Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Basket (+ SIG)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 33865
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 4 Mai 2016 - 21:50

Pro A (32e journée) : après la victoire de la SIG au Paris-Levallois (87-93) Sieste obligatoire !
Lessivée, rincée, essorée : la SIG, sortie vidée de son épopée européenne, devra se régénérer si elle veut espérer aller au bout de ses ambitions et remporter le titre de champion de France. Avant d’y penser, il s’agit encore de battre Limoges, samedi soir.
Mardi soir, à Levallois, les Strasbourgeois disputaient leur 60e match officiel de la saison, toutes compétitions confondues.
Si Vincent Collet, d’humeur badine, invitait ses joueurs à « une sieste obligatoire » au lendemain de la victoire (87-93) qui sécurise la place de dauphin derrière Monaco, à une victoire près, ceux-ci ont passé l’âge de respecter les consignes des jardins d’enfants. Mais il faudra bien trouver un moyen de recharger les batteries.

« On est dans le creux de la vague, mais on va remonter »

À cette cadence digne de la NBA, ils commencent fatalement à tirer la langue et sont contraints de “piocher” pour tenir leur rang.
Après Châlons-Reims samedi dernier, c’est donc le Paris-Levallois qui a failli en profiter. Sans l’adresse retrouvée de Rodrigue Beaubois (32 points) en périphérie, l’efficacité de Romain Duport (23 points) à mi-distance et la hargne de Matt Howard, à l’impact déterminant dans le money-time , ce voyage dans la capitale aurait connu une issue moins heureuse.
« Nous n’y étions pas allés pour “faire joli”, mais pour gagner, rappelle Vincent Collet, lui aussi sévèrement marqué par l’accumulation des matches et en proie à un gros rhume. Sur de courtes séquences, on est capable de produire du jeu. Le potentiel est donc là. Mais il ne faut pas s’en gargariser. En play-offs, ce ne sera pas suffisant. »

Après les deux dernières rencontres de saison régulière – samedi (20h50) au Rhenus, contre les vieux amis Limougeauds, éliminés de la course au titre, puis mardi chez la lanterne rouge havraise –, le rythme va encore s’accélérer.

Être prêt le 14 mai

« Si on va au bout du bout, on peut au maximum disputer treize matches (trois en quarts, cinq en demies et autant en finale) en trente jours, précise le coach alsacien. D’où l’importance de retrouver de la fraîcheur physique. Car en play-offs, l’intensité requise est équivalente à celle de nos dernières sorties européennes. À chaque fois, il s’agit d’un match de coupe. »
Certains éléments paraissent aujourd’hui particulièrement marqués. On pense à Kyle Weems, que Vincent Collet a beaucoup utilisé ces dernières semaines, en raison de la convalescence de Matt Howard, à Mardy Collins ou Louis Campbell.
« Ils sont fatigués et c’est logique, parce que nos leaders ont tout donné en Eurocoupe, dit le technicien de la SIG. La charge émotionnelle et la fatigue physiques ont été intenses. À Paris, on a mis les paniers mais on n’a pas défendu de l’autre côté. On est dans le creux de la vague. Mais je suis sûr que l’on va remonter d’ici au 14 mai et au premier match des quarts de finale. »
Le stratège de la SIG estime que le temps sera un bon allié. « Les jours qui passent permettent de se retaper une santé, assure-t-il. Malgré tout, il faudra se réentraîner un peu, ce que l’on n’a pas eu l’occasion de faire réellement ces dernières semaines. Demain (aujourd’hui) , par exemple, on va réviser nos systèmes. Le match de Limoges, on n’y pensera qu’à partir de vendredi. »
Pour affronter ces « armées qui ont toutes bénéficié d’un temps de repos, à l’exception de Chalon », coach Collet sait qu’il faudra « gommer le handicap dû à la fatigue ». À ce titre, l’expérience européenne, « des matches de très haut niveau où chaque minute compte », devra servir.

Un renfort comme « un signe positif »

Alors que ses hommes ont eu le loisir de “siester” hier après-midi, le technicien s’est penché, lui, sur le dossier du renfort, un « arrière créateur » que le président Bellon appelle de ses vœux.
« On n’a plus que quelques jours pour boucler ce dossier (avant la fin de la saison régulière) , indique Collet. Cette arrivée serait à considérer comme un signe positif envoyé au groupe. On veut l’aider à atteindre son objectif, à savoir décrocher le titre. Cela se fera au détriment de personne. »
Requinquée et renforcée, la SIG pourra alors s’éveiller aux grandes ambitions.
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Jeu 5 Mai 2016 - 2:27

Une telle fatigue due à l'accumulation d'efforts de longue durée ne s'efface pas en quelques jours, çà craint pour le final-round.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Jeu 5 Mai 2016 - 8:57

Candy ce sont quand même des compétiteurs, ce n'est pas comme nous a notre âge où nous avions du mal à récupérer
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Jeu 5 Mai 2016 - 12:57

Marco 69/73 a écrit:
Candy ce sont quand même des compétiteurs, ce n'est pas comme nous a notre âge où nous avions du mal à récupérer
Oui sur, mais entre les longs déplacements, les entraînements, les matchs à répétition, les organismes fatiguent, pro ou pas pro. Je l'ai déjà dit et je le répète pour jouer les 2 tableaux faudrait au moins pouvoir aligner 2 cinq majeurs comme la plupart des grands clubs européens mais faut des moyens.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Ven 6 Mai 2016 - 8:40

Tony Taylor à la SIG

Tony Taylor arrivera à Strasbourg samedi et pourrait participer au premier tour des playoffs, samedi 14 mai

"Le renfort évoqué depuis quelques semaines devrait arriver à la SIG dans les prochaines heures. Le staff alsacien a finalement opté pour un meneur américain, Tony Taylor (26 ans,1,85m, 85kg) qui évoluait en Sibérie, à Krasnoïarsk et qui vient de disputer le Final Four de la FIBA Europe Cup à Chalon", indique le club dans un communiqué diffusé ce vendredi matin.
Il s'agit d'apporter un plus "dans la perspective des playoffs" et d'anticiper "une éventuelle blessure lors des phases finales" précise le communiqué qui indique que l'entraîneur Vincent Collet a "porté son choix sur un meneur créateur".

