient après la demi-heure de jeu et Soumah permettait à Pagny de rejoindre les vestiaires avec un avantage flatteur.
Mais la pause ne changeait pas grand-chose. Biesheim régulait l’entre-jeu, cloisonnait les Meurthe-et-Mosellans dans leur camp et empilait les occasions à l’image de Viana (56e , 66e ), Fuchs (68e ) et Charoy (69e ). Pagny flirtait avec le jackpot, mais ne résistait pas à l’entrée en jeu de Julien Jacquat. Quatre minutes après avoir remplacé Charoy, le jeune attaquant égalisait d’une volée limpide et opportuniste (1-1, 79e ) puis distillait un ballon en or que Dardouri, à bout portant, précipitait sur la barre (84e ) !
Incapables de changer de rythme et d’aligner cinq passes, les Pagnotins ont donc mis un gros point de côté au regard d’une prestation indigente.
Pour l’ASC Biesheim, les voyants sont déjà au vert. Mais il faudra encore monter d’un cran dans le rythme et dans l’efficacité pour espérer jouer un mauvais tour au voisin du FC Mulhouse, dès mercredi soir.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Mer 30 Aoû 2017 - 21:43

Biesheim – FC Mulhouse (0-2)

Le réalisme a primé

Mulhouse loin d’être fringant a été pragmatique face à une équipe de Biesheim qui peut nourrir des regrets au regard de sa prestation.
Et si Charoy avait réussi à tromper l’expérimenté Milosavljelic ? On joue depuis trois petites minutes que le portier mulhousien doit parer au plus pressé devant l’ancien de Sarre Union (3e ). Et si l’arbitre n’avait pas désigné le point de penalty pour cet accrochage comme il en existe tant dans le football ? Etame ne se pose pas la question et transforme la sanction en but malgré le bon plongeon de Kehi (0-1, 20e ).
Jusqu’alors maîtres du ballon mais loin d’être sublimes, les joueurs de Carlos Inajeros ont offert une leçon de réalisme aux Biesheimois. Dardouri sur l’engagement tente de lober Milosavljelic mais le portier est vigilant (21e ).

Malchance ou maladresse ?

Et puis plus grand-chose à se mettre sous la dent hormis quelques centres et ballons facilement négociés par les deux gardiens. La seconde période est plus rythmée et, à l’occasion de Charoy sauvée in extremis par un défenseur (47e ), le FCM réplique par un déboulé de Constant stoppé dans la surface par Wagner (52e ). Biesheim continue à poser des problèmes et est bien proche de rétablir la parité. Charoy doit encore se demander comment le portier mulhousien a repoussé sa reprise de volée fulgurante (61e ). La malchance ou la maladresse continue de s’abattre sur l’ASCB comme lors de cette tête en déséquilibre de Charoy qui heurte le poteau. Wagner tacle mais ne parvient pas à conclure (74e ). Pas verni, Dardouri, par ailleurs très bon, sert le… Mulhousien Aquiayi, ce dernier transmet à Da Silva qui trompe Kehi (0-2, 83e ). Biesheim méritait assurément bien plus mais le réalisme froid de Mulhouse a fait la différence et cela suffit à son bonheur.
« Nous avons été une équipe très rigoureuse qui a été efficace. Nous avons eu des soldats ce soir (hier) face à une belle équipe de Biesheim. J’ai été motivé par la grinta de mes coéquipiers (en faisant référence à son bon match). On s’entraîne pour être conditionné tout le match à faire l’arrêt qu’il faut », souligne le portier de Mulhouse.
Au contraire, Hervé Milazzo, le coach de Biesheim reste sur sa faim : « C’est très sévère pour mes joueurs. Je suis déçu pour eux. Nous avons des situations de but mais nous n’avons pas su la pousser au fond. Heureusement, nous allons rejouer dimanche à Strasbourg et n’allons pas avoir le temps de cogiter ».
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 16 Sep 2017 - 21:33

National 3 -
Biesheim - Metz II (1-1)

Toujours à l’arrêt
Biesheim a concédé, hier, son troisième nul de la saison en National 3 face à la réserve messine. Un résultat décevant qui ne permet pas à l’ASCB de lancer enfin sa saison.
Avec deux points au compteur en quatre journées, les Rhénans – exempts pour l’ouverture du National 3 – ne jouaient pas les fiers-à-bras au moment d’accueillir la réserve messine. Comme la saison dernière, ils ont pourtant bien failli cueillir face aux Mosellans leur premier succès en championnat. Il s’en est fallu d’une poignée de minutes.
Si tout n’a pas été maîtrisé durant la partie, Biesheim a d’abord eu le mérite de se montrer plus efficace que son adversaire.
L’étincelle est venue d’un pressing de Chevrier, bien relayé par Fuchs avant que Dardouri ne passe la seconde lame plein axe.
Un engagement qui a finalement profité à Viana, excentré dans la surface, qui trouvait l’ouverture dans un angle fermé (1-0, 35e ).
Le plus dur était fait et il fallait désormais se montrer solide pour contenir la timide domination messine. Vincent Thill, qui défiait les Bleus avec le Luxembourg à Toulouse il y a deux semaines seulement (!), et ses jeunes camarades de la réserve – dix-huit ans et deux mois de moyenne d’âge, ce qui n’était plus arrivé depuis huit ans pour le FCM en championnat de France – ont fait leur âge. Timides dans les duels, peu à l’aise face au bloc compact alsacien, ils ont été incapables durant 85 minutes de se créer une occasion digne de ce nom malgré la possession du ballon.
Sila n’a pas cadré (64e ) tandis que Maziz avait, lui, trouvé le mur sur un coup franc pourtant idéalement placé (43e ).

