Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vincent Gragnic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33157
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Vincent Gragnic   Dim 10 Juil 2016 - 11:10

Vincent Gragnic signe 1 an

Vincent Gragnic, qui s’entraînait avec le groupe pro depuis mardi dernier, a paraphé un contrat d’une saison avec le Racing. Le milieu de terrain de 33 ans, passé par Auxerre, Reims, Lorient, Nîmes, ou encore Marseille en Ligue 1, compte 229 matches et 50 buts en Ligue 2. Il avait disputé les deux premiers matches amicaux du Racing, contre l’Equipe de France U19 (0-0) et face à Epinal (1-0), disputant à chaque fois 45 minutes. Après Anthony Gonçalves, Vincent Nogueira, Baptiste Guillaume et Khalid Boutaib, c’est donc la cinquième recrue de l’intersaison côté strasbourgeois.
→ LA FICHE DE VINCENT GRAGNIC

Né le 23 juin 1983 à Quimperlé
1,84m ; 75kg
Milieu offensif

Ligue 1 : 3 matches
Ligue 2 : 229 matches, 50 buts
National : 54 matches, 9 buts

2015/2016 : 11 matches, 1 but (AJ Auxerre, L2)
2014/2015 : 15 matches, 8 buts (AJ Auxerre, L2)
2013/2014 : 29 matches, 9 buts (Nîmes, L2)
2012/2013 : 33 matches, 17 buts (Nîmes, L2)
2011/2012 : 17 matches (CS Sedan, L2)
2010/2011 : 15 matches, 3 buts (Reims, L2)
2009/2010 : 25 matches, 7 buts (Reims, N)
2008/2009 : 29 matches, 4 buts (Reims, L2)
2008 : 17 matches (Troyes, L2)
2007 : 3 matches (Marseille, L1)
2006/2007 : 31 matches, 6 buts (Libourne St-Seurin, L2)
2005/2006 : 29 matches, 2 buts (Entente SSG, N)
2004/2005 : 27 matches, 1 but (FC Lorient, L2)
2003/2004 : 5 matches, 1 but (FC Lorient, L2)
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33157
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vincent Gragnic   Mar 12 Juil 2016 - 21:19

Gragnic a la gnaque
À 33 ans, le milieu de terrain, en fin de contrat avec Auxerre, s’est engagé avec le Racing le week-end dernier. Vincent Gragnic entend tourner la page bourguignonne en faisant profiter au promu en Ligue 2 de sa longue expérience professionnelle.
Il n’a pas tardé à convaincre. Vincent Gragnic a débarqué il y a huit jours, presque anonyme. Il s’est garé devant le vestiaire strasbourgeois où s’organisait un pot d’anniversaire. Il a fait le tour du propriétaire, ou plutôt du locataire de la Meinau. Et le lendemain, ni une, ni deux, il endossait le maillot strasbourgeois pour la première sortie amicale de la bande à Laurey en cet été.
Face aux virevoltants U19 de l’équipe de France, cela n’a pas été un triomphe. « Je n’avais quasiment aucun entraînement dans les jambes, juste quelques footings », lâche-t-il pour convoquer une forme d’indulgence.

Il a convaincu le coach de lui confier le poste de n°10

Il a pris le train en marche. Il a découvert un vestiaire où il lui a semblé bon vivre. Il a enchaîné un deuxième match amical, plus convaincant, face à Épinal. En tout cas, il a convaincu Thierry Laurey dans l’idée de lui confier le poste de n°10 derrière les deux attaquants que devrait aligner le Racing. « Il n’était pas là à l’essai, précise l’entraîneur. Un joueur comme lui, on sait ce qu’il vaut et peut apporter, d’un point de vue technique, sur coups de pied arrêtés. »
Il était surtout question de mesurer son envie de repartir, de continuer à crapahuter sur les pelouses, d’ouvrir une nouvelle page, alsacienne cette fois-ci, dans une carrière qui l’a mené de Lorient à Auxerre, en passant par Sannois Saint-Gratien, Libourne, Marseille, Troyes, Reims, Sedan et Nîmes.
Vincent Gragnic et le Racing ont trouvé un terrain d’entente pour s’associer au moins un an. Les deux années dans l’Yonne n’ont pas été les plus riantes et il entend bien rapidement les conjuguer au passé. « Ça s’est vraiment bien passé partout où j’ai joué, précise-t-il. Sauf peut-être à Sedan. À Auxerre aussi. Mais il y a eu un problème avec le staff médical qui m’a coûté presqu’un an et demi. »
Un début de tendinite au tendon d’Achille, mal soigné, un passage par la table d’opération devenu obligatoire, une algodystrophie au moment de reprendre : en deux saisons, il doit se contenter de 26 matches de Ligue 2. Mais le plus dur est derrière lui. « Sur les cinq ou six derniers matches de la saison passée, j’ai retrouvé mes sensations, physiquement, je n’ai plus aucun problème, garantit-il. Maintenant, je dois trouver mes marques et rattraper mon retard dans la préparation. »
Il en a franchement envie parce que le plaisir, né dans sa Bretagne natale dans une famille de footeux, est toujours là, et que l’environnement strasbourgeois lui paraît favorable. « J’ai été accueilli comme si j’étais là depuis longtemps, apprécie-t-il. Et il y a le public, l’engouement des supporters, peut-être la dynamique de la montée qui m’ont convaincu. »