Le communiqué du club donne aussi la bio du joueur

Tony Taylor a évolué cette saison à Enisey Krasnoïarsk, compilant 12,5 points à 52,6%, 3,3 passes et 2,8 rebonds en 19 matches de FIBA Europe Cup, qualifiant au passage son équipe pour le Final Four de Chalon – elle a perdu en demi-finale contre Francfort (59-56) puis contre l’Élan (103- 72) pour la 3e place ce dimanche.  Le New-Yorkais, sorti de l’Université de George Washington en 2012, a d’abord évolué une saison aux Tulsa 66ers, l’équipe de NBDL d’Oklahoma City. Puis, il a porté lors de ses deux premières saisons en Europe, le maillot de Turow Zgorzelec, en Pologne, au côté d’un certain… Mardy Collins !
Champion de Pologne en 2013/2014, Tony Taylor a disputé 10 matches d’Euroleague la saison dernière avant d’être reversé en Eurocup. L’équipe polonaise terminera première du Last 32 (5 victoires, 1 défaite) avant d’être éliminée par le Paris-Levallois de Blake Schilb en 8e de finale. En huit rencontres, il cumulera 7 points en moyenne à 53,1%, 2 rebonds et 3,5 passes.
Tony Taylor arrivera à Strasbourg samedi et ne sera qualifié que pour le premier tour des playoffs, samedi 14 mai, sous réserve de satisfaire à la visite médicale et d’obtenir la lettre de sortie du club russe.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37564
Age : 51
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 7 Mai 2016 - 4:28

Punaise, il devait se les geler là-bas !

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 7 Mai 2016 - 4:46

Monaco s'est aussi renforcé en vue des play-off, dommage je ne retrouve plus l'article avec l'info.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 7 Mai 2016 - 7:09

UN PIVOT NBA À MONACO

Déjà premier de Pro A et quasiment assuré de le rester à deux journées de la fin de la saison régulière, l'AS Monaco vient d'engager un pivot de renom pour les playoffs : Kyrylo Fesenko.

Annoncé jeudi par Sportando, la signature de Kyrylo Fesenko (2,16 m, 29 ans) à l'AS Monaco est désormais officielle. Il renforce un poste de pivot où il sera très complémentaire avec le petit mais puissant Adrian Uter.
Joueur ukrainien, le natif de Dnipropetrovsk rejoint donc sur le Rocher son compatriote Sergii Gladyr ainsi que le président et mécène Sergueï Dyadechko.
Choisi en 38e position de la Draft 2008, Fesenko a passé les quatre premières saisons de sa carrière au Jazz d'Utah où il n'a jamais joué plus de 9 minutes en moyenne, se contentant de statistiques maximales de 2,6 points et 2 rebonds. Depuis il a fait quelques passages en D-League avant de revenir en Europe où il a retrouvé un rôle important. 
Il a débuté cette saison du côté du Lokomotiv Kuban, équipe désormais qualifiée pour le Final Four de l'Euroleague, mais a surtout brillé individuellement (12,8 points à 67% de réussite aux tirs, 8,7 rebonds et 2,1 contres pour 18,4 d'évaluation en 27 minutes) à Cantù en Italie avec qui il vient de terminer la saison, l'équipe n'étant pas qualifiée pour les playoffs (onzième avec 12 victoires et 18 défaites).
Avec ce renfort, l'AS Monaco devient encore un peu plus favorite pour le titre de champion de France. Une nouvelle fois, Zvezdan Mitrovic devra composer avec six joueurs non formés localement (Cooper, Mitchell, Shuler, Gladyr, Uter et Fesenko) pour seulement cinq places par match. Un luxe dans des playoffs très denses (trois tours pour un maximum de treize matchs en quelques semaines).
BeBasket
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 7 Mai 2016 - 15:07

Strasbourg8117242119  
Limoges6722112113
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 7 Mai 2016 - 16:04

Battu par le CSP Limoges lors des deux dernières finales de Pro A, Strasbourg a pris sa revanche en clôture de la 33eme journée sur son parquet du Rhénus (81-67).




Mis hors de la course aux play-offs, le CSP Limoges est en roue libre dans ces dernières journées de championnat et, dans un ultime remake des deux dernières finales, le champion de France s'est incliné sur le parquet du Rhénus face à Strasbourg (81-67) dans le dernier match de la 33eme et avant-dernière journée de la saison régulière. Pourtant, ce sont bien les Limougeauds qui ont entamé le mieux la rencontre avec cinq points d'avance à l'issue des dix premières minutes. Un avantage qui n'aura pas tenu très longtemps. Le deuxième quart-temps a vu les joueurs de la SIG mettre un sacré coup d'accélérateur pour revenir aux vestiaires avec huit unités d'avance.
Strasbourg sera deuxième
Au retour sur le parquet, les joueurs de Vincent Collet ont profité de l'avantage tant au score que dans les têtes pris dans la fin de la première mi-temps pour contrôler plus facilement la rencontre, maintenant l'écart au court du troisième quart-temps avant de corser un peu plus l'addition dans les dix dernières minutes pour une victoire par quatorze points d'avance (81-67). Un 24eme succès qui permet à Strasbourg, faute de pouvoir reprendre la première place, d'assurer la deuxième avant la dernière journée. Une position qui offrira à la SIG l'avantage du terrain au premier tour et en demi-finales du championnat mais pas en finale si le club alsacien devait retrouver Monaco dans un duel pour le titre.