Un penalty discutable

Il a fallu, finalement, un fait de jeu pour priver Biesheim d’un succès qui l’aurait soulagé. La main dans la surface sifflée par M. Pacheco, consécutive à un nouveau coup franc lorrain, n’avait rien d’évidente. L’occasion était dès lors trop belle de prendre un point et Maziz le savait (1-1, 86e ).
Sur l’ensemble du match, Biesheim n’en a pas fait assez pour éviter ce troisième partage des points. Et pourtant, à l’expérience, l’ASCB aurait dû tenir le score ou au moins concrétiser l’une de ses occasions en contre.
Mais Efondja a été trop court sur le centre de Miliani (52e ) qui, lui, a trouvé les gants d’un Haodara pourtant pas vraiment impérial (78e ). Et sur la brève séquence en supériorité numérique, Fuchs a eu la balle de match mais a trop ouvert son pied (90e ).

Frustration

« C’est toujours la même frustration, surtout par rapport à l’investissement des joueurs à qui je ne peux rien reprocher, estime le coach haut-rhinois Hervé Milazzo. Metz avait le ballon mais on le récupérait assez vite dans notre camp. Il y a des matches comme celui-là qui doivent se terminer à 1-0. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 24 Sep 2017 - 21:39

FC Kronenbourg 1

Biesheim 2 ap

Une douce “revanche”

Le FC Kronenbourg recevait Biesheim, pensionnaire de National 3, pour le compte du 4e tour de la Coupe de France au stade de l’Elsau.
Une première période équilibrée témoigne de l’égalité de niveau des deux équipes, mais les Nationaux ouvrent le score juste avant la mi-temps par J. Jacquart à la réception d’un centre qui devance Asan.
Les “Brasseurs” égalisent après l’heure de jeu par Settou sur un coup franc dans l’axe de Mouakit. Le ballon est repoussé par Kehi et Settou suit et le trompe (65e ).
Kehi détourne un penalty
Les Cronenbourgeois ont même l’occasion de prendre un avantage décisif à la 83e lorsque Settou est fauché dans la surface par Chevrier. L’arbitre désigne le point de penalty. Khedir se charge de le transformer, mais échoue sur Kehi.
C’est le tournant du match. Après 90 minutes, les deux équipes sont à égalité et doivent faire une prolongation. Après une minute, les Haut-Rhinois prennent l’avantage par Wagner qui reprend de volée un ballon venu de la gauche de Efondja et qui bat Asan.
Les “Brasseurs” essaieront de revenir mais n’y parviendront pas.
Biesheim tient sa revanche des deux éliminations de la saison passée (6e tour de Coupe de France et 16es de finale de Coupe d’Alsace) et passe au cinquième tour.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 8 Oct 2017 - 21:18

5ème Tour
COUPE DE FRANCE ALSACE
Biesheim a transpiré
Biesheim a tremblé hier sur le terrain de Furdenheim. Les hommes de Milazzo ont eu recours à la prolongation (2-4 ap) pour éliminer le pensionnaire de PH.

Toujours sans victoire dans son championnat de National 3 (quatre nuls et une défaite), Biesheim ne s’est guère rassuré hier sur la pelouse des SR Furdenheim, seulement 10e du groupe A de Promotion d’Honneur. Après un score de 2-2 à la fin du temps réglementaire, les Haut-Rhinois ont réussi à faire la différence lors de la 1re mi-temps de la prolongation grâce à deux buts de ses nouveaux entrants. Mais ils ont aussi et surtout profité de la fatigue de leur adversaire, réduit à 10 depuis la 77e minute…
Au coup de sifflet final, Hervé Milazzo, l’entraîneur de Biesheim, n’avait guère envie de s’épancher sur la « performance » de son équipe. « C’est une qualification qui pose beaucoup de questions. Je manque de mots. Je dirais juste que c’était compliqué, pour ne pas être trop méchant… », s’est-il contenté de dire avant de filer la mine soucieuse.
Après 20 premières minutes sans relief, les Biesheimois commettaient leur premier impair. Sur un long ballon, Grosperrin et Luis manquaient de communication. L’avant-centre au passé professionnel Cédric Stoll passait par là et ouvrait le score dans une cage désertée (1-0, 21e ). Le pensionnaire de N3 n’avait pas le loisir de douter et revenait immédiatement dans la partie grâce à un coup de tête décroisé d’Efondja, à la réception d’un centre de Fuchs (1-1, 23e ).