Une entrée en jeu en Ligue des Champions avec l’OM

Il est l’heure pour lui d’ajouter quelques jolis épisodes à son parcours. Quand il regarde dans le rétroviseur, il y a son « entrée en jeu en Ligue des champions avec l’OM, face au Besikstas », se remémore-t-il. « Mais la saison à Libourne (2006-2007) , celle à Nîmes (2012-2013) où je marque 17 buts en championnat avec un coach, Victor Zvunka, qui laisse une totale liberté aux joueurs offensifs sont aussi des moments forts. J’espère être prêt à répondre aux attentes. »
En dépit de la longueur de sa carrière, Gragnic continue aussi de regarder de l’avant.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37451
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vincent Gragnic   Mer 13 Juil 2016 - 4:01

Si son âge ne commence pas à lui jouer des tours en cours de saison, voilà peut-être bien la recrue la plus intéressante.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33157
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vincent Gragnic   Mer 13 Juil 2016 - 5:53

Tout dépend de sa fraicheur physique.
M.I.B.
Joueur de Ligue 2
avatar Masculin Nombre de messages : 5152
Age : 24
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 09/06/2007
Humeur : bosseur

Informations
Club préféré: Racing quand même!
Profession: Master Arts du spectacle (cinéma)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vincent Gragnic   Mer 20 Juil 2016 - 6:10

Tiré du stub

A la recherche d'un meneur de jeu pour animer son milieu de terrain, le Racing s'est tourné vers l'expérience de Vincent Gragnic, 33 ans.
Les amateurs de football à l'ancienne vont être ravis. En instaurant une organisation en 4-4-2 avec un milieu en losange, Thierry Laurey va ressusciter le mythe du numéro 10 au Racing, un joueur qui sera chargé d'animer le jeu derrière les deux attaquants axiaux. Pour un rôle aussi capital, le club se devait de se tourner vers le recrutement d'un joueur fiable et expérimenté. Après quelques semaines de recherches, le nom de Vincent Gragnic est apparu. D'abord plus ou moins à l'essai selon son entraîneur (« On ne fait pas faire un essai à un joueur de son expérience. Nous n’avons pas de doutes sur ses qualités. Il est venu voir à Strasbourg si ça lui convient et ça nous permet de voir où il en est et si ça nous convient aussi »), l'ancien Auxerrois a, en l'espace de deux matchs amicaux, convaincu le RCS de lui offrir un contrat d'un an. A 33 ans, Gragnic débarque en Alsace avec dans son rétro une riche carrière.

Breton pur beurre, le joueur débute dans le club de sa ville, Arzano, à côté de Quimperlé. A 14 ans, il rejoint les équipes de jeunes du FC Lorient voisin, jusqu'à intégrer l'équipe réserve du club à l'âge de 17 ans. En 2002, alors que les Merlus viennent de tomber en deuxième division, non sans avoir ramassé une coupe de France au passage, Gragnic est intégré dans l'effectif par Yvon Pouliquen, mais n'y effectue qu'une seule apparition sur le banc, à l'occasion d'un premier tour de coupe de la ligue. Il faut attendre la saison suivante et le retour deChristian Gourcuff sur le banc pour voir le milieu offensif goûter un peu plus à l'équipe première. Ses cinq apparitions, dont trois titularisations en fin de saison, suffisent pour que le club lui offre son premier contrat professionnel. Une signature qui reste encore aujourd'hui l'un de ses plus grands souvenirs: « je ne m’y attendais pas du tout. Je faisais de bons matches avec la réserve mais quand on me l’a annoncé c’était une réelle surprise mais un grand bonheur. » Avec ce nouveau statut, il début la saison 2004:2005 dans la peau d'un titulaire, avec en prime un but lors de la première journée contre Sedan. Malgré la concurrence de Karim Ziani et de Stéphane Pédron, notamment, il dispute 27 matchs, dont 16 comme titulaire, à seulement 21 ans. Insuffisant à son goût, puisqu'il décide de quitter Lorient pour aller trouver du temps de jeu ailleurs, sur les conseils de son agent. Une décision qu'il regrette rapidement: « c’était peut-être une erreur de ma part. Mon agent de l'époque m'avait embobiné. » Direction le National et le club de Sannois Saint-Gratien, et une saison mitigée, malgré une trentaine de matchs disputés. Miné moralement par le manque de confiance de ses dirigeants, il répond alors aux sollicitations de Libourne, promu en L2:« j’ai eu la chance d’avoir Didier Tholot (entraîneur de Libourne) et le président Laydis qui m’ont fait confiance en venant me chercher dans la galère à Sannois Saint Gratien en National. Ils m’ont donné une chance que j’ai su saisir. » Bénéficiant d'une liberté totale sur tout le front de l'attaque, Vincent Gragnic flambe et termine la saison avec 6 buts et 9 passes décisives en 31 rencontres. 