Orange Sports
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 7 Mai 2016 - 21:23

Le trophée est à prendre

En battant Limoges, double champion en titre déchu, la SIG a pris date. Le trophée qui se refuse à elle depuis trois ans est à prendre. Les Strasbourgeois le veulent plus que tout.


C’est quoi, la différence, entre un champion en titre, arrivé en fin de course, et une équipe lancée à vive allure vers les play-offs ? Un gouffre abyssal, un monde, tant Limoges n’est plus que l’ombre de l’orgueilleuse équipe qui a privé ces deux dernières saisons la SIG du titre suprême.

« Si on veut passer un bon été… »

En douze mois, les Verts sont devenus aigres et retors, à l’image d’un Nobel Boungou colo qui a œuvré pour pourrir la fin de match, entraînant Kyle Weems aux vestiaires avant l’heure dans une faute disqualifiante…
« Dommage que le public ait attendu cet incident de jeu pour gronder et peser sur les événements, s’amuse Vincent Collet. En play-offs, on aura besoin de lui dès le début. Comme les Turcs l’ont fait à Galatasaray ! »
Depuis la défaite en finale européenne à Istanbul, la SIG n’a plus que ça en tête : gagner ce fichu trophée national qui se refuse à elle depuis trois ans. « Si on veut passer un bon été, il n’y a que ça à faire », appuie Paul Lacombe.
Sur la route de ses hautes ambitions, l’opposition du soir contre le CSP ne constituait qu’un petit obstacle à franchir. « Bien qu’éliminé de la course au titre, Limoges a joué le jeu, et c’est tout à son honneur », reconnaît coach Collet, qui n’a pas manqué de relever « l’entame poussive » des siens.
Rapidement repoussée à dix longueurs (8-18, 6e ’), grâce à l’adresse à trois points de Léo Westermann et de Heiko Schaffartzik, la SIG est parvenue à hausser le ton. En la matière, le deuxième quart-temps, dominé de la tête et des épaules (24-11), dénote la capacité des Strasbourgeois à broyer leur adversaire quand le besoin s’en fait sentir.

Howard en costaud

Dans le sillage d’un Matt Howard au potentiel retrouvé (15 points, 10 rebonds, 23 d’évaluation), la défense muscle son jeu. « Sur les trois derniers matches, je sens une montée en puissance, apprécie le technicien alsacien. On retrouve de l’intensité, mais il faudra être encore plus solide. »
Car si la SIG a estourbi son adversaire sur deux ou trois séquences diaboliques, avec Rodrigue Beaubois ou Kyle Weems à la manœuvre, quelques gros relâchements ont relancé des Limougeauds aux abois (62-57, 31e’).
« Ils sont revenus tout près, mais on a trouvé en Louis Campbell ou Matt Howard des joueurs capables de nous mettre des paniers importants, souligne Collet. Maintenant, on a besoin de refaire du jus pour débuter les play-offs le pied au plancher. »
Avant l’ultime match de la saison régulière, mardi au Havre, la SIG a donc assuré la deuxième place, qui lui assure l’avantage du terrain jusqu’en demi-finale au moins.

Avec Taylor au Havre

En outre, le meneur américain Tony Taylor, arrivé en renfort et assis sur le banc hier, devrait pouvoir s’étalonner en Normandie, à condition d’être qualifié à temps.
Reste à connaître l’identité du premier adversaire, dès samedi prochain en quart de finale aller. « Au jour d’aujourd’hui, c’est l’Asvel mais les positions peuvent encore évoluer, dit l’entraîneur. Pas la peine de se perdre en conjectures, on prendra celui qui viendra. De toute façon, il y a du danger pour tout le monde. »
Du danger pour tout le monde, sauf pour Limoges, champion déchu bientôt en vacances. Le roi est mort, vive le futur roi. Pourvu qu’il soit Strasbourgeois !
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mar 10 Mai 2016 - 15:13

la SIG s'est fait peur, elle affrontera Pau-Orthez en play-off.

Le Havre6923211510  
Strasbourg7615172222
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mar 10 Mai 2016 - 21:14

Pro A (34e journée) : Strasbourg affrontera Pau-Orthez en quarts de finale des play-offs
 La SIG est fixée

La SIG s’est imposée hier au Havre (69-76). Les Strasbourgeois connaissent leur adversaire pour les quarts de finale des play-offs. Ce sera Pau-Orthez, avec une première manche dès samedi au Rhenus (20h30).
Pour Vincent Collet et ses joueurs, en déplacement chez la lanterne rouge havraise hier, l’enjeu de cette 34e et dernière journée ne se trouvait pas en Normandie, mais sur les autres parquets de Pro A.

