Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 27ème journée: Strasbourg - Montpellier (0-0)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
scoobydou
Joueur régional
Nombre de messages : 791
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 27ème journée: Strasbourg - Montpellier (0-0)   Sam 24 Fév 2018 - 11:11

Je parlais de cette saison.
L'année prochaine c'est entre 25% et 50% de changement dans l'effectif.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37127
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 27ème journée: Strasbourg - Montpellier (0-0)   Sam 24 Fév 2018 - 11:19

scoobydou a écrit:
Je parlais de cette saison.
L'année prochaine c'est entre 25% et 50% de changement dans l'effectif.
 
OK .
Pour le changement tu a surement raison.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37127
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 27ème journée: Strasbourg - Montpellier (0-0)   Sam 24 Fév 2018 - 21:36

Toujours ça de pris…
Le Racing n’a pas réalisé un grand match, vendredi soir à la Meinau, face à Montpellier. Mais les hommes de Thierry Laurey ont tout de même pris un point sur leur terrain. Mieux que rien…
On ne va pas se mentir. Vendredi soir, les spectateurs de la Meinau n’ont pas assisté à un grand spectacle.

Dans une enceinte glaciale à la pelouse souffreteuse – qui a terminé la soirée éparpillée façon puzzle –, les plus de 23 000 spectateurs présents ont même fini par s’ennuyer ferme.

Hormis peut-être les quelques milliers de fans du “mur bleu”, qui se sont désintéressés du carré vert pour régler leurs comptes avec une Ligue Professionnelle de Football (LFP) jugée trop répressive (*).
« Il nous a manqué quelques détails »

Mais sinon, il faut bien avouer que ce match entre le Racing et Montpellier n’a pas vraiment donné des raisons de s’enthousiasmer.

Entre une équipe de Strasbourg qui a tourné en rond, en cherchant en vain la faille dans la défense adverse, et une équipe de Montpellier solide, mais qui n’a quasiment rien proposé offensivement parlant, le score final, nul et vierge, est somme toute logique.

« On a eu du mal à bien sortir le ballon face à une équipe athlétique, qui a un peu plus l’habitude de jouer sur cette pelouse, analysait Michel Der Zakarian, le coach montpelliérain. Et quand on n’a pas le ballon, il faut savoir bien défendre. »

Dans ce secteur, les Strasbourgeois ont pris une leçon d’efficacité vendredi soir. Le trio Hilton - Mendes - Congré s’est en effet montré d’une solidité sans faille face aux attaquants strasbourgeois.

« On n’a pas eu des tonnes d’occasions et les tirs n’ont pas toujours été cadrés, reconnaissait Thierry Laurey. On va dire que l’on a eu des situations, mais pas de grosses occasions. »

Mais si le secteur offensif strasbourgeois a semblé en panne de solutions face à un quintette défensif bien huilé, les coéquipiers de Bakary Koné peuvent tout de même tirer quelques motifs de satisfaction de cette rencontre.

Eux qui pointent à l’avant-dernière place du classement des défenses de Ligue 1 – avec 47 buts encaissés en 27 journées – ont gardé leur but inviolé. Mine de rien, « c’est assez rare et ça fait du bien », comme le soulignait Thierry Laurey.
« Il faudra être plus dangereux devant le but »

En effet. Avant ce 0-0 face à Montpellier, les Strasbourgeois avaient seulement terminé trois rencontres sans encaisser de but (**).

L’autre motif de satisfaction est l’état d’esprit affiché par le onze alsacien. Certes, les Strasbourgeois, on l’a déjà dit, n’étaient pas dans un grand soir. Mais ils se sont accrochés pour ne pas laisser filer un point qui risque de s’avérer important en fin de saison.

« Dans l’ensemble, on ne peut pas reprocher aux gars de ne pas se battre, avançait Thierry Laurey. On n’a pas tout maîtrisé non plus, loin de là, et il nous a manqué quelques détails. Sur ce terrain, c’est dur d’aller vite, d’accélérer le jeu vers l’avant. Mais les joueurs ont fait beaucoup d’efforts et prendre un point est le minimum. »

Sûr que des attaquants aux défenseurs, les Strasbourgeois n’ont pas ménagé leurs courses pour couper court aux tentatives de contres montpelliérains. Reste désormais à conserver cette solidité tout en retrouvant plus de tranchant.