Des performances qui attirent l’œil des recruteurs des clubs plus huppés. Désireux de réitérer le même coup qu'avec Mathieu Valbuena, autre joueur de Libourne passé à Marseille un an auparavant, José Anigo se montre le plus insistant. Et forcément, cet intérêt ne laisse pas le Breton insensible: « quand l'OM a appelé mon agent, je n'ai pas réfléchi ! Je sais que Bordeaux et Metz se sont renseignés, mais aucun n'a affiché la détermination des dirigeants olympiens. » Transféré contre 400 000€, il ne trouve toutefois pas sa place au milieu des Nasri, Zenden et Valbuena, et se retrouve prêté en L2, à Troyes dès le mois de janvier. De retour à la Commanderie à l'intersaison, mais non désiré par Eric Gerets, il est vendu au Stade de Reims, toujours en L2. A nouveau en confiance, il réalise une bonne saison sur le plan personnel (4 buts et 5 passes décisives), mais ne peut empêcher la relégation du club champenois, qui avait tenté le coup de placer Luis Fernandez à la tête de l'équipe première. Rare satisfaction de l'effectif, il ne manque pas de sollicitations pour rebondir en L1 ou en L2. Mais les dirigeants se montrent inflexibles: « Le club m’avait donné son autorisation pour une indemnité de 800 000 euros. Cela m’a un peu énervé : une telle somme pour un joueur de Ligue 2 qui descend en National, c’est vraiment abusé, mais bon…, c’est comme ça, il faut faire avec. » Et faire avec, c'est réaliser une bonne saison en National, avec 7 réalisations, mais également un bon nombre de passes décisives pour le goléadorCédric Fauré et ses 25 buts. Une année toutefois ternie par une grave blessure au genou, contractée au mois d'avril 2010 sur la pelouse du Paris FC. 

De retour à la compétition au mois de novembre, après la remontée du Stade de Reims en L2, il peine à retrouver une place de titulaire, mais optimise son temps de jeu avec 3 buts et 6 passes décisives en 942 minutes de jeu. En fin de contrat, et malgré une proposition de prolongation, Vincent Gragnic décide de quitter la Marne pour rejoindre les Ardennes et Sedan. Mais chez les Sangliers, le milieu peine à s'imposer, malgré quelques titularisations en début de saison: « au fil des matchs, je suis sorti du groupe. Pour qui, pour quoi ? je n'ai jamais eu d'explication, le président n'a jamais voulu s'exprimer sur quoi que ce soit. J'étais à la cave... ». A l'été 2012, il résilie son contrat et file dans le Sud, à Nîmes, où il renait. Aligné dans un rôle de 9 ½ et entouré de joueurs comme Nicolas Benezet, Riad Nouri et Mory Ogunbiyi, il s'impose comme le véritable leader offensif de l'équipe, avec un total de 17 buts sur la saison, une performance inédite pour lui:« je n'ai pas forcément plus d'occasions qu'avant, mais peut-être que je suis un peu plus les ballons, que je sens mieux les coups. Et le fait de bien se sentir dans cette équipe entre aussi en ligne de compte, c'est un tout. » Dans son sillage, les Crocos terminent à une belle 8ème place. L'exercice suivant est plus mitigé, puisque l'équipe est plus irrégulière, ce qui entraîne notamment un changement de coach au mois de décembre. Néanmoins, Gragnic boucle l'année avec un total de 9 buts et 4 passes décisives. Ces statistiques impressionnantes éveillent l'intérêt de bien des clubs, d'autant que le joueur est libre de tout contrat en ce mois de juin 2014. 