Première compliquée pour Tony Taylor

Assurés de terminer deuxièmes avant le coup d’envoi de cette ultime échéance, les Strasbourgeois devaient en effet attendre la fin de leur match pour connaître l’identité de leur adversaire en quarts de finale des play-offs, qui débuteront samedi (retour le lundi 16 et éventuel match d’appui le mercredi 18).
Ils y croiseront la route de Pau-Orthez, vainqueur de justesse à Orléans (82-85 a.p.) et finalement 7e. Strasbourg – Élan Béarnais, le face-à-face avait tourné en faveur du triple vice-champion de France les deux fois en championnat (79-90 à Pau mi-octobre lors de la 4e journée, 68-62 au Rhenus mi-avril lors de la 30e journée).
Malgré l’absence d’enjeu et de leur capitaine Louis Campbell (décès d’un ami), les hommes de Vincent Collet ont donc fait le boulot au Havre. Non sans cravacher (69-76), puisque les Normands étaient encore devant à 2’30 du buzzer (68-67).
Pour ainsi rivaliser face à la SIG, le STB a d’abord commencé par lui mettre la tête sous l’eau (21-11, 8e ). Sans adresse (35%), les Alsaciens revenaient au contact grâce à une “presse” tout terrain (30-26, 15e ). Mais les Havrais apparaissaient déterminés, beaucoup plus en tout cas que les Strasbourgeois en première période.
À la pause, Vincent Collet, qui a profité de ce rendez-vous pour intégrer sa dernière recrue Tony Taylor, auteur d’une première compliquée malgré quelques bons passages défensifs (-7 d’évaluation en 15’), devait se demander depuis quand son équipe n’avait pas encaissé autant de points en une mi-temps (44-32).
Le coach alsacien devait aussi se dire qu’au-delà du caractère anecdotique du résultat, il fallait peut-être éviter de se manquer avant d’aborder les quarts de finale. Si bien que c’est une tout autre formation qui faisait son retour sur le parquet.
Et un tout autre Rodrigue Beaubois, l’homme du troisième quart-temps (10 points, 2 passes décisives, 10 d’évaluation), qui voyait cette fois la SIG revenir à trois longueurs (52-49, 26e ). Mais les Havrais s’échinaient à repousser la logique (68-60, 34e ).
Le premier à vaciller fut JBAM (perte de balle), suivi de Gispon (1 sur 4 aux lancers). En face, Collins (en drive), Beaubois (derrière l’arc) et Howard (sous le cercle) ne tremblaient pas pour offrir à leur équipe une 25e victoire, la cinquième de suite, qui permet à la SIG d’aborder le grand 8 dans les meilleures dispositions.
Ce sera donc contre Pau-Orthez, neuf fois champion de France (la dernière en 2004), et de retour en play-offs pour la première fois depuis 2006.
Si la SIG venait à passer l’obstacle palois, elle affronterait le vainqueur du duel entre Le Mans et Gravelines en demi-finale. Mais ce n’est évidemment pas encore le moment d’y penser...
Le match 1 entre la SIG et Pau-Orthez, samedi en Alsace, sera retransmis sur Ma Chaîne Sport. Le match 2 aura lieu lundi dans le Béarn (20h30). L’éventuel match d’appui aura lieu mercredi au Rhenus (20h30).
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 11 Mai 2016 - 1:56

Strasbourg - Pau-Lacq-Orthez (7)
Match aller : le samedi 14 mai 2016 à Strasbourg
Match retour : le lundi 16 mai 2016 à Pau
Match d'appui (si nécessaire) : le mercredi 18 mai 2016 à Strasbourg
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mer 11 Mai 2016 - 21:31

La SIG affrontera Pau-Orthez à partir de samedi en quart de finale des play-offs Un Élan au menu


La SIG a attendu mardi soir et la dernière journée de Pro A pour connaître son adversaire en quart de finale. Ça sera l’Élan béarnais, adversaire qu’elle avait battu au même stade l’année du titre en 2005.
On ne le saura qu’à la fin du bal, mais la saison de la SIG a peut-être basculé mardi soir en deux prolongations. L’une – perdue par Nanterre (121-120 à Nancy) – et l’autre – gagnée par Pau-Orthez (85-82 à Orléans) – ont en effet décidé du sort des deux derniers qualifiés pour les play-offs.
Huitièmes avant la dernière journée, les Palois ont grimpé d’un rang au classement quand les Franciliens “dégringolaient” de la 5e à la 8e place. Septième, l’Élan béarnais sera donc l’adversaire de la SIG en quart de finale.

Michael Thompson, Top Scoreur de Pro A

Un Élan que le staff strasbourgeois n’attendait pas à ce tournant-là, de l’aveu même de Vincent Collet mardi soir après la victoire de sa troupe au Havre (69-76). « On n’avait pas du tout imaginé ce scénario », indiquait ainsi le coach de la SIG après le match (notre édition d’hier).
Les Strasbourgeois vont donc affronter des Palois qu’ils ont battus à deux reprises en saison régulière. Le premier succès (79-90), dans le Béarn, avait été construit sur le match hors-norme de Rodrigue Beaubois le 19 octobre dernier. Ce soir-là, le Guadeloupéen avait signé son record en carrière (37 points) après un premier quart-temps stratosphérique (21 points !).
Le second succès (68-62) est plus récent. Signé au Rhenus le 18 avril, il avait permis aux SIGMen de se mettre idéalement en jambes, quatre jours avant la réception de Galatasaray en finale aller de l’Eurocoupe.
Vincent Collet se méfiait alors de cet Élan retrouvé – « Pau est redevenu, si ce n’est le “grand Pau” d’il y a dix ans, une force qui compte dans le championnat et en particulier sur ces matches retour », avait-il indiqué la veille du match – et ne devrait pas revoir son jugement à la baisse, même si la défaite paloise au Rhenus avait freiné les joueurs d’Éric Bartecheky.
Seulement battu à Limoges (79-76) et par Monaco (66-80) avant sa venue en Alsace, Pau-Orthez avait en effet enchaîné deux autres défaites après son passage dans la capitale européenne (58-87 contre l’Asvel, 104-96 à Chalon/Saône).
Le nonuple champion de France, dont le dernier titre remonte à 2004, ne s’est pas désuni dans le sprint final de la saison régulière. Il compte pour cela dans ses rangs des joueurs capables de faire la décision, à l’instar de son meneur Michael Thompson.
Peu influent lors de son passage au Rhenus – le “Stephen Curry du Béarn” avait été transparent en première période avant de finir la rencontre à 13 points – l’Américain de 27 ans vient de signer sa meilleure saison en Pro A. Ses 17,8 points de moyenne par match lui ont ainsi permis d’être le Top Scoreur du championnat 2015/2016.
Il ne sera pas le seul atout de Pau – on pense aussi à ce diable de Lance Harris – et on imagine que le staff strasbourgeois ne manque pas également d’en disséquer les possibles lacunes.
Les suiveurs alsaciens, eux, verront peut-être un signe dans ce quart de finale inattendu. Lors de l’année du titre en 2015, la SIG avait en effet disposé de l’Élan béarnais lors de quarts de finale qui se disputaient en simple aller-retour. La SIG avait perdu l’aller (70-69) et gagné le retour (88-75). Cette fois, il faudra s’imposer deux fois.