« J’espère que ce match va nous faire grandir »

Au retour des vestiaires, Furdenheim faisait à nouveau preuve de réalisme. Cyrille Ey s’échappait côté droit et adressait un centre au cordeau pour Cédric Stoll, qui se jetait au second poteau pour remettre son équipe en tête (2-1, 56e ). Mais encore une fois, l’ASC Biesheim recollait dans la foulée d’un coup de tête de Finance (2-2, 61e ) suite à un corner botté par Miliani, tout juste entré en jeu.
Malgré l’expulsion de leur entraîneur-joueur Olivier Ey (77e ), les Bas-Rhinois se serraient les coudes et arrachaient une prolongation méritée au regard de leur formidable abnégation. Sur les rotules pour beaucoup, ils furent finalement ramenés à la réalité par les deux réalisations successives de Dardouri et Miliani. « On a des regrets sans en avoir car on a tout donné, confiait le Furdenheimois Cédric Stoll. J’espère que ce match va nous faire grandir. »
À l’inverse, les Biesheimois n’ont pas évacué leurs doutes à cinq jours de recevoir Epernay en championnat. Bien au contraire…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33251
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 14 Oct 2017 - 22:04

Biesheim 1
Epernay 0

Mi-temps : 1-0. Arbitres : M. Beyer, assisté de MM. Tournegros et Petton.
Le but: Efondja (10e pén)
Avertissements: Grosperrin (36e ), Wagner (80e ), Dardouri (86e ) à Biesheim; Izard (14e ), Beneto (34e ), Jaspierre (85e ) à Epernay
BIESHEIM: Kehi – Finance, Chevrier, Grosperrin, Muller – Dardouri, Wagner (cap.) – Viana (G. Jacquat, 85e ), Fuchs, Miliani (Bischoff, 87e ) – Efondja (J. Jacquat, 71e ). Entraîneur: Hervé Milazzo.
EPERNAY: Husson – Descotes, Chicaut (cap.), Blachon, Izard (Beneto, 17e ) – Lefevre (Derbal, 58e ), Jaspierre – Tremor (Merbah, 50e ), Gaultier, Moison – Deruffe. Entraîneur: Alexis Rouquette.
.
Une victoire tant attendue
Biesheim avait réalisé des matches bien plus solides cette saison. Mais aucun ne lui avait encore rapporté trois points. L’heure n’était donc pas à faire la fine bouche après le succès arraché face à Épernay, hier soir.
Un succès qui s’est dessiné dès le premier quart d’heure puisque ce sont les Alsaciens qui ont attaqué la rencontre le mors aux dents. Si Viana n’a pas été en réussite sur sa reprise de volée au deuxième poteau (8e ), Fuchs, lui, n’a même pas pu tenter sa chance, déséquilibré dans la surface par Chicaut. Une aubaine pour Efondja et l’ASCB (1-0, 10e ).
Devant au score, les Rhénans ont alors laissé la maîtrise du ballon aux Champenois pour mieux les contrer. Les remontées de balle rapides orchestrées par Dardouri, Viana, Fuchs ou Miliani ont régulièrement transpercé une défense peu véloce, mais la finition a fait défaut. Il a fallu attendre un corner pour voir Biesheim se montrer à nouveau dangereux, la tête de Wagner, esseulé au deuxième poteau, trouvant les gants de Husson (32e ).

Par bonheur, Épernay n’a pas été plus en réussite offensivement. Alors que la rencontre a progressivement tourné à l’attaque-défense, les visiteurs n’ont eu que peu d’occasions en comparaison de leur mainmise sur les débats. Kehi s’est montré à la fois le plus prompt devant Deruffe (23e ) et attentif sur un coup franc lointain de l’attaquant champenois (37e ).
Biesheim acculé
La seconde période a été la plus difficile pour les hommes d’Hervé Milazzo, recroquevillés dans leur propre camp. Sans s’affoler, ils ont repoussé une à une les vagues sparnaciennes, parfois avec le brin de réussite qui leur faisait défaut jusqu’ici. Ainsi, le tir de Deruffe est venu lécher le poteau de Kehi (70e ), le portier haut-rhinois se signalant pour sa part au bout du temps additionnel en extirpant de sa lucarne un coup franc de Blachon (90e +3).

L’essentiel était sauf. Et Biesheim n’avait pas à regretter les nombreuses situations de contre gâchées parfois bêtement. « On a été complètement acculé sur notre but en deuxième mi-temps, peut-être notre plus mauvaise mi-temps de la saison. En face, il y avait énormément de qualité et ça revenait sans cesse. Alors ne pas avoir pris de but est une vraie satisfaction, appréciait Hervé Milazzo. J’espère que ces trois points acquis dans la difficulté, grâce à notre solidarité et notre abnégation, vont encore plus nous libérer dans le jeu. »
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   

 

l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-