C'est à Auxerre, club ambitieux de L2, qu'il pose alors ses valises, ainsi que les bases d'une nouvelle grosse saison, avec deux buts pour ses deux premières apparitions. Mais face à Clermont, il est stoppé par une déchirure à la cuisse, qui le tiendra éloigné des terrains durant plus de deux mois. De retour à la compétition à l'automne, il se remet à marquer (quatre buts sur les cinq matchs suivant son retour). Au soir de la 16ème journée, il affiche un bilan flatteur de sept matches, six titularisations pour 428 minutes jouées et six buts, soit un toutes les 71 minutes, le tout dans un rôle de milieu offensif axial. Mais au début du printemps, les choses se gâtent. Victime d'un début de tendinite au tendon d'Achille, il disparaît des feuilles de matchs et traine à l'infirmerie, où les médecins du club ne parviennent pas à le soigner. Au mois de juin, il est contraint de passer sur le billard. Quelques mois plus tard, au moment de reprendre, il contracte une algodystrophie, qui le handicape et retarde d'autant son retour dans le groupe. Des péripéties qui, selon lui, aurait pu être évités si le staff médical de l'AJA l'avait mieux traité dès le début. Il revient néanmoins peu à peu à la compétition au mois de février, avant de connaître sa première titularisation face à Niort le 4 mars, l'occasion de délivrer une passe décisive. Titulaire et en pleine forme en toute fin de saison, il achève la saison de manière convaincante, avec un but et une passe décisive. Handicapé par sa blessure, Vincent Gragnic a donc connu un passage contrasté dans l'Yonne, où son ratio temps de jeu/buts fut on ne peut plus honorable. En fin de contrat, et après avoir été approché par le RC Lens, le Breton a donc fait le choix de rejoindre le Racing, et d'y apporter toute l'expérience qu'il a pu gagner durant ses 229 rencontres de L2.

Citations issues de L'Alsace, la Provence, l'Équipe, l'Union, le Télégramme et le site officiel de Lorient.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33157
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vincent Gragnic   Lun 22 Aoû 2016 - 21:22

Gragnic : « Avoir envie ! »
Vincent Gragnic  est arrivé au Racing cet été, après deux saisons passées sous le maillot de l’AJA. Ce 2e tour de Coupe de la Ligue a donc un goût particulier pour le milieu de terrain de 33 ans.
– Le fait de retrouver votre précédent club change-t-il quelque chose à cette rencontre ?
– C’est toujours particulier de revenir dans son ancien club. Ça reste un plaisir, même si j’ai connu des moments compliqués à Auxerre. J’ai été blessé au tendon d’Achille durant neuf mois et quand je suis revenu, je me suis blessé à nouveau.
– Vous connaissez bien l’équipe ?
– Non, pas trop, car elle a beaucoup changé. J’étais proche de Sébastien Puygrenier (parti à Créteil, ndlr) , mais sinon j’ai gardé peu de contacts à Auxerre.
– À quel genre de rencontre vous attendez-vous ?
– Auxerre est une équipe qui joue en contre, qui ne garde pas trop le ballon et qui va certainement nous attendre. Après, comme souvent en Coupe, ça risque de se jouer à des détails. À nous d’avoir envie de passer ce tour pour, peut-être, affronter une équipe de Ligue 1 en seizièmes de finale.
– Lors du dernier Auxerre - Racing (32e de finale de Coupe de France, le 4 janvier 2015) , vous aviez marqué le but qui avait éliminé le Racing. Vous vous en souvenez ?
– Très bien. Et si je peux marquer le même demain (ce soir) , ce sera parfait.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33157
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vincent Gragnic   Jeu 25 Aoû 2016 - 13:05

Gragnic : « Toujours attiré par le Racing »