Match aller samedi au Rhenus (20h30), match retour lundi à Pau (20h30), belle éventuelle mercredi au Rhenus (20h30).
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 14 Mai 2016 - 11:33

Début des play-off ce soir au Rhenus allez la SIG.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13885
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 14 Mai 2016 - 14:42

Malgré quelques frayeurs sur la fin, la SIG gagne ce quart aller face à Pau (72-67)                         
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 14 Mai 2016 - 15:00

Strasbourg7219201419  
Pau-Orthez6711211025
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 14 Mai 2016 - 21:16

Pro A, play-offs, quart de finale aller : la SIG s’impose face à Pau (72-67) La bonne attitude
La SIG n’a pas tremblé, hier soir, pour son premier match des play-offs. En dépit de quelques sueurs froides en fin de match, elle a dominé Pau et peut espérer atteindre les demi-finales dès demain, à condition de remettre ça dans le Béarn.
Battu à deux reprises par la SIG lors de la saison régulière, l’Elan béarnais n’est pas parvenu à créer la sensation pour son retour en play-offs, dix ans après sa dernière apparition.
La troupe de Vincent Collet s’est montrée trop appliquée pour que la hiérarchie soit bousculée. Dans l’intensité et la dureté, le triple finaliste malheureux a été un cran au-dessus.

« Une entame très sérieuse »

« On a réalisé une entame très sérieuse, abonde Vincent Collet. En défense, on n’a pas lâché grand-chose. » Portée par le duo Collins-Fofana, les deux hommes forts du début de match, la SIG creuse un premier écart (15-6, 6e ’).
En face, les Palois butent sur un mur. Lance Harris, la gâchette qui avait inscrit 58 points dans les deux matches de championnat, ne voit pas le jour. Hormis un “primé” en fin de match, l’Américain n’a pas alimenté la marque.
Son compatriote Michael Thompson, serré de près par Collins et harcelé par la recrue Tony Taylor, peine aussi à s’exprimer en première mi-temps. Et comme l’adresse a été oubliée dans le Béarn – il faudra 17 essais avant d’inscrire un trois points… –, l’Elan ne décolle pas.
« On voulait rentrer sur le parquet comme sur un ring, en se protégeant et en étant agressifs, mais on n’y est pas parvenu, regrette Éric Bartecheky, le coach des Verts. Résultat : on perd des ballons, on subit, on donne trop de choses faciles. Peut-être est-ce juste le signe de la supériorité de Strasbourg, mais j’ai le sentiment que l’on peut faire plus en commettant moins d’erreurs. »

Collins en patron

Si Pau parvient à relever la tête avant la pause, sous l’impulsion de Yeguete et Thompson, la SIG accélère à nouveau dans le troisième quart-temps (50-36, 24e ’). Mais un second trou d’air à l’entame du money-time relance les Palois, qui reviennent à une petite possession (66-64, 38e ’).
« Ces sueurs froides comptent dans le ressenti du match, dit coach Collet. On aurait pu les éviter en contrôlant le rebond, car Pau nous a sanctionnés sur des deuxièmes chances. »
Face au péril, Mardy Collins, auteur de 16 points hier, se glisse heureusement dans ses habits de patron cédé par un Rodrigue Beaubois pas en verve.
Son “primé” plein de sang-froid glace le sang béarnais, avant que Louis Campbell ne pose le couvercle sur le match.
« Avec cette victoire, on prend un avantage important, apprécie l’entraîneur strasbourgeois. En outre, on a pas mal partagé les temps de jeu. Ce sera peut-être un élément important. Mais on doit s’attendre à une réaction paloise. Là-bas, il faudra être humble et solide. Cette qualification, il faudra la mériter. »
Dès demain (20h30) au Palais des Sports de Pau, les Strasbourgeois peuvent s’extirper de ce quart de finale et prendre peut-être la direction du Mans, vainqueur de Gravelines à Antarès. À condition de « s’élever un peu plus au fur et à mesure des matches », comme le souhaite Vincent Collet. Pour l’heure, le premier pas est fait. Mais ce n’est qu’un premier pas…
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Lun 16 Mai 2016 - 14:42

Strasbourg en demi-finales, mais son adversaire pas encore connu puisque Gravelines a arraché une belle devant le Le Mans 75-74

Pau-Orthez8825222318  
Strasbourg 9723322022
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Lun 16 Mai 2016 - 15:23

Victorieux à domicile du match aller, Strasbourg a validé son billet pour les demi-finales de Pro A en signant un deuxième succès en autant de rencontre face à Pau-Lacq-Orthez (88-97).