« Il faudra être plus dangereux devant le but, c’est évident », a souligné Thierry Laurey. Et si possible dès mercredi soir, à Beauvais, face à Chambly. Car en Coupe, il est fortement conseillé de marquer pour passer…

(*) Une banderole a été déployée dans le kop en première période. « Clubs rackettés pour quelques fumis, tribunes fermées, sanctions aveugles et arbitraires/Dirigeants de clubs : quand dénoncerez-vous la mafia qui vous représente ? » (**) Face à Lille (3-0) et Caen (0-0) à la Meinau et à Bordeaux (0-3)
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37127
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 27ème journée: Strasbourg - Montpellier (0-0)   Sam 24 Fév 2018 - 21:39

Zoom sur Jérémy Blayac Vaines tentatives
Même s’il est le premier à admettre que le Racing aurait dû « faire un peu plus » pour l’emporter avant-hier, l’attaquant Jérémy Blayac loue les bonnes intentions des Bleus, qui se sont fracassées sur un mur héraultais en béton armé.
Pour Jérémy Blayac, la série continue. Avant-hier à la Meinau contre Montpellier, l’avant-centre du Racing a aligné une quatorzième titularisation sans défaite en championnat (0-0). Le dernier revers du Racing lorsqu’il figurait dans le onze de départ remonte au 18 novembre 2016 à l’AC Ajaccio en Ligue 2 (2-0).

Samedi, le natif de Saint-Affrique s’est échiné à chercher la faille dans la carapace héraultaise.

« Les trois de derrière sont costauds et sont de bons joueurs. J’ai essayé, mais ce n’était pas facile. Je suis toujours content de jouer. À chaque fois que j’avais pu le faire cette saison, ça s’était bien passé. “Baho” (Stéphane Bahoken, à qui il était associé en pointe) mérite aussi. Il a marqué régulièrement, a été efficace. Tout le monde tient son rôle. J’ai essayé de peser, de poser des problèmes aux Montpelliérains par mon jeu en déviation, ma façon de bien garder la balle, d’être présent sur les centres dans la surface. Mais ils ont aussi beaucoup de présence dans le cœur du jeu. Bravo à eux. »
« Nous prenons volontiers ce point »

Essayer : le mot revient à intervalles réguliers dans son discours. Les Bleus ont effectivement tenté de déstabiliser le bloc montpelliérain. Mais ils ont surtout tourné en rond devant la deuxième défense de Ligue 1 (21 buts encaissés), à la manière de handballeurs se brisant le nez sur l’adversaire sans trouver l’ouverture.

« On a essayé, on a essayé, insiste l’Aveyronnais. Mais nous sommes tombés sur une équipe très solide qui défend vraiment bien. Les Montpelliérains ont réduit les espaces. Même quand, par moments, nous parvenions à nous installer dans leur camp et à avoir beaucoup de possession, nous n’arrivions pas à créer des décalages. Nous tentions de les contourner en faisant naviguer le ballon de droite à gauche, mais nous avions du mal à être dangereux. Nous ne nous sommes procuré des occasions que sur coups de pied arrêtés. »

L’attaquant strasbourgeois le sait : le Racing aurait même pu tout perdre sur la fin. Comme à l’aller (1-1), Giovanni Sio s’est en effet vu refuser un but qui semblait valable (lire par ailleurs).
« Pas fait un grand match, pas un mauvais non plus »

« Tant mieux pour nous si l’arbitre a refusé ce but, respire le grand Jérémy. Ç’aurait été un peu dur de perdre. Le nul est assez logique. Nous n’avons pas fait un grand match, pas un mauvais non plus. Nous avons réalisé un match correct. Mais pour gagner, il aurait fallu faire un peu plus. »

« Montpellier a la deuxième défense de Ligue 1 et a prouvé pourquoi, estime encore l’attaquant alsacien. Il est sixième et le mérite. Alors, quand on ne peut pas gagner, il faut savoir ne pas perdre. Nous n’avons pas perdu et prenons volontiers ce point. Nous n’avons pas encaissé de but non plus. Si nous renouvelons cette performance, nous gagnerons plus souvent, c’est clair. »

À onze étapes de la ligne d’arrivée, il ne perd naturellement pas de vue que ce petit pas comptable face aux Héraultais devra être suivi d’autres. S’il aurait préféré gagner, il se satisfait de ce point qui permet au Racing de se mettre sur son 31.

« On a connu une période un peu difficile en janvier. Là, on vient de prendre quatre points lors des trois dernières journées. Bien sûr, on avance plus vite quand on gagne. Mais si on doit atteindre notre objectif de 42-43 points en faisant des nuls de temps en temps, ça nous va aussi. On va quand même essayer de remporter quelques matches pour nous mettre à l’abri. »

Tenir le rythme des 31 premières journées (1,15 point de moyenne) suffirait au bonheur du promu.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 27ème journée: Strasbourg - Montpellier (0-0)   

 

27ème journée: Strasbourg - Montpellier (0-0)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-