Arrivé au Racing Club de Strasbourg Alsace lors de cet été, Vincent Gragnic s’installe petit à petit comme l’un des cadres de l’équipe strasbourgeoise pour la saison 2016/2017. L’ancien Auxerrois avoue avoir été « Bien intégré. J’ai été mis à l’aise par l’ensemble des joueurs, le coach, le staff et Loïc Désiré (recrutement). C’est un bon club avec de grosses installations, il y a du monde derrière le club pour le tirer vers le haut. C’est également une très belle ville, j’ai pu la visiter avec ma femme et mes enfants, nous sommes très contents d’être ici ».
Avec deux victoires et deux matchs nuls, le Racing reste invaincu en Ligue 2, un très bon début de saison « C’est presque parfait, mais nous aurions pu gagner à Bourg-en-Bresse. Nous aurions dû tuer le match et cela aurait fait deux points supplémentaires, donc encore plus haut au classement. Tout le monde va dans le même sens pour pérenniser le club dans le monde pro. En tout cas nous pouvons faire beaucoup mieux ». 
Face à Nîmes, le Racing est revenu au score à dix contre onze, un point de gagné ou deux de perdus ?
« C’est clairement un point de gagné, on a eu du mal à entamer la rencontre et nous avons fait quelques erreurs. C’était mieux en seconde période, mais lorsque nous arriverons à faire deux belles mi-temps, nous gagnerons plus de points. C’était notre match le moins abouti, mais finalement l’expulsion nous a libéré, nous voulions tous faire mieux et nous avons tout donné ».
Pour le deuxième tour de la Coupe de la Ligue, le Racing se déplaçait à Auxerre, un retour pour Vincent Gragnic « C’était spécial de retourner à Auxerre car c’est tout frais et j’y ai beaucoup d’amis. C’est toujours particulier de jouer contre une ancienne équipe. C’était un match compliqué, il faisait très lourd (pour les deux équipes), il n’y avait pas d’intensité et on s’est fait manger au niveau du réalisme ».

Le natif de Quimperlé est également passé par l’Olympique de Marseille « Un passage éclair, c’était dur de se faire une place entre les Nasri, Cissé et Niang. J’ai tenté de faire mon trou, j’ai été titularisé lors d’un match de Ligue des champions. J’ai découvert une autre vie, on jouait tous les trois jours, je n’étais jamais à la maison, il y avait une ferveur énorme, c’est vraiment un monde à part ».

Lorsqu’on demande à Vincent Gragnic la meilleure période de sa carrière, il n’hésite pas une seconde à répondre « Nîmes ! Je sortais d’une saison assez frustrante avec Sedan, et là on m’a laissé les clés de l’équipe. J’y ai inscrit 19 buts (dont 17 en championnat de Ligue 2). Je me suis nourri de la saison d’avant à Sedan ou même en CFA on ne voulait pas de moi. Mais je n’ai jamais lâché, je me suis entrainé durement même si je savais que le week-end je ne jouerai pas. Tout le monde me mettait des bâtons dans les roues, mais je n’ai pas baissé la tête et j’ai été récompensé ».

A 33 ans, le milieu de terrain entend encore être décisif  « J’espère faire une belle saison, être décisif. J’avais eu quelques problèmes musculaires (opération tendon d’Achille), j’ai passé un long moment sans jouer (9/10 mois). J’ai envie de reprendre du plaisir. On travaille très bien à Strasbourg et malgré mon début de saison mitigée je sais que ça va venir. Il ne faut pas se prendre la tête, les ambitions viendront d’elles-mêmes ».

Les supporters ont demandés pourquoi avoir choisi Strasbourg ?
« C’est un club qui m’a toujours attiré. J’avais eu plusieurs offres, mais j’ai été patient dans mon choix. Strasbourg est arrivé assez tardivement. On m’a proposé un essai que j’ai accepté, on n’a pas le droit de refuser un essai et il n’y a pas de honte. Pour moi le Racing est un choix logique qui est bon pour ma progression. Je suis vraiment content d’être ici aujourd’hui ».

Un début de saison mitigé, et une belle marge progression alors ?
« Oui, je pense qu’il y a une bonne marge de manoeuvre. Je suis arrivé tard dans la préparation, le groupe était déjà composé, il a fallu faire connaissance avec tout le monde, la machine doit se remettre au travail. Le coach me demande pas mal de choses, mais ça va le faire, je me connais ».

Pour finir, le Racing est en déplacement à Ajaccio demain, une rencontre compliquée, quelle sera la clé ?
« Bonne question (rires). Plus sérieusement, le coach aura de bons arguments, mais lorsque l’on va en Corse on sait ce qu’il nous attend. Ce sera un combat physique face à une équipe qui a affichée ses ambitions de remontée en Ligue 1. Ils leur faudra prendre des points à domicile. Boutaïb pourra également nous donner quelques informations. En tout cas nous irons en Corse pour prendre un point minimum, nous aurons du mordant. Il y a un gros coup à jouer demain, et nous seront prêt à répondre présent au défi physique ! »
Alsasports
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Vincent Gragnic   

 

Vincent Gragnic

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Staff et joueurs du Racing-