Si Le Mans a craqué dans les derniers instants, Strasbourg a bien validé son billet pour les demi-finales de Pro A et va attendre mercredi pour découvrir son adversaire. Pour se qualifier, la SIG a conclu en deux matchs sa série face à Pau-Lacq-Orthez et, après une victoire à domicile, les Alsaciens sont allés s'imposer dans le Béarn (88-97) au terme d'un match accroché où les Strasbourgeois auront eu besoin de deux coups d'accélérateur pour faire la différence. Les joueurs de l'Elan Béarnais sont ceux qui ont le mieux entamé la rencontre, se montrant efficaces en attaque pour mener de deux points à l'issue des dix premières minutes. Mais c'est là que la SIG a accéléré pour la première fois. Sous l'impulsion de Jérémy Leloup (17 points, 5 rebonds), les Strasbourgeois vont revenir à hauteur immédiatement avant de prendre le large au tableau d'affichage, menant de huit points à la mi-temps.
Pau-Lacq-Orthez s'accroche, Strasbourg assure
Dos au mur, les joueurs d'Eric Bartecheky ont tout tenté pour revenir à hauteur de la SIG et continuer à espérer un match d'appui en Alsace. Le résultat est un retour progressif des Béarnais au score avec des séries comme un 5-0 en début de troisième quart-temps ou un 7-0 à la moitié pour revenir à trois longueurs et tenir tant bien que mal cet écart jusqu'à l'entame des dix dernières minutes. C'est à ce moment que les hommes de Vincent Collet ont cessé de calculer et ont accéléré le tempo pour lancer le dernier quart-temps avec un 9-0 qui a lancé un message clair aux Béarnais. Ces derniers sont parvenus à réduire l'écart à six longueurs mais le mal était fait et la SIG s'assure d'une nouvelle présence en demi-finale de Pro A, avec une série au meilleur des cinq matchs à venir face au vainqueur de la rencontre entre Le Mans et Gravelines-Dunkerque.
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Mar 17 Mai 2016 - 2:19

BASKET - PRO A / PLAY-OFFS
Quarts de finale
Monaco (1) - Nanterre (8) : 1-0
Match aller : Monaco - Nanterre (93-76)
Match retour : le mardi 17 mai 2016 à 20h30 à Nanterre
Match d'appui (si nécessaire) : le jeudi 19 mai 2016 à Monaco

Chalon-sur-Saône (4) - ASVEL (5) : 0-1
Match aller : Chalon-sur-Saône - ASVEL (65-77)
Match retour : le mardi 17 mai 2016 à 20h00 à Villeurbanne
Match d'appui (si nécessaire) : le jeudi 19 mai 2016 à Chalon-sur-Saône

Le Mans (3) - Gravelines-Dunkerque (6) : 1-1
Match aller : Le Mans - Gravelines-Dunkerque (76-67)
Match retour : Gravelines-Dunkerque - Le Mans (75-74)
Match d'appui : le mercredi 18 mai 2016 au Mans

Strasbourg - Pau-Lacq-Orthez (7) : 2-0 >>> Strasbourg qualifié
Match aller : Strasbourg - Pau-Lacq-Orthez (72-67)
Match retour : Pau-Lacq-Orthez - Strasbourg (88-97)
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 21 Mai 2016 - 14:28

1er round des demis pour la SIG

Strasbourg8520192224  
Le Mans6420121418
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 21 Mai 2016 - 15:39

La première manche de la demi-finale entre Strasbourg et Le Mans a tourné en faveur des Alsaciens (85-64).




Strasbourg a parfaitement lancé sa demi-finale, au meilleur des cinq matchs, face au Mans avec un premier succès à domicile (85-64). Un succès construit dans les deuxième et troisième quart-temps après une entame de match brouillonne et dans laquelle les Manceaux ont été en mesure de rester au contact. Les joueurs de Vincent Collet ont accéléré dès le début du deuxième quart-temps quand, avec un 10-0, ils ont creusé un premier écart, qui n'aura ensuite cessé de croître avant et après la mi-temps. Le troisième quart-temps a vu la SIG continuer de presser la défense du MSB qui a plié puis clairement rompu, permettant aux Strasbourgeois de creuser un écart suffisant pour gérer la fin de match face à une équipe mancelle démotivée par la différence entre les deux équipes. Au final, Strasbourg s'impose de 21 points (85-64) et mène 1-0 dans la série avant un deuxième match au Rhénus lundi.

Orange Sports
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 21 Mai 2016 - 20:40

Souhaitons que cette Année sera la Bonne.

.
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Dim 22 Mai 2016 - 15:02

Demi-finales - Match 1 : L'ASVEL surprend Monaco
 
©Media365
L'ASVEL a créé la surprise en s'imposant sur le parquet de Monaco (73-67) dans le premier match des demi-finales de play-offs.

C'est un exploit qu'a signé l'ASVEL dimanche soir, lors du premier match des demi-finales de play-offs. Les partenaires de Charles Kahudi (19 points) ont réussi à s'imposer sur le parquet de Monaco (73-67) après un match d'une haute intensité physique.

Pourtant, l'équipe de la principauté restait sur 14 victoires consécutives et n'avait perdu qu'une seule fois à domicile avant cette rencontre. Mais avec un Casper Ware en feu (21 points dont 6 sur 9 à trois points) et une défense agressive, Villeurbanne a réussi à prendre l'avantage contre l'équipe qui avait terminé à la première place de la phase régulière. Le deuxième match de la série s'annonce primordial pour Monaco qui devra absolument s'imposer sous peine d'aller dans le Rhône sous pression.

Après le match, Charles Kahudi savourait, mais se voulait tout de même prudent au micro de Ma Chaîne Sport: « Notre défense est en place. Mais il faudra faire attention, il y a des choses à perfectionner. Il faudra aussi savourer cette victoire et se reposer avant le deuxième match ».
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18602
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Lun 23 Mai 2016 - 11:33

Second match ce soir allez la SIG Sanglot 


20:30 Strasbourg-      
Le Mans
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 13885
Age : 69
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Lun 23 Mai 2016 - 12:09

Allez la SIG
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Ven 27 Mai 2016 - 1:29

Play-offs Pro A, demi-finale, match 3 : la SIG remporte la série au Mans (80-87 a.p.)
 Imbattable !
Malmenée par une équipe du Mans revancharde, la SIG a puisé au fond de ses ressources pour arracher, en prolongation, le troisième succès qui l’envoie en finale. A ce niveau d’intensité-là, la SIG est imbattable.
Au sortir des deux premiers matches de la série, Le Mans avait déjà galvaudé une bonne partie de ses chances d’accéder en finale. Deux revers au Rhenus, samedi dernier (85-64) puis lundi (80-77), ont placé les hommes d’Erman Kunter au pied du mur.

A la barre, Mardy Collins en capitaine

De retour dans leur antre d’Antarès, ils ont promis de tout donner pour ne pas être éliminés en trois manches sèches, comme l’an dernier au même stade de la compétition par la SIG. Et ils ont tenu parole.
« Ils ont joué avec beaucoup d’énergie et de cœur, reconnaît Vincent Collet. Et si on avait perdu, on l’aurait accepté. Mais nous aussi, on en a eu, du coeur. Gagner ici, ce n’est pas que de la chance. On n’a pas lâché, même lorsque l’on était en difficulté. »
Nettement dominés au rebond - « Le fil rouge de cette série », selon le coach alsacien - dans le premier quart-temps, les Strasbourgeois ont maintenu le cap (18-15, 10e ).
A la barre, Mardy Collins a endossé le rôle de capitaine. « On s’est appuyé sur un Mardy en mode Eurocoupe », précise Collet au sujet du meneur américain, auteur de 21 points, 13 rebonds et 6 passes décisives.
Mais la force de la SIG réside dans sa complémentarité et son abnégation de tous les instants. Quand le maître à jouer Tywain McKee offre neuf points d’avance aux Sarthois (32-23, 14e ), la réponse est collective. L’activité de Bangaly Fofana des deux côtés du parquet est titanesque, la main de Rodrigue Beaubois magique, et l’insistance de Collins exemplaire.

Energie dévastatrice

A chaque fois que le MSB a insisté (66-59, 30e ), la SIG est revenue dans le coup, avec une énergie dévastatrice. Alors que le génial McKee (25 points) et Petr Cornelie pensent avoir fait le plus dur à une minute de la fin (75-73), les Alsaciens ont encore des ressources pour ne pas laisser filer le match.
Pourtant, Fofana s’emmêle les pinceaux sur le panier de l’égalisation, avant que Weems ne manque le « tir de la mort » derrière l’arc. Qu’importe: l’incontournable Collins et capitaine Campbell, sur la ligne de réparation, aidés par Fofana au rebond, arrachent l’égalisation et la prolongation.
« En a manqué deux belles possessions et malgré tout, on fait un stop de l’autre côté, savoure le technicien strasbourgeois. Quand je vois comment Beaubois a défendu sur Lofton et comment Fofana a pris les deux derniers rebonds offensifs à la barbe de Yarou, je suis fier des gars. Ensuite, ce n’était pas évident de mettre les lancers sous la pression du public. Même si on a souvent été dominé, on ne s’est jamais arrêté de jouer. »

Une finale à gagner

A bout de souffle, Le Mans a logiquement lâché prise en prolongation, Weems et Collins tuant tout suspense en deux temps, trois mouvements.
«Sur la fin, on était trop diminué, reconnaît Erman Kunter. Gelabale avait mal à la hanche, McKee était cramé, Travis est sorti sonné. On a donné tout ce que l’on a pu. Mais on a commis trop d’erreurs et on n’avait plus assez de combattants… »
Fiers et heureux, les Strasbourgeois peuvent alors savourer les dernières secondes de leur succès, synonyme de quatrième finale de rang. Reste maintenant à la gagner, après trois échecs douloureux, que ce soit contre Monaco ou l’Asvel.
Jusque-là, la SIG est imbattable. Mais le plus dur commence.
dna
laetitia
Joueur départemental
avatar Féminin Nombre de messages : 286
Date d'inscription : 06/04/2008

Informations
Club préféré:
Profession:

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Ven 27 Mai 2016 - 4:30

Maintenant, il faut aller au bout.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 33865
Age : 70
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   Sam 28 Mai 2016 - 9:02

Swinging Louis
Symbole de la force collective que dégage la SIG, mais aussi des frustrations vécues ces dernières saisons, Louis Campbell veut mener les siens vers le trophée. Une ambition légitime qui s’apparente à l’ultime quête du vétéran qui n’en finit plus de swinguer.

À 37 ans, Louis Campbell, capitaine exemplaire,a toujours des jambes de feu.

Jeudi soir, sur le parquet d’Antarès, ses mains n’ont pas tremblé. À quelque cinq secondes du terme, devant 5 900 personnes qui hurlaient à gorges déployées, Louis Campbell s’est calmement posé derrière la ligne de réparation pour bloquer sa respiration.
Seul face à toute une salle, seul face à lui-même et ses doutes, il a converti ses deux lancers francs, synonymes d’égalisation et de prolongation.
Cinq minutes plus tard, après que la SIG eut remporté son match (80-87) et plié la série en trois manches sèches, le capitaine a pris le temps d’enlacer, un à un, ses coéquipiers, glissant à chacun d’entre eux un petit mot de félicitations.
« Je leur ai juste dit que j’étais très content de la façon dont on a joué, rapporte le n°13 strasbourgeois. Dans la série, et tout particulièrement jeudi, on a livré un gros combat physique. Sortir vainqueur de ce type de matches ne peut être que bénéfique. Moins tu en joues, mieux tu te portes… »
À titre personnel, Campbell s’est échiné à montrer la voie. Il faut dire que le meneur américain avait entamé sa demi-finale sur la pointe des pieds, pour ne pas dire à reculons, malgré une énorme débauche d’énergie en défense. Au Rhenus, sa contribution aux deux premiers succès strasbourgeois avait ainsi été symbolique, avec un total famélique de 11 points, à 4 sur 19 au tir.
Mais jeudi soir, le capitaine a retrouvé ses galons de général. Plutôt discret jusqu’à la pause sur le front offensif, il est revenu transfiguré des vestiaires, s’illustrant à travers trois paniers de rang, dont un “primé”.

« Pour aller au bout, il faut prendre du plaisir en chemin »

Dans le sillage de son compatriote Mardy Collins, l’homme qui a porté la SIG à bout de bras – record d’évaluation (31) à la clé –, Campbell a glissé 13 points dans la besace alsacienne, ne prenant que des tirs à bon escient (83% de réussite).
« En termes de statistiques, je ne suis pas au top cette saison, sourit-il. En revanche, je me sens vraiment à l’aise sur le parquet et dans l’équipe. On a déjà vécu des moments forts avec notre parcours européen. Même si on a perdu la finale (contre Galatasaray) , je peux dire qu’il s’agit de ma plus belle saison. »
Pour que celle-ci soit vraiment parfaite, le natif du New Jersey a une obsession : remporter le trophée national qui s’est refusé à lui ces trois dernières années. Avec Romain Duport et Vincent Collet, Campbell est le dernier rescapé du triptyque malheureux, contre Nanterre en 2013 puis Limoges ces deux derniers printemps.
À l’évocation de ces trois finales perdues, son visage se fait plus grave, chaque mot étant bien pesé. « La déception ne peut pas être effacée, mais il faut parvenir à la laisser derrière nous, dit-il. Ces revers viennent aussi souligner que rien n’est jamais facile à obtenir. Il faut sans cesse se remettre en question, travailler encore et encore, et apprendre de nos erreurs. En trois ans, tu peux te dire que les leçons sont retenues. Mais à chaque fois, tu repars de zéro, avec des coéquipiers et des adversaires différents. »
Relais de Vincent Collet dans le vestiaire, garant des valeurs collectives prônées par le coach, Louis Campbell ne joue pas pour autant les rabat-joie, se refusant à ressasser les images sombres du passé.
« Pour aller au bout, il faut prendre du plaisir en chemin, assène-t-il. C’est le cas. Prenez Mardy (Collins) ou Tony (Taylor). C’est bien qu’ils n’aient pas vécu cette souffrance. Ils ne s’intéressent pas aux histoires de Nanterre ou de Limoges. Sur le parquet, ils s’amusent et apportent leur fraîcheur. »
Voilà une des raisons incitant Campbell à penser que cette année sera « peut-être la bonne ». Et de détailler les autres éléments tangibles : « On l’a vu au Mans. Même dans la difficulté, on n’abdique pas et ne renonce jamais. C’est une question de fighting spirit. Sur quelques situations cruciales, eux n’y croyaient pas. Avec l’Eurocoupe, on a progressé dans la gestion du temps et du match. On reste calme et on maintient un niveau élevé en toutes circonstances. Globalement, l’équipe est plus forte que les années précédentes. »
Histoire de ne rien laisser au hasard, Campbell garde aussi un œil sur l’autre demi-finale, où la bataille fait rage.
« Je regarde les matches, confirme-t-il. Plus que la stratégie, je m’attache surtout aux caractéristiques individuelles des gars, aux attitudes, à la façon qu’ils ont de résister à la pression. Monaco est une équipe bien organisée autour de leur meneur Cooper, assez similaire à la nôtre. Villeurbanne est plus physique en défense, avec des joueurs capables de sortir du lot. Personnellement, je n’ai pas de préférence. Peu importe qui passera, on veut aller au bout. »

« J’arrive encore à courir avec les jeunes »

Celui qui n’a remporté à ce jour qu’un titre de champion – en 2007 au Japon – espère donc mettre un terme à la malédiction. À 37 ans, le vétéran de la SIG se lance peut-être même dans sa dernière quête.
« Je ne sais pas encore ce que je ferai la saison prochaine, précise-t-il. J’avais dit à ma femme que si on gagnait l’Eurocoupe, ce serait une sortie parfaite. Ça ne s’est pas passé ainsi. Là, j’ai toujours faim, j’arrive encore à courir avec les jeunes. Après la finale, on fera le point. »
À la manière du jazzman Duke Ellington, l’exemplaire Louis Campbell a un swing endiablé à mener. Pour son investissement sans faille, il mériterait d’être récompensé.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Basket (+ SIG)   

 

Basket (+ SIG)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 14Aller à la page : Précédent  1, 2, 3 ... 8 ... 14  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-